Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Rachat d’Alstom : Le Centre Français de Recherche sur le (...)

Rachat d’Alstom : Le Centre Français de Recherche sur le renseignement publie un rapport qui conclut à un scandale d’état

Le CF2R publie un rapport sur Alstom qui conclut à un « scandale d’État » et qui dénonce le « racket américain », l’« amateurisme du gouvernement », la « trahison des élites » et la « démission d’État » qui règnent en France.

Fondé en 2000, le Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) est un « think tank » indépendant, régi par loi de 1901, spécialisé sur l'étude du renseignement et de la sécurité internationale. Comme il se présente lui-même, le CF2R a pour objectifs :

  • le développement de la recherche académique et des publications consacrées au renseignement et à la sécurité internationale ,
  • l'apport d'expertise au profit des parties prenantes aux politiques publiques (décideurs, administration, parlementaires, médias, etc.),
  • la démystification du renseignement et l'explication de son rôle auprès du grand public.

Depuis sa création il y a 14 ans, le CF2R a réalisé un travail considérable pour une meilleure connaissance du renseignement en France et dans le monde francophone. Il a publié plus de 70 livres, 60 rapports de recherche, 300 articles, 350 notes d'analyse et 700 bulletins d'écoute radio. Le Centre a créé quatre revues ou lettres électroniques et a organisé 40 dîners-débats et une dizaine de colloques. Ses chercheurs ont donné plus de 150 conférences, animé de nombreux séminaires et ont accordé plus de 2 000 interviews dans les médias (TV, radio, presse écrite).

Le CF2R n’est cependant pas beaucoup médiatisé dans les très grands médias parce que certaines de ses analyses ne sont pas conformes à la pensée imposée par l’oligarchie euro-atlantiste.

En mars 2014, par exemple, son directeur Éric Denécé a publié une analyse sur la crise en Ukraine intitulée « UKRAINE : LE MONDE À L'ENVERS !  », qui dénonçait point par point la manipulation et l’attitude agressive des États-Unis et des pays de l’Union européenne à l’encontre de la Russie.
 

NOTA : Au cours de sa carrière, Éric Denécé a été Officier-analyste à la direction de l'Évaluation et de la Documentation stratégique du Secrétariat général de la défense nationale (SGDN), Ingénieur commercial export chez Matra Défense. Responsable de la communication de la société NAVFCO, filiale du groupe DCI (Défense Conseil International), Directeur des études du Centre d'études et de prospective stratégiques (CEPS), Fondateur et directeur général du cabinet d'intelligence économique ARGOS et Créateur et directeur du département d'intelligence économique du groupe GEOS. 

Un réquisitoire qui confirme les analyses de l’UPR

En ce mois de décembre 2014, le CF2R vient de récidiver sur une toute autre échelle en publiant un long rapport de 41 pages sur l’affaire de la vente des activités d’énergie d’Alstom à l’entreprise américaine General Electric.

Ce rapport, intitulé « RACKET AMÉRICAIN ET DÉMISSION D’ÉTAT : LE DESSOUS DES CARTES DU RACHAT D’ALSTOM PAR GENERAL ELECTRIC », est signé du directeur Éric Denécé et de Leslie Varenne. Non seulement tout le rapport vaut la lecture mais sa conclusion est un véritable réquisitoire qui conclut au « scandale d’État » et qui dénonce le « racket américain », l’ « amateurisme du gouvernement », la « trahison des élites » et la « démission d’État » qui règnent en France.

  • La responsabilité conjointe du gouvernement, des parlementaires, des hauts fonctionnaires, des syndicats et des médias dans ce « scandale d’État » de démission devant les États-Unis.

Cette conclusion confirme les analyses que fait l’UPR depuis sa création quant à cette haine de la France et son mépris des intérêts du peuple français qui se sont emparé des élites dirigeantes, - et le rapport du CF2R note que « de tels comportements ne s’observent nulle part ailleurs en Europe » - . On retrouve ainsi ce trait de caractère suicidaire des dirigeants indignes que l'on a toujours connu dans les pires moments de notre histoire nationale, et que Charles de Gaulle nommait « l’esprit d’abandon ».

Cette conclusion est à lire in extenso car elle souligne la responsabilité conjointe des membres du gouvernement, des parlementaires, des hauts fonctionnaires, des syndicats et des médias qui ont plié devant les États-Unis dont « nous ne sommes plus amis », et qui ont purement et simplement « abandonné notre indépendance et notre souveraineté nationales ».

  • Les raisons de l'hypermédiatisation du FN dans les grands médias euro-atlantistes

Un dernier point, qui n’est pas le moindre : le rapport du CF2R souligne aussi – et c'est exceptionnel dans un rapport d’un cabinet d’intelligence économique – que l’invocation du Front National est l’une des raisons essentielles avancées dans les sphères gouvernementales et de la haute administration pour ne pas défendre nos intérêts nationaux.

Là aussi, donc, le rapport du Centre français de recherche sur le renseignement rejoint les analyses que fait l’UPR depuis 7 ans : à savoir que le véritable rôle du FN dans la société française est d’avoir pestiféré toute idée de défense des intérêts nationaux. Car ce souci, ô combien essentiel et naturel, est désormais assimilé, dans la tête de 80% des Français, aux fameux « dérapages » continuels du mouvement d’extrême-droite.

Depuis un tiers de siècle, les Français ont été pris en otage conjointement par les médias "mainstream" et la famille Le Pen, qui leur font croire que défendre notre industrie, notre agriculture, notre diplomatie, nos intérêts nationaux, revient grosso modo à tenir des propos abjects sur la Deuxième Guerre mondiale, à faire la chasse aux immigrés, à fricoter avec des néo-nazis, ou à justifier la torture par la CIA, comme s’y est encore livrée Mme Le Pen voici moins d’un mois. C'est l'un des mérites du rapport du CF2R que de souligner, après l'UPR, cette manipulation capitale qui explique le blocage de la situation et la passivité des Français face à la guerre qui leur est livrée.

L’extravagante publicité qui est constamment donnée à la SARL Le Pen dans tous les grands médias euro-atlantistes trouve ici l’une de ses principales explications : si le FN n’existait pas pour pourrir toute idée de défense de nos intérêts nationaux dans l’esprit de 80% des Français, jamais les élites moutonnières qui président au naufrage actuel de la France n’accepteraient de laisser sans réagir le pillage de notre pays et jamais les 80% de Français en question ne les laisseraient faire.

Je laisse ici la place à cette conclusion du rapport sur l’affaire Alstom du Centre français de recherche sur le renseignement (rapport n°13 de décembre 2014)

François Asselineau

Site Internet : http://www.upr.fr
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr

 

 ----------------- Extrait du Rapport n°13 de décembre 2014 du CF2R ------------------

Conclusion : la trahison des élites

Derrière un discours circonstancié sur l’inéluctabilité de la mondialisation, nos élites sont en train de vendre nos joyaux industriels à l’étranger, motivées par la satisfaction d’intérêts personnels ou la dissimulation d’erreurs stratégiques, n’hésitant pas à sacrifier notre indépendance militaire et nucléaire sous de faux prétextes.

Elles semblent ne plus croire à la nécessité d’une industrie française, et ne se considèrent plus comme solidaires avec leurs concitoyens. De tels comportements ne s’observent nulle part ailleurs en Europe.

Rappelons que dès l’arrivée des socialistes au pouvoir, en 2012, Patrick Kron avait commencé à préparer le déménagement du siège d’Alstom à Singapour afin de s’affranchir de la fiscalité française et de s’installer dans un pays n’ayant pas d’accord d’extradition avec la France. Par ailleurs, la campagne de communication lancée par GE en France au printemps 2014 pose la question des agences médias françaises y ayant collaboré à des fins mercantiles.

Ce phénomène se trouve amplifié par l’incompétence ou la compromission d’une partie des dirigeants politiques et des hauts fonctionnaires. Dans ce dossier, le gouvernement n’a pas été à la hauteur des enjeux. Rien n’a été fait.

Pire, certains, dans la haute administration ont torpillé dès le départ la solution d’un un rachat d’Alstom par la France. Cette option a donc à peine été étudiée. 139 hauts fonctionnaires de Bercy ont eu le culot – faute d’autres arguments valables - de justifier cette décision au nom de l'intégration silencieuse des discours du Front national dans la politique économique de la France. Affligeant. Défendre les intérêts nationaux, c’est aujourd’hui être du Front national !

De plus, il convient de signaler l’irresponsable passivité des parlementaires sur ce dossier, qui n’ont jamais mesuré l’ampleur des enjeux en cours et ont laissé le gouvernement cafouiller à sa guise. En particulier, pourquoi Jean-Pierre Chevènement, dans un premier temps fortement opposé au démantèlement d’Alstom, a-t-il aussi rapidement changé d’avis ? Serait-ce à cause de sa circonscription de Belfort où GE et Alstom sont les premiers employeurs ?

Enfin, il convient de ne pas oublier le silence assourdissant des syndicats, que l’on n’a pas entendus dans cette affaire. Comment la CGT, d’habitude plus réactive, a-t-elle pu rester aussi silencieuse sur ce dossier et pendant autant de temps ? En effet, rappelons que le 4 novembre 2014, au terme de la procédure d’information-consultation des instances représentatives du personnel, le conseil d’administration d’Alstom a autorisé, à l’unanimité, la signature d’un accord avec General Electric pour la cession des activités Énergie. Ainsi que l’a déclaré lui-même Patrick Kron, les partenaires sociaux ont émis un avis favorable, ce qui n'est pas très fréquent dans ce type d'opérations.

Ce sont là autant de signes inquiétants d’une démission collective. Entre la trahison des élites, l’amateurisme dont a fait preuve le gouvernement dans ce dossier, l’abandon par la France de son indépendance et sa souveraineté nationales et les multiples affaires, la cession des activités énergie d’Alstom est un véritable scandale d’État.

L’affaire Alstom révèle par ailleurs l’incompréhension de la compétition économique des dirigeants politiques français. Elle est à rapprocher d’autres offensives que les États-Unis ont déclenché contre nous, profitant de notre faiblesse politique du moment à cause d’un président impopulaire et passif : remise en cause par Washington de la vente de navires Mistral à la Russie et le racket dont a été victime BNP/Paribas.

C’est pourquoi il est temps de sortir de l’aveuglement dans lequel nous baignons : nous ne sommes plus amis avec les États-Unis, tout au plus alliés… La guerre économique est depuis longtemps déclarée et il est affligeant que nous ne rendions pas les coups ! »

Signé

Éric Denécé
Leslie Varenne
Centre français de recherche sur le renseignement sur l'affaire Alstom
(rapport n°13 de décembre 2014 ; source : http://www.cf2r.org/images/stories/RR/rr13.pdf )


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (112 votes)




Réagissez à l'article

196 réactions à cet article    


  • robert 29 décembre 2014 12:23

    Je suis très pressé de connaitre la suite, enfin de la voir se réaliser puisque tout est inéluctable. En Belgique, à partir du 1er Janvier, 38.000 personnes ne recevront pratiquement plus aucune aide, Grêce retour aux urnes, de grandes sociétés non médiatisées comme Alsthom, se font croquer par des « fonds de pensions », etc etc, j’ai le sentiment que tout se précipite, merci de cette information mais on assiste bien à l’application de tafta avant le vote.


    • Topaze Topaze 31 décembre 2014 19:06

      Derrière les trolls d’Internet, qui est vraiment l’UPR ?

      l’UPR est un parti en marge, une secte peuplée de "geeks des traités européens" et de gros trolls obéissant à une sorte de gourou du Web qui leur « prémâche » ce qu’ils doivent penser. 
Le mandarom Asselineau de l’Union Pasquaïenne Relookée... 
Enquête : Qui est vraiment l’UPR ?
      http://www.marianne.net/Qui-est-vraiment-l-UPR_a239725.html


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 décembre 2014 19:08

      Tiens voilà le troll de service, avec toujours ses mêmes salades.
      ça doit être trop compliqué de faire des analyses, alors il s’en prend aux personnes...


    • lsga lsga 31 décembre 2014 19:11

      Ah mince : je croyais que c’était moi le troll de service...

       
      Enfin, bientôt Asselineau « acceptera » un poste de ministre délégué aux questions européennes qui lui sera proposé par Sarkozy, et l’UPR appartiendra au passé....

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 décembre 2014 19:15

      Isga,
      Il doit donc y avoir plusieurs services qui payent des trolls contre l’UPR.
      Bizarre que vous ne disiez jamais rien aux adeptes du FN ?
      Ils sont nombreux sur Agoravox, et jurent que le FN veut sortir de l’ UE..., on nous aurait menti ?


    • lsga lsga 4 janvier 2015 19:37

      donc comme il est indiqué clairement dans les commentaires du lien de fifi, Asselineau est sur le point d’accepter l’offre de ministre délégué aux affaires européennes que Sarkozy vient de lui proposer. 


    • GrandGuignol GrandGuignol 5 janvier 2015 01:02

      Isga,

      pfff ! n’importe quoi !

      MDR !!!


    • jef88 jef88 29 décembre 2014 12:42

      « cette haine de la France et son mépris des intérêts du peuple français qui se sont emparé des élites dirigeantes »
      Haine ? je ne pense pas mais «  je m’en foutisme » c’est certain !
      ces braves gens trouvent leurs intérêts ailleurs ........
      Cherchez le fric !.


      • hgo04 hgo04 29 décembre 2014 13:53

        On peut dire aussi OIKOPHOBIE...


      • fred.foyn Le p’tit Charles 29 décembre 2014 12:50

        A ma connaissance..la France est vendue par petits bouts depuis le départ de De Gaulle.. ?


          • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 14:48

            Tout ceci est à prendre avec des pincettes, nous ne sommes pas dans le pays et avons du mal à avoir une vision d’ensemble. Il faut voir à quel point les frères musulmans ont été haïs par la population qui les avaient élus quelques années auparavant.
            Ce nouveau président n’est sans doute pas républicain comme nous l’entendons dans notre pays, il semble pourtant bien accueilli par la majorité de la population. Selon le témoignage d’une franco-egyptienne qui a vécu les trois régimes, je ne peux pas dire si elle était de parti pris ou pas.

            Il faut se renseigner sur la vue d’ensemble avant de reproduire un document qui semble favorable aux frères musulmans (ceux-ci n’étaient pas plus républicains).

            Le monde-diplo qui est une des sources de l’article est souvent assez impartial. Et ce site ne roule pas pour les néoconservateurs à voir les autres articles. Je ne peux ni infirmer ni confirmer ce parti pris du CF2R pour la situation égyptienne.

            Ce qui est sûr c’est que dans ce cas là le rapport prend parti pour la France et ne semble pas à priori orienté par un parti pris pro-israélien ou américain. Comme l’affirme le monde-diplo à propos du collaborateur de Dénecé pour l’autre rapport.


          • jalin 29 décembre 2014 16:19

            Ce monsieur annonce d’autres petites choses :

            Tour à tour Dénécé a expliqué à l’antenne de RTL que :

            – Les zadistes sont des drogués violents, comparables aux islamistes (même si, il le dit plus loin, ce ne sont pas encore des « terroristes »… ouf !) : « Très rapidement, viennent s’agréger à ces penseurs (…) des structures de plus en plus conspirationnistes, violentes ou usant largement de substances qui ne les amènent pas à réfléchir notamment et qui depuis quelques temps sont dans un phénomène de radicalisation extrêmement préoccupant, extrêmement violent et en tous points comparable au phénomène de radicalisation qu’on trouve dans l’islam. »2

            – Les écologistes sont prêts à faire sauter la planète pour défendre leur cause : « les écologistes radicaux dès les années 1970 avaient essayé de voler une bombe nucléaire et de la faire sauter dans une faille tectonique pour obliger les Etats-Unis à abandonner le nucléaire et à revenir à des conditions de vie beaucoup plus proches de ce que eux espéraient. »

            – La Zad de Notre-Dame-des-Landes servirait de terrain d’entraînement à des fascistes venus d’Ukraine : « C’est aussi une nébuleuse internationale parce que les hommes du groupe Pora noir, c’est-à-dire les milices d’extrême-droite qui sont à l’origine de la révolution Maïdan en Ukraine sont venus s’entraîner à Notre-Dame-des-Landes. »

            – Et malheureusement les femmes s’y mettent aussi : « Malheureusement, au sein de ces mêmes groupes, on voit des individus de tous âges, et de plus en plus des deux sexes, se radicaliser et rentrer dans des actions violentes extrêmement préoccupantes. »

            Évidemment, Eric Dénécé n’a pas cité ses sources, et Calvi ne les lui a pas demandées. Pourtant, on a beau chercher, aucune trace sur le web, y compris complotiste, de cette tentative de vol de bombe nucléaire ou de ce groupe ukrainien à Notre-Dame-des-Landes3.

            http://confusionnisme.info/2014/12/20/yves-calvi-eric-denece-et-les-fascistes-ukrainiens-de-notre-dame-des-landes/


          • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 16:46

            Pou ce site par contre confusionisme.info c’est sûr qu’il est affilié à d’autres sites qui sous couvert d’anti-fascisme discréditent tout ceux qui nuisent aux intérêts neoconservateurs.

            un article intéressant à ce sujet.

            En ce qui concerne ce qu’il dit à Yves Calvi à propos des zadistes, c’est inexcusable, mais ce n’est pas car il est anti-écolo que tout ce qu’il dit est faux ou malintentionné. Je ne veux ni l’excuser ni le soutenir à tout prix. Mais dans ce cas, il suffit de se renseigner pour trouver que cette vente est louche.

            Par exemple le fait que Kron touche 4 millions d’euros pour la vente d’une partie de son entreprise à des étrangers n’est sans doute pas étrangère à cette décision. Il y a un intérêt personnel partagé par les actionnaires (10 euros de prime par action).

            On voit donc que les conséquences d’une mauvaise gestion sont une prime d’un montant assez exorbitant, c’est toute la logique néolbérale qui est à revoir...


          • jalin 29 décembre 2014 17:54

            Ce qu’il dit n’est pas sourcé, c’est ça le problème.

            Si Kron avait vendu à un groupe français, qui vous dit qu’il n’aurait pas perçu la même somme d’argent. Dans ce milieu les rémunérations et primes mirobolantes sont fréquentes, dans tous les pays.

            "Pou ce site par contre confusionisme.info c’est sûr qu’il est affilié à d’autres sites qui sous couvert d’anti-fascisme discréditent tout ceux qui nuisent aux intérêts neoconservateurs."

            En quoi est il affilié ? Prouvez le.


          • jalin 29 décembre 2014 18:16

            Le néoconservatisme est à l’origine du complotisme et du confusionnisme dénoncé par Corcuff :

            http://confusionnisme.info/2014/12/27/philippe-corcuff-le-confusionnisme-neoconservateur-brouille-lespace-ideologique/


          • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 18:19

            J’ai donné une source qui n’est pas trop orienté dans un sens ou un autre, en tout cas pour cet article France info.
            Quand au site confusonisme il suffit de voir l’article sur michel Collon qui reprend sans les commenter les assertions de conspiracy watch et d’autre sources soit disant antifa
            Pour mieux comprendre ce site « conspiracy watch » et celui qui le tient Rudy Reichstadt


          • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 18:28

            Cet article est intéressant mais cet auteur reprend le terme « rouge-brun » qui est la meilleure manière d’associer des gens de gauches anti-impérialistes avec des racistes notoire.

            En tout cas l ne suffit pas de mettre ce genre d’article pour être un site honnête avec une vision non faussée par des intérêts cachés.

            Personnellement j’ai suivi Chouard et je vois comment ce site le diabolise, il ne m’en faut pas plus, il n’y a pas plus antiraciste et antifasciste que lui, même si je l’accorde il n’a pas toujours le mot juste pour désigner Soral et ses prises de position.


          • steph bigorneau steph bigorneau 29 décembre 2014 18:30

            Par contre il est vrai que si ils avaient vendu à d’autres intérêts Kron aurait eu la même prime, mais si il avait été repris au moins en partie par l’état je doute que ça aurait possible.


          • jalin 29 décembre 2014 19:22

            L’état aurait mieux fait de garder les autoroutes, monopole géographique par définition, que de vouloir gérer des entreprises du secteur concurrentiel en y parachutant des énarques comme Messier qui ne connaissent rien au domaine concerné et produisent des catastrophes.

            La plupart des entreprises US du haut de tableau ne relèvent plus des secteurs anciens comme la sidérurgie, presque toutes ont émergé dans le secteur numérique. En France, on préfère subventionner la survie d’entreprises de secteurs dépassés au détriment de celles qui pourraient émerger.


          • Simongladiateur 29 décembre 2014 21:37

            Avant de dire que M. Denécé ne cite pas ses sources, lisez le rapport original et pas la citation de M. Asselineau qui ne rapporte que la conclusion. Le lien à la fin de l’article.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 décembre 2014 06:57

            jalin
            Il a dû vous échapper que les industries qui ont quitté la France fonctionnent ailleurs où les salaires sont 10 ou 20 fois moins chers.
            Regardez donc autour de vous, quasiment tout est fabriqué ailleurs qu’en France.
            Ce ne sont donc pas des secteurs dépassés, mais déplacés.


          • jalin 30 décembre 2014 14:16

            Fétichisme industriel. Il y a peu, la plupart des emplois étaient agricole, avec l’arrivée des tracteurs et autres machines agricoles, les emplois agricoles ont fondu. La plus grande part de pertes d’emplois industriels vient de l’automatisation et d’autres progrès techniques, même la Chine automatise de plus en plus sa production. Les industries n’ont pas quitté la France, elles produisent plus qu’avant, mais avec des machines, c’est tout. De plus, le marché des biens industriels français est saturé, personne ne va acheter 2 machines à laver si une suffit. Ce sont les marchés émergents qui font principalement l’industrie car leur taux d’équipements n’est pas encore saturé.


          • Gauche Normale Gauche Normale 30 décembre 2014 14:38

            Pages 4 et 44 du rapport de la DGTPE (dont voici la présentation), on apprend ceci sur les causes de la désindustrialisation de la France : les délocalisations ne causent que 10% à 20% des emplois perdus tandis que les gains de productivité en sont responsables à 65%.


            Bien sûr, cela n’excuse en rien les délocalisations, quelqu’en soit le nombre.

            Mais en attendant, c’est en diminuant le temps de travail en réponse à ces gains de productivité que l’on retrouvera les emplois industriels et non par le protectionnisme.

          • jalin 30 décembre 2014 14:54

            Aucune étude ne prouve que la baisse du temps de travail contribue à baisser le chômage :

            http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0204029519603-desinformation-parlementaire-sur-les-35-heures-1077349.php?xtor=CS1-2


          • Gauche Normale Gauche Normale 30 décembre 2014 19:07
            Encore faudrait-il qu’il y en ait eu des baisses du temps de travail !
            Or, il n’y en a plus depuis au moins 30 ans. En attendant, seuls les actionnaires profitent des gains de productivité, ce qui est scandaleux.

          • Gauche Normale Gauche Normale 30 décembre 2014 21:20

            Jalin, avez-vous des études qui prouvent que la flexibilité, la fin de l’échelle mobile des salaires, la baisse d’impôts pour les riches et les exonérations de « charges » patronales ont contribué à baisser le chômage ?


            Parce que y a des chômeurs qu’attendent... smiley

          • jalin 30 décembre 2014 22:23

            J’ai parlé de la baisse du temps de travail, pas du reste que vous évoquez. Donc ne me prêtez pas des propos que je ne tiens pas. Si vous souhaitez aborder un sujet, faites le, mais sans sous entendus foireux. A bon entendeur salut.


          • Gauche Normale Gauche Normale 30 décembre 2014 22:33

            Bah non, je ne vous prête aucun propos, justement je vous pose (certes non sans ironie) une question. Les détracteurs de la baisse du temps de travail sont souvent les mêmes que ceux qui disent que la flexibilité du « marché du travail » va créer de l’emploi, que les impôts payés par les pauvres riches nuisent à l’investissement et autres crétineries. Mais dès lors qu’il s’agit d’en prouver les réussites, ils se montrent bien peu bavards. Ça tombe bien, d’ailleurs puisque les médias ne songent jamais à leur demander des comptes de toute façon.


          • jalin 31 décembre 2014 15:27

            Vous mettez tout le monde dans le même sac, pensée binaire manichéiste.

            C’est pas parce que l’on se réclame de la gauche qu’on ne raconte pas d’âneries, et de même pour ceux qui se classent à droite, ou libéraux... Les phénomènes économiques se moquent des étiquettes idéologiques. Les libéraux disent parfois des vérités comme au sujet du marché immobilier, mais disent aussi beaucoup de conneries, au sujet des dépenses publiques par exemple.


          • Gauche Normale Gauche Normale 31 décembre 2014 16:47

            « Vous mettez tout le monde dans le même sac, »

            Dans celui du MEDEF et de ses porte-paroles, pourquoi pas.

            « C’est pas parce que l’on se réclame de la gauche qu’on ne raconte pas d’âneries »
            Bien dit ! J’ai dit le contraire quelque part ?

            « Les libéraux disent parfois des vérités comme au sujet du marché immobilier, »
             ???? Non : en laissant aux propriétaires la possibilité de pratiquer le loyer qu’ils veulent et profiter de la loi de l’offre et de la demande, on les laisse faire exprès de ne pas mettre de logement sur le marché (moins d’offre) sachant que la population augmente (plus de demande). Ainsi, ils peuvent plumer les locataires autant qu’ils veulent.

            « mais disent aussi beaucoup de conneries, au sujet des dépenses publiques par exemple. »
            Je suis d’accord.

          • Topaze Topaze 31 décembre 2014 19:07

            Derrière les trolls d’Internet, qui est vraiment l’UPR ?

            l’UPR est un parti en marge, une secte peuplée de "geeks des traités européens" et de gros trolls obéissant à une sorte de gourou du Web qui leur « prémâche » ce qu’ils doivent penser. 
Le mandarom Asselineau de l’Union Pasquaïenne Relookée... 
Enquête : Qui est vraiment l’UPR ?
            http://www.marianne.net/Qui-est-vraiment-l-UPR_a239725.html


          • Gauche Normale Gauche Normale 31 décembre 2014 21:29

            Tiens, qu’est-ce qu’il fout là, lui ?

            Poster des commentaires trollesques ne lui suffit pas, il faut en plus qu’il s’impose en plein fil de discussion ? Hein, Topaze, pourquoi ne mettez-vous pas votre commentaire à part ? Sans doute la peur de ne pas être lu. Comme on le comprend. 

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er janvier 2015 11:46

            Jalin,
            Vous devriez regarder du côté de la Suisse, ni dans l’ UE, ni dans l’ euro.

            Automatisée ou pas, c’est le pays du monde le plus industrialisé par tête d’habitant.
            Son chômage est à 3%, et la main d’oeuvre locale ne suffit plus.


            L’économie variée de la France ne convenait pas aux zélites zeuropéennes, chaque pays devait se spécialiser : la France est donc devenue un pays de musées, de tourisme et de restaurants.

          • asterix asterix 4 janvier 2015 14:36

            Je ne vois pas pourquoi Fifi se plaint des trolls anti-Asselineau, lui qui est le premier troll pro-Asselineau.
            En démocratie, et cela vaut pour beaucoup d’autres, on accepte l’expression d’une autre position que la sienne. Ce danger du monolythisme guette Agoravox également.
            Beaucoup d’auteurs n’ont plus voix au chapitre parce que des groupes organisés de modérateurs à sens unique s’arrangent pour ne plus leur octroyer le droit à la publication.
            Pire, quand certains désirent écrire un article sur un sujet brûlant mais qui déplait aux censeurs à la petite semaine, il passe systématiquement aux oubliettes.
            Le cas s’est encore produit la semaine dernière.
            Et la nouvelle tendance est d’employer des pseudos proches de ceux d’auteurs chevronnés, mais qui déplaisent à ceux qui voudraient en faire un catéchisme..
            Incompréhensible ! Les responsables du site ne réagissent même pas.
            Pourquoi ?


          • GrandGuignol GrandGuignol 4 janvier 2015 15:12

            Il y a troll et troll...
            Un troll qui reproduit plusieurs fois le même message pour interférer dans les fils de discussions afin de perturber les argumentations diverses et qui de surcroit intervient systématiquement sur des articles spécifiques n’est pas le même que le troll ou supposé tel qui intervient et argumente sans répétition lancinante.

            Sur cet article, Isga et Topaze sont des trolls incontestables de la première catégorie .


          • asterix asterix 4 janvier 2015 17:37

            Merci de cette précision ; mais j’en conclus que le Fifi est donc bien aussi un troll de première catégorie.
            Sans contester la pertinence de la votre, j’eus préféré, cher Grandguignol, que vous exprimiez votre point de vue sur la seconde partie de mon intervention.
            Mes salutations


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 janvier 2015 18:52

            astérix,
            Si je comprends bien ce que vous écrivez, c’est l’ UPR qui contrôle Agoravox ?
            Il y a 2 ou 3 adhérents UPR sur le site d’ Agoravox, s’ils constituent une majorité, on se demande bien comment ils peuvent vous censurer ?


          • GrandGuignol GrandGuignol 4 janvier 2015 18:59

            Je trouve pas que Fifi ne copie/colle pas le même message partout par contre il argumente souvent ses propos ...
            Après, toute expression informative contraire sur un sujet défini peut prêter à être un troll.

            Je ne connait pas assez agoravox et ne suis souvent que de passage pendant un temps,je n’ai rien publié et ne connait pas les arcanes de la censure qui pourrait être appliquée.
            J’en suis donc désolé, je ne vous auriez donné qu’un avis de simple lecteur/intervenant sans plus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès