Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Récession, baisse du pouvoir d’achat, les grandes surfaces cassent (...)

Récession, baisse du pouvoir d’achat, les grandes surfaces cassent les prix

Un capitaine de pédalo devrait savoir que ce n’est pas le mot « lapin » mais « récession » qu’il ne faut pas prononcer et pourtant, il a bien été obligé de le faire puisque les chiffres sont sans appel. L’autre mauvais chiffre, c’est celui de la baisse des dépenses de consommation, lequel découle en fait de la baisse du pouvoir d’achat. Une baisse évaluée à 0.9 % par les statisticiens officiels mais qui en fait, recalculée par la revue Challenge, se chiffre à 3.1 % par ménage. Même info donnée par le Point qui indique aussi la baisse du pouvoir d’achat « arbitral », autrement dit celui qui permet de remplir son caddie au super. Ce calcul intègre plusieurs paramètres et notamment les dépenses dites incompressibles. Comme le carburant et le chauffage. Ceux qui se chauffent au fuel, comme votre serviteur dans son HLM, ont vu leur facture annuelle augmenter considérablement. Entre 150 et 300 euros par logement et même plus si on remonte à deux ans. Ajoutons les différents prélèvements, taxes, et l’on comprend la situation. Baisse de 15 % des ventes automobiles. Ce qui incite les constructeurs à anticiper en fonction des prévisions et des stocks. Au final, baisse de la production industrielle de 30 %. Les constructeurs les moins touchés écoulent leurs véhicules en Chine mais attention, le client chinois sait se faire respecter et n’hésite pas à exprimer ces chinoiseries, du genre casser une Maserati de 250 000 euros parce que le service après-vente n’est pas irréprochable (le monde est devenu dingue mais on ne va pas pleurer sur une belle voiture alors qu’en Syrie, c’est le massacre généralisé et la fin d’un pays)

Ces nouvelles moroses seront peut-être compensées par les offres spéciales proposées par les grandes surfaces en cette période de baisse des consommations. Je ne parle pas des magasins Virgin dévalisés par une horde de charognards morts de faim en quête de produits bradés. La grande braderie, qui n’en est pas une en fait, mais un ajustement, consiste à proposer des biens à prix cassés en usant de différents mécanismes dont le plus employé consiste à vendre les produits par deux ou trois. Je viens de consulter la publicité des centres Leclerc. Nombre d’offres proposent des réductions de 30% sur l’unité, 40 % sur les deux achetés et si c’est le lot de trois, alors carrément 50 %. N’hésitez pas, truite fumée, jambon italien, tartare, yaourts, vinaigrette, les prix sont cassés, gavez-vous, remplissez le caddie, trois packs de Kro, Badoit, Perrier, tout y passe, y compris la mousse à raser, Gillette, soyez doux du visage, Cajoline, entrez dans des draps parfumés et moelleux, et Renoxa, pour ne pas puer des aisselles (petit conseil, mettez une pincée de bicarbonate sous chaque bras et vous êtes tranquille pour la journée et c’est beaucoup moins cher qu’un déodorant, même vendu à moitiés prix).

Je saute maintenant sur la publicité Casino. Je ne fais aucune pub, épluchant juste parmi les brochures reçues dans la boîte aux lettres celles que j’ai consultées parce c’est là que je fais mes courses. Les autres enseignes ont-elles aussi leurs réductions. Dans les supers Casino, l’offre la plus intéressante, c’est le deuxième gratuit. Après, il y a le deuxième à moitié prix, ce qui fait 25 % de réduction. Je tourne les pages. Il y a du champagne, proposé à 25 euros les deux bouteilles. Il ne doit pas être terrible à ce prix. Il y a le Boursin apéritif, des p’tits cubes sympa, pour les salades ou l’apéro avec les copains devant le match, ou le barbecue en famille dans le jardin… à Casino, les deux boîtes de pt’its cubes pour 2 euros, le prix d’une, ce qui fait 1 euro l’unité. Je regarde chez Leclerc. Bingo, l’offre y est aussi. Un peu plus intéressante puisque avec trois achetés, la boîte revient à 79 centimes. Ce qui fait, entre le prix à l’unité chez Casino et le prix par trois chez Leclerc une baisse de 60 %. C’est alléchant, presque une vente à perte, à moins que les enseignes aient négocié des tarifs avantageux. Je vois aussi les cornichons aigres-doux de la marque Kuhne (qui sont savoureux). L’offre est présente chez Casino et Leclerc mais pas dans le même format. Comparons le prix au kilo ; 3.51 chez Leclerc en format 185 g et 3.33 en format 360 g chez Casino. Allez, un peu de pain de mie « beau et bon » de chez Harry vendu par trois paquets et un assortiment de terrines « Stephan », trois lots de trois bocaux à moitié prix chez Leclerc. Les toasts accompagnés de cornichons complèteront les cubes de fromages. Et puis ne vous cassez pas la tête, que ce soit devant la télé ou dans le jardin, les invités bouffent et ne font pas attention à ce qu’ils mangent. Mais bon, si la terrine est dégueulasse, vous pouvez toujours la refiler à votre belle-mère. Par contre, la terrine de saumon aux asperges et fèves, ça doit pas être mal. 2 euros 47 euros pour 400 g si vous en prenez trois. Et pour le vin, soyez généreux, le Listel rosé en box de 3 litres vendu 5 euros 45 avec l’offre des trois achetés. Et vogue le pédalo et l’apéro, vive la crise !

Je reviens chez Casino. L’huile d’olive Via antiqua vendue 7 euros les deux bouteilles de 75 cl. Ne vous faites pas avoir cependant car au final, ça fait près de 5 euros le litres, soit à peine moins que le litre de Puget qui risque d’être meilleure au palais. Tiens donc, le classique du café Régal à quatre paquets dont un gratuit est revenu chez Casino. 5 euros 75. A peine plus intéressant que le lots de quatre vendus sans le gratuit chez Leclerc. Pas mal de gâteries chez Casino, avec 25 % de réduction, Granola, Côte d’Or, Milka et les fameux Lu déclinés en plusieurs variétés… et des Tuc, encore pour l’apéro. Et pour les gosses pas capricieux, le Pepsi vendu par deux lots de deux. Finalement, aucune logique dans tout ça. Les commerciaux doivent certainement connaître les raisons des choix dans cette grande braderie. Sans doute des stocks à écouler. La mévente et peut-être un choix sélectif parmi les produits un peu boudés alors que les locomotives des marques ne font pas partie des lots.

Je n’ai pas trop le temps pour faire une recension complète mais je crois pouvoir vous dire que le Lindt avec ses pyrénéens, les Labeyrie, et pas mal de produits de bon standing ne font pas partie de la liste. Pas plus que les premiers prix qui en fait, sont très peu margés et donc, ne sont pas inclus dans ces offres cassées. Ainsi, ces offres alléchantes n’ont rien d’étonnant puisque la compression du pouvoir d’achat concerne surtout les revenus moyens et si l’on regarde la configuration des offres, on devine que ce sont des produits de gamme intermédiaire, autrement dit, ce qui cible le grand public, traduire, les classes moyennes en général. Ce qui donne ainsi une image concrète de la récession et de la baisse du pouvoir d’achat. Allez, faites-vous plaisir, et puis, la crise, ça va passer comme dit tonton Hollande aux côtés de Barroso. Et puis la crise, si elle ne passe pas, vous pourrez toujours la noyer dans l’oubli avec le Listel en box de trois litres…

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 10:20

    Le champagne comme truc de première nécessité.....manque le caviar et 

    surtout les truffes sans lesquelles une omelette ne pourrait exister . 

    Chez les vigneron- viticulteurs on trouve d’ excellents produits de Champagne 
    vers 12 13 euros la bouteille . 

    Bon , si on veut frimer avec du Dom Pérignon faut mettre plus . 

    Ménagez votre belle-mère  l’ héritage peut réserver des surprises ....



    • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 10:59

      alors il y a deux cons qui sont venus juste pour moinsser . 


      C ’est un site de cons ou bien juste de moinsseurs ?...... smiley

      • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 16 mai 2013 11:20

        C ’est un site de cons ou bien juste de moinsseurs ?

        Les deux, mon général.


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 11:24

         smiley il y avait le mot connaisseur et maintenant il existe le mot conmoisseur ....


      • SuperGigaTony Upoz 16 mai 2013 15:35

        rocla

        Petits cons d’ la dernière averse
        Vieux cons des neiges d’antan

        Vous faites parti de la seconde catégorie...


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 15:59

        Upoz , 


        Etes-vous  spécialisé  en connerie , c ’est vous le représentant ?

      • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 16:02

        En fait c ’est pratique ces moinssages , on peut compter les connards horaires .... smiley


      • SuperGigaTony Upoz 16 mai 2013 16:13

         Ouaipe , j’ les repère à 15 milles .....


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 18:11

        Avec Opticduconmille tu le corrigerais ta vue .


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 18:15

        là j’ étais déconcentré lire tu corrigerais ta vue ... 


        ah quand on manque le centre des cons ....

      • SuperGigaTony Upoz 16 mai 2013 18:36

        Cette article dérive en vannes à la Ruquier ....


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 18:59

        dont aucun commentaire sur l’ article  du détecteur de cons ....


      • SuperGigaTony Upoz 16 mai 2013 19:33

        Tu n’es vraiment pas très sympa. Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d’entendre ça plutôt que d’être sourd .


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2013 20:17

        mes injures avec entrain sont brevetées SNCF .... smiley


      • subliminette subliminette 16 mai 2013 11:05

        Salut Bernard,

        Vous avez bien raison et je fais comme vous. Je vais acheter mon dentifrice X3 chez Super U, mon jambon marque-distributeur chez Inter, les croquettes du chat en promo chez Leclerc, ma deuxième boîte gratuite de sardines à l’huile chez Auchan, ma pizza pâte légère et prix léger chez Casino, mes patates bios chez le paysan d’à-côté. Ca fait du boulot mais on voit du paysage et ça forme la jeunesse.

        Mais le champagne et le caviar, pitié ! Une seule adresse voyons : FAU-CHON ! Non mais faut pas que les grandes surfaces nous prennent pour des péquenots quand même !!!


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 16 mai 2013 11:13

          Bonjour,

          Il y a plein de trucs pour dépenser bien et moins. Les dates courtes, produits frais soldés à moitié prix Les petites astuces, amandes de mer à 2 euros le kilos en promo ; aussi succulent que les huîtres Les tomates du marché l’été. Direct du producteur, deux fois moins chères qu’en surface et deux fois meilleures. En plus de la variété, des jaunes par exemple... elles ont une apparence horribles, pas calibrées du tout, avec une espèce de cuir sur la peau, mais quel délice


        • subliminette subliminette 16 mai 2013 11:46

          Non, mais, Bernard : je plaisantais !

          De toute façon les meilleures tomates ce sont celles de mon jardin, difformes, imprésentables selon les critères officiels mais tellement goûteuses !


        • foufouille foufouille 16 mai 2013 11:15

          « 

          Chez les vigneron- viticulteurs on trouve d’ excellents produits de Champagne 
          vers 12 13 euros la bouteille . »
          on peut trouver moins cher
          et encore moins cher 7€ la bouteille de cremant

          • Franciye 16 mai 2013 11:28

            Je m’attendais à une conclusion selon moi logique de cet inventaire, à savoir qu’au final lorsqu’on a les yeux collés à toutes ces promotions on se retrouve au mieux à acheter plus que ce dont on a besoin, et au pire à acheter des produits qu’on n’aurait pas acheté sinon.

            Donc au total on dépense plus, et c’est bien le but de la manoeuvre.


            • viva 16 mai 2013 12:03

              A coté des promotions tout les autres prix montent, c’est le prix du caddi qui compte et pas celui d’un produit.

               Le prix du caddi n’a jamais cesser d’augmenter.



              • Extra Omnes Extra Omnes 16 mai 2013 12:07

                « Je n’ai pas trop le temps pour faire une recension complète »

                Heureusement


                • soi même 16 mai 2013 12:20

                  Brader les prix, et bien c’est une arme à double tranchant, car au final, c’est bien celui qui le fabrique qui verra son salaire diminuer où dans le pire des cas, licencier pour faillite !
                  C’est sans doute la raison profonde de la disparation de notre industrie, maintenant ce sont les PME et PMI et les agriculteurs qui sont dans le collimateur.
                  Ce qui est troublant dans cette affaire, c’est que l’on a encourager sciemment ce système depuis les années 60 et bien nous voilas à sa phase final, la ruine pour tous ceux qui non rien venus venir !


                  • ecolittoral ecolittoral 16 mai 2013 14:35

                    Une petite leçon commerciale pour l’auteur.

                    Si je veux vendre un produit 2 euros et l’écouler rapidement :
                    - Je vend 3,50 euros l’unité, -20% pour deux, 30% pour trois !
                    Résultat, le gros pigeon achète l’unité...et les autres pigeons se précipitent sur ces « affaires ».
                    Pour « shoter » le client, je peux aller jusqu’à ne remplir le rayon qu’à moitié pour lui faire croire qu’il a de la chance car « il en reste encore ! »
                    C’est une méthode commerciale qui existe depuis la nuit des temps. !


                    • Razzara Razzara 16 mai 2013 15:37

                      Ajoutons à tout ceci les volumes contenus dans les dits produits qui, pour un grand nombre, ont diminué quand le prix est resté identique ... Comme ça le client n’y voit que du feu, et la hausse maquillée passe en douceur ! Il y a aussi la proportion de certains ingrédients qui à notablement augmenté : p.e. la flotte dans certains yaourts.

                      Mais tout ceci n’est que gesticulation et ne résoudra pas le problème. La spirale de dégringolade est enclenchée et elle ne va pas stopper de si tôt. Logique hein : dans un système ou tout repose sur la consommation de masse, lorsque la masse à moins de fric elle consomme moins, du coup moins de bénef, on ferme des boites, on licencie, et la boucle est bouclée !

                      Autre constat personnel : dans le super machin près de chez moi il y a moins de clients et les caddies sont bien moins remplis. D’autres font-ils les même genre de constat ici ?

                      Rions, rions, ça ne mange pas de pain et c’est sans impôts !

                      Razzara


                      • ecolittoral ecolittoral 17 mai 2013 16:40

                        tout à fait d’accord avec votre constat.

                        «  D’autres font-ils les même genre de constat ici ? »
                        Non....parce que le super machin est à 3 Kms de chez moi, 6 Kms A/R.
                        Pour pouvoir accéder au « temple », il faut des roues, pas des jambes !
                        Des roues pour A/R, des roulettes pour déplacer 30 Kgs de marchandises dans le temple et jusqu’à la voiture.
                        Pas de bras, pas de chocolat. Pas de voiture pas de super machin.

                      • Luc le Raz Luc le Raz 16 mai 2013 17:09

                        Marge ! Entendu ce matin sur RTl, sous prétexte que le gvt a baissé les charges de 4%, un acheteur demande à son fournisseur d’opérer une diminution de 2% sur ses prix de vente !
                        Ben voyons ! smiley


                        • foufouille foufouille 16 mai 2013 17:20

                          on peut aussi acheter que ce dont on a besoin moins cher
                          il faut deja que ca soit en promo et de la place pour stocker


                          • jeanclaude 16 mai 2013 22:01

                            A force de toujours vouloir acheter/vendre moins cher on gagne dans l’immédiat, mais pas sur le long terme : perte de marché des entreprises moyennes ou artisanales françaises, qui sont éjectées des grandes surfaces, moins de choix de produits, emprise de plus en plus grande des grands groupes sur l’économie alimentaire, alors qu’on nous raconte par ailleurs que ce sont les PME qui pourraient créer de l’emploi.

                            Pour le textile c’est déjà fait ; à force de vouloir acheter moins cher, on privilégie l’importation, on contribue à la fermeture des fabricants français. Cela fait quinze-vingt ans qu’on scie la branche sur laquelle on est assis.

                            Il n’y a pas que les décideurs qui sont responsables de nos problèmes économiques actuels...


                            • ecolittoral ecolittoral 17 mai 2013 16:54

                              Erreur ! 

                              Une entreprise textile de Laval a été automatisée aux début des années 80.
                              200 licenciements pour réduire les coûts de productions MAIS le même prix à la vente !
                              Délocalisée au début des années 2000 pour réduire encore les coûts de productions et MAINTENIR les prix à la vente.
                              Idem pour les denrées alimentaires et bien d’autres choses...avec la complicité et l’encouragement des instances européennes.

                            • Le421 Le421 19 mai 2013 17:20

                              Sans compter les pauvres hères du Bangladesh que l’on a tué par complicité avec les esclavagistes...
                              Oui, je sais, le Bangladesh, c’est loin, tout le monde s’en fout !!
                              Du moment que Maman puisse acheter cet adorable petit chemisier rose à 7€90...

                              Monde merdique...


                            • alinea Alinea 17 mai 2013 00:04

                              Excellent, absolument excellent !!!


                              • chmoll chmoll 17 mai 2013 07:54

                                pédalo man sponsorisé par les semoules ahmed tebabouche
                                aurait des liens de parenté Berlioz ,en effet + il vole + il plane


                                • fredleborgne fredleborgne 17 mai 2013 09:27

                                  C’est quand même bien pour les familles nombreuses non ?
                                  Et puis, faut avoir le temps pour dépiauter les offres.
                                  Des promos, y’en a toujours eu. C’est peut-être aussi juste les marges qui s’effondrent. Parce que faut pas déconner, mais avec le passage à l’euro, le changement de conditionnement et de type de produit a permis de cacher nombre d’augmentations pernicieuses.
                                  Entre 2001 et 2011, les actionnaires se sont gavés sur les résultats des grandes surfaces. Certains patrimoines ont triplé.
                                  Pour eux, il doit y avoir un réajustement sévère. Mais pour les consommateurs, on est encore loin du prix qu’il faudrait selon moi...


                                  • Le421 Le421 19 mai 2013 17:16

                                    Technique de base, ne plus rien jeter. Le pain dur, ça se réutilise. Acheter les quantités nécessaires à une vie normale, s’offrir quelques petits plaisirs, mais sans excès.
                                    Les poubelles étaient envahies de produits consommables dont certains n’avaient même pas été déballés.
                                    Les grandes surfaces ont provoqué et joué avec ce gaspillage. C’est mignon les yaourts par 16, mais ça fini par gonfler de manger toujours les mêmes.
                                    Hier, j’ai vu des paquets de crème dessert par 12 qui avaient une DLC au 24. Au prix normal, je ne suis pas d’accord. Si t’es pas quatre à la maison à en manger...

                                    Et puis, quelque part, ça leur fait du bien si ils tirent un peu la langue. Ils ont voulu vendre leurs merdes à tout prix, comme les plats cuisinés, l’huile de palme à gogo, j’en passe et des meilleures.
                                    Si tous les consommateurs redeviennent des citoyens responsables, il va y avoir du changement.
                                    Ceci dit, quand je vois ma fille faire ses courses, branchée sur Facebook avec son smartphone, je me dis qu’il y a encore du boulot.
                                    Mais voilà, le banquier les rappelle à l’ordre. Je trouve ça assez bien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès