Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Renault, Peugeot, la dégringolade : la faute à la qualité ?

Renault, Peugeot, la dégringolade : la faute à la qualité ?

Le marché automobile a tourné au marasme persistant. Les derniers chiffres ne sont pas favorables aux constructeurs français. PSA à vu encore un recul de ses ventes, Renault ne se maintient que grâce à Dacia, sa filiale low cost. Le désamour des français envers leurs constructeurs se confirme depuis plusieurs années, petit à petit, mais inexorablement.

Jusque dans les années 70 et 80, les français étaient fiers de leurs marques nationales. Acheter une voiture française, disait-on, c’est donner un mois de salaire à un ouvrier français. Cette confiance s’est détricotée au fil des ans. Ce n’est pas uniquement la cause à la concurrence et à la crise (qui perdure depuis 1975, soit dit en passant…).  Ce n’est pas non plus uniquement la faute de délocalisations qui sont présentées comme une conséquence  du marasme mais qui en sont aussi certainement la cause. Les raisons de la perte des parts de marché résident aussi dans le déclin de leur image, notamment du fait de la qualité. Explications.

C’est une réalité : les concessionnaires automobiles gagnent plus d’argent en ce qui concerne les réparations, plus que dans la vente d’automobile. Prenons l’exemple des problèmes des motorisations DCI de chez Renault : liens. Ils sont bien connus et ont ruiné bon nombre d’automobiliste qui avait fait confiance à Renault. Renault n’est pas sans être informé de ce problème majeur… depuis des années. Renault est même certainement à la première loge pour connaître le problème.  Il n’y a pas eut de rappel constructeur pour y remédier, durant des années. Quand l’avarie subvient après la période de garantie, il faut faire des pieds et des mains pour obtenir, éventuellement, une participation de Renault aux frais. Du coup, en cas de panne onéreuse après la garantie, pour un problème connu, le concessionnaire gagne deux fois. Une fois en vendant le véhicule, une fois avec les réparations. Le consommateur lui, a perdu deux fois…

Les cas sont loin d’être limités aux systèmes DCI de Renault, ils sont légions (vannes EGR, usure des pneus, électronique…).

Quand un particulier est déçu, il devient méfiant. Quant un particulier est très déçu, on ne le reprendra pas à racheter la marque en laquelle il regrette amèrement d’avoir fait confiance. Des familles entières n’achèteront plus une marque, pour des générations, parfois.

 Le problème de qualité se pose. Les marques françaises sont capables de fabriquer des véhicules performants et économiques et pourraient être les vecteurs de notre savoir faire national… si la qualité était là. Les constructeurs français peuvent être très bons et faire de la qualité. Au pire, si un problème mécanique survient, pourquoi se trouve-t-on démunis, trop souvent, pour espérer une aide de notre constructeur ? Aider des clients lésés lourdement, cela relèverait de la morale (utopie ?).

La morale justement de l’histoire, c’est que les problèmes de qualité sont de nature à vouer les marques françaises au déclin.  Certes les concessions peuvent avoir un joli chiffre d’affaires, les marques ont eu des bonnes années, question rentabilité et dividendes versés aux actionnaires. Mais à terme, c’est un fleuron industriel, notre patrimoine, qui s’affaiblit.


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • rhea 1481971 12 juillet 2012 07:11

    En tant qu’ancien dessinateur projeteur en mécanique je ne suis pas dupe sur le marketing des constructeurs d« automobiles : ils sont plus dans le tape à l’œil que dans la fiabilité. Les logiciels de résistance des matériaux permettent de concevoir des pièces dont on peut sans trop se tromper évaluer la durée de vie en heures de fonctionnement avec précision, on peut aussi arrangez les choses pour que les pannes se produisent après la période de garantie. Quand à dire qu’une amélioration de la fiabilité augmenterait les coûts, c’est une chimère, seul les temps de bureau d »études s’allongeraient et c’est ce qui coûte le moins cher aux constructeurs.


    • BOBW BOBW 12 juillet 2012 21:04

      @ rhea votre post semble bien démontrer que ces « charlatans » se comportent en véritables escrocs organisateurs de l’obsolescence programmée sur le dos des consommateurs d’autant plus qu’ils ont bénéficié de sommes colossales allouées par nos gouvernements avec des fonds publics, sur le dos descontribuables que nous sommes tous !! smiley

      Exigeons qu’ ils remboursent les aides indûment perçues, avant de procéder à des fermetures d’usines et des licenciements abusifs...


    • Leo Le Sage 12 juillet 2012 08:41

      @AUTEUR
      Lorsque je conduis une voiture, je remarque que certaines voitures Peugeot 205 devant moi avaient un des feus de clignotant arrière déficients...

      Il est de notoriété publique que là où l’industrie automobile et en particulier, les constructeurs se font de l’argent, c’est bien dans les pièces détachées...

      Donc ne pas s’étonner que la voiture n’est pas fiable.

      Et j’ajoute que le problème des marques françaises c’est qu’elles sont sur le segment de marché de moyen gamme. Un segment sinistré.
      Les gens veulent soit du bas de gamme soit du haut de gamme...
      Ce n’est pas pour rien que les Allemandes percent...

      Cordialement

      Leo Le Sage


      • Leo Le Sage 12 juillet 2012 09:05

        @Par amipb (xxx.xxx.xxx.23) 12 juillet 08:43

        Vous dites :
        "Les industriels allemands ont compris qu’ils se devaient de garder la qualité comme but afin de ne pas avoir à concourir avec des produits manufacturés à bas coût dans d’autres pays"

        La décision des Allemands de contruire des voitures de qualité date des années... 40.

        Ils ont compris que pour s’imposer compte tenu de leur faiblesse [Allemagne en ruine], ils ont pris la décision de faire de l’industrie allemande LA référence du haut de gamme [donc de la qualité].
        Donc leur décision de garder la qualité n’est pas du à un problème de concurrence mais bien à une stratégie industrielle bien compris

        Un contre exemple de vos propos :

        Une personne de ma famille entrepreneur me disait pince sans rire que certains camion Mercedes ne sont pas meilleures que les Renault.
        Cherchez l’erreur...

        La délocalisation dans le passé coutait moins cher, maintenant c’est de moins en moins intéressant...
         
        RAPPEL : la France n’a pas de politique industrielle .

        Cordialement

        Leo Le Sage


      • HELIOS HELIOS 12 juillet 2012 10:38

        ... allez un peu a Emdem, port privé de Volkswagen et regardez les belles allemandes fabriquées au Bresil arriver par vagues de 5000 !!!

        Les allemands aussi font fabriquer ailleurs, mais leurs modeles sont conçus pour durer... en France ils sont conçus pour tomber en panne.


      • Leo Le Sage 12 juillet 2012 15:59

        Sinon à la défense de Peugeot :
        Je vais m’y coller parce que personne ne défendra Peugeot, surtout qu’ils licencient. C’est pour une plus grande objectivité du débat.
        Enfin, pour être précis ils vont licencier... 8 000 personnes
        .

        Dans un pays où j’étais j’ai vu des 504 nickels... [2012]
        Bruit, carrosserie, etc.

        Tiens cela me fait penser : Je crois que une des audi récente a une durée de vie de dix ans max !
        [Obsolescence programmée - Wikipédia]

         
        Cordialement

        Leo Le Sage


      • Lemaïsjekiff Waf-Waf 12 juillet 2012 21:33

        Bonsoir Calmos ...

        « L’affaire est prise au sérieux au sommet de l’Etat : »

        Mais même si cette affaire n’est pas pris au sérieux au sommet de l’État, de toute façon Marine la reine des ouvriers ira manifester à leurs cotés pour sauver tout ces emplois made in France ...

        Le gros pourcentage qui soit-disant lui a donné sa confiance au élection présidentielle compte sur sa présence ... Ne lui reste plus qu’à réviser son Internationale ...

        Hop ... Calmos attention à la crevasse ... Je veux dire à la ..... ! 

        Ps : Calmos 8000 emplois Français en moins ... Ça a doit se défendre ? ... Non ?


      • amipb amipb 12 juillet 2012 08:43

        Les industriels allemands ont compris qu’ils se devaient de garder la qualité comme but afin de ne pas avoir à concourir avec des produits manufacturés à bas coût dans d’autres pays. En effet, il est impossible de gagner contre une production alimentée par des pays où la main d’œuvre est bon marché, même lorsque l’on y délocalise ses usines (coût de la délocalisation, salaire des expatriés, coût du transport).

        Résultat : les voitures allemandes, par exemple, ne se sont jamais aussi bien vendues. Les français, notamment, préfèrent acheter des allemandes d’occasion, qui vieillissent en général très bien, plutôt que des voitures françaises neuves, aussi chères et vite sujettes aux problèmes mécaniques ou électroniques.

        Même la République Tchèque avec Sköda sait désormais faire mieux que Renault ou PSA.

        Seuls quelques modèles sortent du lot (C5 et C6, par exemple).


        • titi 12 juillet 2012 22:42

          Mouais...

          Alors je vais vous parler de deux expériences :

          L’une avec une Opel Vectra, dont l’ordinateur de bord se mettait en sécurité de façon impromptue. Quand je dis impromptue c’est que vous êtes en train de doubler un camion, vous êtes sur la file de gauche avec un mec qui vous colle et d’un coup d’un seul l’ordinateur de bord de la Vectra décide de limiter la vitesse à 40 km/h... Effet garantie.
          Et lorsque vous écrivez à Opel, ils vous disent gentillement d’aller vous faire foutre.

          L’autre avec une VW Passat, dont le régulateur de vitesse s’enclenche tout seul à un carrefour d’une agglomération hélvète...

          La qualité des voitures allemandes me parait largement disproportionnée.


          • mac 12 juillet 2012 10:42

            Payer un monospace près de 40000 euros avec une garantie de 2 ans et une probabilité non négligeable de le retrouver le moteur dans le sac juste après cette période, il y a de quoi freiner plus d’un consommateur.
            Où est l’époque de la Peugeot 205 diesel dont certaines atteignaient sans grand problème 200, 300 voire 400 000 km ?
            En faisant des voitures qui semblent peu fiables et chères à entretenir, les constructeurs français ont peut-être gagné de l’argent à court terme mais ils risquent bien d’avoir scié la branche sur laquelle ils étaient assis.
             


            • Traroth Traroth 12 juillet 2012 15:10

              « ils risquent bien d’avoir scié la branche sur laquelle ils étaient assis » : Où est le problème ? L’Etat mettra la main à la poche (vide) pour les renflouer, sans jamais rien exiger en échange, ils auraient tort de se priver ! Après, il suffit de supprimer des postes de fonctionnaires. 40 enfants par classe, c’est bien suffisant, non ?


            • jef88 jef88 12 juillet 2012 11:21

              avec de grandes jambes, un peu raides..... peut on conduire une renault ou une peugeot ?

              NON !

              elle ne sont pas adaptées à la taille des conducteurs !


              • Spider 12 juillet 2012 12:00

                J’ai acheté une Peugeot neuve une fois, j’ai passé mon temps au garage à résoudre les divers problèmes de conception de la voiture, j’ai revendu la voiture à même pas son prix argus tellement il y en avait à vendre sur le marché .. je me suis fais avoir une fois, mais pas deux, j’ai racheté ensuite une belle allemande et je m’en fous que le modèle ne soit pas le dernier modèle sorti par le fabricant, seule la fiabilité m’intéressait, pas le tape à l’oeil.

                Il n’y a qu’à voir le nombre de nouveaux modèles sortis en 10 ans chez Peugeot ou Renault ou même Citroen, chaque modèle a une durée de vie très limitée et il est évident que ces marques françaises ne s’attachent aucunement à fiabiliser un modèle seule la nouveauté les intéresse, après ils viennent se plaindre que les gens n’achètent plus français .. sans compter le SAV complètement déplorable des uns et des autres. Alors non, les français ne sont pas tous des veaux, ils vont voir ailleurs.

                Que l’état leur demande à tous de rembourser les aides d’état qu’ils ont reçues ces dix dernières années, çà va les calmer un peu de vouloir délocaliser et ne pas vouloir changer leur stratégie.

                 


                • simir simir 12 juillet 2012 12:16

                  Allez voir sur le site de l’ADAC qui fait des statiqtiques de pannes en pourmille des immatriculations vous y verrez que si effectivement les renautl DCI ont eu des problèmes de distribution jusqu’en 2007 c’ est fini maintenant et ils sont trés bien classés en fiabilité à la hauteur de VW

                  Ces derniers ont eu aussi leur lots de pannes : Culasses poreuses sur les TDI 140 et volants moteurs bi-masse par exemple.
                  Sans compter que beaucoup de pièces sont fabriquées en Tchéquie chez Skoda où les ouvriers gagnent 500 € /mois Les VW en fait sont simplement assemblées en Allemagne.
                  Pour info je possède unTraffic 1100 D de 1995 qui totalise 440000 km avec les mêmes moteurs et boite. Je vois parfois des fourgons mercos de la même époque et ce sont de vrais tas de rouille.
                  La crise de PSA s’explique sans doute autrement. Le design Peugeot avec ses « grandes bouches » rebute pas mal d’acheteurs. 
                  Les allemands ont aussi un marché intérieur beaucoup plus important que le notre de part leur nombre d’habitants et quand on sait que le marché intérieur est le premier marché pour écouler ce qui s’est produit en Europe on a compris.
                  Chez Renault des erreurs de stratégie monumentales ; Ainsi le choix du tout électrique (1900 Kangoo je dirais refilés quasi de force à des administrations ou des services publics, quasiment aucune Fluence de vendue. Pendant ce temps là les autres développent l’hybride et Renault conscient de sa bévue a annoncé qu’il allait s’y mettre lui aussi pour une sortie de modèle en 2017. Trop tard ! Tout cet argent aurait pu servir pour produire de gros moteurs performants comme savent le faire les allemands et qui ont incontestablement un effet porteur pour le reste de la gamme.
                  Autre erreur de stratégie les Fluence, Latitude et Koléos qui sont des Samsung rebadgés alors que les goûts des européens ne sont pas ceux des coréens Pour les exotiques il y a KIA pas la peine d’importer ces échecs même pas moins cher que l’équivalent produit en Europe (voir comparo Koléos Kuga)
                  Enfin nous vivons dans un pays autophobe ce qui ne va pas dans le bon sens non plus

                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 juillet 2012 12:29

                    Un Peugeot Patner diésel acheté il y a quelques années :
                    a 80000 systeme centralisation des portes mort
                    a 100000 pompe injection idem
                    a 110000 culasse fendue
                    a 120000 ,le pompon ,bloc moteur fendu,raz le bol,vendue en l’état
                    Voiture toujours suivie à l’entretien,jamais tiré dessus , jamais tapé .
                    Mon voisin avait un vieux 504 pick-up ,500000 au compteur et jamais d’emmerdes !


                    • Bilou32 Bibi32 12 juillet 2012 13:13

                      Ceci dit l’Indénor etait un veau... qui consommait beaucoup en rapport. Mais blocs et culasse en fonte, c’était du lourd et du costaud !


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 juillet 2012 13:21

                      C’est sur c’était un veau et qui bouffait ,mais au budget annuel correct sur des années et sans surprises qui te mangent un mois de salaire,rentable !


                    • Croa Croa 12 juillet 2012 22:57

                      Il faut comparer ce qui est comparable : L’Indénor était un des meilleurs moteur comparés à ceux de la même époque et les Mercédes consommaient plus par exemple.

                      Ceci dit avoir un « pick-up » est une mauvaise idée si on n’a pas besoin d’une camionnette ! Pour un artisan c’est bien mais un particulier se cherche bien des dépenses inutiles avec ce truc qui traîne énormément ! (En conduite économique routière une 504 berline faisait pas beaucoup plus de 6 litres au 100km mais la même en camionnette a du mal à en faire moins de 10 !) Par ailleurs les voitures de même catégorie d’aujourd’hui ( les grosses ) ne font pas tellement mieux.


                    • Croa Croa 12 juillet 2012 23:05

                      à Bibi32 :

                      J’oubliais :

                      Tu es mal renseigné ! Les Indénor avaient bien un bloc fonte mais la culasse étaient en alu. D’ailleurs les premiers avaient des problèmes de porosité venant avec la fatigue thermique de l’alu.


                    • Constant danslayreur 12 juillet 2012 12:38

                      Pouviez pas le dire plutôt smiley

                      J’ai roulé coréen pendant neuf ans sans souci majeur et je roule gaulois depuis une année et quelques maintenant.

                      Rem-bour-sez ! smiley

                       


                      • Croa Croa 12 juillet 2012 23:09

                        Heureusement parce que les pièces d’une coréenne de 9 ans sont introuvables !

                        Avec une française pas de problème 15 ans après la mise en circulation.


                      • Constant danslayreur 13 juillet 2012 10:17

                        Bonjour Croa,

                        En fait non, dans le cas particulier de ma coréenne une Daewooatchoum et à peine une année après mon achat, le groupe a été repris par l’américain Chevroletrucmuche qui s’est très bien implanté ici et qui a reconduit le même modèle sous son propre label, aucun souci donc (je l’ai toujours je ne l’ai pas revendue, malgré les sollicitations nombreuses au rachat par des particuliers... (j’y suis encore attaché pour des raisons difficiles à expliquer).

                        L’autre compagnie coréenne qui a inondé l’Algérie mais aussi des pays comme l’Égypte grâce à un bon rapport qualité-prix, Hyndaidaiboumboum a également une stratégie pièces de rechange efficace et bien huilée.

                        Les voitures françaises jouent effectivement dans la division au dessus question qualité et confort, par contre mon dernier passage pour un entretien banal (vidange, bougies, filtres) m’a coûté 8000 DA, les deux tiers du salaire minimum d’ici excusez du peu. Le même avec la coréenne revenait deux fois moins cher.

                        Dit autrement et très approximativement :

                        Les algériens très aisés qui peuvent se payer la qualité continueront à opter pour une japonaise, une allemande ou plus rarement une française de haut de gamme

                        La « caste » au dessous, achètera plus français, parce que les françaises ont une longue histoire d’Amour avec algériens, sont mieux connues et des usagers et des mécaniciens et puis généralement « elles en jettent », même si elles n’ont pas grand chose sous le capot.

                        L’immense majorité des autres algériens (dont l’armée innombrable des fonctionnaires de tous poils), ne pourra continuer à s’offrir que les coréennes ou les chinoises parce que les françaises restent trop coûteuses à l’achat et à l’entretien.

                        Bonne journée.


                      • dixneuf 12 juillet 2012 13:06

                        Les amateurs de boite automatique ne sont pas gâtés avec les petites cylindrée françaises. Honda propose une boite CVT, un peu chère, mais qui n’a rien à voir avec celles que j’ai utilisées depuis ma R16 ! Seul Mecedès équipe également avec des modèles de ce type.


                        • Bilou32 Bibi32 12 juillet 2012 13:08

                          Ben moi j’achète des bagnoles qui ont 150 000 au moins... Elles ont fait leurs preuves !
                          Ma vieille BM 535i de 88 va sur ses 270 000 mais il faut quand même entretenir un peu (silentblocs entre autres). J’ai aussi une Ford Escort break de 96 (diesel atmo sans électronique ! )qui a sans doute plus de 200 000 ou 300 000. Il parait qu’ils ont les distributions fragiles... Je m’en tiens au changement préconisé, et pas de souci. En plus je n’ai pas vu de garagiste depuis plus de 30 ans.
                          Tout çà pour dire que le problème des bagnoles actuelles, c’est le diesel hyper sophistiqué- poussé, et l’électronique... Un boîtier qui déconne peut vous fusiller un moteur très vite, surtout en diesel. Et puis il faut bien que les concessions gagnent leur billes ! L’électronique embarquée les aide bien ! Les hommes en blanc s’ y perdent même, et les factures grimpent !
                          P.S : je vais bientôt vendre mon veux break, je suis en train de m’en remonter un autre qui avait tapé un peu... smiley


                          • BarbeTorte BarbeTorte 12 juillet 2012 13:12

                            La 21, y’a que çà de vrai ! 353.000 km au compteur, je me demande si je vais changer l’embrayage (bon, j’avoue, j’ai aussi une Safrane, qui n’a que 260.000 km) J’ai toujours acheté des voitures qui avaient au moins 200.000, je me dis que si ça a fonctionné jusque là et que c’est en bon état, y’a pas de raison que çà ne dure pas quelques années encore.
                            Au final, les seules occases avec lesquelles j’ai eu des pb ce sont les Peugeot.


                            • hunter hunter 12 juillet 2012 13:28

                              Salut à tous !

                              Sans compter « l’accueil » du client : voulant changer ma charrue en février 2011 (besoin de plus de place car j’ai des gros chiens), je visais un véhicule pratique genre camionette améliorée, type Kangoo ou partner ! D’occas’ bien sûr, car neuf c’est hors de prix ! Seulement voilà, j’avais à faire reprendre un véhicule bi-carburation essence / GPL !
                              J’ai bien entendu pensé aux marques françaises, parce que j’essaie de penser à mon pays, mais voilà...... chez Peugeot, c’est tout juste si les commerciaux ne se foutaient pas de ma gueule :un véhicule bi carburation, personne n’en veut Monsieur disaient-ils !
                              En sous entnedu, à part un connard de votre espèce, qui voudrait d’une merde pareil !

                              Chez Renault ( « tous les jours de bruits nouveaux », comme dirait un pote mécano), ils me faisaient l’aumone : bon allez, je veux bien vous la reprendre 500 euros (côte de l’époque, argus, 2200), voire 700 euros en faisant un gros effort.....là aussi, accueil rigolard : pour les commerciaux des marques françaises, quand vous possédez un véhicule bi-carburation, vous êtes définitivement un crétin !

                              Seul Citroën m’a fait un accueil très correct, m’expliquant qu’ils ne pouvaient rien faire pour moi à cause de la bi-carburation. Mais au moins, ils ne se sont pas foutus de ma gueule, c’est déjà ça !

                              Résultat des courses : le meilleur accueil, la meilleure reprise (à la côte), ce fut Fiat !

                              Alors Forza Italia !

                              Vus les agissements des commerciaux des marques françaises, et les choix stratégiques de leurs dirigeants aussi incapables que leurs commerciaux, c’est mal barré pour PSA et Renault (« toujours du boulot pour les mécanos », autre citation de mon pote) !

                              Qu’ils arrêtent de chouiner, ces nazes ! Ce qui est triste, c’est que c’est encore le pauvre personnel de base qui va morfler, quand leurs incompétents de dirigeants eux continueront à se goinfrer !

                              On est vraiment dans un monde de merde !

                              Cordialement

                              H/


                              • jymb 12 juillet 2012 13:39

                                Acheter une voiture ? changer de véhicule ?
                                Ah non !
                                autophobie féroce affichée, floraison de limitations ubuesques, délires technologiques pour fabriquer en masse de juteuses pseudo infractions, déplacements devenus exaspérants et épuisants...
                                Et certains se demandent, sans plaisanter, pour quoi les ventes s’effondrent ??
                                Je suis le premier à confesser n’avoir plus aucune envie d’acheter une véhicule (neuf)
                                Et suis partisan du Boycott d’achat jusqu’à remise à plat de toutes ces folies.


                                • Abou Antoun Abou Antoun 12 juillet 2012 13:56

                                  Mon expérience :
                                  J’ai roulé français par principe depuis 1967 jusqu’à 1992. vingt cinq ans d’alternance Citroën, Peugeot, Renault. 2CV, AMI6, 204, GS, R5, R9, etc...
                                  Que des emmerdes :
                                  Bielles coulées, fuites d’huile, boîte de vitesse cassée, joint de culasse pété, embrayage mort, lâchage des freins, pannes du circuit électrique, etc.. etc.. on pourrait écrire un livre.
                                  Changement de cap en 92 je passe chez Opel puis chez Ford. zéro défaut, jamais une panne. Certains véhicules ont fait 120000 km voire 140000 km avec juste l’entretien de base (vidange, etc...).
                                  Alors pour moi la voiture française c’est fini ! J’ai assez donné.


                                  • Croa Croa 12 juillet 2012 23:23

                                    Durant les années 85 - 95 toutes les voitures européennes étaient fiables. Avant 75 peu l’étaient. Au delà des marques les grosses étaient souvent plus fiables que les petites et il est vrai que les allemands ont été un peu précurseurs mais pas tant que ça fiinalement. Bref, en achetant encore français tu aurais fini par être satisfait pareillement ! 


                                  • Abou Antoun Abou Antoun 13 juillet 2012 00:39

                                    Bref, en achetant encore français tu aurais fini par être satisfait pareillement !
                                    C’est possible, mais pour moi ’too much is too much’ et il y a un moment où il faut dire stop !
                                    Rétrospectivement je crois que ce sont surtout les possesseurs de petites voitures françaises qui ont eu ce genre d’ennuis. Mais comme je n’ai jamais eu de grosses cylindrées ....Chez moi les gros cubes sont toujours sur deux roues.


                                  • hunter hunter 12 juillet 2012 13:57

                                    Jymb :

                                    D’accord avec vous, mais moi j’habite à la campagne, et si je dois amener ma voisine qui est sur le point d’accoucher nà la maternité d’ici quelques jours, je fais quoi ?
                                    la maternité est à 23 bornes ! Ca grimpe, ça tourne, alors je le fais à vélo ?
                                    J’aime pas les bagnoles non plus, mais je n’ai pas les structures des villes : pas de taxis, pas de métros plus de trains, pas de bus (enfin si un le matin et un le soir) !

                                    Donc j’essaie de m’en servir le moins possible et à bon escient, mais en qualité de provincial (que je revendique), j’ai pas trop le choix, d’autant plus que pendant 5 piges, un certain gouvernement s’est amusé à tout fermer dans nos provinces : les hostos, les maternités, les services publiques, les écoles......sous prétexte de complaire aux diktats de l’UE néolibérale !

                                    Je suis d’accord que dans les villes, la bagnole puisse être superflue, mais en campagne, c’est pas le même tarif !

                                    H /


                                    • jymb 12 juillet 2012 19:30

                                      Je n’ai rien contre les déplacements automobiles, mais suis écoeuré par ce que l’on nous fait subir. Aujourd’hui on devrait se lamenter sur le sort des fabricants de voiture qui n’ont absolument rien fait lorsque le déluge est tombé sur nos têtes, espérant bien continuer à nous fourguer quand même leurs produits à grand coups de pubs TV oniriques.
                                      Irez vous draguer une personne si vous êtes certains de vous retrouver avec une MST et une plainte judiciaire ? non bien sûr ; Pour la voiture c’est la même chose. Je garde ce que j’ai, même kilométré, et je refuse dans ces conditions de dépenser des sommes conséquentes ( voire m’endetter !) pour acheter un objet neuf vecteur de répression stupide.
                                      J’engage tout un chacun a faire la même chose. C’est une modalité de protestation facile et vraiment non coûteuse, et pour cause !


                                    • non667 12 juillet 2012 14:13

                                      qui mieux que renault peut réparer votre renault

                                      tout est dit  : c’est fait pour tomber en panne ! mais rassurez vous renault sait réparer !
                                      lapsus publicitaire révélateur !
                                      tandis que les allemands font de la propagande sur la qualité allemande


                                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 juillet 2012 14:13

                                        Salut Bernardo,


                                        Autres causes... les 35 heures, et l’entêtement des syndicats français, voir également

                                        la, et ici.


                                        @+ P@py



                                        • Redj Redj 12 juillet 2012 16:28

                                          Marrant, les 2 liens indiquent clairement que ce ne sont ni les 35h, ni les coûts de production qui plombent les auto françaises, car ceux ci sont supérieurs en Allemagne.


                                          Ou comment critiquer les syndicats en donnant 2 liens qui indiquent l’inverse.

                                          Par contre, le 2ème lien met clairement en cause les stratégies de nos dirigeants de grandes entreprises, sclérosés dans leurs certitudes qui ne fonctionnent pas, à l’inverse des dirigeants allemands qui sont, eux, beaucoup plus pragmatiques.

                                          Autrement dit, pas étonnant quand on voit le niveau de nos grands patrons-qui-vont-partir-si-on-les-taxe-mais-dont-personne-ne-veut-ailleurs !!!

                                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 12 juillet 2012 17:26

                                          Salut Redj,


                                          Sur les 35 heures


                                          Après une diminution du temps de travail jusque dans les années 1990, les salariés du secteur privé ont accepté ces dernières années de rallonger leurs horaires sans compensation financière en échange d’une garantie contre les licenciements dans un contexte de détérioration de la conjoncture. En moyenne, les Allemands travaillent 41 heures par semaine, selon une étude de l’institut IAQ dépendant de l’université d’Essen-Duisburg parue en septembre. Source.


                                          Je pense que presque tout le monde connait bien la différence entre les syndicats français et les syndicats allemands, les français cherchant le conflit, les allemands la consertation.


                                          Patrons et syndicats allemands forment l’union sacrée


                                          Ensuite pour info j’ai précédé mes deux liens de : voir également.


                                          Info supplémentaire :

                                          Comparaison :France-Allemagne  : quel modèle privilégier ?

                                          @+ P@py



                                        • Redj Redj 12 juillet 2012 19:11

                                          @Papy,

                                          Je conçois que nos syndicats ne soient pas aussi constructifs qu’on le voudrait, mais le patronat n’est pas non plus innocent. Si la confrontation est aussi souvent privilégiée, elle l’est des 2 côtés.

                                          Les allemands sont plus pragmatiques là-dessus, c’est donnant-donnant et ça marche. Mais tout n’est pas rose non plus du côté des salariés allemands. Ils tirent la langue aussi.

                                          Moi j’en ai un peu marre qu’on rende les salariés fautifs de tout. Il y a pas mal de boite qui fonctionnent très bien, et où les salariés sont près à tout (baisse de salaire, heure supp non payées etc), et il le font dans la bonne humeur. Et ils le font car la relation employé-patron est très bonne, ils aiment leur patron et c’est réciproque.


                                        • Bernado Bernado 12 juillet 2012 15:10

                                          Je vous remercie tous pour vos commentaires.

                                          Je constate avec plaisir (et étonnement), que le sujet réunisse une quasi-unanimité d’opinion. Beaucoup de témoignages rapportent des situations vécues, apparemment. C’est donc du concret, pas des hypothèses.


                                          • Traroth Traroth 12 juillet 2012 15:23

                                            J’ai une voiture jusqu’en 2005. Après, je me suis installé à Paris, et depuis, j’ai rejoins les rangs des piétons-métronautes-vélibistes convertis. Je pense que je dois économiser de l’ordre de 10000 euros par an...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès