Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Soldes : 95 arrêtés préfectoraux pour les organiser

Soldes : 95 arrêtés préfectoraux pour les organiser

Si vous êtes allés dans les magasins, en ce début d’année, vous avez pu constater qu’ils étaient absolument vides, et que les rares clients/clientes y étaient pour "faire de repérages", pas pour acheter. Heureusement pour les commerçants, les soldes vont ouvrir tout à l’heure !

Pour ce faire, il ne faudra pas moins de 95 arrêtés préfectoraux, puisque la décision finale pour les dates d’ouverture/fermeture des soldes est laissée aux préfets. Je crois que cette décision de donner aux pouvoirs publics la lourde responsabilité de fixer les dates des soldes (!) date de l’époque Jospin.

Quelle est la légitimité de l’Etat, à vouloir fixer la date des soldes, plutôt qu’à laisser le commerce en décider lui-même, puisque nous sommes en principe en économie de marché ? Je ne sais. Sans doute une résurgence des manies de notre Etat, qui trouvant probablement que les grands problèmes sont trop simples à traiter, préfère s’autoproclamer régulateur des petits.

A cette occasion, on entend les médias (ainsi que notre ministre des Finances d’ailleurs !) mettre en avant que les magasins font un gros chiffre d’affaires pendant cette période, et que donc il faudrait multiplier les périodes de soldes. Sans doute ne savent-ils pas que chiffre d’affaires et bénéfices sont deux choses différentes, et que les soldes sont des périodes pendant lesquelles on équilibre au mieux les frais fixes. Si, comme Thierry Breton semble le suggérer, on faisait des soldes tout le temps, pensez-vous que l’emploi s’améliorerait ?

Pour information, en Allemagne, c’est le commerce lui-même qui fixe ses dates de soldes, sans intervention de l’Etat. Encore une tâche que l’Etat pourrait éliminer, sans mal, de l’éventail de ses responsabilités...


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • bioman666 (---.---.139.211) 12 janvier 2006 12:48

    Je suis pas sur... ça créé un genre d’animation, cette effervesence simultanée. Si chaque commerçant peut décreter les soldes pour lui, ça ressemblera aux états-unis ou un écriteau « SALES » sale et délavé est fixé en permanence dans les vitrines...

    Qui plus est, je ne suis pas sur que ça prenne tant de temps que ça à l’état...


    • Adam (---.---.143.129) 12 janvier 2006 14:04

      On pourrait laisser cette décision aux chambres de commerce. Ou tout autre organisme de commerçants.


    • (---.---.136.3) 12 janvier 2006 21:53

      Réponse de CaDerange :

      La question n’est pas sur le temps que cela prend à l’Etat- encore que Thierry Breton semble maintenant y en passer beaucoup- mais sur le role de l’Etat, la valeur ajoutée qu’il apporte à un sujet dont il s’empare et sa compétence dans ce domaine.

      Il y a pour moi quantités d’autres sujets à débattre plus importants pour la France que les soldes. Si nos hommes poltiques et nos ministres voulaient bien se cantonner à ceux là, nous avancerions peut être plus rapidement dans la résolution des problèmes du pays.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès