Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Révolution de Velours à la Fed

Révolution de Velours à la Fed

Les décisions pour le moins énergiques et spectaculaires de la Réserve Fédérale US ces derniers mois se sont doublées d’une sorte de "révolution de velours " à l’intérieur même de cette Banque Centrale : Les pouvoirs des Présidents régionaux de la Fed et des présidents de district, membre de droit du Federal Open Market Committee (FOMC ), comité seul habilité à décider de la politique monétaire Fédérale, ont été - en même temps que les taux d’intérêt du pays - réduits à zéro ! 

Effectivement, Bernanke et son Conseil d’administration basé à Washington ont continuellement abusé de leurs pouvoirs car l’intégralité des mesures consistant à injecter des liquidités dans des pans entiers de l’économie a été décidée sans aucune concertation avec les autres membres du FOMC ! Pourtant, à un moment crucial et sans précédent où la Réserve Fédérale s’apprête à appliquer des électrochocs, toute absence de cohésion ou et toute dissonance de la part du FOMC sont susceptibles d’être interprétées par le marché comme un signe de confusion et saper le reliquat de crédibilité dont pourrait encore bénéficier la Fed...

Une conférence téléphonique organisée le mois dernier dans le cadre du programme d’aide Fédéral de 600 milliards de Dollars en faveur du marché immobilier illustre parfaitement la domination de l’élite Washingtonienne. En effet, en dépit de sujets abordés tels que la diminution des coûts du crédit, sujets relevant de la compétence du FOMC, les 12 Présidents régionaux de la Fed, furent réduits à écouter parler les membres de l’administration de Bernanke sans même être appelés à voter ! Cette réduction drastique du pouvoir des Présidents régionaux et des présidents de district de la Fed s’est de fait constamment manifestée à l’occasion de la conception et de la mise en place des mesures d’exception, mesures quasi unilatéralement décidées par Bernanke et par Timothy Geithner, Vice-Président du FOMC et Président de la Fed de New York, mais également ci-devant Secrétaire au Trésor d’Obama...

Du reste, la stratégie de la Réserve Fédérale US a été double tout au long de cette crise. Si c’est le FOMC, composé des Gouverneurs et des Présidents, qui a baissé les taux d’un total de 4.25% depuis Septembre 2007, c’est le Conseil des Gouverneurs qui a décidé tout seul des injections massives de liquidités destinées à sauver des entreprises comme AIG. Ces dernières mesures ont rendu l’instrument classique de politique monétaire que sont les taux d’intérêts nettement moins efficient et percutant car ces injections de liquidités ont de facto fait baisser le taux d’intérêt au jour le jour en-dessous du taux officiel défini par le FOMC...Ainsi, alors que le taux officiel était de 1% la semaine dernière, le taux effectif des Fed Funds, lui, était de l’ordre de 0.33%.

Ce phénomène, qui peut certes se manifester occasionnellement, ne peut être considéré comme accidentel car il s’est inscrit dans la durée dans le cadre de cette crise et doit donc directement être imputé à la Fed dont les actions tentent d’infléchir les taux longs. La Banque Centrale US est donc sciemment sortie de son rôle de pourvoyeuse de liquidités et, du reste, certains Présidents régionaux questionnent ouvertement cette nouvelle fonction de sauvetage des titulaires de prêts que s’est attribuée la Fed...En effet, est-ce le rôle d’une Banque Centrale de porter ainsi secours à un secteur donné de l’activité économique ? De même, est-ce la Fed avec ses deniers qui doit assumer le succès des stimuli fiscaux car il semblerait bien qu’elle adapte ses achats d’actifs en fonction de la nature du stimulus appliqué ?

La Fed adoptera cette semaine des mesures inédites destinées à comprimer le coût du crédit à long terme, Bernanke ayant clairement annoncé qu’il initierait des achats massifs de bons du Trésor et autres d’obligations. A cette occasion, les Présidents de district pourraient bien - encore une fois - faire tapisserie et cautionner des décisions prises par d’autres...Les Présidents régionaux et les présidents de district de la Fed seraient-ils les victimes inattendues de la crise ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • geko 16 décembre 2008 12:54

    En synthèse Bernanke organise un arrangement entre amis !

    Ceci dit quand on voit l’affaire Madoff rien d’étonnant. Lorsque l’adoration du veau d’or a vérolé les esprits, tous les systèmes de contrôle ne sont que mascarades organisée pour la plèbe ! Notez qu’en France pour couvrir un Madoff on aurait surement débusquer une demi douzaine de Kerviel !

    Et dire qu’on nous présente ces tocards comme la crême de l’élite mondiale ! L’escroquerie révélée continue sous nos yeux avec la complicité des gouvernants ! A la fin restera les plus pourris et la loi martiale sera effective !


    • max14z max14z 19 décembre 2008 14:47

      tout a fait d’accord geko, ces mecs-la, ce sont eux qui foutent la merde !!!!!
      vous voulez la preuve ?!!!!!

      ZEITGEIST ADDENDUM,, documentaire exceptionnel sur les banques, qui dévoile la face caché de ces derniere.

      trouvable facilement sur internet, a vos clavier ^^


    • ProPeace 16 décembre 2008 14:39

      Le problème, c’est que trop peu, bien trop peu de citoyens, en France comme ailleurs, ont une idée de ce qui se trame...

      Normal,

      - l’information ne vient pas à eux,

      - l’information est difficile à trouver

      - le sujet paraît difficilement accessible à tous (économie & politique)

      C’était la situation jusqu’à il y a peu, mais je trouve qu’un documentaire très récent est particulièrement didactique sur le sujet :

      Zeitgeist 2 : Addendum.

      http://www.zeitgeist.gxzero.com/addendum.php

      Durée 2H00, sous-titré FR.
      A quand une version française ?

      J’aimerais juste préciser que je trouve leur solution alternative à notre système mondial, à la fin du documentaire, un peu utopique. Car même dans leur système, la corruption ferait son oeuvre...


      • JL JL 16 décembre 2008 17:27

        Bonjour, vous écrivez : ""l’intégralité des mesures consistant à injecter des liquidités dans des pans entiers de l’économie a été décidée sans aucune concertation avec les autres membres du FOMC ! ""

        J’ai pour ma part cherché en vain une traduction française de TARP : Troubled Assets Relief Program, le plan de sauvetage des banques, dit aussi plan Paulson)

        Pourrait-on traduire littéralement par : plan de sauvetage de fortunes en danger ?


        • Michel Santi Michel Santi 16 décembre 2008 19:16

          non "asset" s’entend plutôt ici comme "actifs" ou "valeurs" . Pour ma part, ma traduction "libre" serait : "Plan de sauvetage des actifs toxiques"...


        • JL JL 17 décembre 2008 08:04

          Michel Santi, comment pourrait-on sauver des actifs toxiques ? Peut-être des actifs contaminés ?


        • Michel Maher 17 février 2009 04:50

           Bonjour,

          À la personne qui cherchait une traduction plus proche de la version originale, je propose"législation sur les mesures de sauvegarde des actifs dévalués »  (LMSAD) ou  Troubled Assets Relief Program, (TARP) extrait de Emergency Economic Stabilization Act of 2008, Pub. L. No. 110-343 (H.R. 1424). dans mon ouvrage "swaps et instrument financiers dérivés : aspects juridiques et fiscaux’" Carswell, Montréal, par MIchel Maher. Il s’agit d’une expression de mon cru, si on me propose une version encore plus appropriée, je l’adopterai peut-être...



        • Gandalf Tzecoatl 17 décembre 2008 09:20

          Paris Hilton, qui préconisait de forcer les contrats subprimes à 4-5%, leur taux de départ, aurait mieux fait que cette clique dans la gestion de crise. Crise de rire ? En fait, c’est à pleurer.


          • Aris 17 décembre 2008 20:53
            Pour approfondire :

            Crise financière : crise de régulation ou crise du capitalisme ? 								

            Robert Boyer économiste

            								

            Voici l’intervention de Robert Boyer dans le cadre du séminaire ARC 2 CEPREMAP - GERME (Université Paris VII) - IRISES (Université Paris IX) CEPN (Université PARIS XIII) - MATISSE (Université PARIS I) le 15-12-08 à l’ENS – ULM de Paris.

            								 								

            Nous avons choisi cette intervention car nous l’avons trouvé la plus complète et intéressante pour comprendre la situation économique actuelle et future.

            Url : http://www.tensions-sociales.com/Crise-financiere-crise-de.html

            • max14z max14z 19 décembre 2008 14:43

              pfffffff, tro drole !!!!! bonne article michel, mais la FED controle les états-unis, sois en sur !!!!!!! et elle controle probablement plus que ce que l’on puisse l’imaginer ...


              • NikeLaos NikeLaos 3 janvier 2009 18:06

                S’il y a bien un documentaire à retenir de l’année passée, c’est ZEITGEIST. Un exposé clair et mis en forme de ce dont on se doute depuis bien longtemps. J’entreprends en ce moment des recherches sur la BCE.. Aucune raison pour que son mode de fonctionnement soit different de celui de la FED. Les députés vont avoir du pain sur la planche. Je vous fais une bafouille quand j’aurai eu des réponses fiables et précises.
                ps : au détour de forums d’information sur la BCE et l’Europe en général, j’ai trouvé des posts des mêmes trolls qui hantent les colonnes d’AV. On se demande bien pour qui, et surtout, pourquoi ils roulent :p)
                C’est trop tard, les gars, vos heures sont comptées. Ca va ruer dans les bermudas.
                "Fool me once... you.. you.. I don’t get fool again."
                DobolYou Bouche

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès