Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Rumeurs, rumeurs, et si votre banque faisait vraiment faillite (...)

Rumeurs, rumeurs, et si votre banque faisait vraiment faillite !

Ce qui est terrible avec les rumeurs, c’est qu’à force de les propager, elles finissent toujours par devenir réalité.

Partout sur le petit écran, sur les pages fraichement imprimées de votre quotidien préféré et partout ailleurs, on ne parle presque que de ça : telles et telles banques sont sur le point de faire faillite, ce n’est plus qu’une question de jours, voire d’heures.

Et pour vous qui êtes clients, que va-t-il se passer ?

Si l’on écoute les plus optimistes, en cas de faillite d’une banque, c’est le fond de garantie (on parle de 2 milliards d’euros) qui prendrait  le relais. Oui, mais 2 milliards, si une seule banque fait banqueroute ça pourra peut-être suffire, mais si elles sont 2, 3 ou même 4 ou 5, ou même plus (l’effet château de cartes) ça se passera comment pour les clients ? 

Les spécialistes (les experts financiers) parlent alors d’une garantie d’état, qui prendrait automatiquement le relais. En France une banque ne peut pas faire faillite, elle peut spéculer sans aucun contrôle,  elle peut distribuer des bénéfices à ses actionnaires sans aucun contrôle,  elle peut augmenter ses tarifs sans aucun contrôle, elle peut…mais en cas de faillite, ce sont les assurances (l’état ou vous) qui doivent raquer.

D’après ce que j’ai compris, cette garantie est quand même limitée à  100 000 €uros (70 000€ pour certains placements) par client (200 000 €) pour un couple. Ça va en rassurer plus d’un, pour les autres, soit ils avaient plus et peuvent être considéré comme riches et dans ce cas ce n’est pas très grave (de toute façon, ils ont sûrement des astuces pour se refaire rapidement.) Soit, ils devaient de l’argent à la banque (ils étaient dans le rouge) et dans ce cas… Je ne sais pas si leur compte sera remis à zéro, ou s’ils devront toujours de l’argent à la banque, même en banqueroute. 

Attention, ces sommes sont garantis pour chaque banque dans laquelle vous avez placé cette somme : donc, si vous avez 1 million d’euros placés dans 10 banques différentes, pas de panique vous pourrez vous en tirer sans perdre trop de plumes, se sont les assurances (je dirais l’état, vous, moi) qui vont raquer.

Et si l’état fait faillite (ne rigolez pas, ça peut arriver), il se passe quoi  (non, non ce n’est pas encore la peine de courir au guichet de votre banque, ce ne sont que des rumeurs.) De toute façon et après, votre argent vous en feriez quoi ?

Imaginez un peu le coup du sort, vous gagnez à l’Euromillion (dernier record 162 millions). Cette somme vous attend, elle est bien au chaud dans une banque. 

Et patatras, la banque fait faillite et vous recevez vos 100 000€, et 200 000 dans le cas où vous avez gardé votre épouse (ou votre mari.) Prudence donc, si vous gagnez une grosse somme d’argent, avant de pousser votre conjoint hors de la maison, assurez-vous que votre banque n’a pas de problème. 

Mais que se passe t-il dans le cas où vous n’avez pas encore été retiré votre butin ? Vous avez le ticket dans votre poche, vous attendez d’être remis de l’émotion (162 millions) ça doit faire un choc une telle somme. Et patatras, re-choc, la banque qui détient cet argent, votre argent et toutes les banques font faillite. Vous avez toujours votre ticket gagnant, mais qui va le payer ?

Un conseil, mieux vaut éviter de jouer au loto ou à l’euromillion, j’ai l’impression que sans trop d’argent on est bien plus heureux. 

PS : Juste pour savoir, imaginons que vous soyez l’heureux bénéficiaire du dernier gros lot de l’euromillion (162 millions) le placeriez-vous dans une banque française en France, ou dans une banque étrangère à l’étranger ? C’est juste pour savoir… 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Dorzan Dorzan 16 septembre 2011 20:39

    Un peu de compassion cher monsieur, faudrait peut-être penser aux autres, et surtout à ceux qui peuvent perdre des sommes énormes. Ils risquent de ne jamais s’en remettre.


  • Kalki Kalki 17 septembre 2011 11:21

    Dites les petits fonctionnaires d’élus de gauches qui passent dans le coins

    quand : l’austérité signifiera couper les retraites , soit dans les faits, tout ce qui finance encore vos finance ( et l’économie réelle , selon votre vision depuis des décennis )

    Vous faites quoi ?

    Vous voulez une corde ?


  • devphil30 devphil30 16 septembre 2011 15:04

    Effectivement la couverture pour les particuliers est de 70.000 € en cas de faillite des banques MAIS que faut il pour qu’une banque fasse faillite ????


    Le problème des banques aujourd’hui est l’encours de crédit auprès de la Grèce ( Société Générale , BNP et Crédit agricole principalement ) 

    A noter qu’au sein des grandes banques françaises, Crédit Agricole et Société Générale font figure de cas particuliers en possédant chacune une filiale grecque : Crédit Agricole est propriétaire de la banque Emporiki depuis 2006 et la Société Générale détient 53% du capital de la banque Geniki.

    • Crédit Agricole : tout d’abord annoncée à 850 millions d’euros, l’exposition du Crédit Agricole a été réévaluée en fin de semaine dernière à 3,8 milliards d’euros (sans prendre en compte les éventuelles dettes détenues par sa filiale grecque Emporiki). Les résultats communiqués par le Crédit Agricole pour Emporiki ont fait état d’une perte de 210 millions d’euros sur le seul 1er trimestre 2010. Celle-ci détiendrait encore les encours de quelques 22,7 milliards de crédits (essentiellement des emprunts faits aux particuliers dont des prêts immobiliers) ainsi que 3 milliards d’euros de prêts accordés à d’autres établissements financiers.
    • Société Générale : la Société Générale avoue une exposition à la dette grecque pour un montant de 3,1 milliards d’euros (majoritairement constitué de dettes souveraines, c’est-à-dire de crédits octroyés à l’Etat grec). Possédant 53% du capital de la petite banque grecque Geniki, la Société Générale disposerait à travers elle d’encours de crédits aux particuliers pour un montant estimé à près de 4 milliards d’euros.
    • BNP Paribas : ce jeudi 6 mai, Baudoin Prot, son directeur général, a évalué le « risque grec » de la BNP à 8 milliards d’euros (5 milliards de dette souveraine associés à 3 milliards d’euros de crédit aux particuliers et entreprises).
    • BPCE (Banque Populaire et Caisses d’Epargne) : avec 2,1 milliards d’euros d’exposition à la dette grecque, la BPCE apparaît comme relativement épargnée au regard de ses concurrentes. Sa filiale Natixis évalue le risque la concernant à 882 millions d’euros.

    Ces banques sont en mesure d’absorber ces pertes , le marché boursier réagira à la baisse.

    Les cours de ces banques baisseront mais tant que les épargnants ne se jetteront pas dans les agence bancaire pour retirer leur fonds le risque est limité à mon sens.

    Je ne suis pas un expert mais ce type de situation exige du sang froid et pas d’affolement pour éviter le processus de la crise de 1929 même si notre situation actuelle s’en approche dangereusement.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Krach_de_1929

    Philippe 



    • Rensk Rensk 16 septembre 2011 22:06

      Pas mal l’info, pardon les infos : Depuis 07 à 11 (Ne compte pas 06 où ils ont fait « connaissance ») 5 ans déjà et si peu de résultat pour le CA ? Quelle « efficacité » !

      L’autre exemple par contre manque de date... Fait exprès ? Ben oui quoi, histoire d’additionner les pertes comme ont peu le faire (en gros) pour l’autre... si « sûr » (de lui) !

      Bon Ok mais j’ai un problème avec ces chiffres... ce n’étaient que des peanuts lors du renflouement des banques (rien que pour UBS 6M en direct et 60M de crédits pourris à la banque centrale)...

      La dette (qui n’en est pas vraiment une selon Lehmann) est si petite comparé a ce que tous les pays d’Europe ont donné aux banques... Attention à l’Allemagne, ils sont en train de « monter la tête aux gens » et je ne sais pas vraiment ce qu’il va en sortir dans pas longtemps.

      L’avenir n’est pas au « rose », qui s’est glissé dans un dérapage incontrôlé... dans un virage « à droite »...  smiley


    • bigglop bigglop 17 septembre 2011 13:12

      Bonjour,
      Le problème est que en l’absence de mécanismes de régulation les marchés financiers et les banques ont joué au Casino (roulette, chemin de fer, blackjack, poker ) mais ne veulent pas supporter les pertes du jeu et nous les facturent.
      Souvenez-vous de ce député UMP qui en 2008, avait proposé la déduction fiscale des pertes sur les valeurs mobilières.
      Un autre souci vient du fait que les banques européennes étaient dans l’obligation d’acquérir un quota minimum de dettes souveraines, mais elles sont allées au-delà pour spéculer et sont coincées. La situation est aggravée par la dépréciation brutale de leur portefeuille d’actions et obligations dont il faut provisionner les pertes.
      Enfin il existe un risque dont personne ne parle et qui va exploser.
      Toutes les banques possèdent des comptes dans les paradis fiscaux où dorment des produits toxiques (subprimes) et autres titres dépréciés.
      Or ces placements n’apparaissent pas dans les comptes annuels, trimestriels, ni dans les engagements hors-bilan, ni dans les annexes aux comptes.
      Encore de beaux jours à venir


    • rosa luxemburg 16 septembre 2011 15:21

       MAIS OUI IL Y EN A AU MOINS CINQ QUI VONT FAIRE FAILLITE

      BNP PARIBAS CREDIT AGRICOLE SOCIETE GENERALE BANQUE POPULAIRE CAISSE D’EPARGNE ET CIC 

      Elles ont toutes joué sur les produits toxiques avec l’argent des déposants pour les clients de ces agences il serait temps de faire UN BANK RUN car ayant ruiné l’état il n’a plus la possibilté de dédommager les clients..

      Toutes les solutions entreprises ,par les gouvernements ne les sauveront pas,il faut un triple glass steagall c’est à dire une mise en redressemnt judiciaire ordonnée pour sauver les épargnants mais nous n’en prenons pas le chemin compte tenu de la bêtise crasse des élites  : patrons ,politiques,médias,économistes attérés de leur connerie intellectuels etc ...

      Faire de l’économie ce n’est pas ne penser qu’au fric ,c’est organiser la sociétè de telle façon que l’on ne s’encombre pas d’un dialogue perpétuel sur l’argent et que l’on ne tombe pas dans le malthusianisme barbare.Mais çà même à ATTAC ils ne l’ont pas compris !!!


      • Marc JUTIER Marc JUTIER 16 septembre 2011 16:12

        Pour compléter cet article :

        MONNAIE - Histoire, escroquerie actuelle et solution de remplacement + sites, articles, vidéos et citations en 108 000 signes et 108 liens : http://bit.ly/otqNVV . Cette publication a pour but de contribuer à la réflexion sur le fait monétaire, de faire un petit historique de l’histoire monétaire, d’expliquer le principe de la création monétaire et le fonctionnement du système monétaire mondial pour finalement présenter une solution de remplacement au système actuel, le 100 % Money, adapté à la France et au monde d’aujourd’hui. 1 / Réflexion générale sur le capitalisme et son moyen de manipulation - 2 / Histoire - 3 / La création monétaire actuelle - 4 / La réforme monétaire proposée par Fraternité Citoyenne (Le 100% Money). En abandonnant leur droit de produire la monnaie, les peuples se sont mis dans une situation de servage vis à vis des banques. Une gigantesque escroquerie monétaire met en difficulté les finances des états et diminue gravement le niveau de vie des citoyens.

        https://docs.google.com/document/pub?id=1GcppQQGJ1chSEz-i090xwCqb1phxw2MSTlcjJJfKOOA

        N’est-il pas de notre devoir de faire connaître le fonctionnement de ce système absurde à nos concitoyens ? (pour les liens dans le document, clic droit et clic gauche sur : ouvrir le lien dans un nouvel onglet)


        • doctorix doctorix 16 septembre 2011 16:18

          C’est simple, je placerais 100.000 euros dans 1620 banques...


          • Dorzan Dorzan 16 septembre 2011 18:16

            Pas bête comme idée, va juste falloir créer une société pour gérer tout ça !

            Mais les banques, françaises ou étrangères ?


          • picpic 16 septembre 2011 16:41

            Il me semble que les vrais questions sont.
            Quand l’euro explosera est ce que cela entrainera toute l’économie mondiale  ?
            Et
            Quand le dollars explosera ? est ce que ça entrainera toute l’économie mondiale ?
            Ou même mieux qui du dollars ou de l’euro parviendra à faire exploser l’autre avant lui même ?


            • De la hauteur 16 septembre 2011 17:30

              Dans cette affaire qui ne fait pas faillite, je suis curieux de le savoir ?


              • bigglop bigglop 16 septembre 2011 19:31

                Bonjour,
                Souvenez-vous de 2008, où l’on voyait Sarko gesticuler, vociférer, promettre de réguler les marchés financiers avec au final aucune décision des membres des G7, G20.
                Seuls, les Etats-Unis ont modifié les règles prudentielles pour leurs activités financières, ont mis en place un contrôle sur l’identité des capitaux étrangers investis dans l’économie US.
                En France, Sarko a refinancé les banques pour 336 millions d’euros sans condition, sauf un engagement « moral » de favoriser le financement des PME, de leur trésorerie.
                La solution idéale, à ce moment, aurait été de rentrer au capital, avec un représentant de l’Etat (Cour des Comptes, par exemple) comme administrateur afin de contrôler la gestion des fonds.
                Il a préférer favoriser ses amis financiers, lesquels au bout de douze mois avaient remboursés les sommes prêtées tout en dégageant des profits tirés de leur placement sur les marchés spéculatifs.
                Si l’Etat a récupéré sa mise (capital+intérêts), il a perdu pratiquement plusieurs milliards d’euros en renonçant aux dividendes de sa participation qui aurait été nécessaire.
                Par ailleurs, cette participation au capital aurait permis de mieux gérer cette dette, notamment sur l’exposition aux dettes souveraines.
                Le 7 septembre 2011, les deux assemblées ont voté en première lecture une loi rectificative de la loi de finances 2011, augmentant de façon significative les prérogatives du FESF :
                - autorisation de recapitaliser les banques par achats sur le marché secondaire ’(réances « pourries »
                - intervention plus importante en matière de défense de la stabilité financière de la zone euro et renforcement de l’aide financière aux pays exposés, Grèce, Portugal, Espagne, Italie... et toujours par un financement sur le marché secondaire.
                Au niveau du MESF, la Banque-MESF (siège social au Luxembourg, comme le FESF) a vu son contrat de banque profondément modifié :
                - engagement solidaire et indéterminé en montant et durée des états membres sans possibilité de sortie.
                - les engagements financiers sont décidés par les fonctionnaires du MESF (tenus au secret), pour leur montant et leur durée et les achats toujours sur le marché secondaire.
                A terme, le FESF sera absorbé par le système MESF.
                Avec ce système, nous aurons « droit » à la formation d’une dette éternelle au profit des marchés spéculatifs.

                Finalement, on aboutira à la création d’une structure supranationale qui gèrera les budgets des états européens et qui conduira à la disparition des souverainetés nationales.

                Tous nos politiques en sont conscients et laissent, volontairement, les citoyens dans l’ignorance.

                Nous sommes entrés dans la phase de la reconfiguratiion de la construction européenne.
                Référez-vous aux ouvrages et vidéos de Pierre Hillard, notamment.

                http://www.assemblee-nationale.fr/13/projets/pl3713.asp#P357_23371
                http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/le-fesf-l-ue-et-la-banque-mes-le-97421
                http://www.mecanopolis.org/?p=24040


                • Dorzan Dorzan 16 septembre 2011 20:46

                  Vos explications sont très techniques, mais c’est sûrement encore la faute à Sarkozy. Vivement que l’Europe devienne un véritable pays, avec un seul gouvernement, un seul parlement....Que d’économie enfin réalisée.


                • Rensk Rensk 16 septembre 2011 22:23

                  La Suisse a aussi réagit... elle demande aux deux grands de doubler leurs réserve propre par rapport à Bâle III (soit 19%)... Et vu la perte du jour... ils sont en train de voir des « trucs » qui avaient été mis au « rencard »...

                  Le peuple en a aussi assez « marre » et risque lui aussi de réagir encore plus fort que les initiatives populaire (de droite et de gauche) qui veulent limiter par la loi les hauts salaires et bonus... (Deux approches politique différente et des lois aussi... attention au risque d’accumulation cher banquiers... Vous jouez à la lotterie car il est probable que les deux lois soient voté par le peuple) smiley


                • bigglop bigglop 18 septembre 2011 01:24

                  A DORZAN,
                  Nous avons connu cette Europe :

                  EIN VOLK, EIN REICH, EIN FÜRHER

                  Merci, on a déjà donné


                • penajouir penajouir 16 septembre 2011 19:41

                  Quand le loup est dans la bergerie, il faut sortir le flingue et l’abattre. Les banques en faillite, champagne pour tous ! Etant dans l’impossibilité d’éradiquer ces charognard qui se repaissent  sur le cadavre des populations qu’ils ont ruiné, qu’il est doux de savoir qu’ils crèvent de leurs propres système. je répète : CHAMPAGNE !!!


                  • Jean Eymard-Descons 16 septembre 2011 20:55

                    J’espère bien que ce n’est pas qu’une rumeur...

                    Comme Penajouir (s’il y arrive) : Champagne !


                    • Dorzan Dorzan 17 septembre 2011 15:45

                      Très belle démonstration, on pourrait appeler ça les Subprimes à la française.


                    • Rensk Rensk 16 septembre 2011 21:42

                      C’est déjà arrivé en Suisse et en ce temps-là il n’y avait aucune loi qui protégeait l’ouvrier qui y a dû ouvrir un compte pour que le patron aie une vie plus simple...

                      Me semble qu’aujourd’hui le « fédéral » oblige les banques a garder 100’000 fr.- par compte en banque en cas de faillite (c’est un banquier qui me l’a dit donc... « attention » à SA vérité)...


                      Votre question : - Et pour vous qui êtes clients, que va-t-il se passer ?


                      Pour moi qui ai deux comptes c’est simple ; le juge des poursuites essayera de me demander de payer en moins de 30 jours. Oui ; je suis en déficit auprès des deux banques « Mondiale » (UBS et VISA)... mais je suis aussi au « social »... smiley


                      PS : L’une me demande 9% et l’autre est à la dernière limite avant l’usure soit 15% maximum selon notre loi... qui elle a définit l’usure (+ de 15%)...


                      • aloha aloha 16 septembre 2011 21:59

                        Bonsoir,


                        Vous, je vous sens définitivement taquin ! smiley

                        Bon si la rumeur s’accélère, je m’en vais de ce pas faire une provision de bas de laine au marché du coin pour y entasser mon « ôr » que je cacherais ensuite derrière une des vieilles pierres de ma maison.

                        Et « m***e » ! aux banquiers français ou étrangers ! (Cette question a-t-elle d’ailleurs encore un sens ?)

                        • Rensk Rensk 16 septembre 2011 22:36

                          Pas depuis que Lagarde est au FMI selon moi... Mais bon c’est vrai aussi pour les 50 ans précédents...

                          Je me suis vraiment marré lorsque le Congrès juif mondial  a donné tout l’argent payé comme dédommagement (pour la 2ème) à Madoff et qu’ils ont osé venir nous demander de payer une deuxième fois.


                        • aloha aloha 17 septembre 2011 00:51

                          Je ne crois pas que l’argent ait une quelconque odeur... Qu’elle soit religieuse, culturelle ou morale.


                          Les détenteurs DU fric se reconnaissent entre eux, leur « communautarisme » s’arrête là !

                          Quant à Lagarde, heu... Non, rien....

                        • wesson wesson 17 septembre 2011 00:43

                          bonjour l’auteur,
                          ce que vous ne dites pas, c’est que les banques qui font faillites sont garanties par un fond qui est notoirement sous-financé. Il me semble bien que à ce jour, il est à 1.8 milliards d€. Donc, à 70K€ max. de garantie, ça fait assez pour ... un peu plus de 25000 comptes, c’est à dire rien du tout.

                          Donc, si une banque Française fait faillite, soit l’état devra nationaliser en catastrophe et la douloureuse se retrouvera dans les impôts, ou alors en dehors de quelques privilégiés c’est adieu Berthe pour les éconocroques, ...

                          D’un autre coté, et pour rassurer les gens, ce n’est pas le défaut - inévitable - de la Grèce qui fera péter les banques ... trop petit.
                          Par contre, l’Italie et surtout l’Espagne sont de splendides candidats pour y arriver. Et lorsque cela va arriver, vous verrez les militaires dans les rues un peu partout en Europe.

                          En définitive, ça laissera quelques mois de plus...


                          • aloha aloha 17 septembre 2011 00:48

                            Très juste commentaire, parfaitement lucide.


                          • Dorzan Dorzan 17 septembre 2011 10:30

                            Vous prédisez donc la chute du système pour après les élections ?


                          • Dorzan Dorzan 17 septembre 2011 12:23

                            Merci de l’avoir précisé à ma place...


                          • Dudule 17 septembre 2011 14:40

                            D’un autre côté, en ce qui me concerne, et comme une majorité de mes compatriotes, vu que mon découvert commence atour du 20 du mois en cours, et que du coup je n’ai pas d’épargne et un peu de dette (pas grand chose, autour de 1000 € pour faire les soudures, une misère), et bien j’en ai rien à battre.

                            Qu’ils crèvent.


                          • Icopas 17 septembre 2011 09:02

                            "Attention, ces sommes sont garantis pour chaque banque dans laquelle vous avez placé cette somme : donc, si vous avez 1 million d’euros placés dans 10 banques différentes, pas de panique vous pourrez vous en tirer sans perdre trop de plumes, se sont les assurances (je dirais l’état, vous, moi) qui vont raquer."

                            Drôle cela... Ou pas...
                            Les banques n’ont pas cet argent, ...

                            Les précautions, les réserves, les fonds de garantie,... , tout ça, ressortent de l’illusion. Croit-on sincèrement que des spéculateurs forcenés, travaillant au seul bienfait de leurs actionnaires et mandants, auraient laissé un pactole de côté sans jouer avec ?


                            • Dorzan Dorzan 17 septembre 2011 10:39

                              In fine c’est quand même l’état Français qui prendrait le relais. 

                              L’idée serait peut-être de créer une banque à l’image d’Agoravox : la Banque du Citoyen


                            • Rensk Rensk 17 septembre 2011 14:31

                              Déjà présent sur le marché en Suisse... les banques alternatives, certaine font même leurs monnaie (Reka, WIR)...

                              http://www.wir.ch/index.cfm?BFE9B56635A311D6B9940001020761E5
                              http://www.reka.ch/fr/pages/default.aspx
                              http://www.bas.ch/fr/

                              Entre autre... car les assureurs passent aussi à la *casserole* depuis un certain temps, sûr qu’il y aura des assurances alternative dans pas longtemps.


                            • elec 42 elec 42 17 septembre 2011 10:19

                              les banques ont crées un système qui nous empèches de se passer d’elles,toutes les transactions doivent se faire par elles avec un argument implacable, si nous coulons,vous coulez avec nous.


                              • Pi@h 17 septembre 2011 12:09

                                Wesson a raison.

                                Les 70k€ c’est du flan, car ce scénario est tout simplement inimaginable inenvisageable pour les banquiers. Si ça part vraiment en couilles, elles seront nationnalisées et rien ne dit que l’Etat sera en mesure d’assumer la casse pour tout le monde.

                                Rêvez pas, personne ne donnera sa chemise pour nous.


                                • Dudule 17 septembre 2011 14:50

                                  Bien sûr que l’État pourra assumer. Il n’y a aucun problème, à moins qu’il soit toujours dirigé par des fous dingues monétaristes.

                                  La monnaie n’est qu’un moyen d’échange (ce n’est pas que ça mais c’est d’abord ça). Dans la mesure ou tout le monde continue à aller bosser (et donc produire) et continue à avoir besoin de trucs (payer son loyer et à bouffer à ces gosses), dans la mesure ou le cycle production/consommation n’est pas brisé, l’État crée la monnaie qu’il veut. S’il y en a trop, il y aura un peu d’inflation, pas grave, s’il n’y en a pas assez, là, on est dans la merde (explosion des prix, disette ou famine).

                                  C’est pour ça qu’il est absolument capital de virer tout les fous dingues libéraux des appareils politique/économique/médiatique. Ces gars là sont capables de vous laisser crever de faim alors que vous vivez à côté de votre voisin paysan qui produit tout ce dont vous avez besoin, parce que vous n’avez pas les liquidités dont votre voisin à aussi besoin (à la base, c’est pour ça que la monnaie a été créer).


                                • Dudule 17 septembre 2011 14:57

                                  Désolé pour l’orthographe, j’aurai dû me relire mieux...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès