Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Taxer les riches : tous concernés ?

Taxer les riches : tous concernés ?

Pourquoi quand on parle de taxer les riches, on se sent tous un peu concernés (à tort) ?

En début de campagne du second tour, François Hollande, candidat à l'élection présidentielle de 2012 était interrogé sur le plateau de l'émission "Des paroles et des actes" sur son programme fiscal. Son annonce de taxer les "riches", ceux qui gagnent plus de 1 million d'€ par an à hauteur de 75 %, a fait le tour des médias. Même si environ 3500 foyers (0,01 % de la population) sont concernés par cette mesure, les français, les médias, les experts se sont arrêtés sur cette parole. Et ce n'est pas la première fois dans cette campagne que ces "riches" sont visés. Mais on voit peu leur visage, à part peut-être ce PDG d'une grande compagnie pétrolière et quelques malheureux footballeurs, on pourrait même les appeller les "anonymous" tels ces pirates informatiques du web.

Riche de ce que je gagne ? de ma famille ? de mes idées ? Si Montesquieu donnait à ce mot le sens de "large dévelopement de l'esprit" en 1580, force est de constater que dans une société mondialisée et capitaliste comme la nôtre, et à l'heure où les calculettes ont remplacé nos cerveaux, la définition économique du terme est évidente.

Etre riche selon l'INSEE, qui est vraiment concerné ?

Selon une étude de 2010, c'est à partir de 84.500 euros de revenu déclaré annuel qu'une personne se situe parmi les 1 % les plus riches. Sachant que la moitié des français gagnent moins de 1700€ net par mois, peu semble être privilégié.

Etre riche pour les français (étude du CREDOC)

À partir de quel montant de ressources peut-on se sentir riche ? Réponse des Français : en moyenne 4 660 € par mois pour une personne. Des revenus que n’atteignent que 3 % de la population.

Vote politique et avantage économique des ménages :

Les revenus des plus modestes sont loin de tous voter pour une politique de redistribution traditionnelemment représenté par un vote plus encré à gauche, et plus proche de leur intérèt économique.

Des sociologues américains ont démontré que les personnes aux revenus les plus modestes ont l'optimisme de rejoindre un jour les élites économiques de la société. Ils sont sensibles à l'annonce d'un relèvement de la fiscalité envers ces "riches" pensant qu'un jour eux aussi profiteront d'une grande aisance financière. Cette nouvelle thèse lancée par des chercheurs américains, Ilyana KUZIEMCO et Michael i NORTON porte un nom : "The last place aversion"

Au travers de la redistribution des richesses,la peur du déclassement est aussi bien présente, de crainte qu'une politique sociale trop généreuse profite à des personnes encore plus défavorisées que soi, la peur de descendre tout au bas de la courbe.

Pourquoi si le mot ne caractérise que peu de ménages français, nous sommes sensibles à l'expression ?

D'autres facteurs conjoncturels et sociétaux . Tout simplement aussi parce que la crise est passée par là.. payer son loyer, faire le plein d'essence, avoir un salaire même un SMIC, ces "petites" choses peuvent suffir à elles seules pour que chacun puisse se sentir riche, d'autant que la peur de regression sociale se fait ressentir aujourd'hui, on l'a vu auparavant.

Un terme qui crée des distorsions

Les unes des quotidiens régionaux et nationaux utilsent parfois ce terme à tort ; ce mot lancé facilement dans le débat politique devrait être plus clair. L'utilisation d'un certains nombres d'expression relèvent de la stigmatisation ; opposer par exemple dans les médias ou dans le discours politique systématiquement ceux qui travaillent et qui ne travaillent pas en laissant croire que ceux qui ne travaillent pas l'ont choisi, engendre la peur et crée un climat d'affrontement qui n'a peut-être pas lieu d'être.


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 5 juin 2012 09:43

     «  Il y a assez de ressources sur cette planète pour répondre aux besoins de tous mais pas assez pour satisfaire l’avidité de quelques uns ».........Gandhi

    http://2ccr.unblog.fr/2011/06/01/les-riches-les-pauvres-et-les-autres/


    • TSS 6 juin 2012 00:50

      Il y a assez de ressources sur cette planète pour répondre aux besoins de tous

      c’etait peut être vrai à l’epoque de Ghandi mais maintenant ça ne l’est plus !!

      Dans un monde fini les ressources ne sont pas infinies alors que l’expansion

      humaine l’est... !!


    • gidmoz gidmoz 15 juin 2012 01:29

      @TSS

      Il n’y a pas de limites à la création de richesses. La richesse peut croître sans aucune limite. C’est l’esprit humain qui crée des richesses. Or les besoins de l’esprit humain sont sans limites. L’inventivité humaine est sans limite. La dimension du globe terrestre n’est pas un obstacle à la création illimitée des richesses.

    • jef88 jef88 5 juin 2012 11:57

      J’ai lu hier qu’un couple qui gagne en tout 3000 euros appartient aux classes moyennes ....
      Vous savez celles qui se font étriller par le fisc !!!

      Cela dure depuis longtemps et ce n’est pas fini..............................


      • sleeping-zombie 5 juin 2012 13:00

        Hello,

        Tout d’abord, je ne suis pas d’accord avec le thème principal de l’article : quand on parle de taxer les riches, je ne connais pas grand’monde qui se sente concerné.

        Et puis, je ne résiste pas à faire relire ceci :
        c’est à partir de 84.500 euros de revenu déclaré annuel qu’une personne se situe parmi les 1 % les plus riches. Sachant que la moitié des français gagnent moins de 1700€ net par mois, peu semble être privilégié.
        Merci pour l’éclat de rire, même si ça me fait un peu mal au ventre juste après mon repas. Comment appeler ça au fait ? Lapalissade ou Tautologie ?


        • gidmoz gidmoz 15 juin 2012 01:32

          @Sleeping-zombie

          Etre riche, c’est posséder des richesses. Celui qui gagne de l’argent n’est pas forcément riche. Ainsi, un PDG d’une grosse boite gagne beaucoup. Mais il n’est qu’un salarié des actionnaires. A priori, il ne possède aucune fortune. 

        • ALasverne ALasverne 5 juin 2012 21:26

          L’auteur me semble oublier les médias qui brouillent les cartes toujours dans le même sens : faire croire à cette immense majorité des français qui gagne mois de 4700€/mois qu’ils ont les mêmes intérêts que les riches.


          • URBVM56 URBVM56 6 juin 2012 08:49

            La stigmatisation des riches en temps de crise économique est normale : poussé par le populisme patenté de certains politiciens, on en vient à jalouser les plus aisés en convoitant avec égoïsme les mêmes privilèges qu’eux.

            Par contre, votre chiffre de 84500 euros m’étonne quand même un peu... Je le croyais plus bas, genre 5000 euros par mois donc 60 000 euros par an. L’équivalent de plus de 4 smic...


            • herope herope 6 juin 2012 15:02

              @ l’auteur

              Du grand n’importe quoi : essayer de justifier par de pseudo thèses américaines ! ressortir de sa tombe ce pauvre Montesquieu ! pour faire avaler la pilule des inégalités de notre système !. Tout ceci en oubliant les fondements de notre république qui singe notre ex-royauté avec des privilèges extravagants, qui crèe le malaise entre une population paupérisée (12 millions de français vivent en-dessous du seuil de pauvreté, source ATD-quart-monde janvier 2012 !)
              Que dire des cumuls des mandats, la retraite a vie des ex-présidents, ex 1er ministres, ex- députés qui touchent encore pendant 5ans après la fin de leur mandats, préfets sous-préfets.... toute cette cours de courtisans qui énervent la banlieue et certains partis .... 

              www.fa-heropelyon.fr.gd


              • gidmoz gidmoz 15 juin 2012 01:25

                @Robert GIL

                Gandhi se trompait. Le désir de chacun de s’enrichir est une incitation à produire de la richesse. Or pour produire de la richesse, il faut échanger. Et pour échanger avec autrui, il faut qu’il s’enrichisse dans cet échange. Sinon, il n’échangera pas. 

                C’est grâce au désir de chacun de s’enrichir que tous deviennent plus riches.



                • gidmoz gidmoz 15 juin 2012 01:37

                  @flaviyia

                  Vous confondez gagner de l’argent et etre riche. Le riche est celui qui détient un certain patrimoine. Et ce patrimoine, il l’investit dans le pays qui lui semble le plus rentable. Il lui suffit de cliquer sur son écran pour choisir la société qui recevra son investissement.

                  Il n’y a pas de croissance sans investissement. Or les investissements sont faits par les riches. L’Etat n’investit jamais pour produire de la richesse. Un investissement de l’Etat détruit toujours plus qu’il ne produit de richesses. 

                  Il ne reste donc que les riches pour investir, pour augmenter l’emploi et la croissance. Ils contribuent ainsi à la richesse de tous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès