Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Quelle motivation faut-il pour créer un commerce en France ?

Quelle motivation faut-il pour créer un commerce en France ?

Je lis, j'entends et je regarde la presse chaque jour pour m’informer sur les différents sujets d’actualité comme le font des millions de citoyens français. Très régulièrement, ils accueillent des Maires, Députés, Ministres, Présidents d’Assemblée, de partie ou même Monsieur le Président de la République Française, qui vous disent qu’ils font tout leur possible pour sauver la France et aider les entreprises.

Sachez tout simplement qu’ils n’en font rien et je vous le prouve.

Un homme a crée son entreprise il y a 3 ans et demi, en rachetant un salon de coiffure à un juge-conseil au tribunal des Prud’hommes. ll s’avère que ce monsieur, qui doit quand même montrer l’exemple, complétait le salaire de ses employés au noir.

Ne le sachant pas, il s'est retrouvé dans une situation des plus délicates, avec un personnel qui n’a pas voulu travailler pour lui et qui a tout fait pour lui couler sa société afin de se faire licencier pour toucher ses indemnités. On parle beaucoup de ceux qui veulent à tout prix sauver leurs entreprises, c’est normal, mais jamais de ceux qui se battent contre leurs patrons afin qu’ils mettent la clef sous la porte.

Il a déposé plainte à l’encontre du cédant le dans les temps, depuis, il ne se passe rien…

Il s'est battu bien entendu pour sauver son affaire, sans succès car les licenciements sont trop lourds à supporter pour un petit patron comme lui. Il voulait juste rester honnête, rien d’autre !!! Payer ses collaborateurs, ses charges etc… ce n’est pas comme cela que ça se passe, en tout cas pas dans le sud de la France car Il n'est pas un cas isolé, tout le monde le fait, tout le monde le sait, mais personne n’agit.

Il a écrit aux impôts en expliquant sa situation, pas de réponse alors il a payé. Il est allé à l’URSSAF, ils lui ont fait une facilité de paiement, mais il a payé etc… Bref, tout ceux qu'il a contacté s’en balancent complètement :Chambre du commerce, Inspection du travail, Mairie, Tribunaux, etc…

Il s'est dit, on va passer à la vitesse supérieur et écrire à Madame la Ministre de la Justice pour faire appuyer sa plainte ; Bien qu’elle lui ai répondu qu’elle s’en occupait, depuis rien n’est fait. 3 ans et demi il n’y a pas moyen de faire avancer une plainte alors qu'il a réussit prouvé noir sur blanc la faute du vendeur.

Il a écrit à Monsieur le Ministre de l’Economie, qui répond avec une rapidité exemplaire, mais sans efficacité pour autant. Il a pris le temps de lui envoyer un courrier car le plus étonnant dans l’histoire c’est que le vendeur de son salon continue à travailler dans un autre salon en employant des salariés et en complétant les revenus chaque mois de manière dissimulée, de plus, il a gardé son activité de juge-conseil au Tribunal des Prud’hommes de la même ville. Monsieur le Ministre a transmis aux services concernés mais ils ne se chargent de l’affaire que depuis 8 mois et n’ont encore pas pu voir ce que l'acheteur leur ai mis sous les yeux, y compris le travail au black de ses anciens collaborateurs, alors qu'il a communiqué les adresses.

Oui, comme vous l’avez compris, après s’être fait licencier de chez lui certains perçoivent des indemnités de l’état tout en travaillant sur la clientèle du salon qu'il a racheté. Bref ce n’est qu’un détail sans importance, pourtant une coiffeuse qui s’était fait porter en incapacité de travail pour se faire licencier a repris une activité à 200 mètres dans un autre salon.

Il a aussi écrit aux deux présidents qui se sont succédé et qui lui ont tous les deux répondu, avec leurs mots bien à eux et leurs formules toutes faites que ce n’était pas leur problème qu’ils ne pouvaient pas intervenir dans le cours des procédures. Ah bon ?! Que sont-ils allés faire chez Arcelor, Peugeot, Continental ? Ha mais oui, nous étions en campagne électorale c’est différent. Lui n'est qu'un tout petit, il ne demande pas à ce que ce soit monsieur le Pésident en personne qui vienne le voir mais qu’il délègue, il y a des fonctionnaires débordés dans certaines administrations, c’est vrai, mais très sincèrement pas dans toute loin de là…

En attendant, son magasin a fermé ses portes en début d'année, il est surendetté à titre personnel car il est caution solidaire auprès de la banque,. Comme il était en SARL, cette magouille entre le vendeur et la franchise internationale qui l’a épaulé, qu'il représentait, va aussi planter des entreprises et certains organismes de l’état pour un montant total de 325.000€. Là encore, personne ne fait rien, tout va bien. Comme dans l’affaire Cahuzac personne ne sait rien, dommage !

Il est passé au tribunal pour la mise en vente de son fonds pour liquidation judiciaire. Bien que tout ai été refait à neuf, que la franchise soit installée dans le monde entier avec des salons extraordinaires, modernes et d’un haut standing, on lui en a proposé entre 2.000€ et 13.000€ à délibérer aujourd'hui.

Un détail très important : lors de la liquidation, Monsieur le Juge Commissaire ainsi que Monsieur le Procureur Adjoint de la République Française n’ont rien trouvé à lui reprocher ni dans la gestion, ni dans l’organisation de son entreprise. Ils ont statué sur une liquidation simplifiée. En clair, s'il veut ouvrir un autre magasin demain il peut, à condition de trouver les financements, et surtout d’en avoir l’envie… Comment avoir envie en France quand on tire les vrais travailleurs vers le bas ?

Il aura toujours le titre Redressement Judiciaire et Liquidation Judiciaire coller à la peau et malgré le fait que ce ne soit pas de sa faute pour son avenir, c'est difficile !

L’état aide les grosses holdings à se remplir les poches de plus en plus et n’écoute pas les petits. Certains de ses anciens collaborateurs gagnent mieux leurs vies maintenant qu’ils ne sont plus officiellement salariés, pourquoi seraient-ils restés plus longtemps à faire des heures ?

Pourtant des solutions existent bel et bien !!!

La seule chose qu'il demande au fond, c’est que la justice fasse son travail ; Mais de quoi a-t-elle peur ? De la corruption qui existe bel et bien sur la Côte d’Azur ou d’une grosse holding mondialement connue ? Il faut mettre le nez là où ça fait mal mais personne n’ose le faire !


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 14 juin 2013 11:30

    fallait pas voter merdef ...........


    • Mr Dupont 14 juin 2013 13:17

      Vous voulez sauver votre petit commerce qui périclite ?

      C’est tout simple :

      Transformez -le en Keebab avec du personnel adéquat 


      • Mr Dupont 14 juin 2013 13:49

        Seriez-vous raciste Mr Parway ?

        Je suggère une solution qui , en plus d’offrir un débouché sur un créneau porteur , donne du travail à des travailleurs immigrés !!!!

        Cela devrait vous ravir plutôt , ayant en mémoire l’humanisme qui vous anime à travers vos posts

        C’est pourquoi , au-delà de cet humanisme ; je vous le redemande : seriez-vous raciste ?


      • Mr Dupont 14 juin 2013 14:56

        Mr Parkway

        Je vous trouve bien optimiste, vous dites que vous allez partir dans 3 ans

        Je l’espère pour vous

        Mais le recul du départ à la retraite effectué en 1 an augure mal de ce qu’il sera dans 3 ans

        Mais ne vous inquiétez pas : Mr Hollande l’a promis ; cela se fera dans la concertation avec les syndicats


      • Bur K Bur K 14 juin 2013 13:31

        Pour répondre à la question posée dans le titre, je dirais que les motivations sont diamétralement opposées à celles des antilibéraux. 


        Pire encore, pour créer une entreprise (donc des emplois), il faut avoir des motivations qui s’opposent à la lutte menée par les antilibéraux. Pour eux, la création d’emplois est un monopole de l’État socialiste ou de gauche, seul habilité à cette fonction. D’ailleurs depuis un an, la preuve a été faite de ce privilège... sauf que les résultats ne sont pas à la hauteur du prométhéisme* délirant en vigueur chez les candidats au trône.

        J’ai ouvertement dénoncé ce fait dans mon dernier billet : Les idiots utiles du néocapitalisme mondial.

        Malheureusement, dans idiot utile, il y a « idiot », ce qui prive celui-ci de toute capacité à voir plus loin que le bout de son nez, comme le bouc de La Fontaine qui saute dans le puits, parfait idiot utile du renard qui grimpe sur son dos pour se hisser hors du trou.

         
        * Selon le CNRTL, le prométhéisme est un « Système de pensée, courant intellectuel qui se réclame de l’ambition prométhéenne. cf. Béguin, Âme romant., 1939, p.163 : Posséder le monde, ce n’est pas, à ses yeux, trouver quelque secret qui permettrait à l’homme, soudain, de devenir le maître, à l’humanité de disposer à son gré de l’univers qu’elle porte en elle comme de celui qui l’environne. Hoelderlin ignore tout de ce prométhéisme. »

        • tutti frutti tutti frutti 14 juin 2013 13:49

          Heureusement que toutes les transactions commerciales ne se terminent 

          de cette façon . 

          Cette démonstration prouve l’ inhumanité de l’Administration Française . 

          On a beau ne rien gagner ON DOIT  automatiquement au fisc URSSAF 
           et une ribambelle d’ organismes qui montrent leurs dents acérées .

          Le système est pourri de l’ intérieur .

          • foufouille foufouille 14 juin 2013 16:53

            tu le sait dés le départ, c’est pas si on veut on peut. il faut une trésorerie d’avance, un fonds de roulement ......
            et non les clients pigeons ne vont pas tous venir chez toi


          • titi 14 juin 2013 19:29

            Tiens ca me rappelle une histoire...

            Un gars qui a racheté un restaurant « gastronomique ».

            Moins d’un an après « la commission sécurité incendie des établissements recevant du public » passe et lui dit que son restaurant n’est pas aux normes et que si il ne fait pas des travaux il devra fermé.
            Alors que pendant les visites précédentes rien avait été relevé !!!

            Précision : parmi les membres de cette commission il y a le maire de la commune... qui était l’ancien propriétaire du restaurant.

            Magique.


            • Ambalaba Ambalaba 14 juin 2013 19:58

              Figjam

              « De la corruption qui existe bel et bien sur la Côte d’Azur ou.......... ? »

              I ask you ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès