Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Sortir de l’euro ? Seules l’Italie et la France le (...)

Sortir de l’euro ? Seules l’Italie et la France le pourraient...

Depuis la fin avril 2011, il est devenu clair que la Grèce, le Portugal et l’Irlande ne peuvent plus, ne pourront plus emprunter sur les marchés internationaux de crédit.

Jusqu’à la fin mars 2012, les emprunts de la Grèce sont couverts par la ligne de 110 Milliards € alimentée par le FMI (30 Milliards €) et le fonds de sauvetage européen (80 Milliards €)…mais le 29 mars 2012, la Grèce devra trouver près de 30 Milliards € que les marchés ne financeront pas.

Le financement des dettes helléniques ne peut donc plus être assuré au-delà de mars 2012 sauf par une extension des montants du fonds européen de sauvetage, c’est-à-dire de l’Allemagne.

Donc, ou l’Allemagne finance le passage des fonds européens de sauvetage à une dimension supérieure, ou les trois pays cigales (Grèce, Portugal et Irlande) ne peuvent plus se refinancer : les marchés n’en veulent plus.

Le débat se relance dans le Financial Times (voir article de Martin Wolf du 11 mai 2011) et le Wall Street Journal : les pays périphériques doivent-ils quitter l’Euro ?

En France, la réponse est morale car quitter l’Euro est impossible, surtout pour deux raisons :

- la dette publique serait réévaluée par la dévaluation à des niveaux impayables,

- les prix à l’importation vont monter du niveau de la dévaluation.

Ce qui est vrai, c’est que tout le monde ne peut pas penser sortir de l’Euro. En fait, seuls peuvent quitter l’Euro des pays industriels dont les produits peuvent être dopés à l’exportation par la dévaluation et dont le taux d’épargne est d’ailleurs élevé (15 à 17% du PIB). Deux pays seulement en Europe présentent ces caractéristiques : l’Italie et la France.

Les conséquences d’une sortie de l’Euro sont en fait celle d’une dévaluation. Le modèle actuel devient donc la Grande-Bretagne avec une dévaluation de la Livre sterling (₤) de 28% en 2008 (plutôt 22% en 2011 car la Livre sterling s’est récemment appréciée).

La hausse des prix en Angleterre a été en moyenne de 2008 à 2011 d’environ 3,1% par an contre 1,5% à 1,8% dans l’Eurozone. Les prix ont monté fin 2010 au rythme annuel de 4,4% pour rebaisser à 4% depuis. Mais dans l’Eurozone, le rythme annuel de la hausse des prix est passé à 2,7%.

La dévaluation de la Livre sterling a donc provoqué une légère fièvre sans plus alors même qu’elle a été accompagnée par une politique monétaire expansionniste de la Banque d’Angleterre, plus proche de la Federal Reserve américaine que de la Banque Centrale Européenne.

En ce qui concerne la dette, l’Euro est-elle une monnaie commune aux européens ou une monnaie étrangère ? En quelque sorte, les dettes en Euro sont-elles des dettes en monnaie nationale ou des dettes en Dollar (comme pour le Panama et l’Equateur, pays qui ont adopté le Dollar comme monnaie) ? Les réponses peuvent varier mais le débat ne peut être supprimé qu’au nom de la Morale.

Le plus vraisemblable est que l’Euro semble précipiter la faillite des pays de l’Europe périphériques…et la désindustrialisation de la France et de l’Italie.

Tout cela ne fait d’ailleurs pas une crise de l’Euro car les marchés de crédit ne croient plus au « risque monnaie » (les pays de l’Eurozone sont sûrs) mais au « risque pays » (l’Allemagne est sûre).

L’Euro devient donc de fait la monnaie de l’Europe forte autour de l’Allemagne, les autres pays dont l’Italie et la France doivent s’y adapter et s’imposer des réformes de structure, soit une réduction des budgets de l’Etat, une baisse des coûts salariaux, une réduction des dépenses sociales et la flexibilisation du travail.

D’ailleurs la Morale l’affirme (en fait un grand nombre de nos éditorialistes) : l’Euro et les réformes de structure sont bonnes pour les pays donc bonnes pour les habitants et les salariés…la France doit donc s’en féliciter avec enthousiasme car ainsi elle va redevenir svelte, performante et compétitive !

Morad EL HATTAB & Irving SILVERSCHMIDT

Auteurs de La Vérité sur la crise (Ed. Léo Scheer)

 

P.S. : Franz-Olivier Giesbert raconte dans son livre M. le président des scènes cocasses qui illustrent bien les rapports entre Nicolas Sarkozy et Angéla Merkel.

En mai 2010 lors du sommet de la zone euro sur la situation financière de la Grèce, Merkel refuse de payer pour les comptes truqués grecs. Au vu de la dette française, Sarkozy n’a guère de raison de se manifester. Face à Merkel, d’un seul coup Sarkozy se lève et lance « Je vois bien qu’on ne pourra pas se mettre d’accord. Auf Wiedersehen Angéla », et il emmène conseillers.

Quelques mois plus tard dans un autre sommet, Sarkozy qui se veut plus gentil lance à Merkel « On est fait pour s’entendre. On est la tête et les jambes » Réplique immédiate de la Chancelière « Non Nicolas tu es la tête et les jambes. Moi je suis la banque …. » Tout est dit.


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 13 mai 2011 10:08

    A qui donc a profité le système euro ? Aux spéculateurs aux banquiers et aux
    multinationales qui ont pu déplacer plus facilement leurs usines et leurs
    capitaux. Les banquiers ont investi des millions d’euros dans des pays qu’ils
    ont encouragé à s’endetter . Les seuls bénéficiaires de ce système sont donc les
    financiers et le seul avantage des citoyens c’est de pouvoir voyager en zone
    euro sans avoir besoin de changer la monnaie. Enfin, voyager, pour ceux qui
    en ont encore les moyens !...................
    http://2ccr.unblog.fr/2010/10/20/sortir-de-leuro/


    • Mohad Dib Mohad Dib 13 mai 2011 17:30

      un ami de Ghandi lui dit un jours ,maintenant on peut aller de Delhi a Londres en avion .
      Gandhi lui repondit : pour y faire quoi ?


    • ja.poirier 13 mai 2011 10:24

      la Grèce peux sortir de l’euro non sans mal , mais y rester pour elle c’est mourir a petit feu !
      l’argent est chose humaine alors on peux en changer la donne !!!


      • Imhotep Imhotep 13 mai 2011 10:57

        Dire que le fond européen ne pourra plus prêter en mars 2012 c’est complètement oublier qu’entre aujourd’hui et mars 2012 la Grèce et les autres pays emprunteurs auront alors remboursé une partie de la dette réaugmentant d’autant le capital à redistribuer.

        Dire que personne ne veut refinancer ces pays est une contre vérité car il existera toujours des spéculateurs prêts à prendre le risque. Ce ne sera que le taux qui évoluera. De plus lors de la dernières souscription, non seulement l’emprunt a été couvert mais en plus à un taux inférieur à celui présupposé et couvert au-delà de 100 %.

        • Yvance77 13 mai 2011 11:54

          Assez d’accord avec Imothep.

          Il suffit que de bons spéculateurs prètent à la Grèce à des % plus élevé et, que d’un autre côté ils s’assurent contre une défaillance de la créance de l’état Grec.

          L’avantage dans leur casino mondialisé, c’est que les spéculateurs financiers gagnent à tous les coups et sur tous les tableaux.


        • Alpo47 Alpo47 13 mai 2011 13:10

          Le taux actuel de prêt à la Grece sur 2 ans est de .... 25%. Vous pensez vraiment que quiconque peut rembourser un tel prêt, ou n’est ce qu’un moyen de gagner du temps ?


        • Alpo47 Alpo47 13 mai 2011 13:07

          @ l’auteur,

          Vous oubliez juste (volontairement ?) un « détail » qui a son importance : sortir de l’euro suppose l’annonce concomitante de la « cessation de paiement » , c’est à qu’une petite partie seulement de la dette sera remboursée. Voire pas du tout.
          Cela change tout n’est ce pas ?

          La plus grande escroquerie (pour l’instant) du siècle est ce processus qui a consisté à obliger les Etats à emprunter aux marchés, plutot que de créer leur propre monnaie, jusque là, fonction régalienne. Autrement dit, ceux qui détiennent des capitaux prêtent aux Etats, et les classes moyennes, dernières à encore payer des impots car on sait que les riches en paient très peu, les remboursent.
          Un très judicieux moyen d’augmenter le transfert de richesses des peuples vers les « ultra-riches ». L’escroquerie du siècle.
          Si ces processus demeurent en place, c’est seulement parce que les dirigeants politiques ne sont que les marionnettes de l’oligarchie. Notre « démocratie » (a t-elle vraiment existé un jour ?) n’est qu’une ploutocratie.

          Faut il continuer de paupériser les Etats et les peuples, au seul profit de quelques milliers de familles ? Si les peuples étaient informés dans le détail de ces processus, je pense que leur réponse serait : NON.


          • PhilVite PhilVite 13 mai 2011 13:37

            « En France, la réponse est morale car quitter l’Euro est impossible, surtout pour deux raisons :
            - la dette publique serait réévaluée par la dévaluation à des niveaux impayables,
            - les prix à l’importation vont monter du niveau de la dévaluation. »

            Impossible ?
            Oh que j’aime ces affirmations si gentiment conformes à la doxa.
            ça me rappelle une certaine TINA !


              • lloreen 13 mai 2011 14:33

                Et les Bilderberg qui se réunissent cette année à Sankt Moritz en Suisse du 9 au 12 juin au Grand Hotel Kempinski des Bains ou à l’hôtel Suvretta, ils sont moraux, eux-aussi ?
                Il n’y a pas de dette que des endetteurs professionnels !
                J’appelle cela une escroquerie intellectuelle légalisée non plus par le législateur sur lequel s’asseoit notre dictateur élyséen, conformément à votre vision doctrinaire de « dette » et « d’impossibilité morale »...
                C’est Satan, qui vous dit que vous êtes un criminel, si vous n’êtes pas sataniste ????


                • Mohad Dib Mohad Dib 13 mai 2011 17:31

                  c’est la qu’on comprend qu’il n’y a pas de terroristes sauf ???


                • lloreen 13 mai 2011 14:35

                  Dollar, euro ou....marguerite, c’est le SYSTEME qui est démoniaque.


                  • pastori 13 mai 2011 14:38

                    « A qui donc a profité le système euro ? Aux spéculateurs aux banquiers et aux
                    multinationales  »


                    d’abord et avant tout aux millions de petits commerçants, artisans, prof libérale, agriculteurs, cafetiers, restaurateurs qui ont profité de l’aubaine pour spolier, sou après sous les consommateurs sans que cela se justifie en aucune façon.otalement injustifié des carburants ?

                    qui se plaint du prix t

                    tous les prix de ce qu’on achète chaque jour ont pratiquement doublé ! 

                    ceux qui croient en sortant de l’euro que le café comptoir reviendra à 5 francs se trompent. tout ce qu’ils risquent c’est de payer 20 ou 30% plus cher tout ce qu’ils achètent à cause de la dévaluation sans laquelle il ne servirait à rien de revenir au francs.
                    les salaires eux ne bougeront pas.

                    et ça parce que nous ne produisons plus rien.

                    • Bilou32 Bibi32 13 mai 2011 20:32

                      Les agriculteurs ? Je vendais un agneau 500 francs, maintenant je le vends 80 euros... Ouais, j’en ai vachement profité !!!


                    • pastori 13 mai 2011 20:50

                      moi j’achète mon fromage de brebis au berger du coin qui l’emballe dans du papier journal et exige du liquide : 28€ le kilo ! deux fois le prix du meilleur roquefort. 


                      impossible de changer de berger car ils ont tous les mêmes prix.

                      charcuterie : 25 à 32 € le kilo et .si ça se trouve le porc vient de chine

                      alors..............

                      il y a les grands salauds du capital qui affament, et les petit salauds qui au quotidien se servent sur la bête. ceux là sont encore pire.

                      idem le boulanger, le resto, le cafetier, le plombier qui a des tarifs comme ceux des plus grands chirurgiens, tondre un jardin à la débroussailleuse coûte 280€ par jour au noir....

                      que des braves gens. ils ont compris les joies du libéralisme : la liberté de pratiquer les prix qu’on veut.

                      pour les salariés et retraités, la liberté de payer et fermer sa gueule.



                    • papi 13 mai 2011 21:27

                      @ pastori

                      28 Euros le kilo !!! ça fait cher , moi j’ai pas les moyens à ce prix ! tu confonds pas berger corse et bandit corse par hasard !! je plaisante car sur le fond tu n’as pas tord ;; Chacun tire la couverture
                      en tans pis pour les payeurs,et ça depuis l’euro ..dont il faut sortir et viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite..


                    • papi 13 mai 2011 21:32

                      @ pastori

                      J’ai oublié de te demander, c’est pas le fromage ou il y a des petits vers qui sautent en l’air ??
                      et qui ressemble à une tarte ..


                    • gobelin77 gobelin77 3 octobre 2012 00:19

                      Oui tout à fait d’accord, l’Europe et l’euro nous ont été imposés de force par un tour de passe-passe vous connaissez le coupable... Il est grand temps de tirer les leçons de tout ça, de prendre le taureau par les cornes et monter au créneaux, commençons par nous débarrasser de ce faux drapeau bleu étoilé il n’est synonyme que de souffrances, de suicides en masse de nos chers agriculteurs.


                      Par ce montage ils arrivent à nous faire avaler des OGM en les important par des pays peu regardant (pays de l’est) cela fut créé par les lobby de tous genres pour des gains financiers faramineux voir la société Monsento (créatrice de l’agent Orange de la guerre du Viêt Nâm) voir Wiki

                      Il faudra tôt ou tard donner des noms, ressortir l’échafaud et couper les membres. Les médiats sont tenus par les plus riches ce qui n’est pas normal (TF1 par exemple la chaîne la plus vue avec ces 18 millions de téléspectateurs quotidiens) on voit bien qu’il y a un soucis de conflit d’intérêt : 

                      par exemple quand ils nous disent de nous faire vacciner cela profite aux industries pharmaceutiques qui possèdent une part du capital de TF1 le bénéfice des uns qui crée la richesse de l’autre et vice-versa. La France interdit le boycott on se demande qui à voté cette loi.

                      Informez-vous et éteignez vos téléviseur notre survie en dépend !!!

                    • lloreen 13 mai 2011 14:44

                      Alpo47
                      « Si les peuples étaient informés...:NON »
                      C’est tout l’enjeu de la bataille.Il s’agit d’une bataille de l’information.
                      Raison pour laquelle que les outils traditionnels de l’information ont été transformés en office de propagande officielle.
                      Faites tourner les informations via Facebook ou autres réseaux sociaux tant qu’il est encore temps AVANT 2012 pour ouvrir les yeux à ceux qui n’ont ni le temps ni l’énergie (c’est fait exprès !)
                      pour voir l’ampleur mondiale de la tragédie qui couve.
                      C’est un devoir moral ! C’est l’humanité livrée aux démons oeuvrant pour leur ordre mondial qui sera la pire des dictatures que l’homme ait connue.
                      Est-ce cet avenir que vous voulez pour vos enfants, vos petits-enfants et vous-même ?
                      Beaucoup, sous l’apparence de la modernité ont été grugés.Cela peut se comprendre parce que l’ennemi est de taille.
                      Mais devant les PREUVES ACCABLANTES que de plus en plus de personnes autour et loin de nous dénoncent, ON NE PEUT PLUS FAIRE SEMBLANT DE NE RIEN VOIR !!!!!!


                      • gobelin77 gobelin77 3 octobre 2012 00:41

                        Oui tout à fait d’accords, d’ailleurs je ne fait que crier autour de moi mais les gens sont sourds ou bien accrochés à leur crédits maison voiture étude pour ce soucier de ça car leur principal objectif est de finir le mois dans le positif.


                        Ce qui devient de plus en plus impossible, l’ennemi est non seulement de taille mais en plus il a des armes de destructions massives à disposition.
                        Les peuple argentins et Boliviens-vénézuéliens ont su trouver la force pour en sortir malgré des attaques de toutes sortes. 

                        Ceci dit, nos leaders/ élites sont formés au USA (voir la French-American Foundation) si vous regardez la liste vous comprendrez pour qui bossent ces marionnettes. D’ailleurs toute cette liste devrait être inéligible par principe de précaution car l’intérêt des français n’a rien à voir avec celui les Etats-Unis. 

                        Mais mondialisation oblige ...prônée par les USA la construction de l’Europe (lire plutôt la déconstructions des états souverains) suit son cours. Ce n’est pas une révolte qu’il faut mais une prise de conscience collective pour que ceux qui sont formés d’ailleurs n’ose plus se présenter faites passer le message au plus grand nombre smiley

                      • lloreen 13 mai 2011 14:52

                        Si tous les abstentionnistes, les indécis ( plus de 50% de la population, ce qui est ENORME !) se rassemblent sous un mot d’ordre ABSTENTION 2012 parce que nous ne sommes plus en phase avec quelques pantins qui invectivent et insultent une catégorie de citoyens en lui faisant porter la responsabilité de situations sociales résultant de leur corruption ou de leur incompétence du haut de leurs estrades, par écrans interposés ils sauront qu’ils ont fait leur temps !


                        • lloreen 13 mai 2011 14:57

                          Il suffit de voir la situation sociale dans le monde entier : les citoyens ne sont plus dupes !
                          C’est visible sur internet et donc leur seul recours c’est la censure !!!
                          Avant que tout soit court-circuité (ce qui ne peut manquer d’arriver) il faut déjà se regrouper dans des groupes de paroles entre personnes de même ressenti pour être visibles aux autres,qui auraient (la fausse )l’impression d’être isolés et refuser de participer à la mascarade d’élections.


                          • lloreen 13 mai 2011 15:08

                            kerjean
                            On l’espère pour lui !Sinon, peut-être que s’il se donne la peine de lire les commentaires -on ne sait jamais- peut-être aura t-il « l’étincelle », un peu comme celle qu’il faut au moteur pour démarrer...


                            • lloreen 13 mai 2011 15:17

                              pastori
                              A qui a « profité » l’euro.
                              Oui, on peut voir la chose comme vous et voilà le résultat !
                              Bernés, après s’ être jetés comme des rapaces sur un lapin, dont les « magiciens » ont fait croire qu’ils en avaient plein les chapeaux...
                              Sauf qu’à un moment, le numéro est terminé, les feux de la rampe faiblissent avant qu’ils ne s’éteignent.
                              L’auteur est certainement parmi les spectateurs qui vont encore courir pour trouver la dynamo qui permettra à la lumière vacillante de repartir de plus belle.
                              Mais bon.Il s’agit d’un spectacle.Au lieu de gémir, de pleurer et de se taper dessus pour savoir qui pourra arracher le dernier poil du lapin qui reste il faut maintenant comprendre que nous devons travailler au scénario d’un autre spectacle.
                              Comprendre surtout qu’il faut apprendre du passé, fait trop souvent de batailles, de larmes et d’amertume.
                              Comprendre aussi, que si l’ on ne veut pas infiniment tourner en rond il faut explorer d’autres voies.


                              • lloreen 13 mai 2011 15:30

                                http://www.quanthomme.info/
                                Voilà déjà une voie pour l’énergie libre.
                                C’est clair que si on attend AREVA pour chercher une nouvelle voie on n’est pas sorti de l’auberge (pardon, de la ferme...) !
                                Nouvelles personnalités, nouvelles voies, quel chantier en perspective !


                                • lloreen 13 mai 2011 15:32

                                  Et si l’ on attend des solutions d’experts comme l’auteur, il sera« moralement impossible de sortir de l’euro »...
                                  Bon, je me sauve...


                                  • HELIOS HELIOS 13 mai 2011 15:54

                                    .... vous parlez de sortie de l’euro, avec comme consequence immediate la devaluation ?

                                    Voius faites une grosse confusion. Si un pays comme la France sortait de l’Euro, avec comme prerequis une parité franc=euro, ce n’est pas le Franc qui sera devalué, mais l’Euro qui va se re-evaluer.

                                    Franc devalué ou Euro reevalué, le differentiel est le même, mais les pays concernés ne sont pas les mêmes.La France par exemple, perdra sa parité avec l’euro et serait competitive par rapport A l’allemagne et garderait son pouvoir d’achat vis a vis des autres monnaies internationales

                                    Naturellement, une sortie de l’Euro sans mesures d’acompagnement ne sert pas a grand chose si ce n’est d’offrir une nouvelle zone de predation pour la finance internationale.
                                    Diverses mesure, la plupart de bon sens sont a appliquer.
                                    - recuperation du pouvoir de battre monnaie
                                    - ajustement des regles de la comptabilité des entreprises
                                    - Mesures de protection de certains secteurs d’activité
                                    - controle des etablissements financiers (et des bourses)
                                    - etc...




                                    • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 14 mai 2011 01:57

                                      Musima =>

                                      « Nous avons besoin d’un(e) génie hors norme susceptible de pondre un système économique totalement nouveau. »

                                      Peut-être est-il déjà venu : Nicholas Georgescu-Roegen (1906-1994) - La Décroissance


                                    • Pol-Adolf Staline Pohl-Adolph Stahline 14 mai 2011 23:17

                                      Gelone => un peu léger comme critique de son oeuvre.

                                      La joie de vivre comme indice de réussite d’une société, d’autres appellent ça le Bonheur National Brut. Mais libre à toi de préférer le PIB. smiley


                                    • Canine Canine 13 mai 2011 16:27

                                      - la dette publique serait réévaluée par la dévaluation à des niveaux impayables,

                                      1) La dette publique est déjà a un niveau impayable.

                                      2) Sortir de l’euro peut entrainer une dévaluation, mais ce n’est en rien une obligation mécanique. Au contraire même, sortir de l’euro pourrait dévaluer .... l’euro.

                                      En effet, je ne vois pas du tout comment il pourrait rester haut, alors que parmi les pays qu’il représente, la France est un des plus riches. Et si notre dette reste libellée en euro, et qu’on le dévalue par rapport à une nouvelle monnaie, on dévalue d’autant la dette, rendant de ce fait la dette payable. Néanmoins, l’euro est aussi un symbole, on pourrait donc trouver des solutions intermédiaires, comme désharmoniser l’euro. Cela dit, on peut obtenir le même résultat par rapport à la dette en dévaluant l’euro, sans même avoir besoin d’en sortir.


                                      • Alpo47 Alpo47 13 mai 2011 16:50

                                        « Tout le monde » sait déjà que les dettes des Etats ne seront jamais remboursées. 1500 milliards (ou plus ?) pour la France. Pas besoin d’avoir les compétences de l’auteur pour comprendre cela.
                                        Une structure à la ponzi permet de les faire courir et repousser les échéances. Nous ré-empruntons pour rembourser les dettes parvenues à terme.

                                         Ce qui est interdit aux particuliers est permis aux Etats, mais le résultat, inéluctable, sera le même ...

                                        Soit dit en passant, je trouve agaçant qu’un auteur ne vienne pas argumenter et défendre son texte. Probablement qu’en venant ici l’auteur voulait faire vendre son bouquin.


                                        • Mohad Dib Mohad Dib 13 mai 2011 17:34

                                          et le scenario sioniste...disparition des etats.....des religions, le messie.....mais non ? etc etc...
                                          c’est ca et en plein....
                                          moi je ne l’oublie pas....


                                          • SEPH 13 mai 2011 18:11

                                            L’euro est un carcan pour les peuples d’europe, ceci pour le plus grand bénéfices des banques.

                                            Il est possible de sortir de l’euro et ceci est indispensable si les peuples ne veulent pas s’appauvrir au fil des jours.

                                            La sorti de l’euro c’est deux choses :
                                             - on ne rembourse pas la dette aux banques qui ont attaqué les États, après avoir été renflouées par les contribuables de ses États
                                             - Avec la Chine, le Brésil, La Russie, l’Inde,... et tous les pays qui ne veulent plus être sous le dictat du dollar et de l’euro, on crée une nouvelle monnaie de réserve qui serait un panier de toutes les monnaies des pays qui veulent s’émanciper sur le plan politique et monétaire. D’ailleurs des discutions sont en cours pour la création d’une monnaie de substitution au dollar.


                                            • ffi ffi 13 mai 2011 20:20

                                              Pourquoi ne pas créer une seconde monnaie, par exemple le Franc, non coté sur les marchés financiers, mais légalement valable uniquement en France, tout en conservant l’Euro pour l’appétit des marchés ?

                                              L’Etat pourrait ainsi émettre du Franc pour financer des infrastructures et réindustrialiser le pays (par lui-même). Il va sans dire que c’est la Banque de France (ou toute autre « chambre des monnaies ») qui l’émettrait directement au bénéfice de l’Etat, et ceci, sans intérêt.

                                              Ce Franc, parallèle à l’Euro, dans un premier temps, serait gagé sur un panier de métaux précieux, de matières premières, de produits agricoles ou industriels.


                                              • pastori 13 mai 2011 20:34

                                                il y a bien plus simple ! il existe d’excellentes machine à photocopier.


                                                l’état devrait fournir une photocopieuse à chaque foyer, on pourrit imprimer nos billets de cent euros à volonté, selon nos besoins.

                                                le plus grand problème est de posséder le billet de cent euros qui servira de modèle.

                                                • papi 13 mai 2011 21:29

                                                  @ pastori

                                                  Attention !! incitation à reproduire de la fausse monnaie , ça peut aller trés loin..


                                                • papi 13 mai 2011 21:43

                                                  @ pastori

                                                  Et BHL qui demande un boycott de la corse !! qu’est-ce que tu en dis ?? Faut faire gaffe, d’ici à ce qu’il demande à l’OTAN de bombarder Ajaccio !! juste pour protéger la population civile ..


                                                • BA 13 mai 2011 20:38

                                                  Vendredi 13 mai 2011 :

                                                   

                                                  Les investisseurs très majoritairement convaincus que la Grèce fera défaut.

                                                   

                                                  85% des investisseurs internationaux jugent un défaut de paiement de la Grèce inévitable, et une majorité d’entre eux ne sont guère plus optimistes pour l’Irlande ou le Portugal, selon un sondage réalisé par l’agence financière Bloomberg et diffusé vendredi dans un communiqué.

                                                   

                                                  L’agence a interrogé 1.263 investisseurs, traders ou analystes, pour réaliser ce sondage, publié à intervalles réguliers.

                                                   

                                                  Le nombre d’investisseurs interrogés estimant inéluctable un défaut de paiement de la Grèce a augmenté de 11 points depuis janvier.

                                                   

                                                  « Tous ces pays vont faire faillite à un moment ou à un autre », juge ainsi Wilhem Schroeder, responsable du fonds d’investissement Schroeder Equities à Munich (Allemagne), cité dans ce communiqué.

                                                   

                                                  http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/afp_00343913-les-investisseurs-tres-majoritairement-convaincus-que-la-grece-fera-defaut.htm


                                                  • Capone13000 Capone13000 15 mai 2011 08:54

                                                    Allez demander à Francois Asselineau, il va vous expliquer comment sortir de l’euro, de l’UE et ansi retrouver notre compétitivité en fonction de ne forces du passé.


                                                    • pikpuss 26 mai 2011 13:50

                                                      Les peuples sont des pions sur un grand échiquier sur lequel se battent des oligarchies financières anglo-saxonnes, européennes et chinoises pour ne citer que les principales. Les liens entre elles sont très forts selon les circonstances et parfois en guerre larvée quand les arrangements ne sont pas possibles. Quand la France part en guerre contre le leader lybien, ce n’est évidemment pas par soucis humanitaire, tout le monde en est bien conscient...mais parce qu’il y a du très gros business à la clef.
                                                      Toujours est-il que les peuples sont toujours trahis par leurs dirigeants, habiles menteurs bien obligés de tenir un double langage : séduire l’électeur tout en obéissant aux maîtres de la finance dont on aimerait bien connaître les identités ainsi que l’étendue réelle de leur influence dans les affaires de notre monde. Ils ne peuvent pas être si puissants sans notre soumission et nous, nous sommes si divisés que c’est un jeu d’enfant pour eux que de péréniser leur pouvoir occulte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès