Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Rigueur, vous avez dit rigueur ?

Rigueur, vous avez dit rigueur ?

A une semaine des élections municipales et cantonales, Laurent Fabius tente de faire peur aux Français en annonçant un plan gouvernemental de rigueur dès le lendemain des échéances électorales. L’ancien Premier ministre socialiste essaye de rééditer le coup de la TVA sociale qui avait pénalisé les troupes UMP lors des dernières législatives.

Laurent Fabius invité dimanche du Forum de Radio J a indiqué que la France se serait engagée auprès de ses partenaires européens à prendre des mesures pour combler les déficits après les municipales. Plus concrètement, des mesures pour “combler les trous” budgétaires, qui se traduiraient par des augmentations d’impôts. “Vous savez que la France a été mise en accusation à cause de ses déficits. (...) La tonalité du débat qui a eu lieu c’est ’Ecoutez, laissez-nous passer le cap des élections municipales, et ensuite nous prendrons des décisions’.” “Toute l’Europe attend que le gouvernement prenne une série de décisions qu’on cache aux Français.”

Le 11 février dernier, les ministres des Finances de la zone euro ont effectivement appelé la France à respecter son engagement d’équilibrer ses comptes publics d’ici à 2010. La France doit “faire en sorte d’atteindre l’objectif en 2010″, avait souligné à Bruxelles le président du forum qui regroupe ces ministres (Eurogroupe), Jean-Claude Juncker.

La ministre française de l’Economie, Christine Lagarde, a laconiquement “démenti” les “insinuations” de Laurent Fabius. Pourtant, le leader socialiste a réussi la première étape de sa stratégie : semer le doute. La majorité présidentielle a beau écarter d’un revers de la main cette hypothèse, elle récolte ce qu’a semé le président de la République en annonçant, pour excuser son impuissance, que les caisses étaient vides.

Flairant le bon coup, la gauche depuis le début de l’année a fait de la menace d’une politique de rigueur son cheval de bataille. En agitant le chiffon rouge de la hausse des prélèvements obligatoires qui touchent tout le monde, TVA et CSG, l’opposition espère notamment reconquérir les suffrages des classes moyennes fragilisées par la hausse des prix.

Une croissance économique quasi nulle en 2008, une quasi-faillite des comptes publics annoncée dès cet automne par François Fillon et une inflation repartie à la hausse dans toute la zone euro, le chômage qui semble repartir, laissent planer de sombres nuages sur la tête de Français qui ne se font guère d’illusions sur le sort qui leur sera réservé. De la sueur et des larmes.

Si le diable s’habille en Prada, la rupture semble revêtir les habits de la rigueur même si le mot, à droite, est encore tabou. Rigueur pour le plus grand nombre, largesses pour une minorité, le cocktail est explosif. Si les Français n’entrevoient pas rapidement pour eux-mêmes le bout du tunnel, ils pourraient perdre patience et sanctionner durement lors des prochains scrutins, une droite qui s’est vendue corps et âme à Nicolas Sarkozy.



Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 3 mars 2008 12:00

    Pourquoi une politique de rigueur est maintenant impossible en France ?

    Nous n’avons plus d’industries qui se situent sur l’actuelle demande mondiale (acier,charbon ,industies..)

    Nous n’avons plus de consommation

    Le prix de l’énergie et des matières premières flambent et entraine un risque important d’inflation

    Si vous ajouter à une flambée d’inflation une rigueur économique,vous plongez la France dans une recession économique plus grave que celle de 1993,car il n’existera aucunes activités qui permettra de redémarrer l’activité économique du pays.

    L’Euro fort constitue un problème pour notre économie intérieur mais constitue des opportunités d’investissement dans des pays dont la monnaie est adossée au dollars (Brésil,Chili,Argentine....)

     


    • Traroth Traroth 3 mars 2008 14:59

      Whaaah, quelle clairvoyance économique ! Et pour les "caisses vides" (citation de qui vous savez), on fait quoi, alors ?


    • valere valere 3 mars 2008 13:13

       

      Comment Nicolas SARKOZY a-t-il pu faire des cadeaux « fiscaux » à son électorat friqué et pour les autres annoncer tranquillement que les caisses sont vides et qu’en gros il va falloir serrer la ceinture !! ??

      Comment a-t-il pu s’augmenter et en même temps nous dire qu’il ne pourra rien faire pour le pouvoir d’achat ??!!!

      Comment, comment,… !!?? En fait cela s’explique que Sarkozy est au pouvoir pour en profiter et pour faire profiter tous ses amis et sa famille.

      Je pense sincèrement qu’après les municipales le bal des « réformes » va reprendre.

      Le Sarkocircus va se remettre en route et de plus belle !!! Tout ce qui est caché pendant les municipales va être mit au grand jour après. Et on va en avoir des (mauvaises) surprises.

      A suivre et de très près….


      • Fred 3 mars 2008 15:13

        C’est la folie comme quoi la propagande marche super bien. Quelqu’un pourait-il nous expliquer en quoi la totalité ou même la majorité des 15 milliards va aller aux plus riches ?

         

        On peut discuter de l’utilité de ces 15 milliards certes mais il faut arrêter avec cette propagande gauchiste ; les heures supplémentaires ce n’est pas pour les riches (c’est la moitié de ce paquet fiscal), la réduction d’impôt pour l’achat de la résidence principale j’ose espérer que les riches ont déjà une maison, le bouclier fiscal oui là il va affecter principalement les riches mais il coute au maximum 800 millions sachant que 85% des personnes assujetti ne sont pas riches et qu’en 2006 il a coute 100 millions sur les 400 potentiels, exonération du travail sur les étudiants ce n’est pas pour les riches, droit de succession ce n’est pas uniquement pour les riches surtout vu le marché de l’immobilier actuel...

         

         


      • cza93 cza93 3 mars 2008 16:56

        C’est même bien pire que ça : à tous les coups il a calculé de rester en mode "pédale douce" jusqu’à la fin des élections, et ensuite il va rattraper le temps "perdu" ... donc le bal ne va pas reprendre mais réellement commencer !!!!


      • cza93 cza93 3 mars 2008 17:30

        1/ "On peut discuter de l’utilité de ces 15 milliards certes mais il faut arrêter avec cette propagande gauchiste ; les heures supplémentaires ce n’est pas pour les riches (c’est la moitié de ce paquet fiscal)"

        => Oui sauf que jusqu’à preuve du contraire, je ne connais pas une seule entreprise où un salarié arrive le lundi 3 mars au matin par exemple, se rend dans le bureau de son supérieur et lui annonce :

        -" ce mois-ci, je t’annonce que je vais faire environ 10 heures supp’. j’ai calculé que j’ai besoin de ça pour finir de payer une facture de garagiste."

        Non, car dans la vraie vie, c’est l’entrepreneur qui décide s’il autorise les heures supp dans son entreprise, les quantifie, les organise, voire les attribue à tel ou tel salarié ... Et si le volant d’affaires de l’entreprise n’augmente pas, pas d’heure supp, donc pas de revenu complémentaire ... Donc il faut AUSSI relancer l’activité des entreprises !
        Et souvent même, dans le commerce, non seulement on ne fait JAMAIS 35H, mais en plus les heures supp ne sont JAMAIS payées ("vous comprenez, avec les charges, si je veux appliquer strictement la législation, moi, petit patron je peux pas m’en sortir", etc., etc.)
         

        2/ "la réduction d’impôt pour l’achat de la résidence principale j’ose espérer que les riches ont déjà une maison"

        => Sans doute n’êtes vous pas au courant que les prix de l’immobilier se sont envolés, ne permettant plus aux couches modestes mais aussi moyennes d’acquérir une résidence principale dans la plupart des centre-villes.
        Je vous renvoie entre autres à l’excellente lecture du dernier rapport de la fondation Abbé Pierre sur le logement, dans lequel des chiffres très précis sont indiqués.

         

        3/ "droit de succession ce n’est pas uniquement pour les riches surtout vu le marché de l’immobilier actuel..."

        => Eh bien SI JUSTEMENT ; les nouveaux textes ne favorisent que les PLUS GROS héritages car la plupart des héritages étaient DEJA exonérés d’impots !

        La nouvelle règlementation Sarko sur les héritages vise donc uniquement à favoriser la constitution de rentes, la concentration de beaucoup d’argent entre les mains d’un très petit nombre, population vieillissante de plus, donc qui ne l’investira pas en biens de consommations supplémentaires ou en création d’entreprises.

        De telles mesures sont de véritables entraves à la mobilité et au renouveau économiques en ce qu’elles concentrent les richesses entre quelques mains, confirment une tendance des banques à ne prêter qu’aux plus riches et ne prendre aucun risque avec de jeunes entrepreneurs ; elles favorisent les placements dans l’actionnariat au niveau mondial et donc accélérent la virtualisation de la monnaie qui ne sert plus à relancer l’économie nationale, ni à investir dans des créations ou développements d’entreprises et d’activités ; quand on a énormément d’argent, il y a un seuil au-delà duquel on ne consomme plus car on a déjà tout ... donc on n’investit pas, on thésaurise ...

        Toutes ces mesures destinées à l’élite argentée seront donc préjudiciables pour la plupart d’entre nous, car elles ne permettent aucune relance, aucune revalorisation du pouvoir d’achat qui permettrait de relancer la consommation intérieure et donc la production ...

         


      • karg se 3 mars 2008 19:13

        Les heures sups, c’est pour les insiders, pas ceux qui bossent à temps partiel, sans parler que la mesure est un échec totale, trop de paperasse, les entreprises en profitent pas


      • Fred 5 mars 2008 08:42

        "après tout, pourquoi pas Mr fred ?

        vous avez l’air satisfait ! sans vouloir être indiscret, vous, personnellement, combien escomptez vous percevoir, sur ces milliards ?"

        et bien moi, je vais profiter (le plus tard possible j’espère) de la la partie sur les droits de succession et de la partie sur l’achat d’une résidence principale (cette année j’espère ou l’année prochaine). Les heures sup effectivement ça ne me concerne pas parce que je suis cadre.


      • Fred 5 mars 2008 08:49

        "Non, car dans la vraie vie, c’est l’entrepreneur qui décide s’il autorise les heures supp dans son entreprise, les quantifie, les organise, voire les attribue à tel ou tel salarié ... Et si le volant d’affaires de l’entreprise n’augmente pas, pas d’heure supp, donc pas de revenu complémentaire ... Donc il faut AUSSI relancer l’activité des entreprises ! Et souvent même, dans le commerce, non seulement on ne fait JAMAIS 35H, mais en plus les heures supp ne sont JAMAIS payées ("vous comprenez, avec les charges, si je veux appliquer strictement la législation, moi, petit patron je peux pas m’en sortir", etc., etc.)"

         

        On est d’accord. Tous les entrepreneurs sont riches avec 92% des entreprises comme PMEs ? Donc vous n’avez pas prouvé que cette partie va essentiellement aller aux plus riches.

         

        "2/ "la réduction d’impôt pour l’achat de la résidence principale j’ose espérer que les riches ont déjà une maison"

        => Sans doute n’êtes vous pas au courant que les prix de l’immobilier se sont envolés, ne permettant plus aux couches modestes mais aussi moyennes d’acquérir une résidence principale dans la plupart des centre-villes. Je vous renvoie entre autres à l’excellente lecture du dernier rapport de la fondation Abbé Pierre sur le logement, dans lequel des chiffres très précis sont indiqués."

         

        D’accord mais encore une fois vous ne prouvez pas que cette partie va aux plus riches.

         

         

        "3/ "droit de succession ce n’est pas uniquement pour les riches surtout vu le marché de l’immobilier actuel..."

        => Eh bien SI JUSTEMENT ; les nouveaux textes ne favorisent que les PLUS GROS héritages car la plupart des héritages étaient DEJA exonérés d’impots !

        La nouvelle règlementation Sarko sur les héritages vise donc uniquement à favoriser la constitution de rentes, la concentration de beaucoup d’argent entre les mains d’un très petit nombre, population vieillissante de plus, donc qui ne l’investira pas en biens de consommations supplémentaires ou en création d’entreprises."

         

        Oui mais ce n’est pas uniquement pour les riches surtout avec votre discours sur l’immobilier beaucoup de familles se retrouvent avec un héritage plus grand à transmettre.

         

        "De telles mesures sont de véritables entraves à la mobilité et au renouveau économiques en ce qu’elles concentrent les richesses entre quelques mains, confirment une tendance des banques à ne prêter qu’aux plus riches et ne prendre aucun risque avec de jeunes entrepreneurs ; elles favorisent les placements dans l’actionnariat au niveau mondial et donc accélérent la virtualisation de la monnaie qui ne sert plus à relancer l’économie nationale, ni à investir dans des créations ou développements d’entreprises et d’activités ; quand on a énormément d’argent, il y a un seuil au-delà duquel on ne consomme plus car on a déjà tout ... donc on n’investit pas, on thésaurise ...

        Toutes ces mesures destinées à l’élite argentée seront donc préjudiciables pour la plupart d’entre nous, car elles ne permettent aucune relance, aucune revalorisation du pouvoir d’achat qui permettrait de relancer la consommation intérieure et donc la production ..."

         

        Donc si je résume vous n’avez pas réussi à démontrer que j’avais tort et vous discutez de l’utilité de ce paquet fiscal, comme je l’avais dis dans mon commentaire on peut discuter de l’utilité ou non utilité mais la majorité de ces 15 milliards ne s’adressent pas aux riches. Apparement les gens ont préféré s’empresser de mettre des votes négatifs que de lire mon commentaire.


      • slide 5 mars 2008 15:52

        Dans les pays libéraux (les vrais...), les droits de succession sont autrement plus élevés afin de favoriser le fruit du travail par rapport au fruit de la naissance, ce qui est infiniment plus juste. Aux Etats-Unis par exemple, où la succession est perçue comme un genre de mal absolu parce que risquant de construire des dynasties plus que des promotions au mérite, GW Bush s’est vu essuyer deux fois des volées de bois vert lorsqu’il a essayé opportunément de baisser les droits de succession. Monsieur William Gates, 2è du nom, était des signataires de la pétition contre cet abaissements de droits de succession. Son fils aussi me semble-t-il.


      • antiholiste 3 mars 2008 13:42

        C’est le retour du plan B de Fabius, des millions de brebis de la rebellitude sont tombées dans le panneau la première fois, pourquoi se priverait-il de jouer a nouveau avec la bétise collective ?

        Toujours plus facile de surfer sur l’ignorance des masses que de faire des réformes impopulaires, c’est la règle en démagocratie.


        • TSS 3 mars 2008 13:48

          personnellement je n’ai pas attendu la declaration de Fabius pour être persuadé que de vilaines choses nous attendent après les municipales(notamment la TVA sociale) !

          quand à Lagarde elle peut affirmer ce qu’elle veut ,vu qu’après le remaniement elle ne sera plus là


          • Traroth Traroth 3 mars 2008 15:07

            Je pense que Fabius n’a pas besoin de "tenter de faire peur aux Français". Tout les gens ayant un cerveau à peu près en état de marche se rendent bien compte que ça va sabrer, après les élections.


            • JL JL 3 mars 2008 15:14

              "Le 11 février, il y a eu une réunion au niveau européen des ministres des finances à laquelle assistait Christine Lagarde. Vous savez que la France a été mise en accusation à cause de ses déficits. (...) La tonalité du débat qui a eu lieu c’est ‘Ecoutez, laissez-nous passer le cap des élections municipales, et ensuite nous prendrons des décisions’", a déclaré Laurent Fabius."Toute l’Europe attend que le gouvernement prenne une série de décisions qu’on cache aux Français".


              • Babalas 3 mars 2008 17:56

                Après la réunion ecofin (avec tous les ministres de l’économie de l’UE), les médias francais était très surpris qu’il n’yai pas de mesures de rétortions contre la France, mais aussi que Jean-Claude Juncker ne déclare rien de plus que la volonté des partenaires de voir Paris revenir dans les rails en 2010.

                En clair, personne n’a voulu dire ce qui c’était passé pendant la réunion, mais l’objectif 2010 a été réaffirmé, alors qu’à son retour en France Lagarde a nié vouloir respecter la date butoir...

                On se fout de nous et Fabius a raison : nos ministres font des promesses à l’Europe, demandent à leurs amis de se taire quelques semaines, et rentre en France avec des propos qui sont à des années lumières de ceux tenus à la conférence de presse d’après réunion...

                En même temps on a l’habitude de voir la droite avoir ce genre de comportements. Et pour s’en sortir ils nous dirons : "le plan de rigueur c’est pas nous, et c’est pas le paquet fiscal ! C’est l’Europe..."


                • wizi 3 mars 2008 21:37

                  Après les municipales, la saison 2 de Sarkostory (un reality-show à l’échelle de la France diffusé dans le monde entier) va commencer !

                  De l’amour, de la haine, des travailleurs encore plus pauvres, le sdfisme reconnu comme catégorie sociale, des bénéfices à 2 chiffres , de la corruption, des trahisons et des intrigues...

                  show must go on ! (vaseline conseillée)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès