Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Sarkozy et le chômage ? Un bilan qui soutient avantageusement la (...)

Sarkozy et le chômage ? Un bilan qui soutient avantageusement la comparaison

Eurostat, l’Office Européen de Statistiques, calcule des taux de chômage harmonisés pour les États membres, la Zone Euro et l'Union Européenne, ce qui permet de faire un véritable comparatif entre les différents pays qui les composent.

Le 6 janvier 2012, il vient de publier son communiqué mensuel, un communiqué qui démontre, une fois de plus, que la France est bien loin de l’image « cancre de la classe » que beaucoup aimeraient lui donner.

Avec un taux de chômage de 9,8% pour le mois de novembre 2011, la France se situe exactement au niveau du taux de l’Union Européenne et 0,5 point en dessous de la Zone Euro (10,3%).

Un résultat honorable très loin de certains commentaires grotesques (façon Benoit Hamon, l'inénarrable porte-parole du PS...) qui, faisant l'impasse sur l’une des plus grandes crises économiques de l’après-guerre, sans aucune mise en perspective et sans comparatif, accompagnent chaque nouvelle publication des chiffres du chômage en France.

Mieux encore, en reprenant, là encore, les chiffres d’Eurostat depuis 2007 (année de l’élection de Nicolas Sarkozy) et en les confrontant avec les chiffres de la Zone Euro, de l’Union Européenne et des cinq premières puissances économiques européennes (Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Espagne), le bilan de la France soutient avantageusement la comparaison.

 Quand le taux de chômage a augmenté de 2,7 points (+35,5%) pour la ZE17 et de 2,6 points (+36,1%) pour l’UE27, celui de la France n’a augmenté « que » de 1,4 point (+16,7%).

La différence est encore plus marquée avec l’Italie (+2,5 points / +41%), le Royaume-Uni (+ 3 points / +56,6%) et l’Espagne (+14,6 points / +176% !!)

Seule exception (et quelle exception !), l’Allemagne qui a vu son taux de chômage passé de 8,7 à 5,5%, soit un remarquable - 3,2 point (-36,7%), mais au prix de sacrifices si importants que l’on peut se demander si beaucoup de français seraient prêts à les accepter… 

Au final, loin des idées reçues et des croyances toutes faites, la France, si elle n’est pas l’une des meilleures élèves de la classe européenne, est l’un des pays qui non seulement se situe dans la bonne moyenne mais, mieux encore, a vu son taux de chômage augmenter de manière beaucoup moins soutenue que la moyenne ZE17 / UE27.


Moyenne des avis sur cet article :  1.36/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 9 janvier 2012 10:14

    Pour créer de l’emploi il ne faut pas alléger les charges des entreprises, qui ne sont d’ailleurs que des cotisations sociales, mais au contraire instaurer un impôt sur les sociétés indexé sur le nombre de chômeurs. Plus le nombre de chômeurs augmente, plus l’impôt augmente, le nombre de chômeurs diminue, l’impôt diminue et si le chômage disparaît, l’impôt disparaît ! Il faut que le MEDEF et le patronat n’ait aucun intérêt à ce qu’il y ait du chômage.....
    http ://2ccr.unblog.fr/2010/11/04/creer-de-lemploi-ou-des-richesses/#more-87


    • @MORRIS

      n’importe quoi........faut etre de droite .populaire.pour oser dire que SARKO N A PAS FAIT

       FERMER 1000 ENTREPRISES DEPUIS 4 ANS.ET V ESZT LE CHAMPION DU BLING BLING DES

       BANKSTERS

      il n’est pas non plus mouillé dans 76 affaires de karachi a bettencourt.C’EST un ange...notre

       avorton président d’opérette UNE VRAIE GIROUETTE DIRIIGEE VERS LE FRIC


    • Daniel Roux Daniel Roux 9 janvier 2012 10:27

      Il fallait du courage ou de l’inconscience pour oser montrer ce tableau et s’en servir pour promouvoir Sarkozy. Morris l’a fait !

      Pour résumé : Ne parlons pas de la manipulation des chiffres du chômage, tarte à la crème de la statistique officielle, ni de la radiation aussi sauvage qu’arbitraire et déloyale, des chômeurs, ni des délocalisations encouragées et financées par des subventions, ni des avantages offerts par les paradis fiscaux protégés par l’oligarchie.

      Ah ! l’Allemagne, notre cher concurrent ! Elle a su faire les difficiles réformes alors que la France, et surtout les français, en sont incapables.

      Et oui, cher lecteur, si nos chiffres du chômage sont plus mauvais que ceux du seul pays auquel on peut légitiment les comparer, ce n’est pas parce que Sarkozy est le pire Président-chef de gouvernement-ministre de tout et de rien, non, c’est parce que les français n’acceptent pas de payer les dégâts causés par la révolution ultra libérale, emmenée avec constance et fermeté par... Sarkozy.


      • devphil30 devphil30 9 janvier 2012 10:42

        Morris indiquez dans votre profil , vos préférences politiques.

        Que vous soyez de droite , je le respecte mais n’écrivez pas n’importe quoi sans aucune réflexion .

        Tous le monde sait que les chiffres ne prennent pas en compte toutes les personnes qui se retrouvent sorti de pole emploi.
        Une personne qui n’a plus de revenus , de chômage et qui se trouve au RSA est sans activité alors arrêtons de compter les chômeurs rémunérées mais comptons les sans emplois entre 20 et 65 ans , nouvel age avant l’eldorado de la retraite ....

        Philippe 


        • Fergus Fergus 9 janvier 2012 11:01

          Bonjour à tous.

          Entièrement d’accord avec les commentaires ci-dessus. Et en particulier avec cette évidence soulignée par Devphil30 : des centaines de milliers de Français ne sont même plus comptabilisés dans les statistiques du chômage. En conséquence les chiffres officiels français sont une vaste fumisterie visant à limiter la responsabilité écrasante des responsables politiques en poste.

          L’auteur parle de « l’inénarrable Hamon ». Sans doute comme expert en la matière tant son article relève de la plaisanterie si l’on a envie de rire dans le contexte social actuel. Je crains plutôt que ce papier à forte odeur de propagande sarkozyste ne suscite la consternation de tous ceux qui sont frappés par le chômage, ou qui sont sensibilisés à ce problème, très largement aggravé par l’incurie de Sarkozy,


        • Gabriel Gabriel 9 janvier 2012 11:06

          Ecrire de pareilles inepties c’est prendre les lecteurs pour des imbéciles ou être soi même un imbécile. Votre aveuglement de la réalité va de pair avec votre admiration pour notre petit dictateur. Je vous souhaites de profiter pleinement du bilan du nabot en compagnie des chômeurs, des SDF et des travailleurs pauvres... 


          • redredsir 9 janvier 2012 11:12

            Morris c’est la cinquième colonne d’Avox non ?


            • Bulgroz 9 janvier 2012 12:00

              C’est rigolo de lire les réactions outrées des conservateurs réactionnaires d’Agoravox.

              Bon sang, ces chiffres ne peuvent exister, reveillez moi, dites moi que c’est un cauchemar, Srakozy ne peut pas avoir fait un peu mieux que les autres........................

              Morris, confirmez nous que vous êtes de droite et sur nos terres.

              et chez nous, il n’y a pas de statistiques mais des réflexes de primates.


              • Daniel Roux Daniel Roux 9 janvier 2012 13:06

                @ Bulgroz

                C’est rigolo cette technique Sarkoziste de dire l’un et son contraire, de répéter, d’asséner avec force et conviction des mensonges, de dénoncer et d’attribuer aux opposants ses propres outrances.

                Conservateurs réactionnaires.. Socialo-communistes voire trotskistes.. Anarchiste.... Nationalistes... Rigolos... Il y en a aussi, sans soute, comme dirait l’autre.

                Des pas d’accord avec cette politique absurde et suicidaire de cet incompétent notoire ? Là, j’en suis.


              • heliogabale boug14 9 janvier 2012 12:23

                Indépendamment des discussions méthodologiques quant à la pertinence des chiffres du chômage en France et et plus généralement dans l’UE, il faudrait faire remarquer que comparaison n’est pas raison : d’une part, en raisonnant à partir de la moyenne, vous faîtes abstraction du fait que la moyenne n’est pas résistante aux extrêmes. Et l’Espagne en constitue un, qui à lui seul doit faire augmenter de 0.5 point le chômage.
                Ensuite, quand on parle de chômage, il faut dissocier chômage structurel et conjoncturel. Structurellement, le chômage français est plus élevé que celui des autres pays européens. Notamment, à cause d’un droit du travail plus encadré. Néanmoins, les rigidités du marché du travail français fait que le nombre de travailleurs précaires et moins important qu’en Allemagne et qu’en cas de très mauvaise conjoncture, le chômage augmente moins fortement.
                En gros, je ne crois pas que ces succès très très très relatifs puissent être mis au crédit de Nicolas Sarkozy.


                • Pyrathome Pyrathome 9 janvier 2012 12:24

                  Quoi ? qu’est-ce que j’entends ? il y aurait encore des partisans de Nicolas le Hutin ?
                  et avec des stats bidonnés, c’est encore mieux !!!  smiley


                  • Angelus68 9 janvier 2012 13:24

                    Sarkozy nous l’avait bien dit, il est allé chercher le chômage avec les dents !


                    • JL JL1 9 janvier 2012 18:17

                      Lübeck ;

                      vous écrivez : « Là où la gauche prône la réflexion et l’analyse, la droite fait dans les grands sentiments. »

                      je suis d’accord avec un bémol. La droite ne fait pas dans les grands sentiments, mais fait en grand dans la petits sentiments, plus exactement les plus bas, les plus vils, les plus misérables : les instincts, les « tripes » et les dents, comme vous dites.


                    • Superyoyo 9 janvier 2012 13:45

                      Et quand les chiffres sont bons, on ne dit plus que c’est grace à Mitterrand, à la retraite à 60ans et aux 35h ?


                      • BlackMatter 9 janvier 2012 13:57

                        On fait vraiment dire n’importe quoi au chiffre.


                        Vous parlez d’une augmentation moyenne du chômage dans la ZE17 de 35,5%

                        C’est sans doute vrai. Mais cette augmentation moyenne est plombée par deux pays : La grèce, qui à vu son chômage plus que doublée depuis 2008 du fait de la crise de la dette, et l’Espagne (+146%) dont une partie de l’économie étaient basée sur la spéculation immobilière

                        Retirer ces deux pays, et vous verrez que la France fait en moyenne pire que les autres pays de la zone Euro.

                        Quand à l’Allemagne, certes le chômage a baissé, mais je rappelle qu’il n’y a pas de smic et que de surcroît elle a inventé les emplois à 1 euros de l’heure. Les personnes employées au titre du T1E ne sont par ailleurs pas comptabiliser dans les chiffres du chômage. Rappelons en outre que ces travaux sont obligatoires pour certains chômeurs (longue durée par exemple). On est quand même pas loin de l’esclavage.

                        • Ronald Thatcher rienafoutiste 9 janvier 2012 16:30

                          30% des français qui n’excluent pas de voter Le Pen, 9.8% de chômage en France... ça n’a aucun rapport je sais, quoique !


                          • Baarek Baarek 9 janvier 2012 16:36

                            Ahh ! Il y a bien plus d’Espagnols et d’Italiens au chômage que de Français ! Grand bien me fasse ! Nous sommes de réels ingrats !


                            • eric 9 janvier 2012 16:56

                              Je reconnais bien la cette exquise modestie qui sied si bien aux droites française. Toujours prêtes a assumer leur responsabilité quand cela va mal ( quand la gauche est au pouvoir, la crise a « vraiment » un rôle dans les difficultés) mais toujours hésitante a s’attribuer les succès dont elle sait qu’ils sont d’abord ceux de l’ensemble des français.

                              Parce qu’en réalité, le bilan est absolument remarquable ! Et en ces temps d’élections, il serait dommageable d’être trop modeste.

                              Dans une bonne moyenne ? Certes ! Mais avec une France qui représente a elle seule 50% de l’accroissement naturel de la population en Europe. Plus 300 000 personnes en gros chaque année sur le marche du travail, plus un solde migratoire légal de 100 000 on ne sait pas combien d’illégaux, et avec la politique de rationalisation de la dépense publique, la suppression de masse d’emplois dans la fonction publique. Plus la remarquable politique du travaille plus pour gagner plus, qui permet aux salaries lesplu smodeste d’arrondir leur fins de moi, mais peut avoir un effet limitatif sur certaines embauches.

                              Et avec tous cela, on est dans l bonne moyenne européenne ?!

                              Formidable performance !

                              Et en face qu’est qu’on aura ? 60 000 profs ? les 30 heures ?

                              Ne changeons pas une équipe qui gagne !


                              • BlackMatter 9 janvier 2012 17:24

                                C’est d’ailleurs sans doute cette formidable réussite à contenir le chômage malgré l’évolution démographique qui explique que le pib par habitant est passé de 34 211 euros en 2009 à 33 674 euros en 2010.


                                Soit une baisse de 600 euros par habitant (quoi que pour les plus riches ce serait plutôt forte une hausse, et pour les classes moyennes et en dessous 1500 ou 2000 euros de perte).

                                Moi en 3 ans je n’ai perdu que 75% de mes revenus. Ca va...





                              • Redj Redj 9 janvier 2012 18:13

                                Je reconnais bien la cette exquise modestie qui sied si bien aux droites française. Toujours prêtes a assumer leur responsabilité quand cela va mal ( quand la gauche est au pouvoir, la crise a « vraiment » un rôle dans les difficultés) mais toujours hésitante a s’attribuer les succès dont elle sait qu’ils sont d’abord ceux de l’ensemble des français.


                                Arf, j’ai arrêté de lire là. Depuis Sarkozy, tout le monde sait que tous les problèmes viennent de mai 68, de Mitterrand, des 35h, des ces fainéants de français, de la crise etc etc. mais jamais des décisions de ces têtes de noeud qui nous gouvernent !! Ah ça non !!!!!!

                                Les sarkozystes sont vraiment à part !!

                              • eric 9 janvier 2012 21:14

                                Blackmatter, je vois que vous commencez a percevoir un peu ce qui se passe....Effectivement, avec de 3 a 500 000 nouveaux arrivant sur le marche du travail et avec une croissance atone, la lutte contre le chômage est plus compliquée que dans des pays stables démographiquement.
                                Mais pour le PIB par tête, cela se passe aussi a l’autre bout de la pyramide. Comme ce sont les classes nombreuses du baby boom qui sont en départ, et donc ne contribuent plus a la production, ceci aussi, peut contribuer a une baisse du pib par personne, mais contrairement a ce que vous semblez croire, ne dit pas grand chose sur les revenus salaries ( un retraite gagne moins qu’un actif, un débutant moins qu’un confirme). Enfin, heureusement, avec la passage a la retraite a 62 ans excellente mesure qui permettra au moins pour un temps de pouvoir la financer, il n’est pas exclu que l’on dégage aussi plus de PIB au moins a la marge. La aussi, le président a anticipe les mesures qui devraient rapidement, en période de croisière, permettre de vous rassurer...
                                Et la aussi, puisque cet article visait non pas dire si Sarko est bon ou mauvais mais a faire des comparaisons internationale, je ne sais pas aussi sur que vous de sa responsabilité dans tous ce qui est bon ou mauvais chez nous, mais qu’est ce qu’on s’en tire mieux ! ( 65 ans un peu partout... ?)


                              •  C BARRATIER C BARRATIER 9 janvier 2012 17:24

                                On sait comment faire pour que les pauvres soient encore plus pauvres et les riches encore plus riches, pour que le taux de chômage élevé contienne les ambitions salariales et fasse des salariés les vaincus de l’Histoire. On sait comment faire pour assécher les finances de l’Etat par des cadeaux fiscaux aux nantis copains du président, et ensuite casser l’Hôpital, l’Ecole, l’ensemble des services publics. On sait que ces méthodes n’ont pas rendu la France compétitive...au contraire. On sait que ce libéralisme d’incapables, de rapaces voleurs cachés sous un masque d’économistes qu’ils ne sont pas, a produit ce qu’on appelle la crise, le dernier outil pour appauvrir les masses et enrichir les milliardaires.

                                SARKOZY et l’UMP ont fait leurs preuves, ils ont su faire cela, et même se lancer dans des guerres avec de l’argent emprunté, les guerres rapportant du fric à des copains fabricants et vendeurs d’armements.
                                Alors, si on en redemande (et on sait qui en redemande), il faut voter pour les mêmes, et maintenir le cap du libéralisme : mener le navire droit dans les écueils, car même les naufrages rapportent à quelqu’un...à un « tireur de ficelles ».. Sommes nous des marionnettes téléguidées ???
                                Voir comment a commencé ce hold up financier et social dans la new :

                                « Libéralisme : Friedman, pensée unique »

                                 http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=99


                                Ensuite on pourra se renseigner sur ce qui se passe en Hongrie, dont l’immigré SARKOZY DE NAGY a su mettre en place en FRANCE tous les éléments permettant la destruction de la République.
                                Voir dans la table des news les titres « République », et par exemple : (Tout Sarko est là)

                                « République : Résister à la pieuvre libérale et intégriste »

                                 http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=204



                                • raymond 9 janvier 2012 17:55

                                  Merci à la cellule Prinzen de travailler, bon courage et surtout préparez vos parachutes , les povres ???


                                  • soubise 9 janvier 2012 18:16

                                    Il faut être sacrément gonflé pour publier cette planche.


                                    • reveil 9 janvier 2012 18:19

                                      Morris, je suis d’accord pour que l’on compare les taux de chômage des pays Européens, mais pour cela il faudrait publier les vrais chiffres et appliquer des méthodes de calcul similaires dans toute la CEE. Pour cela Pat du 49, spécialiste de la question pourrait éclairer votre lanterne.


                                      • Fabienm 9 janvier 2012 18:23

                                        Morris a écrit cet article et a pris la fuite depuis...
                                        pas de réponses de sa part

                                        Il a trop honte sans doute.

                                        Je retiens de son article qu’on est un peu moins nul que les plus nuls. Bon, on reste nul quand même, Cocorico !!


                                        • Defrance Defrance 9 janvier 2012 21:39

                                           Ces chiffres , pour ce qui concerne l’Allemagne sont totalement faux ! 

                                            le nombre de gens (jeunes) qui ont honte de s’inscrire, ou ceux qui sont radiés dès qu’ils gagnent 400€ par mois ... les allemands ont plus de combine que nous pour maquiller les chiffres et pour servir de prétextes aux Bruxelleux pour nous serrer un peu plus la vis ! 

                                            Mes enfants tentent de survivre en Allemagne ! 

                                           


                                          • Switcher 9 janvier 2012 22:21

                                            Bientôt on va nous dire que le bilan de Sarko est bon.

                                            On est dans 1984, là : « la guerre, c’est la paix », etc.

                                            • resistance 10 janvier 2012 01:44

                                              SVP, n’oubliez pas qu’au début de la crise certains ont reconnu (mais ça a été très peu répercuté) que les 35 h avaient permis de limiter les effets de la crise sur l’augmentation du chômage. En revanche, la défiscalisation des heures sup. quelles conséquences a-t-elle eues ? 


                                              • platon613 10 janvier 2012 04:52

                                                La France devient un protectorat allemand

                                                La convergence franco-allemande signifie d’accepter des hauts fonctionnaires allemands à Bercy qui ordonnent ce que l’on peut dépenser ou pas. La France a un tiers de fonctionnaires de plus que l’Allemagne pour 100 habitants. Le fonctionnaire ne produit rien pour l’exportation. Le défaut de compétitivité française par rapport aux Allemands est donc lié au poids de l’État. Comme la France semble incapable de dégraisser son État, il faudra, en cas de convergence, que les ordres viennent de Berlin.Je ne perçois pas l’avantage pour la France de devenir un protectorat allemand...

                                                http://www.news26.tv/econmie/1539-la-france-devient-un-protectorat-allemand.html


                                                • Gérard Luçon Gerard Lucon 10 janvier 2012 06:40

                                                  j’aime bien cet article, on y trouve toute la demesure de cette droite dite decomplexee, mensonges ehontes, derives analytiques, manipulation des statistiques, bref c’est du « sarkozi ».

                                                  Il manque le lien toutefois (ou bien je ne l’ai pas vu) avec l’immigration qui serait la cause de nos mauvais resultats face a l’Allemagne et donc une ponderation devrait etre ajoutee nous faisant apparaitre comme les meilleurs si on virait les immigres ...


                                                  • SaburoSakai 10 janvier 2012 13:11

                                                    Si en France on prend les chômeurs et les assistés du système (RSA...) on arrive je pense au-dessus des 20% facile.
                                                    Le problème est que la France est dans une spirale de paupérisation de sa population, rajouter l’immigration non-professionnelle (c’est-à-dire les gens qui viennent pour rien foutre), les entreprises qui non-seulement délocalisent leur production mais aussi leurs sièges sociaux (et cela on en parle jamais !), les capitaux qui fuient la France...
                                                    Il va y avoir du changement en 2012 :) sauf pour ceux qui croient au père Noël !


                                                    • Jean Lerroux 10 janvier 2012 13:28

                                                      Démontrer, sur Agoravox, que la France est loin d’être un mouton noir dans le domaine du chômage, c’est suicidaire.
                                                      Surtout en parlant d’Eurostat, de zone euro, de chiffres et de pourcentages, des informations que la grande majorité des intervenants habituels de ce site sont bien incapables de comprendre.
                                                      Autant essayer de faire un cours de physique nucléaire à des huîtres…

                                                      Un conseil de sujet pour réussir sur ce site :
                                                      « Sarkozy, éjaculateur précoce ! »
                                                      Vous allez faire un carton…

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Morris


Voir ses articles







Palmarès