Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ryanair : jusqu’où iront-ils dans la pub low cost ?

Ryanair : jusqu’où iront-ils dans la pub low cost ?

La compagnie Low cost Ryanair a, encore une fois, fait de la pub low cost en rendant publique une annonce fracassante : les places "assises debouts" pour les passagers. Objectif : faire parler d’elle. Une stratégie efficace puisque le parisien y a consacré deux pleines pages dans son journal du 12 juillet dernier, avec interview de son Président Directeur Général. 

 

 Après avoir proposé à sa clientèle des toilettes payantes dans ses avions pour réduire le cout des billets, après avoir suggérée de faire payer davantage les passagers les plus lourds par une « fat taxe », la compagnie d’aviation Ryanair provoque encore, en souhaitant proposer des places « assises-debouts » pour ses passagers. Mais cette idée n’en est qu’ « à un stade de développement très précoce  » a précisé Stephen McNamara porte parole de la compagnie irlandaise à l’Agence France Presse. Il s’agirait de faire installer d’un côté de l’avion quatre rangs de trois supports, munis de ceintures de sécurité. Ces installations devront (heureusement !) respecter les mêmes normes de sécurité que les places assises. Les douze passagers supplémentaires auraient une sorte de tabouret sur lequel s’appuyer afin de pouvoir voyager verticalement. Cette mesure permettrait d’augmenter le nombre de passagers par vol et donc d’accroitre la rentabilité. La compagnie est actuellement en discussion avec le constructeur Boeing pour voir si cette installation est possible. Spring Airlines, une compagnie chinoise est aussi en discussion sur le même sujet avec Air Bus. D’après les calculs de cette compagnie, le concept permettrait d’embarquer jusqu’à 40% de passagers supplémentaires, et de réduire les coûts de 20%. « Si Boeing ne peut pas le faire, nous n’iront pas plus loin. », a souligné McNamara. Cela laisse des chances de ne pas voir le projet se concrétiser, puisque le projet des toilettes payantes avait été abandonné car Boeing n’était pas en mesure de construire le dispositif adapté sur la porte des toilettes. Quoiqu’il en soit, le groupe sait faire parler de lui. Le président avait déjà provoqué les journalistes lors d’une conférence de presse où il avait dit que les places économiques étaient très très « chip » et qu’en business il fallait mettre le paquet, le client en business devrait pouvoir demander des services sexy à une hôtesse de l’air. Alors, est-ce encore un coup de pub ? Michel Lévy-Hazera, secrétaire général du syndicat national du personnel naviguant commercial, a répondu au Journal du Dimanche : «  C’est un poisson d’avril au mois de juillet. Ils se font de la publicité gratuite et tout le monde plonge. Tout ça n’est que de l’intox », puis, poursuit : « C’est strictement impossible. La réglementation impose d’être assis en avion. Même nous, personnel naviguant, sommes obligés de nous asseoir à certains moments du vol. C’est un immense canular, commercialement inexploitable. En aucun cas, on ne peut être debout dans un avion, ni aujourd’hui, ni demain", s’agace-t-elle. A quand les voyages de personnes dans les soutes, un billet oins cher pour les anorexiques ou pire le paiement pour avoir un gilet de sauvetage et un masque oxygène ? La compagnie a encore de quoi faire parler d’elle avec toujours la même stratégie de communication : provoquer plus pour dépenser moins. Une fois de plus.

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Bobland59 Bobland59 18 juillet 2009 16:51

    Hé oui c’est le but, plus c’est gros, voire grossier, plus les médias en parlent, et sans que cela coûte un centime à cette société .

    c’est pas nouveau, en France nous avons un spécialiste pour ce genre d’arnaque c’est Leclerc ......des annonces infondées sur des produits ou fournisseurs et à chaque fois c’est M.E.L qui cause

    La preuve vous en parlez et moi je donne un commentaire .

     Mais au moins à nous deux cela ne coûte rien !!!!!!!!!


    • norbert gabriel norbert gabriel 18 juillet 2009 16:54

      une idée à leur soumettre : des passagers couchès tête bêche, dans des modules type boite de sardines, on pourrait tripler la capacité des avions.
      Evidemmment pour le service sexy, faut aimer les transports collectifs...


      • L'enfoiré L’enfoiré 18 juillet 2009 20:23

        Faut-il apporter son parachute ou c’est un supplément dans l’addition ?


        • Kobayachi Kobayachi 20 juillet 2009 12:23

          Ayant utilisé ryanair pour la première fois la semaine dernière pour un trajet Barcelone-Baden-Baden, je me permets de laisser ici un commentaire.
          Première chose, il s’agit certainement d’un coup d’intox, même ci honnêtement les dirigeants de cette compagnie semblent vraiment capables du pire.
          Mon expérience a été l’une des plus désagréables. Jamais je n’est vu un tel bordel dans un aéroport. Je n’est jamais vu des passagers se comporter aussi mal et se voir traiter comme du bétail.
          Pourtant, cela ne couterait rien, voir presque rien a ryanair pour rendre cette expérience plus agréable pour l’usagé.

          Je m’explique :
          Arrivée à l’aéroport, une file énorme est présente devant les 2 seuls guichets ouverts. Bêtement j’avais imaginé qu’il y aurait des guichets automatiques (self check in) comme cela est de plus en plus rependu aux USA et a permis de grandement réduire le nombre de guichets et les temps d’attentes, mais non, pas de self check in, il faut faire la queue pendant une heure.
          Secundo, la file était très lente, certaines personnes ayant un léger surpoids dans leur bagages ayant été obligé de rééquilibré leur bagages devant le guichet et faisant attendre tout le monde. Pourquoi ne pas mettre une ou plusieurs balances avant la queue pour que chacun puisse vérifier le poids de ses bagages avant de se ranger dans la file ?
          Bref, ce fut ensuite direction la porte d’embarquement ou ces mêmes passagers se mettent en file devant la porte d’embarquement déjà 45 mins avant l’embarquement car chez Ryanair il n’y a pas de places réservés. Le premier a bord a le droit de prendre la place qu’il souhaite.
          Heureusement pour moi, j’avais pris l’option priority pour 10€ de plus pour ne pas me faire écraser la cette meute prêt a tout pour s’assurer d’une bonne place dans l’avion.

          Résultat de l’opération : en prenant en compte le fait que le trajet fut beaucoup plus long et moins agréable qu’une ligne régulière (on arrive a un petit aéroport bien loin de la ville souhaiter) qu’il faut payer ensuite le bus pour rejoindre la destination voulue, qu’il faut payer tout bagages supplémentaires. J’ais du économiser en tout et pour tout 50€ et perdu 1 heure et demi de mon temps en plus.

          Je n’ais rien contre le « low cost » quand cela est fait de manière bien organiser, mais cela ne me semble pas être le cas chez Ryanair. Pourquoi n’y a t il pas de self check in ? Pourquoi n’y a t il pas de balance pour pouvoir vérifier ses bagages ? Pourquoi ne pas attribuer de places dans l’avion ?


          • L'enfoiré L’enfoiré 20 juillet 2009 19:21

            Kobayachi,
            « Je n’ais rien contre le « low cost » quand cela est fait de manière bien organiser »
            >>> Moi, si. Si le charter est une bonne choseen remplissant un avion, il faut penser un peu plus à l’éthique du procédé Ryanair.
            Ce que vous avez eu à subir, vous avez payer pour.
            Bizarre, que l’on veuille gagner un max et payer un min, sans y trouver le moindre problème. 
            L’aventure, c’est l’aventure. Et parfois, quand l’aventure devient trop risquée, elle est supprimée et le vol est « canceled » et le remboursement, c’est bien essayé.
            Le low-cost dans l’aviation, c’est comme le reste dans la délocalisation. 
            Le low-cost c’est : Accepter les conditions de travail ou disparaitre. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès