Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Régression sociale sans précédent en Europe

Régression sociale sans précédent en Europe

Une tempête de régression sociale sans précédent souffle très fort sur l'Europe. Elle risque d'emporter dans son sillage l'ensemble des acquis sociaux arrachés de haute lutte par des générations successives. Les classes dirigeantes européennes mènent une véritable guerre contre toutes les avancées sociales, petites et grandes. Elles sont l'ennemi déclaré du progrès. Aucun domaine n'est épargné : Emploi, Durée du travail, Retraite, Famille, Santé, Éducation, Libertés publiques etc. La régression est générale et totale. Le spectre de la misère hante l'Europe. Les ouvriers et les salariés doivent se dresser unis contre cette bourgeoisie rétrograde qui les exploite et les réduit à mener une existence inhumaine.

Le gouvernement conservateur britannique n'a rien trouvé d'autre pour satisfaire les marchés financiers, et partant la bourgeoisie anglaise, que de faire travailler gratuitement les chômeurs ! Il est vrai que celle-ci a toujours méprisé les pauvres et les chômeurs. Malthus, ce pasteur économiste, ne traitait-il pas déjà ai XIXe siècle les chômeurs de criminels qu'il faut tout simplement supprimer ? Voilà ce que F. Engels écrivait à ce propos dans « La situation des classes laborieuses en Angleterre » : « Malthus traite le pauvre qui recherche un emploi comme un criminel en lui accolant l’étiquette de « superflu » et recommande à la société de le punir de la mort par inanition »(1). La bourgeoisie n'a pas suivi Malthus sur ce point. Mais elle a supprimé, à travers la Loi de 1834, tous les secours en argent et en aliments. Elle a créé également les fameuses et sinistres Maisons de travail (Workhouses) où l'on enfermait les pauvres. On mesure mieux l'immense progrès social qui a été réalisé depuis. Mais le nouveau gouvernement veut aller jusqu'au bout de sa logique rétrograde et destructrice des acquis sociaux.

Les chômeurs ne sont pas les seuls concernés par la régression sociale : les étudiants (triplement des frais d'inscription dans le supérieur), les fonctionnaires ( suppression de 500 000 emplois, salaires gelés...), les handicapés (budget fortement amputé), les retraités (l'âge officiel de départ à la retraite sera fixé à 66 ans dès 2020), les locataires modestes (les allocations logement revues à la baisse), les consommateurs ( le taux de la TVA passera de 17,5 à 20 % en janvier 2011) etc. etc.

La bourgeoisie française n'est pas tendre non plus avec les classes populaires. Sa politique de régression sociale n'a rien à envier à celle menée par les riches en Grande Bretagne. Ainsi des dizaines de milliers de postes sont supprimés tous les ans dans la fonction publique notamment dans l'Éducation et la Santé publique. Les dépenses liées à la santé, par exemple, ne cessent d'augmenter dans le budget des ménages :« En huit ans, le poids des dépenses de santé dans le budget des familles a augmenté de 40% à 50% en moyenne » (2)

En 2011, le gouvernement prévoit un train de mesures rendant l'accès aux soins de plus en plus difficile pour les couches populaires (3)

Les ouvriers et les salariés, qui ont la « chance » d'avoir un emploi, sont obligés de travailler toujours plus pour engraisser encore une classe dirigeante oisive. Il faut travailler le jour, la nuit, le dimanche, le lundi et tous les autres jours de la semaine. La loi des 35 heures, mise en place en 2002, est remise en cause. Il faut revenir en arrière et travailler quatre heures de plus alors qu'aujourd'hui le niveau du développement de la société, sur le plan de la science et de la technique, permet de travailler nettement moins. Au XIXe siècle et plus précisément à partir des années 1830, la durée moyenne annuelle de travail était de 3000 heures et de « seulement » 1451 heures en 2006, soit une division par deux (4). Quel progrès social formidable arraché par les salariés aux patrons !

Mais Le gouvernement actuel veut faire tourner la roue de l'histoire en arrière. Il veut asservir tout un peuple en lui imposant de travailler jusqu'à 67 ans. Travailler tout le temps et jusqu'à 67 ans ou plus, voilà l'idéal de cette bourgeoisie libérale et moderne ! Quelle régression sociale !

En Grèce, en Irlande, au Portugal et en Espagne la situation économique et sociale des classes laborieuses n'est guère meilleure. Les gouvernements de ces pays, des authentiques représentants de la bourgeoisie, s'acharnent avec un zèle singulier à détruire tout ce que les ouvriers et les salariés en général ont obtenu grâce à leurs combats et à leurs sacrifices passés : suppression massive des emplois dans la fonction publique, suppression ou diminution drastique des prestations sociales, réduction et gel des salaires des fonctionnaires, baisse du salaire minimum lorsqu'il existe comme en Irlande qui passe de 8.65 l'heure à 7.65, baisse des pensions de retraite et allongement de la durée de cotisation, hausse de la taxe sur la valeur ajoutée payée essentiellement par ceux qui ne peuvent épargner puisqu'il s'agit d'un impôt sur la consommation etc. etc. etc. Par contre l'impôt sur les bénéfices des sociétés en Irlande par exemple, lui, reste inchangé : 12.5 % seulement, le plus faible des pays capitalistes industrialisés !

Le chef du gouvernement espagnol, le social-démocrate José Luis Zapatero, a décidé début décembre 2010 une nouvelle batterie de mesures pour satisfaire les marchés financiers. Signalons, entre autres, la suppression de l'allocation exceptionnelle de 426 euros accordée aux chômeurs en fin de droit et la réduction de l'impôt sur les sociétés pour les petites et moyennes entreprises. Ce énième plan prévoit également la privatisation partielle d'aéroports et le transfert de la gestion publique des aéroports de Madrid et de Barcelone au secteur privé avec toutes les conséquences sociales désastreuses, comme l'allongement de la durée du travail, pour les salariés.

Pour manifester sa reconnaissance à Zapatero, la bourse de Madrid a bondi de 4,4% juste après l'annonce de ces décisions antisociales. La Commission européenne, à son tour, a salué « la détermination du gouvernement » (5). Par contre, les contrôleurs aériens, eux, ont déclenché immédiatement une grève surprise très suivie. La réponse du gouvernement social-démocrate espagnol fut tout aussi rapide en déclarant « l'état d'alerte », une première dans l'Espagne post-franquiste ! Le vice-chef du gouvernement Alfredo Perez Rubalcab a déclaré, après une réunion d'urgence du gouvernement, « s'ils ne vont pas travailler, ils commettront un crime de désobéissance en vertu du code pénal militaire » !(6)

Les plans de régression économique et sociale se répètent, se succèdent et se ressemblent étrangement. Ils ont tous le même dénominateur commun : faire payer très cher au peuple les crises du capitalisme. Le peuple doit souffrir pour que les banquiers, les spéculateurs et autres parasites vivent dans l'opulence. Paul Lafargue (1842-1911), dans son célèbre « Droit à la paresse » décrit ainsi la France capitaliste, les banques et les prolétaires : « La France capitaliste, énorme femelle, velue de la face et chauve du crâne s'allonge sur un canapé de velours.(...) La banque à museau de fouine, à corps d'hyène et main de harpie, lui dérobe prestement les pièces de sans sous de la poche. Des prolétaires apportent aux pieds de la France capitaliste des monceaux de marchandises, de barriques de vin, des sacs d'or et de blé ».

Les bourgeoisies européennes, aidées par les agences de notation, le Fonds monétaire international( FMI), dont le patron n'est autre que Dominique Strauss-Kahn, la Banque centrale européenne (BCE), la Commission européenne et toutes les institutions de l'Union, ne reculent et ne reculeront devant rien pour trouver les milliards d'euros nécessaires à la survie du capital (7). Celui-ci, à l'instar du vampire, ne peut s'animer et s'épanouir qu'en suçant la richesse produite par les salariés. Plus il en pompe, et plus il en réclame ! Les salariés sont ainsi réduits à de simples machines à produire, sans trêve, de la richesse pour le compte de la classe dirigeante.

Des peuples entiers, de l'Irlande en Espagne, du Portugal à la Grèce en passant par la Grande Bretagne, l'Italie et la France, sont soumis au diktat du capital et de la classe qui le porte. C'est ce despotisme qui font, entre autres, de la bourgeoisie une classe méprisable car son mépris pour les hommes est sans limites. Elle leur enlève toute dignité et toute humanité.

Si l'Europe s'enfonce lentement dans les ténèbres, d'autres pays au monde ont choisi de sortir de l'obscurité et nous donnent quelques lueurs d'espoir. Certains peuples d'Amérique latine ont décidé de suivre une autre voie, celle du progrès social et du respect de la dignité humaine . Le cas de la Bolivie par exemple est très significatif à cet égard. Le peuple bolivien, guidé par le Mouvement vers le Socialisme d'Evo Morales, a non seulement engagé depuis 2005 un processus de réappropriation des richesses du pays auparavant entre les griffes des multinationales, mais il vient de réaliser une conquête sociale de portée historique : l'âge de départ à la retraite passe de 65 à 58 ans ! Certes la Bolivie n'est pas l'Europe, mais l'expérience de certains pays d'Amérique latine montre aux travailleurs européens, qui n'ont rien à attendre de leurs bourgeoisies respectives, qu'une autre voie est possible. Les travailleurs européens n'ont d'autres choix que de relever la tête et se dresser unis contre leur ennemi de classe, la bourgeoisie qui les méprise tant.

Mohamed Belaali

belaali.over-blog.com

------------------------

(1)K Marx, F Engels « Critique de Malthus ». Petite collection Maspero, page 69.

(2) http://www.lesechos.fr/patrimoine/assurance/300388937-la-sante-coute-50-plus-cher-aux-famille

(3) http://www.20minutes.fr/article/602514/societe-budget-securite-sociale-deficit

(4) Voir Alternatives Économiques, hors-série n° 80 page 60.

(5) Voir Le Monde du 3 décembre 2010

(6) http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde

(7) Le 2 décembre 2010, la BCE a décidé de fournir aux banques des sommes illimitées à des taux fixes avantageux. Voir Le Monde du 4 décembre page 12.

De son côté, La Commission européenne a publié les montants d'aides publiques autorisés par ses soins qui s'élèvent à 4 589 milliards d'euros : « le volume des aides publiques en faveur du secteur financier, autorisées par la Commission européenne entre octobre 2008 et octobre 2010, s'est élevé à environ 4.589 milliards euros ». Voir Mediapart du 4 décembre, http://www.mediapart.fr/article/

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 13 décembre 2010 11:04

    Un constat très juste.
     Nous sommes « attaqués » par la caste au pouvoir qui veut conforter sa position.
    Ce que l’on peut se demander, c’est « ... jusqu’où pourront ils aller ? », ou « à quel moment les peuples réagiront ils ? ». Et là, on peut être inquiet car les techniques de communication/manipulation ont terriblement évolué. Les comportements et réactions humaines sont largement connues. Milgram , Asch et d’autres, les ont mis en évidence et les populations sont facile à manipuler par les communicants des gouvernements.

    Or donc, 90% de la population, j’ai enlevé les revenus de plus de 100.000€, sont en train de devenir plus que jamais une « VARIABLE D’AJUSTEMENT » de l’économie et de la société.

    Et si nous tournions notre attention vers : Que pouvons nous faire ?


    • kiouty 13 décembre 2010 15:05

      « à quel moment les peuples réagiront ils ? »

      Oh tu sais, quand les distributeurs de billets seront bloqués ou que le prix des biens de premières nécessité ou du pétrole auront crevé les plafonds, je crois que d’un coup, tous les abrutis par secret story, voici, le football et autres puissants somnifères se réveilleront d’un coup et seront de très très mauvaise humeur...


    • zelectron zelectron 13 décembre 2010 15:16

      Quand il n’y a plus de foin les chevaux se battent à l’écurie.


    • Laureline 13 décembre 2010 23:50

      Certains peuples d’Amérique latine ont décidé de suivre une autre voie, celle du progrès social et du respect de la dignité humaine .

      Le progrès social en Amérique latine : super

      Des émeutes meurtrières contre les sans-abri étrangers

       


    • logan 14 décembre 2010 04:37

      Beaucoup de gens ont peur de l’avenir et notamment de perdre le peu de confort qu’ils ont. C’est difficile de les faire se bouger.
      Mais ya bien un moment où ils vont se bouger. Ca peut venir de n’importe quoi.

      Mais au plus tard il faudrait qu’ils se bougent en 2012 au moins pour saisir cette occasion pour virer tous ces pourris du pouvoir et pour mettre le front de gauche au pouvoir à la place.


    • Tassathée Tassathée 19 décembre 2010 12:18

      Il n’y a guère d’alternative réjouissante.
      Concrêtement, on sait tous que le Bi-Partisme sera toujours d’actualité en 2012.
      La prévisions la plus plausible, voire même évidente reste la violence.
      Faudra voir ce qui en sortia, ça fait déjà un moment que ça dure en Grèce et ça ne semble déranger personne, mais lorsque la situation de révolte des peuples européens sera généralisée, on ne sait pas trop ce que celà donnera, tant nous sommes habitués à suivre, à dormir.
      Le réveil sera rude. 


    • foufouille foufouille 13 décembre 2010 11:23

      on verra quand ca arrivera en france


      • Nanar M Nanar M 13 décembre 2010 12:36

        Ah bon, parce-que c’est pas encore arrivé ici ?


      • Loatse Loatse 13 décembre 2010 13:39

        C’est déjà en cours mais ça n’a pas fait l’objet d’une réforme (manque de temps peut etre, on applique d’abord et on légalise ensuite).. Des chomeurs pris en charge par un prestataire de services privé via pole emploi, se sont vus « proposés » des emplois non rémunérés pour des entreprises privées...

        (témoignages trouvés sur un collectif de chomeurs en ligne..)

        Tout est prévu actuellement pour le retour à l’emploi des travailleurs « séniors » au détriment des jeunes.. suppression progressive de la DRE (dispense de recherche d’emploi) pour tous ceux n’ayant pas atteint l’age de la retraite, travailleurs handicapés inclus.. en 2012, un chomeur de 58 ans se verra donc postuler comme un jeune diplomé avec une « incitation » du gouvernement à embaucher de préférence le premier...

        L’état a eu du mal à payer ses fonctionnaires en décembre, les pensions de ce mois pour les retraités sont arrivées en retard dans le var..

        Nous sommes mal... au bord du dépot de bilan et toutes les gymnatiques comptables, les radiations sauvages et massives de demandeurs d’emploi n’y changeront rien.. les caisses sont vides.


      • foufouille foufouille 13 décembre 2010 14:30

        on a pas encore la tva a 23%
        par exemple


      • liberta 13 décembre 2010 11:46

         Il se prépare en plus de la régression sociale un autre danger qui associé à la baisse du pouvoir d’achat nous mettra en esclavage total

        http://www.mediapart.fr/club/blog/jean-rex/151110/vers-un-crash-alimentaire


        • Loatse Loatse 13 décembre 2010 13:52

          Il ne faut pas en chercher la raison bien loin.. Le monopole de l’industrie agro alimentaire est passé par là...

          . La société Monsanto a « offert » gracieusement 475 tonnes de semences hybrides aux paysans haitiens...

          or, ces semences nécessitent l’achat de pesticides, d’engrais chimiques etc... très onereux pour ces pauvres gens, sans compter qu’il leur est interdit de réensemencer avec, l’année suivante..

          ils doivent donc obligatoirement racheter chaque années de nouvelles semences à Monsanto...

          http://www.radio-canada.ca/nouvelles/international/2010/06/04/013-haiti-monsanto.shtml


        • Robert GIL ROBERT GIL 13 décembre 2010 11:54

          Alors que les familles de salariés arrivent difficilement à joindre les deux bouts, et voient sans cesse diminuer leur pouvoir d’achat, des petits malins se partagent des milliards d’euros de bonus, en contrepartie de bien peu de contraintes. Chaque jour des millions de travailleurs se battent pour garder leur emploi et conserver un toit sur la tête de leur famille. Ceci est la loi du marché !

          Alors que certains sont obligés de dormir dans leur voiture, et manger de la nourriture de deuxième zone, la presse people se réjouit des commandes record de champagne et de caviar qui n’est ni plus ni moins qu’une arrogante provocation en direction de tous ceux qui souffrent. Et la population reste anormalement passive face à ce scandale. Sommes-nous définitivement domestiqués ?

          conscience citoyenne responsable

          http://2ccr.unblog.fr/


          • liberta 13 décembre 2010 12:10

            et voici un billet sur le déclinde la civilisation occidentale qui nous permet de ne plus douter


            http://lalettredulundi.fr/2010/12/12/lalpha-et-lomega/


            • drlapiano 13 décembre 2010 12:24

              De Marine LePen à Olivier Besancenot ... c’est le même discours de pleurnicherie contre le grand méchant ordre capitalisme multinational.

              Ce qui angoisse le « peuple » celui qui bosse, qui élève ses enfants, qui voit que les choses bougent que c’est intéressant et complexe ... c’est que ces charlots pourraient arriver au pouvoir.

              Et l’ « agit prop » de tous ces irresponsable est toujours la même, mensonge, sophismes, information non contextualisée, boucs-émissaires, polémiques, calomnies ... bref prendre les gens pour des c...

              A l’image de cet article assez dérisoire ... mais d’autant plus dangereux.


              • Nanar M Nanar M 13 décembre 2010 12:38

                Tu parles de qui la  ?
                Quand tu dis :
                « Et l’ »agit prop" de tous ces irresponsable est toujours la même, mensonge, sophismes, information non contextualisée, boucs-émissaires, polémiques, calomnies ... bref prendre les gens pour des c..."
                C’est bien ce que fait l’UMProut  !


              • mac 13 décembre 2010 12:43

                Nous observons les conséquences du manque d’investissement d’une majorité de la population pour les affaires politiques et syndicales.

                La plupart des gens ont complétement baissé les bras et ne se mobilisent par millions qu’à l’occasion d’une victoire au football.

                Pendant ce temps, ils sous-traitent les affaires politiques et syndicales à des professionnels qui sont avant tout motivés par leur plan de carrière ce qui fait qu’ ils les trahissent fréquemment.
                Je vous parie qu’en 2012 nous aurons encore une écrasante majorité de personnes qui voterons pour l’UMP ou le PS (quelle imagination !) comme s’ils n’avaient pas encore compris que ces deux partis ont généralement cautionné les politiques d’ajustements structurels libérales et antisociales à l’échelle européenne.
                Franchement, je ne vois aucune solution à moyen terme tant que les gens ne décideront pas de prendre un peu leur destin en main.
                Même le fait d’inciter (pourtant légalement et sans violence) le gouvernement à réaliser un référendum sur les retraites ne les mobilise pas...

                www.referendumretraites.org/


                 


                • pallas 13 décembre 2010 13:07

                  La génération BabyBoomers à fait de l’excellent travail, nous faire revenir au Moyen Age dans ça période la plus sombre.

                  Félicitation pour cet héritage digne du purgatoire mes chers ainés.

                  J’aurai du naitre en Chine ............., j’aurai eu, au moins un avenir.


                  • Raymond SAMUEL paconform 13 décembre 2010 14:27

                    Bonjour,

                    Naître en Chine !
                    L’avenir chinois ne sera pas ce que vous croyez !
                     Ils vont parcourir en quelques décennies ce que les occidentaux ont mis presque deux siècles à traverser.
                    A eux à leur tour de verser des primes à la casse pour fabriquer plus de voitures et écouler les stocks, où comment détruire plus, polluer plus, retrouver les famines dans les villes surpeuplées habitées par des centaines de millions de chômeurs (il n’y aura plus assez de clients sur terre en mesure de surconsommer), etc...
                    Les Chinois ne pourront même plus retourner dans les campagnes dont une partie sera transformée en déserts.
                    Le tout industrie au niveau mondial c’est la pire des voies.


                  • mako mako 13 décembre 2010 14:38
                    Erreur sur le taux de TVA.

                    La TVA normale est à 19.6 % et ne passera pas à 20% !!!!!
                    Le 1er janvier 2011 : TVA normale à 23 %
                    Le 1er août 2010 : TVA normale à 25 %



                    • LE CHAT LE CHAT 13 décembre 2010 15:11

                      Comme j’ai dit Emile le Rouge , parler du cas de la Bolivie n’a aucun sens , à 58 ans les pauvres sont morts pour la plus part avant de bénéficier de la retraite !
                      et Evo Morales laisse les enfants de 8 huits travailler au fond des mines de plomb où la plus part crèvent avant même d’atteindre la majorité !

                      sinon, le recul est général pour tous nos droits , c’est le prix à payer pour avoir fait confiance à l’UMP et au PS dans la voie de la mondialisation !


                      • Mr Mimose Mr Mimose 13 décembre 2010 17:48

                        Le Chat ferme ta gueule au lieu de raconter n’importe quoi, Morales a le soutien de son peuple lui ! Il a le soutien de tout ces gens qui vivaient dans la misère et qui étaient exploités sans vergogne.

                        Vive la révolution sud américaine !

                      • goc goc 13 décembre 2010 17:31

                        A priori être riche n’empêche pas d’être con

                        car comment appeler les gens qui cherchent à détruire les acquis sociaux, sans même comprendre qu’en faisant cela, ils scient la branche sur laquelle ils sont assis

                        d’abord rendre les classes pauvres et moyennes, plus pauvres, c’est ralentir le commerce, car un pauvre sans argent, n’achète rien

                        Ensuite, tous ces riches grâce à la spéculation, croient que ces problèmes de « commerce » ne les concernent pas puisqu’ils ne produisent rien et ne vendent rien. Mais ils doivent comprendre que même si directement ils ne sont pas visés, indirectement, ce sera très vite le plongeon pour eux, car moins de vente de biens, égale moins d’achat de matière première et donc chute des prix des matières premières et donc chute de la spéculation

                        Et comme ils ont pris l’habitude de vivre au dessus de leurs moyens en spéculant à crédit, ils pourraient eux-même payer très cher l’appauvrissement des « masses laborieuses »

                        Enfin ils doivent aussi se rappeler que chaque explosion de bulle financière fait des dégâts irréparables, et leur richesse qui est basée sur des monnaies plus que fragiles, pourrait bien ne pas durer bien longtemps


                        • Jean 13 décembre 2010 18:53

                          Evidemment, quand le papier-monnaie et l’ or (ça se mange pas, ça se boit pas) ne valent plus rien, tout le monde est perdant. Reste que des ex-riches qui savent plus quoi faire...

                          La grande valeur : le papier-cul : au moins on peut se torcher avec.


                        • isa93 isa93 14 décembre 2010 10:49

                          Bonjour goc,

                          Votre excellent commentaire me fait penser que la solution pour manifester notre mécontentement (nous les peuples) serait sans doute la grève de la consommation.
                          Arrêtons ne nous endetter pour des futilités, changeons nos appareils ménagers et nos voitures uniquement lorsqu’elles ne roulent plus.
                          Arrêtons de nous faire embobiner par des commerciaux et ne nous faisons pas avoir par des « primes à la casse de 1000€ » (c’est pas grand-chose sur le prix d’une voiture neuve
                          Abusons des brocantes...
                          Arrêtons de fumer..d’aller au cinéma et au restos....
                          Par contre sur l’alimentaire c’est clair on peut rien faire.
                          Mais si déjà tout le monde arrête de consommer à tous va . Cà peut faire peur ...
                          Il y a qu’à voir la réaction qu’ils ont eu avec Cantona pour quelques billets retirés..


                        • ELCHETORIX 13 décembre 2010 19:27

                          Bonsoir l’auteur , excellent papier !
                          Mon avis pour ralentir sinon stopper cette chute finale , il faudra que les classes moyennes ouvrent les yeux et votent pour un prochain candidat au château qui soit hors système mondialiste et capitaliste , càd , en gros qui , prône l’extraction de notre pays de cette UE , crée par les « élites » US et Britanniques ( les financiers de WALL-STREET et ceux de la City de LONDRES )  !
                          De toutes manières quelque soit le prochain élu , il aura du « travail »  ; il faudrait aussi , tout comme les maires , qu’il présente ses futurs « proches collaborateurs » , les ministres pas sinistres ou valets , puis le sénat tout comme le préconisait le CNR , doit être dissous , je n’en voie , en effet , pas l’utilité , comme cette assemblée nationale dont les députés devraient être choisis à la proportionelle !
                          RA .


                          • kéké02360 19 décembre 2010 14:03

                            Asselineau sera peut-être la passerelle pour sortir de ce merdier, après ........ ?????


                          • BA 13 décembre 2010 22:38

                            La Banque Centrale Européenne est devenue une gigantesque fosse à m….

                            La Banque Centrale Européenne a racheté des dizaines de milliards d’euros d’obligations d’Etat, mais ce sont des obligations pourries : ce sont des obligations de l’Etat portugais, de l’Etat irlandais, de l’Etat italien, de l’Etat grec, de l’Etat espagnol.

                            La Banque Centrale Européenne a dans son bilan des dizaines de milliards d’euros de ces obligations DONT LA VALEUR REELLE EST EGALE A ZERO.

                             

                            Lundi 13 décembre 2010 :

                             

                            La Banque centrale européenne (BCE) envisage de demander une augmentation de son capital aux pays membres de la zone euro, a-t-on déclaré à Reuters de sources proches de la BCE.

                            L’une d’entre elles a précisé que l’une des options sur la table était le doublement du capital de la BCE, qui, selon les sources, s’inquiète des pertes potentielles liées aux achats d’obligations auxquels elle procède depuis le mois de mai.

                            La banque centrale de la zone euro a annoncé lundi avoir acquis pour 2,667 milliards d’euros d’obligations lors de la semaine au 10 décembre, contre 1,965 milliard la semaine précédente, ce qui porte ses rachats totaux à 72 milliards d’euros.

                            La BCE avait décidé de procéder à ce type de rachats après le plan de sauvetage établi par la Grèce. Les montants hebdomadaires achetés atteignent ces semaines des niveaux jamais vu depuis le mois de juin dans un contexte de plan d’aide à l’Irlande, deuxième pays membre de la zone qui a dû faire appel à une assistance extérieure.

                            La Grèce et l’Irlande ont ou vont recevoir un total de 195 milliards d’euros, des fonds fournis par l’Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI). Bon nombre d’analystes pensent que le Portugal sera bientôt le prochain sur la liste.

                            La BCE ne donne pas de détails sur ces achats, mais la plupart des analystes estiment que la banque centrale concentre ses achats sur la dette des pays en difficulté tels que l’Irlande, la Grèce et le Portugal.

                            « En ce moment, les montants achetés par la BCE restent modestes, mais que se passerait-il si, d’une part, les volumes achetés augmentaient de manière sensible et que, d’autre part, les obligations perdaient tout à coup 30 % de leur valeur », a dit l’une des sources.

                            La BCE s’est refusée à tout commentaire.

                            Sa base de capital souscrit est de près de 5,8 milliards d’euros, alors que la taille de son bilan s’approche des 138 milliards d’euros, selon le dernier rapport annuel de la BCE.

                            http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE6BC0XO20101213


                            • velosolex velosolex 14 décembre 2010 20:04

                              Je ne sais plus quel chef politicien chinois a dit, en souriant, à propos des occidentaux : « Ils nous vendrons même la corde pour les pendre ! » Il avait tort et raison. Tort, car les vendeurs auront quitté le navire ; et raison, car ce seront les petites gens qui seront au bout de la corde. Ils le sont déjà, et dupes souvent des politiciens sensés représenter leurs intérêts, et qui en fait, ne s’occupent que des avantages d’une classe financière et bourgeoise qui n’a plus de patrie.
                              BCE, FMI, voilà les fers de lance des intérêts d’un capitalisme débridé, seulement attentif aux intérêts de son oligarchie. Demain, la fin du monde. ils s’en foutent. Ces gens là comptent trouver une autre planète quant la notre ne sera plus recyclable. Obama, Bernard Kouchner, François Pinault, Berlusconni, Catherine Deneuve, tutti quanti, gens adulés du journalisme, du show business et de la politique. Voilà les gens qui seront demain dans la belle fusée, sensée représenter la quintessence de l’élite humaine. Ces gens là ont des connivences évidentes, parlent la même langue, l’anglais, demain le chinois, se filent les bons tuyaux, passent leurs vacances ensemble. Ils s’en foutent bien que la France ou l’’Espagne coule, car eux vivent le meilleur de la mondialisation, jouant au jeu des chaises musicales, de pays, en pays, selon les opportunités des bourses et des climats. Les études des enfants à Yale, l’argent aux iles Caïmans...Voilà longtemps qu’ils ne représentent plus aucun pays, sauf à la façon des acteurs, à Hollywood, au moment des oscars, et qu’on joue les hymnes nationaux (pareil pour le foot !).
                              Alors on agite cette mièvrerie des petits drapeaux tricolores, comme on le faisait jadis quand passaient les coureurs du tour de France. Au moins eux, même s’ils se dopent, ont renoncé à cette hypocrisie, et ne portent plus que des maillots publicitaires. (Imaginez Sarko avec une casquette Pinault, un maillot Bouygues Telecom, ou peut-être bien US Postal, ce serait bien plus vrai que son costard cravate ).
                              Voilà la farce et la tragédie. Les sauveurs annoncés ne sont que des liquidateurs d’entreprise qui n’auront de cesse que d’envoyer les machines au bout du monde, là où la main d’œuvre est la moins chère. La révolte éclatera bien un jour. Ils le savent. Le principal pour eux est de la retarder, pour rendre les choses inéluctables. Il leur faut continuer à abattre les protections, les frontières, les défenses ultimes. Faut-il continuer d’accepter de se faire déshabiller ainsi ?
                              Alors bien sûr cette tribune est salutaire, comme toute information et échange mettant en cause cette mondialisation monstrueuse, où tant de gens des médias travaillent à mettre un couvercle sur la marmite. il leur faut convaincre que les voix divergentes viennent d’une minorité rétrograde et stupide, limite front national ou bas du front. Tout ne serait la cause que de notre manque d’adaptabilité, du monstrueux salaire des smicards refusant de se mettre en compétitions les uns avec les autres, comme notre belle télé leur apprend à le faire, à l’heure des reality shows. Leurs analyses des indices boursiers sont comme les incantations des prêtres sur une mer démontée. Mais ils sont si rassurants qu’on voudrait bien continuer à les croire, et croire que l’économie est une science exacte. Alors qu’ils ne font que mesurer la profondeur de leur porte monnaie, ils font semblant de sonder la mer, se moquant de la réalité des récifs. Bon j’arrête là les métaphores, je crois que je deviens un peu pompeux, mais je me laisse aller à ma colère. Parfois j’ai tendance à croire que je fais un mauvais rêve, et que je vais me réveiller, quelque part au début des années 70, avec ce scénario dans la tête, un cauchemar pire que ceux des bouquins de science fiction que je lisais à l’époque.


                              • Mohamed Belaali 16 décembre 2010 13:41

                                Merci infiniment pour ce commentaire.
                                Mohamed Belaali


                              • bo bo 19 décembre 2010 12:09

                                La mondialisation avec sa suppression des « droits de douanes » (qui protégeait le système social d’un pays de la cupidité des grandes multinationales qui sont les plus grands prédateurs jamais vues de l’être humain) est SEULE responsable de ce désastre.
                                Il faut être naïf ou un salaud consommé pour prétendre que la suppression des droits de douanes sont un acte social envers les pays du tiers ou quart monde.
                                Ces peuples de ces pays n’en profitent pas.Il faut mettre à part les grands pays émergents qui profitent de cette situation certes, mais qui de toute façon auraient rattrapé nos économies....mais chez qui, les bénéfices de la mondialisation sont « confisqués » par des conglomérats qui n’ont rien à envier à nos multinationales....
                                Les cow-boys et leurs financiers ont perverti tous nos politiques, tous nos régimes, continuent leur recherche du gain tout azimut et par tous les moyens.....
                                Les « grands machins internationaux » (comme disait de GAULLE° sont à leur botte. Ils n’exitent pas à soutenir, voire à mettre en place les régimes les plus odieux....ah ! .....la PAX ECONOMICA AMERICANA.....un épisode bien triste de l’histoire humaine avec tous ces criminels sociaux.


                                • dom y loulou dom y loulou 19 décembre 2010 13:29

                                  et toujours pas de mobilisation constructive

                                  les divertissements ont la part belle aux fléaux

                                  panem et circenses disaient les Césars

                                  et la négativité volontaire est moteur-même de la machine à détruire

                                  les démons poussant au suicide, nous verrons encore des gens dire que c’est un acte citoyen que de se suicider, voilà l’état de déliquescence où nous ont mené les « spécialistes » tellement sectorisés qu’ils en sont aveugles et dépendants des lords comme de leur papa-maman, ils boivent à l’abreuvoir des salaires

                                  corruption inique de ces gens qui nous prirent les marchandises pour de l’or

                                  reprirent l’or contre des papiers sans valeur

                                  on se retrouve sans les marchandises et sans l’or

                                  avec des papiers dont les escrocs définissent la valeur

                                  l’assujettissement est allé si loin qu’on trouve légitime de numéroter les enfants comme des marchandises sur un quai de gare, pour les sécuriser, comme si d’être comptés rendait la tâche de bien les élever moins ardue, l’état saura quoi faire d’eux... et l’état les vaccine pour baisser la natalité galopante... quel glorieux spectacle...

                                  nous sommes des marchandises jouées en bourse hein, sachez-le, votre No d’AVS est une valeur marchande définissant une partie de la richesse de votre pays

                                  votre pays est une machine à vous soustraire de l’humanité

                                  et les tribus réunies sont unies l’image complète de la civilisation du dragon anéantie par ces fous de Babylone il y a 4000 ans

                                  la civilisation n’est pas du scientisme, le scientisme est une forme de fanatisme aveugle, de croyants envers un système qu’ils ne veulent pas comprendre en profondeur parce qu’ils seraient alors obligés de se rendre compte qu’ils ont des activités criminelles contraires à tous les principes de vie. vivisection inutile, pollutions aggravées, maintenance de guerres constantes et orchestrations savantes de famines monstrueuses, dégénérescence des gènes à force d’agir à partir de l’ignorance et de traiter la nature humaine-même en ennemi et le monde vivant comme une entité barbare.

                                  ce système de pensée-là n’a AUCUN avenir

                                  parce que le but de ses tenants est précisément la destruction de l’humanité

                                  pendant 4000 ans ils se sont amusés à nos dépens

                                  et ils sont l’ignorance-même, les pilleurs de tout ce qui se fit de beau et de sensé

                                  les destructeurs des piliers de l’âme qui croient qu’ils pourront se façonner des corps éternels par le scientisme, voyez les démons se ficher d’eux déjà et leur tirer sur la peau pour les « rajeunir » !!

                                  ne pas tourner ses pensées vers la vengeance

                                  mais tous les savoir-faire qui amènent des gens à savoir produire eux-mêmes tout ce qu’il faut pour une bonne tartine à la confiture.

                                  faut pas se plaindre jusqu’à ce que ce soit trop tard, mais agir avec les remèdes dèjà présents

                                  projectobolix.org

                                  nous pouvons régénérer le cycle de l’eau sur terre !! joignez-vous !!

                                  et artisanat familial

                                  entre autres

                                  mais agir en parallèle pour accroître les forces de vie

                                  au lieu de, lobotomisé par les merdias, prendre plaisir à la « noirceur de la nature humaine »

                                  et se jeter bêtement contre une machinerie qui n’attend QUE le soulèvement violent contre lequel elle a déjà tout préparé, cette machine à consommer ne connait que la violence, elle l’a érigée en culte, elle ne maitrise vraiment que cela, son symptôme est de vouloir tuer ce qu’elle ne comprend pas et qui la gêne... un lapin bouffe les carottes ? tuons-le, faut surtout pas partager, même si ensuite on jette la moitié de la production...

                                  NOUS maîtriser, par tous les moyens possibles, c’est tout... ses bases se noient déjà dans les absurdités hierarchiques.

                                  A nous de retrouver les vraies valeurs de la civilisation pour ne pas nous les laisser dérober ni les perdre de vue.

                                  www.ludus.ch


                                  • kéké02360 19 décembre 2010 14:13

                                    Braderie de notre système de santé !!!

                                    Je cite :

                                    << Il faut que je vous raconte la dernière de Roselyne, et je compte sur vous pour faire passer !
                                    Aujourd’hui, j’avais formation obligatoire sur les prélèvements (sanguins et autres). 
                                    Là, le directeur du principal labo avec lequel notre hôpital travaille nous apprend (tenez-vous bien !) que nous, les infirmières, n’avons plus le droit de faire les prises de sang !!!
                                    D’après la dernière ordonnance de notre chère ministre de la santé (donc, pas de passage devant députés et sénateurs !), les laboratoires, pour subsister, devront passer une certification assez contraignante et compliquée, et pour ce faire, doivent, entre-autres, se porter garants du préleveur (c’est à dire, nous, en l’occurence !).
                                    Conséquence immédiate : les infirmières ne seront autorisées à prélever que si elles ont été formées et agrées par le labo dans lequel le prélèvement est analysé ! Exit, donc, les infirmières intérimaires ou remplaçantes...

                                    Seconde conséquence, et non des moindres : les prélèvements à domicile seront désormais interdits ! Les patients devront donc se rendre au laboratoire par leurs propres moyens, quel que soit leur état, ou bien se faire hospitaliser !

                                    Troisième conséquence : les laboratoires étant tenus de s’équiper de machines hyper-performantes, avec le moins de personnel possible, (ah oui, parce que j’ai oublié de vous préciser que l’état a décidé de diminuer fortement le remboursement des examens sanguins aux laboratoires !) pour pouvoir continuer à fonctionner, ils vont devoir se regrouper (but final avoué : 1 à 2 labos seulement par département !!!).
                                    Bref, les hôpitaux de taille moyenne qui possèdent leur propre labo vont le fermer (c’est déjà fait à Paoli-Calmette, par exemple, Cavaillon et Orange vont suivre) et il faudra donc se déplacer vers un grand plateau technique pour faire les examens qui ne sont pas hyper-courants. Comme ces grands plateaux techniques seront les seuls à accueillir une grande partie des examens à réaliser, nous n’aurons les résultats qu’au bout de plusieurs jours (et mieux vaut ne pas en avoir besoin un vendredi après-midi !)

                                    Enfin, cerise sur le gâteau : en toute discrétion, il a été décidé que désormais le directeur d’un labo n’a plus besoin d’être biologiste !

                                    La Générale de Santé, ainsi que d’autres grands groupes financiers sont donc en train de racheter tous les labos de France et de Navarre et il devient donc impossible à un médecin biologiste de posséder son propre labo...

                                    Voilà, je ne peux vous conseiller qu’une seule chose : surtout, ne tombez pas malade ! Et si toutefois cela vous arrivait malgré tout, déménagez aussitôt vers une grande ville, seul moyen d’ici trés peu de temps de pouvoir être soigné dans des conditions acceptables !
                                    P.S. : Je viens d’entendre aux infos que le gouvernement envisage sérieusement de réduire les cotations des examens radiologiques : ça ne vous rappelle pas quelquechose ???

                                    Nous avions le meilleur système de santé au monde, mais c’était avant que le gouvernement Sarkozy n’arrive au pouvoir !
                                    Encore un grand merci à tout ceux qui ont voté pour lui !!!
                                    Une infirmière démoralisée et dégoûtée... >>

                                    << J’ai fait suivre l’info à une amie biologiste, voici sa réponse >>
                                     
                                    << Bonjour,
                                    Etant biologiste directrice d’un petit labo (3 personnes) de proximité,
                                    je confirme cette info. L’ordonnance est passée en janvier 2010 et nous
                                    avons jusqu’en 2013 pour nous mettre aux nouvelles normes. Ce qui est
                                    totalement impossible pour les petits et moyens labos vu le coùt car
                                    bien évidemment tout cela n’est pas gratuit. Donc pour ma part, étant
                                    trop petite, je suis condamnée à disparaître !!! A 54 ans c’est un peu
                                    dur à avaler !!! Quant aux regroupements de labos c’est un pis aller,
                                    pour faire face aux structures financières qui attendent ( comme pour
                                    es cliniques) de racheter et rentabiliser au maximum au dépens de la
                                    relation avec les patients. Des labos traitant plus de 1000 dossiers
                                    jours ne peuvent être à l’écoute de la personne. Et effectivement à
                                    terme il n’y aura plus que 1 ou 2 labos par département y compris pour
                                    les labos des petits hôpitaux. Ceci est le système américains, allemand,
                                    et autres pays européens. Voilà donc l’avenir de la santé vendue aux gds groupes financiers >>


                                    • kéké02360 19 décembre 2010 19:52

                                      Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore bien compris les enjeux , c’est ici :

                                      http://www.dailymotion.com/video/xg6t37_lyallemagne-est-souveraine-puisque-le-mark-cyest-lyeuro_news 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles







Palmarès