Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Second Office sur Second Life

Second Office sur Second Life

Le cabinet américain Gartner affirme que les espaces virtuels joueront demain un rôle important dans le monde des affaires. Et pourquoi pas imaginer qu’après-demain les bureaux seront remplacés par des espaces virtuels ?

Second life est incontestablement le dernier lieu à la mode. Cet univers 3D où l’on peut balader un personnage de bande dessiné, nommé avatar, connaît une fréquentation croissante. Le site annonce que son monde comprend six millions de créatures virtuelles. Même si ces chiffres sont contestables et que des statistiques officieuses annonce 200 000 avatars actifs, il est incontestable que ce phénomène fait couler de l’encre.

Les projecteurs médiatiques étant braqués sur cet univers, les entreprises viennent y soigner leur image. IBM, Adidas, Dell, Nissan, Mazda, Fox, Budweiser, Renault F1, Cetelem, Lacoste... La liste des sociétés qui prennent pignon sur le Net s’allonge de jour en jour. Officiellement, les entreprises ne viennent pas uniquement pour se montrer, elles vendent des produits virtuels et testent ceux qu’elles envisagent de vendre dans le réel. Si l’activité n’est pas vraiment profitable, c’est un moyen de justifier l’investissement conséquent qu’il faut réaliser pour poser ses marques dans le virtuel. IBM aurait dépensé 10 millions de dollars par pour implanter sa présence virtuelle.

Le phénomène Second life a-t-il de l’avenir ? Des experts affirment que ses jours sont comptés. L’audience trop restreinte (Les 4 millions d’utilisateurs sont dérisoires comparés aux 130 millions de pages MySpace ou aux 80 millions de comptes Habbo Hotel ?), l’absence de performance technologique (la prise en main d’un avatar est fastidieuse, les déplacements pénibles...), les mécanismes commerciaux archaïques (faire du shopping à Second life n’est pas une partie de plaisir)... Ils pensent que l’effet de mode passé, les entreprises plieront bagage.

Si Second life ne dure que le temps d’une surexposition médiatique, cela ne sera pas pour autant la fin des mondes en 3D. Au contraire, le cabinet américain Gartner affirme qu’en 2011 80 % des internautes auront un avatar dans un monde virtuel et que ces espaces joueront un rôle important dans le monde des affaires : “Les aspects collaboratifs et communautaires de ces environnements seront dominants dans le futur et des transactions commerciales significatives existeront même si elles risquent d’être limitées à des marchés de niche, qui doivent être dès maintenant clairement identifiés”. précise l’analyste Steve Prentice.

Le Gartner, pensant que ces mondes virtuels auront un impact significatif sur la vie de l’entreprise dans les cinq ans, recommande aux entreprises d’expérimenter ces univers en s’interrogeant sur la manière dont les activités du monde virtuel peuvent miner ou influencer leur société ou ma marque dans le monde réel. Vu l’absence de stabilité de ces univers, ils les incitent à ne pas y planifier des projets importants et à y observer plus les bénéfices communautaires que commerciaux.

Si le Gartner s’arrête-là dans ses perspectives, on peut imaginer que demain ou après-demain, les entreprises n’investissent plus dans des bureaux mais dans la construction d’un univers virtuel. Les salariés localisés dans tous les coins de la planète travailleraient à partir de chez eux. Le privilège de la hiérarchie serait alors de pouvoir disposer de plusieurs avatars à leur image. Fiction ou prévision ? Si l’avenir le dira, il est clair que des données comme le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources naturelles vont obliger les entreprises à changer leurs habitudes.


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 16 mai 2007 10:17

    Article intéressant. AgoraVox est en train de tester des choses sur Second Life pour éventuellement y mener des débats. Si parmi vous il y a des volontaires capables de bâtir des espaces virtuels sur SL n’hésitez pas à vous manifester ! smiley


    • Krokodilo Krokodilo 17 mai 2007 01:07

      J’espère qu’il s’agit d’un projet en français ?


    • nat.faure 16 mai 2007 12:14

      Agora sur SL ca serait genial, pour le moment c est tres nul, il n y a rien a faire, rien a dire. Je vais 10 minutes par semaine en esperant ne pas avoir ete trop défiguree. Pas question pour moi de payer quoi que ce soit. Souvent, j ai peur, je me retouve dans des endroits plus que louches.


      • La mouche du coche La mouche du coche 16 mai 2007 15:37

        Nat. Faure,

        Pourrais-tu nous faire des liens vers ces endroits « plus que louches » sur SL dont tu parles ? Moi je n’y ai vu que des endroits plus que nuls, mais je n’ai pas dû appuyer sur les bons boutons. smiley


      • nat.faure 16 mai 2007 16:34

        a La mouche... Sur SL je n y ai vu moi aussi que des endroits plus que nuls. Et les endroits louches, c est en « volant » puis je m ecrase lamentablement sur le sol et je tombe sur des endroits louches, mais je ne sais pas lesquels, je crie que j ai peur, j entends des « lol » , ce qui semble etre le language de SL. En fait, je voulais aller sur l ile verte mais je suis tombée dans l eau, il y avait des requins, j etais effrayée, j ai visité un musée a Paris 1900 , bien fait mais sans plus, j ai voulu loué un magasin pour exposer mes collages faits sur internet avec mes tableaux genre M .Monestier, mais la aussi , c est trop cher. Jai gagne 150 euros en répondant a un questionnaire en anglais dont je comprenais le sens, mais je ne savais pas de quoi ils parlaient exactement. Enfin Agora, ca serait bien.


      • La mouche du coche La mouche du coche 16 mai 2007 16:47

        Et oui voler ce n’est pas facile ! smiley

        N’est pas la mouche du coche qui veut. smiley


      • jamesdu75 jamesdu75 16 mai 2007 12:54

        J’ecoutais une emission il y à quelques jour. Et des acteurs de la net economie, était pls porté sur le fait que second life sera le navigateur du futur web 3.0

        Je n’en suis pas sur, mais il à un avenir dés qu’il sera mieux programmé et moins lourd d’utilisation. Pour infos l’autre jor j’ai filmé une manif anti sarko et Lepen. J’y suis pas retourné deuis mais je sais qu’il y en eut d’autres.

        Sinon Agora ur second life, c’est pas une mauvaise idée. Je suis pas contre pour aider a batir quelque chose.

        http://mycrazyworld.canalblog.com/archives/2007/05/01/4795297.html


        • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 16 mai 2007 13:05

          Merci pour ce lien. Avez-vous des compétences techniques pour bâtir sur SL ?


        • jamesdu75 jamesdu75 16 mai 2007 23:14

          Bonjour, non aucune mais ayant déjà essayé, c’est beaucoup moins complexe qu’un 3dsmax ou Lightwave (il n’y pas de gestion de lumiére ou texture).

          Je crois avoir entendu parlé d’un petit soft qui gére beaucoup mieux la construction et ou l’on peut importer des objets mais j’en suis vraiement pas sur.


        • La mouche du coche La mouche du coche 16 mai 2007 15:55

          Avec SL on quitte pour moi ce qui faisait la merveille d’internet : La conversation hors du temps. smiley

          Sur Agoravox et sur mon blog, je fais un article et une conversation s’engage avec le monde entier sans limite de durée, de présence, etc. On peut préparer sa réponse, la préparer, répondre un mois après, etc. On n’a pas besoin d’être ensemble au même moment pour discuter ensemble, c’est extraordinaire.

          Avec SL, on perd tout cela. Et cela donne des conversations fébriles de très faible qualité. Vous pouvez le vérifier sur le site de Loic Le Meur qui en a enregistré quelques une. smiley

          Il est d’ailleurs lui-même en train d’abandonner son « ile Sarkozy » comme il l’a dit dans un journal. smiley

          Désolé smiley


          • Aldoo Aldoo 16 mai 2007 16:41

            Ah que dire de Second Life ?

            Déjà, ce qui m’a intrigué, c’est que ça fait quelque temps qu’on en parle dans les médias traditionnels (et de plus en plus aujourd’hui)... mais que la blogosphère s’en fait un écho quasi-nul. Au point que j’ai cru jusqu’à peu que c’était un non-phénomène, surexposé à cause du fantasme cyberpunk des années 80, où ce qui tenait lieu d’internet était un monde virtuel en 3D, conception à laquelle en étaient peut-être resté une grande partie des non-internautes.

            Mais voilà, il y a déjà 6 millions de comptes créés, ce n’est pas encore autant que sur les gros MMORPG, mais ce n’est pas si mal. Donc soit, je prends acte, c’est un véritable phénomème à l’heure actuelle.

            Maintenant, j’apprends dans cet article que les experts pensent que les jours de SL sont comptés parce que ce monde se prète pour l’instant assez mal au business en ligne. Là, j’ai envie de dire « et alors ? ». Pour m’être enfin mis à SL, je constate que celui-ci est déjà bien assez pollué comme ça par les affichages commerciaux ! Ouste, circulez, vendez votre camelote ailleurs !

            Je pense que SL ne se porterait pas plus mal à rester non marchand, ou pas trop marchand (Linden peut encore gagner de l’argent en louant les terrains virtuels et les uploads de toute manière). Oublie-t-on qu’une grande partie du web est non marchand et n’en vit pas plus mal pour autant ?

            Cela dit, les reproches quant à la jouabilité de SL sont justifiés. Pour l’instant c’est un gros bousin bien lourd et qui plante tout le temps, qu’on tolère par curiosité pour son aspect novateur. Mais il n’y a pas d’impossibilité technique à corriger cela.

            D’autre part il n’y a pas encore grand chose à faire concrètement dans SL, à part discuter, et « jouer à la poupée » avec son avatar, c’est assez limité (mais j’applaudis pour la personnalisation de ladite « poupée » : le nombre de réglages pour l’apparence physique est impressionnant !!!). Bon et puis il y a le cybersexe, omniprésent (au point qu’ils commencent à s’en inquiéter et à proposer des mécanismes de vérification d’identité, ainsi qu’un SL pour mineurs).

            Mais heureusement, ensemble tout est possible, si j’ose dire, dans SL, qui peut servir de base technologique à de nombreuses activités en ligne, limitées seulement par l’imagination (en effet, la gestion technique bas niveau est gérée par Linden, il est ensuite facile de créer des objets et de les animer avec des scripts). Je pense que de nombreux MMORPG amateurs sont amenés à se développer à l’intérieur-même de SL (en fait, cela a déjà commencé...).

            Bref, wait and see...


          • Aldoo Aldoo 16 mai 2007 16:43

            Oups, cela devait être une réponse à l’article !!!

            Je me fais régulièrement avoir... et je ne vois toujours pas pourquoi. Je commence sincèrement à penser que ce site est sérieusement bogué.


          • Forest Ent Forest Ent 16 mai 2007 19:08

            Le problème avec SL, c’est qu’au delà du fait qu’ils clament avoir des millions d’utilisateurs, on ne sait pas combien il y en a vraiment, surtout de payants, mais sans doute pas des millions. C’est peut-être bien un business virtuel. Peut-être plus un moteur de jeux qu’un jeu ?


          • Aldoo Aldoo 16 mai 2007 19:51

            Disons une plateforme pleine de potentiel, qui a le défaut d’être un peu surexposée par rapport à son importance réelle aujourd’hui.

            Ensuite personne ne sait de quoi demain sera fait !


          • Boileau419 Boileau419 17 mai 2007 04:53

            Je doute très fort que les compagnies renoncent à leurs tours pharaoniques pour des espaces virtuels et permettent à leurs employés de faire du télétravail.

            Forcer les gens à passer le plus clair de leur vie dans des espaces restreints, surpeuplés et surchauffés fait partie des techniques de domestication du cheptel humain mises au point par les élites dirigeantes. Ils n’y renonceront que s’ils trouvent un meilleur moyen de nous rendre malades, idiots et méchants.


            • Schwarzenegger 17 mai 2007 17:41

              Belle imagination, c’est de la SF ou quoi ?


              • David Castéra David Castéra 18 mai 2007 10:43

                Liden Lab a annoncé l’ouverture prochaine du code serveur de Second Life, à ce moment là, les freins à la création d’unviers virtuels propriétaires mais connectés entre eux aurant disparus, le voila le futur du web.

                Concernant la présence d’Agoravox dans SL, dommage qu’elle arrive après la campagne présidentielle. Pour y avoir un peu pris part et contrairement à ce qu’on peut entendre et lire, il y a des choses valables à réaliser dasn SL ou autre univres virtuels en terme de débats citoyens.

                lors Agoravox dans Sl brav et n’hésitez pas à me contacter in game, moi c’est Emmen Tal.


                • artsys 18 mai 2007 11:06

                  Bonjour à tous.

                  Je vois comme d’habitude que beaucoup en parle sans trop savoir de quoi il en retourne. Une bonne présence dans Second Life est un question de moyen financier c’est tout. Et nous savons de quoi nous parlons car nous travaillons dans Second Life pour les plus grandes entreprises du monde.

                  Curieux tout de même de voir que tout le monde y va de ses articles, commentaires etc.. Et personne ne nous a jamais demandé quoi que ce soit à titre d’information, de renseignement, sur comment marche Second Life. Que font les entreprise dedans...

                  Je me demandes quand même commente travail les journalistes.

                  Nous avons été la 1ere entreprise Française à offrir de véritable service de réalisation dans Second Life. Nos clients nous trouvent très facilement, par contre les journalistes et autres nous ne les rencontrons jamais.

                  Si je vous donnes ici la liste de nos références clients vous allez être vert.

                  Je ne comprends vraiment pas vos méthodes d’investigation.


                  • Hugues AUBIN 21 mai 2007 18:23

                    Oui...moi je vois bien Agoravox dans Second Life et, tout en évitant les coins louches ou sans intérêt, je dois choisir tous les jours tellement l’offre y est abondante (La fiesta de la coopération francophone et de ses 3000 membres ou une conférence sur le marais poitevin samedi dernier à 21h00 par ex...finalement, ça a été une réunion avec une bibliothécaire de Glasgow...).

                    Je suis également très intéressé par les modes d’échange, de partage et de diffusion des textes, sons et images dans les mondes virtuels. Emmen Tal est le mécène de notre projet (voir plus haut) pour la mise à disposition du terrain.

                    Contactez moi donc...nous en reparlerons dans SL.

                    Hugobiwan Zolnir Projet Bibliotheque francophone de SL http://sldirect.blogspot.com

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès