Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Quand les agences de notation débarquent chez vous

Quand les agences de notation débarquent chez vous

N’allez pas croire que les agences de notation ne s’intéressent qu’aux états. Leur mission s’étend aussi aux niveaux infra-étatiques. C’est ainsi que le Conseil général du Finistère a eu la désagréable surprise de voir débarquer chez lui une filiale de l’agence de notation américaine Fitch. C’est ce que nous apprend le journal « Le télégramme » du 5 décembre 2011. Mais il serait vain de s’énerver en criant « Us go home ! » , il faut illico presto étaler sa situation financière.

C’est ainsi et on ne sait plus qui des Américains ou des Allemands auront raison de notre souveraineté les premiers. Quand je pense qu’on regardait avec inquiétude vers la Chine ou vers Bruxelles…

Cette grosse agence de notation se contentait jusqu’à présent d’évaluer la solvabilité des États. Voici maintenant qu’elle s’immisce dans les collectivités locales. En fait, tout lieu susceptible de voir naître une crise financière peut se faire visiter par les agences qui sont partout aux aguets comme des vautours. Or, la crise financière atteint les collectivités locales. En effet, 10 milliards d’euros pourraient manquer en 2012 pour assurer les financements dont les collectivités locales françaises ont besoin, selon Dexia Crédit Local (DCL), qui prévoit que la dette des collectivités locales atteindra en 2011 154,7 milliards d’euros, soit 7,7% du PIB. De plus, l’Etat va réaliser quelque 200 millions d’euros d’économies sur ses concours financiers aux collectivités. Cela aura une incidence sur les investissements (les collectivités représentent 71% de l’investissement public en France) surtout que l’évolution des règles prudentielles (Bâle 3) imposée aux banques pourrait, à terme, réduire le volume du crédit et/ou renchérir le coût du crédit pour les collectivités.

Le conseil général du Finistère a donc été approché par une filiale de l’agence de notation américaine Fitch, laquelle lui a proposé une évaluation de sa solvabilité, en forme de garantie pour les organismes prêteurs de plus en plus frileux à accorder des emprunts aux collectivités locales. Pierre Maille, le président du conseil général du Finistère, n’a pas donné suite à la proposition de l’agence de notation. Il faut dire que la dette du Finistère est actuellement de 274€ par habitant contre 465€ au niveau national. Mais il n’est pas dit que toutes les collectivités pourront se passer de ces désormais incontournables inquisiteurs. Avec les conséquences qui découlent d’une appréciation négative : fin de l’accès au crédit ou renchérissement de celui-ci.

La situation est inquiétante puisque même pour le conseil général du Finistère qui se porte bien les banques font la fine bouche. Le Crédit foncier a ainsi mis fin à la convention qui le liait au conseil général. Roger Mellouët, le vice-président chargé des finances au conseil général du Finistère, n’en fait pas mystère : « Jusqu’à présent, nous n’avions aucune difficulté à emprunter 20millions par an (*) auprès d’un seul organisme. Aujourd’hui, nous devons passer par trois banques différentes, aux conditions qu’elles nous imposent ». François Baroin a alerté les maires en novembre sur ce point : « Quoi qu’il arrive, il faut s’attendre à une diminution de la durée des prêts aux collectivités. Aujourd’hui, on atteint des durées de prêts à 20, 25 voire 30 ans… Demain, ce sera plutôt 15 ans. Concrètement, cela signifie qu’un maire ne pourra peut-être plus faire autant sur un seul mandat. Les choses se feront alors sur deux mandats ».

Heureusement, le projet de création d’une agence de financement des collectivités locales, demandée par les élus locaux pour trouver du financement, a été approuvé par le rapport de la Cour des comptes sur « la gestion de la dette publique locale ». Si Dexia ne prête plus aux collectivés (en faillite, elle est poursuivie en justice par dix collectivités), une nouvelle banque de financement du secteur public local verra le jour. Elle sera détenue à 65% par La Banque postale et à 35% par la Caisse des Dépôts et Consignations. Elle doit être créée d’ici juin 2012. D’ici là, maires, présidents de collectivité, surveillez votre porte ! Et…votre budget…

"Il est urgent de créer une agence de notation européenne indépendante", plaide Robert Rochefort déjà il y a un an (22 décembre 2010)


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • carcano 7 décembre 2011 09:03

    C’est au contraire une excellente nouvelle !...Si le crédit se fait plus rare et plus cher nos élus régionaux, majoritairement PS donc, seront peut-être moins tentés d’emprunter pour financer leur coûteuses lubies et réalisations pharaonniques...genre hotel de région, giratoires inutiles, subventions aux clubs de foot, jumelage avec tombouctou, recrutement pléthorique de fonctionnaires territoriaux aussi coûteux qu’inefficaces....

    Et puis pourquoi casser le thermomètre si le malade est fiévreux ?....Dans le 93 les élus communistes, c’est important, ont empruntés avec des taux d’intéret indexés sur le yen ou le CHF....et aujourd’hui la dette explose....Bartolone, PS, veut faire un procés aux banques...mais il se garde bien d’incriminer ses petits copains communistes...


    • Taverne Taverne 7 décembre 2011 09:52

      Il faut aussi voir l’autre aspect de choses : cela entraîne la restriction d’accès au crédit et le gonflement des intérêts de la dette et donc l’augmentation de vos impôts uniquement pour rémunérer les banques (riches) et les organismes de crédits (profiteurs de la crise) parfois étrangers. Par ailleurs, l’action de ces agences n’est pas désintéressée...


    • foufouille foufouille 7 décembre 2011 13:12

      pas de rond point UMP ?
      ni de parking privee payee par la mairie ?


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 8 décembre 2011 00:09

      Les agences de notation des banques n’ont aucune légitimité. Si les rond-points de l’UMP sont inconséquents c’est le suffrage universel, les citoyens, qui doivent les sanctionner. Pas les banques, ces voleurs, ces crapules.

      Encore faudrait-il que la PQR (Presse Quotidienne Régionale) fasse son travail d’information, ce qui est loin d’être la cas. Ces braves gens sont à 90% la propriété des proches de Sarkozy.


    • Robert GIL ROBERT GIL 7 décembre 2011 09:31

      les agences de notations ne sont pas une fatalité ! Mais ces agences de notations qui ont le pouvoir par un simple communiqué de presse d’accroitre les dettes d’un Etat juste en dégradant sa note, ces agences à qui appartiennent-elles ? A quels contrôles sont-elles soumises ? A qui rendent-elles des comptes ?
      ........
      http://2ccr.unblog.fr/2011/11/20/la-finance-dicte-sa-loi/


        • lambda 7 décembre 2011 10:31

          les français qui viennent de découvrir le rôle des agences de notation devraient se poser la question essentielle qui est de comprendre que leur vote Sarko ou Hollande ne servira à rien

          Restent deux autres prétendants au trône : Marine ou Mélenchon ??? - les deux prétendent s’affranchir de l’oligarchie financière !!!

          Moi c’est plutôt à une coalition du peuple formant l’Union Sacrée que je ferais confiance

          Aujourd’hui tout est possible -la preuve en est par le remplacement des élus à la tête des états par des banquiers !!

          Il faut renverser la vapeur mais la plupart des gens n’ont pas encore compris le mécanisme qui constitue le Nouvel Ordre Mondial à marche forcée

          Je crains qu’ils continuent d’occuper le terrain de la peur avec maintenant les vaccinations à outrance qui tuent plus que les maladies
          Il est temps que la majorité (vous savez les 99% !!) se réveille !!!!!





          • Jean 7 décembre 2011 16:05

            « Moi c’est plutôt à une coalition du peuple formant l’Union Sacrée que je ferais confiance »

            Une vision nouvelle : la réelle démocratie et non un ersatz. (en démocratie dépenses -30%, impôts -30%, endettement -50%)

            Mon prosélytisme pour la France.

            Changement de vision du monde, capacité d’ envisager autre chose... Des démocraties, même partielles, fonctionnent bien (vetos du peuple, limogeage de d’ élus, référendums en nombre et respectés...)

            Le tirage au sort à étudier sérieusement (voir mes liens)

            Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

            La révolution a commencé en 1789, elle finira en 20..

            Aujourd’ hui,

            En finir avec les lobbies banquiers, pharmaceutiques, ..., medef, plus de prises pour eux sur les assemblées, plus de pouvoir personnel, de corruption (pas le temps, etc.)

            Depuis des siècles, nous sommes conditionnés à être dominés par des rois, pouvoirs personnels, ...

            On se fait croire à nous-mêmes qu’ il n’ y a pas d’ autres solutions (encouragés par l’ oligarchie et les obscurantismes religieux qui font bon ménage), des exemples contraires existent de plus en plus (démocraties même partielles) dans le monde, même si encore rares.

            Re : Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

            http://www.democratiedirecte.fr/

            http://www.dailymotion.com/video/xl...

            http://www.dailymotion.com/video/xi...


            Un parti sans étiquette
            pourrait rafler les voix des abstentionnistes, déçus etc.
            (y a du monde) ; un président alors élu est chef de la police et des armées, en outre il peut dissoudre les assemblées, donc bousculer l’ oligarchie et instaurer une nouvelle constitution, à la Suisse (même en mieux).

            On peut imaginer dans les petits bourgs, un conseil municipal sans élus, mais constitué des citoyens eux-mêmes, le maire est élu pour un court mandat en tant qu’ exécutant, et contrôlé.

            Les grandes villes ...un conseil de « tirés au sort », un maire élu (court mandat et non renouvelable ? ou une fois) exécutant et contrôlé.

            Idem au niveau de l’ Etat, un président élu (court mandat non renouvelable) exécutant des décisions d’ une constituante de "tirés au sort", aidé de ministres, et aux pouvoirs limités (par ex. urgence militaire avec compte à rendre), et très contrôlé.

            Bien étudier les thèses (liens) qui font leur chemin.

            Et les bienfaits de la démocratie, en perspective : les « jeunes » participent à la vie de la cité au lieu de brûler des voitures, parité homme/femme assurée (en moyenne par le tirage au sort), les luttes de classe disparaissent (ne reste que des sollicitations à la constituante), ... (liste non limitative)

            Manifestement un nouveau parti sans étiquette à voir...http://www.lepf.fr/


          • Taverne Taverne 7 décembre 2011 16:40

            C’est n’importe quoi de dire « n’importe quoi » sans argumenter. Contestez-vous les faits ? Mes sources sont : la très sérieuse Caisse des Dépôts et Consignations (excusez du peu), Dexia via le Nouvel Obs, Le Télégramme, et Robert Rochefort du Shadow cabinet du MoDem.


          • Taverne Taverne 7 décembre 2011 16:43

            Et aussi le Congrès des Maires de France et « Le Courrier des maires ».


          • lambda 7 décembre 2011 13:27

            que vient faire Tim Geitner à l’Elysée aujourd’hui ? sinon nous donner des ordres

            Vous imaginez baroin aller chez Obama s’occuper de ses finances ????

            C’est exactement ce qui se passe ici aujourd’hui - un vrai scandale !!!!!!!!!


            • L'enfoiré L’enfoiré 7 décembre 2011 19:03

              " En effet, 10 milliards d’euros pourraient manquer en 2012 pour assurer les financements dont les collectivités locales françaises ont besoin, selon Dexia Crédit Local (DCL), qui prévoit que la dette des collectivités locales atteindra en 2011 154,7 milliards d’euros, soit 7,7% du PIB."

              Nous petite Belgique, c’est 54 milliards. Je te laisse compter le pourcentage du PIB
               smiley


              • L'enfoiré L’enfoiré 7 décembre 2011 22:31

                Je vois que tu n’as pas cherché. Le PIB de la Belgique est de 467,5 milliards de dollars (pas d’euros).
                Tu ne crois pas qu’il y a eu une erreur quelque part et qu’on s’est fait avoir ?


              • Michel DROUET Michel DROUET 7 décembre 2011 21:14

                Bonjour Taverne

                « Les collectivités locales assurent 71 % de l’investissement public ».

                Je pense que l’on pouvait se réjouir de cet état de fait il y a encore 15/20 ans lorsque les collectivités territoriales venaient de bénéficier des transferts de compétences de la part de l’Etat qui avait sous investi (l’exemple des collèges et des lycées ou bien encore des routes départementales est à cet effet parlant).

                L’impression que l’on peut avoir aujourd’hui c’est que le niveau d’investissement actuel n’est peut-être plus tout à fait nécessaire, mais qu’il fait vivre des entreprises. Alors on maintient un investissement un peu artificiel juste pour maintenir l’emploi ou pour répondre à la pression amicale du lobby du BTP qui sait se rappeler au bon souvenir des élus lors des élections.

                Je pense pour ma part que l’on a moins besoin de ronds points ou d’aménagements de voirie très coûteux et que le recours à l’emprunt doit diminuer fortement.


                • Taverne Taverne 8 décembre 2011 08:59

                  Standard & Poor’s débarque aussi. Le Monde


                  • MR MERLIN Perpleks 11 décembre 2011 16:55

                    Peuvent pas comprendre les agences de notation, chez nous en Bretagne notre
                    référence c’est la crêpe de blé noir,
                    peuvent pas comprendre..........................


                    • Taverne Taverne 12 décembre 2011 10:03
                      Que vois-je J’avais oublié ma petite chanson ?

                      C’est un fameux trois-A

                      C’est un fameux trois-A qui menace l’Euro,
                      Hissez haut les prêts et les taux.
                      A 17 nous sommes dans le bateau.
                      Nous aurons bientôt la tête sous l’eau.

                      Tiens bon la vague du plan allemand
                      Hissez haut c’est pas un cadeau.
                      Si Sarko continue droit devant
                      Il nous mènera tous au fiasco.

                      Je pars pour de longs mois avec le magot
                      Hissez haut : Paradis fiscaux !
                      D’y penser j’ai même pas le coeur gros
                      En doublant les feux de Saint-Malo.

                      On prétend que là-bas l’argent coule à flot
                      Hissez haut Santiano
                      Et que tous les amis de Sarko
                      Y partent avec tous leurs lingots.

                      Bonjour à tous ! smiley


                      • JL JL1 12 décembre 2011 10:09

                        Taverne,

                        "... Et que tous les amis de Sarko
                        Y partent avec tous leurs lingots." 

                        On dirait du Mélenchon !


                      • paul 19 décembre 2011 19:18

                        En fait, les agences de notation, il ne faut pas les prendre à la lettre ...

                         Triple A 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès