• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > T’as pas mille balles ?

T’as pas mille balles ?

Avant l’euro, c’était : "t’as pas cent balles"…et puis tout change.

Voici venu le temps du revenu de base.

Un concept étonnant, qui ne devrait pas l’être, et que défendent autant des humains de gauche ou de droite.

Ce ne serait donc pas un sujet permettant des clivages politiques.

Pour faire court, il s’agit de donner 1000 € (ou plus/ou moins), à tous les adultes du pays, dès leur majorité, sans contrepartie, et qu’ils travaillent ou pas.

La 1ère réaction est de dire : « nous allons encourager la paresse, la fainéantise », et le stade de réflexion qui suit est : « qui va payer » ?

À la première question, il est facile de répondre, en affirmant que « ne rien faire c’est déjà faire »…et si on veut aller plus loin, on peut se pencher sur le concept du travail.

Il faut d’abord se souvenir qu’étymologiquement, le mot « travail » vient du latin « tripalium », lequel était un instrument de torture, travail effectué donc « de force » à l’instar de l’activité des esclaves. lien

Se rappeler ensuite que dans les textes anciens, bible, et compagnie, l’humain ayant désobéi en mangeant "le fruit défendu" avait gagné comme PUNITION le travail : «  tu mangeras le pain à la sueur de ton visage… ». (la Bible, chapitre 3, verset 19) lien

L’affaire est donc entendue.

Le travail est une punition, et il suffit de constater l’énergie que nous déployons à fabriquer des robots pour leur permettre de faire ce travail à notre place pour en réaliser la réalité.

Aujourd’hui, un ordinateur remplace un certain nombre d’employés…un robot mécanique fait de même dans la fabrication d’objets de consommation, avec une évidente réussite.

Et demain, logiquement, il est probable que plus personne n’aura besoin de « mettre la main à la pâte », puisqu’il sera remplacé par des robots.

Nous n’aurions plus besoin de travailler… et d’ailleurs, grâce aux prouesses de nos technologies, nous sommes devenus chômeurs, ce qui est déjà le cas pour beaucoup d’entre nous.

Il s’agit donc de verser à tous les citoyens une somme égale, aux alentours des 1000 €, sans la moindre contrepartie.

Alors qui va payer ?

La réponse est simple.

Nous allons tous payer.

Il ne s’agit pas seulement d’aider les plus pauvres, il s’agit simplement de réaliser une meilleure répartition de la richesse.

Aujourd’hui existe un « salaire minimum »… et il suffit d’instaurer un « salaire maximum ».

Et puis quand l’on voit les milliards que l’Etat jette par les fenêtres, ou le peu d'entrain qu'il déploie pour récupérer celui de l’exil fiscal, on devine que le financement de ce RDB n’est pas si illusoire. lien

La controverse du salaire maximum perdure et certains affirment qu’il existe dans notre pays des humains qui gagnent 400 fois le salaire minimum. lien

Si la moitié du patrimoine des 500 plus grosses fortunes françaises était distribuée aux enfants pauvres du pays, chacun de ceux-ci recevrait 61 000 €.

Ce serpent de mer du « salaire maximum » n’en finit pas de louvoyer…Ford, créateur des voitures du même nom, admettait qu’il soit sur une échelle de 1 à 10Claude Beland, président du MEDAC (Mouvement d’Education et de Défense des Actionnaires) le situait entre 20 fois et 30 fois le salaire moyen…et Pierre Moscovici avait jeté le trouble en 2010 en proposant un écart maximum de 1 à 5 entre le plus haut et le plus bas salaire.

Aujourd’hui, ministre de l’économie, il semble avoir mis de l’eau dans son vin, puisque, après avoir annoncé en juin 2012 un plafonnement du salaire des patrons des entreprises publique, limitant à 20 fois celui-ci par rapport au salaire le plus bas (lien), il est devenu bien moins ambitieux quelques mois après, renonçant à un plafonnement du salaire des patrons. lien

Si demain une loi décidait de fixer un salaire maximum, par exemple à la hauteur de 10 fois le salaire minimum, il serait possible de verser à chacun un « revenu de base » de 1000 euros, sans pour autant affecter les finances de l’état.

Bien sur, cette décision égalitaire et sociale, ne fait pas l’unanimité.

Mais à bien y réfléchir, elle aurait des conséquences dont nous ne sommes pas capables aujourd’hui de comprendre l’étendue.

Ces femmes et ces hommes, à qui on donnerait sans contrepartie cette somme, auront vraisemblablement l’envie de ne plus rien faire, fréquentant hamacs et chaises longues…

C’est probable…

Mais au bout d’un certain temps, n’auront-ils pas l’envie de « faire quelque chose de leur vie  », d’occuper leur temps à ce qui les intéresse vraiement ?

Le terrain est vaste.

Écouter le chant des oiseaux, lire ou écrire, voyager, découvrir, créer sans pour autant penser à monnayer le fruit de leur travail ?

Aujourd’hui, ils sont déjà des millions à faire ce qu’il est convenu d’appeler « le bénévolat », qui consiste à produire du bien social sans la moindre contrepartie financière.

Avec le RDB (revenu de base), ils seront manifestement encore plus nombreux, et quels seront les fruits de toutes ces activités bénévoles ?

Ils sont aujourd’hui quelques millions à perdre leur temps à « gagner leur vie », (il faut bien rembourser les emprunts divers et variés), et si demain, cette contrainte disparait, ils auraient tous la possibilité de s’interroger sur le sens de leur vie…qu’ont-ils l’envie d’en faire ?

Cette production sociale a venir pourraient en étonner plus d’un.

On peut l’imaginer, mais personne ne peut en comprendre aujourd’hui l’ampleur.

Une première conséquence est évidente : ils pourront redevenir consommateurs…et relancer fatalement la croissance du pays, permettant une diminution du chômage, et un enrichissement des entreprises, ce qui n’est pas anodin, même si l’on peut penser qu’elle n’est pas une bénédiction, puisque notre planète n’est pas extensible.

Sur le terrain, une expérimentation du RDB vient d’être décidé en Finlande, puisque près de 80% de la population y était favorable et il faudra attendre quelques temps pour en tirer les conclusions. lien

Les finlandais ont fixé à 560 € le montant du revenu de base, versement associé à la disparition de toutes les aides sociales, mais aussi à l’élimination des déductions fiscales.

Il faut rappeler ici que, suivant les partis politiques, des divergences existaient sur le montant : l’alliance de gauche défendant les 620 €, les écologistes, 440 €, et les libéraux hésitant entre 850 et 1000 € mensuels, alors qu’un hebdomadaire finlandais (Helsinki Times) estime qu’elle devrait être de 1166 € pour lutter efficacement contre la pauvreté. lien

Les retraités recevront 743 € par mois, ce qui remplacera la pension actuelle garantie, et pour les étudiants, le RDB se substituera aux bourses d’études, modifiant entre autre le calcul de l’allocation logement, puisque le revenu de ce groupe social verra son revenu moyen augmenter sensiblement. lien

En Finlande, on ne peut que constater, depuis la mise en place du RDB, le changement du positionnement de certains partis, dont le SDP (parti social démocrate), lequel était hostile auparavant à cette mesure, et qui par la voix de son président, Antti Rinne, ex ministre des finances, vient de déclarer : « si le revenu de base signifie que chacun est assuré d’une vie décente, le SDP doit s’impliquer dans ce débat. »

Antti Palola, dirigeant syndical considéré comme l’une des plus grandes figures finlandaises, lui a emboité le pas, changeant délibérément d’attitude face à ce dispositif, déclarant : « j’ai personnellement réfléchi et j’en arrive à la conclusion que dans le mouvement syndical, nous devons nous repositionné sur cette question. Après tout, nous avons toujours été très favorables à une forme de sécurité sociale basée sur le revenu. Nous avons constaté que c’était une bonne chose ».

Ce changement d’attitude est d’autant plus surprenant que lors des récentes élections finlandaises, 80% des candidats étaient opposés à cette mesure sociale. lien

Le président du Bien-Finlande, Otto Lehto évoque un « moment historique », rappelant l’infructueuse initiative citoyenne, qui finalement, grâce à une forte médiatisation, a fait basculer l’opinion. lien

C’est donc le premier pays européen qui lance cette mesure sociale…lien

En Hollande, la ville d’Utrecht va tenter l’expérience du RDB en la limitant aux chômeurs, et selon le site français du RDB, une trentaine de municipalités hollandaises seraient tentées aussi par l’expérience.

En France, l’Aquitaine s’engage timidement, en prévoyant de financer une étude de faisabilité d’un RSA inconditionnel pour 3 départements de la région : la Gironde, la Dordogne, et le Lot-et-Garonne. lien

À qui le tour ?

L’avenir nous le dira, car comme dit mon vieil ami africain : « la plupart des humains vivent plus avec de vieux problèmes qu’avec de nouvelles solutions ».

L’image illustrant l’article vient de lqj.ch

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

le salaire du bonheur

que les gros salaires lèvent le doigt

elle est poubelle la vie ?!

nos rêves seront vos cauchemars

Totnes enlève le haut

Le triomphe de l’utopie

l’homme est-il une espèce domestique

le Monde avant l’ère

l’argent par les fenêtres

la fable du « ruissellement »

1000 € pour tous…utopie ou nécessité ?

La fable du modèle allemand

Au doux pays de l’autarcie

Par quatre chemins

L’énergie en partage

L’odeur nauséabonde de l’argent

Travailler ? moi jamais !

Mon village en utopie

L’homme jetable

Salauds de pauvres

A découvrir :

Le site « revenu de base  »

Un court dessin animé sur le RDB ici

Un petit documentaire sur ce lien

Le film  : le revenu de base, une impulsion culturelle

La conférence de Frédéric Bosqué à Genève mars 2013

Un revenu universel est-il raisonnablement finançable ?

Revenu de base

Un dessin animé très pédagogique sur ce lien

le revenu de base, une solution pour les retraites

Les mensonges de l’aide sociale sur ce lien

A lire : le revenu d’existence, attac

L’enjeu du salaire, Bernard Friot, éditions la dispute.

Revenu de citoyenneté, droit au travail, intégration sociale, revue du mauss n°7, 1996

Fin du travail et revenu universel, Michel Husson, n°176, juillet 2005

L’allocation universelle, Yannick Vanderborght et Philippe Van Parijs, la découverte 2005


Moyenne des avis sur cet article :  3.39/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 août 2015 08:54


    Revenu de base ou DIVIDENDE UNIVERSEL ?


    Le Projet Socio-Économique ci-dessous bénéficie de
    l’accord intellectuel et du soutien moral de
    Jacques SAPIR,
    Économiste.

    Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

    INTRODUCTION :

    Depuis la fin des Trente Glorieuses, vers 1975, soit depuis 39 ans, nous avons dû nous accommoder du chômage massif.
    Il serait peut-être enfin temps de remettre en question notre paradigme sur le « Plein-Emploi » qui est devenu une sorte d’Arlésienne...
    Sans doute faut-il adopter un nouveau paradigme en la matière qui éradiquerait définitivement le concept même de chômage.

    ¿ Et si la majorité des Français(es) adoptait un paradigme SOCIO-ÉCONOMIQUE réellement innovant et véritablement progressiste ?

    Cependant, au
    Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme
    on peut préférer le
    Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme

    ​​Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

    Lire le lien, SVP :

    Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel ​financées ​par l’Épargne.
    http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/47/56/Refondation_du_Capitalisme_et_Dividende_Uni versel_Sincerite.pdf

    Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

    RÉSUMÉ :

    Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

    Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

    Objectif Principal :
    Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique
    Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses.
    Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.

    Objectifs Spécifiques :
    I)
    Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
    Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme.
    II)
    Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».
    II.1)
    À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.
    II.2)
    a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel.
    b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans plus jamais être accusés d’exploiter qui que ce soit.
    II.3)
    Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel (Auto-régulation automatique : Activité économique / Dividende Universel).

    ​On n’ose imaginer que l’Humanité serait si stupide pour se lancer dans cette dernière voie suicidaire ! ! !​

    = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

    L’addendum ci-dessous apporte la preuve, a contrario, de la pertinence du projet ci-dessus.

    ​Addendum :
    À partir de 1989, la Russie aurait pu mettre en œuvre le projet ci-dessus en s’évitant la phase d’épargne incluse dans cette proposition puisque tout le « capital social » des entreprises était depuis longtemps la possession de l’État et, donc, du peuple russe.

    Lire le lien, SVP :
    Pauvre peuple russe : Spolié en 1917 et en 1991 !
    http://www.sincerites.org/2014/08/pauvre-peuple-russe-spolie-en-1917-et-en-1991.html

     = = = = = = = =
    ​Post-scriptum :
    ​Fondation Capitaliste Virtuelle : Bilan 2001 - 2014

    http://www.sincerites.org/2015/02/fondation-capitaliste-virtuelle-bilan-2001-2014.html

    = = = = = = = =
    La chance de Cuba : son Économie d’État !
    http://www.sincerites.org/2015/05/la-chance-de-cuba-son-economie-d-etat.html


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 août 2015 10:01

      @Jean-Pierre Llabrés
      merci de votre réaction qui montre que le sujet mérite un approfondissement.

      ensuite qu’elle que soit l’appellation : revenu de base, ou dividende universel, car sur le fond la différence est minime.
      je ferais un bémol pour cette attribution élargie aux mineurs...mais sur l’ensemble votre réflexion recoupe en grande partie ceux qui militent pour un revenu de base.
      permettre l’éradication du chômage serait une avancée merveilleuse...
      puis, il faudra réfléchir au sens même du travail dans une société qui fait tout pour le confier aux machines, au dépens des humains.

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 août 2015 10:37

      @olivier cabanel
      « quelle que soit l’appellation : revenu de base, ou dividende universel, car sur le fond la différence est minime. »


      Pour écrire cela, vous n’avez sans doute pas lu ou compris l’intégralité de mon projet.
      Exemple :
      Cependant, au
      Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme
      on peut préférer le
      Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme

      La différence est très loin d’être minime ! ! !


    • olivier cabanel olivier cabanel 5 août 2015 17:05

      @Jean-Pierre Llabrés
      je l’admet...la différence est loin d’être minime.

      en fait, comme vous l’avez constaté, je n’ai pas poussé la réflexion, dans mon article, aux moyens de parvenir à financer le rdb...
      faisant simplement valoir qu’une meilleure répartition des salaires, une lutte plus efficace contre la fraude fiscale, et l’exil du même nom, tout ça lié à un arrêt du gaspillage d’état, devait permettre le financement de la mesure dont il est question...
      a partir de là, que le capitalisme soit refondé ou pas...on peut en discuter.
      merci de votre commentaire.

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 août 2015 18:16

      @olivier cabanel
      « a partir de là, que le capitalisme soit refondé ou pas...on peut en discuter. »

      Non. On ne peut pas en discuter puisque l’instauration du Dividende Universel implique préalablement la Refondation du Capitalisme grâce à l’investissement de l’Épargne dans l’économie réelle marchande.

      « je n’ai pas poussé la réflexion aux moyens de parvenir à financer le revenu de base... »
      J-P LL : Voici des liens vers des gens qui l’ont fait.
      http://revenudebase.info/comprendre-le-revenu-de-base/financement/
      Les 8 approches de financement du revenu de base.
      J-P LL : Ce financement relève de la FIS-CA-LI-TÉ.



    • Philippe Stephan Christian Deschamps 5 août 2015 09:24

      Olivier
      100% pour
      1000 euros et revenu max 10 à 15 fois le salaire mini et roule ma poule.
      pour la création de micro entreprise se serait le top de quoi vivre et faire tourner la boutique avec
      ses haut et ses bas.
      le RSA... ! poubelle, les chômeurs longue durée qui vivent seul c’est la misère,une honte total.
      La France n’avance pas vite sur ce genre de progrès,les pays du nord nous montrent
      l’exemple a suivre.  


      • olivier cabanel olivier cabanel 5 août 2015 09:57

        @Christian Deschamps
        oui, bien sur.

        au sujet de l’échelle de salaire, je suis plus ambitieux.
        je propose une échelle de 1 à 7= 7 fois le smic, c’est déjà pas mal...
        merci de ton commentaire.

      • gaijin gaijin 5 août 2015 09:29

        salut olivier

        le revenu minimum ça paraît une bonne idée mais ça ne marcherait pas

        d’abord la question n’est pas celle des salaires peut importe combien gagne même un pdg la question c’est celle de la spéculation financière qui régie par les mathématiques impose structurellement un comportement global de pillage des ressources et elle n’est pas le fait que des ultras riches mais aussi des moyens riches qui placent leur argent manière diverse ......sans en avoir le controle : ils veulent le rendement ! peu importe les moyens

        si autour de la table chacun est préoccupé par le seul fait de manger le plus possible qu’est ce qui se passe ?

        dans ce contexte que va provoquer le salaire minimum : ce qui coutait 100 euros en coutera le double ......et retour a la case départ

        bon alors on l’indexe sur l’ inflation ?

        mais alors une telle mesure provoquerait une hyper inflation impossible a contrôler qui couperait la france du reste monde

        alors on le fait dans le monde entier ?

        mais comment ( on n’est pas sortis du cycle : guerre , pillage , esclavage ) ?

        c’est dans la tête des gens qu’il faut changer les choses .........

        bien sur ça non plus c’est pas simple ...... smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 5 août 2015 09:55

          @gaijin
          ça ne marcherait pas ?

          à voir...
          aujourd’hui il est trop tot pour l’affirmer.
          va falloir attendre quelques mois pour découvrir si l’expérience finlandaise portera, ou pas, ses fruits.
          je n’ai qu’une intuition, c’est que ça peut marcher...
          on verra !
          merci de ton commentaire.

        • ZenZoe ZenZoe 5 août 2015 09:53

          L’idée d’un RU est extrêmement intéressante, et elle devrait faire l’objet au moins d’une expérimentation. Les résultats seraient peut-être surprenants. Est-ce que, comme le suggère gaijin, les prix augmenteraient (un peu comme l’APL fait grimper les loyers), réduisant l’opération à néant ? Ou est-ce qu’au contraire cela créerait une dynamique dans le bon sens, des emplois plus attractifs, des salariés moins stressés, moins de laissés-pour-compte et de suicides ?

          Je suis en tout cas certaine d’une chose : peu de gens au final opteraient pour le farniente toute une vie. On appelle ça comme on veut, travail, occupation, mais sortir de chez soi, faire quelque chose d’utile aux côtés de gens qu’on apprend à apprécier, cet aspect-là ne changera pas. Les gens ont besoin de s’occuper utilement, au moins de temps en temps smiley

          Pour le moment, il serait déjà bien de fusionner les dizaines d’aides de toutes sortes qui cohabitent et de donner un revenu décent à ceux qui rament. Même pas 500 euros pour un RSA, c’est une honte. Et après, on se pose des questions sur l’explosion d’une économie parallèle !


          • olivier cabanel olivier cabanel 5 août 2015 09:56

            @ZenZoe
            pas mieux !

            merci.
             smiley

          • Cyborgien 5 août 2015 10:01

            1000€ / veau suffisent ils à faire tourner LA MACHINE des capitalistes ? Celle qui permet de taxer la plus-value pour les yacht et le potlatch distribué aux valets de gôôôôche... Pas sûr, je pense alors qu’il faut augmenter le nombre de veaux devant les mangeoires, en importer par ex. (de tte façon ya de la graisse stagnante chez les autres veaux)
             
            La gôôôôche va se précipiter pour dire « bonne idée » ! Un peu du paravent sociétal habituel.
             
            Plus la production augmente moins le travail veau ... un classique marxiste.
             
            « L’ouvrier devient une marchandise de moins en moins chère à proportion inverse du volume de marchandise qu’il produit [...] Le travail ne produit pas seulement des marchandises,il se produit lui-même [! !!] Le produit du travail est le travail qui s’est fixé, matérialisé dans un objet, il est la transformation du travail en objet. » Manuscrits économico-philosophiques de 1844


            • Francis JL 5 août 2015 10:15

              ’’Un concept étonnant, qui ne devrait pas l’être, et que défendent autant des humains de gauche ou de droite.’


              Et les singes, qu’en pensent-ils ?

              • foufouille foufouille 5 août 2015 10:43

                @JL
                tu as peur que ta famille n"ai plus de boulot .......


              • olivier cabanel olivier cabanel 5 août 2015 12:59

                @JL
                ne méprisez pas les singes, ils sont, à plusieurs égards, bien plus humains que nous.

                enfin...je veux dire : que vous.
                 smiley

              • Francis JL 5 août 2015 14:56

                @olivier cabanel
                 

                Dois-je comprendre que vous avez posé a priori que seuls partisans d’un RU sont humain ?


                Ps. dire que les singes sont à certain égards, bien plus humain que moi : vous trouvez ça comment, vous ? Charitable ? Respectueux ?



              • olivier cabanel olivier cabanel 5 août 2015 17:07

                @JL
                je retire le « vous » d’autant que je n’aie pas le droit, ni l’envie de vous juger...

                ceci dit, je persiste à penser que certains humains sont moins respectables que la plupart des singes...

              • foufouille foufouille 5 août 2015 10:16

                avec 560€, ce sont des khmers verts finlandais.


                • foufouille foufouille 5 août 2015 10:21

                  440 pour breizh, encore pire.


                  • Le p’tit Charles 5 août 2015 10:41

                    mille balles...et n’oubliez pas de voter pour moi à la prochaine élection...

                    Dans le fond..les putes ont bien plus d’honneur que le con qui veut faire cette loi.. ?


                    • L'enfoiré L’enfoiré 5 août 2015 14:04

                      Salut Olivier,
                       On en parlait aussi dernièrement chez nous.
                       Pas de 1000 euros mais de 500.
                       Tu as ici, le présentateur du système et les commentaires qui ne sont pas piqués des vers.
                       Bonne écoute et bonne lecture....


                      • L'enfoiré L’enfoiré 5 août 2015 14:08

                        Le problème n’est pas de donner de l’argent, mais de voir ce que l’on en fait.
                        Si c’est pour se payer des cigarettes ou un coup de rouge, ce n’est pas sûr que cela soit la bonne solution.
                        Mais je sors, je n’ai rien dit...


                      • L'enfoiré L’enfoiré 5 août 2015 14:12

                        Je reviens parce qu’il le faut...
                        Le travail ne paye plus.
                        Ce sont les idées nouvelles qui le font.
                        C’est peut-être ce qu’a compris le gars qui venait vendre sa camelote
                         smiley


                      • olivier cabanel olivier cabanel 5 août 2015 17:09

                        @L’enfoiré
                        merci de ces infos passionnantes venues d’outre quiévrain...


                      • Le chien qui danse 5 août 2015 16:04

                        Je suis pour, bien que je ne sois pas pour.... (je fais du tsipras...)

                        Je suis pas pour parce que ça ne règlera pas encore le problème que pose l’argent et je suis pour parce que ça mettrait un bon coup dans les mentalités qui régissent certains comportements sociaux et économiques.
                         


                        • Pascal L 5 août 2015 16:05
                          Encore un effet du dieu argent. La monnaie n’a rien à voir avec la richesse, même si parfois elle peut y contribuer. Ne faut-il pas plutôt distribuer de la richesse, c’est-à-dire quelque chose qui a été produit avec la monnaie ?

                          Que peut-il se passer avec un afflux de liquidité dans un pays qui ne produit plus de richesses depuis bien longtemps ? Va-t-on se mettre à créer de la richesse ou ne va-t-on pas plutôt acheter à l’étranger en amplifiant le problème de la balance commerciale ?

                          Vu du porte monnaie, le raisonnement peut paraître satisfaisant, mais qu’en est-il en terme de macro-économie ou rien n’est infini et tous les paramètres s’influent mutuellement ? Quelle sera l’influence du revenu minimum sur les prix ? Les loyers ne vont-ils pas monter pour refléter la pénurie de logement en annulant tous les effets de cette redistribution ?

                          Par ailleurs, sachant que la quasi-totalité de la monnaie en circulation a été créé par de la dette, quel sera l’effet de cette redistribution sur la dette ? Ne faut-il pas commencer par repenser les règles de création monétaire ?

                          La pénurie de monnaie que nous vivons actuellement peut faire penser qu’il n’y a plus de travail, mais est-ce que cela peut résister à une analyse plus poussée ? Ne manque-t-il pas plutôt de financement pour le travail ? Si nous avions un peu plus de monnaie en circulation, il serait possible de payer pour l’amélioration de notre environnement, pour une éducation plus soignée qui ne laisse personne au bord du chemin, pour un système de santé réellement gratuit… et il faudrait du monde pour réaliser tout cela.


                          • Le chien qui danse 5 août 2015 16:16

                            D’ailleurs pour la bonne morale et la dignité du salaire durement gagné à la sueur du front, je lisais que Patrick Hernandez, vous savez ’born to be alive" est un one man shot (je crois) l’homme d’un tube et un seul (comme plein d’autres. Ben 37 ans après ça lui rapporte encore 1500 euros par jour, oui oui par jour (4% sur les cd’s) sans ne plus rien produire ni servir, mieux que le Christ pour multiplier les pains, nom d’un tube de gomina....
                            Bon ok il a la part de l’auteur/compositeur/interprète c’est vrai que trois métiers en un mérite salaire en conséquence.

                            Et après on va pleurer sur 1000 balles gratos...


                            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 5 août 2015 17:03

                              En voila un qui a osé le changement ; résultat, il est dorénavant dans la merde, ainsi que ceux qui ont bénéficié de ses largesses :

                              Il avait décidé de diviser son salaire par 14 pour garantir à tous ses salariés un revenu minimum de 70.000 dollars par an (soit environ 5.400 euros par mois). En guise de remerciements, Dan Price, PDG de la start-up américaine Gravity Payments, hérite, quatre mois plus tard, d’ennuis financiers, de ruptures de contrats, de poursuites judiciaires et de salariés insatisfaits.

                              "Et si l’arrivée de nouvelles commandes aurait pu donner du baume au cœur au patron solidaire, les salaires mirobolants des nouveaux employés embauchés pour gérer ce surplus font fondre les bénéfices."

                              http://www.20minutes.fr/insolite/1662747-20150805-etats-unis-retour-baton-patron-divise-salaire-faveur-employes


                              • olivier cabanel olivier cabanel 5 août 2015 17:11

                                @ben_voyons_ !
                                merci d’avoir rappelé ce geste exemplaire...

                                j’avais d’ailleurs consacré à ce Dan Price un article, il n’y a pas si longtemps
                                mais c’est bien de l’évoquer à nouveau.

                              • lsga lsga 5 août 2015 17:23

                                5.4000 euros BRUT par mois aux USA, auxquels il faut enlever : assurances maladies, retraites, chômage, écoles pour les enfants, remboursement du prêt étudiant, etc. etc.
                                 
                                Soit, l’équivalent d’un peu moins de 3000€ net par mois en France. Ajoutez-y le coût des loyers et de la vie dans la silicon valley, et vous obtenez l’équivalent de 2.500€ net par mois en France : le salaire d’un jeune professeur agrégé.


                              • TSS 7 août 2015 00:20

                                @ben_voyons_ !

                                Ca c’est un petit air de pipeau télécommandé pour dissuader ceux qui voudraient

                                 lui emboiter le pas ... !!


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 août 2015 20:25

                                Ce que ne nous dit pas Cabanel, c’est qui propulse cette idée ?

                                Mettons 1000 euros, ou 800, ou 500. A la place des salaires, pas en plus des salaires !
                                Avec cela il faudra TOUT payer : se loger, se nourrir, se vêtir ; finis les financements de logements sociaux ; payer plein pot les écoles, qui seront privatisées ; payer les soins aussi bien courants qu’hospitaliers, car plus de Sécu ni d’hôpitaux publics ; plus d’aides sociales, ni aides aux transports ; plus d’aides aux personnes âgées ou/ et handicapées ; plus d’indemnités chômage etc.


                                Revenu minimum, et chacun se débrouille.
                                Car la contrepartie de ce revenu minimum, c’est la fin de la solidarité nationale, bien plus importante actuellement, mise bout à bout ; la fin des salaires ; plus besoin de droit du travail, et la fin des services publics. Le MEDEF en rêve depuis 1945 !

                                Ce sont les Libero- conservateurs qui proposent cette invention géniale. Nous connaissions déjà les néo-conservateurs : Obama et sa clique, ses guerres, ses pillages et ses mensonges.
                                Les Libéraux conservateurs, c’est pareil, en pire. C’est Ron Paul aux USA.
                                Ils sont opposés à tout ce qui fait le modèle social français, anti services publics +++, anti impôts +++, anti Etat +++ .

                                Ils appellent ça, la liberté. En fait c’est le Bangladesh organisé.


                                Un qui résume bien cette idée géniale, c’est Attali :
                                « Débrouillez- vous ! » ne comptez plus sur l’ Etat, sur les Paris politiques, plantez des patates, et survivez comme vous pouvez !

                                D’autres gugus du même genre qui prônent le revenu minimum :
                                Gaspard Koening, qui a écrit avec Marc De Basquiat « LIBER- un revenu de liberté pour chacun ». Ou bien David Graeber qui soutient le revenu de base


                                En conclusion, les effets pervers, dont il faut se méfier, surtout quand il est devenu évident que notre belle Europe de la prospérité, qui est dans les choux, ne rêve que de SYRISER tous les peuples.

                                • Stéphane Veyret Stéphane Veyret 5 août 2015 21:58

                                  @Fifi Brind_acier
                                  Il semble que vous parlez d’une chose que vous ne connaissez pas, et du coup il n’y a que des contre-vérités dans votre message.

                                  * Le revenu de base à la place des salaires ? Non, pas du tout, le revenu de base doit assurer la survie. Libre à chacun d’avoir en plus un emploi pour y ajouter un salaire.
                                  * Plus de sécu, plus d’école publique ? Où avez-vous vu cela ? Je ne crois pas qu’aucune proposition de forme du revenu de base, et elles sont nombreuses, n’ait jamais proposé une pareil chose !
                                  * La fin de la solidarité nationale ? Avec un montant minimum pour assurer la survie de chacun ? Je crois que vous devriez regarder la définition de « solidarité » !
                                  * Ce sont les libéraux conservateurs qui proposent cette invention ? Et non, encore faux. Le revenu de base est proposé par des personnalités politiques de tout bord, mais aussi, et surtout, par des milliers d’anonymes en France (et probablement autant dans chaque pays) de tout bord politique.
                                  * Le LIBER n’est pas un revenu minimum mais bien une forme de revenu de base.
                                  Je vous conseille donc de vous renseigner plus sur ce sujet, vous risqueriez d’être surpris. Le site http://revenudebase.info/ devrait pouvoir vous apporter les informations nécessaires.

                                • olivier cabanel olivier cabanel 5 août 2015 22:06

                                  @Fifi Brind_acier
                                  avant de vous exciter, vous devriez relire attentivement l’article.

                                  le RDB est EN PLUS du salaire.
                                  un problème de vue ?
                                   smiley

                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 août 2015 08:05

                                  @olivier cabanel
                                  Ce n’est pas ce que disent ceux qui le propulsent.
                                  C’est une peu comme l’ Europe de la prospérité, les promesses n’engagent que ceux qui y croient.


                                • foufouille foufouille 6 août 2015 09:40

                                  @Fifi Brind_acier
                                  tu es un robot de ton parti. le RU est en plus mais si il est trop faible, tu bosseras pour pas cher : c’est la version libérale.


                                • ddacoudre ddacoudre 6 août 2015 01:14

                                  bonjour Olivier..
                                  sujet d’avenir, mais surtout sujet d’un nouveau monde qui n’apparaitra pas sans une rupture « violente » toute redistribution monétaire dans une organisation libérale capitalistique finit toujours par enrichir les possédant, c’est le principe même de la comptabilité les prélèvements sociaux sont une charge donc tout versement d’une allocation pour quelque raison que ce soit finit toujours par constituer du capital qui ne se redistribue jamais sans être un placement financier, même par la consommation. dans un article le« Capitalomêtre » j’explique brièvement cela. http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Le-capitalometre-8441227.html
                                  Nous oublions souvent qu’il n’y a que 28 millions d’actifs pour 68 millions de citoyens, cela fait tout de même 40 millions de personne qui ne travaillent pas. Également nous ne tenons jamais compte du fait qu’il n’y a pas de place disponible si les autres n’en font pas une pour que chacun puisse s’assoir à la table du banquet (malthusianisme). Le revenu universel correspond à la prise en compte de cela, et est conforme à la déclaration universelle des droits de l’homme
                                  dans un récent article j’expliquais que la valeur travail que nous développons n’est qu’un Mythe de fondateur de plus. http://ddacoudre.over-blog.com/la-valeur-travail-n-est-qu-un-mythe-moderne.html.
                                  la difficulté avec le revenu universel n’est pas l’incitation à la paresse, si non l’on doit dire qu’il y a 40 millions de fainéants, et nier que la recherche du moindre effort est la base naturelle biologique de toutes espèces, voire de toute chose, car la nature choisit toujours la voie la plus facile et cherche à échapper aux difficultés. nous faisons cela avec le travail, contraint de produire nos bien nous recherchons le moyen de les produire sans effort, même si paradoxalement nous devons en faire pour y arriver. l’homme croit disposer du libre arbitre alors qu’il poursuit une existence dans la dynamique de ce qu’il entreprend face à la pression de son environnement sur lequel il pèse.
                                  C"est la a conscience de cette dynamique qu’il appelle le libre arbitre par ce qu’il croit qu’il a le choix entre plusieurs réponses possibles, alors que de fait c’est celle qui conviendra au choix fait par sont psychique qui sera retenu dans sont seul intérêt, même si il a une démarche altruiste.

                                  les hommes se trouvent toujours un sens à leur existence même s’il faut pour cela fabuler, mais nous pouvons postuler qu’il puisse prendre conscience que les Savoirs ont et sont la source de notre bien être et de nos malheurs faire les discernements nécessaires imposent de les apprendre.
                                  c’est un pas que nous n’avons pas franchi sauf pour quelques élites, nous pourrions donc rémunérer les hommes pour qu’ils apprennent et faire d’ l’enseignement des savoirs une source de revenu, car ce que nous avons à connaitre pour appréhender la complexité du monde ne peut être su durant la période scolaire.http://ddacoudre.over-blog.com/2015/03/essai-de-1999-remunerer-les-hommes-pour-apprendre.html.
                                  nous aurions alors des citoyens plus instruit, donc avec plus de possibilité d’innover dans l’utilisation de leur connaissance pour donner une réponse à la sollicitation de l’environnement « géohistorique » qu’il façonne. Tous les jours nous nous levons pour aller travailler ou exercer du non travail, pourquoi serait-il plus difficile de se lever pour aller dans une université pour adulte.
                                  c’est une étape à franchir, comme nous avons franchi celle de l’instruction pour tous alors qu’elle était réservé a quelques privilégiés. l’avantage de cela c’est que les citoyens ont une activité dont la consommation n’est pas consumériste.
                                  Mais cela implique de disposer du pouvoir d’émettre de la monnaie, et non de le faire financer par une redistribution par prélèvement qui dans une organisation capitaliste est toujours conflictuelle car ces masse viennent réduire la formation du capital, sauf quand ce capital se prête contre intérêt. l’expérience finlandaise va être intéressante à suivre.

                                  Qu’il y ait des hommes riches, à ne plus savoir que faire de leur richesse, n’est pas gênant.

                                  Ce qui l’est, c’est que nous pensions qu’ils doivent se défaire de leur richesse pour que d’autres puissent l’être, et ce faisant nous contribuons au maintien de leur richesse, car nous avons créé un processus où ils récupèrent ce qui leur a été pris, et parfois plus.

                                  cordialement...


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 6 août 2015 07:45

                                    @ddacoudre
                                    bonjour !

                                    je ne conteste pas le chiffre des 40 millions de français qui ne travaillent pas, mais il ne faut pas oublier que le rdb ne serait pas distribué à tous... en dessous de 18 ans...il n’est pas versé, ce qui réduit notablement le nombre des éligibles à cette mesure...
                                    et puis tu écris : « Qu’il y ait des hommes riches, à ne plus savoir que faire de leur richesse, n’est pas gênant ».
                                    ce qui est génant, c’est justement la différence qu’il y a aujourd’hui entre les bas, et les hauts salaires...400 fois le smic, c’est énorme...et peu égalitaire.
                                    d’ou l’intérêt de limiter les choses.
                                    non ?

                                  • gaijin gaijin 6 août 2015 08:43

                                    @olivier cabanel
                                    " ce qui est génant, c’est justement la différence qu’il y a aujourd’hui entre les bas, et les hauts salaires...400 fois le smic, c’est énorme...et peu égalitaire. "

                                    non a titre personnel j’en ai rien a foutre que des mecs soit heureux d’aller chier dans des chiottes en or

                                    ce qui est gènant c’est que pour en arriver là il faut des guerres , des esclaves, piller des pays entiers ..........


                                  • foufouille foufouille 6 août 2015 09:43

                                    @olivier cabanel
                                    « en dessous de 18 ans...il n’est pas versé, ce qui réduit notablement le nombre des éligibles à cette mesure... »
                                    si mais pour moitié.


                                  • riorim riorim 6 août 2015 09:08

                                    Depuis que je respire sur cette planète, je constate l’incroyable abondance de la nature et l’immense sagesse qui en émane.
                                    A commencer par la photosynthèse : la lumière nous inonde chaque jour
                                    gratuitement et les plantes la digèrent gratuitement.
                                    La planète tourne sur elle même gratuitement, créant ainsi le cycle diurne, lui même gratuit.
                                    La masse de ladite planète nous permet de nous y tenir debout gratuitement.
                                    L’air qui constitue notre atmosphère est disponible jour et nuit gratuitement.

                                    Et nous avons tellement pris l’habitude de cet état de chose que nous avons décidé de tout réduire à cet état de marchandise : le sol, les plantes les animaux et nous mêmes.
                                    Quelle invention spectaculaire !
                                    Qui nous a permis de constater que nous étions bien vivants, et amnésiques.
                                    Notre amnésie nous a permis de nous croire tout puissants, négligeant que notre profit n’était qu’une illusion.

                                    Nous vivons sur un bolide spatial lancé à Mach 88 autour du soleil, d’une masse de l’ordre du milliard de milliard de tonnes, ... Sans pilote...
                                    Il serait temps de sortir du rêve infantile dans lequel nous stagnons (en nous entretuant lamentablement) et de passer à un autre registre,
                                     Celui du don et de l’abondance, par exemple, à l’instar de cette nature qui nous porte et nous nourrit,
                                    Depuis la nuit des temps...


                                    • riorim riorim 6 août 2015 09:22

                                      Ah, oui, j’ai pas vraiment traité le sujet du revenu de base. Je me suis intéressé voilà presque trente ans à ce thème qui avait pour nom BIEN (Basic Income Earth Network) et qui fut le berceau du RMI.
                                      J’ai aussi participé à une tentative de monnaie alternative, le SEL (Système d’échange Local).
                                      Je pense profondément qu’aucun système monétaire ne peut sortir l’humain de sa léthargie destructrice. L’illusion du gain est plus forte que tout.

                                      J’aime bien cette image complètement folle de la planète lancée à une vitesse vertigineuse sans pilote.

                                      Et personne ne s’inquiète !!!


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 6 août 2015 11:11

                                        @riorim
                                        merci de ces deux interventions pleines de sagesse, que je partage bien évidemment...

                                        j’aime bien aussi cette image de cette planète sans pilote.
                                         smiley

                                      • riorim riorim 8 août 2015 19:20


                                        @Olivier Cabanel

                                        Oui, cette image me vient presque à chaque fois que j’écoute une personne qui se plaint de la vie...

                                        J’ai rassemblé sur un blog mes réflexions sur la vie.
                                        Pour ceux qui aiment lire !


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 8 août 2015 19:31

                                        @riorim
                                        je vais tout de suite visiter ce blog.

                                        merci
                                         smiley

                                      • ASSISTANAT = IMPÔTS = CONSOMMATION = TAXE CAPITALISTE SUR LA PLUS-VALUE
                                         
                                        Capital dit « vive Cabanel !!! »

                                        =>
                                         
                                        GÔÔÔCHISTE = IDIOT UTILE DU CAPITAL = PRÉBENDIER DES SEIGNEURS (partage des gages donnés par le Seigneur)


                                        • lsga lsga 6 août 2015 10:17

                                          toi, t’as l’air de pas être au courant que l’État Providence et le Socialisme National est une création du FAscisme et de l’Extrême Droite.


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 6 août 2015 11:12

                                          @Genre parmi les genres du Benêtland, auge-colonie du GlobalState
                                          tiens revoila vilistia

                                           smiley

                                        • @olivier cabanel
                                          ,
                                          Vilistia connais pas ... Yéti déporté au Benêtland, Pnume oui ...
                                           
                                          Je vous ai portraité dans une article qui passera pas ...(trop compliqué pour du gôôôchiste)
                                           

                                          Le shaman bono bobo vert est incarnation des ressentiments de la tribu.

                                          Frustré de n’avoir la Masérati du colon dealer où du Seigneur, il subjectivise sa déchéance en une vertu d’austérité amish (cas classique du religieux). La reconquête du naturel sur le technologique est sa nouvelle grande problématique (rien à foutre de la lutte des classes) : comme paravent et alibi de sa déchéance sociétale (typiquement le hippie, qui même a pu être déclassé par un colon qui en veut !) L’affirmation écolo devient négation du mal société (dont il est victime) pour une volonté de nuire, de vengeance « non-dite », inconsciente.
                                          Typique de l’Occident qui a dorénavant en plus un mépris de lui-même, grand déclassement, grand remplacement, grand vide ontologique Caddie, mépris réciproque Caste-troupeau, signes de fin de civilisation etc…

                                          Frustré de plus de n’être que l’alibi de nouveaux marchés pour le Seigneur Capitaliste (ampoule électrique 10 fois plus cher qui pète 10 fois plus vite, éoliennes inutiles, Ferrari Bio électrique pour snobinard vert de la Silicon etc …) Et contradiction de la traite négrière nataliste et du

                                          « un gamin = 500 A/R Paris New-York en Boeing »

                                          d’un shaman trop naïf, qui n’avait pas compris le « non-dit » : notre vrai maître est Capital … Bétonnons et remplissons ses temples

                                          Frustré d’avoir à reconnaître le non accomplissement effectif (et oui ça réchauffe toujours ! Et même depuis le pétrochimique de Napoléon 1er !) Il exige des sacrifices expiatoires, promesses d’accomplissement futurs du Dieu Soleil (qui est la véritable cause du CO2), et début d’accomplissements jouissifs pour lui (en emmerdant le paysan, l’éleveur de brebis, où le voisin de l’éolienne).
                                          Alors la situation est reconnue comme drame, toutes ces branlettes écolos pour nada …(sauf pour le contribuable et Capital). Mais, en fait, le shaman en vient à être reconnaissant de cet échec, il existe enfin ! Les subventions GIEC sont renouvelées (le vrai shaman n’est pas un scientifique, où de totale seconde zone, clergé du bas, et en général un simple castiste journaleux où autre néant scientifique auto-proclamé expert, barbu en général, un signe d’obscurantisme)

                                          Ainsi l’invocation du shaman devient par elle-même miraculeuse, se sacralise : « je dis le bio », « je dis le mal atomique ». Le rituel se concrétise : captation du pouvoir médiatique, par ordre des Seigneurs, commencé pour emmerder les mineurs charbonneux pollueurs contre Thatcher... Enfin, je peux excommunier l’apostat (le communiste productiviste par ex). Et en plus j’ai le droit de vendre des indulgences : aux bobo qui prennent le Boeing et compensent en achetant droit de polluer bio au Pape Vert, privilège de (seconde) classe … Le Seigneur s’en branle, avec son yacht et son jet, mais dit : bon « dit », bétaillères pour tous, 19e siècle ! En récompense il distribue la part de potlatch à ses nouveaux prébendiers… Conseil économique et social et bobovert dorénavant !

                                          Ainsi la symbolique bio trouve une substance, faire chier et dire le « dit ». L’action en soi n’est qu’une faible critique de la « connaissance », retour direct au cheval de trait : « je dis le duuuurâââââble », « je dis la biôôô diiiiiversité » (surtout des esclaves divers pour les capitalistes). C’est-à-dire, en fait, proche du 0 intellectuel (comme shiteux est 0 sur compte de dealer), langage même pas ésotérique… Comme la benêtisation nationale et son fameux « référentiel bondissant ». Shaman bono bobo vert, faut plus te branler avec l’argent du contribuable !

                                          Mais actions qui restent symboliques, Capital rigole … Mais veut bien le marché vert … Qui renouvelle les stocks. Echec cathartique du shaman, qui ira vers l’esthétisme, une mode bobo comme une autre … Comme le vintage. La voiture électrique qui a coûté plus de CO2 à la production qu’elle n’en économisera jamais. Mais pour riches, à 300km/h. Hyper Caste écolo oui ! Mais jouisseuse toujours, nous pas bétaillère à gueux, nous bio seulement !

                                          Une autre branlette du snobisme généralisé des genres de bobo, entre le gode-bébé-InterBEnet une grande avancée socialiste… et la tablette numérique en maternelle pour la PISA-chute. Autre totem consumériste. Surtout alibi mondialiste, mais qui ne fait même pas illusion.

                                           

                                          "Le terme « mondain » est devenu un concept. Il a été d’abord défini comme une phénoménologie [...] les procédures de l’initiation mondaine [...] la généalogie des nouvelles mœurs [...]La stratégie mondaine qui permet de supplanter les coutumes de la tradition."

                                           

                                          « Un discours théorique justifie dans une perspective universelle des intérêts de classe [...] L’humanisme écologisant sera le véhicule de la bonne volonté (celle qui pave l’enfer), de l’idéologie [...]
                                          L’idéologie humaniste et libertaire va se trahir et révéler son opportunisme [c’est fait !] »

                                          « Cet égalitarisme de la différence autorise un autre système de hiérarchies. Alors qu’il prétend dépasser les hiérarchies de classes, il les renforce par les hiérarchies mondaines. À chaque moment, un signe signifie barrière et niveau. Cascade des différences, cascade des mépris, cascade des snobismes. »

                                           

                                           

                                           

                                          « La crise va révéler la nature profonde de ce système : l’austérité (la répression économique sur les travailleurs, essentiellement la classe ouvrière) a comme corollaire non seulement le maintien, mais l’expansion de la consommation « libertaire » social-démocrate. C’est en pleine période de crise qu’est née l’idéologie de l’informatisation de la société au service de la convivialité. À mesure que l’austérité s’aggrave, le chiffre d’affaires de l’industrie du loisir, du tourisme, du plaisir augmente. Les deux semblent être en raison inverse. La jouissance “libertaire” social-démocrate a comme condition le productivisme, l’inflation, le chômage, etc. »

                                          ’Le capitalisme de la séduction’ 1981(!) Clouscard

                                           

                                          « L’État a été l’instance superstructurale de la répression capitaliste. C’est pourquoi Marx le dénonce. Mais aujourd’hui, avec la mondialisation, le renversement est total. Alors que l’État-nation a pu être le moyen d’oppression d’une classe par une autre, il devient le moyen de résister à la mondialisation. C’est un jeu dialectique. »

                                          ’Néofascisme et idéologie du désir’ Clouscard

                                           


                                        • @lsga

                                          Le « socialisme national » dont vous parlez benêtement est ce qu’on appelle « le capitalisme d’Etat » (De Gaulle) ... qui suit le capitalisme libéral (19e) et qui précède le néo-capitaliste (mondial)
                                           
                                          Le fascisme est un capitalisme militariste austère, impérialiste, n’a rien a voir avec la social démocratie. (comme Poutine qui ne fait pas de social mais des chars)
                                           
                                          Poutine peut dézinguer un oligarque, au Benêtland l’oligarque dézingue le castiste.
                                           
                                          Pas d’individu mais l’Etat et l’Armée (le communisme spartiate par ex)
                                           
                                          Faut pas répéter ce que dit la speakerine ... une gôôchiste payée par le patron Capital ...
                                           
                                          « L’État a été l’instance superstructurale de la répression capitaliste. C’est pourquoi Marx le dénonce. Mais aujourd’hui, avec la mondialisation, le renversement est total. Alors que l’État-nation a pu être le moyen d’oppression d’une classe par une autre, il devient le moyen de résister à la mondialisation. C’est un jeu dialectique. »
                                          Clouscard
                                           


                                        • lsga lsga 6 août 2015 11:55

                                          @Genre parmi les genres du Benêtland, auge-colonie du GlobalState
                                          Le but du communisme n’est pas de « résister » au Capitalisme (ça, c’est en effet le but du Fascisme).
                                          Le but du communisme, c’est de « renverser » le Capitalisme.
                                           
                                          C’est pour cela que le Communiste, contrairement au Fasciste, ne cherche pas à se cacher et à se protéger derrière un État-Nation doté d’un système social ; mais de profiter de la dynamique d’agrandissement des marchés pour unir les prolétaires à des échelles géographiques plus larges. L’agrandissement des marché et la dérégulation unissent les travailleurs : là est la dialectique révolutionnaire.


                                        • lsga lsga 6 août 2015 11:58

                                          @machintrucbidulechouettte

                                          le 19ème siècle a été entièrement dominé par le Capitalisme d’État : Bismarck, Napoléon 3, etc.
                                          Le Fascisme s’est toujours défini comme une forme de socialisme, et a précisément pris Bismarck et son État Providence comme modèle.
                                           
                                          apprends donc un peu l’Histoire.



                                        • @lsga

                                          OUI !!! ça c’est la position « troskyste », allié objectif du Capital (internationalisme). Une illusion, le melting-potes fait les US ... il le fera en Uroland. Pourquoi le gôôchiste est enfant chéri du Capital, idiot utile (ce que disait déjà Lénine).
                                           
                                          http://www.humanite.fr/blogs/commission-europeenne-barroso-et-juncker-anciens-maoiste-et-trotskiste-reperes-par-la-cia

                                          Sinon, pour la différence fasciste/Etat vous avez raison sur la forme, le fascisme est un système « machaiavélien », il ne veut pas changer la structure « économique », seulement l’asservir à l’État (s’il ne bascule pas dans le « Nationl Bolchevisme »
                                           

                                           
                                          « Avant j’étais responsable du Parti, on m’a nommé millionnaire » Blague russe du temps d’Eltsine
                                           

                                           

                                           


                                        • lsga lsga 6 août 2015 12:08

                                          @Genre parmi les genres du Benêtland, auge-colonie du GlobalState
                                          Non, c’est la position de Karl Marx dans le Manifeste du Parti Communiste, qui décrit en détail le mécanisme de la mondialisation qui détruit la Nation, la Famille, et tous les vieux rapports de classes issus du féodalisme, et qui unit l’ensemble de travailleurs de la planète dans la misère de l’exploitation.
                                           
                                          Tu devrais lire le Manifeste : c’est très court et très facile. Ça te fera du bien, et t’éviteras de faire de lourd contre-sens sur le rapport entre Capitalisme et Socialisme (le premier engendre le second, l’accouchement douloureux se nomme « Révolution »)


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 6 août 2015 18:50

                                          @Genre parmi les genres du Benêtland, auge-colonie du GlobalState
                                          donc vous ne vous connaissez pas bien...

                                          mais vous n’êtes pas la seule dans ce cas.
                                           smiley

                                        • SamAgora95 SamAgora95 6 août 2015 17:30

                                          1 000 euros ça ne veut rien dire, le revenu de base (auquel je ne crois pas) ne peux pas être une valeur absolue ! Par ailleurs, si c’est pour payer une partie de votre loyer et de votre nourriture alors cela existe déjà !


                                          De toute façon dans 3 ou 4 générations cette question de répartition ne se posera plus, l’ouvrier aura disparue ainsi que le chômeur, il subsistera des machines et quelques hommes pour les créer et les faire fonctionner très bien rétribuer et une classe dirigeante qui régnera sur ce petit monde !


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 6 août 2015 18:57

                                            @SamAgora95
                                            donc si j’ai bien compris, faut rien faire...attendre que tout soit fini sans réagir ?

                                            amusant
                                            dans un autre domaine, celui du nucléaire, ça reviendrait à dire qu’il est inutile de se battre, puisqu’à terme un de ces 4 tout s’envolera en fumée ?
                                             smiley

                                          • TSS 7 août 2015 00:26

                                            @SamAgora95

                                            l’ouvrier aura disparue ainsi que le chômeur,

                                            Que seront ils devenus ?

                                            Car eux ils ne feront pas partie de la classe dirigeante... !!


                                          • smilodon smilodon 7 août 2015 23:19

                                            @ l’auteur : 1000 balles c’est bien.. Mais avec 2 ou 300.000 « migrants » de plus chaque année, c’est plus 1000 ballas !... C’est 10.000 balles !.... Avec un salaire de 1550 euros, un « smicard » récupère net 1200 euros !... Comme faut pas faire cotiser les 3 ou 4 millions de chômeurs « officiels », va falloir enlever 50 ou 100 euros à ceux qui bossent encore !... Pour donner aux « migrants » !... Donc, le smic, d’ici peu va passer à 1100 euros nets !.... Puis 1000 !.. Puis 900 !... Puis un jour vous irez bosser pour nourrir le voisin !!.... Mais c’est « bosser » qui compte !... Pas s’en sortir soi-même !...... Juste « bosser » ! Forcément qu’en bossant vous rapportez des sous !... Mais qui a dit que ces sous sont pour vous ???.......Adishatz....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité