Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Solidarité et Progrès analyse la crise de façon approfondie

Solidarité et Progrès analyse la crise de façon approfondie

En explorant le site Solidarité et Progrès, tenu par le mouvement politique du même nom, nous trouvons de nombreux articles sur la crise, avec des informations et des analyses que nous trouvons pas dans la grande presse en France. C'est là que j'ai trouvé les démonstrations les plus simples et les plus lumineuses des mécanismes de cette pure arnaque que serait, s'il voyait le jour, le Fonds européen de solidarité financière (FESF) nouvelle formule élargie. Auquel il faut ajouter le danger des eurobonds. C'est aussi là que je trouve rassemblée l'information la plus détaillée sur le véritable mouvement de résistance à ces manipulation qui, en Allemagne, entraîne une grande partie de la population, et jusqu'à des autorités politiques éminentes. Car, ne l'oublions pas : FESF et Eurobonds sont parfaitement illégaux au regard du Traité de Lisbonne. Par ce traité, la nomenklatura européenne a déjà passé outre la volonté du peuple français, qui avait voté non. Elle fait un maintenant pas de plus, et aggrave encore, par rapport à ce traité déjà illégal, les abandons de souveraineté.

Solidarité et progrès est un site politique cherchant actuellement à promouvoir la candidature en 2012 de Jacques Cheminade. Personnellement, ce n'est pas pour lui que je voterai, mais cela n'empêche pas de s'interesser aux analyses de ce site très bien fait et très pédagogique.

Déjà, il est possible de regarder cette vidéo, parue sur Agoravox TV, et intitulée : 

Point stratégique sur le coup d'Etat des banques en Europe.

D'après Bertrand, qui apparait à la vidéo, l'euro est devenue une monnaie de renflouement des banques et la constitution est piétinée.

Cet été, le 21 juillet à Bruxelles, a eu lieu une réunion de chefs d'Etat à Bruxelles autour de Baudoin Prot (PDG de BNP), de Joseph Ackermann, président de la Deutsche Bank, et du président de l'International Institute of Finance, qui représente les grandes banques et assurances du monde. Il a été décidé d'étendre les pouvoirs du FESF pour qu'il devienne une gigantesque pompe à fric des banques internationales. Abondé par le contribuable, il aura le pouvoir de racheter toutes les obligations pourries qui grèvent le bilan des banques, assurances et hedge-funds.

Le FESF, sous une forme plus modeste, a été mis en place en 2010 pour pouvoir prêter aux Etats en faillite pour leur permettre de rembourser les banques. 

L'extension des pouvoirs du FESF devrait être validée vers fin septembre par les différents parlements européens. Il y a une course pour y parvenir vite.

On se doute bien qu'en Allemagne, le vote n'ira pas de soi. La commission européenne a donc fait circuler un mémorandum secret a certains députés allemands pour pouvoir contourner les autres députés allemands.

Le parlement français doit se décider le 7 septembre.

L'accord-cadre correspondant est régi par le droit privé.

"Si vous n'arrêtez pas ça, vous n'êtes plus rien.", nous dit Bertrand : c'est l'idée même de consentement à l'impôt par le citoyen qui disparait.

La résistance en Allemagne

L'Allemagne est en pointe de la résistance à ce plan. Contrairement à ce qui se passe en France, le débat sur ce sujet est vif et public, et l'affaire n'apparait nullement comme "pliée" d'avance. On s'interessera à ces articles :

FESF : souveraineté nationale ou "pleins pouvoirs absolus" ?

Le plan secret du ministre des Finances allemand est "made in Bruxelles" :

Se basant sur un document secret du ministre des Finances, Handelsblattécrivait dans son édition du 24 août que Wolfgang Schäuble voulait «  faire une entourloupe  » au parlement allemand avec le plan de sauvetage de l’euro. Dans un document de 41 pages envoyé à seulement cinq personnalités politiques de très haut niveau et estampillé « strictement confidentiel », Schäuble décrit comment les prérogatives étendues du FESF devraient être établies en fonction des décisions prises le 21 juillet lors du sommet européen. Rappelons qu’à Bruxelles, ce sont les patrons de la BNP et de la Deutschebank qui imposèrent ces modalités.

Ces plans se sont heurtés à une forte résistance du président du parlement Norbert Lammert (CDU). Celui-ci a réagi en disant qu’il attendait de la décision de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe, qui doit intervenir le 7 septembre, «  qu’il sera clairement établi qu’une telle chose est totalement impossible sur les bases de la Loi fondamentale allemande.  »

Merkel doit aussi faire face à son président, Christian Wulff, qui a condamné la politique de renflouement menée par la BCE depuis le 21 juillet ; et même Helmut Kohl, son mentor, vient de la lâcher en condamnant publiquement sa politique. Même le quotidien conservateur-libéral FAZ a souligné à cette occasion que la Cour constitutionnelle allemande, qui doit se prononcer le 7 septembre sur la légalité des renflouements européens, avait déjà désavoué le gouvernement en 2009, suite à la ratification expéditive du traité de Lisbonne, en affirmant que seul le peuple, directement, avait le pouvoir de décréter des abandons de souveraineté en faveur de Bruxelles et de tout corps supranational.

Pour un retour au "Glass Steagall"

En termes de solutions, Jacques Cheminade propose de revenir au "Glass Steagall" (pour les Etats-Unis ; ou à un équivalent pour les pays européens), c'est à dire la séparation des banques d'affaires et des banques de dépôts.

Il dénonce les idées délirantes de certains piliers du système, comme Jacques Attali, qui voudrait donner carrément 2000 milliards d'euros au FESF pour lui permettre d'être plus fort que les spéculateurs. Sommes qui seraient prises bien sur dans les poches du contribuable, en pleine période d'austérité financière. 

Jacques Cheminade conclut :

"C’est pour cela qu’aujourd’hui, en ce mois d’août, j’interviens, en soulevant une fois de plus cette question fondamentale, mais cette fois-ci, c’est une question littéralement de vie ou de mort, que je soulève pour que vous compreniez qu’il y a une autre solution, une autre orientation : que l’argent aille de nouveau aux infrastructures pour le futur, à des plateformes avec des technologies nouvelles, des moyens nouveaux de développement. Que l’argent aille là et non pas à un renflouement permanent d’un système financier destructeur et prédateur. C’est cette politique que nous devons suivre et recadrer.

Pour cela, il faut aussi une révolution des esprits, c’est-à-dire que ceux qui m’écoutent prennent confiance en eux-mêmes, en se penchant sur ces questions fondamentales, en n’étant plus paresseux. J’ai envie de vous dire : vous avez été trop paresseux, vous avez été mal informé, vous avez été victime de bourrage de crâne. Mais vous avez été trop paresseux aussi. Vous ne vous êtes pas penché sur ces problèmes fondamentaux, sur ce qui assure un futur à vos enfants et à vos petits-enfants. Toute cette idéologie pessimiste : « On ne peut pas faire autrement », « on ne peut pas faire une politique différente », « occupez-vous de vos affaires », « comme tu le sens », « sans souci »… Toute cette politique doit être rejetée une bonne fois pour toutes et l’on doit articuler une politique vers un futur pour nos enfants, pour nos petits-enfants, pour les générations à naître."



Moyenne des avis sur cet article :  3.62/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Yvance77 29 août 2011 10:28

    Salut,

    En me voulant taquin je vous cite : « Personnellement, ce n’est pas pour lui que je voterai... »... non pas possible et pour qui alors ce n’est pas encore très clair pour moi smiley

    Bon très de bêtises et venons en à votre billet qui est bon et pour lequel je ne comprends pas pourquoi des personnes votent comme des ânes. Car même si je vous ai égratigné sur d’autres sujets, j’ai la décence et l’honnêteté de reconnaitre quand vous êtes dans le vrai. Et ici, c’est le cas.

    Cheminade, que je ne connaissais que de nom, je l’avoue, m’a surpris, et ce, dans le bon sens du terme. C’est un homme avec une vision juste du passé et qui se projette bien dans le futur. Je ne sais s’il a tous les remèdes et toutes les potions qu’il nous faudrait pour notre futur, mais une chose est sûre, il mérite d’être écouté vu et revu.

    Mais la propagande merdiatique en décide autrement.

    Hier, je voyais cette sous-merde de Jean-Marc Sylvestre qui nous faisait le numéro du libéraliste éploré avec Alain Minc-ouilles. Tu n’as qu’une seule envie ensuite, foutre ta téloche par la fenêtre, et aller lui en coller une pour escroquerie à la « redevance télévision ».


    • Yvance77 29 août 2011 11:53

      Ce qui n’empêche en rienn que ses analyses géopolitiques soient toutes d’une justesse certaine, et que ses solutions méritent que l’on s’y penche sérieusement dessus.

      Ensuite si l’homme a de menus travers et bien, c’est tant mieux ! Il n’est pas Dieu le père et est faillible aussi.


    • fwed fwed 29 août 2011 14:59

      Perséus aurait du mettre une photo de son nez rouge comme avatar, cela aurait été raccord avec sa propagande burlesque.

      J’ai hâte que l’UNADFI fasse une enquête de probité aussi poussée sur les autres ténors de la politique française et notamment dans l’UMPS et le FNPA.


    • Rounga Roungalashinga 29 août 2011 15:32

      Prochoix, la super source !
      Plutôt que regarder ce que les autres racontent sur certains sujets, ça ne vous dirait pas de vous faire une opinion par vous-même, en consultant directement à la source pour voir si les analyses présentées sont pertinentes ? Moi je dis ça, c’est pour vous.


    • thepouet 29 août 2011 17:50

      @ Perseus

      Je lance le paris qu’un jour vous aurez honte d’avoir écrit ce post !!!

      Comment se satisfaire de résumer la pensée de Cheminade en recopiant les âneries trouvées en cinq superficielles minutes de googlelisation, c’est grotesque, affligeant, tragique  ! smiley

      Ils seront nombreux, peu avant l’échéance présidentielle de 2012, à vouloir jouer votre petit jeu.

      Il y a juste un problème : viendra, je l’espère, un moment où ce genre d’écrit donnera infiniment plus d’indications sur son auteur, ses intentions, et son état d’esprit, que sur sur le sujet qu’il aura voulu développer ; un peu comme si vous écoutiez Alain Minc ou BHL : ça pue d’emblée, et les petits fusibles virent au rouge, intégrité intellectuelle en danger  smiley

      Je vous invite à fouiner dans le site de S et P : vous allez y trouver quantité incroyable de dossiers et vidéos, fort bien documentés, sur l’histoire, la culture, la science, la politique et l’économie, tous d’une puissance et d’une profondeur de réflexion, de vue, d’analyse,de diagnostic et de propositions étonnants. A chacun de juger sur pièce ...

      Deux organes sont nécessaires pour déterminer qui, dans le paysage politique, est véritablement humaniste, sincère, profond, honnête et juste : le groin et le bulbe !
      Et il faut les aiguiser, car, à l’heure très particulière d’aujourd’hui, il est primordial de se tourner vers des personnes qui ont saisi bien avant les autres certaines questions fondamentales, et certaines impostures, tout simplement.
      Vous aurez du boulot dans votre travail de sape  smiley


    • rastapopulo rastapopulo 30 août 2011 04:06

      C’est le type de finance (banque centrale privé anglaise) dont il est question avec les Rotschild’s ! 

      Quand à forcément décourager les mères de porter leur enfant, un brin d’équilibre doit exister.
       
      Rien n’empêche de s’opposer aux idées de Cheminade mais le manque de recul sur la culture militaire et financière anglosaxonne est criant. 

       
       


    • Rabbi Ismaël Delacroix 29 août 2011 12:14

      Si tous ceux qui attaquent les Rothchilds étaient antisémites, il faudrait mettre Jean Jaurès, Léo Lagrange, Rosa Luxemburg, et d’autres personnes connues justement pour leur lutte contre l’antisémitisme lors de l’affaire Dreyfus dans cette catégorie. Et, oui, Cheminade désapprouve la légalisation des drogues. Cet extrait du Barbier de Séville est parlant à propos de ce que des organisations comme l’UNADFI font à Cheminade

      "Bazile : La calomnie, Monsieur ? Vous ne savez guère ce que vous dédaignez ; j’ai vu les plus honnêtes gens prêts d’en être accablés. Croyez qu’il n’y a pas de plate méchanceté, pas d’horreurs, pas de conte absurde, qu’on ne fasse adopter aux oisifs d’une grande ville, en s’y prenant bien : et nous avons ici des gens d’une adresse ! ... D’abord un bruit léger, rasant le sol comme hirondelle avant l’orage, pianissimo murmure et file, et sème en courant le trait empoisonné. Telle bouche le recueille, et piano, piano vous le glisse en l’oreille adroitement. Le mal est fait, il germe, il rampe, il chemine, et rinforzando de bouche en bouche il va le diable ; puis tout à coup, on ne sais comment, vous voyez calomnie se dresser, siffler, s’enfler, grandir à vue d’œil ; elle s’élance, étend son vol, tourbillonne, enveloppe, arrache, entraîne, éclate et tonne, et devient, grâce au Ciel, un cri général, un crescendo public, un chorus universel de haine et de proscription. Qui diable y résisterait ?"

      Un conseil, lisez sérieusement les sites, les écrits, et les programmes, pas les rumeurs répandus, vous pourriez être surpris.


      • TOHT 29 août 2011 13:58

        Bien alors, + 1 pts lorsque vos articles concernent les intèrêts de la nation voyez comme je ne peux qu’adhèrer.


        • rosa luxemburg 29 août 2011 15:33

           Segurane comprend les analyses de Solidarite et Progrés ,voit qu’il y a des solutions positives pour le monde dans tous les domaines scientifiques ,mais son aveuglement terrible fera qu’elle votera pour le front haine .

          En effet être aussi stupide en donnant sa voix à un parti qui déclenchera le choc des civilisations,prôné par les NWO,ce qui sera la relation de cause à effet de la guerre en libye,afin d’aller plus vite pour la dépopulation mondiale,n’est pas une preuve d’intelligence et de clairvoyance.

          Que faire face à cette petitesse le penesque ? Regarder le monde comme un tout et penser à ce que l’on pourrait faire de bien pour détruire cette finance destructrice or Pinochette n’a pas l’intention de s’en prendre à la finance au contraire elle veut renforcer le gouvernement et pas la responsabilitè citoyenne.

          La paranoïa qui anime l’élite conventionnelle fait que l’on promeut dans les médias les pires pour abreuver l’animal que l’olgarchie veut vous voir devenir.

          Alors je vous met en garde,grâce à mon discernement,si vous votez pour tous ces ultralibéraux UMPSFN se sera la fin de toute civilisation sur cette planète car Cheminade est le seul ayant un leadership,aujourd’hui,capable de sortir le monde de l’enfer par les solutions qu’il propose et le caractère volontaire de rendre à chaque être humain sa dignitè sans tomber dans la barbarie !

          Agir par action réaction n’est pas le propre de l’homme ayant des millénaires d’histoire dérriere lui il est temps de retrouver un esprit constructif et non divisé ce n’est pas le moment de se tromper avec des compromis minimalistes comme le front national le fait .Ill est temps de regarder au delà du mirroir en fait d’avoir une vision cosmoplanétaire,que l’on ne peut acquérir en ne voyant pas qui est l’ennemi,çà CHEMINADE le dit c’est pour ça qu’il ne passe pas dans les médias et madame le pen oui !


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 août 2011 10:10

            @ Rosa Luxembourg

            La façon dont vous me parlez est déplacée et inconvenante.

            Je continuerai d’écrire en m’attacahnt aux analyses et aux idées. Je ne vois pas de différences fondamentales entre les analyses économiques de Jacques Cheminade, d’Asselineau et de Marine Le Pen. Je continuerai donc de parler de leur contenu intrinsèque sans aller critiquer pour le plaisir de critiquer quelqu’un qui dit la même chose que Marine juste parce qu’il n’est pas elle.

            Ce qui compte, d’abord, c’est que ces idées avancent. Il y a peu, elles n’arrivaient pas à se faire jour jusqu’au public.

            Après, vient la question de savoir quelle est la personne la plus apte à les défendre.

            Personnellement, j’estime que Marine est celle qui a le plus d’étoffe. Ce n’est pas pour ça que je vais dénigrer les autres.


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 août 2011 10:15

            @ Rosa Luxembourg

            A titre d’exemple, je prends une de vos sottises et je réponds sur le fond, mais je n’en ferai pas une habitude car les insultes ne méritent que le mépris. Vous écrivez :

            « En effet être aussi stupide en donnant sa voix à un parti qui déclenchera le choc des civilisations,prôné par les NWO,ce qui sera la relation de cause à effet de la guerre en libye,afin d’aller plus vite pour la dépopulation mondiale,n’est pas une preuve d’intelligence et de clairvoyance. »

            Je vous signale que le Front National est opposé à la guerre en Lybie, de même qu’en Afghanistan. De façon générale, il est opposé aux guerres dans lesquelles les intérêts de la France ne sont pas en jeu, et où elle joue simplement le rôle de supplétive des Américains.


          • Roosevelt_vs_Keynes 30 août 2011 11:40

            @ l’auteur

            "Je ne vois pas de différences fondamentales entre les analyses économiques de Jacques Cheminade, d’Asselineau et de Marine Le Pen.« 

            La différence est incommensurable et je vous propose de la découvrir en deux documents :

            Voici l’analyse de l’extrême droite par Solidarité & Progrès.

            Voici ce que Solidarité & Progrès entend par »protectionnisme".


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 août 2011 13:28

            @ Roosevelt

            J’ai suivi les liens que vous indiquez et je persiste à ne pas voir de différence entre les analyses économiques.

            Il y a des différences sur d’autres sujets : par exemple, votre site critique Riposte Laïque, Geert Wilders, etc et n’est pas d’accord avec l’idée que l’islam n’est pas seulement une religion, mais aussi un système politique totalitaire. Cela crève pourtant les yeux.


          • Roosevelt_vs_Keynes 30 août 2011 14:14

            « J’ai suivi les liens que vous indiquez et je persiste à ne pas voir de différence entre les analyses économiques. »

            Mes excuses. Effectivement, l’analyse économique au sens strict paraît, du point de vue technique, semblable. Ce sont par contre les bases philosophiques et historiques - donc les propositions - qui n’ont rien à voir.

            Du point de vue philosophique, la différence réside avant tout dans l’importance de la raison de la création des Etats-Unis CONTRE la notion d’empire, en l’occurence britannique, en 1776. C’est ce point crucial qui est à l’origine du Glass-Steagall, qu’aujourd’hui tout le monde reprend sans en comprendre les racines.

            Censurée de nos livres d’histoire, cette différence a été mise en images en 2008 dans le film « 1932 ». Film bien connu dans la base du parti démocrate aux USA.

            Du point de vue historique, la différence réside dans l’aspect écologiste : Solidarité & Progrès se fonde sur les découvertes de Vladimir Vernadsky et non sur la fraude de Malthus. Ici en film également.


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 30 août 2011 14:24

            @ Roosevelt

            Les différences entre votre site et ceux qu’ils critique (Bloc identitaire, Riposte Laïque, etc ...) me paraissent davantage se situer dans des soupçons d’ « extrème droite » et dans une analyse de l’islam comme idéologie totalitaire que vous ne voulez pas faire.

            S’agissant de la notion d’Empire, elle est difficile à traduire de façon opérationnelle au plan politique, car l’Empire est souvent insaisissable. C’est d’ailleurs ce qui fait sa force sournoise.

            Mais je partage (et je pense que beaucoup au FN partagent) l’idée selon laquelle la substitution d’un Empire à des Etats-Nations est un danger pour la démocratie. Car celle-ci n’existe qu’au niveau des Etats-Nations.


          • rastapopulo rastapopulo 30 août 2011 15:01

            Je souhaite une masse critique à Cheminade (rien que 10% suffirait à modifier totalement la teneur des sujets économico-financiers dans les média) mais d’autres candidats peuvent aussi être porteur de sens.

            Marine a le droit de défendre une idée précise de la France tant qu’elle ne l’impose pas à l’étranger. Le problème éthique se situe plus dans le moindre engagement de Marine à élever le niveau technique des pays pauvres. Il y a aussi sa faiblesse dans les discours économiques anti-finance folle (je trouve que c’est flagrant face à Cheminade).

            Par contre, Il y a des différences énormes entre Cheminade et Asselineau : sur Monnet (méchant vendu qui voudrait « transformer la France uniquement en destination touristique » alors qu’il a offert un plan industriel), sur le Steagall Act (qui a évité l’autoritarisme aux USA et à la Belgique mais comme c’est US = diable),...


          • Roosevelt_vs_Keynes 30 août 2011 16:06

            @ Catherine

            "S’agissant de la notion d’Empire, elle est difficile à traduire de façon opérationnelle au plan politique, car l’Empire est souvent insaisissable. C’est d’ailleurs ce qui fait sa force sournoise.« 

            Historiquement, l’Empire britannique de Lord Shelburne à La City de Londres de la Couronne britannique actuelle est très bien documenté.

            Là où l’empire est effectivement sournois, vicieux, mais bien identifiable, c’est dans la manière dont il s’y prend pour faire en sorte qu’on pense comme un empereur et non comme un citoyen.

            J’ai essayé d’esquisser la chose dans cet article : »Comment l’oligarchie vous pense".

            Mais si vous n’avez pas froid aux yeux, il y a ce dossier, qui lève le voile sur les auteurs, les réseaux et les procédés engagés dans l’après-guerre (la 2è guerre mondiale) par des réseaux anglo-américains, pour aboutir à la destruction de la culture humaniste classique en Europe et aux Etats-Unis. Le coeur de l’opération : le Congrès pour la liberté de la culture (CLC), fondé à Paris en 1950 par Allan Dulles, de la CIA.


          • BA 29 août 2011 22:34

            Lundi 29 août 2011 :

            Comment interpréter les chiffres des taux des obligations d’Etat grecques ?

            Quelle interprétation pouvons-nous faire de ces chiffres tsunamiens ?

            Que signifient ces chiffres razdemaréesques ?

            Mon interprétation : les investisseurs internationaux pensent que la Grèce va se déclarer en défaut de paiement avant un an.

            La Grèce est insauvable.

            La Grèce est insolvable.

            Grèce : taux des obligations à un an : 60,843 %.

            http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB1YR:IND

            Grèce : taux des obligations à 2 ans : 45,624 %.

            /www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB2YR:IND">http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB2YR:IND

            Grèce : taux des obligations à 10 ans : 18,103 %.

            /www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB10YR:IND">http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB10YR:IND


            • thejoker 30 août 2011 09:36

              Beaucoup encore pensent après avoir lu Cheminade et quelques articles de Solidarité & Progrès que ce parti et son leader ne peuvent l’emporter car personne n’en parle !!!

              Quand donc tous ceux qui n’ont que le courage de moutons seront prêt à suivre leur propre chemin qui les menera à être parti prenante de leur avenir ?

              Seul ce parti a compris depuis 20 ans les causes de l’abime au bord du quel nous nous trouvons et seul ce parti a les solutions pour s’en sortir : cela passe par un changement de point de vue sur les raisons d’être de chaqu’un et conduit à s’élever à la dignité d’ëtre Humains ... ambitieux certes mais on ne peut changer le monde avec les mots et les idées de ceux qui veulent le détruire !
              http://www.solidariteetprogres.org/Le-Glass-Steagall-au-PS-arme-de-guerre-efficace-ou-paroles-sans-couilles_08047

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès