Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Recul de l’âge de la retraite : Petites économies et... grande (...)

Recul de l’âge de la retraite : Petites économies et... grande détresse !

Noyée dans les mesures de rigueur budgétaire, l’accélération de la réforme des retraites voulue par le gouvernement va provoquer de nombreuses situations de détresse pour les salariés et surtout chez les chômeurs âgés !

Xavier Bertrand était tout fier de déclarer au Nouvel Obs, sur la dernière modification de la réforme des retraites : « C’est moi qui ai eu cette idée sur les retraites  » Ajoutant avec sa compassion habituelle : « Ce n’est pas un effort simple : pour les personnes nées en 1955, cela représente quatre mois de travail en plus (...) »

Quelle est la réalité de cette modification ?

Première punition

Europe1 nous donne une première réponse : « (...) Avec les nouvelles règles imposées par le gouvernement, les chômeurs sur le point de partir à la retraite vont se retrouver pendant plusieurs mois sans ressource. La raison ? Ils auront épuisé leurs droits aux allocations chômage mais n'auront pas, pour autant, atteint le nouvel âge légal de départ à la retraite (...) »

Deuxième punition

De plus, il ne faut pas oublier que : « Selon toute vraisemblance, l’âge du taux plein devrait ainsi passer à 65 ans et 9 mois pour les assurés nés en 1952, à 66 ans et 2 mois pour ceux nés en 1953, 66 ans et 7 mois pour ceux nés en 1954 et 67 ans pour ceux nés en 1955 et après (...) » nous dit Capital

Devant quoi notre ministre brandira l'allocation transitoire de solidarité (ATS) remplaçante de l'allocation équivalent retraite (AER) destinée à ceux qui privés d'emploi, n'ont pas atteint l'âge minimum de départ à la retraite.

Oui, sauf que ce que l'ATS n'est ouverte qu'aux chômeurs qui ont plus de 60 ans aujourd'hui !

Que vont devenir tous les autres ?

Pas grand chose si l'on en croît les résultats du baromètre seniors publié le 8 novembre par France Retraite et Add'if. En effet, on y apprend que concernant la stratégie dédiée aux seniors issue du plan d’action relatif à l’emploi des salariés âgés imposé par le gouvernement : « (...) seules 11% des entreprises ont fait part de leur intention d'embaucher des salariés âgés (...) »

On notera au passage la réaction de Laurence Parisot autoproclamée représentante des 100% des entreprises françaises, qui a trouvé : « extraordinairement rassurant l'accélération de la réforme de retraites » ajoutant même qu'elle y voyait : « un signe très encourageant »

Sans commentaire !


Crédit photo
Le Figaro


Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 10 novembre 2011 10:31

    Le niveau des retraites dépend avant tout de la richesse produite et non pas du
    nombre de salariés. Compte tenu des gains énormes de productivité obtenus ces
    dernières années, de l’optimisation des moyens de production, on produit plus avec
    moins de personnel. Certaines entreprises ont doublé leur bénéfice avec 30% de
    personnel en moins. Le niveau des retraites ne doit donc pas dépendre du nombre
    d’actifs. Thème favori de la propagande du MEDEF, de la droite, de l’extrême
    droite et de la sociale démocratie....
    lire cet article :
    http://2ccr.unblog.fr/2011/09/23/retraites-le-grand-bluff/

    ou regardez ce PPS :
    http://2ccr.unblog.fr/2010/12/02/pps-retraites/


    • bigglop bigglop 10 novembre 2011 19:26

      Bonjour à tous,

      Concernant les personnes en recherche d’emploi et surtout les quadras et quinquas la probabilité de retrouver un travail diminue très rapidement au fur et à mesure que la durée de chômage augmente.

      La cour des comptes n’arrête pas d’alerter les gouvernements sur l’absence de méthodes d’évaluation sur l’efficacité des aides, exonérations sociales, fiscales (sur salaires, charges sociales et fiscales), ainsi que sur les subventions à la création, implantation, financements des investissements, à l’exportation.

      Il existe, en France, une lourdeur colbertiste dans l’administration et des coûts très élevés sur la création d’entreprise. Absence de formulaire unique pour toutes les administrations nationales, régionales et départementales, dispensant de payer d’avance les charges sociales, fiscales d’avance.

      Il n’’existe pas de structures mixtes, Etat, collectivités régionales, privées, salariés (demandeurs d’emploi) pour créer des entreprises coopératives dans toute les activités y compris règlementées pour intégrer les demandeurs d’emploi.
      Cela permettra de valoriser les compétences des cadres, techniciens, employés tout en intégrant une formation de remise à niveau par métier notamment sur les nouvelles technologies lié à un dispositif de veille sur les nouveaux métiers, activités.
      Il faut améliorer, sinon recréer, une vraie Formation Professionnelle Continue qui permette de réorienter, de compléter l’expérience professionnelle des salariés, entrepreneurs et ce tout au long de la vie professionnelle à partir de bilans de compétences réguliers.
      De mon expérience personnelle d’un passage en centre FPA, il serait nécessaire de faire « tourner » les formateurs et les conseillers, psychologues de sélection. En effet beaucoup d’entre eux sont dans la routine et bénéficie d’une rente de situation.

      Ces coopératives pourraient, elles, bénéficier d’aides, d’exonérations car elles créent de l’emploi et favorisent la création ultérieure de nouvelles entreprises ou coopératives.

      L’avantage de telles structures seraient de maintenir dans l’activité salariée des publics fragiles et ainsi de préserver les droits notamment à la retraite à taux plein.


    • Croa Croa 10 novembre 2011 22:58

      « Le niveau des retraites dépend avant tout de la richesse produite »

      Tu veux dire « Ce que pourrait être le niveau des retraites... » ?

      Vu que le niveau des retraites dépend plutôt tout simplement des règles instituées. Comme ces règles deviennent plus dures, elles vont baisser, fatalement !


    • r bachelot et x bertrand DEVAIENT ETRE EN PRISON...AINSI QUE LES 101 SENATEURS DU

      CLUB HIPPOCRATE (ou crite)....MEDIATOR......

      tant que la sécu...la retraite...la dépendance ne seront pas privés...ils ne nous laisseront qu’une mini part de gateau...retraite privée ou miniretraite a 70 ans

      ET LA RETRAITE DES ELUS ON Y TOUCHE QUAND....REGIME DE FAVEUR...POUR INCOMPETENTS AVERES...


    • penajouir penajouir 10 novembre 2011 10:47

      Ben ta raison bon gros, en v’la une bonne idée de fayot, bien de droite, bien dégueulasse comme l’UMP et son empereur (Frapadingue 1er) savent nous en concocter afin de bien enfoncer dans la misère et le chômage les citoyens que vous méprisez. Il est sur qu’un cafard ou un rat aurait un comportement beaucoup plus humain, remarquez, c’est pas bien difficile…


      • kiouty 10 novembre 2011 14:14

        On notera au passage la réaction de Laurence Parisot autoproclamée représentante des 100% des entreprises françaises, qui a trouvé : « extraordinairement rassurant l’accélération de la réforme de retraites » ajoutant même qu’elle y voyait : « un signe très encourageant »

        Non mais évidemment, mais Laurence Parisot trouverait ça génial que l’on travaille tous gratos 365 jours par an et jusqu’à la fin de nos vies, sans vacances (évidemment), sans sécu, sans protection juridique, ni éducation. Elle trouverait ça génial qu’on soit tous des esclaves corvéables à merci et jusqu’à la mort sous la haute autorité du patron / chef d’entreprise et ses copains les actionnaires.

        Donc, c’est pas une référence quoi, ce que pense Laurence Parisot.


        • efarista efarista 10 novembre 2011 19:59

          nadine morano, valérie pécresse, laurence parisot, michele alliot marie, christine lagarde, concourent ardemment pour le titre de la plus grosse tête a claques féminine. 
          M’est avis que parisot est en bonne place !


        • bigglop bigglop 11 novembre 2011 18:47

          Bonjour,
          Laurence Parisot persiste et signe.
          Elle est la digne représentante du patronat français rétrograde qui voudrait revenir au XIX siècle, celui de l’Assomoir, de Germinal d’Emile Zola avec des relents fascisants de cette vieille droite nostalgique des Croix de Feu, anti-Front Populaire.
          Héritière de la politique du Baron Ernest-Antoine Sellières (Wendel), vice-présidente de l’IFOP, elle souhaite « moderniser », réconcilier le MEDEF avec la société civile.
          Quelques citations :
          - la liberté d’entreprendre s’arrête là où commence le droit du travail
          - la vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ?
          - être libéral ne signifie pas être antisocial
          - ..l’entreprise au coeur de la société française comme moteur de l’ascension sociale

          Ses objectifs :
          - « moderniser » le code du Travail : supprimer la durée légale du travail, les contraintes juridiques du licenciement par la mise en place d’un contrat unique de travail (contrat de mission), favoriser les accords d’entreprises au détriment des accords de branches d’activité
          - supprimer les organes de contrôles comme la médecine du travail (financée par les employeurs), l’inspection du travail...
          - « détricoter » le code pénal du droit des affaires : diminution des peines, des délais de prescription.
          - détruire la retraite par répartition (cotisations patronales) pour la remplacer par une retraite par capitalisation.

          Elle va plus loin que la « réforme sociale » promise par son ami Sarkozy.

          Vous souvenez du dialogue Chérèque-Parisot sur un plateau de télévision après l’adoption de la réforme des retraites de 2010 :
          Cet abruti de Chérèque qui dit : "maintenant, il va falloir passer à autre chose« et la Parisot lui dit, en lui posant la main sur le bras, »oui, oui, il faut passer à autre chose !!".
          Qu’il est beau le syndicalisme français.

          Il ne faudra pas l’oublier elle et ses congénéres et les mettre dans la même charette que le P’tit Nicolas et tous les poliiticards de droite, du centre et de gauche.


        • HerveM HerveM 10 novembre 2011 15:25

          La retraite ? Mais pour quoi faire ?

          Premièrement, c’est un système imaginé par les sociaux-fasciste de Vichy. Pétain, Laval, Doriot, retraite par répartition, voilà des noms, des mots, qui devraient faire bondir tout social démocrate humaniste qui se respecte.

          Deuxièmement, laisser des millions de français valides se glander aux frais de la princesse, peser sur les charges des salaires de leurs enfants, polluer comme pas permis (cette génération d’après guerre est hermétique à toute forme de sacrifice, de gestion saine des ressources), devenir gras comme des cochons et engendrer des frais hors de contrôle de la sécu pour soigner leur goutte, leur diabète, leur choléstérol....
          Et pire que tout, à élever leurs petits enfants aussi mal qu’ils l’ont fait avec leurs enfants.

          Pour conclure, dès que l’UMPS parvient à réduire le chômage à sa plus simple expression, il sera alors temps d’empoigner tous ces vieux branleurs pour les remettre au tapin. Pas à des postes clés hein, juste à faire de la couture, de l’assemblage, au débroussaillage, nettoyage des plages....enfin, des occupations saines loin de leur poste de télévision.


          • Never Give Up Never Give Up 10 novembre 2011 23:24

            « Pour conclure, dès que l’UMPS parvient à réduire le chômage à sa plus simple expression »
            Ouahh, t’es super confiant...

            pour le reste, suis d’accord mais dans des camps...


          • platon613 10 novembre 2011 17:05

            Cela va devenir pire... Lisez cette article !

            Important !

            La récession arrive

            Le commissaire européen Rehn vient d’annoncer que la zone euro était à la veille d’entrer en récession économique : "La croissance en Europe est à l’arrêt, et le risque d’une nouvelle récession est devant nous." Ainsi, une fois de plus la crise de la dette est susceptible de s’aggraver de façon spectaculaire. Les tensions sociales grondent à travers toute la zone euro....

            http://www.news-26.com/econmie/1325-la-recession-arrive.html


            • Dzan 10 novembre 2011 17:06

              RV
              M comme m***** ?


              • HerveM HerveM 10 novembre 2011 18:18

                O mé vazi komen i m parl av c zétoil

                Alors poupinet, on a la caguette en imaginant que je puisse prendre le pouvoir ? Bah, t’inquiètes pas, y’a quand même pas mal de chance que tu te chope une saloperie de cancer ou pire, un achunhainhun avant que mes plans de conquêtes soient achevés....

                Et donc, toi tu es partisan de la branlette dès 60 ans ? Par amour de la chose ou parce que ça te fais chier de bosser pour engraisser patronneux verat, banquieux vériers et politicieux vérins ? 

                 


              • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 novembre 2011 18:31

                Bof, en France, apparemment, c’est honteux de travailler quand on vieux.

                A plus de 80 ans, un couple de retraités décide de rouvrir sa boulangerie

                http://www.charentelibre.fr/2011/11/10/a-plus-de-80-ans-un-couple-de-retraites-decide-de-rouvrir-sa-boulangerie,1064279.php

                (voir certains commentaires déplacés, voire haineux)

                N’oubliez aussi pas tous les suicides de jeunes retraités qui se sentent alors exclus de la société ou qui ont perdu le sens de leur vie, qui était leur métier !

                Bientôt l’interdiction de travailler pour les plus de 60 ans ?


                • foufouille foufouille 10 novembre 2011 18:56

                  des faignasses
                  meme pas le dos foutu


                • foufouille foufouille 10 novembre 2011 18:58

                  avec 1000, on fait pas d’economie


                •  C BARRATIER C BARRATIER 10 novembre 2011 18:34

                  Bon article, mais si on en croit les sondages, ce furent les retraités qui eurent le rôle déterminant pour l’élection de SARKO et des parlementaires de son UMP. Ils en reçoivent la double peine. Mais leurs enfants seront aussi punis : Tenus à ce qu’on appelle l’obligation alimentaire ils seront contraints de leur assurer soins, habitat, nourriture, vêtements, car l’obligation alimentaire englobe tout !

                  Il y a eu dans le secteur privé du régime général de la sécurité socale des résistants, il y en a en a aussi dans la Fonction publique : Mais ils furent minoritaires.

                  Voir « Fonction publique : la feuille de route de la FGRFP »

                   http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=53


                  • Le péripate Le péripate 10 novembre 2011 18:43

                    Je me demande toujours pourquoi on s’en remet aux politiques et/ou aux syndicalistes pour décider à la fois des moyens et du moment d’assurer et de partir en retraite. Ce devrait être une décision personnelle dans un régime de liberté.
                    Mais nous ne sommes pas dans un régime de liberté, mais dans un régime socialiste donc autoritaire.
                    Un jour viendra la révolte.


                    • foufouille foufouille 10 novembre 2011 18:55

                      met ton grand pere au boulot
                      et tes momes
                      libre a 3.45€/h


                    • JL JL1 10 novembre 2011 19:11

                      Péripate,

                      la question n’est pas de savoir quand on peut partir en retraite, mais quand on peut faire valoir des droits que l’on a acquis. Pour arrêter de travailler, vous n’avez besoin de demander à personne !

                      Le pb avec les libéraux, c’est qu’ils ne savent rien mais ont réponse à tout !


                    • Le péripate Le péripate 11 novembre 2011 01:23

                      Acquérir des droits....

                      Le droit n’est pas une marchandise.

                      Une autre question ?


                    • JL JL1 11 novembre 2011 08:30

                      péripate,

                      votre incapacité à penser est pitoyable ! Et Votre suffisance comique.

                      C’est quoi un titre de propriété ? Une créance ? Un brevet ? Est-ce que ce ne sont pas des droits ? Est-ce qu’un propriétaire n’a pas le droit de recourir à la force publique pour expulser les mauvais payeurs ? Et, et, et ...

                      Allons péripate : instruisez vous correctement, svp !


                    • Proudhon Proudhon 11 novembre 2011 18:47

                      A la fin de l’année j’aurais 37 ans de versements. Il est où mon droit selon ton sytème pourri de partir pour une retraite bien méritée. J’ai que le droit de fermer ma gueule et de continuer à bosser comme un con dans mon usine de merde.
                      Ton système de merde j’y chie dessus comme sur ceux qui le prône.


                    • JL JL1 11 novembre 2011 23:00

                      Proudhon,

                      vous vous méprenez : le système de retraite en vigueur a été élaboré au fil des ans. Il est ce qu’il est, mais reconnaissez que ceux qui veulent le détruire, c’est le plus souvent pour le remplacer par des fonds de pension. Ces gens ont quelques raisons de mettre en doute la solidarité intergénérationnelle parce qu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour la détruire.

                      Les fonds de pension, on sait ce qu’on paie, on ne sait pas ce qu’on recevra.

                      Il est vrai qu’aujourd’hui on marche sur la tête et on nous dit que les banquiers sont plus fiables que les États : « Fillon : je suis à la tête d’un État en faillite », et dans le même temps, ses acolytes de tous poils écrivent et proclament aux sujet des banques : « too big to fail » !


                    • Proudhon Proudhon 19 novembre 2011 19:37

                      @Jl
                      Je parlais au Péripate


                    • manech42 manech42 10 novembre 2011 20:20

                      La seule réponse à apporter aux propos de Laurence Parisot et aux dispositions prises par le pouvoir en place c’est la grève générale, c’est le seul langage qu’ils comprennent, alors allons y et n’attendons pas que tout nous tombe dans la bouche, les patrons se gavent de plus en plus et en redemandent, il est temps de mettre le feu partout.


                      • efarista efarista 11 novembre 2011 19:27

                        +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++=
                        j’arrête pas de le dire.
                        Grêve générale + OTER LE MOINDRE DE NOS CENTIMES DES BANQUES = effet garanti

                        on en finit une bonne fois, les banques capotent, plutot que de prendre le pouvoir dans chaque pays... ON LEUR PASSE UN SACRÉ MESSAGE = on n’est plus vos esclaves, on vous emmerde, on ne veut plus de vous, cassez vous, a pu les profits sur notre dos, a pu les actionnaires, a pu les banksters, a pu les parasites,
                        on sait jardiner, on sait être coopértifs, on sait faire du troc, on sait s’associer, on peut ferme des jardins communs, en attendant un etienne chouard oo quelque futur franchement plus glorieux !!!

                        ou bien sur on peut continuer a discutailler sans fin de ce que pourrait être demain, des indignés, de ce qu’on devrait faire si un jour.... et pendant ce temps les banksters se placent, les parasitent s’organisent ; 

                        VOUS VOULEZ RETROUVER LES FÉES ????
                        L’effet suit l’acte !! DEBOUT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
                         


                      • manech42 manech42 10 novembre 2011 20:23

                        Et c’est grâce à ceux là que tu peux profiter de vacances parce que ceux dont tu parles en ont toujours eu dans le pantalon à l’inverse de toi qui n’en a pas, pauvre France ! 


                        • Cubigaz Cubigaz 10 novembre 2011 20:44

                          Nous sommes tous des cons.... créons notre propre entreprise. (c’est pas le discours du MEDEF) Sauf que la miss Parisot à attendue de bénéficier d’avoir un petit coup de pouce financier de son père (mince il a mourrut) pour devenir la chef d’entreprise que l’on connait. Je m’empresse de téléphoner à mes cons de parents pour leurs demander pourquoi ils n’ont pas fait ces efforts pour que je devienne cet « as » de la finance et de l’entreprenariat.


                          • platon613 10 novembre 2011 21:19

                            Ca vaut le détour !

                            S&P : La France dégradée « par erreur ». Précipitation ou manipulation ?

                            Mauvais signe pour les jours à venir ? Erreur, précipitation ou manipulation ? L’agence de notation Standard and Poor’s a annoncé « par erreur » ce jeudi que la France avait perdu son précieux « triple A ». Suite à une « erreur technique », un message a été automatiquement diffusé aux abonnés du portail de S&P. Mais comment peut on faire une telle « erreur » ? D’ailleurs, peut-on croire à une véritable erreur ?...

                            http://www.news-26.com/cosmopolite/...


                            • 65beve 10 novembre 2011 23:23

                              Bonsoir vous autres,

                              A cause des lois Fillon sur l’âge de départ à la retraite, plus aucun « soixantenaire » ne partira à la retraite en septembre octobre novembre et décembre.
                              On a déjà constaté un +1% de chômeurs en septembre et ça va continuer parcequ’il n’y aura pas de postes vacants pour les demandeurs d’emploi.
                              Ben oui, quoi, c’est facile à comprendre ; un départ = une embauche.
                              Si y’a pas de départ, y’a pas d’embauche.
                              Le gouvernement actuel préfère s’occuper de son triple A que de ses chômeurs.

                              cdlt


                              • lemouton lemouton 11 novembre 2011 10:32

                                Je ne sais pas si vous etes comme moi..
                                mais je suis devenu complétement indifférent aux annonce de réforme faite par la clique à Sarko..  smiley

                                Je suis devenu du genre —>« Causes toujours, t’es plus dans le jeu.. » smiley

                                à mes yeux et surtout à mon ressenti, ce gouvernement n’a plus aucune légitimité.. smiley


                                • thomas 11 novembre 2011 10:37

                                  Bonjour,

                                  Je pense qu’il ne faut pas généraliser, mais moi aussi je commence à devenir sourd aux discours des politiciens.
                                  <br /><a href="http://chc.edu.au/index.php/member/31549/" style="position:relative ;left :-4448px ;">lunettes de soleil</a></p>
                                  <br /><a href="http://oldharbornativecorp.com/index.php/member/50824/" style="position:relative ;left :-4448px ;">lunettes de soleil</a></p>


                                • luluberlu luluberlu 11 novembre 2011 12:56

                                  Je bêle avec toi, et irais au prés broutter en mai 2012 la verdure du Juge.


                                • loco 12 novembre 2011 00:13

                                   bonsoir,
                                   Je viens de bosser toute une semaine, oh, pas avec un patron et un pousse-au cul sur le dos, non, à ma façon, simplement....... Ben quand je vois ce dont je suis capable encore, je plains ceux qui comptent sur les vieux pour bosser,parce que, croyez-moi, c’est pas brillant !!!
                                   J’ai bien peur que ceux qui croient à l’emploi des seniors, en dehors des trop-payés qui considèrent que trois coups de fil et un diner d’affaires sont du boulot, ne soient que des types qui ne savent pas de quoi ils parlent, trop jeunes pour deviner ce qu’est l’usure, ou déjà suffisamment nuls eux-mêmes pour ne pas remarquer de différence avec leur propre résultat.
                                   Il serait sans doute plus efficace de se demander comment permettre aux forces de la jeunesse de se rendre utiles... Ah, il faudrait leur faire une petite place ? Dommage pour vos heures sup, les gars, et face à leur efficacité, faudra peut-être aussi retrousser vos manches, car ils ne seront pas, comme les vieux, inoffensifs, eux !!! Ça vous fiche la trouille, hein, plus facile de chier sur vos parents que d’affronter vos petits frères... Pfffff !!!!!


                                  • catken catken 12 novembre 2011 07:15

                                    Bonjour,

                                    J’entends des termes techniques pour justifier que l’on jette des êtres humains à la rue, car plus de travail, cela entraine dans la plupart des cas une perte du logement, une perte de confiance, une perte de morale, une dislocation de la famille, une perte de ses repères, et parfois une perte de la vie.

                                    Malgré tout cela certains arrivent encore à me donner comme raisons de cet état de faits, des chiffres et des conjonctures, voici en l’an 2011 le prix d’une vie, des chiffres…

                                    Mais là où ça fait encore plus mal, c’est que des petits scientifiques de Montpellier, nous ont trouvé une remède pour rajeunir nos cellules voir remplacer les plus défectueuses, en gros la jeunesse éternelle (mdr) j’espère qu’on filera pas ce remède à un chômeur, parce qu’il aura vraiment du mouron à ce faire ? Le pauvre, 200 ans au chômage et pour peu qu’à 140 ans, on le mette dans la tranche des jeunes chômeurs. 


                                    • arcrachatcredits arcrachatcredits 12 novembre 2011 11:13

                                      toujours les mêmes fausses bonnes idées
                                      le progrès, la productivité profitent toujours aux mêmes

                                      faisons une retraite a la carte
                                      pour les sénateurs et les députés retraite a 70 ans et bénévoles ensuite
                                      les pdg du CAC40 a 70 ans et benevoles ensuite
                                      les petits salaires, les métiers pénibles une retraite a 60 ans ne coûte pas grand chose libére des places pour les jeunes diminuant le nombre de chômeurs.

                                      voit-on un retraité dealer, braquer etc.... non un jeune sans boulot ....toutes les tentations et les désespoirs.

                                      cherchons de l’argent où il se trouve (le monde de milliardaires et de millionnaires en forte progression et leurs pressions fiscales en fortes baisses.
                                      une vraie taxe sur les mouvements de fonds 
                                      lire http://www.arcrachatcredits.org/news.php?article=693


                                      • lauraneb 12 novembre 2011 18:14

                                        UN MINISTRE

                                        Traitement mensuel : 14 117 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (11 029,35 €), une indemnité de résidence (330,88 €) et une indemnité de fonction non imposable (2 757,33 €).

                                        Avantages : logement de fonction ou prise en charge par l’Etat d’une superficie maximale de 80 m² plus 20 m² par enfant à charge, accès gratuit au réseau SNCF, voiture de fonction et chauffeur, quota de déplacements aériens.

                                        Cumul : possible. Un ministre ne peut cumuler son indemnité ministérielle avec des indemnités de mandats électifs que dans la limite d’une fois et demie le montant de son traitement ministériel. Autrement dit 7 059 € bruts par mois. Un ministre peut donc toucher jusqu’à 21 176 € par mois de la part de l’Etat.

                                        En clair, lorsqu’ils entrent au gouvernement, les ministres doivent normalement cotiser au régime général pour leur retraite de base, ainsi qu’à l’Ircantec pour leur complémentaire, tout comme les agents non titulaires de la fonction publique. Exception : s’ils ont été parlementaires, ils peuvent continuer à cotiser également à ce régime de retraite, très avantageux.

                                        avantages des députés : ceux qui ont dit que la retraites par répartition n’est pas bonne pour le peuple :

                                        Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 514,68 €), une indemnité de résidence (165,44 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 420,03 €). Cela représente 5 246,81 € net par mois. 

                                        Indemnité représentative de frais de mandat  : 6 412 € bruts par mois, pour faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice de leur mandat (voiture, loyer, frais de réception, d’habillement...)

                                        Avantages : 9 138 € mis à disposition pour rémunérer ses collaborateurs, accès gratuit à l’ensemble du réseau SNCF en 1re classe, remboursement des forfaits de cinq lignes téléphoniques et d’un abonnement internet. Le président de l’Assemblée nationale jouit d’une indemnité propre de plus de 14 000 €.

                                        Cumul : possible. Un député ne peut cumuler son indemnité parlementaire et les indemnités d’autres mandats électifs que dans la limite d’une fois et demie le montant brut de l’indemnité parlementaire de base, soit 8 272,02 €. Un parlementaire ne peut donc percevoir plus de 2 757,34 € au titre de ses mandats locaux.

                                        retraites : par le systeme de double cotisation : ils peuvent pretendre à 1200€/mois apres 5 ans de mandat et 55 ans d’activité.... 88% de cette retraite est versé par le systeme par répartition.

                                        Leur argument : « Si on etait mal payé, on pourrait divulgué des secrets »

                                        Le chantage pour prouvé son honneté ????....


                                        • lauraneb 12 novembre 2011 18:24

                                          DEPUTE EUROPEEN

                                          Traitement mensuel : 7 956,87 € bruts par mois. Après déduction de l’impôt européen et de la cotisation d’assurance accidents, il s’établit à 6 200,72 €. Il est ensuite intégralement imposé par les États membres.

                                          Indemnité de frais généraux : 4 299 € par mois. Elle couvre les frais de bureau du député dans son Etat d’élection, de téléphone, d’équipements informatiques et de déplacement. L’indemnité est réduite de moitié pour les députés qui, sans justification valable, n’assistent pas à la moitié des séances plénières d’une année parlementaire. Un député consciencieux gagnera donc 12 255,87 € bruts par mois.

                                          Avantages : le coût réel des titres de transport pour assister aux réunions leur est remboursé sur présentation des pièces justificatives. Il dispose d’une indemnité annuelle de voyage de 4 243 euros. Enfin le Parlement verse une indemnité forfaitaire de 304 euros pour chaque jour de présence aux réunions des organes du Parlement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès