Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Sénat fin des haricots

Sénat fin des haricots

L’absentéisme s’est invité depuis longtemps sur les bancs du Sénat, et les quelques présents disséminés ça et là, assis bien au chaud, accumulent avantages et privilèges.

Notamment sur la question du chauffage.

Au moment ou le gouvernement décide de taxer un peu plus les ménages, et fait des cadeaux généreux aux entreprises afin de récupérer 30 milliards d’euros éventuels, il existe des pistes qui méritent pourtant le détour.

Le magazine capital de novembre 2011 avait listé 80 milliards d’économies réalisables en regardant de plus près les gaspillages divers et variés pratiqués au sein de notre belle république.

On y trouvait pèle mêle des grands projets inutiles, dont l’aéroport, voulu «  international  », projeté à Notre Dame des Landes, estimé à 4 milliards d’euros, (lien) mais aussi le projet LGV-Fret Lyon Turin, pour 26 milliards, (lien) le projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure (25 milliards) tout comme l’EPR, (7 milliards) ou même Iter (15 milliards sur une enveloppe globale dont plus de 7 milliards pour l’Europe). lien

Si on ajoute pour la bonne bouche le Canal Seine Nord, le port de Montpellier à 8 km de la mer, le Pentagone Français, et tous les projets inutiles de LGV français dénoncés dans la Charte de Hendaye (lien) un joli gaspillage pourrait être évité. lien

Dans cette liste, le magazine s’était penché aussi sur le Sénat et on y apprenait qu’en autres avantages les 348 sénateurs percevaient une prime de 4035 euros par an qualifiée de « prime individuelle de chauffage  ».

Cette prime était jusque là de 1500 euros, et l’indexation sur les cours du pétrole l’a fait grimper aujourd’hui à 4035 €. lien

La suppression de ce privilège ferait économiser à l’état 3,4 millions tous les ans. lien

Ajoutons que les 1260 fonctionnaires rattachés au Sénat ont quasi 4 mois de vacances, et sont au régime « 32 heures par semaine  ».

En fouillant un peu, on peut découvrir des pratiques aberrantes telles ces primes de nuit dont même les jardiniers sont bénéficiaires.

Ça doit être passionnant d’observer un jardinier travaillant la nuit…

De plus, les sénateurs profitent de la gratuité permanente à la SNCF en première classe, à la RATP et lorsqu’ils prennent l’avion, ils peuvent se faire rembourser 50% du coût réel de 12 déplacements aériens annuels, ce qui vaut aussi pour le/la conjoint(e) qui l’accompagne dans ces voyages. lien

Ils reçoivent en outre une prime « informatique de 1000 euros par mois.

A leur rémunération de 7100 € brut s’ajoute une indemnité « représentative de frais de mandat » de 6 240 € mensuels (non imposable) et 7 548 € correspondant à la rémunération mensuelle de 3 assistants à temps plein. lien

Cerise sur le gâteau, rien n’empêche que l’un de ces assistants soit membres de leur famille, ce dont certains ne se privent pas. lien

D’après Médiapart, ils seraient au moins une soixantaine à pratiquer cet exercice, et pour contourner la loi qui permet de n’engager qu’un seul parent, ils s’arrangeraient entre eux : « j’engage ta femme, et moi la tienne ».

Par exemple, en 2011, dans la famille Todeschini, la fille est salariée par le père, le neveu de Giselle Printz est payé par sa tante, et l’épouse de Jean pierre Masseret est engagée par Madame Printz, la fille de Jean Pierre Masseret étant sur le compte de son père, et sa belle fille étant en échange rémunérée par Jean Marc Todeschini lien

Une chatte n’y retrouverait pas ses petits.

Question retraite, les sénateurs ne sont pas les plus mal logés.

Au bout de 6 ans de mandat, ils auront une pension de 1869 €.  lien

Lorsqu’ils auront cotisé 19 ans, leur retraite sera calculée sur 36 anslien

Déjà en septembre 2008, Said Mahrane, dans les colonnes du « Point » affirmait que « les frais de personnel et les indemnités des élus sont parmi les plus importantes d’Europe ».

Il y a des records qu’on préférerait ne pas avoir.

De plus les salaires des députés et sénateurs confondus, passés de 757 millions en 2002 à 811 millions en 2006, sont en constante augmentation.

Du coup, de nombreux citoyens en viennent à s’interroger et imaginent de diminuer drastiquement le nombre de sénateurs en s’alignant avec celui des USA.

Avec 100 sénateurs pour 300 millions d’habitants aux USA, une simple règle de trois ramènerait en France le nombre de nos sénateurs à une vingtaine, ce qui, considérant l’assiduité avec laquelle ils fréquentent les bancs de leur assemblée, serait une mesure équitable et permettrait en outre de réduire le nombre de fonctionnaires qui sont attachés à cette institution.

Robert Colonna d’Istria et Yvan Stefanovitch en ont fait un livre : « le Sénat, enquête sur les super-privilégiés de la République ». lien

Ils y affirment que 120 sénateurs ne mettent quasiment jamais les pieds dans l’hémicycle, et que 120 ne s’y rendraient que de temps à autre. lien

Quand l’on songe que chaque sénateur coute à l’état 1 million d’euros par an, (lien) on voit qu’il y a là les moyens de réaliser de substantielles économies. lien

Créé en 1795, sous l’appellation « conseil des anciens  », il est devenu un Sénat conservateur sous le Consulat, et bien qu’il ait été choyé par Napoléon, afin de le rendre plus conciliant, ça ne l’empêchera pas de destituer l’empereur en 1814.

Sous la Restauration, il sera la réplique de la chambre des Lords anglaise et se donnera sous la monarchie de juillet la mission d’être « un juste milieu  » entre les excès du pouvoir populaire et les abus du pouvoir royal.

Sous Napoléon III, il sera un exemple de docilité, avant de devenir en 1875 un Sénat républicain redouté. lien

On se souvient que De Gaulle, en 1969, avait eu le projet de le réformer en le faisant fusionner avec le CES (conseil économique et social) limitant considérablement ses pouvoirs : les sénateurs n’auraient plus l’initiative des lois, lesquelles lui seraient d’abord proposées, avant d’être validées par les députés, (lien) et Lionel Jospin allait plus loin en avril 1998, envisageant sa pure et simple suppression en le qualifiant de « véritable anomalie (…) survivance des chambres hautes conservatrices  ». lien

Néanmoins, on pourrait trouver étonnant qu’il n’y ait plus trace de cette position dans le rapport récent qu’il vient de remettre au président de la république. lien

Alors bien sur, les 328 millions d’euros économisés par an, en ne gardant que 20 sénateurs en exercice ne sont peut-être qu’une goutte d’eau, mais si on observe que cela diminuerait aussi le nombre de fonctionnaires attachés à cette assemblée, ce n’est tout de même pas négligeable.

Ce Sénat, qualifié par certains de « maison de retraite de luxe pour les 4 grands partis politiques français  », de « solution d’attente pour les politiques recalés par le suffrage universel direct  », voire de « d’indemnité judiciaire aux politiques corrompus auxquels s’intéressent la justice  » est-il encore nécessaire ? lien

Bien sur, des solutions encore plus radicales existent, si l’on songe que les paradis fiscaux abritent 532 milliards d’euros de dépôts français, (lien) et si l’on se souvient que notre nouveau président, qui n’aime pas les riches, voulait s’attaquer aux paradis fiscaux.

En juin 2012, Bruno Gaccio, l’un des créateurs des « guignols de l’info », manifestant avec une soixantaine de militants du collectif « sauvons les riches » devant le siège parisien de la BNP, avait déclaré : « nous sommes là pour dire à Hollande (…) qu’il peut faire comme Roosevelt en séparant les banques de dépôts et les banques d’affaires ».

« Roosevelt l’a fait en une semaine » a-t-il ajouté « nous demandons à François Hollande de le faire au plus vite ». lien

Ne parlons pas des 8321 exilés fiscaux dont Hervé Falciani avait donné la liste, et dont 20 seulement ont régularisé, sous l’injonction de l’ex ministre du budget, Eric Woerth.

Ça représente tout de même 60 milliards d’euros. lien

Même si certains estiment l’évasion fiscale à « seulement » 50 milliards, ne serait-il pas plus citoyen de s’attaquer à ce scandale, plutôt que de récupérer les milliards manquants en multipliant les taxes.

Lever 20 milliards d’impôts supplémentaires en 2013, comme ce que vient d’annoncer le Président de la République, moitié pour les entreprises, moitié pour les ménages les plus aisés, ne sera pas de nature à relancer la croissance. lien

Les nouvelles taxes qu’il envisage, comme celle de la taxe sur la bière, ne pénalisent pas seulement les ménages les plus aisés, mais la grande majorité des français, ceux qui ne boivent que rarement du champagne. lien

Le Sénat, manquant manifestement d’imagination, à proposé de nommer un haut commissaire sur la question, ce qui est une approche plutôt timide. lien

Raison de plus pour s’interroger sur l’utilité éventuelle de cette noble institution…

Car comme dit mon vieil ami africain : « il faut accepter les coups de pieds de la vache comme on accepte son lait et son beurre ».

L’image illustrant l’article provient de « francois-ihuel-05.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (60 votes)


Réagissez à l'article

125 réactions à cet article


  • Fergus Fergus 13 novembre 2012 09:18

    Bonjour, Olivier.

    Excellent rappel des exorbitants privilèges dont bénéficient les sénateurs. L’exécutif de gauche s’honorerait si, passant outre aux cris d’orfraie de ses barons, il avait le courage de nettoyer ce qui s’apparente plus à d’extravagantes sinécures qu’à une assemblée de serviteurs de la nation.

    A delà du Sénat, les exemples cités dans cet article montrent en outre qu’il existe de prodigieux gisements d’économie budgétaire dans ce pays. Mais là aussi, remettre de l’ordre dans les écuries d’Augias des niches fiscales injustifiées et mettre sur pied une lutte sans merci contre l’évasion fiscale demande du courage. Une qualité malheureusement devenue rare chez nos caciques politiques.


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 10:13

      bonjour Fergus

      perso, je ne suis pas pour sa suppression pure et simple, puisque dans le fond c’est un organisme de contrôle...un garde fou...mais je pense qu’une diminution drastique du nombre de sénateur, et la suppression de la CES seraient de bonnes solutions, par ces temps de crise.
      merci de ton commentaire.

    • Fergus Fergus 13 novembre 2012 11:37

      @ Olivier.

      Moi non plus, je ne suis pas pour la supression pure et simple du Sénat car je pense qu’il peut avoir un rôle utile de modération du fonctionnement de l’Assemblée Nationale et être, plus qu’il ne l’est dans sa forme actuelle, un relais des régions, un peu sur le mode du Bundesrat allemand. Mais un nettoyage s’impose et, comme tu le suggères, une diminution du nombre des sénateurs.

      Bonne journée.


    • 735 députés CEE A 21000 EUROS MOIS + LOBBYSME

      577 députés francais A 20000 EUROS MOIS + LOBBYSME

      348 sénateurs ...LES USA REMPLACENT TOUT CELA PAR 100 SENATEURS PLUS UNE CINQUANTAINE DE GOUVERNEURS

      LA FRANCE A 550000 ELUS LOCAUX AUTANT QUE LES 26 AUTRES PAYS CEE ENSEMBLE

      36600 COMMUNES 36600 MAIRES .... 600 (? ?) CONSEILLERS GENERAUX ,,(,, ??)OU PLUS

      DEJA ON VOIT LE GASPILLAGE ET LE NEPOTISME QUI S EN DECOULE...


    • Arnes Arnes 13 novembre 2012 09:30

      Ne pas oublier non plus que ces honnêtes sénateurs sont aussi les pire cumulards et fiers de l’être (Rebsamen, collomb,..).


      Comme selon l’élégante expression de Roselyne « les dindes ne font pas Noel », la seule possibilité de supprimer cette aberration est un référendum.

      • JL JL 13 novembre 2012 10:10

        « selon l’élégante expression de Roselyne »les dindes ne font pas Noel«  » (Arnes)

        Pour aller un peu plus loin, trois possibilités :

        - elle ne fait pas Noël (fête pas ?) ;
        - elle ne se considère pas comme une dinde ;
        - elle est dans le discours : « faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 10:14

        Arnes

        je voulais aussi (mais je ne l’ai pas fait) me pencher sur la cave dont ils disposeraient, et qui recèlerait des trésors en matières de grands vins ?
        si quelqu’un a des infos ?
         smiley

      • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 13:13

        JL

        on devrait oublier roselyne, ça nous ferait le plus grand bien,
        laissons la justice faire son travail.
        il y a quand meme trois milliards d’euros qui auront été gaspillés en pure perte, 
        sauf pour les labos, dont je crois me souvenir que des proches du pouvoir auraient bénéficié ?
         smiley

      • JL JL 13 novembre 2012 18:32

        « laissons la justice faire son travail. »

        Bah ! C’est probablement aussi ce qu’espère Bachelot et les autres : que nous ne nous en occupions pas.


      • Gabriel Gabriel 13 novembre 2012 09:34

        Bonjour Olivier,

        Il y a bien longtemps que le sénat tout comme l’assemblée nationale ne sont plus des chambres représentant le peuple mais des rassemblements d’actionnaires élus à grands renforts d’euro généreusement distribués par des sociétés attendant un retour rapide sur investissement…


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 10:15

          Gabriel

          je partage totalement et remercie.
           smiley

        • devphil30 devphil30 13 novembre 2012 09:53

          Ces privilégiés sont une honte pour notre pays et la république.


          Faites du ménage Mr Hollande avant que la révolution ne balaye ces privilèges d’un autre temps , synonyme des avantages de la noblesse et de la cour de la royauté mais indigne d’une république endetté.

          Auront ils le courage de couper la branche sur laquelle ces privilégiés tous partis confondus en retirent que des avantages alors que la seule évocation d’un non cumul des mandats les rends déjà nerveux.

          Ou même une baisse de rémunération de 10 % , proposé par un député ump sous le mandat de sarkozy avait reçu une fin de non recevoir de tous les députés 

          Une honte ces politiques professionnel du privilège au dépend des Français

          Philippe 

          • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 10:16

            philippe

            espérons en effet que le nouveau prez agissent enfin sur les sujets essentiels,
            mais je serais surpris qu’il en parle ce soir lors de sa conf de presse...
            enfin, on verra bien
            merci.
             smiley

          • Michel DROUET Michel DROUET 13 novembre 2012 10:08

            Comment demander à des privilégiés cumulards et absenteïstes de reformer le pays pour une justice sociale plus grande ?

            Les privilégiés, tricheurs, fraudeurs et autres exilés fiscaux ne sont pas prêts de se faire du mourron.


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 10:18

              Michel Drouet

              comme le disait Philippe dans le commentaire précédent, si Hollande ne fait rien, il n’est pas impossible que le peuple s’en charge bientot.
              je n’ai rien contre le mariage homosexuel et autres propositions citoyennes de bon aloi, mais les urgences ne sont-elles pas ailleurs ?
              merci de votre commentaire.

            • Papybom Papybom 13 novembre 2012 10:31

              Bonjour Olivier

              Par conviction politique, l’électeur va porter au pinacle (l’assemblé), un député cumulard et lui demander de voter contre le cumul…

              Par conviction politique l’électeur va voter aux municipales pour une liste, sachant que la tête de liste sera élu maire. Et ce maire (grand électeur) va voter en faveur d’un sénateur cumulard et mêmes parfois ripoux comme Monsieur Guérini.

              Avant de demander la moralisation des politiciens, demandons aux électeurs, d’avoir de la cohérence dans l’isoloir. Le parlementaire est fort, car nous sommes faible. Un partie politique n’est pas une religion. Pour les deux, je suis agnostique.

              Ne demandons pas à un Président, ce que nous pouvons faire nous même.

              Cordialement.

               


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 10:46

                bien sur Papybom

                mais s’il est vrai que nous pouvons le faire nous même, nous avons déjà délégué notre pouvoir au nouveau président, et il me semble logique, voire essentiel de lui demander de tenir ses promesses...
                ceci dit, je partage totalement.
                merci et cordialement aussi.
                 smiley

              • Fergus Fergus 13 novembre 2012 11:41

                Bonjour, Papybom.

                Votre commentaire rejoint celui que j’ai posté il y a quelques jours et qui soulignait que les torts sont effectivement partagés entre les personnages politiques et ceux qui, malgré les dérives ou les abus, continuent de les porter au pouvoir.


              • Soi même Soi même 13 novembre 2012 12:11

                @ Fergus bien sur on peut toujours reproché à la masse de ne pas réfléchir, c’est pourquoi il va de notre responsabilité à agir dans le sens du bien, du vrai, du bon, et aucuns regret mis aucune révolution ne peut ignoré que c’est bien de cela qui métamorphose en profondeur les sociétés humaines et non pas l’appel à la révolte !


              • Papybom Papybom 13 novembre 2012 13:24

                Bonjour Fergus,

                «  Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays.  »

                John Fitzgerald Kennedy 20 janvier 1961.

                Déjà, nous pourrions aider notre pays en le confiant à des représentants dignes de confiance. Dans l’esprit français, l’intérêt individuel prime sur l’intérêt collectif.

                Nous avons un président qui peut sans la moindre contrainte, renier ses promesses. La seule sanction sera dans quatre ans et demi. Les sondages de popularité ne sont qu’un moyen de remplir des colonnes, pour les journalistes.

                Cordialement.


              • Soi même Soi même 13 novembre 2012 13:53

                @ Papybom, Dans l’esprit français, pour toi c’est quoi ?


              • sirocco sirocco 13 novembre 2012 20:40

                @ Papybom

                " Nous avons un président qui peut sans la moindre contrainte, renier ses promesses. « 

                Ce qu’il ne se gêne absolument pas de faire, les promesses n’engageant que ceux qui y croient !

                 » La seule sanction sera dans quatre ans et demi ."

                Dans 4 ans 1/2, vous voterez pour quelqu’un d’autre qui, à son tour, vous décevra beaucoup.
                La politique sert ceux qui en font leur métier et dessert la plupart des autres citoyens. Les élections sont un piège à cons (vieux slogan bien connu).


              • sirocco sirocco 13 novembre 2012 20:44

                « La politique sert ceux qui en font leur métier et dessert la plupart des autres citoyens. »

                Dans l’idéal, il faudrait que ce ne soit pas un métier, encore moins une carrière.


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 20:49

                siroco

                il y aurait un moyen radical d’écarter de la politique tous ceux qui veulent en faire une carrière :
                le smic et rien de plus...a part bien sur les frais remboursés sur justificatif comme c’est le cas dans d’autres pays..
                non ?

              • Soi même Soi même 13 novembre 2012 10:52

                Bonjour Olivier et merci d’avoir évoqué se qui est rien d’autre qu’un scandale des plus répugnants !
                Comme tu le dis si bien le proverbe, Une chatte n’y retrouverait pas ses petits !

                J’ai aussi apprécier ton bon sens de signalé qu’il y a bien eu deux tentatives de répondre à se scandale et que cela à été bien étouffer !

                Maintenant, il y a une question en rapport au site de Bure, il est vrais que le budget sur un tel chantier, son choix du site, sa finalité peut toujours être remis en cause, c’est par pour cela qu’il ne faut pas reconnaître . Que dans se projet, il y a bien là une tentative de s’occuper sérieusement de nos déchets autrement que de refilé la patate chaude à des pays plus complaisant sur le sujet !

                Maintenant que tu t’es soulagé avec ce furoncle de notre démocratie, pensons plus loin, quelles sont les véritables entraves à ce qui n’aura jamais une nutation de la société dite démocratique comme tu le souhaiterais ? Et qu’il aura toujours un ersatz de nos meilleurs intentions qui éclot ?
                 


                • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 11:18

                  Soi même

                  au sujet de Bure, le problème est l’enfouissement de déchets hyper dangereux, dont certains seront encore radioactifs au bout de plusieurs dizaines de milliers d’années !
                  aujourd’hui, il n’y a pas de réelle solution, et la seule acceptable serait de les stocker à l’abri, sans les enfouir, afin de pouvoir les contrôler au fil des siècles, espérant qu’un jour une solution soit trouvée...
                  à+

                • Romain Desbois 13 novembre 2012 11:24

                  Vous avez raison Olivier et déjà commencer par ne plus en fabriquer des déchets  !!!!!


                • Romain Desbois 13 novembre 2012 11:25

                  Le melox est au nucléaire ce que le supprimes ont été à l’économie.


                • Soi même Soi même 13 novembre 2012 11:44

                  Le problème reviens à nouveau avec un site comme la Hague où les sites Sibériens.
                  Où en définitif par manque de crédit, on se retrouva tous où tard face à notre impuissance !


                • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 16:20

                  Romain

                  je suis évidemment d’accord
                  sortir du nucléaire rapidement nous permettrait d’arrêter cette production insensée de déchets nucléaires !
                  à+

                • cassandre4 cassandre4 13 novembre 2012 19:19

                  Par Romain Desbois (xxx.xxx.xxx.186) 13 novembre 11:25

                  Le melox est au nucléaire ce que le supprimes ont été à l’économie.

                   _____________________________________________

                   MOX (j’ai rectifié de moi même !)


                • Marco07 13 novembre 2012 11:03
                  Bonjour Mr Cabanel, toujours pas de fin du monde en vue ?!
                  Dans cette liste, le magazine s’était penché aussi sur le Sénat et on y apprenait qu’en autres avantages les 348 sénateurs percevaient une prime de 4035 euros par an qualifiée de « prime individuelle de chauffage ».

                  Cette prime était jusque là de 1500 euros, et l’indexation sur les cours du pétrole l’a fait grimper aujourd’hui à 4035 €. lien
                  4035€... Pas mal, mais en tant qu’architecte, vous pourriez faire la conversion en m2 chauffés en fonction de la région et en fonction du type d’énergie et de l’isolation... Et convertir le tout en unités de « Versailles Équivalent à chauffer »...

                  Parce que là, à moins d’avoir une marmite au fioul âgée très mal réglée et des murs isolés au papier peint (à rajouter une superficie qui dépasse très nettement la moyenne Française), pas facile d’arriver à ces 4k annuels. (surtout pour une prime dite « individuelle », ça fait un grand bureau)

                  A ce tarif là, ils incluent le pinard et les alcools pour se réchauffer.

                  Par contre, une reproche (c’est pas courant de ma part), le dicton n’est pas terrible.
                  Vous auriez du conclure qu’en temps d’austérité imposée, « charité bien ordonnée commence par De la hauteur (ou soi-même, je me souviens plus...) »

                  • Soi même Soi même 13 novembre 2012 11:12

                    @ Marcropensé, la fin du monde pour moi, c’est quand je prend un macaron et je croque dedans ! Et oui le macaron il est mort !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 11:20

                    marco

                    j’avais un autre dicton de mon vieil ami africain, que j’ai changé au dernier moment, mais je ne résiste pas au plaisir de vous le proposer : « avec l’age, l’homme devient dur de la feuille et mou de la branche »...
                    c’est mieux ?
                     smiley

                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 11:22

                    marco

                    au sujet de la fin du monde, je vous rappelle une fois de plus que vous commettez toujours la même erreur : ce n’est pas la fin du monde, mais la fin d’un monde,
                    je suis sur que vous comprenez la nuance.
                     smiley

                  • Soi même Soi même 13 novembre 2012 12:05

                    @ Olivier, les remarques de macropensé sont tellement décousues, que j’encourage tous à voter positivement pour sa pensé la plus profonde afin de bien mettre en évidence en tète de gondole, le bouffon !


                  • Marco07 13 novembre 2012 12:06
                    j’avais un autre dicton de mon vieil ami africain, que j’ai changé au dernier moment, mais je ne résiste pas au plaisir de vous le proposer : « avec l’age, l’homme devient dur de la feuille et mou de la branche »...
                    ça serait totalement déplacé de ma part de vous insinuer que vous parlez en connaissance de cause et c’est pourquoi je ne le ferais pas...
                     smiley

                    J’avoue que ce dicton me plait bien.


                  • Marco07 13 novembre 2012 12:10

                    De la hauteur, par pitié, je suis ouvert au débat, mais pour le bien du lecteur (pour ou contre mes arguments) faites un effort. Vos phrases sont difficiles à interpréter, même pour le lecteur qui se donne du mal.

                    Ou faites-nous des dessins, on essayera de deviner.


                  • Soi même Soi même 13 novembre 2012 12:23

                    Je suis ravie que tu souffre car en réalité tu ne montre pas grand intérêt que tu as de la compassion pour la souffrance des autres !
                     Mon problème d’écriture est en définitif un cadeaux, car c’est comme un révélateur photographie, cela révèle la véritable pensé du cœur !
                    On peut toujours avoir des envolés lyriques sur l’image que l’on se fait de soi même, c’est réconfortant d’avoir bien pensé, etc, en réalité on n’arrête pas de se flatter et on oublie que que l’on dit et comment on agit est plus révélateur que ce l’on croit être, un homme qui ne fait pas mal à une mouche !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 novembre 2012 13:10

                    marco

                    ne vous inquiétez pas pour moi, 
                    les branches sont encore solides, et les boules tiennent le coup.
                    j’en espère autant pour vous.
                     smiley

                  Ajouter une réaction

                  Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                  Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                  FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès