Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Retraites VS Banksters

Retraites VS Banksters

N’hésitez pas à braquer les fonds de pensions US, ils sont d’une politesse exemplaire.

Des fonds de pensions réclament aux banques de mener des enquêtes indépendantes sur les crédits hypothécaires qu'elles ont accordées, et sur les saisies immobilières qui en ont résulté.

Pourquoi ?

La réponse est simple : ces fonds de pensions ont investi d'une manière ou d'une autre dans ces crédits hypothécaires, et il se pourrait que leurs investissement s'écroulent, si ce n'est déjà fait, car reposant uniquement sur du vent.

Rien de nouveau, c'est le ForclosureGate.

La nouveauté est que ces fonds de pensions adoptent maintenant une attitude défensive.

On pourrait penser que c'est un changement de tendance, un début de révolution contre un système que certains pensent mafieux.

C'est sans doute et avant tout pour se prémunir d'éventuelles actions légales de leurs épargnants, dont la retraite a été vraisemblablement réduite dans des proportions substantielles.

En faisant cette demande, ils oblitairent une date légale à un semblant de demande d'explication.

Pour se rendre compte de l'hypocrisie de la réclamation de ces fonds de pensions, il est indispensable de procéder par analogie.

Imaginez qu'une Banque soit victime d'un cambriolage et que la Police retrouve les coupables.

La banque demanderait alors aux Cambrioleurs eux mêmes : " Je vous demande de mener un audit totalement indépendant pour estimer si vous nous avez réellement cambriolé, d'estimer en conséquence le montant du butin que vous nous auriez dérobé, et de détailler de A à Z la méthode que vous auriez utilisée ".

C'est plus clair ?

Normalement, dans un Etat de droit, il existe des institutions pour mener des enquêtes impartiales.

Le problème est qu'aux USA ces institutions ont décrété qu'il n'y avait pas de ForclosureGate.
Pour l'instant.

C'est sans doute un début d'explication sur la nouvelle attitude, ouvertement médiatique, de ces fonds de pensions.

Car en cas de banqueroute, ils pourront toujours arguer : " Nous avions bien vue l'incapacité de nos institutions à réagir. Nous avons donc pris l'initiative de questionner directement les responsables ".

CQFD : ils ne seront pas responsables d'avoir investi dans des plans foireux.
 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • philoxera philoxera 5 février 2011 13:54

    oblitairer, c’est obliger à se taire ?


    • Lutin Lutin 5 février 2011 20:10

      Oui, comme mortifaire c’est tuer quelqu’un


    • JL JL 5 février 2011 22:21

      Je ne sais pas pourquoi ça me dait penser à la mention « Fumer tue » sur les paquets de cigarettes !

       smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès