Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Réduire le déficit public : oui mais comment ?

Réduire le déficit public : oui mais comment ?

Le ministre des Finances nous a dit déjà en plusieurs occasions que notre Etat vivait au dessus de ses moyens. Le rapport Pébereau affirme la même chose et épingle de manière sévère tous les gouvernements de droite comme de gauche qui bon an, mal an, pendant 25ans, ont dépensé de 30 à 50 milliards de plus qu’il n’en rentrait dans les caisses.

Circonstance aggravante, ces excès de dépenses n’ont pas été utilisés pour des dépenses d’investissements, -ce qui les aurait justifié- mais essentiellement pour payer les personnels de l’Etat et son train de vie.

Ceci dit la question suivante c’est comment réduire ce déficit permanent et récurrent. Monsieur Pébereau suggère que le gouvernement prenne l’engagement de le résorber sur une législature soit cinq ans. C’est un premier pas car sans volonté il n’y a rien de possible. D’autant plus qu’en démocratie, le gouvernement suivant ou le Président suivant ne se sent pas tenu par les engagements des prédécesseurs. C’est déjà un grand pas en avant d’avoir fixé une échéance à cet effort considérable.

Mais la difficulté est de trouver comment faire simplement pour ramener à l’équilibre le budget de l’Etat. Car il faut savoir que le déficit de ce budget est de 18 %. Et pas de 3% comme on pourrait le croire en écoutant médias et hommes politiques parler des 3 % de Maastricht. Les 3 % sont par rapport au produit national brut du pays mais correspondent, comme j’ai déjà eu l’occasion de vous le démontrer à 18% de dépenses en trop par rapport au budget de l’Etat. Diminuer ses dépenses de 18% ce n’est pas la même chose que de les diminuer de 3 % !

Le deuxième difficulté est, dans le budget de l’Etat, l’ampleur du budget consacré aux salaires des personnels est de 45 % du budget global. Et que la dette représente 15 % également d’un budget global de 289 milliards d’Euros. Hors frais de personnel (130milliards) et intérêt de la dette (43 milliards) dont on peut penser qu’ils sont intouchables, il faut donc économiser 46 milliards pour ramener le budget à l’équilibre sur ...ce qui reste c’est à dire les dépenses courantes de l’Etat qui se montent à 116 milliards.

Car réduire les frais de personnels en peu de temps est une vue de l’esprit, pour la bonne raison que tout fonctionnaire partant en retraite et non remplacé coûte toujours au budget de l’Etat 75 % de son salaire précédent. Même dans le cas ou l’on remplacerait seulement deux fonctionnaires sur quatre payés 2000 €/mois par deux jeunes fonctionnaires payés 1000 €/mois, le bilan global sera insuffisant.

Avant départ en retraite, coût total salarial annuel ( 2000 € x12 )x4 = 96 000 €/an

Après 4 départs en retraite et une embauche de jeune (1500 €x12)x4 +24 000 = 96 000 €/an

En d’autres termes cela coûte exactement la même chose au budget de l’Etat de payer quatre fonctionnaires anciens en activité que d’en mettre quatre en retraite et d’embaucher deux jeunes ! Il y a quand même une diminution de dépenses globales des frais salariaux par la disparition naturelle des fonctionnaires âgés mais dans la période de départs très importants en retraites des années à venir, les départs en retraites ne seront pas compensés en coûts par les disparitions.

Il faudra donc prendre la quasi totalité du rétablissement de l’équilibre du budget sur les dépenses courantes, soit 46 sur 116 milliards ! Soit 40%de baisse des dépenses courantes de l’Etat !

Pour moi, c’est tout à fait impossible. Je crains donc que la recommandation de Monsieur Pébereau de revenir à l’équilibre budgétaire en cinq ans ne reste qu’un vœu pieu. Et que les gouvernements successifs qui devront se battre avec la diminution des dépenses de l’Etat n’aient les pires difficultés (à moins de ne remplacer aucun départ en retraite !) de respecter cet engagement que l’on semble vouloir en plus mouler dans le bronze d’une loi.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès