Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Standard et Poor’s baisse la note de l’Ukraine. Quel malheureux (...)

Standard et Poor’s baisse la note de l’Ukraine. Quel malheureux hasard !

L'agence Standard et Poor's vient d'abaisser la note de l'Ukraine à CCC, faisant du pays un débiteur insolvable. Que cache cette décision précipitée ?

Il n’y a jamais de hasard. L’agence Standard er Poor’s vient d’abaisser la note de l’Ukraine. Le pays est désormais classé CCC, ce qui correspond à un pays à la limite du défaut de paiement, voire insolvable. Pour faire bonne mesure, l’agence l’a assorti d’une perspective économique négative, tablant sur un déclin profond.

L’Ukraine est particulièrement riche en minerais divers, notamment en minerai de fer. Les réserves y sont abondantes, le minerai de très bonne qualité, l’exploitation facile, et donc très rentable.

Le pays possède également des terres fertiles considérées comme les plus riches du monde.

En résumé, il possède tous les atouts pour être une des économies les plus prospères d’Europe.

Mais alors pourquoi Standard et Poor’s a déclassé l’Ukraine ?

On est en droit de se poser la question. L’agence aurait pu attendre le retour au calme à Kiev, observer l’évolution politique et dresser de solides perspectives. Mais elle a préféré juger à chaud, dans l’urgence.

Cette décision aura un impact important sur l’avenir proche de l’Ukraine. En novembre dernier, à la suite du refus de Kiev de signer un accord de libre échange avec l’Union Européenne, Moscou avait accordé un crédit de 15 Mds de dollars et une baisse du prix du gaz. L’abaissement de la note de l’Ukraine provoquera sans nul doute la suspension de l’aide russe et, de fait, aggraver le quotidien des Ukrainiens. Moscou vient d'ailleurs d'annuler le versement de la tranche de 2 Mds de dollars.

Il y a fort à parier que cela plombera le climat politique. Peu de chances pour que les tensions s’apaisent.

Un protocole d’accord entre le pouvoir en place et l’opposition devrait aboutir à des élections anticipées.

La campagne ne sera pas vraiment sereine.

Quand on vous dit qu’il n’y a jamais de hasard.


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 21 février 2014 12:22

    Pourquoi ? Tout le monde connait la réponse : justement pour s’emparer des ressources de l’Ukraine, évidemment. Le « bloc BAO » a besoin d’énergie et de terres cultivables.
    Nous vivons une guerre économique, dont les pays qui possèdent ces ressources sont les premières victimes : Irak, Libye, Afrique ... Ukraine. D’autres suivront. L’Algérie est surement la première visée(?).

    Ce qui change, c’est que les mensonges sont découverts et le système qui est derrière avance maintenant nu et à la vue de tous.

    On constate notamment la dépendance -pour ne pas dire plus- de notre président à certains lobbys, la connivence entre les politiques et les millieux économiques et affairistes, la corruption généralisée des décideurs, la « carpettisation » des médias, l’influence injustifiée et disproportionnée de certains « leaders de pensée », commentateurs, écri-vains ou « philosophes » ...

    Si on était dans « Stars War » on dirait que le coté obscur apparait au grand jour, dévoilant ainsi ses manoeuvres et tactiques.

    Et c’est là sa plus grande faiblesse.

    « Ils ne sont puissants que parce que nous vivons à genoux ».


    • lsga lsga 21 février 2014 16:46

      très juste !

       
      Tu nous fais la même analyse sur les rapports de la France avec l’Afrique ?
       
      Est-ce que tu es capable de dénoncer l’impérialisme français ? Et donc de demander à ce que TOUTES les industries françaises reposant sur l’exploitation des matières premières africaines soient relocalisée en Afrique ?

    • davideduardo davideduardo 21 février 2014 19:02

      je ne crois pas isga que beaucoup de gens défende l impérialisme francais, qui comme tout impérialisme ne profite surtout qu a une certaine élite : areva, boloré, total....


      Oui, je suis d accord pour que areva paye son uranium au niger au prix international,
      de meme pour total au nigeria.
      et que ces entreprises paient leurs impots en afrique (et non aux caimans)

      Tout ceci n alourdira pas les factures energetiques des francais qui sont corélées aux prix des MP internationnaux,
      cela fera simpement baisser les dividendes des actionnaires de ces entreprises..... mais ca tout le monde s en fout


      assez d essayer de culpabiliser le quidam pour le neocolonialisme d aujourdhui ,comme pour coloniaisme ou l escavagisme d hier : Il n y est pour rien, et serait le premier a l arreter s il avait les outils democratiques adequat.

    • lsga lsga 22 février 2014 00:45

      je crois que tu ne comprends pas que l’essentiel de l’économie française repose sur le pillage de l’Afrique, comme l’économie US repose sur le pillage de l’Amérique du Sud, et l’économie Israélienne sur le pillage du moyen orient. 

       


    • COLLIN 22 février 2014 03:56

      Très juste,Isga,et à ce propos,lire cet article passionnant :
      http://reseauinternational.net/2014/02/21/le-saviez-vous-beaucoup-de-pays-africains-continuent-de-payer-un-impot-colonial-a-la-france/

      Dans la zone CFA,environ 85% des actifs des banques centrales sont consignés à la banque de France,et les pays Africains,s’ils désirent les utiliser pour leur développement,sont plafonnés à 20% de ces actifs,et doivent payer des intérêts sur ces sommes...

      En gros,le piège pour les pays de la zone CFA,est à peu près le même que le piège de la « zoneuro » pour les pays européens....


    • Onecinikiou 22 février 2014 05:15

      Isga,


      Est-ce que l’exploitation des ressources africaines peut-être opérée actuellement par autre chose que des industries qui ne sont précisément pas africaines, dans la mesure où l’Afrique - le continent africain - n’a pas d’industrie qui lui est propre. Et pour cause.

      Est-ce que les occidentaux, et particulièrement les français, doivent abjurer du fait qu’ils aient été les premiers et bien longtemps les seuls, en capacité d’exploiter ces ressources, grâce à notemment l’apport déterminant des fameux matérialisme et rationalisme dont vous nous rebattez à longueur de contribution les oreilles !

      Ce que vous reprochez aux occidentaux - je ne parle pas ici des guerres d’ingérence illégitimes et déjà aux yeux des premiers intéressé, ou des coups d’Etat qui ont visé spécifiquement les dirigeants progressistes cherchant à s’émanciper de la tutelle des puissances occidentales - n’est-il pas de faire valoir leurs avantages en terme de technicité, de maitrise de l’outil industriel, de capacité à exploiter les ressources naturelles (toutes les ressources naturelles, quelles qu’elles soient et d’où qu’elles se situent) vis à vis de toux ceux qui en sont privés ? 

      N’est-ce pas un peu dérisoire et follement naïf d’invoquer cela comme soutien à votre argumentation ? 

      Souhaiteriez-vous peut-être que l’on leur céda gratuitement nos technologies, nos brevets, nos outils, nos procédés, qui ont mis des générations pour être mis au point et maitrisés, des générations de labeurs, de réflexions et d’expérimentation, dans l’optique de démontrer l’étendue de notre bonté - d’aucun parlerait de stupidité crasse - toute chose par ailleurs qu’aucun groupe social historiquement constitué ne réaliserait de manière réciproque à notre intention ?

      Je vais vous dire, là démontre encore l’inanité de vos concepts : l’homme est avant toute chose un animal social, constitué en groupe, tribu, nation, civilisation, qui ne peut ni ne doit aucunement s’affranchir de ces réalités sous-jacente et qui lui préexistent en tant qu’être conscient, au risque autrement de péricliter. Ou d’être supplanter par d’autres qui ne se seraient pas aveuglés par vos considérations infantiles. 

      La compétition, et d’abord la compétition pour la survie, sont constitutifs de ces réalités, elle en constitue un caractère intrinsèque. Dénier cela c’est dénier le réel, et faire preuve d’utopie qui finit généralement dans les larmes et le sang. 

      L’ « Humain d’abord » cher ami, en terme politique, géopolitique, en terme de socio-économie qui ne sont que la traduction, ou l’extension de ces premiers critères, ne veut tout simplement rien dire, rien signifier. C’est le degré zéro de l’analyse anthropologique. 

      Cela a, peut-être, lointainement, une réalité biologique, mais alors quel comble, quel paradoxe, de voir nos sempiternels penseurs attachés à déconstruire les fondements naturels de l’homme (encore perceptible sur la question du mariage homo ou sur l’idéologie du genre) dans le but qu’il s’en émancipe et face valoir prioritairement sa culture, que de prendre comme référence, comme fondement pour bâtir l’ensemble de son projet politique, une caractéristique d’essence toute biologique. 

      Voilà une contradiction qu’il vous sera - vous comme pour votre mentor Mélenchon qui en est archétypal - très difficile de dépasser.

    • davideduardo davideduardo 22 février 2014 07:31

      si nous payions l uranium, le petrole et les matieres premieres moins cher que les autres pays du monde,j abonderais dans ton sens,

      mais ce n est pas le cas.

      la francafric ne profite donc pas a l economie francaise dans son ensemble mais quelques capitalistes.

      De meme qu au perou ou je vis, c est une société miniere yanquee qui gere yanacocha, la seconde plus grosse mine du monde.
      Ils paient tres peu d impots sur ce qu ils déclare, et cachent une quantité importante d or qu is ne déclarent pas.
      Le peruvien est bien sur lesé, et aurait tout a gagner a extraire cet or par une entreprise d état apres avoir appris le savoir faire,
      mais les profiteurs ne sont pas le peuple americain dans son ensemble : quelques hauts cadres de tout horizons et des actionnaires encore pus cosmopolites....

      vous avez un train de retard isga : le capitalisme s est mondialisé et l impérialisme n a plus rien de chauvin.

    • lsga lsga 22 février 2014 11:45

      Tout à fait : Le Capital Russe, le capital Chinois, le Capital Brésilien, le Capital Indien : ils sont tous en concurrence avec le Capital Français en Afrique.

       
      Cela permet à l’Afrique de faire jouer cette concurrence, et de se libérer du joug impérialiste français.
       
      C’est cela qui provoque l’effondrement de l’industrie française. 

      • claude-michel claude-michel 21 février 2014 15:28

        Après on dit que les USA sont une démocratie.. ?

        Je commence à comprendre pourquoi il y a des ben Laden dans le monde... !


      • lsga lsga 21 février 2014 16:47

        je croyais que tu étais anti-démocrate ? Contre la République ? Maurrassien, monarchiste, membre de l’AF ? Non ? 


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 2014 09:03

        Isga,
        En Argentine, en 2002, le gouvernement a décidé de « sauver les gens plutôt que les banques »

        Depuis le gouvernement argentin prouve « qu’il y a une vie après la mondialisation inévitable »

        Cela suppose d’être un pays souverain, ce qui ne semble pas vous préoccuper plus que ça.


      • lsga lsga 22 février 2014 11:50

        Fifi : L’Argentine, comme le reste de l’Amérique du Sud, suit le mouvement socialiste lancé par Chavez. Il sont en train de rejoindre l’espace économique continental créé par Chavez : L’ALBA, et sa monnaie commune : LE SUCRE.

         
         
        L’Amérique du Sud sort d’une période de plus de 50 ans de domination des nationalistes sur le continent. La population est massivement Socialiste et Internationaliste. 

         


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 2014 18:56

        Isga,
        Je serais étonnée que ces pays suivent l’exemple de l’ UE et d’une monnaie commune !
        Quand ils voient des dégâts dans la zone euro, ça ne donne l’envie à personne de faire pareil....

        « 33 Chefs d’Etats d’ Amérique du sud et des Caraïbes viennent de se réunir en Janvier 2014 » Voir leurs conclusions. Il ne s’agit pas de monnaie commune.


      • paul 21 février 2014 13:41

         L’Ukraine doit rembourser 13 Md de dette cette année, et curieusement, cette dette pourrait jouer en faveur de la Russie, car sans elle, l’Ukraine n’y arrivera pas .
        La Russie suspend une première tranche d’aide de 2 Md en attendant de voir comment évolue la situation, ce qui parait logique, S&P confirme -trop rapidement- que la situation instable joue contre l’Ukraine pour sa dette .

        Que peut faire l’UE à part jeter de l’huile sur le feu de la contestation comme avec ce pauvre Fabius le pompier-pyromane ? Rien, sinon agacer l’ours russe qui ne lâchera pas l’Ukraine, car ce n’est pas l’UE qui remboursera la dette ukrainienne de cout terme .


        • ChatquiChouine ChatquiChouine 21 février 2014 13:51

          Je suis sceptique vis à vis de la portée que donne l’auteur à cette dégradation de la note de l’Ukraine par Standard’s&Poor.
          Si cet événement a une capacité certaine de dissuasion auprès des investisseurs occidentaux, je vois mal comment la notation d’une agence américaine pourrait perturber les promesses de prêts russes, eux qui sont les mieux informés sur l’étendue des richesses tangibles de ce pays, et surtout sur l’intérêt vital qu’a la Russie à garder ce pays dans sa sphère d’influence.
          Quant à l’annulation de l’avance de 2 Mds de $ de la Russie, elle n’est pas à rapprocher de cette dégradation de S&P mais plutôt de la tournure que prennent les évènements sur la place Maïdan, et sur l’incertitude des alliances à venir compte tenu des ingérences occidentales dans ce dossier.
           Une manière de dire « bon messieurs, c’est l’UE et sa »démocratie« , ou nous et nos $, mais pas les deux »


          • cgravedoc cgravedoc 21 février 2014 15:19

            Excellente remarque.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 2014 09:14

            Chatquichouine,

            Les notations sont vachement importantes pour fixer les taux des emprunts auprès du FMI et de la Banque mondiale.

            http://www.dailymotion.com/video/xfxdnd_confessions-d-un-assassin-economique-john-perkins_news&nbsp ; . Sur la dette, Confessions d’un assassin financier".

            Plus ils estiment que l’économie est dans les choux, plus les intérêts sont élevés.
            Il suffit de voir les taux imposés à la Grèce.
            On ne prête qu’aux riches, les autres doivent en crever.

            Si le pays ne peut pas rembourser, ils se payent sur le patrimoine. En Grève, tout est à vendre, les trains, les îles, les Télécoms, les aéroports...

            Un prêt du FMI à l’ Ukraine, c’est bien ce que propose l’ UE ? Et quand ils ne pourront pas rembourser, on fera appel aux contribuables européens.


          • lsga lsga 22 février 2014 11:47

            Parfait : SOLIDARITÉ EUROPÉENNE !

            (Pour rappel, l’Europe va de la Sibérie à la Bretagne en passant par la Turquie... et franchement, historiquement, l’Afrique y a toute sa place. )



          • Gauche Normale Gauche Normale 22 février 2014 16:22

            La « solidarité européenne », c’est les Grecs qualifiés de fainéants et de fraudeurs , les Allemands qui disent toujours non, les Anglais qui sont égoïstes, les Espagnols qui n’ont pas à se plaindre parce qu’ils ont profité de la bulle immobilière, les Français qui sont dans le déni...

            Ça se tape dessus dans tous les sens, lsga, et vous ne le voyez pas ?
            Les services publics qui se privatisent, par exemple, c’est de la solidarité ?

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 2014 18:39

            Isga,
            Et puis l’Australie et la Patagonie extérieure...


          • Antoine Diederick 21 février 2014 13:54

            je vais écrire comme les robots de traduction en ligne quand ils traduisent anglais vers français :

            « Le pauvre standard a émis un avis même au sujet du vallon suisse après la limite fermée aux voyageurs économiques .... »


            • zygzornifle zygzornifle 21 février 2014 14:35

              Poor’s est une vrai Poor’scherie qui se conduit comme un cochon déversant son nitrate sur les pays qui ont des problèmes ....


              • mario mario 21 février 2014 14:47

                ils y en a qui revent debout.

                pour croire que l’Ukraine va basculer en faveur de l’Europe faut etre drôlement naif ou kamikase .

                non sans rire, vous voyez l’Amérique et l’Otan dans le port de Sébastopol ?

                sans doute que Poutine va leurs dérouler le tapis rouge....de bombe . et c’est c’est certain .


                • lsga lsga 21 février 2014 16:48

                  mais, tu souhaites ce tapis de bombe ?

                   
                  Parce que, c’est vrai que Poutine est très fort pour ça (cf : la Tchétchénie).

                • mario mario 21 février 2014 17:45

                  non je ne souhaite pas de tapis de bombes. mais si l"Ukraine tombe aux mains de USA/EU c’est sur que on va y avoir droit. la Chine et la Russie commence a avoir le dos au mur ...elles sont de plus en plus encerclées .

                  la positions des states est claire et pense qu’elles vont jeter l’éponge... faut etre vraiment fou ou alors se croire dans un jeu vidéo .


                • lsga lsga 21 février 2014 18:02

                  Tu sais, les leaders des grandes puissances impérialistes sont copain comme cochon. 

                   
                  Il y a certes concurrence entre le Capital US, Russes, Chinois, mais leurs milliardaires vont en vacances ensemble dans les mêmes hôtels. 
                   
                  Ils étaient tous les 3 assiégés par les révoltes sociales, ils se sont donc gentiment fait la guerre entre eux pour se débarrasser des mouvements ouvriers (pour Nickie... ça n’a pas marché).
                   
                  Idem pour Hitler, très copain avec la reine d’Angleterre et les USA, USA qui ont vendu du pétrole à Hitler jusqu’au bout, y compris quand ils étaient en guerre...
                   
                  Donc ne t’inquiète pas : ils sont copain entre eux, si ils se font la guerre, ce sera avant tout contre nous, prolétaires. 

                • lsga lsga 21 février 2014 19:16

                  L’URSS était une puissance impérialiste, en effet. 


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 2014 09:24

                  L’Ukraine est une position stratégique militaire dans l’encerclement de la Russie par les bases militaires des USA.

                  Isga oublie juste que la Chine et la Russie sont en train de mettre en place un panier de monnaies pour contourner le dollar.

                  Sur le plan commercial, ce que j’ai compris, c’est qu’il existe un accord de libre échange entre l’ Ukraine et la Russie.

                  Si l’ Ukraine entre dans l’ UE, et que la Russie ne dénonce pas l’accord précédent, les marchandises, les hommes et les capitaux (je suppose que tout le monde a bien compris que les trois sont inséparables), ben.. tout ça va circuler dans toute la Russie....

                  On ne sait pas exactement de quelles informations disposent les Ukrainiens, le sort de la Grèce n’est peut-être pas leur tasse de thé ?

                  La suite n’est pas écrite. On attend les décisions de Poutine, un peu plus malin que les adeptes de jeux vidéos...


                  • lsga lsga 22 février 2014 11:42

                    Je n’oublis rien du tout ma grande. Le Capital Russe, le Capital US, le Capital Européen, et le Capital Chinois sont en Concurrence les uns avec les autres. 

                     
                    En tant que prolétaire, je n’ai pas à prendre parti pour un impérialisme plutôt qu’un autre. Par contre, vous qui êtes des petits bourgeois qui veulent prendre position dans les guerres impérialistes, pourquoi choisissez vous le camps ennemi du Capital Français ? (pour rappel, les Russes et les Chinois cherchent à récupérer les positions de l’Empire Français en Afrique)

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 2014 18:46

                    Isga,
                    Tu as bien tort, les situations pour les salariés et les populations ne sont pas équivalentes partout.

                    Il vaut mieux être salarié en Suisse ou en Suède, plutôt qu’en Grèce, au Bangladesh, ou en Éthiopie...


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 2014 10:42

                    La situation économique de l’ Ukraine semble encore plus grave que ne le disent nos médias... « L’Ukraine menacée de faillite » La Tribune de Genève


                    • lsga lsga 22 février 2014 11:39

                      oui oui, c’est ça, un pays peut faire faillite....

                       
                      n’importe quoi...

                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 février 2014 18:51

                      Isga,
                      L’ Ukraine ne sera pas en faillite provisoirement.

                      Le FMI et la Banque mondiale vont lui prêter de l’argent, contre des mesures « structurelles » et un taux d’emprunt ++++.

                      Avec les mêmes conséquences qu’en Grèce : baisser drastiquement les salaires, les aides sociales et les retraites, liquider les services publics, vendre son patrimoine etc...


                    • Gauche Normale Gauche Normale 22 février 2014 16:16

                      La devise de standard et Poor’s ? Nous c’est les standards, vous c’est les pauvres !

                      Comme quoi le fait qu’elles soient privées et concurrentielles entre elles n’apporte strictement rien de bon pour les peuples.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès