Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Quand on a la possibilité de s’acheter une Ferrari tous les jours et (...)

Quand on a la possibilité de s’acheter une Ferrari tous les jours et une maison toutes les semaines, et que l’on en veut toujours plus, ce n’est pas seulement un problème de salaire, c’est un problème de santé mentale

Depuis 30 ans nous avons baissé les cotisations patronales des entreprises pour lutter contre le chômage et être compétitif, sans dire que ce qui coûtent cher au travail, ce n’est pas le prix de la main d’œuvre, mais c’est ce que le capital prend au travail. Conséquence le chômage n’a cessé de progresser !

Depuis 30 ans, dans notre société individualiste et divisée, une véritable propagande anti fonctionnaires a favorisé le démantèlement de la fonction publique au bénéfice de groupes privés, en augmentant les déficits publics au détriment de la population. Conséquence, lorsque tout sera privatisé, nous serons privés de tout !

Il faut se rendre à l’évidence, nous faisons fausse route ! Plutôt que de continuer à distribuer de l’argent à des entreprises qui licencient et délocalisent, aidons les salariés qui le désirent à reprendre leur outil de travail en autogestion. Instaurons une échelle des salaires décente. Ne laissons pas des sociétés devenir plus riches que les États, car c’est la porte ouverte à la corruption, et les gouvernements deviennent leurs vassaux. Nos récents présidents sont les fondés de pouvoir des multinationales, et notre premier ministre déclare sa flamme aux entreprises. Nos gouvernants aiment les entreprises, mais est-ce que les entreprises aiment les salariés ?

Nous ne pouvons pas continuer à transférer la richesse de la nation à ceux qui sont au sommet de la pyramide économique (ce que nous avons fait depuis environ trente ans) tout en espérant qu’un jour, peut-être, les avantages de ce transfert se manifesteront sous la forme d’emplois stables et d’une amélioration des conditions de vie de millions de familles qui luttent pour y arriver chaque jour.

Cet argent n’atteindra jamais le bas de la pyramide. Nous sommes fous de continuer à y croire. Il faut instaurer des règles, le capitalisme prospère sur l’absence de règles. En 30 ans ce sont 10% du PIB qui sont passés de la poche des salariés à celle des actionnaires : c’est à dire prés de 200 milliards d’euros par an qui sont détournés dans les poches de ceux qui ne travaillent pas au détriment de la France qui se lève tôt.

Ces personnes tirent leurs revenus de notre exploitation et leur pouvoir de notre crédulité et de notre soumission. Cet argent disparaît dans des montages financiers complexes, il sert à la spéculation financière et alimente les paradis fiscaux. Seule une partie minime est réinjectée dans le circuit. Quand on a la possibilité de s’acheter une Ferrari tous les jours et une maison toutes les semaines, et que l’on en veut toujours plus, ce n’est pas seulement un problème de salaire, c’est aussi un problème de santé mentale.

Ne plus écouter le discours archaïque de la droite patronale qui a toujours pleuré dans le gilet de l’État lorsqu’il a fallu qu’elle cède une partie de l’argent et du pouvoir qu’elle a escroqués aux citoyens comme en 36. Elle nous dit que ce n’est pas possible, que nous sommes des utopistes, que nous coulons le pays. Nous l’avons entendue avec les premiers congés payés, la semaine de 40 heures, … et déjà lorsqu’au début du 20ème siècle les ouvriers réclamaient des augmentations de salaires et des réductions du temps de travail, le patronat menaçait de délocaliser dans les« colonies » !!!

Devant des inégalités de plus en plus criantes, il devient urgent pour la classe capitaliste d’allumer des contre feux : détourner l’attention par la crise, la dette, la menace terroriste, etc.…Mais une des valeurs sûre c’est de faire battre les pauvres contre les plus pauvres, et malheureusement une partie de nos concitoyens résignés et abrutis par la propagande médiatique à la solde du pouvoir pensent trouver là une solution à ses problèmes. 

en exclusivité sur 2ccr

« Il n’y a point d’assujettissement si parfais que celui qui garde l’apparence de la liberté »…J.J.ROUSSEAU

Et pour comprendre les causes de la crise, c’est ici !


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • Montdragon Montdragon 14 août 2015 12:00

    Je sens qu’un gladiateur homosexuel et libéral va répondre à cela...je le sens bien.
     smiley


    • rocla+ rocla+ 14 août 2015 12:07

      à se demander si la santé mentale est du côté d’ un gugusse écrivant 

      tous les jours un article  sur les riches  ,  sur sa condition  d’ ayant-droit
      ainsi que ses autres maladies psychosomatiques à étaler sa nullité , 
      ses copiés collés et son mal de vivre sa vie d’ imbécile .

      Tu as  donc aucune pudeur ? 

      • jaja jaja 14 août 2015 12:14

        @rocla+

        Mal poilé et l’injure aux lèvres dès le matin...


      • Rincevent Rincevent 14 août 2015 14:11

        @rocla+

        Rocla qui invoque la pudeur, bon…


      • rocla+ rocla+ 14 août 2015 14:56

        @Rincevent


        Oui un peu de pudeur quand on vit  dans un pays opulent et qu’ on 
        dispose d’ internet , même si c’ est pour écrire tous les jours les mêmes 
        inepties que ce Gil . 

        Il devrait avoir honte ce type .

      • Rincevent Rincevent 14 août 2015 21:15

        @rocla+

        Sauf que ce pays n’est pas opulent pour tout le monde et l’écart se creuse. Le fameux PIB n’est qu’une moyenne statistique qui ne rend pas compte des situations sur le terrain, même les économistes les plus orthodoxes ont fini par le reconnaitre.


      • Byblos 17 août 2015 03:55

        @Rincevent


        La tête dans le four et les pieds dans le congélateur, la température du corps est moyenne.

      • rocla+ rocla+ 14 août 2015 12:15

        Qui qui parle de santé mentale ? 


        • foufouille foufouille 14 août 2015 12:16

          il me semble que la ferrari est plus cher qu’une maison.
          personne ne peut se payer ce genre de chose ........


          • Didier 67 Didier 67 14 août 2015 16:42

            @foufouille

            Mais non, Foufouille, quand on a une voiture à 300 000 €, on a une maison à 1 500 000 €, pas une maison Phénix (c).

          • rocla+ rocla+ 14 août 2015 12:20

            article pour frustrés désirant normaliser le monde à leur image 


            • rocla+ rocla+ 14 août 2015 12:24

               

              Combien de Ferrari sont vendues dans le monde ?

               

              Les ventes mondiales de Ferrari en 2012 ont atteint 7318 voitures pour un chiffre d’affaires de 2,43 milliards € (+8%) contre 6753 en 2011.

               

              Les ventes de Ferrari sont surtout dynamiques en Asie et aux USA. En 2012, 2.000 modèles Ferrari ont été vendus aux Etats-Unis. En Asie, les ventes sont aussi en hausse (+4%) pour un total de 784 voitures vendues.



              En Europe, les ventes diffèrent d’un pays à l’autre. Si les ventes ont été très bonnes en Grande-Bretagne avec 673 voiture vendues (+20,4%), en Allemagne avec 750 voitures écoulées (+8,2%) et en Suisse avec 357 véhicules vendus (+17,4%), en Italie la firme transalpine recule fortement.

               

              La production de Ferrari était pour la première fois dépassé le cap des 6000 voitures en 2007.

               

               


              • Didier 67 Didier 67 14 août 2015 16:40

                @rocla+


                Bonjour Rocla,

                Certes, même pas 10 000 Ferrari par an, mais c’est seulement un choix stratégique des dirigeants.
                Porsche, c’est désormais 100 000 voitures par an, Maserati 35 000 : il faut bien que l’argent des Quantitative Easing € ou $ aille quelque part !
                Et il y a de plus en plus de petits constructeurs de voitures encore plus exclusives, à 2,5 millions d’€ , et même plus si vous voulez l’autoradio...
                (Ce petit aparté n’enlevant rien aux qualités et défauts de cet article.)


              • rocla+ rocla+ 14 août 2015 17:00

                @Didier 67


                Bonjour Didier , j’ ai parlé de Ferrari parce que l’ auteur mentionne ce constructeur . 

                J’ ai pas voulu l’ embêter  à citer le nom des jets privés  utilisés pas 
                les riches , je ne veux pas avoir sur la conscience la mort d’ un lecteur 
                de gauche étouffé  par une  rage  de jalousie mortelle . 

                On peut être de droite ET avoir du coeur ... smiley

              • Duke77 Duke77 15 août 2015 11:53

                @rocla+
                Oui, c’est plutôt l’intelligence qui manque aux gens de droite ...


                Excepté ceux qui sont riches, ceux-là votent pour que davantage de richesse soit transférée vers eux, en bonne intelligence. Ce sont eux seuls qui manquent de coeur. Pour les 80% restant qui n’ont aucune fortune mais votent quand même pour la droite libérale, ils n ’ont toujours pas compris que les riches tirent leur richesse du travail des pauvres dont ils font partie. Ils alimentent donc un parti qui les appauvri, réduit leurs aides en cas de pépin, et les oblige à travailler toujours plus, réduisant leur vie à serrer des boulons ou au mieux passer leur journée dans une voiture ou un open-space pendant que l’oligarchie organise le transfert des richesses vers leur paradis fiscaux autour d’une coupe de champagne.

              • joletaxi 14 août 2015 12:30

                c’est d’un hasbeen les ferrari

                et puis un vrai riche, il a une collection de ferrari,j’en ai même connu un qui les avait exposées derrière une vitrine donnant sur un salon de son taudis

                fou hein

                Vivement que Merluche s’occupe de remettre de l’ordre dans tout ça
                A Cuba....


                • boris boris 15 août 2015 14:13

                  Hé @joletaxi, ta bouche et vite !


                • zygzornifle zygzornifle 14 août 2015 12:36

                  Faut demander au Balkani et ses maisons Sarkozy et son avion , Estrosie et a toute cette clique de Ripouxblicains , ils n’ont pas de ferrari eux car c’est trop visible mais ils se gavent ailleurs ..... Il n’y a que Kouchener qui en a une .....


                  • gaston gaston 14 août 2015 19:39

                    @zygzornifle pas mieux !


                  • foufouille foufouille 14 août 2015 13:04

                    Ferrari a annoncé mardi 18 février une hausse de 5% de son chiffre d’affaires en 2013, à 2,3 milliards d’euros, un nouveau record pour la marque automobile italienne malgré une baisse de 5,4% du nombre de voitures livrées à ses concessionnaires, à 6.922.
                    -
                    332,273.909275 en moyenne par voiture +20% pour le revendeur. x 365.25 = 145,635,654.435€ ce qui fait beaucoup et peu de riche pour un gôchiste.


                    • Julien30 Julien30 14 août 2015 13:08

                      Faudrait bosser un peu plus les titres quand même, au moins sur la forme, là il est presque aussi long que l’article.


                      • Julien30 Julien30 14 août 2015 16:07

                        @sampiero
                        Le fond je le connais déjà :les patrons et les riches sont des salauds exploiteurs et parasites,les autres sont tous pauvres au statut d esclaves, on connait la musique gauchiste et elle ne risque pas de changer mais au moins ce serait déjà ça d’alléger un peu la partition. 


                      • mmbbb 14 août 2015 21:00

                        @sampiero Enfin les patrons de PME PMI dans ce pays suent tout de meme. Si vous voulez rencontrez des millionnaires allez au parlement chinois tous d’anciens coco pure et dure ayant marche sur la tete du proletariat chinois afin de creer de la richesse En Chine les plus grandes marques sont allemandes nous les francais, avons delaisser le marche haut de gamme. Je n’ai jamis brandi le livre rouge comme les bourgeois 68 recyles dans la fonction publique J’ai vu meme un chinois mecontent de son concessionnaire casser a coup de masse une Maserati Je ne comprends pas pourquoi Gil ne cree pas d’entreprise puisqu il pense que c’est si facile , ll connaitrait les joies de l’administration francaise surtout L URSAF et les impots


                      • Julien30 Julien30 15 août 2015 10:36

                        @sampiero
                        Tiens pour ta culture, sur le terme « gauchiste » : c’est Lénine qui en a largement popularisé l’emploi, c’était un « requin » au sens où tu l’entends Lénine ?


                      • alinea alinea 14 août 2015 14:19

                        Au point où nous en sommes, au point où en est le capitalisme, il nous faut en sortir ; comme ce n’est pas le peuple qui le fera, ce sera le capitalisme qui s’effondrera ; il nous faut juste nous organiser pour ne pas tous y crever. Les petites initiatives coopératives, associatives sont sur la bonne voie, en tout cas la seule que l’on ait ; quant aux gros, boycott... ils finiront par s’écrouler !
                        Mais ça veut dire : plus de round up, plus de voyage high ou low cost , plus de caddies, plus de fast food, plus de high tec... ( en français dans le texte, comme par hasard !), plus d’aliments industriels, plus d’huile de palme... cela s’appelle la frugalité, la décroissance.
                        Faire le compte de ce que l’on gagne à ne pas perdre ce qui nous tue. Et aviser.


                        • tf1Groupie 14 août 2015 15:02

                          La preuve : Cuba tourne définitivement le dos au capitalisme  smiley  smiley


                        • taketheeffinbus 14 août 2015 14:24

                          La seule solution, c’est d’arrêter de cracher sur les indépendants, et de promouvoir cet état de fait !

                          L’autonomie, qu’elle soit individuelle, alimentaire, ou concerne l’habitat, est la seule voie digne pour bien vivre ensemble, et lorsqu’ils mutualisent leurs efforts, les gens qui triment devraient êtres propriétaires de leurs moyens de production !

                          Ne pas confondre autonomie et autarcie évidemment... Vivre de façon la plus autonome possible ne signifie pas pour autant se couper du monde, au contraire, les échanges de bons procédés peuvent être nombreux...


                          • oncle archibald 15 août 2015 08:10

                            @taketheeffinbus : le problème c’est que quand ils en ont la possibilité les salariés exploités et même mis au chômage ne veulent pas de cette autonomie. Exemple récent des « PILPA » qui ont fait la une depuis que notre bon Président Normal est allé manger une glace dans leur atelier.


                            L’entreprise PILPA faisant partie du groupe Danone fabriquait des glaces bas de gamme et a été cédée à une entreprise Anglaise dont j’ai oublié le nom, énorme elle aussi, n°1 du secteur de la glace bon marché, qui a aussitôt fermée PILPA puisqu’elle ne l’avait achetée que pour éliminer un concurrent. 


                            Les 124 salariés se sont retrouvés au tapis et ont braillé devant leur usine « PILPA vivra » pendant des mois et des mois, puis très soutenus moralement et matériellement par les politiques locaux il a été envisagé sérieusement de faire repartir cette entreprise sous forme de SCOP.


                            Combien des 124 salariés licenciés sont repartis dans cette nouvelle structure pour être « leurs propres patrons » ?? 19 ! Donc 105 ont préféré aller voir chez pole emploi si un autre salaud d’exploiteur allait consentir à leur donner du travail alors qu’ils avaient la possibilité d’en trouver en étant leurs propres employeurs. C’est con non ?


                            La nouvelle entreprise qui s’appelle « la belle aude » et s’est placée sur le domaine des glaces haut de gamme fabriquées avec de vrais fruits et du vrai lait achetés à des producteurs locaux a eu tout de suite beaucoup de succès. Cet été en raison de la canicule qui a fait augmenter la demande elle n’a pas pu fournir tous ceux qui souhaitaient manger ses très savoureuses glaces (publicité gratuite, je suis seulement gourmand).


                          • foufouille foufouille 15 août 2015 09:52

                            @oncle archibald
                            donc soit ti es un esclave soit un patron.
                            reprendre une entreprise en scop n’est pas toujours autorisé. par contre recevoir des millions de subventions pour un patron est courant, comme une reprise pour un bernard tapie.


                          • oncle archibald 15 août 2015 11:57

                            @foufouille : vous est-il arrivé de vous interroger sur ce qu’est un contrat ? C’est un acte librement consenti qui lie deux ou plusieurs personnes ayant des intérêts communs. Par exemple un ouvrier qui sait faire des glaces contracte avec le DRH de Pilpa et s’engage à fabriquer des glaces pendant 35 heures par semaine contre un salaire de n Euros. 


                            En SCOP c’est exactement la même chose à la différence primordiale que si l’entre^prise fait des bénéfices, ce qui est le but de toute entreprise, ces bénéfices profitent directement aux salariés puisqu’ils sont en même temps les « actionnaires » de leur entreprise. C’est pour cela qu’en SCOP on pêut dire que personne n’exploite personne.

                            Quant aux subventions ou autres faveurs fiscales et sociales consenties avec de l’argent de contribuable, les SCOP en bénéficient plus que toute autre entreprise, et j’en suis assez d’accord si c’est une volonté de gouvernement pour inciter à monter des SCOP. De la même façon je serai complètement d’accord pour que des coopératives agricoles viennent vendre leurs produits sur les parkings des supermarchés. Il suffirait pour que cela soit possible que les communes ou les communautés de communes récupèrent ces parkings dans le domaine public.

                            Z’en feraient une gueule les administrateurs des grandes surfaces si des agriculteurs venaient vendre à leur porte de bons fruits à 1,80 euros le kilo alors qu’eux en proposent de mauvais à 3,00 euros le kilo. C’est vers cela qu’il faut tendre : circuits courts. Les entreprises doivent appartenir à ceux qui y travaillent et ils doivent vendre le plus directement possible leurs produits. 

                            Mais pour réussir cela il ne faut ni être frileux ni avoir peur de bosser plus de 35 heures par semaine.

                          • Rincevent Rincevent 15 août 2015 12:31

                            @oncle archibald

                            Ah les SCOP ! Il est vraiment dommage qu’on en entende parler que quand une boite ferme, comme solution de la dernière chance. Il semblerait que ce ne soit pas dans notre culture de « payer pour travailler ».

                            En effet, il faut au départ acheter des parts sociales (avec ses indemnités de licenciement, par exemple) pour y entrer, avec le risque que, si ça ne marche pas, on perde tout, argent et emploi. C’est le frein principal à la participation d’une SCOP, l’avantage étant qu’on est associé aux décisions de l’entreprise. Ça exige donc une certaine implication que tout le monde ne se sent pas capable d’assumer.

                            Statuts des SCOP : http://www.les-scop-idf.coop/createurs-entreprise/creer-scop/statut-scop.htm


                          • rocla+ rocla+ 15 août 2015 12:43

                            @Rincevent


                            C ’est un peu pareil quand on se met à son compte . 

                            On commence petit  , et au fur et à mesure que la boite avance 
                            on s’ équipe de machines , d’ informatique ,  etc et pour tout ça on paye ,
                             en même temps qu’ on assume le risque de tout perdre . 

                            C ’est la différence entre le peuple rampant  genre Gil , qui préfère râler
                            sur les riches plutôt  que de se risquer à son compte .

                            Avec la cohorte  des cloportes qui suivent sa façon bidon de voir les choses .



                          • foufouille foufouille 15 août 2015 13:41

                            @oncle archibald
                            " vous est-il arrivé de vous interroger sur ce qu’est un contrat ? C’est un acte librement consenti qui lie deux ou plusieurs personnes ayant des intérêts communs"
                            mdr !
                            c’est du lourd et profondément débile comme phrase ou liberfauxcul.
                            à part dans le cas où tu as du boulot pour tout le monde comme avant ; ce n’est pas un truc joyeux et libre connerie.
                            tu as un gars qui a besoin de manger sans mendier et de payer un loyer. point barre. et un patron qui a besoin de bras pour faire un truc en trop.
                            comme le gars il est pas rentier comme toi, ben si il pleut et veut du fric, il nettoye ta porcherie car il peut pas attacher les plants de vigne quand il pleuheu.
                            toi comprendre ?
                            et c’était pas dans le contrat du tout.
                            pareil pour le logement, si tu as rien d’autre, tu loue ce que tu trouves et te fais souvent arnaquer.


                          • boris boris 15 août 2015 13:53

                            Rendors toi mon vieux @rocla-, ce n’était qu’un mauvais rêve d’ivrogne . Allez reprends un petit gorgeon de négrita et continue à cuver en silence poivrot.


                          • jaja jaja 14 août 2015 14:29

                            « comme ce n’est pas le peuple qui le fera, ce sera le capitalisme qui s’effondrera »

                            Si j’étais capitaliste j’essaierai de faire croire à cette maxime tous ceux que j’exploite en leur affirmant « ne faites rien contre moi je vais me casser la gueule tout seul... »
                            Si j’étais cru on en aurait pour des siècles de tranquillité. Malgré crises et guerres on trouverait toujours le moyen de rebondir et à continuer à faire du profit sur le dos de la masse des gens....

                            S’il pouvait lire ça Bakounine se retournerait dans sa tombe...


                            • alinea alinea 14 août 2015 15:29

                              @jaja
                              Absolument pas ! Lisez Kuntz !! il sort des sentiers battus mais ce n’est pas inintéressant. Au contraire, cela ouvre des horizons !
                              De toutes façons, il n’y a plus de classes sociales, et je n’y suis pour rien, du reste, les exploités du capitalisme se sont toujours battus pour augmenter leur part de gâteau, jamais pour descendre les capitalistes.
                              Alors, le capitalisme, comme le pouvoir, va toujours trop loin, rien ne l’arrête que sa chute, et je vous fiche mon billet que j’ai raison ; le capital s’est arrangé pour qu’il n’y ait plus de classe laborieuse : atomisation, désorganisation, injustice et traitements différents... ça marche, tout le monde se fout sur la gueule pendant que le capital augmente.. Ça me navre bien mon cher jaja, mais je n’y peux rien.
                              On peut l’aider à tomber, remarquez bien, mais pas en réclamant des augmentations ou le maintien de son boulot ; seulement il faut savoir ce que l’on veut : être exploité, fabriquer des merdes polluantes, pourrir l’environnement mais avoir des vacances et son écran plat, ou bien changer tout, de fond en comble, et pour de bon !


                            • jaja jaja 14 août 2015 15:32

                              @alinea

                              « De toutes façons, il n’y a plus de classes sociales.....le capital s’est arrangé pour qu’il n’y ait plus de classe laborieuse :
                               »

                              Comment peut-on sortir de telles énormités ?


                            • alinea alinea 14 août 2015 15:44

                              @jaja
                              Vous ne voyez pas comment les gens se voient ! Vous êtes dans la lutte, avec vos lunettes qui sont les mêmes que celles de vos camarades !
                              Bien sûr qu’il y a des classes sociales, mais on a tout fait pour que cela ne se vivent pas ; et ça marche, suffit de voir le regard sur le plus bas que soi, l’assisté, hein, l’étranger ; même moi, dans mon bled, je le subis !! Alors s’il reste de la fraternité dans certaines boîtes, c’est très bien, mais ça ne fait pas révolution ! Il y a pas loin de deux siècles qu’on essaie le truc ; on voit le résultat ; il faut fissa trouver autre chose !
                              Quant à Tsipras, vous aviez raison, quoique les Grecs n’aient pas dit leur dernier mot !
                              L’UE va se vautrer, c’est mathématique et notre génération le verra, alors il faut élargir le domaine de la lutte !


                            • jaja jaja 14 août 2015 15:58

                              @alinea

                              Je ne parlais que des réalités objectives... Comment les gens se voient est une autre question... Maintenant après avoir dit le contraire vous affirmez que les classes sociales existent et sur ce point on est bien d’accord !

                              Pour ce qui est des Grecs, Syriza est en train d’exploser et sa fraction de gauche va monter un nouveau parti politique dont on ne sait pas encore trop bien quelle sera sa ligne politique.......


                            • alinea alinea 14 août 2015 17:31

                              @jaja
                              Je mélange les deux, d’accord, mais c’est qu’elles sont mêlées ; je suis désolée, ce qui fait le monde des relations, du travail, la vie ensemble, c’est comment les gens se voient, comment ils se rêvent, etc. La réalité objective n’existe pas, c’est une vision, une étude, une simplification ! Avec cette vision, tous les prolétaires du monde entier devraient se tenir la main pour pousser les exploiteurs ; c’est bizarre que cela ne soit pas aussi facile ! enfin c’est dommage plutôt. On ne tient compte ni des peurs, des faiblesses, des débordements ; il n’y a bien que quand la colère est partagée qu’elle pousse à l’action ; mais la colère est éphémère si bien que dès qu’elle tombe, nous sommes rendus dans les mêmes pièges !
                              Ça fait une semaine que je ne suis plus la Grèce, j’ai fait une overdose, et tellement inutile ! tellement dégoûtée aussi ; comme dit mon vieux beau-frère allemand, j’ai hâte que l’empire s’effondre, je n’ai plus longtemps à vivre !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès