Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Réservoir d’emplois percé ?

Réservoir d’emplois percé ?

Où sont passées les 500.000 offres d’emploi "non satisfaites" dont Christine Lagarde nous rabattait les oreilles, il y a quelques mois encore ?

C’est le moment d’en reparler....

 Sûr que parmi les 120.000 nouveaux chômeurs pointant au Pôle emploi depuis le début de la crise boursière et financière, il s’en trouve quelques-uns qui seraient ravis d‘en connaître le contenu détaillé. J’en connais même qui se contenteraient d’une simple short-list sur mesure, si possible actualisée

En s’appuyant sur un sondage peu rigoureux, et notamment sur le site anpe.fr, le Ministère de l’emploi semble avoir fait preuve d’une grande légèreté, sinon d’une certaine rouerie.

En effet, comme on le sait, nombre d’offres d’emploi recensées ne sont qu’escroqueries diverses, démarches de renseignement visant à "revendre" des listes à tierce personne, ou agissements de patrons douteux cherchant à gonfler l’image de leur boîte avant cession.

Les agences d’intérim ne sont pas les dernières à alimenter le site de l’agence en offres fictives pour se créer des banques de CV à bon compte.

Cette pratique n’est pas nouvelle et pour cause...

Il est vrai que publier une petite annonce ne coûte rien sur anpe.fr. Rien de plus tentant pour un quidam peu scrupuleux d’y glisser une publicité déguisée, un leurre pour la concurrence, et pour le coup, sans bourse délier, sans frais d’agence et sans achat d’encart publicitaire.

Pour gonfler ses statistiques, l’agence peut aussi compter sur ses fidèles alliés du commerce, de la distribution et de la restauration pour faire grimper le curseur. Il est vrai qu’il s’agit de secteurs en perpétuelle tension, du fait de leur incapacité chronique à conserver leurs recrues durablement.

Il se pourrait même que l’agence soit tentée de recopier des offres trouvées chez ses concurrents ou dans la presse spécialisée.

Un chef d’entreprise me confiait récemment avoir reçu un candidat ayant débusqué son offre sur le site anpe.fr, alors qu’il avait justement veillé à en contourner les services en déposant sur un job-board spécialisé.

A ce petit jeu auquel tout le monde semble se livrer, l’ex ANPE ne serait donc pas en reste.

A en croire Fabienne Brutus, l’agence ne serait pas trop regardante sur ce genre de pratiques, se contentant de nettoyer ses fichiers, dès qu’un cas douteux se signale à leur webmaster.

Tant qu’elle conserve son leadership, serais-je tenté d’ajouter....

D’ailleurs, et selon Fabienne Brutus toujours, pour lire entre les lignes, il suffit d’observer le décalage entre les CDI - au final peu nombreux - et le nombre de contrats précaires qui en revanche regorgent.

Il y a certes encore d’autres pratiques douteuses qui contribuent à fausser les chiffres.

Ainsi, les SSII ne sont pas en reste qui laissent croire à des recrutements massifs, alors qu’elles ne font qu’alimenter un vivier de précaution, pour le cas où elles sortiraient vainqueur d’un appel à concurrence sur un marché de prestations de services.

Les apparences sont donc trompeuses et autant le savoir.... les gros job-boards promettent beaucoup, mais déçoivent aussi beaucoup. Leur fiabilité est actuellement mise à l’épreuve, face à la crise et aux contrôles accrus sur les chômeurs. 

A ce titre, nombreux sont ceux qui se plaignent de ne tomber que sur des offres déjà pourvues, pour ne pas dire bidon.

Pour l‘heure, il semble bien que la plupart des offres d’emploi intéressantes soient publiées sur les banques d’emploi spécialisées, voire mieux, sur les sites des entreprises.

Pour toutes ces raisons, et au vu du marasme actuel, il est clair que les conseillers de Christine Lagarde ont perdu une bonne occasion de se taire...

En effet, tout bon conseiller ministériel devrait aujourd’hui savoir que turn-over et manipulation sont les deux mamelles nourricières des job-boards.

Documents joints à cet article

Réservoir d'emplois percé ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 9 février 2009 22:43

    je dirais même plus cet article est salutaire car on sort des chiffres et personne ne sait d’où ils sortent.
    En plus les boites se font des offres bidons d’emplois qui comptent moins chers comme pub ou plutôt de la propagande vis à vis de la concurrence (véridique !). En effet il est bon de montrer à ses concureents que l’entreprise est dynamique et embauche.

    A lire effectivement le bouquin de Fabienne Brutus (en plus c’est une nana très sympa)


  • finael finael 9 février 2009 12:43

    Pour ce qui est du secteur informatique, cet article du MUNCI remet les pendules à l’heure concernant la soi-disant "pénurie d’informaticiens"

    http://www.munci.org/20090203/CHIFFRES-DE-L-EMPLOI-en-informatique-chomage-des-informaticiens-recrutements-offres-d-emplois

    Et d’autres traitent des "tensions sociales" en informatique - tiens ! ça existe ? ou des pratiques des SSII et des sites de recrutement (jusqu’à 8 annonces pour un poste).

    Que ce soit à l’ANPE, pardon au pôle-emploi, ou sur les sites de recrutement, comme monster et un paquet d’autres, à part des emplois saisonniers, pénibles, mal payés ou ayant quasiment disparu suite aux politiques éducationnelles, il ne reste plus grand chose, surtout passé 45 ans (qui devient l’âge ou l’on se retrouve "senior").


    • HELIOS HELIOS 9 février 2009 12:58

      N’y aurait-il pas "500 000 offres d’emploi non satisfaites" surtout dans les secteurs ou on fait beaucoup appel à l’immigration ?

      Maintenant que la crise frappe tout le monde, c’est vraiment bizarre ce silence etourdissant sur les vilains chomeurs qui ne veulent pas travailler pour des conditions indécentes...


      • Polemikvictor Polemikvictor 9 février 2009 14:19

        Je suppose que l’origine des propos de C. Lagarde est là :
        http://unistatis.orsid.com/bmo/index.php


        J’habite dans une zone pas tres riche des pays de la loire, les maçons refusent du travail et ne trouvent pas d’apprenti , idem carreleur, couvreur, plombier-electricien, cuisiniste .... Je parle de maintenant, pas d’il ya 6mois
        Les bouchers ne trouvent pas de repreneur alors que leurs affaires sont prosperes.....

        Bientot quand on voudra une intervention dans le batiment on aura droit à un soutient psychologique, par ce que des étudiants avec 2 ans de psycho et pas de boulot, on tape dans le mur et il en tombe 50.


        • finael finael 9 février 2009 15:26

           Comme je l’ai dit plus haut, toutes ces formations ont été totalement dévalorisées par notre "système éducationnel" (toute une classe d’âge doit passer le bac !!), or on ne s’improvise pas maçon, carreleur, couvreur, etc ...

           Et effectivement, ces métiers, qui en réalité demandent une réelle qualification, n’ont plus fait l’objet des attentions de nos politiques éducatives.


        • maxim maxim 9 février 2009 16:30

          exact Finalel ....

          lorsque j’exploitais ma petite entreprise ,j’avais un mal de chien pour trouver de la main d’oeuvre qualifée pour les différents corps d’état du bâtiment ,vous pensez bien qu’un bon compagnon a toujours du boulot ,et qu’un entreprise ne le lâche pas facilement !

          j’ai dû faire venir de la main d’oeuvre étrangère qualifiée ( je l’avais déjà écrit à l’occasion d’un article similaire ...) des menuisiers Cap Verdiens ,des façadiers Egyptiens ,des maçons Marocains ,sans compter les Portugais ,Espagnols pour tous les corps d’état ....

          ,comme nationaux ,je n’avais que deux plombiers chauffagistes ,sinon ,je travaillais avec des sous traîtants pour les gros chantiers ...

          j’avais un contrat avec une filiale Bouygues qui me donnait du boulot à l’année ,j’avais intérêt à assurer ,autant pour la qualité de travail que pour les délais ...

          vous pensez bien que lors des appels d’offre ,on vous distibue des lots ,ça peut être aussi bien du carrelage ,des faux plafonds ,de la menuiserie ,de l’électricité,de la plomberie ,etc..lorsque vous êtes généraliste du BTP ,et il ne faut monter aucune faiblesse sinon vous êtes hors circuit ,et dans le Btp ,le bouche à oreille va vite ! et si vous êtes out ,vous êtes grillé !

          il est dommage qu’un pays comme la France ,patrie du compagnonage ,ait négligé le travail manuel pendant des decennies ,alors qu’il y a du boulot bien payé pour les gens qualifiés !


        • Yohan Yohan 9 février 2009 17:35

          Maxim
          Très juste ;
          j’ai travaillé sur ce problème de la désaffection des métiers du bâtiment. Les responsabilités sont partagées. D’un côté, il y a le corps enseignant qui menace les éléves d’être orientés vers un CAP du BTP s’ils n’ont pas de bons résultats, ce qui n’est sûrement pas la meilleure façon d’informer sur les réalités de ces métiers. et de l’autre, une carence en matière de tutorat et des traditions de bizutage, qui heureusement de perdent, qui décourageaient nombre de jeunes de poursuivre. De plus, il y a des employeurs corrects et d’autres non qui ne font pas ce qu’il faut pour maintenir les jeunes dans le métier et qui préférent miser sur la main d’oeuvre étrangère, comme les Egyptiens (très à la mode en ce moment) pour faire tourner leurs chantiers.
          Enfin, Il y a aussi assez peu de documentation objective et suffisamment attrayante pour inciter les jeunes à embrayer sur ces carrières. La fédération du BTP est de ce point de vue trop attentiste.
          Pourtant, un français a de bonnes chances d’être chef d’équipe en quelques petites années et il gagnera plus que son conseiller d’orientation smiley


        • Yohan Yohan 9 février 2009 17:45

          Les analyses reposant sur les BMO sont trompeuses.
          Je les reçois et il m’arrive de les remplir. Il y a des employeurs mécontents qui remplissent ce truc en y mettant n’importe quoi et d’autres qui se font plaisir en mettant qu’ils ont des besoins alors qu’ils ne font que rêver d’en avoir. Ils ne sont pas assez sincères pour en faire une exploitation sincère


        • foufouille foufouille 10 février 2009 11:19

          les metiers difficiles et manuel ont toujours ete peu attractif
          d’abord tout le monde peu pas faire chef de chantier, donc qui reste en bas de l’echelle finisse foutu a 50a, avec une retraite faible
          de plus avec l’europe, on peut pas concurrencer les etrangers
          si on compte les magouilles, les pdg qui foutent rien, les costards incompetent et les banquiers qui pretent pas ; difficile de faire construire sa baraque


        • foufouille foufouille 10 février 2009 11:24

          entre un boulot peu fatiguant et le BTP, qui est au minimum salissant, il est bien evident qu’il vont choisir ......................
          par contre si le debutant demarrai a 1500, ca marcherai


        • LE CHAT LE CHAT 9 février 2009 14:27

          vu la pénurie de chantiers et les salles de restaurant quasi desertes , on ne recherche même plus d’esclaves sous payés !


          • mouton-garou mouton-garou 9 février 2009 15:30

            Vous inquietez pas ! Avec les réformes de notre cher président on pourra bénéficier de l’American Way of life dès l’année prochaine. Deux à trois boulots chacun avec des revenus en monnaie privée insuffisants.
            Mais pas de problème : s’il vous manque du pouvoir d’achat, vous pourrez aller voir votre gentil banquier privé qui vous prétera de sa monnaie privée. Vous pourrez alors achetez la maison de vos rêves .... et finir sous la tente.
            L’Amérique, l’amérique .....


            • Nathan Nathan 9 février 2009 16:14

              Vous brodez cher ami, vous brodez...


              • Traxnada 9 février 2009 16:20

                Merci !

                J’en profite pour republier une vidéo en 4 parties vue sur agoravox il y a 1 ou 2 semaine.

                Une employée de l’ANPE nous parle un petit peu des coulisses de son travail.

                Au menu, 8 catégories de chômeurs dont 1 seule qui daigne être utile dans le comptage et qui ne recouvre que la moitié de ceux ci. Mais aussi, plein de faux chiffres vrais expliqués par des faits réels. A voir !


                http://www.youtube.com/watch?v=RP_egwja-ds

                http://www.youtube.com/watch?v=RbVZgfgl9AM

                http://www.youtube.com/watch?v=DxI3IuwIXz0

                http://www.youtube.com/watch?v=JMxW1IhQsNQ


                • ARFF 10 février 2009 10:16

                  excellentissimes vidéos, je n’ai pas lu le livre de fabienne Brutus , mais je connais bien les rouages de l’anpe en tant qu’objecteur de travail. Cette video devrait etre d’utilité publique, meme si elle date un peu, c’est toujours le meme cirque !

                  	
                   

                • tchoo 9 février 2009 16:29

                  Etant en recherche depuis de trop long mois, lorsque j’écrivais où disais la même chose chacun de me regarder avec un brin de condescendance.
                  Heureux que certains, enfin ouvre les yeux !


                  • Marsupilami Marsupilami 9 février 2009 17:48

                     @ Yohan

                    Très bon billet. Ma compagne qui est prof à l’Education Nationale me relate régulièrement comment sont traités les gamins susceptibles de s’engager dans les filières manuelles qui n’ont pas besoin de bac, mais d’apprentissages concrets. Toutes ces filières sont systématiquement dévalorisées par les profs eux-mêmes, qui déconseillent aux élèves d’aller dans ces sections qui sont pour eux des dépotoirs… et qui souvent en sont par manque de moyens. Mais il y a aussi les parents qui s’opposent à ce que des gamins, qui pourtant le désirent, s’y engagent, par crainte qu’ils soient socialement dévalorisés. Et la désastreuse et scandaleuse politique de communication de l’EN envers ces corps de métiers… mais aussi plein de gamins qui rêvent d’être dans des jobs "vus à la télé, là où y a pas beaucoup de couvreurs, plombiers et carreleurs qui pourtant gagnent très bien leur vie et manquent de personnel qualifié. Quelles conneries élitistes débiles...


                    • Fergus fergus 9 février 2009 17:54

                      Merci pour cet article utile, Johan. Cela dit, il faut que Fabienne Brutus soit sacrément combative pour continuer à dénoncer les carences, les approximations et les doublons (pour ne pas dire les leurres) des agences du Pôle Emploi.


                      • Yohan Yohan 9 février 2009 18:20

                        Bonsoir Marsu et Fergus

                        Je crois qu’il est temps pour l’Etat de se retrousser les manches. Les chômeurs attendent autre chose que des discours culpabilisants, laissant entendre qu’il suffit de se baisser pour trouver du travail. Ce n’est pas parce qu’il y a des tricheurs que tout le monde l’est et ce n’est pas avec les chèques services d’aide à domicile qu’on va faire tourner la boutique France
                        Actuellement, il y a un sérieux manque d’ambition. Pourtant, la france a des atouts que d’autres pays aimeraient avoir et sauraient mieux que nous faire fructifier
                        Qu’est-ce que l’Etat a fait pour l’emploi ces dernières années ? Pas grand chose à part réduire l’aide à la formation professionnelle, encourager le travail précaire et brader les prestations d’accompagnement et renoncer à offrir aux jeunes des vrais passerelles pour l’emploi.
                        Pour les seniors et la création et la reprise d’entreprise, on ne fait que de la pub et des expérimentations, jusqu’à quand ?



                        • Neris 9 février 2009 18:28

                          Ah les réponses "poste déjà pourvu" ! quels délices.

                          Surtout quand les postes déjà pourvus reviennent sur le site, ou ne le quittent pas, parfois même sous un autre numéro d’offre.

                          Le gag c’est de repostuler. Et le gag c’est de recevoir une nouvelle réponse "poste déjà pourvu".
                          Et gag suprême de recevoir avec, son CV et sa lettre, comme quoi les employeurs renvoient els candidatures à l’Anpe qui les renvoient aux demandeurs d’emploi...grugés. Et en plus, ils nous prennent littéralement pour des cons décérébrés incapables de réfléchir.

                          J’avais pris un abonnement aux postes déjà pourvus avant de passer au silence total d’aucune réponse tout court. Sans doute, les agences s’étaient lassées de mon petit jeu ou bien mes 47 ans !! allez savoir.

                          Et quand je disais que l’Anpe se moque du monde, personne ne voulait me croire...


                          • Yohan Yohan 9 février 2009 18:59

                            Tiens je viens de me faire doubler par la Ferrari smiley


                            • furio furio 9 février 2009 21:51

                              J’ajouterai lagarde à la liste des bons à rien qui peuplent ce gouvernement sarkygnol 1er
                               
                              "Licienciement GENERAL de toute la clique, les jégo, pécresse, laporte, kouchner etc... Le record du monde de l’incompétence politique et surtout de la malhonneteté. Si ces abrutis n’avaient pas tous les médias à leurs bottes, ils se seraient déjà sabordés !! Et la France entière serait dans la rue pour réclamer des têtes sur les piques !!"
                               
                              L’épouvantail du champ économique a bien sa place dans cette clique !! La pauvre c’est pas sa faute remarquez, elle a découvert l’économie en étant bombardée ministre !! INCOMPETENTE sur toute ma ligne !


                              • Pourquoi ??? 10 février 2009 08:01

                                Vous parlez du bâtiment comme d’une panacée. Je ne suis pas d’accord.

                                C’était vrai il y a encore quelques mois. Tous les artisans que je connais, soit ont déjà mis la clef sous la porte, soient envisagent de le faire.

                                A celà, plusieurs raisons : les entreprises du bâtiment ayant pas mal licencié ces deux dernières années, beaucoup des licenciés se sont installés comme artisans. Voir le nombre de créations d’entreprises, dont le gouvernement se vante, mais dont on ne nous dit jamais si elles sont voulues ou si elles sont une extrème solution subie. (on ne nous parle jamais du nombre de fermetures)

                                De plus le gâteau qu’ils ont à se partager n’augmente pas, bien au contraire. Le nombre de permis de construire a fortement diminué en 2008. Quant à la rénov, les gens,ayant moins d’argent, se contentent des travaux d’urgence.

                                At last but not the least : les charges ! Tout simplement létales ! Elles sont imprévisibles, incompréhensibles et gérées par un organisme incapable et inhumain.

                                Heureusement notre cher pdt a trouvé la merveilleuse parade : l’auto-entreprise. Ca c’est génial.
                                La pluspart des artisans que je connais vont s’engouffrer : vous ne payez vos charges que sur ce que vous déclarez avoir gagné. Faites donc un chantier au black. Si vous n’avez pas de contrôle, qui vous oblige à déclarer ce chantier ? Tentant, non ?

                                On peut parier que le déficit des caisses va encore se creuser. De plus, cette mesure est appliquée depuis le 1er janvier, mais la pluspart des décrets d’application devant régler les "détails" (assurance professionnelle, couverture sociale etc...) se font encore attendre...


                                • Yohan Yohan 10 février 2009 11:44

                                  Pourquoi
                                  Personne n’a dit ici que c’était la panacée. Mais selon le GVT dans les 500.000 emplois, il y en avait selon eux bcp restant à pourvoir dans le BTP. Vrai en 2007., moins vrai en 2008, beaucoup moins vrai en 2009. Mais il y a encore de possibilités comme pour les métiers d’ascensoriste par exemple. Le problème c’est qu’on a oublié de former les gars en prévision des nouveaux besoins créés par la LOi sur la rénovation du parc.


                                  • foufouille foufouille 10 février 2009 14:11

                                    les offres le sont en heure car tres precaire
                                    2h de vigile chez bip ou une heure de menage chez un particulier = un emploi


                                  • plancherDesVaches 15 février 2009 14:59

                                    Ouaich...

                                    Mme Lagarde est comme la marquise : "tout va trés bien, Madame la Marquise..."
                                    Servante de son chef (d’état) et qui passe son temps à distiler de l’optimisme de façade.
                                    Cet article aurait pu être classé en politique, par ailleurs.

                                    Reprocher à des truands d’utiliser le système....effectivement.

                                    Mais pour connaître des personnes travaillant à lampe, pardon Pôle Nord, non, Sud, Emploi, là que ça gèle tous les jours...
                                    Ils ne sont pas idiots et s’arrangent tous les jours pour ne pas virer des chômeurs malgré les rêgles imposées.
                                    Respectons leur clairvoyance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès