Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Recrutement 2.0

Recrutement 2.0

Internet et les réseaux sociaux ont profondément modifié la façon de se placer sur le grand échiquier du monde du travail. Tour d’horizon.

Cadenasser son profil Facebook est un préalable. Trop personnel, il génère des comportements intrusifs. Personne ne doit pouvoir accéder à votre vie privée, à vos convictions politiques ou religieuses. Facebook a malheureusement supprimé la fonction qui permettait de rester invisible aux yeux des indiscrets. Maîtriser son image, c’est taper son nom dans Google, voir ce qu’il en résulte et traquer sans relâche ce qui ne vous convient pas. Il est parfois nécessaire d’écrire à l’hébergeur ou à l’éditeur du contenu, de motiver votre demande…

Plus d’info : http://bit.ly/1cLgzmk

Maëlle, étudiante en master 2 de marketing digital explique : « Je me concentre plutôt sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo qui sont de bonnes plateformes pour trouver des recruteurs. Ils peuvent voir nos profils et juger si l’on correspond à une annonce ou pas. De même, nous pouvons chercher des annonces qui nous intéressent et postuler facilement ».

La Newsletter

Rien n’est plus fastidieux que de passer une demi-heure à écrire un texte personnalisé à chaque entreprise, même si adapter votre CV reste essentiel. Nul besoin d’être graphiste, développeur, ingénieur informaticien, puisque des services gratuits existent pour promouvoir vos compétences. Avez-vous déjà pensé à utiliser des services tels que YLMP ou Mailchimp ? En plus vous bénéficierez d’informations et de statistiques de consultation très précises. Il faudra cibler un certain domaine d’activité par exemple et débuter votre email par un simple « Bonjour ». Cette petite astuce vous évitera l’erreur du débutant : vous adresser à une directrice par Monsieur. Pensez que certaines personnes sont susceptibles pour des détails de ce genre ! Tout comme il faut faire attention à l’orthographe et à la grammaire. Au-delà de deux fautes dans un document on perd beaucoup en crédibilité.

http://www.ymlp.com/
http://mailchimp.com/
http://www.sarbacane.com

Le blog

Créer un blog sous WordPress est facile. Votre CV, les liens vers l’association dont vous faites partie, les photos de votre dernier trekking, tout y a sa place pour peu que vous démontriez votre expertise dans un domaine particulier. Plus vous serez pertinents, plus vos aspirations risqueront d’être partagées par votre recruteur. Soyez vous-mêmes, ne cherchez pas à paraître. Vous verrez que vous aurez toutes les chances d’attirer un œil favorable sur vos activités extra-professionnelles. Montrer que l’on est joueur de violon, guitariste échevelé, artiste est souhaitable et peut constituer une belle entrée en matière lors de vos futurs entretiens. Musique, vidéo, photo… soyez créatifs. Le monde de l’entreprise n’est pas aussi austère qu’on ne l’imagine.

http://fr.wordpress.com/
https://www.blogger.com/
http://www.scoop.it/
http://www.tumblr.com

- Techniquement vous n’avez besoin d’aucune connaissance
- Graphiquement vous n’avez besoin d’aucune compétence
- Si vous savez utiliser un traitement de texte, vous vous en sortirez très bien !

 

Le CV vidéo

Complémentaire des autres formes de démarchage d’entreprises, ce qui est était encore un futur invertain il y a quelques années est devenu une réalité. Avec très peu de mise en œuvre, puisqu’un smartphone, ou n’importe quelle caméra numérique peuvent faire un joli buzz, vous réaliserez un montage sans problème grâce à Movie Maker sur PC ou iMovie sur Mac.

Découvrez le CV vidéo de Louis de Rivoire
http://www.youtube.com/watch?v=zc2VFmsKkis

CV vidéo : de Mc Gyver à Dexter
http://urlz.fr/cog

Twitter

Créé il y a bientôt 8 ans, Twitter s’est imposé comme une plateforme de micro-blogging sans équivalent. En 140 caractères vous pourrez parler avec la planète entière. Les fameux mots-dièses ou hashtags précédés (ou pas d’ailleurs) par le symbole # vont vous aider à récolter de l’information, à écouter vos prospects, voire espionner vos challengers et aligner votre offre de compétences sur les pratiques qui ont cours.

Une combinaison de mots-clés astucieuse vous permet d’accéder à tout ce qui se dit sur le sujet : salons, entreprises qui recrutent, forums de discussion, podcasts… N’hésitez pas à vous abonner aux comptes des auteurs les plus prolifiques, car ils sont souvent vecteurs d’informations exclusives, qu’ils soient recruteurs, conseillers d’orientation, journalistes… Twitter est un média ouvert, un réservoir d’idées inépuisable. Il a aussi un gros inconvénient. Tout ce que vous twitterez pour être mis en relation directe avec une personne est public. Pensez-y quand même avant de poster tout et n’importe quoi. Ne spammez pas le fil, ça énerve beaucoup. Le fait d’utiliser un pseudo est plus prudent en cas de faux-pas.

Les réseaux sociaux pro

Le nerf de la guerre. L’idée est de vous faire connaître par les professionnels sur Viadéo (www.viadeo.com) ou LinkedIn (www.linkedIn.com). Si créer un compte est aisé et gratuit, il y a quelques règles à observer pour en maximiser l’impact et éviter les principaux écueils.

- Absence de biographie
- Absence d’image
- Absence de lien vers votre site ou blog
- Publier n’importe quoi
- Parler des projets votre entreprise (confidentialité absolue)
- Supplier pour du travail
- Être présent pour être présent
- Arroser votre fichier en permanence et à tout va
- Ne pas avoir connaissance de ce que vous partagez
- Ne pas répondre
- Ne penser qu’à vendre sa formation ou ses services
- Ne pas être soi-même
- S’énerver

Vous pouvez entrer en relation directe avec vos prospects, mais aussi avec leurs partenaires et leurs clients. Atteindre qui vous voulez dans n’importe quel secteur d’activité, n’est-il pas une opportunité extraordinaire ? Vous allez aussi prendre pour habitude de rassembler tous vos contacts professionnels au même endroit. C’est aussi l’occasion de dire au monde qui vous êtes, ce que vous faites et quelles sont vos aspirations. En remplissant un maximum de champs, avec un petit peu de temps et de persévérance, une démarche proactive ne tardera pas à porter ses fruits. N’hésitez pas à recueillir les emails de vos prospects pour les intégrer à une campagne de mailing. Les outils d’exportation de ces plateformes permettent de les importer ensuite dans votre logiciel ou dans votre service de messagerie (et inversement). Faut-il s’abonner à un compte payant. Non, à moins que vous soyez un professionnel du recrutement, ou un commercial.

Réussir sans les réseaux professionnels est-ce possible ? Oui bien sûr, mais ce serait se priver d’une force de frappe conséquente pour trouver l’entreprise dans laquelle vous vous sentirez épanoui(e). Ce serait même une erreur de ne pas en tenir compte dans sa stratégie de recherche.

Plus d’infos :

- Digimind met l’accent sur les opportunités mais aussi les pièges éventuels d’une présence sur les réseaux sociaux : http://bit.ly/1bzeDBe

- Même s’il s’adresse surtout aux indépendants, le guide Jesuisfreelance.com (www.jesuisfreelance.com) fait le panorama des plateformes 2.0 et des techniques pour promouvoir son profil professionnel.

- Génération Y – Stéphane Hugon – Sociologue
http://www.opcalia-events.com/videos/generation-y-stephane-hugon/

- Table Ronde Génération Y
http://www.opcalia-events.com/videos/table-ronde-gy/

Gardez à l’esprit qu’une e-reputation se bâtit sur vos activités les plus anciennes… Ce seront celles qui remonteront le plus souvent dans les moteurs de recherche. Votre réputation se bâtit sur ce que vous dites de vous-mêmes et de ce que les autres disent de vous. Ne devenez pas pour autant paranoïaques… soyez constructifs, informatifs, drôles ou pertinents...


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Alpaco 21 février 2014 16:40

    Salut à tous,

    La morale de cet article est-elle que le « recruté 2.0 » est d’avantage sélectionné pour son aptitude à manier les réseaux sociaux, blogs, et autres blabla internet que ses réelles compétences professionnelles ?

    Une question pour l’auteur : si tous les « chercheurs d’opportunités d’emploi » s’inscrivent sur tous les sites sus-cités, les recruteurs ne risquent-ils pas d’engager de purs mythomanes ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès