Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Sauver nos emplois ou disparaître...

Sauver nos emplois ou disparaître...

Le travail étant la seule source de création de richesses réelles, nous devons préserver nos emplois ou disparaître.
Dans ces conditions comment peut-on continuer à financer le chômage en taxant la masse salariale.

Nous faisons financer le chômage par les entreprises qui créent des emplois en France, alors que celles qui délocalisent ne financent plus rien.

L'objectif est donc d'imaginer un mode de financement du chômage qui favoriserait les entreprises qui crées des emplois en France face à celles qui délocalisent.

Le principe est de taxer les entreprises en fonction de leur chiffre d'affaire rapporté au nombre d'employés en France à plein temps.

Ainsi, plus une entreprise fait travailler de salariés en France, plus le chiffre d'affaire divisé par le nombre de salariés sera faible. Sa contribution pour le chômage sera donc faible.

Au contraire, une entreprise qui délocalise et qui importe massivement fera un gros chiffre d'affaire par salarié. Sa contribution pour le financement du chômage sera élevée.

Cette taxe pesant sur le chiffre d'affaire, les charges sociales baisseront et rendront les entreprises qui travaillent en France plus compétitives et permettra d'augmenter le salaire net des salariés qui ne cotiseront plus à l'assedic.

Fondée sur une grille cette taxe aura un effet de seuil positif. Une entreprise qui sera proche d'une tranche de taxation pourra en recrutant un salarié supplémentaire passer dans une tranche inférieure et donc financer en partie le nouveau salaire avec la baisse de la taxe pour l'emploi. 

Ceci est juste une mesure concrète et réaliste. 
 


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • on PEUT TROUVER DE L ARGENT POUR L EMPLOI....

    OU :
    - réduire députés et sénateurs a 100..................100 sénareurs et 100 députés
    _ réduire les communes de 366000 a 3000 communautés
    -supprimer les conseils généraux ...trop dépensiers...
    UN NOMBRE DE MINISTRES RESTREINT COMME POUR L ALLEMAGNE.LE MODELE POUR NOTRE BOUFFON MAFIEUX...............
     CELA SE SOLDERAIT PAR
    40 MILLIARDS PAR AN D ECONOMISES..


    • Ultraero Ultraero 28 février 2012 12:12

      Tout ce que vous dites me parait indispensable....


    • iris 28 février 2012 12:32

      a kalki
      bien de vous lire de nouveau


    • Txotxock Txotxock 28 février 2012 11:25
      • Le travail étant la seule source de création de richesses réelles,

      Oups  ? Après un pareil présupposé, aller au delà est au dessus de mes forces....

      • JL JL1 28 février 2012 11:39

        « Après un pareil présupposé, aller au delà est au dessus de mes forces. » (txotxock)

        Je comprends : avec si peu de forces, vous ne devez pas créer beaucoup de richesses, vous, hein ?

         smiley


      • jef88 jef88 28 février 2012 21:03

        Je corrige !
        Le travail productif étant la seule source de création de richesses réelles,

        la paperasse est improductive ....


      • JL JL1 28 février 2012 11:41

        Bonjour ultraero,

        oui, il est clair qu’il y a là une piste. Je le dis d’autant plus facilement que j’ai évoquée depuis déjà bien longtemps. Mais il est clair aussi, qu’il faut pour qu’elle soit exploitée, un changement de majorité au pouvoir.


        • jef88 jef88 28 février 2012 11:44

          Pas bête ! Mais il suffit que l’entreprise délocalisatrice délocalise son siège social (il suffit d’avoir une adresse) dans un paradis fiscal, pour que tout tombe à l’eau .....


          • Ultraero Ultraero 28 février 2012 18:46

            A ce moment là, ce n’est plus une entreprise française...mais une entreprise étrangère comme n’importe quelle autre...

            C’est l’adresse du siège social qui définit la nationalité de l’entreprise.

            D’autres taxes, douanières, environnementales par exemple, seraient à mettre en place dans le cas où ses produits viendraient concurrencer de façon déloyale nos productions locales.


          • jef88 jef88 28 février 2012 20:59

            Les produits, par exemple, chinois ne nous font pas une concurrence déloyale ?
            AUCUN CANDIDAT ne propose de les taxer ....


          • Ultraero Ultraero 28 février 2012 21:58

            Si, certains mouvements politiques le propose....mais il faudrait s’affranchir des traités européens...

            Toutefois, sans parler de taxes douanières ou autres...

            Les produits chinois sont importés des importateurs français...donc entreprises françaises...importateurs qui peuvent donc être taxés sur le chiffre d’affaire selon le principe que nous proposons...


          • Ultraero Ultraero 28 février 2012 22:01

            Si, certains mouvements politiques le proposent....mais il faudrait s’affranchir des traités européens...

            Toutefois, sans parler de taxes douanières ou autres...

            Les produits chinois sont importés par des importateurs français...donc entreprises françaises...importateurs qui peuvent donc être taxés sur le chiffre d’affaire selon le principe que nous proposons...


          • Ultraero Ultraero 1er mars 2012 12:23

            Pour répondre plus précisément au cas d’une entreprise qui délocalise son siège social...

            La localisation du siège n’intervient que pour l’IS, ce qui est déjà une anomalie, car l’IS devrait être payé dans le pays où est réalisé le Chiffre d’Affaire au pro-rata du CA, y compris pour l’IRPP.

            Une socièté, quelque soit son siège, paie des charges sociales et la TVA en France puisqu’il s’agit de CA réalisé en France et de salariés employés en France.Donc la taxe pour

            l’emploi sera payée en France sur le CA réalisé en France.

            Pour résumé, la localisation du siège social ne pose aucun problème.


          • iris 28 février 2012 12:30

            il faut travailler seulement pour des choses essentielles aux etres humains


            • anatole archibald anatole archibald 28 février 2012 13:59

              Ingénieux et intéressant dispositif, dans l’absolu j’aime assez, mais à approfondir

              Par exemple : Je délocalise la production en Chine, la force de vente (auparavant implantée en France) en Allemagne voire en Tunisie et je fais 1 milliards de Chiffre d’Affaire sans aucun personnel en France. Que fait on ?

              Est on sur de retrouver le même niveau de financement du Chômage ? les entreprises vertueuses ne risquent elles pas de payer pour les ’’délocaliseurs’’ ?. Quid du transfert de la taxe sur le coût du produit qui, pour le coup, booste le Chiffre d’affaire, aggrave le montant de la taxe et impacte le pouvoir d’achat de tout un chacun ?

              malin mais à approfondir, me semble t’il

              La solution à mon sens : Le Revenu Minimum Décent compris entre le salaire médian mensuel net féminin 1512 Euro et le Pib individuel mensuel 2300 €uro. Quoiqu’il arrive tout un chacun le perçoit ; Adieu chômage, Bonjour formation continue choisie.

              Pour tout savoir sur le Revenu minimum Décent rendez moi une petite visite sur fcb.


              • Ultraero Ultraero 28 février 2012 14:34

                A la question : que fait-on ?


                C’est simple, 1Md de CA sans salarié en France....La quotient salarial est alors maximal...donc taxé au plus haut niveau...


              • anatole archibald anatole archibald 28 février 2012 15:27

                Vous taxez en Allemagne en Tunisie ? Sauf à réintroduire feu les droits de douanes. sinon je vois pas comment. Vous ne tenez pas compte du fait qu’il n’y aucune représentation physique en France de l’entreprise délocalisée. 


              • jpm jpm 28 février 2012 15:57

                @ Anatole Archibald, pourriez vous nous en dire plus sur votre Revenu Minimum Décent... et comment vous le financez ? En quoi diffère t´il du Revenu Universel (RU) ou du Revenu Minimum d´Existence (RME) ?

                Par curiosité qu´est ce que le salaire médian mensuel net féminin... et comment vous obtenez ce chiffre de 1512 euros ?

                Qu´est ce que le Pib individuel mensuel... et comment vous obtenez 2300 euros... je pencherais davantage pour 3200 euros soit 2500 milliards annuels / 65 millions de français / 12 mois = 3205 euros mensuels.
                Et dernière question... c´est quoi fcb ?


              • Ultraero Ultraero 28 février 2012 18:18

                Le principe n’est pas ici de taxer les marchandises, nous ne parlons donc pas de droits de douane.

                Nous taxons le Chiffre d’affaire des entreprises françaises. Les entreprises tiennent une comptabilité, des comptes consolidés...il est don facile de connaitre ce chiffre d’affaire et donc de le taxer. Peu importe où elles produisent, ce qu’elle produisent.

                Ce système permet de favoriser celles qui emploient en France par rapport à celle qui délocalisent.

                Le seul moyen pour elle d’échapper à cette taxe, c’est de ne plus être une entreprise française !!!. De toute façon il est préférable d’avoir des entreprises étrangères qui créent des emplois en France que des entreprises françaises qui n’en créent pas !!!!!!


              • anatole archibald anatole archibald 28 février 2012 19:01

                @jpm

                Le Revenu Minimum Décent, à statuer collectivement, est forcément compris entre le salaire médian mensuel net à minima et le pib individuel mensuel (produit en France) au maximum.

                Ce n’est pas ce qu’on mérite, Ce n’est pas non plus la plus-value résiduelle produite automatiquement du fait des investissements passés, non. c’est juste ce qu’il faut à chacun pour vivre décemment. Point. Bien évidemment parce que nous faisons tous partis de la communauté et rien que le fait d’exister est générateur de production de richesse au profit de tous.

                Le Rmd est libellé en Euro et/ou en €uroFrancs. Vous allez détester. Calqué sur le principe du Ticket restaurant, les €uroFranc s’acquièrent soit par échange de tout ou partie des revenus sociaux soit via les entreprises comme pour les ticket restaurant en complément du salaire net pour venir égaler le Revenu Minimum Décent retenu.

                Mais vous allez aimer les Fonds générés par le RMD à disposition de tout un chacun sans condition et sans discrimination pour la création d’actif productif synonyme d’activités voire activités salariés.

                Selon l’insee, le salaire médian est le salaire qui partage les salariés de France en 2 groupes de même nombre. La moitié des salariés de France gagnent plus de 1600 €uro net quand l’autre moitié gagnent moins de 1600 €uro (dont 1512 €uro pour la gente féminine et 1700 pour les hommes - voir tef 2011 de l’insee), à ne pas confondre avec le salaire moyen qui lui est supérieur.

                En effet, c’est pas faux, le Pibim est tel que vous l’expliquez. Il se trouve que par convenance personnelle, pour fixer une limite maximale au RMD, je n’inclus pas l’apport extérieur au pays qui est d’environ 600 milliards me semble t’il.

                Dsl pour facebook.


              • anatole archibald anatole archibald 28 février 2012 19:15

                @l’auteur

                Ok vu comme ça c’est jouable avec la bonne loi qui va avec. Dommage de ne rien pouvoir faire pour les fausses étrangères qui s’installent à la frontière et qui font leur CA en France.

                Encore une fois j’aime bien l’idée.


              • 08 AOUT 28 février 2012 14:28

                Bonjour,

                A priori, c’est une bonne idée, à approfondir tout de même.

                Je me demande quel parti, ou quel candidat, serait disposé à la mettre en oeuvre... Car c’est bien là que le bât blesse.

                Quant à l’idée de RMD d’Anatole Archibald, elle me ravit, car l’idée d’être payée pour m’épanouir, me cultiver et me consacrer à mes proches me fait rêver. Merci pour ce petit moment d’utopie.


                • Ultraero Ultraero 28 février 2012 15:02

                  Approfondir certe...

                  Il faudrait diffuser cette idée afin que des économistes puissent chiffrer cette mesure....


                • anatole archibald anatole archibald 28 février 2012 17:56

                  @ 08 AOUT

                  Si j’ai pu vous rendre heureux ne serait ce qu’un tout petit instant, j’en suis fort aise.

                  Utopie, c’est mieux que de la bouillie de sansonnet, y a bon espoir pour que cela devienne la réalité de demain. Pour le coup ce serait extase permanente. Voyons voir si je peux y faire quelque chose.

                  Bien parlons RMD. Les tickets restaurants n’ont rien d’une utopie n’est ce pas. Le RSA non plus j’imagine.

                  Voyons ce que pourrait donner une transaction du style, toi qui bénéficie 400 €uro de Rsa, je te propose un échange de tout ou partie de ton Rsa contre 1512 €uro en Ticket Restaurant.

                  Imaginons une transaction de 200 €uro. Il lui restera donc 200 €uro auquel s’ajoutent 1312 €uro en Ticket Restaurant. On dira qu’il y a acquisition de 1312 €uro en ticket restaurant. Pour le coup voilà notre bénéficiaire du RSA doté du Revenu Minimum Décent de 1512 équivalent €uro. La caisse commune appelé Fonds Souverain Citoyen Hexagone récupère 200 €uro.

                  Au lieu d’appeler ça €uro ou ticket restaurant on le baptisera €uroFranc. Ça fait plus peps. Même parité que l’€uro sauf à l’échange/acquisition, non convertible en aucune monnaie €uro compris, même fonction hors acquisition de produit qui se bonifie avec le temps, non thésaurisable. et plus encore.

                  Outre l’éradication de la pauvreté et de la précarité, l’intérêt subsidiaire dans cette transaction toute bête, c’est la collecte d’€uro. Visualise un peu 13 millions de salariés, 13 millions de retraités, 3 millions de chômeurs, quelque millions encore de bénéficiaires des minima sociaux (handicapés et autres), tous sous le seuil du salaire médian mensuel net féminin (1512€uro). Visualise le budget social + de 500 milliards d’€uro. Et encore, tu ne sais pas tout, on peut aussi grâce à l’€uroFranc résorber les déficits sans douleur, j’insiste lourdement sur le sans douleur. Visualise un peu 89 milliards de déficit issus du traitement des déficits. Je ne parle même pas de la dette de 1700 milliards.

                  Eh Oui. Bingo, Jackpot. Tous les ans tu te retrouves avec une collecte de + de 100 milliards à minima avec un potentiel à 400 milliards. De quoi alimenter chaque année le Fonds Souverain Citoyen Hexagone, contrôlé par la société civile et dédié au soutien à l’activité économique, à l’investissement productif histoire de rétablir l’ascenseur social. Et tout ce qu’il faut pour soutenir l’€uroFranc. Mieux que la création de monnaie ex-nihilo bancaire.

                  A partir de là, tu peux tout remettre d’aplomb dans ce putain de pays.


                • jpm jpm 28 février 2012 20:07

                  @anatole archibald

                  Merci pour ces précisions sur Le Revenu Minimum Décent. Ok pour le montant maximum théorique… mais le montant minimum me semble beaucoup plus arbitraire… car basé sur des salaires et non pas des revenus… ce qui est très différent, surtout si ce RME s´applique aux personnes… et non pas aux ménages ? S´applique t´il par ailleurs aux enfants ?

                  Maintenant, puisque ce RMD n’est pas ce qu’on mérite, y aura t´il encore des gens qui mériteront quelque chose en plus de leur RME ? Je suis persuadé que le fait d’exister est générateur de richesse au profit de tous, mais enfin il faudra toujours des boulangers pour cuire le pain et des gens pour nettoyer nos rues… et ces gens qui font des efforts au profit de tous devront toujours être récompensés. Cela sera t´il encore possible si vous redistribuez de manière égale l´ensemble de la production nationale ?

                  Maintenant va pour un revenu assuré en monnaie locale et fondante… équivalent d´un ticket restaurant universel, capable de payer des prestations non thésaurisables uniquement dans le pays, afin d´éviter la fuite des capitaux et la conversion ultérieure en vraie monnaie.

                  Mais comment finance t´on cette monnaie locale… et surtout comment convaincre son boulanger et son bailleur d´accepter cette monnaie fondante… Ils préfèreront peut être des vrais euros pour s´acheter une vraie maison, bien durable et non fondant.

                  Je suis persuadé de la nécessité d´un Revenu Universel inconditionnel et suffisant (voir mes articles sur le sujet)… et d´une meilleure redistribution des richesses par une fiscalité plus progressive… mais je dois reconnaitre que j´ai beaucoup de mal avec la génération magique de monnaie fondante… et je reste sceptique quand j´entends parler de martingale ou de jackpots. Et si en plus ca résout les déficits du passé sans efforts… 

                  Je n´ai donc pas compris comment alimenter ce Fonds Souverain Citoyen Hexagone de plus de 100 milliards par an alors que ce même fond devra sortir au moins 18000 euros par an et par bénéficiaire (1500*12)… soit plus de 1000 milliards par an si on l´appliquait à tous les français. 

                  A vrai dire, si ce n´est pas de la création de monnaie ex-nihilo bancaire… cela reste de la création de monnaie ex-nihilo nationale (connue autrefois sous le nom de planche a billets) et je ne crois pas que nos créanciers étrangers et nationaux soient d’accord pour être remboursés avec cela smiley.


                • anatole archibald anatole archibald 28 février 2012 22:02

                  @jpm

                  L’€uroFranc est une monnaie Canada Dry, ça y ressemble mais ça n’en est pas. c’est un produit qui s’achète. Le fabricant n’est pas le Fsc Hexagone, mais une structure de gestion adhoc. Mais l’€uroFranc a, tout de même, toutes les caractéristiques d’une monnaie complémentaire fondante et temporaire.

                  Tout réside dans ce temporaire. L’€uroFranc a une durée de validité, fixé arbitrairement à 3 mois. Au delà de la date échéance, tous les €uroFrancs d’une même classe d’échange fondent en valeur et sont retirés du marché.

                  Du coup, aucun besoin de le financer, c’est un produit comme peut l’être un chèque cadeau. Le volume d’€uroFranc reste confiné à, au plus, 3 mois d’échange ou d’acquisition. Par contre il s’appuie sur le Budget social + de 500 milliards d’€uro l’an, sur le budget de l’état (en raison du comblement des déficits) et sur les richesses générées par l’EuroFrancs lui même. De plus il peut se garantir avec les actifs financés par le Fonds Souverain Citoyen hexagone.

                  Pour ce qui concerne l’inflation, le fonds est financièrement suffisamment doté pour assurer un rôle de régulateur même au prix d’une concurrence féroce. Le Fonds n’a pas d’impératif de rentabilité débridé.

                  Quand à savoir comment alimenter le Fonds Souverain Citoyen Hexagone, le mieux serait de faire une visite à ma page Facebook, Pour faire simple, les échanges de revenus sociaux et les acquisitions d’€uroFrancs par les entreprises participent pour 100 milliards. Le comblement des déficits au budget social et de l’État participe pour 89, 5 milliards d’€uro et la mutation des dettes souveraines en Actifs productifs pour 200 milliards.

                  Trop long à détailler et je ne voudrais pas monopoliser l’espace dsl


                • foufouille foufouille 28 février 2012 22:58

                  « Trop long à détailler et je ne voudrais pas monopoliser l’espace dsl »
                  mais si tu peut
                  car la ca veut rien dire


                • anatole archibald anatole archibald 29 février 2012 09:35

                  @ l’auteur
                  pardon pour mes interventions intempestives j’arrête

                  @foufouille. Voici un extrait d’un article de ma page facebook

                  Pour combler un déficit, de manière totalement indolore, qui plus est, en dégageant des liquidités exclusivement dédiées à l’investissement productif, on procède alors à

                  • -un emprunt interne ’’Canada Dry – ça ressemble à un emprunt mais ça n’en est pas vraiment un’’
                  • -auprès de tous ceux (particuliers et entreprises) qui vivent ou bénéficient du budget concerné
                  • -pour un montant égal au double de celui du déficit
                  • -au moyen d’une retenue à la source, lors de toutes transactions faisant appel au dit budget, égale au double du taux établi ou prévisionnel de déficit
                  • -immédiatement compensée en totalité (100%) en €urofrancs, monnaie ’’Canada Dry – ça ressemble à l’€uro même parité mais ça n’en est pas vraiment’’ (on s’intéressera à l’€uroFrancs un peu plus tard)

                  Techniquement, cela se serait traduit par exemple au Budget social (tef 2010) mais il en aurait été de même du déficit au Budget de la Nation. Tout comme ceux des années qui suivent.

                   Budget Social : 500 milliards d’€uro – Déficit établi : 26,5 milliards d’€uro – Taux établi du déficit : 5,3% - Emprunt interne : 53 milliards d’€uro (2 fois 26,5 milliards montant du déficit constaté) – Taux de la retenue à la source : 10,6% (2 fois 5,3% taux constaté du déficit)

                  Les incidences pour chaque bénéficiaire  : Sur 100 €uro de prestation ou de revenu voire de salaire 10,6 €uro sont retenus et compensés dans la foulée par un reversement de 10,6 €uroFranc équivalent €uro. Aucune perte de pouvoir d’achat à déplorer, l’emprunt (interne) est de fait remboursé.

                  Les incidences au budget social  : L’emprunt interne génère une recette de 53 milliards d’€uro dont

                  • -26,5 milliards d’€uro viennent combler le déficit et non pas l’éradiquer
                  • -26,5 milliards d’€uro disponibles, sont affectés au Fonds Souverain Citoyen Hexagone 2.

                  Les incidences pour les cotisants (entreprises et particuliers)  : Aucune restriction sur les prestations (déremboursement, franchise séjours hospitaliers) ni augmentation de cotisations (par contre des réajustements significatives à la baisse deviennent envisageables sans effets papillon pervers en retour).

                  Les incidences sur l’investissement productif  : Le dispositif FSC Hexagone 2 exclusivement dédié à l’investissement productif, à disposition de tout un chacun (sans discrimination ni restriction pour une création volontariste d’actifs productifs de service/industriels/commerciaux), réceptionne la collecte en €uro (89,5 milliards d’€uro bon an mal an quand même) et participe à la réactivation, à la renaissance de l’ascenseur social.

                  Les incidences sur la dette sociale souveraine  : La compensation de l’emprunt interne « Canada Dry » dans l’instant et dans sa totalité induit la non-existence même de la dette et in extenso celle de sa charge. La création d’actif productifs induit pour sa part des ’’emplois-sources’’ de cotisations sociales supplémentaires qui viennent, de concert avec le dispositif, consolider la protection sociale dans son autosuffisance financière.

                  Et voilà c’est plié, nous venons non seulement de sectionner notre fameux tuyau d’alimentation de la dette mais aussi d’activer le financement gracieux et pérenne des actifs productifs qui nous faisaient cruellement défaut. Est ce à dire que c’est le moment de se le sabrer ce champagne ?

                  @jpm

                  Non les enfants non majeurs ne sont pas concernés

                  je cite ’’... et surtout comment convaincre son boulanger et son bailleur d´accepter cette monnaie fondante… Ils préfèreront peut être des vrais euros pour s´acheter une vraie maison, bien durable et non fondant.’’

                  C’est pas faux mais l’€uroFranc va s’immerger dans l’économie

                  Par exemple l’€uroFranc est un moyen de paiement des Pv (mais pas de l’impôt) ; L’€tat dans le cadre du comblement du déficit tel que décrit plus haut devient un acteur majeur de la diffusion de l’€uroFranc. Il retient à la source et compense avec des €uroFranc qu’il acquiers ou reçoit en paiement des PV ou des documents administratifs. Pour le coup il y a donc un intérêt à posséder des €uroFranc. Au pire pour les récalcitrants il leur faudra faire face à la concurrence financée par le Fonds Souverain Citoyen Hexagone.

                  Il y a une différence fondamentale entre posséder des €uro ou des €uroFranc. Croire qu’on va s’arrêter de travailler est juste immature. Au mieux les €uroFranc sont un complément au Revenu en €uro au pire c’est un moyen d’existence pour les plus fragiles en attendant mieux. Ceux qui détiendront des €uro grâce à leur travail seront toujours privilégiés par rapport à ceux qui n’ont que des €uroFranc pour vivre ... décemment.


                • jpm jpm 29 février 2012 10:38

                  Bonjour anatole archibald

                  Encore merci de répondre à mes interrogations. Votre système semble intéressant… mais je dois bien reconnaître que je suis un peu comme Foufouille, je n´y comprends rien.

                  Pour ne pas polluer l´article de l´auteur, je vous propose de continuer cette discussion sous l´un de mes articles sur le Revenu Universel… qui semble un lointain cousin de votre RME.

                  http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/un-revenu-universel-est-il-108224

                  J´ai donc un vrai problème avec votre approche chèque cadeau… ou chèque restaurant. Dans les deux cas les chèques sont financés par de vrais euros… et il n´y a pas de création de monnaie à proprement parler. De la même façon, lorsque « j´achète » un billet de 100 euros au distributeur… je l´ai financé par une dépense sur mon compte en banque. Le seul avantage c´est que mon billet a une durée de vie supérieure à vos chèques restaurant… et qu´il reste toujours échangeable contre de vrais euros… en pièces… ou en petites coupures.

                  Je ne comprends donc votre affirmation « aucun besoin de le financer, c’est un produit comme peut l’être un chèque cadeau ». Pour reprendre votre exemple précédent, le chèque restaurant est financé en intégralité par l´employeur… et le salarié… et aussi un peu de manière détournée par l´URSSAF et l´Etat qui acceptent de ne pas prélever de cotisations sociales et d´impôts. Mais la société qui émet ses chèques reçoit bien un payement en Euros de la contrevaleur des chèques. C´est d´ailleurs intéressant de noter que les chèques déjeuner sont gérés par une Société coopérative de Production (SCOP) tout à fait rentable (voir ci-dessous).

                  http://www.cheque-dejeuner.com/une-entreprise-pas-comme-les-autres/sommaire.jsp

                  Je reste donc intéressé de savoir comment vous financez votre Fonds Souverain Citoyen hexagone, en dehors du transfert du budget social.

                  Je suis également curieeux de l´approche monnaie locale et fondante… mais si je préfère encore les bons vieux euros smiley


                • JL JL1 29 février 2012 11:16

                  Anatole Archibald a écrit plus haut, hier :

                  "Le Revenu Minimum Décent, à statuer collectivement, est forcément compris entre le salaire médian mensuel net à minima et le pib individuel mensuel (produit en France) au maximum. "

                  Or, si je ne m’abuse, le PIB ramené à l’individu français est de l’ordre de 2500 euros mensuels, enfants et vieillard compris et le salaire médian, de l’ordre de 1800 €.

                  Brave AA, et même AAA, qui nous promet un revenu minimum décent compris entre 1800 et 2500 euros mensuels. Pour une famille avec 3 enfants, cela fait plus de 9000 € mensuels.

                  C’est Byzance !

                  Je comprends que jpm soit interpellé : c’est plus fort que le RU dans ses hypothèses les plus exaltées.


                • jpm jpm 29 février 2012 11:33

                  Bonjour JL, effectivement je suis étonné par ce nouveau système, mais je crois que c´est assez différent du Revenu Universel... et plus proche du Revenu Citoyen de Villepin qui consiste à garantir un revenu minimum décent à chaque personne... en complétant les rémunérations de ceux qui sont actuellement en dessous du revenu médian. Mais ce qui n´est pas clair c´est comment cette mesure s´applique aux ménages avec ou sans enfants. A ce propos, Anatole Archibald a précisé plus haut que les enfants étaient exclus.

                  Non ce qui m´interpelle le plus, c´est cette notion de bons cadeaux en monnaie fondante... créée ex-nihilo. Ca semble plus fort (et plus magique) que les monnaies régionales dont vous m´aviez donné les références une fois smiley

                  J´espère donc en savoir plus bientôt.


                • JL JL1 29 février 2012 12:00

                  jpm,

                  ... allez vous faire voir chez les Grecs !


                • jpm jpm 29 février 2012 12:22

                  JL, ah non surtout pas, je n´ai pas confiance dans les Euros-grecs smiley


                • JL JL1 29 février 2012 12:24

                  Ils seraient pourtant ravis, en ce moment de vous voir venir avec votre RU sous le bras !

                  Mdr !!!


                • jpm jpm 29 février 2012 12:43

                  Ben pourquoi pas, si leurs riches acceptent enfin de payer des impots... sur tous les revenus... y compris les revenus des eglises smiley


                • JL JL1 29 février 2012 13:06

                  Ridicule ! Comme vos smileys !

                  jpm, le naufrage de la pensée.


                • jpm jpm 29 février 2012 13:21

                  JL, décidemment votre mauvaise foi et vos jugements à l´emporte pièce me manquaient smiley Je préfère malgré tout me noyer dans mes pensées que la votre. Et en attendant d´avoir un jour un dialogue normal avec vous, JL, j´aimerais en savoir plus sur les idées d´Anatole Archibald.


                • 08 AOUT 29 février 2012 13:48

                  Bonjour Anatole Archibald,

                  Votre longue explication me donne à penser que vous vous êtes senti quelque peu agressé par mon commentaire. Ce n’était pas mon intention même si, je le reconnais, la forme dudit commentaire pouvait paraître ironique.

                  Lorsque je parlais d’Utopie, je me référais au néologisme créé par Thomas More, dont je vous conseille la lecture du stupéfiant « Utopia », toujours d’actualité.

                  Déjà à son époque (XVIIème siècle), il préconisait la journée de travail de 6 heures et l’éducation pour tous, entre autres choses qui, depuis, se sont mises en route ou réalisées au moins partiellement.

                  Voilà aussi pourquoi j’ai éprouvé, et éprouve encore, un si grand plaisir à l’évocation de votre idée de RMD, et pourquoi je l’ai qualifiée d’utopie, au sens politique et noble du terme.

                  A l’auteur de l’article : Toutes mes excuses pour ce débat dans le débat (une mise en abyme politique ?) hors sujet.


                • JL JL1 1er mars 2012 08:27

                  Vous parlez de ma mauvaise foi, jpm ?

                  Vous êtes l’hypocrisie personnifiée, et je le démontre à chacune de nos altercations.

                  Je passe sur le fait que vous savez très bien ce qu’il en est de mes convictions ; je passe sur le fait que vous êtes incapables de faire une intervention sans y ajouter une grimace trompeuse ; je passe sur le fait que vous ne pouvez pas ignorer que le RU serait un poison.

                  L’Allemagne donne des leçons de discipline et impose la rigueur à toute l’Europe au motif qu’ils sont eux, travailleurs, et que les autres, notamment les Grecs, seraient des fainéants ! Et vous venez là avec votre gueule enfarinée nous répéter à la manière de Goebbels que le RU permettrait aux gens de refuser ce que vous appelez le travail non choisi, et de se la couler douce !

                  Pfff !

                  Voilà faite, la démonstration que votre accusation de mauvaise foi à mon égard est une insulte du vice envers la vertu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ultraero

Ultraero
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès