Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Schadenfreunde

Schadenfreunde

Il n’y a pas de plus grand plaisir que de pouvoir faire ce que les autres ne peuvent pas faire. Pouvoir le faire, pas parce qu’on l’a mérité - ce serait normal et donc un tantinet vulgaire - mais simplement parce qu’on est soi, qu’on est ce qu’on est, qu’on est supérieur et voilà tout. Comme Dieu, quoi…

Pas de plus grand plaisir que cette littérale apothéose, mais il y en a un autre qui s’en approche… C’est le plaisir sado qu’on éprouve en voyant se casser la gueule des mecs arrogants qui se le sont bien attiré en faisant des choses qu’on ne se serait pas permis. Des choses qu’ils ont cru, eux, qu’ils pouvaient se permettre, parce qu’ils étaient comme des dieux. Parce qu’ils étaient eux, n’est-ce pas… C’est le plaisir pervers qui fait chanter aux exécutions publiques. Ça ira, Ça ira…

Il y a un nom pour ce plaisir : schadenfreunde. Pourquoi un nom allemand ? Allez savoir… On donnait des noms grecs à nos maladies et à nos angoisses, avant que des types comme Derrida ou Lacan fassent la preuve qu’on pouvait être incompréhensibles avec des mots simples, juste en prêtant aux mots un sens qui resterait un secret d’initiés. Ne tombons pas dans cette trivialité. Disons audacieusement : schadenfreunde.

Il y en a combien aujourd’hui qui, sans le dire, s’amusent comme des fous à voir s’effondrer le château de cartes du capitalisme ? Autant qu’il y en a à n’avoir rien à perdre… Ils devaient être plus nombreux qu’on ne le croyait, car la schadenfreunde est palpable, dans le métro et les cafés. Ou serait-ce que beaucoup n’ont pas encore tout à fait compris ? Compris que ce métro et ces cafés et eux-mêmes sont dans la trajectoire des débris…

Avant de rigoler des mésaventures des riches, il faudrait s’assurer d’abord que ce sont eux qui vont boire la tasse… et non pas nous. Paulson et un quarteron de législateurs aux Etats-Unis en sont à concocter un plan qui sauvera le système capitaliste… en faisant simplement absorber par le monde ordinaire 700 milliards des dettes des institutions financières et la reprise de Fannie et Freddie, quand elle aura produit ses effets, leur en aura coûté encore plus ! Ajoutez AIG et quelques babioles, on en aura pour un trillion (1 000 000 000 000). Peut-être deux. De l’agent qui va passer des rieurs vers les « victimes ».

Et alors ? Il y a bien longtemps qu’il y a deux richesses qui ne se mêlent pas, dont une qui n’est que du papier que les riches s’échangent, pourquoi s’en inquiéter ?… C’est que, cette fois, quelques-uns des crétins qui se prennent pour Dieu ont permis qu’elles se mêlent… Au lieu de garantir des rêves par d’autres rêves, on est allé coller des trillions de « richesses pour spéculer » sur des pans de réalité. Un peu de tout, mais surtout des maisons... Derrière les transactions de papier commercial, il y a donc maintenant de vraies propriétés qui sont en jeu. On est à ruiner le monde ordinaire.

On a mis la richesse réelle du monde ordinaire au clou pour garantir les spéculations des financiers. Il y a eu des bavures et maintenant on demande à l’État d’intervenir. En principe, pas de problème, l’État imprime tout le papier qu’il veut. La où ça se gâte, c’est que les financiers ne veulent pas cette fois que l’on imprime ce papier. Les financiers ne veulent pas d’une inflation qui leur ferait porter une partie du poids des erreurs qu’ils ont commises.

Alors on voudrait que ce soit le peuple qui trinque. Chantage simple des banquiers : nous tenons l’économie en otage ; vous nous donnez 700 milliards et nous la relâcherons. En attendant, nous abattrons une victime par jour. Lehman, Washington Mutual, Wachovia… Vous pensiez qu’ils étaient nos amis ? Le capitalisme n’a pas d’amis. Alors si vous croyez que vos fonds de pension et vos emplois nous inquiètent…

Medaille d’or du cynisme, on peut compter sur les médias pour présenter cette opération de brigandage comme une œuvre pie. A un poll récent de Lou Dobbs sur CNN, 91 % des Américains ont dit qu’ils ne voulaient pas payer la rançon. « Not now, not this time… » – comme dirait Obama –, mais on ne lui passe plus le micro. La presse est monolithique pour demander au peuple de prier pour que le Congrès accepte de payer la rançon.

Plus un mot sur cette opposition du peuple américain. On corrompt les congressmen un à un et, quand on aura une majorité, on procédera aux échanges : on donne 700 milliards aux banquiers, les banquiers relâchent l’économie qu’ils tiennent en otage. On demandera ensuite au peuple américain de se réjouir que ceux qui l’ont exploité « acceptent » ce tribut supplémentaire. Allez, remerciez Dieu dans les chaumières…

S’il y avait une démocratie aux Etats-Unis, on ferait la volonté du peuple. On mettrait sous tutelles les institutions financières, on nationaliserait celles qui sont en déconfiture et on pendrait – figurativement – quelques banquiers-amiraux pour encourager les autres.

On ramènerait les taux d’intérêt des propriétaires aux taux initiaux qu’on leur avait consentis, on leur prêterait l’argent nécessaire pour qu’ils puissent rencontrer leurs échéances et on indemniserait les tiers détenteurs de bonne foi des créances boursouflées à tous les paliers avec l’or qu’on prendrait dans la bourse des amiraux, avant d’ouvrir la trappe…

On verra bientôt ce que fera le gouvernement des Etats-Unis. Après, on s’adaptera au monde qui sera là et dont on ne sait aujourd’hui la forme qu’il prendra. Ensuite, on rira bien… Ensuite la schadenfreunde… si c’est le peuple qui rit le dernier.


Pierre JC Allard


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 14:30

    @ Philippe Reneve :

     Je réponds à ceux qui m’on déja répondu sur ce fil, puis je courre voir ce qui se passe à la modération... Des malentendus seraient regrettables... 

    Penant que j’y suis, je note tout de même qu’on a mis ce présent article en toute dernière position sur la page, aussi pres du trottoir que possible, comme si la fille voulait me garder l’oeil...

    Dix-sept (17) articles qui à cette heures ont recu moin de visites sont positionnées en haut de cet article sur la page. Que devrais-je en conclure ? 

    Merci de m’avoir avisé

    Pierre JC Allard





  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 17:25

    @ Philippe Reneve : Je suis passé a la modération et je troue bien un article en instance d’approbation. Auriez-vous l’amabilité de vérifier si vous l’y voyiez également ? SOMMES NOUS EN PRÉSENCE D’UN ÉTRANGE PHÉNOMENE ECTOPLASMIQUE OÙ LES CHOSES SERAIENT VISIBLE POUR MOI ET NE LE SERAIENT PAS POUR LES AUTRES. ?
     
    Excusez-moi de crier, mais vous me semblez si loin...

     PJCA


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 20:52

    @ Philippe Reeve : c’est sans doute pour éviter que l’auteur puisse suivre l’évolution de ses votes et s ’imaginer que le processus n’est pas parfaitement impartial.

     PJCA


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 14:45

    @ Philippe Reneve :

    L’aspect le plus odieux du phenomene est que TOUS les médias américains incitent activement la poulation a sohhaiter ardemment le "bail out ", s’abstenant de diffuser que 91% de la population s’y oppose. Entretemps, on corrompt ouvertement les élus pour leur faire accepter cette extorsion. Jamais l’opposition medias traditionnels vs blogues n’a éré aussi claire. En cette période d’élection, cela peut porter un coup fatal è la crédibilité de l a démocratie... déja bien amochée

    Je me demande, avec ma propre schadenfreunde, ce qui arriverait si la rocambolesque Palin décidait jeudi, au debat vice-présidentiel, d"appeler au REJET du paiement de toute rançon aux Shylocks de Wall Street.... Interesting times

    Pierre JC Allard

    http://les7duquebec.wordpress.com/2008/09/22/une-crise-de-confiance/


  • non666 non666 1er octobre 2008 19:06

    Et bien les amis, ce n’est pas ça qui va m’inciter a devenir un "journaliste citoyen".

    L’AgoraVox n’aurait elle qu’une liberté de façade ?

    NON....

    Je resterais donc prudemment dans les commentaires, on y est aussi lu.
    Jusqu’a ce qu’un comité des sages ne decide de ne garder que les commentaires des "redacteurs".

    On commence toujours par couper les tetes de la noblesse des autres avant de se reconstituer ses propres privilèges, n’est ce pas ?


  • ZEN ZEN 1er octobre 2008 13:54

    "schadenfreunde. Pourquoi un nom allemand ? Allez savoir"

    C’est Freud qui a popularisé cette notion, difficile à traduire en français avec toutes les connotations que l’auteur y mettait

    L’économie en otage, c’est bien cela, Pierre.


    • JL JL 1er octobre 2008 14:09

      Bonjour Zen, en français je vois deux expressions qui y ressemblent : "malin plaisir" et "plaisir sadique".

      En 1929, les banquiers se jetaient par les fenêtres. Ces gens là apprennent vite, vu qu’ils n’ont pas d’états d’âmes. Aujourd’hui ils seraient plutôt fondés à éprouver un plaisir sadique, et à recommencer le plus souvent possible.


    • LE CHAT LE CHAT 1er octobre 2008 14:45

      @JL

      Mon dico en teuton me dit joie maligne ! une tarte à la crême dans la tronche de BHL , c’est très schadenfreunde ! smiley


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 15:04

      Mon "schadenfreunde" a moi, c’est quand je relis tous ces articles où je disais il y a 10 ou 15 ans que cela arriverait, pourquoi ça arriverait et, ce qui est pus important, ce qu’il faudrait faire apres...

      J’aurai aussi un grand moment de satisfaction intellectuelle - mais sans méchanceté - quand General Motors sera vendu aux fonds de retraite de ses employés, comme je le disais il y a plus de 20 ans....

       PIerre JC Allard


    • SANDRO FERRETTI SANDRO 1er octobre 2008 13:54

      @ l’auteur,
      Je crois que c’est Camus, dans La Chute, qui avait dit : "pour nous, genre humain, il ne suffit pas d’étre d’étre heureux, encore faut-il que les autres soient malheureux".


      • SANDRO FERRETTI SANDRO 1er octobre 2008 17:23

        Furtif
        Oui, c’est dans "la philosophie dans le boudoir", seul ouvrage où les scènes "actives" sont entrecoupées de digressions philosophiques ( car c’est le seul ouvrage qu’il ait écrit "dehors" et non embastillé et controlé par la censure des matons)


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 17:29

        @ Sandro & Le furtif : Parlant de censure, me feriez-vous la faveur t de voir si j’’ai bien un article au Saintt Office de la Modération. Philipe Revene ne le voit plus. Bizarre...

         PJCA


      • SANDRO FERRETTI SANDRO 1er octobre 2008 17:43

        Je l’ai vu et voté ce matin.
        Mais le principe de la mise en page est qu’un article qu’on a voté (positivement ou négativement) disparait après de l’écran de celui qui a voté . Donc, je ne le vois plus, mais pour moi c’est normal.
        Cette ergonomie avait été demandée par certains pour que les nouveaux articles non votés sautent plus facilement aux yeux.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 18:15

        @ Sandro & Furtif : 

        Merci. Si rien ne se passe, j’en déduirai que le procesus suit son cours. Ensuite, je m’interrogerai. Ensuite, le cas, échéant, je questionnerai..

        "La suppression de la liste alphabétique des rédacteurs avec leurs icones est peut-être liée à cette manip.." J’ignorais. .

        "Vous seriez assez aimable de nous indiquer si vous êtes vraiment hors du coup ou si vous participez à la manoeuvre ...Le texte n’ayant rien de répréhensible hormis l’atteinte à la toute puissance...." Si nous évoluons entre deux niveaux, nous nous perdrons dans l’escalier, face a face avec l’esprit des moderateurs. Mon mail est pjca@ iname.com On pourrait jaser.

        Avez-vous reçu une plainte de Morice ou d’un de ses sbires ? ? Ce serait un signal de désamour.
        Non. Comme je suis plutôt ouvert aux articles de Morice, je comprendrais mal cette démarche.


        PJCA


      • Yohan Yohan 2 octobre 2008 01:18

        @ Pierre JC Allard
        J’ai plussé aussi. Mais je crois savoir que ce genre de prose est boutée d’office par la vigie


      • JL JL 1er octobre 2008 13:59

        @ PJCA à la lecture de cet excellent billet je tombe sur : "" Et alors ? y a bien longtemps qu’il y a deux richesses qui ne se mêlent pas, dont une qui n’est que du papier que les riches s’échangent… "" Et je me dis que, aussi vrai que la mauvaise monnaie chasse la bonne, celle des riches, ce papier qu’ils s’échangent détruit l’économie des pauvres en ce qu’elle a toujours été convertible en espèces sonnantes et trébuchantes qui portent la marque du travail des pauvres.

        Bien vu aussi ceci : "" On corrompt les congressmen un a un et, quand on aura une majorité, on procédera aux échanges : on donne 700 milliards au banquiers, les banquiers relâchent l’économie qu’ils tiennent en otage. "" C’est ainsi que cela se passe d’habitude n’est-ce pas ? Cela s’appelle ni plus ni moins du banditisme.

        Les grands médias serinent à l’unisson : "c’est le Retour du politique".

        Une privatisation des fonds publics Par Laurent Lévy, 30/9/08 : "Loin de donner à un secteur public développé les moyens sur lesquels le capital assoit sa domination, il s’agit de donner au capital les moyens de la poursuivre. Ce n’est pas à la nationalisation des banques que l’on assiste, mais à la privatisation des fonds publics".

        Privatisation des fonds publics ? Cela s’appelle un hold up.

         


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 15:16

          @ JL : Les "deux richesse", c’est la base même du type de capitalisme effronté que nous avons mis en place circa 1933, quand le libéralisme est devenu le "néo-libéralisme : tout aussi méchant... mais moins bête. C"est un peu comme remplacer la chasse par l’elevage...
          Voir ici our les raisons qui ont mené à la création des deux richesses puia à extension du principe

           Pierre JC Allard


        • libertynvice 1er octobre 2008 14:23

          Juste un détail, il me semble que le terme correct est Schadenfreude. Pas besoin de rajouter plus de N qu’il n’y en a déjà... ;)

          C’était juste histoire de passer pour un Klugscheisser.


          • Hieronymus Hieronymus 1er octobre 2008 14:50

            J’emboite le pas a Libertynvice
            je suis surpris que l’auteur de l’article
            qui emploie un mot etranger comme titre
            ne se donne pas la peine d’en faire l’exegese

            l’Allemand est une langue synthetique
            chaque terme ou concept y a au plus 2 syllabes
            c’est la brique de base a partir de laquelle les mots
            sont formes par acollement de ces differentes briques
            pour ce qui nous interesse il y a a l’evidence un "N" de trop
            le mot correct serait "Schadenfreude" qui se decompose
            (ds l’ordre inverse du Francais ou des langues analytiques)
            en Freude (la joie) precede de Schaden (le dommage)
            en gros cela signifie "rejouissance du malheur (d’autrui)"
            Bon c’est vieux comme le monde, chaque gus (meme les
            plus sympas) eprouve une jouissance interieure quand
            il constate les emmerdes des autres .. eh oui
            l’homme est ainsi fait (ca laisse a desirer)

            par contre Schadenfreunde ne veut pas dire gd chose
            "Freunde" signifie amis (pluriel) "les amis du dommage" ?
            non Libertynvice a raison, le terme juste est "Schadenfreude"


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 15:51

            @ Hieronymus & Libertynvice : 

            Merci. Ca me semble bien logique et, meme si je ne parle pas allemand, je sais tout de même que joie = Freude. Je me suis demandé pouquoi j’avais commis cet impair et j’ai remonté a un article de la Tribune de Genève du 6 juin. J’avais pris des notes... avec la coquille. C’est un article sur Rue 89, il ya une semaine ou deux, qui m’avait remis ce concept en tête. Même coquille. Curieux, j’ai vérifié dans Google et je trouve des milliers de références au meme concept freudien avec la même épellation

            Je pense que quelque part en amont quelqu’un a commis cette erreur et que, de citations en citations, la forme corrompue s’est répandue. Problème typique auquel font face les exégétes et les paléographes. 
             
            Je tenterai de corriger pour ne pas propager l’infection...
             

            PJCA


          • JL JL 1er octobre 2008 18:35

            Oui, en lisant vite on ne voit pas la faute. Der Freund c’est l’ami. Et schaden signifie nuire. Assez clair en somme. smiley


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 21:00

            Etre l’ami des problemes de quelqu’un et se réjouir de ses malheurs ne sont pas des concepts antinomiques... On pourrait meme penser qu’un auteur à la Lacan pourrait jouer sur cette distinction...

            PJCA


          • Alpo47 Alpo47 1er octobre 2008 14:31

            D’accord avec l’auteur, il y a une tentative de racketter le contribuable US. Sans doute aussi les pays étrangers soumis au chantage : Continuez d’acheter nos bons ou perdez tous vos avoirs, car le dollar s’effondrerait.

            Et en même temps, nombreux sont ceux qui s’accordent à dire aujourd’hui que ça ne servira à rien. Les CDS comptabilisent des sommes bien plus colossales (entre 45000 et 63000 milliards USD) et sont le prochain maillon fragile de l’édifice du capitalisme financier.

            On parie pour d’ici la fin de l’année ?


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 16:04

              @ Alpo47 : Je crois que c’est parti et que ca ne s’arretera que par l mise en place d’un gouvernement qui pourra rétablir une équivalence entre la richesse réelle et la richesse symbolique. Ce ne pourra être qu’un gouvernement prenant des mesures exceptionnlles dans le cadre d’’état d’urgence. Il restent a trouver le prexte et la façon de déguiser ça en démocratie.

               Pierre JC Allard 

              http://nouvellesociete.org/706.html


            • Alpo47 Alpo47 1er octobre 2008 19:49

              Mais, ça peut être simple, la vie... il suffit de laisser s’installer le chaos. Et ils y vont tout droit.
              L’intervention de l’armée s’imposera rapidement pour y faire face.
              Je fais partie de ceux qui pensent que tout cela est planifié et que demain sera bien pire qu’aujourd’hui.


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 17:58

              @ Furtif : Ciel ! Auriez-vous lu dans mes pensées ? Je soupçonne une tentative de lobotomisation dont les conséquences ne seraient pas l’amnésie mais seraient plutôt des reminiscences obsessionnelles récurrentes. Je vois maintenat des SDF partout, se multipliant comme les petits Mickeys de Fantasia sur la musique de Dukas. Revenant a Executive Action - que j’avais préféré a JFK - connaisses-vous d’un complot pour réduire a 50 le nombre des rédacteurs de AV ? Pas vraiment de preuves, mais des coincidences convergentes...


              PJCA

              PS : Venez visiter notre nouveau blogue collectif québécois

              http://les7duquebec.wordpress.com/2008/09/22/une-crise-de-confiance/


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 17:58

              @ Furtif : Ciel ! Auriez-vous lu dans mes pensées ? Je soupçonne une tentative de lobotomisation dont les conséquences ne seraient pas l’amnésie mais seraient plutôt des reminiscences obsessionnelles récurrentes. Je vois maintenat des SDF partout, se multipliant comme les petits Mickeys de Fantasia sur la musique de Dukas. Revenant a Executive Action - que j’avais préféré a JFK - connaisses-vous d’un complot pour réduire a 50 le nombre des rédacteurs de AV ? Pas vraiment de preuves, mais des coincidences convergentes...


              PJCA

              PS : Venez visiter notre nouveau blogue collectif québécois

              http://les7duquebec.wordpress.com/2008/09/22/une-crise-de-confiance/


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 18:00

              Ce doublon est involontaire. Sorry.

               PJCA


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 18:19

              @ Furtif. C’est sans doute que vous fréquentez des gens plus jeunes. Attention, la poudre de corne de licorne a 7 fois la vertu de celles des cornes de rhinos. Ce qui explique leur dispartion 7 fois plus rapide.

              PJCA


            • Parpaillot Parpaillot 1er octobre 2008 14:47

              @ PJCA :

              Merci de nous avoir très bien décrit cette prise d’otages car c’est bien de cela dont il s’agit et dont nous devrons tous en payer la rançon ...

              Mais le terme allemand exact est "Schadenfreude" et non pas "Schadenfreunde" !
              "die Freude" : la joie, mais "die Freunde" : les amis.

              Die Schadenfreude : C’est cette joie maligne, ce plaisir sadique, voire jouissif que l’on éprouve, et dont on se rassasie en assistant au malheur d’autrui, ce sentiment pervers ... Cette expression allemande très précise est presque intraduisible en français ...

              Schadenfreunde prend une autre signification que l’on pourrait traduire littérallement par "amis des dommages", éventuellement "complices des dégâts" ?...
              Y a-t-il d’autres propositions ?

              Cordialement !


              • Gasty Gasty 1er octobre 2008 14:58

                Ah oui.... ! Bien d’autres.

                Dans le c.. la balayette par exemple.


              • Parpaillot Parpaillot 1er octobre 2008 15:25

                @ Gasty :

                Peut-être pourriez-vous nous soumettre cette proposition sous forme de dessin ?

                A propos de votre dernier dessin ("Francisco Pignone"), pourriez-vous nous en concocter un autre pour le plus grand plaisir des amis d’AV, avec le même personnage (le même acteur si vous préférez ...), mais relooké en Fred Astair danseur de claquettes, mais avec talonnettes naturellement ... Quant au choix de la partenaire, Ginger Rogers ou autre, c’est à votre choix ... N’y a-t-il pas là un filon à exploiter ?...  smiley

                Bien à vous !

                PS : Mes excuses à PJCA pour avoir squatté son article ...


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 16:10

                @ Parpallot : Je trouve du sens aux deux expressions. Laisson Sigmund en décider smiley. Moi, j’y perds mon latin...

                PJCA

                 P.S "by any other name... " c’est tout de même une déplorable attitude, n’est-ce pas ?


              • JL JL 1er octobre 2008 18:38

                @ Parpaillot, je défile et m’aperçois que vous avez dit avant moi ce qu’il convenait au sujet de cette coquiile. Au plaisir de vous lire.


              • Parpaillot Parpaillot 1er octobre 2008 20:32

                Forest,

                Je salue ici votre culture !...

                Hymne à la joie de Schiller ...

                Bravo pour ce jeu de mots qu’il fallait trouver et vive l’Europe quand même !

                Cordialement !


              • Parpaillot Parpaillot 1er octobre 2008 20:33

                Commentaire mal placé, désolé !


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 16:19

                @ Tous :

                 Remettant les pendules a l’heure, cer article a grimpé de quelques rangss sur la page... I reste loin derrier ele rang que lui mriterait le fait qu"il est le troisieme en termes de commentaires reçus... mais bah, on ne devrait se battre que pour des principes

                 Pierre JC Allard.


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er octobre 2008 21:15

                  Je n’ai pas suivi ce débat. Vous faites allusion a un photo qui aurait fait la une puis aurait ete retirée ? Éclairez-moi,.

                   PJCA


                • Jean-Paul Doguet 1er octobre 2008 16:34

                  Le mot allemand est bien sûr Schadenfreude et pas Schadenfreunde, qui existe par ailleurs et veut dire les amis des dégats. Pourquoi pas en fait ?


                  • dup 1er octobre 2008 18:08

                    non , c’est pas de la Schadenfreude ,mais un soulagement de voir la vérité et le réalisme poindre son nez. L’économie sert à faire vivre les gens et leur assurer un retraite déçante . La valeur d’un objet se mesure au désir qu’a l’acheteur d’acquérir l’objet pour ses besoins . Ce qui se passe c’est qu’il y a des traders qui spéculent sur le désir d’un autre trader qui aurait le désir d’acquerir mais qui n’en nullement besoin pour le revendre plus cher à quelqun qui en a l’emploi. Perversion à l’état pur. Jamais des jeux d’écriture n’ont produit des richesses. Tout cet argent à été dévié des circuits de production . Quand le banquier vous explique que ça l’interesse pas un intérêt de 4 à 6 % pour une PME ,mais qu’il se fait 15 à 20 % sur des grosses sommes on se sent rejeté. C’est le père de famille qui au lieu d’apporter sa paie à la maison ,va la jouer au casiono . Tant que ça marche tout le monde est content ,mais les casinos produisent rien.
                    Non la schadenfreude c’est plus un soulagement ,même si on a tous été floués.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès