Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Rapport Hirsch : les palliatifs au Peak oil.

Rapport Hirsch : les palliatifs au Peak oil.

Les moyens de pallier à la raréfaction du pétrole passe par toute une serie de techniques dont Robert Hirsch a fait la revue avec les spécialistes comme suit :

- L’amélioration des rendements des voitures, des camions et des avions.Soit par des améliorations de fonctionnement des moteurs, soit par des modifications plus fondamentales comme l’utilisation du moteur diesel, quasi inexistant aux US, dans les vehicules particuliers,celle des véhicules hybrides (Toyota Prius) ou l’amélioration de l’aérodynamique de l’aile des avions (blended wing).

- L’amélioration des méthodes de récupération de pétrole dans les gisements, dont certaines déjà utilisées, mais que l’augmentation des prix permettra de généraliser. Le plus nouveau est l’EOR, Enhanced Oil Recovery, dite aussi récupération tertiaire qui consiste à injecter du CO2 dans les reservoirs et permet d’en récupérer de 7 à 15 pct de plus que par les méthodes précédentes tout en nous débarrassant d’un gaz qui devient indésirable en surface.

- L’utilisation des pétroles non conventionnels comme les sables bitumineux du Canada ou les pétroles extra lourds de la ceinture de l’Orénoque. Ces pétroles très riches en bitumes doivent être prédilués pour devenir utilisables,coutent de ce fait beaucoup plus cher à traiter mais le haut prix des produits pétroliers en rendront l’exploitation profitable.

- La conversion de Gaz naturel en fuel synthétique de haute qualité par un procédé chimique bien connu,le procédé Fischer Tropsch. Le procédé est opérationnel et est utilisé dans un certain nombre d’usine de conversion par le monde. Par contre ce fuel synthétique sera en compétition avec l’utilisation directe du Gaz naturel comme source d’energie.

- La conversion de charbon en fuel synthétique également, par gaséification du Charbon puis conversion suivant le procédé Fischer Tropsch peut produire un fuel synthétique substituable aux carburants actuels.

- L’utilisation de la biomasse pour en produire des biocarburants par conversion en Ethanol. Pour l’instant, d’après Robert Hirsch, il n’y a pas de technologie de conversion compétitive et seules des subventions importantes permettent de rendre ce processus utilisable. Elle ne sera pas prise en compte dans les scénarii étudiés.

- Le transfert des carburants pétroliers vers l’Electricité. Que ce soit pour les véhicules particuliers,les camions ou les trains le potentiel de transfert est très limité.

- Le transfert des carburants utilisés pour le chauffage vers d’autres types d’energie (Electricité ou gaz) qui libèrerait du pétrole pour d’autres utilisations.

- L’utilisation de l’Hydrogène pour le transport particulier. D’après Robert Hirsch,la technologie n’en est pas suffisamment avancée pour l’instant pour l’envisager. Il ne sera pas pris en compte dans les scenarii considérés.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • franck (---.---.2.8) 23 août 2005 12:03

    C’est amusant, Mr Hirsch ne cite pas comme possibilité la réduction des vitesses des voitures et des avions. Ce serait pourtant facile, efficace et d’un coût assez modeste. Surtout si on imposait aux constructeurs d’adapter la puissance des moteurs et le poids des véhicules en conséquence !


    • CaDerange (---.---.39.244) 24 août 2005 23:19

      Réponse de CaDerange : Ce serait effectivement d’une certaine efficacité mais comme toutes les mesures qui sont basées sur la « vertu » du citoyen, ce n’est pas facile à mettre en oeuvre, c’est même très aléatoire. Surtout à l’échelle du monde. Essayer de le faire seulement en France et par des moyens coercitifs et vous verrez que ce n’est pas si évident à faire accepter par les consommateurs. Le seul veritable levier qui agit vraiment est l’augmentation du prix. C’est d’ailleurs ce qui va se produire et nous aidera à gérer le problème.

      Quant à faire des voitures moins puissantes, la aussi vous ne pouvez le faire tous seul dans notre monde car sinon vos voitures ne se vendront plus...Le poids, lui ne peut pas vraiment diminuer car il est imposé par les normes de sécurité(crash test) qui ont alourdis nos voitures de 200 kg par voitures en dix ans.


      • Antoine (---.---.217.17) 6 septembre 2005 15:10

        Tous les palliatifs proposés ici sont très précaires et ne resistent pas à une analyse plus poussée. En réalité le pétrole est la forme d’énergie la plus rentable qui puisse exister et rien ne pourra le remplacer aussi efficacement, notamment au niveau des transports qui sont vitaux pour l’économie actuelle.

        Par exemple l’argument selon lequel l’augmentation du prix des produits pétroliers permettra l’exploitation de pétroles non conventionnels n est pas valable. En réalité, ce type de pétrole n est pas rentable energétiquement parlant : si vous avez besoin de 1 litre de pétrole conventionnel pour extraire et fabriquer 1 litre de pétrole non conventionnel, l’opération est tout à fait inutile, meme à 10 000 euros le litre !!

        Il en va de meme de la plupart des solutions proposés dans cet article. Il semble que la seule issue soit un changement radical de notre train de vie bien trop élevé.

        Antoine


        • fumee noire (---.---.102.145) 30 décembre 2005 00:42

          "... 1ere source de risque de cancer en respirant l’air exterieur selon U.S. Public Interest Research Group ... "


          • fumee noire (---.---.102.145) 30 décembre 2005 00:43

            "... Les risques de cancer provenant des diesels equivalents a tous les autres polluants de l’air combines ..."

            "... Faire cesser les pullutions des echappements de diesels doit etre la priorite de tous ceux qui sont concernes par les qualites sanitaires de l’air que l’on respire ..."


            • pierrot (---.---.93.139) 24 février 2006 12:44

              Bonjour, Catalogue pas exhautif des potentialités actuelles et futures parfois lointain, parfois irréaliste ou très coûteux parfois polluant.

              On pourrait ajouter :
              - exploitation des hydrates de méthane du fond des océans,
              - recherches de nouveaux gisement en off shore profond.
              - énergie de fusion nucléaire qui ne produit pas un nouvel isotope del’hydrogène mais un isotope de l’Hélium.

              Par ailleurs l’hydrogène s’il est produit par électrolyse de l’eau à partir d’électricité provenant de combustibles fossiles n’est pas une solution pertinente au contraire. Par le crakage d’hydraucarbue c’est la meme conclusion.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès