Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Retraites : la CFDT juge « incomplète » l’analyse du gouvernement et (...)

Retraites : la CFDT juge « incomplète » l’analyse du gouvernement et dénonce des « solutions injustes » !

« Analyse incomplète », « solutions injustes », « sans perspectives d’amélioration », la confédération CFDT s’est exprimée fortement suite à la publication des orientations gouvernementales sur la réforme des retraites. 

La confédération CFDT n’a pas manqué de réagir à la publication officielle du document d’orientation sur la réforme des retraites.
 
Selon cette organisation syndicale, la réforme "laisse entrevoir des solutions injustes, sans commune mesure avec les défis posés par le système de retraite".
 
Et de dénoncer ce qui semble une évidence syndicale (car largement partagée par l’ensemble des syndicats) en dénonçant l’argument trop facile du gouvernement selon laquelle "la cause du déséquilibre des régimes de retraite relèverait uniquement de la démographie et impliquerait pour seule réponse l’augmentation de la durée d’activité".
 
Pour la CFDT , "cette analyse est incomplète". En effet, Elle oublie totalement l’impact de la crise. Or celui-ci est majeur d’ici 2020 et "nécessite une prise en charge par la solidarité nationale".
 
Parmi les réponses gouvernementales, le recul de l’âge légal de départ en retraite (solution facile et très injuste). Car cela provoquerait deux victimes supplémentaires : ceux qui ont commencé à travailler jeunes et ceux qui sont hors de l’emploi au moment où ils prennent leur retraite.
 
Et de marquer son fort mécontentement en ajoutant que "les mécanismes de solidarité sont envisagés de manière étroite, sans perspective d’amélioration pour les salariés ayant cotisé à plusieurs régimes de retraite, sans approche globale des inégalités au détriment des femmes, sans garantie sur le mode de reconnaissance de la pénibilité".
 
Rappelons que la CFDT s’était engagée en 2007, avec la plus grande détermination dans la reconnaissance de la pénibilité. Or celle-ci a accouchée d’une souris prouvant ainsi qu’une attitude conciliatrice et "responsable" (selon patronat et gouvernement) a des limites.
 
Seul un point positif souligné par la confédération CFDT, c’est celui qui permet un élargissement des recettes pour assurer le financement des retraites : une contribution supplémentaire sur les hauts revenus et les revenus du capital.
 
Comme la très grande partie des salariés, la CFDT ne peut que se satisfaire de son exclusion du bouclier fiscal.
 
Sans angélisme, la confédération CFDT prévient qu’elle sera attentive à ce qu’il ne s’agisse pas uniquement d’une mesure symbolique. Ce qui pourrait arriver tant les français ont pris l’habitude des effets d’annonces et du zapping élyséen permanent.
 
L’organisation conclue en dénonçant l’approche du gouvernement car il "développe une approche comptable et limitée de la réforme des retraites, qui écarte une remise en question plus générale du système et prendrait à bras le corps les questions des inégalités et du financement, seules à même de redonner confiance aux jeunes générations".
 
Après l’expérience de 2007 (le ratage de la pénibilité), et avec les effets catastrophiques de la crise économico-financière actuelle, la CFDT, par cette récente expression, n’entend plus s’avancer comme le syndicat de la négociation quand l’autre "négociateur" néglige autant le fond que la forme.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • iris 20 mai 2010 10:31

    à 172 trimestres à 60ans je voudrai bien pouvoir partir à la retraite à 60ans- et je ne suis pas la seule dans mon cas- qu’en dit la cfdt ??
    pour ceux qui ont fait des études longues-il faudrait s’ils n’ont pas cotisé ou travaillé pendant leurs études prévoir que leurs parents riches puisqu’ils leur paient d’onéreuses écoles en tout genre pensent à la retraite de leurss progénitures en cotisant pour eux par ex-


    • Dzan 20 mai 2010 10:44

      La CFDT

      Ce n’est qu’une façade.
      Faire les matamores devant les caméras, donner l’idée qu’on resiste aux exigences du gouvernement, et ensuite signer derrière le dos de autres sundicats.
      Remember Notat.


      • iris 20 mai 2010 11:39

        et celui d’avant e.maire je crois-devenu patron


      • TSS 20 mai 2010 13:48


        E.Maire n’a jamais ete patron mais directeur de VVF !!


      • iris 20 mai 2010 14:38

        il n’avait pas l’age de la retraite surement !!


      • Croa Croa 20 mai 2010 18:58

        Texte révélateur :

        « la réforme "laisse entrevoir des solutions injustes, »

        Les précédentes ne l’étaient pas ?  smiley

        « une évidence syndicale (car largement partagée par l’ensemble des syndicats) »

        Pour que ce partage lui paraisse large l’auteur a dû user de lunettes grossissantes, les nuances étant assez évidentes ! smiley

        « du gouvernement selon laquelle "la cause du déséquilibre des régimes de retraite relèverait uniquement de la démographie »

        D’ailleurs la cause n’est pas du tout celle-ci !  smiley

        « et impliquerait pour seule réponse l’augmentation de la durée d’activité". »

        Cette réponse étant le but de la manoeuvre,

        il ne faut pas la valider   smiley même partiellement ! smiley

        « Pour la CFDT , "cette analyse est incomplète". »

        Non, fallacieuse ! smiley

         « le recul de l’âge légal de départ en retraite (solution facile et très injuste). »

        Pourtant la CFDT a déjà accepté ça  ! smiley

        « Car cela provoquerait deux victimes supplémentaires : ceux qui ont commencé à travailler jeunes et ceux qui sont hors de l’emploi au moment où ils prennent leur retraite. »

        C’est franc ! La CFDT reconnait des victimes acceptables  : Celles qui ont commencé à travailler tard , celles qui ont été privés d’emploi bien avant la retraite et celles qui ont osé arrêter de travailler un peu.

        Passons....



        • iris 21 mai 2010 09:17

          la cfdt et le gouvernement devraient lire silence et l’age de faire qui regorgent de soluttions alternatives-comme le télétravail pour les seniors-je veux bien travailler en télétravail quelques heures par semaine chez moi à la retraite-

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès