Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Qui ne profite pas d’argent public ?

Qui ne profite pas d’argent public ?

Bien souvent l'on pense que les subventions profitent aux seuls RMI, RSA, ou autres aides sociales. L'on montre aussi du doigt les fonctionnaires, sans se poser la question de ce que l'on ferait sans instituteurs, sans infirmières, sans pompiers, sans chercheurs, sans policiers ! Mais combien de subventions sont distribuées aux entreprises privées et aux particuliers. Les plus populistes mettent en cause l'impôt et montre du doigt une certaine catégorie de la population afin de détourner l'attention du citoyen.

Qui n'est pas subventionné ? Lorsque l'on achète un logement, l'on peut bénéficier d'aides, d'où viennent-elles ? S'il n'y avait pas d'aides à l'accession à la propriété, il y aurait moins de constructions, et c'est une partie de l'industrie du bâtiment qui s'effondrerait. L'effet pervers, c'est que comme c'est l'Etat, et donc la collectivité, qui paye une partie de notre logement, les promoteurs peuvent maintenir des prix à la hausse. Et toutes les aides fiscales pour acquérir ou louer un bien immobilier, d'où viennent-elles ? Certains investisseurs ne payent réellement que 20% de leur bien, les aides publiques en réduction d'impôt et les loyers perçus payant le reste !

L'industrie automobile touche de multiples subventions, et lorsqu'elle est en difficulté nous remettons la main à la poche. La prime à la casse n'est qu'une subvention déguisée. Les actionnaires se partagent les bénéfices, mais lorsqu'il faut rechercher de nouvelles technologies pour des voitures propres, ils font appel à l'argent public. Ce qui coûte le plus cher dans un véhicule, ce sont les dividendes que l'on distribue aux actionnaires ! Pas d'État, pas d'argent public, pas d'infrastructure, pas de voiture !

Même les églises perçoivent de l'argent public malgré la laïcité. Si vous faites un don à un organisme religieux, 66% de la somme versée est déduite de vos impôts, donc payée par la collectivité !

Et toutes les aides aux entreprises, par un abaissement des cotisations, ou les fameuses heures « supp défiscalisées », qui les payent ? Et bien c'est simple, c'est nous tous ! Ça permet ainsi aux employeurs de faire payer une partie du salaire de leurs employés par l'État ! Et cela met aussi certaines caisses en difficulté, qu'il faut renflouer avec de l'argent public.

Tout le monde touche de l'argent public, les grandes surfaces et toute la filière alimentaire, les céréaliers, et par ricochet tout le secteur chimique des engrais et des pesticides, mais aussi le transport routier ; plus de 70% des dépenses de l'État pour ses infrastructures sont liés au réseau routier !

Et combien d'entreprises privées travaillent pour l'Etat ? Sans parler de toutes les subventions indirectes dont bénéficie l'ensemble du secteur économique : combien de fonctionnaires achètent des appartements, des voitures, du pain, des vêtements, des steaks ou des places de cinéma ? Combien d'artisan ont des fonctionnaires parmi leurs clients ?

Certains pensent que l'Etat paye seulement les fonctionnaires et les rmistes ; non, tout le monde perçoit de l'argent public, mais chacun pense qu'il touche moins que le voisin. L'argent public devrait d'abord financer des projets publics, ce qui est loin d'être le cas actuellement. Les entreprises privées sont toute aidées directement et indirectement et plus elles sont grosses, plus elles nous coûtent cher. Chaque subvention accordée à des intérêts privés devrait être soumise à contre partie !

Article original publié sur http://2ccr.unblog.fr/

Conscience Citoyenne Responsable


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • JL JL 2 avril 2011 09:32

    Excellent petit article, à liere et diffuser.

    Dans le budget de la nation , il faut distinguer entre ce qui relève de l’Etat et ce qui relève du gouvernement.

    Je m’explique : le budget de l’Etat est en principe et sur le court terme, indépendant de la politique du gouvernement.

    En revanche les dépenses publiques qui relèvent du bon vouloir du gouvernement sont contestable : ce sont toutes ces subventions accordées à la clientèle de ce gouvernement. Celles qui donnent du grain à moudre au discours d’Alternative libérale, lequel veut jeter le bébé avec l’eau du bain, le bon grain avec l’ivraie, supprimer tous les services publics, puisque l’on sait avec Jean-Marie Harribey que « L’idéologie libérale répugne à ce que la création monétaire finance une production qui ne rapporterait pas un profit ».



     "L’expression « les impôts financent les dépenses publiques » est trompeuse. L’ambiguïté provient de la confusion entre financement et paiement. La production capitaliste est financée par les avances de capital en investissements et salaires, avances dont la croissance sur le plan macroéconomique est permise par la création monétaire ; et les consommateurs paient. Quel rôle joue l’impôt vis-à-vis de la production non marchande ? Il en est le paiement socialisé. Le contribuable ne « finance » pas plus l’école ou l’hôpital que l’acheteur d’automobile ne « finance » les chaînes de montage d’automobiles. Car le financement est préalable à la production, que celle-ci soit marchande ou non marchande. Et le paiement, privé ou socialisé, lui est postérieur. Enfin, l’activité productive supplémentaire engendre un revenu et donc une épargne supplémentaire qui vient s’ajuster à l’investissement déclencheur, tant privé que public. Il convient donc d’apporter une réponse logique à un problème d’ordre également logique : l’économie capitaliste étant une économie monétaire, pourrait-on effectuer des prélèvements sur une base qui n’aurait pas encore été produite et, pis, qui devrait résulter de ces prélèvements ? Puisque c’est logiquement impossible, le retournement s’impose : la production non marchande et les revenus monétaires qui y correspondent précèdent les prélèvements. Autrement dit, et c’est là le point crucial pour renvoyer au musée des idéologies le discours libéral : les travailleurs des services non marchands produisent le revenu qui les rémunère. pour renvoyer le discours libéral au musée des idéologies


    • JL JL 2 avril 2011 09:36

      La conclusion du commentaire précédent s’impose : en supprimant des effectifs dans la Fonction publique, le gouvernement supprime purement et simplement des emplois, sans aucune contrepartie.


    • Jowurz 2 avril 2011 19:00

      JL

      Votre distinction entre budget de l’etat et du Gouvernement me laisse rêveur sur vos connaissances en économie et en politique. Si vous pouviez nous expliquer clairement le distinguo je vous en serais reconnaissant.

      Le budget de la nation inclus nombre de choses, collectvités locales et territoriales, dépenses d’administration centrale, Sécurité Sociale ,etc.. qui ne sont pas comptées dans le Budget de l’Etat. Celà je peux le comprendre.

      Jusqu’ici je croyais que le Gouvernement proposait une loi de finances à ce sujet et que le Parlement la discutait, l’amendait au besoin ou la rejetait. J’avais connaissance que cette loi était le plus souvent sujette à un ou plusieurs rectificatifs au cours de l’année pour permettre à l’Etat de faire face à sa mauvaise prévision et ses besoins de financement. Ainsi il modifiait l’impôt, créait des taxes nouvelles, recourait à l’émission de bons du trésor ou d’obligations, voire à l’emprunt, ou vendait des entreprises publiques ou des participations dans celles-ci, dilapidait le domaine et l’immobilier public, puisqu’il n’est pas maître de la masse monétaire. Ce, afin de rallonger le budget de la défense pour guerroyer en Libye ou en Afghanistan, sauver la planète des Talibans et de Ben Laden, financer les productions de Woody Allen, les joujoux du président et les voyages de Fillon aux pays des Pyramides, sans parler des cigares du ministre et. des bains-douches lors de sommets importants.

      Sans doute me trompais-je,Toutefois votre affirmation ne me convainc pas vraiment et m’interpelle sur votre compétence en la matière. Merci de bien vouloir développer vos arguments de spécialiste le plus simplement possible que je puisse vous comprendre. J’ai du mal à vous suivre.


    • JL JL 2 avril 2011 20:46

      Jowurz,

      il est certain que si vos connaisances à vous relèvent de ce que les autorités en la matière vous en ont dit, vous ne risquez pas de me comprendre. Pour ma part, je possède une aptitude à l’abstraction, et je m’en sers.

      Le distingo que je fais ci-dessus échappe évidemment aux esprits conformistes : dans le budget d’un ménage il y a le loyer, les charges, etc. les dépenses récurrentes et incontournables. Et il y a les dépenses qui relèvent d’un choix. Les droitistes ici savent très bien dénoncer le clientélisme de la gauche qui achèterait des voix populiares à trois franc six sous patr électeur !!!

      Moi je dénonce les cadeaux faits au nom du soutien aux entreprises, les cadeaux fiscaux aux riches amis du pouvoir et autres largesse à 1 million d’euro par acte ! Si vous ne voyez pas ce que je veux dire c’est que nous n’avons pas de vision commune. Je garde la mienne, gardez la votre.


    • Le péripate Le péripate 2 avril 2011 09:38

      Si tout le monde profite de l’argent public, il est alors stupide de prendre pour redonner ensuite.

      Sauf si une partie se perd en route.


      • JL JL 2 avril 2011 10:33

        péripate,

        si vous aviez lu mon commentaire, et avec votre intelligence qui dépasse largement celle d’une huître, vous auriez compris que j’ai neutralisé par anticipation votre intervention !

        J’ai dis que les libéraux comme vous ne proposent rien d’autre que de jeter le bon grain de l’argent public utilisé pour valoriser et enrichir les patrimoines collectifs avec l’ivraie de l’argent clientéliste utilisé pour enrichir les patrimoines privés au détriment des patrimoines collectifs.


      • foufouille foufouille 2 avril 2011 12:14

        on appelle une redistribution et solidarite
        y compris pour la « viticulture »
        mais un libertasplusrien ..........


      • Le péripate Le péripate 2 avril 2011 12:59

        Une huitre c’est toujours mieux qu’une moule.


      • JL JL 2 avril 2011 15:03

        péripate,

        Oui, oui ! Qui peut le plus peut le moins !

         smiley


      • Pyrathome Pire alien 2 avril 2011 15:10

        Faudra que le péripate nous explique un jour la différence de QI entre une huître et une moule, il d’ailleurs fort bien placé pour en analyser les subtiles différences... smiley


      • JL JL 2 avril 2011 15:22

        Pire Alien,

        péripate ne fait pas de différence entre un fonctionnaire et une moule, mais fait la différence entre une moule et une huître, c’est pourquoi j’ai évoqué son QI supérieur à celui d’une huître. Il vaut bien ça.


      • Le péripate Le péripate 2 avril 2011 19:02

        On atteint des hauteurs....

        C’est génial de vous avoir les gars. Qu’est-ce qu’on rigole...


      • foufouille foufouille 2 avril 2011 19:07

        des hauteurs au niveau d’un libertasplusrien


      • Leo Le Sage 3 avril 2011 15:40

        Par Le péripate (xxx.xxx.xxx.66) 2 avril 09:38
        « Si tout le monde profite de l’argent public, il est alors stupide de prendre pour redonner ensuite. »
        C’est comme cela que çà se passe partout dans le monde.
        On prend d’abord ce qui est dû et ensuite on redistribue.

        Les pays pauvres avant de recevoir une aide doivent verser leur quota dans la caisse commune.

        Lorsque tu veux emprunter on te demande souvent de faire un dépôt ou au moins une promesse de dépôt de ton salaire par exemple.
        C’est pas sorcier à comprendre. smiley


      • elec 42 elec 42 2 avril 2011 10:57

        la seule chose à faire pour mettre tous le monde sur le mème pied d’égalité,supprimer toutes les niches fiscales,apport 80 milliards d’euro dans les caisses de l’état,plus de déficit,mais quel gouvernement osera faire une tel réforme ?


        • Kalki Kalki 2 avril 2011 11:23

          Il faut changer de mentalité

          Le salaire, le revenu que vous touchez en travaillant est subsidiairement le fruit de ressources appartenant fructifié mais appartenant a tous

          le pib appartient a tous


          • Leo Le Sage 3 avril 2011 15:50

            Par Kalki (xxx.xxx.xxx.180) 2 avril 11:23
            « Le salaire, le revenu que vous touchez en travaillant est subsidiairement le fruit de ressources appartenant fructifié mais appartenant a tous »
            C’est quoi ce charabia ? C’est quelle langue là ? smiley

            Les ressources appartenant à tous, donc c’est la fin de la propriété ?
            Est-ce que je peux posséder un salaire ?


          • patdu49 patdu49 2 avril 2011 12:34

            - routes, autoroutes, entretien des fossés, des espaces verts, des parkings publics, des trottoirs, des signalisations, des plages, des ports, des ponts, etc .. qualité des eaux de baignade, sécurité sur les plages (CRS, maitre nageurs sauveteurs), sécurité en montagne (hélicos et sauveteurs pour secourir randonneurs, skieurs, sécurité sur les pistes etc )

            - participations financières, aéroports, aérodromes, musées publics, salles de concerts, de sports, stades de foot , piscines ... toutes les infrastructures qui nous permettent de recevoir téléphone, etc le gaz, l’electricité, aux époques ou ENTREPRISES PUBLIQUES, nous avont TOUT financé, nos parents, nos grands parents, nos arrières grands parents ... aussi les égouts, traitements des eaux usées, dans beaucoup de villes etc ...

            - sécurité alimentaire, controles, inspecteurs du travail, etc ..

            - éducation, salaire des profs, des travailleurs de la cantine, en passant par l’entretien etc des locaux, le menage, etc ...

            - idem reseaux férrés, et les gigantesques travaux que ça a nécéssité, beaucoup d’argent public aussi, pas que le prix du billet, aux époques des constructions, qui pouvait financer tout ça ...
            y avait de l’argent public, des banques publics, ... caisses des dépots etc ..

            - donc oui police, gendarmerie, pompiers, hopitaux publics, urgences, 115, etc centre anti poison, etc ...

            PLEIN DE BELLES CHOSES UTILES d’argent public, qui sert à notre mieux vivre tout ensemble, en tout cas ça devrait être l’objectif.

            PAR CONTRE quand ça commence à déraper grave ... c’est quand de l’argent public, sert à dérêgler la cohésion sociale, va dans des poches qui en ont pas besoin, sert au final a spéculer, sert intérêts privés, de personnes qui ont parfois que peu de MORALITE, de sens CITOYEN ...

            et là depuis qq dizaines d’années .. ça ne va plus.
            aussi bien niveau qui participe à remplir les caisses pour cet argent public ... ni dans l’équité de ce point de vue ..
            qu’au niveau de à qui et à quoi sert l’argent public, et est ce que c’est efficace dans notre mieux vivre ensemble etc ... dans l’amélioration de la vie du + grand nombre ...

            trop d’abus, de gaspillages, de corruptions, d’individualismes, de privatisations de nos bien à tous, trop d’evasion et de fraudes fiscales (parfois légales, car les lois le permettent etc ) ..


            • picpic 2 avril 2011 12:56

              Un ami qui travaillait au noir depuis des années avait peur de passer indépendant, de peur de ne pas parvenir à s’en sortir financièrement, il a finalement tout de même oser franchir le pas...
              Il m’explique qu’aujourd’hui, il gagne infiniment plus avec toutes les déductions fiscales et aides en tout genre auquel il a droit, tout en gagnant ex-ac-te-ment la même chose qu’auparavant !

              Pour lui, tout le monde se devrait d’adopter un statut d’indépendant, juste pour déduire toute une série de frais en tout genre.Même l’employé de base devrait adopter un statut d’indépendant.
              Par exemple : tu déclares que tu vends des colliers de ta propre fabrication...(Tu t’en vends quelques uns à toi même, peu importe).
              Le truc, c’est que ça te permet de déduire une miriade de truc, par exemple tes factures de chauffage et d’électricité pour ton travail à domicile, ton essence, les frais sur ta voiture, ton assurance puisque tu fais de la vente à domicile, etc...
              Un contrôleur fiscale m’a dit :
               " Un entreprise profites plus du système qu’un chômeur ! Les pigeons c’est les employés et le ouvriers dociles qui bossent sans se poser de question sur le système"


              • Jowurz 2 avril 2011 13:01

                Votre découverte est si nouvelle

                Qu’en 2011 Sarkozy et son gouvernement ont décidé de n’emprunter que 186 milliards € pour les besoins de financement propre de l’Etat et de redistribuer cette année un peu moins de 172 milliards en aide à l’économie de toute nature dont de prétendues aides à l’emploi notamment sous forme d’exonération patronale de charges sociales. Des charges qui manquent cruellement aux recettes de la Sécurité Sociale. Des mesures qui justifient hypocritement le démantèlement de l’Etat social.

                L’Etat Providence profite aujourd’hui beaucoup plus aux actionnaireset aux délocalisations qu’aux chômeurs en fin de droits. Quant aux sans-abris et mal logés leur nombre est en augmentation.

                Certes il est plus aisé de mettre une économie à terre que de créer les conditions d’emploi pour tous. Il est plus simple de crier aux paresseux et profiteurs et désigner à la vindicte les victimes d’une politique irresponsable et prodigue que d’apporter des solutions réelles. De la même manière, il est plus facile de recycler l’information pour la ressasser en la survolant que de l’examiner soi-même.

                Dans quel but un tel article ? Donner bonne conscience à qui ?

                Votre moralisme alambiqué m’échappe. Votre constat n’est pas une solution politique ou économique. Je ne vois pas bien l’utilité de votre intervention. Elle ne nous apprend rien et ne nous éclaire en rien. J’espère au mons que vous vous êtes fait autant plaisir en l’écrivant que j’en éprouve en la critiquant.


                • Leo Le Sage 3 avril 2011 15:41

                  Par Jowurz (xxx.xxx.xxx.140) 2 avril 13:01
                  « L’Etat Providence profite aujourd’hui beaucoup plus aux actionnaireset aux délocalisations qu’aux chômeurs en fin de droits. »
                  Cet Etat profite à tout le monde, comme vous le dites... pas seulement aux actionnnaires donc.

                  « Elle ne nous apprend rien et ne nous éclaire en rien. J’espère au mons que vous vous êtes fait autant plaisir en l’écrivant que j’en éprouve en la critiquant »
                  Ton intervention est critiquable smiley
                  Cet article a le mérite de nous montrer qu’un débat sur le sujet est possible...


                • patdu49 patdu49 2 avril 2011 13:05

                  un exemple concret de « gaspillage » ou d’incohérences, qui est en plein dans l’actualité, c’est les panneaux photovoltaiques.

                  DES CREDITS D’IMPOTS énormes !!! + parfois encore des milliers d’euros des collectivités locales slon les départements, régions.

                  des milliards DISTRIBUES sans aucun reflexion d’équité, de créations d’emplois en France, etc ... 

                  RESULTAT :
                  création d’une bulle qui a profité essenciellement, majoritairement :

                  - au client, qui majoritairement donc, sont plutot, des foyers fiscaux, aisés, au bas mots, classes moyennes supérieures ... très très peu aux classes populaires, très peu au classes moyennes inférieures.

                  - à des PATRONS MARGOULINS, qui ne perdent pas le nord ... qui sautent sur les moindres occasions de se faire du fric, rapide, assez facile ... qui pour l’ENORME MAJORITE ont engloutis intégralement les crédits d’impots, en pratiquant des prix, 7000€ à 10 000 € + cher que nos voisins allemands, belges etc ... pour une installation la + répandu en puissance sur les toits, de 3000 watts/machin ..

                  - MAJORITAIREMENT aux usines et groupes asiatiques, alors qu’on avait les savoir faire en France, pour des panneaux de très bonne qualité, au moins assemblés en france, avec des cellules fabriquées en europe ...

                  RESULTAT, le budget prévu ayant été explosé 3 fois + vite que prévu, grand coup de frein de l’état ... et ça met le bordel evidemment, parmis les MARGOULINS et les aussi hélas + sérieux de la profession ...

                  alors qu’il aurait été SI SIMPLE de procéder judicieusement !!!
                  avec de l’équité sociale, de l’équité fiscale, et de la création d’emplois en France, en mettant des plafonds à ne pas depasser, en donnant les crédits d’impots proportionnellement aux revenus et fortunes des clients etc ...

                  IDEM pour les tarifs de rachat ... il aurait été + judicieux de trouver un système + équitable ... pas la même chose, pour un client dont les dépenses energétiques représentent 3% par mois de leurs revenus net d’impots, et un foyer fiscal, ou leurs dépenses energétiques représentent 20% leurs revenus mensuels.

                  UN BEAU GASPILLAGE encore ... enfin pas pour tout le monde ... puisque les + filoux, et les + aisés, en auront très très bien profité, pour s’enrichir à moindre frais, ou arrondir bien sympatiquement les fins de mois.


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 avril 2011 13:24

                    Et , en allant au bout du raisonnement , un être humain égale un être humain , il faudra instaurer le revenu minimum à tous les habitants du monde , de façon égale . 




                    • patdu49 patdu49 2 avril 2011 13:45

                      exactement, dans l’absolu ça serait l’idéal.

                      harmoniser, les revenus, impots, monnaies, lois concernant les peines pour vols, abus de biens sociaux, fraudes fiscales etc ... à travers le monde.


                    • Philodeme Philodeme 2 avril 2011 19:48

                      et pour financer des impôts sur tous les revenus du Monde et ...................
                      les problèmes vont commencer .............. car tous les acteurs organisés en réseaux lobbyistes vont graisser les pattes de tous les individus utiles permettant d’y échapper ................
                      Ce n’est déjà ce qui se passe avec les « paradis fiscaux » connus de tous (la City en tête) ???????


                    • Leo Le Sage 3 avril 2011 15:42

                      Par patdu49 (xxx.xxx.xxx.199) 2 avril 13:45
                      « harmoniser, les revenus, impots, monnaies, lois concernant les peines pour vols, abus de biens sociaux, fraudes fiscales etc ... à travers le monde »
                      Il est déjà difficile de se mettre d’accord en France sur des sujets simples, je me demande comment on va réussir à appliquer vos idées à l’echelle du monde.
                      Si vous me dites qu’on attendra cent ans, alors je répondrais pourquoi pas...

                      Vous attendrez cent ans ?


                    • patdu49 patdu49 2 avril 2011 13:43

                      trop de castes aussi ..

                      par exemple les toubibs, ok, beau métier OUI ... dur metier OUI, ... métier mal payé ? NON.

                      on ne peut franchement pas dire, qu’un médecin installé, est à plaindre, FINANCIEREMENT PARLANT.
                      les étudiants, en médecine par contre OUI, là il faut leur donner de quoi vivre en étudiant ..

                      mais ensuite, franchement .. augmenter de 1€ alors qu’on est en dettes de létat etc la consultation, même en volontairement amoindrissant cette augmentation.

                      3 consultations à l’heure seulement donc 3€
                      x 8 heures = 24€
                      x 5 jours = 120€
                      x 46 semaines ( congés otés) = 5520€ d’augmentation pas an brut, même si vous voulez, allez je suis bon prince, j’ote 50% en taxes et impots = 2760€ net dans la poche de +.

                      maintenant le crève la dalle sous le seuil de pauvreté, au RSA, 404,88€ par mois, augmentation de 1,5% pour 2011 soit 410,95€, soit augmentation de 6,07€ par mois, soit 72,87€ par an.

                      il va en faire quoi le crève la dalle, ça ne couvre même pas l’augmentation de son EDF, 6,07€ par mois, c’est même pas de quoi s’acheter UNE SEULE cigarette par jour.

                      le toubib, lui ces 2760€ net dans la poche, archio au bas mot hein, ça couvrira à l’aise, son augmentation d’EDF ... surtout que dans l’absolu il en paye pas d’EDF si ça se trouve, car il a installé des panneaux photovoltaiques sur son toit, et c’est même EDF lui file du fric + qu’il n’en depense ...
                      payé par le pauvre, qui lui verra a rubrique « autres prestations » de sa facture EXPLOSER.

                      je me demande ou est la cohésion social la dedans ..


                      • Yohan Yohan 2 avril 2011 14:59

                        En gros, patdu nous propose de payer tout le monde à rien foutre. Vaste programme


                      • Pyrathome Pire alien 2 avril 2011 15:06

                        En gros, patdu nous propose de payer tout le monde à rien foutre. Vaste programme.....

                        Ah non, pas tout le monde !! sauf les X-scaphandriers has been.... smiley


                      • foufouille foufouille 2 avril 2011 16:16

                        on appelle ca la liberte
                        mais un bureaucrate sous traitant de pole emploi, ca croit qu’une femme de menage doit se presenter en tailleur


                      • foufouille foufouille 2 avril 2011 16:17

                        pas de chomeur = yohan au chomedu


                      • Leo Le Sage 3 avril 2011 15:44

                        Par patdu49 (xxx.xxx.xxx.199) 2 avril 13:43 « les toubibs, ok, beau métier OUI ... dur metier OUI, ... métier mal payé ? NON »
                         smiley smiley smiley
                        C’est quoi ce délire ? Des médecins mal payés il y en a pas mal en France...


                      • Pyrathome Pire alien 2 avril 2011 14:41

                        Et quand l’argent public sert à renflouer les banksters et les voleurs.......en millier de milliard de dollars ou d’euros, là, tout le monde est d’accord, sauf l’immense majorité du peuple.....mais personne ne nous demande notre avis, comme personne ne nous a demandé notre avis lors du plan de construction des centrales nucléaire car (ils) savaient d’avance la réponse !!
                        Est-ce bien une démocratie ?? non, une démoncrassie....


                        • HELIOS HELIOS 2 avril 2011 15:22

                          ... il y a les missions regaliennes de l’etat, qui se font avec les ressources que l’etat perçoit sur l’activité economique du pays....

                          Si l’on suit votre raisonnement, tout le reste peut etre strictement libre. La societe est dans ce cas la une vrai jungle ou la loi du plus fort regne partout. C’est parfait quand on est le plus fort, cela l’est beaucoup moins dans tous les autres cas.

                          Pour que la societe soit plus intelligente et surtout a la mesure d’un developpement hors de porté de quelques individus, si riches soient ils, on a inventé le service public et l’amenagement du territoire.

                          La notion de service public est destinée a faire echapper a des mains rapaces les elements necessaires a la vie tout court, sans quoi l’homme retourne a la feodalité et probablement a l’etat sauvage. Si l’eau, par exemple, devient inaccessible que va-t-il se passer ? des groupes, des clans vont defendre manu militari leur point d’eau. c’est digne d’une societe cela ?

                          une fois que vous avez parfaitement admis que l’etat a des devoirs... securité, administration du pays et que vous savez qu’il faut que l’etat organise ce qui releve du service public, il reste les « amenagements » du territoire (les routes, les reseaux etc) qui vont etre financés par tout lle monde et donc appartenir a tout le monde. A ce titre ils ne peuvent pas etre vendus, ils ne peuvent qu’etre « concessionnés » avec des regles strictes de rentabilité pour ne pas tomber dans la jungle. La santé, l’education, la recherche sont egalement dans ce cas là parce que cela echappe a la dimension humaine individuelle.

                          La notion de concession s’applique donc a des domaines dependant strictement de la competence de l’etat, mais celui ci ne souhaite pas ou n’est pas en mesure d’assurer le service. L’etat a le choix soit d’exiger un prix maitrisé de cette delegation de service public, mais la il est fort a parier que les candidats ne se bousculeront pas soit subventioinner le citoyen par le biais d’une aide, ce qui consits a surpayer le service concessionné. (le concessionnaire pratique des prix libres, et recoit les subventions indirectement par l’utilsateur.

                          Oui, vous avez raison, la plupart des français utilisent de l’argent public, mais ce n’est pas par un soucis d’assistanat, ni par soucis de simple repartition ou/et redistribution des richesses, c’est simplement par la mise en place de moyens destinés a favoriser un classe de « riches » et de copains quelles que soit les notions qu’on cache derriere le mot riche !

                          Il faudrait effectivement avoir une classe politique RESPONSABLE, COMPETENTE et adherente aux valeurs du systeme.

                          Comme ce n’est pas le cas, cette classe politique arbitre au quotidien non pas les avancées du pays, mais les injustices et autres anomalies en mettant la main a la poche sachant que de toutes les façons, c’est toujours les mêmes qui payent.


                          • Leo Le Sage 3 avril 2011 15:45

                            Par HELIOS (xxx.xxx.xxx.126) 2 avril 15:22
                            « cette classe politique arbitre au quotidien non pas les avancées du pays, mais les injustices et autres anomalies en mettant la main a la poche »
                            Toute la classe politique ? smiley

                            « Il faudrait effectivement avoir une classe politique RESPONSABLE, COMPETENTE et adherente aux valeurs du systeme »
                            On cherche toujours...
                            Dis, si tu en trouves fait nous signe...
                             smiley


                          • HELIOS HELIOS 4 avril 2011 00:56

                            ... ben non, je n’ai pas trouvé !

                            Mais, ce dont je suis sûr, c’est que ceux que je connais a travers leur actions sur le terrain ou d’apres ce qu’ils proposent, aucun ne me satisfait. Je prendrais donc le moins pire de ceux qui n’ont jamais participé a rien, histoire de donner sa chance a tout le monde... avec un petit espoir toujours de tomber sur le bon numero.


                          • xray 2 avril 2011 15:41


                            Qu’elle soit matérielle ou cérébrale, la misère est le fondement de la société de l’argent ! 
                            (Le malade, l’industrie première.) 


                            Qui ne profite pas de l’argent public ? 
                            Réponse : Les pauvres et les malades. 

                            Sida, un petit mensonge 
                            (Le complot des blouses blanches et des soutanes) 
                            http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2011/01/31/sida-un-petit-mensonge.html 




                            • Leo Le Sage 3 avril 2011 15:50

                              Par xray (xxx.xxx.xxx.37) 2 avril 15:41
                              « Qui ne profite pas de l’argent public ?
                              Réponse : Les pauvres et les malades.
                               »

                              Nan... !

                              Il y a beaucoup de travailleurs qui triment dur et reçoivent des salaires de misère.
                              (s’ils sont malades il peuvent profiter du système)
                              Il y a des malades qui vont à l’hôpital gratis parce que la secu les rembourse...
                              (Un scanner coûte la peau des fesses)

                              Ce ne sont que des exemples courants... smiley


                            • HELIOS HELIOS 4 avril 2011 01:06

                              Désolé, un scanner NE COUTE PAS LA FEAU DES FESSE !

                              en fait les premier scanner etaient cher, comme toute nouvelle technologie.
                              Mais depuis longtemps les scanners se sont rependus et sont des appareils bon marchés, simplifiés et accessibles.
                              Oui mais en France, il faut que le scanner soit utilisé a 100%, pour d’obscures raisons budgetaires. La secu organise la penurie en gerant les autorisations et en faussant bien entendu le mecanisme economique.

                              Le savant resultat est qu’il est toujours difficile d’avoir un scanner immediatement, il faut attendre des semaines et le prix de l’acte est exhorbitant au regard du cout reel de l’appareil.
                              Le même phenomene est constaté du coté de l’echographies, de la radiologie
                              Lorsque tout ces appareils coutaient cher, les « operateurs », a la fois medecins, faisaient payer leur investissement dans le prix de la consultation.
                              Les prix du materiel ont baissé mais la consultation, elle n’a pas changé. la marge est de plus en plus consequente. La Secu devrait obliger les specialistes equipés de materiel de separer la part « medicale » de la part ammortissement du materiel, afin d’alleger les charges indues qui pesent sur les remboursements.


                            • patdu49 patdu49 2 avril 2011 17:45

                              Yohan,

                              une bonne fois pour toute, arrête de voir le mal partout.

                              je ne propose pas un pays mort, avec des gens amorphes partout ...
                              je fais confiance aux citoyens.

                              aujourd’hui, sincèrement quand tu te retrouves aux minimas sociaux, dans un pays ou l’emploi est sclérosé, de + en + précaire, jetable, sous-payé, que tu deviens un SURVIVOR, tu peux quasimment pu t’en sortir ...

                              ça CASSE le moral, les ambitions, les bonnes volontés, t’es dans la survie au jour le jour, qu’est ce que tu peux fouttre avec 410€ par mois, honnetement ?? ... t’es même pu en capacité de chercher du taf, t’es dégouté du système ... c’est la MISERE.

                              evidemment pas pour tout le monde la même chose, t’auras toujours des exemples à me mettre dans la tronche, dans la gueule, pour bien me dire « REGARDE machin, comme il est courageux, etc etc , et comme il s’en est sorti » ....

                              OUI t’as des individus + COURAGEUX que d’autres, voilà ... maintenant quand t’as dit ça, faut aussi regarder la réalité en face.

                              LES CHIFFRES en face.
                              et une fois que tu as bien arrêté de te voiler la face, de dire « les chomeurs ils se complaisent dans leur situation etc etc » ... bref de deformer les choses, ont fait QUOI ? hein on fait quoi ? on continue à dire « c’est la faute des chomeurs, si le chômage augmente » ?

                              ou alors on fabrique pleins de travailleurs pauvres, pour faire baisser juste les chiffres ? la belle affaire comme exemple de civilisation évoluée ...
                              pour satisfaire des poignées de nantis qui eux vivent dans le grand confort, l’abondance, la surconso, ou qui remplissent leurs comptes en banques, de dizaines, de centaines, de milliers d’euros ??

                              bah moi je dis : NON
                              on peut vivre AUTREMENT ... SANS DEPOUILLER PERSONNE .. avec toujours des + riches qui vivront dans un certains luxe, et des moins riches qui vivront modestement, mais PAS DANS LA MISERE.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès