Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

R.I.P.

Les autorités américaines ont été vertement critiquées pour avoir abandonné Lehman à son sort. De fait, elles ne s’attendaient pas au cataclysme financier survenu dès l’annonce de sa débâcle, cataclysme dont on ne peut toujours pas parler au passé...

Les actionnaires, investisseurs et spéculateurs ont certes été brûlés, les contribuables à travers le monde ont certes été sollicités à hauteur de 2 000 milliards de dollars. Pour autant, maintenant que le gros de la panique semble passé - ou en tout cas intégré, "digéré" par le marché -, maintenant que les institutions financières les moins solvables ont été sacrifiées à la faveur d’un gigantesque et macabre jeu de dominos, l’effondrement de Lehman peut-il vraiment être considéré sur toute la ligne comme une tragédie ? 

Cette crise n’est pas née à l’occasion de la faillite de Lehman car Wall Street et le système financier anglo-saxon vivaient très nettement au-dessus de leurs moyens à coup de crédits et de leviers. Du reste, la bulle avait commencé à imploser dès juillet 2007, soit quatorze mois avant la banqueroute de Lehman...

Le sauvetage de cette banque aurait certes épargné au monde des semaines noires chargées d’intensité dramatique. Pour autant, notre système financier aurait été épisodiquement - et fatalement - secoué par des mini-crises bancaires qui y auraient installé un pourrissement "à la japonaise".

Par ailleurs, la bombe Lehman a également eu deux autres conséquences bénéfiques : celle de finalement sortir nos gouvernants de leur léthargie complaisante et de semer la terreur parmi des financiers habitués à croquer du crédit et de l’effet de levier à tous les repas ! 

Ainsi, Lehman était-elle une victime expiatoire indispensable et il est temps, avec novembre, de passer à une autre phase de la crise. 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Forest Ent Forest Ent 4 novembre 2008 10:39

    Il y a effectivement beaucoup d’interprétations sur cette histoire. J’ai même lu quelque part que Paulson aurait coulé Lehman pour sauver Morgan. Cela dépend de ce que l’on pense qu’il pensait pouvoir sauver.

    Amha, la version la plus "raisonnable" est que cela a été un test de l’effet systémique. Devant les dégâts, la conviction qu’il fallait sauver le système bancaire l’aurait emporté. Reste alors la question "pourquoi Lehman ?" et "pourquoi Morgan a-t-il bloqué ses comptes ?".

    Amha toujours, c’est assez indifférent. Les états n’ont pas les moyens de sauver les banques. La suite du scénario, c’est la suite des faillites, ou la nationalisation complète.


    • Gandalf Tzecoatl 4 novembre 2008 17:37

      Ou alors chacun banquier de soi.


    • Internaute Internaute 4 novembre 2008 13:48

      La liste des victimes "expiatoires" se monte déjà à 17 banques aux US.

      L’article aurait pu être un bon commentaire mais je ne vois pas en quoi il mérite d’être publié.


      • civis1 civis1 4 novembre 2008 15:06
        @ l’auteur
        Quid du bruit qui courrait que l’abandon de lehman se serait fait au profit du sauvetage de Fannie Mae et Freddie Mac et que celui ci résulterait d’un chantage des chinois qui détiennent 40% du capital de ces 2 sociétés et qui menaçaient de liquider tous leurs autres actifs.
         
        La Fed a bien été obligée d’ouvrir ses caisses (plan Polson) pour éviter la débâcle et calmer les investisseurs étrangers.
        Reste l’impression que la sale besogne continue, que la lessiveuse va tourner à plein pendant un certain temps, que le sauvetage ne se fait pas au hasard et que pour ne parler que de la France , après avoir écumé les ressources technologiques et avoir fait main basse sur les brevets intéressants les fonds de pensions américains se retirent non sans avoir aussi vidé la poche des naïfs de la banque à la française ( caisse d’épargne et Banques mutualistes par exemple)
        Profond sentiment d’écoeurement dans ce qui apparaît comme un pillage ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès