Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Santé : la rigueur pour tous... Sauf pour les « sans-papiers » (...)

Santé : la rigueur pour tous... Sauf pour les « sans-papiers » !

  La ministre des Affaires Sociales Marisol Touraine a annoncé lundi 2 juillet que la franchise médicale de 30€ dont devaient s'acquitter les étrangers en situation irrégulière bénéficiaires de l'AME (Aide Médicale d'Etat) allait être prochainement supprimée.

 En 2011 alors qu'il y avait encore la franchise de 30€, l'AME a couté 810 millions d'euros, ce qui équivaut par exemple au coût global du bouclier fiscal tant décrié. À Bercy on prévoit une augmentation annuelle de 10% du budget alloué à ce dispositif. La générosité du nouveau gouvernement avec le portefeuille du contribuable a de quoi surprendre.

 À l'heure de la rigueur qui ne se dit pas, des impôts, directs et indirects, qui vont peser demain de plus en plus lourdement dans le budget de tous les français. À l'heure où la France creuse chaque jour un peu plus son endettement non seulement afin de payer le fonctionnement de l'état mais aussi pour soutenir à coups de milliards, et ce n'est qu'un début, les banques en quasi faillite des pays du sud de l'Europe. À l'heure où un nombre croissant de francais hésitent à se soigner, ne vont plus chez le dentiste, repoussent leur visite chez le gynécologue ou qu'on dérembourse sans cesse plus de médicaments, quel est donc le message que veut envoyer le gouvernement ?

 Serait-ce une sorte d'alibi gauchisant ayant pour but de mieux mettre en œuvre la politique exigée par les élites mondialistes de la Banque et des grandes multinationales ? On fait certainement ainsi grand plaisir à quelques associations largement médiatisées mais sans doute bien moins à un peuple jusqu'à présent silencieux mais qui gronde. Grondement sourd qui s'est exprimé lors du vote du premier tour des présidentielles et de l'abstention au deuxième tour des législatives pour qui veut bien analyser objectivement les chiffres. Un grondement qui n'est pas loin de devenir cri au vu de l'accélération des évènements. Contre qui le peuple en colère poussera-t-il ce cri demain ? Contre ce "sans-papiers" soigné gratuitement alors que lui-même n'en avait pas tant demandé ? On voudrait continuer de créer d'éternels boucs-émissaires pour mieux dévier la rage populaire de ses cibles légitimes qu'on ne s'y prendrait pas mieux.

 On va finir par dégoûter les français de la solidarité. Alors soit les socialistes préparent l'avènement de l'Europe fédérale oligarchique, soit l'éléction de Marine le Pen en 2017.

 S'ils arrivent jusque-là...


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Gemini Gemini 5 juillet 2012 13:13

    Mauvaise analyse. Il a été démontré que cette franchise, loin de faire des économies, coutaît en fait très cher, car du coup, les personnes concernées ne pouvant se permettre une telle somme ne consultaient pas et attendaient. La maladie s’aggravait alors et il fallait ensuite les soigner pour des pathologies beaucoup plus lourdes, coûtant bien plus cher que s’ils avaient été pris en charge correctement dès le départ.

    Donc non, cela ne coûtera pas plus cher, mais moins cher de supprimer cette franchise. Ainsi, même ceux qui placent dans leurs système de valeurs l’argent au dessus de l’humanité ne peuvent qu’être satisfaits par cette annonce.

    Bref, les dégoûtés qui voteront FN seront juste des idiots qui s’arrêtent aux analyses superficielles dignes des comptoirs de café  ; mais je ne vous apprendrait rien en disant que finalement, rien de neuf sous le soleil. La plupart de ceux qui votent FN ont un niveau d’analyse tellement faible qu’ils se basent sur de fausses assomptions telle que la vôtre ici.


    • Anaxandre Anaxandre 5 juillet 2012 14:22

       Vous aurez compris, je l’espère, que mon propos dans ce court article n’est ni de faire une analyse économique fine sur le sujet, ni de blâmer les « sans-papiers » malgré un titre provocateur. Mais juste de nous questionner, en ces temps de crise et de quasi récession, sur les conséquences futures des signaux politiques envoyés par le gouvernement à la société française.
       
       Les premières mesures du nouveau pouvoir vont-elles être perçues comme justes par une majorité de citoyens ? Et dans la négative, quelles conséquences politiques pour l’avenir ? Voilà les questions que je veux soulever et nullement un débat comptable sur le coût de la suppression de cette franchise.


    • CARAMELOS CARAMELOS 6 juillet 2012 08:52

      La France n’est pas assez généreuse, nous ne sommes pas assez généreux. Je vous propose de contribuer un peu plus aux cotisations sociales. J’estime que je ne cotise pas assez. Ainsi si vous êtes d’accord et si vous voulez bien participer, je vous propose de verser 100 € par tranche de 1000 € de revenus de plus tous les mois pour soulager la sécu. On pourrait consulter les français par référendum ? Qu ’en pensez vous ?


    • Henri Francillon Henri Francillon 6 juillet 2012 10:18

      France de ton malheur tu es cause en partie,
      Je t’en ai, par mes vers, mille fois avertie.
      Tu es marâtre aux tiens, et mère aux étrangers
      Qui se moquent de toi quand tu es en danger,
      Car la plus grande part des étrangers obtiennent
      Les biens, qui à tes fils, justement appartiennent.
      Pierre de Ronsard (1524 -1585)


    • Gemini Gemini 10 juillet 2012 10:36

      Si l’on restreint notre analyse au signal politique, je crois que là aussi, nous pouvons le voir de façon positive.

      En effet, bien des citoyens, dont je fais partie, ont été écœuré par les politiques anti-humanistes de Sarkozy et sa clique, dont cette franchise faisait partie. Voir le gouvernement socialistes revenir dessus, est un signal positif envoyé à ces citoyens là, en plus de grandir un tout petit peu notre image de nation humaniste.

      Autant j’abhorre la politique économique de ce gouvernement qui est bien trop néo-libérale à mon goût, autant, pour d’autres aspects, je suis plus en phase. Donc, oui, pour moi, c’est un signal positif envoyé.

      Ceci étant, je comprends que ce signal ne plaisent pas à tous, mais hélas pour de mauvaises raisons.


    • non667 5 juillet 2012 14:24

      quelqu’un a dit à Mitterrand :les français sont génétiquement à droite ,il l’a cru .
       conséquent pour que la gauche perdure il a fait : changeons génétiquement les français, ce qui à donné la régularisation des clandestins (rebaptisés pour que ça passe : sans papiers ) le droit de vote (pour commencer !) aux municipales.la propagande , des campagnes de pub , des sondages , des études scientifiques biaisées  : l’immigration = une richesse pour la France ,faire le travail que les français ne veulent pas faire , payer nos retraites ! des théories à faire ruer un cheval de bois !
      l’ ame et la gratuité totale est un appel à faire venir tout les sidaïques enrichir les passeurs , et a approvisionner tout les trafiquant de médicament du monde ..etc...
      une façon de le mettre aux français qui en redemandent ( en votant pour eux ) . et à tout leurs descendants qui hériteront d’une dette irréductible (sans avoir voté !) .

      n.b : l’immigration clandestine ou pas n’est pas bien sur la principale ni la seule cause de nos difficultés ,mais cela en est une bien évidente à tous et à laquelle il semble simple d’y remédier et incompréhensible qu’on ne le fasse pas !
      les autres causes plus complexes à déceler ( finance ,libéralisme ,suppression des frontières économiques et humaines ... )mais aux remèdes moins évidents répondent ,à la volonté du N.O.M. de déstructurer/détruire les nations ,les peuples , les familles , les individus afin d’en faire des esclaves décervelés a son service !


      • xray 5 juillet 2012 15:36


        IMMIGRATION

        La misère est le fondement de la société de l’argent ! 
        (Le malade, l’industrie première.) 

        Il est certain que lorsque l’on n’a pour seul repère que le PIB et que l’on sert le capital de la Dette publique, la vision de l’immigration ne peut être que positive.

        Multiplier la misère et les malades pour générer du PIB. 
        Quand le PIB augmente, c’est de la croissance. Quand le pays fait de la croissance, il s’enrichit. Quand le pays s’enrichit, c’est de l’argent pour ceux qui en ont besoins. Va sans dire, de l’argent pour les riches. Pour être pauvre, on n’a pas besoin d’argent. 

        L’EUROPE des CURÉS 
        http://mondehypocrite.midiblogs.com 



        • non667 5 juillet 2012 21:42

          à xray

          L’EUROPE des CURÉS
          toujours nous ressortir les curés alors que les églises sont vide et que l’on ne trouve plus de prêtre pour célébrer les enterrements !
          pour parler des forces occultes qui gouvernent le monde remplaces curés par juifs et tu auras tout juste !  smiley
           smiley smiley



        • non667 5 juillet 2012 17:11

          à mascarille
          voir orange : j bompart élu 3 fois + député en 2012 !  smiley  smiley  smiley


        • Anaxandre Anaxandre 5 juillet 2012 17:22

            Nostradamus est de retour ! Plus sérieusement, la question centrale n’est pas de savoir objectivement si cette mesure est juste ou injuste mais de réfléchir à la question de savoir comment le contribuable moyen qui va « contribuer » (!) de plus en plus à l’effort national via les prélèvements directs et indirect, va réagir à ce type de mesures, sachant que lui-même repousse de plus en plus les soins de santé dont il a lui-même besoin et pour lesquels il cotise.

            Si c’est encore une « mesurette » destinée à diviser les droites et à agacer une partie croissante de la population, en ces temps, ce jeu est dangereux...

        • Henri Francillon Henri Francillon 6 juillet 2012 10:21

          Les habitants de la Corrèze payent actuellement les conséquences de la gestion catastrophique de leur région par François Hollande.
          Inutile d’en dire plus.


        • LE CHAT LE CHAT 6 juillet 2012 12:00

          un gigantesque autodafé avec nos papiers ?  smiley  smiley  smiley


        • Robert GIL ROBERT GIL 5 juillet 2012 18:21

          si le seul probleme actuel etait les sans papiers, la vie serait belle !


          • Henri Francillon Henri Francillon 6 juillet 2012 10:24

            Ce problème n’est qu’une des multiples conséquences de la politique ignoble de destruction du peuple mise en place par tous les gouvernements UMPS.
            Que tous ceux qui ont voté « changement » sachent que, comme le dit si bien Bossuet, « Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ».


          • hans 5 juillet 2012 19:05

            Allez un bruti de plus ou un ancien ????


            • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 5 juillet 2012 20:23

              Bonjour,

              Sur le principe le minimum de solidarité et de fraternité que devrait exprimer le sans papier qui vient se faire soigner aux frais de la collectivité , serait de verser une quote part ; et 30 euros dans ce cadre c’est rien, sinon l’expression d’une reconnaissance ou d’un merci.
              Quand on sait le montant des sommes exorbitantes qui sont versées au passeurs ou gagnées via le travail au noir ...Par ailleurs nombre d’assocs subventionnées par nos impots (comme la CIMADE) peuvent éventuellement suppléer dans les cas les plus serrés.

              Il y a un nombre considérable de gens dans ce pays qui bossent, cotisent, et ne s’en sortent pas...Ne vont pas au dentiste ou ne se font pas opérer...Pire : trimballent parfois des maladies type tuberculose sans en avoir conscience ...Et ce ces sont gens là qui vont encore payer pour des sans-papiers qui ont souvent autant de (minuscules) moyens qu’eux...

              Au lieu de pignocher sur le sort de ces sans papiers (dont le seul mérite est de représenter LE « Pauvre Méritant » de nos Bobos ) on ferait mieux de s’interroger, et d’agir, sur tout notre systéme de santé qui laisse en souffrance (voir laisse crever) des centaines de milliers de personnes dont le seul tort est de gagner peu, et de ne pas faire partie des victimes habituelles (immigrés ; homosexuels, etc...).

              Pourquoi ne pas créer des dispensaires proposant gratuitement et sans presentation de la carte de sécu , des soins de santé ? Ca pourrai être financé par un pourcentage de la CSG + un pourcentage des cotisations de la sécu.




              • jeanclaude 5 juillet 2012 21:54

                Bravo Gemini. C’est la réponse simple et utilitariste qui devrait remettre les pendules à l’heure sur cette affaire.

                Ceux qui ne sont pas d’accord devraient savoir que si un étranger en situation irrégulière est malade au point d’arriver aux urgences d’un hôpital n’est pas refoulé. Et qu’une fois sur deux, le coût de ses soins n’est remboursé par personne. Autrement dit payé par mutualisation de toutes les autres personnes faisant appel à cet hôpital pour se soigner.
                Car inscrit en manque à gagner qui doit être récupéré l’année n+2 suivante, par une augmentation correspondante des tarifs.


                • Un partageux 6 juillet 2012 09:57

                  C’est une mesure qui va faire baisser les dépenses. Comme l’explique très bien Gemini plus haut. Mais cela fait baisser les dépenses pour une autre raison. Je prends un exemple dans mon entourage plutôt que de parler dans l’abstraction.


                  C’est un garçon qui n’a pas toute sa tête. Comme il vit dans des conditions très difficiles, il a fini par contracter une maladie grave liée à cela. Et comme pendant bien trop longtemps il n’a pas été soigné pour cette maladie contagieuse, il a contaminé un bon paquet de personnes. Combien ? Personne n’est capable de le dire. Mais un médecin de l’hosto qui le suit maintenant me dit que le coût sera peut-être en million(s) d’euros pour la sécu quand des soins prodigués à temps n’auraient coûté que deux à trois cents euros... 

                  Les microbes, bactéries ou virus se moquent bien tant du statut social (ce garçon est dans la misère) que du statut national (auquel tu t’attaches) des humains. 

                  • Le péripate Le péripate 6 juillet 2012 10:03

                    Le socialisme c’est être généreux avec l’argent des autres.


                    • Mycroft 6 juillet 2012 14:05

                      Dans le cadre de cet réforme, le socialisme, c’est utiliser l’argent pour l’intérêt de la communauté (plus on soigne tard un malade, plus il a de chance d’être un danger grave pour lui même et les autres) sans s’abrutir et perdre son temps avec des considération de second ordre (étranger, propriété privée, ect).

                      La propriété privée, c’est bien quand tout va bien. Quand les choses se gâtent, on revient dessus. C’est ça, la base d’un système civilisé : l’intérêt collectif prime toujours sur l’intérêt individuel.

                      On a, ici, comme sur la justice, une preuve que ce gouvernement, bien que loin d’être parfait, est largement meilleurs que le précédent : plutôt que des réformes simplistes et inefficace, mais qui « font utile », on préfère les réformes utiles, même celles qui « font dépensière ». Le seul soucis, c’est qu’électoralement, les gens se basent plus sur un ressenti non réfléchis que sur une analyse précise (cf 2002, le seul gouvernement a avoir fait un job décent depuis des années a été jeté dès le premier tour)


                    • Le péripate Le péripate 6 juillet 2012 14:19

                      Le socialisme ne dure que tant que dure l’argent des autres. Margaret Tatcher.

                      Ca vous allez aimer j’en suis sur.


                    • Le péripate Le péripate 6 juillet 2012 14:21

                      Et celle-là vous allez adorer : le socialisme ne fonctionne qu’au Paradis, où on n’en a pas besoin, et en enfer, où on l’a déjà. Thomas Sowel.


                    • Le péripate Le péripate 6 juillet 2012 14:24

                      Et en guise de conclusion L’homme de gauche n’annonce la société solidaire que comme la prostituée promet l’amour. L’un et l’autre ne peuvent offrir que des simulacres (ivresse passagère et frustration). Ils instaurent le règne du faire-semblant, de la pornographie généralisée.


                    • Mycroft 6 juillet 2012 16:27

                      Et bien continuez à vous gargariser de bon mot et de belle phrase, à croire en des notions floues comme l’amour ou que sais-je encore. Pendant ce temps, les socialistes, eux, travaillent pour obtenir des résultats. Pas ceux qui vous arrangent, bien sur, mais ceux qui arrangent la collectivité.

                      Je préfère une humanité qui essais d’être maitresse de son destin qu’une humanité insouciante qui est persuadé qu’il vaut mieux « laisser faire » et faire confiance à l’ordre naturel pour que les choses s’arrangent. Les choses ne s’arrangent pas par elle même. Quand elle le font, c’est une simple coïncidence sur laquelle on ne peut compter.

                      Qu’il soit aisé de se planter quand on veut mettre en place un système dirigiste ne signifie pas qu’il ne faut pas le mettre en place. Simplement qu’il ne faut pas mettre n’importe qui aux commandes.


                    • LE CHAT LE CHAT 6 juillet 2012 11:58

                      en Septembre , on va encore dérembourser de nbx médicaments , mais pour ceux qui viennent parasiter notre système social , tout va être gratos !!!!
                      Vivement la préférence nationale ..........................


                      • Leo Le Sage 6 juillet 2012 14:32

                        @auteur
                        Blâmer les sans papiers c’est quelque chose que je n’oserais faire.

                        Comme un grand naïf je croyais que les sans papiers c’était des clandestins qui s’incrustaient comme la tique.

                        Ce ne sont pas des sansgsues pourtant.

                        Souvent ils sont victimes des abus de l’état que l’on appelle pudiquement tracasseries administratives...
                        [à moins que ce soit la malhonêteté des personnes dépositaires de cette autorité ?]

                        Beaucoup trop d’individus ne comprennent pas que tôt ou tard nous aurons besoin de ces bronzés que nous n’aimons pas pour leur manières ou leur culture.
                        L’avenir c’est l’Afrique me dit-on.
                        Je n’ai pas envie qu’on me dise un matin que ma banque est en faillite parce que les Africains ont décidé de ne plus vendre leur matière première à la France.
                        Et comme il est de notoriété publique que la France reçoit maladroitement ces derniers, je vous laisse imaginer la suite...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès