Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Timbre Poste : 1 centime de propagande

Timbre Poste : 1 centime de propagande

Le centime d’augmentation annoncé cache une forêt de hausses, mais pas pour tout le monde...

Cette année encore, le service presse de la Poste se moque bien de nous (1) en annonçant la désormais annuelle hausse du prix de l’affranchissement (2). Jusqu’à présent ces augmentations n’avaient lieu que tous les 18 mois.
Dès le premier paragraphe le ton est donné. « Cette augmentation de seulement 1,8% en un an est inférieure à l’autorisation de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, fixée prévisionnellement à 2,3% par an sur la période 2009-2011. » Dans sa grande mansuétude, la Poste n’a augmenté le Tarif Lettre 20g que de 1 centime pour l’amener à 0,56 centimes. C’est sûr qu’on imaginait mal un timbre à 0,56265 centimes !
 
Comme à l’accoutumée on nous rappelle que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles et qu’en France la vie n’est pas chère puisque « le prix du timbre sera nettement en dessous de la moyenne européenne ». Pour preuve que décidément à la Poste on est gentil « Au regard de certaines augmentations sur les produits de première nécessité, la hausse du prix du timbre (1,8 % contre 4,32 % pour le pain ou 12,88 % pour les produits laitiers..) »
 
Comme l’année dernière, c’est encore l’arbre qui cache la forêt et cette augmentation peut s’avérer beaucoup plus élevée sur certains affranchissements. Le tarif 20g Europe passe ainsi de 65 à 70 centimes (+7,7 %, +27,3% sur 4 ans).
Autre grande surprise, la création d’un nouveau tarif international pour les marchandises. Jusqu’à présent pas de différence entre courrier et marchandise pour les envois de moins de 2Kg vers l’étranger. En 2009 tout change avec, rassurez-vous, une hausse des prix, sans aucune contrepartie en matière de service. L’envoi d’objets de moins de 100g vers l’Europe passe de 1,50 Euros à 3,50 Euros (+133%).
 
Sinon coté service, c’est de pire en pire. La Poste a quand même réussi à inventer les citoyens à 2 vitesses : les blaireaux qui font la queue au guichet pendant une heure, et les pros qui grillent toute la file d’attente en exhibant leur carte et font perdre 20 minutes et la levée à tous les autres en faisant peser chacune de leurs 50 lettres et 2 Chronopost. Après tout les mères de familles et les petits-vieux n’ont que ça à faire, c’est connu. Quand il y a un guichet dédié comme dans les grandes Poste parisienne, très bien, mais la norme en France c’est plutôt 1 à 3 guichets sursaturés.
Ces fameux Pro eux n’auront à régler que 27 centimes pour vous pourrir votre boîte de publicité personnalisée de moins de 35g, quand l’envoi de vos vœux familiaux du même poids vous auront coûté un Euro supplémentaire, soit quatre fois plus cher.
 
Je passe sur la mission de Service Public qui consiste à vendre le denier CD NRJ, des chèques cadeaux, des cartes de téléphone ou des pseudo cartes arnaque-service dont le guichetier passe un quart d’heure à comprendre et expliquer le fonctionnement.
 
Merci donc à la Poste française qui en ce XXIe siècle sait restaurer les privilèges, tondre le gueux et flatter les pollueurs.

1. Le communiqué officiel
2.Les tarifs (version entreprise)

Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • RilaX RilaX 19 février 2009 11:48

    Le but est clairement de dégouter l’usager pour qu’un jour un « sauveur » decide de privatiser ce service qui ne conviendra plus aux francais.

    On connais la chanson.


    • dionysos 19 février 2009 11:53

      article très intéressant. je précise que je suis postier, et que je vis de l’intérieur les changements actuels de la poste.
      La hausse du timbre n’est qu’une anecdote en regard de ce qui se prépare.
      La séparation en branches, prélude à la privatisation est autrement plus importante ; bientot plus de guichet unique, la banque postale privatisée, le tarif des colis qui explosera, la casse sociale (6000 emplois en moins cette année. Bougez avec la poste !


      • LE CHAT LE CHAT 19 février 2009 14:47

        J’ai trouvé la propagande à 2c au Sarkoland !

        http://www.politicomedias.eu/wp-content/uploads/2008/09/sarko1er.jpg

        crachez du bon coté !

        quand à la privatisation

        http://www.bdr13.pcf.fr/local/cache-vignettes/L300xH393/arton7126-ef789.jpg


        pour les amateurs , un timbre sioniste !

        http://www.reichstadt.info/complotisme/photo/786262-962649.jpg





        • ASINUS 19 février 2009 15:03

          53/100 des français ont votés pour des services publiques rentables pour moins de fonctionnaires pour gnana gnana

          qu ils crevent !



          • Alain de Lyon 19 février 2009 15:45

            Je ne suis pas un inconditionnel du service publique, mais je crains qu’à la Poste comme ailleurs les hiérarques ne fassent n’importe quoi au dépends tant des clients que des salariés.

            - La diversification des produits (vente de CD, cartes en tout genre...) me parait une source de revenu très aussi contestable qu’incertaine à l’heure ou les entreprises s’activent plutôt à se recentrer sur leurs activités.

            - La financiarisation à outrance qui se traduit en définitive par l’utilisation abusive de "conseiller financier" pour fourguer des sicav et des livrets A, ne me parait pas très productive non plus. Je suis très sceptique quand à tout bout de champs, pour les actions les plus simple on me dit "prenez rendez-vous". Je perd mon temps et surtout le fameux conseiller perd son temps rémunéré (par moi, malgré moi).

            - La spirale haussière pouvait se justifier l’année dernière du fait de la hausse des carburants, mais cette année une baisse du timbre aurait été la bienvenue, vu l’effoncrement des cours du pétrole.

            -  L’esprit d’entreprise reste celui du monopole. On semble moins s’interroger sur les gains de productivités qui pourrait être fait au profit des clients tout en valorisant l’emploi des salariés, qu’aux méthodes qui permette d’user et abuser des dernières années de monopole.

            Enfin concernant le prix de colis. Je ne doute pas qu’en France on aille droit vers une forte hausse des prix, les consommateurs sont suffisament gogos pour continuer de se laisser tondre. De toute façon ils n’ont pas le choix. Sachez toutefois qu’en Allemagne, les prix domestiques pour les paquets sont 50% moins cher (www.dhl.de).
            Mais la culture d’entreprise en Teutonie et en France n’est pas la même. Ces pauvres allemands n’ont pas la chance de bénéficier de la clairvoyance de nos élites aristocratiques d’entreprise. Ah ça ira...


            • ASINUS 19 février 2009 16:49

              quel monopole , sauf erreur de ma part il n existe plus de monopole au dessus de 50g , il vous est loisible de vous adresser au privé , je reconnais que pour 1 lettre et 1 colis pour trifouillis les oies le privé ne se bat pas pour vous proposer des tarifs concurentiel , c est rigolo hein le privé il veut bien des trucs pas trops couteux a mettre en place et rapportant un max tiens pourquoi cela me rappelle les chemins de fers british ou les cliniques en france moi ?


            • titi 24 février 2009 08:28

              La Poste (comme France Telecom) jouit d’avantages particuliers :
              Avant qu’une société privée nouvelle puisse envoyer un coli à trifouilli-les-oies il faudra qu’elle y ait un dépot ou un centre à proximité. Tout celà la Poste en dispose avec un avantage énorme : ce n’est pas elle qui a effectué l’investissement pour jouir de ce partimoine immobilier, mais le contribuable.

              Ce patrimoine immobilier constitue également le scandale de la banque postale. Du jour au lendemain, la poste a permit à sa filiale de disposer de milliers de guichets sans débourser un liard.

              N’importe quel patron utilisant les biens sociaux d’une de ses sociétés pour les mettre à disposition d’une autre finirait à la Santé. Pas lorsqu’il s’agit des Mammouths.

              Quand la concurrence (et même le droit) est faussée il est toujours aisé de dire qu’elle ne fonctionne pas...


            • Yannick Harrel Yannick Harrel 19 février 2009 16:23

              Bonjour,


              Passe encore sur cette augmentation désormais endémique des tarifs postaux. En revanche quid du devenir des recettes issues de ceux-ci ? Là ça deviendrait tout aussi instructif... 


              Le détricotage des services, biens et institutions publics est en branle depuis un moment et le tout sous la houlette de personnes qui ont leurs idées totalement établies sur la question, y compris lorsque frappe la crise, avec derrière eux des copains prêts à se partager le gâteau. Alors moins d’Etat ou mieux d’Etat ? Si des réformes apparaissent indispensables pour répondre à l’air du temps, encore faut-il que celles-ci ne soient pas le prélude à une vente à l’encan...


              Cordialement


              • Marc Bruxman 19 février 2009 20:07

                Bien quand même le guichet professionnel c’était la moindre des choses. Parce que franchement quand tu bosses et que tu es ralenti par les cas sociaux qui fréquentent certaines postes c’est très chiant. C’est un peu normal que les travailleurs soient prioritaires. (Si il ne s’agit pas d’un envoi personnel bien sur).

                Sinon vous envoyez beaucoup de lettres par an ? Parce que bon le budget timbre c’est pas que c’est anecdotique, c’est inexistant. On peut quasiment tout payer en ligne, je dois consommer moins de 20 timbres par an. 

                Maintenant effectivement le service courrier va finir par être désuet et ne charrier plus que de la publicité. Vous parlez de privatisation mais il faudrait être con pour acheter un service de distribution de courrier en 2009. Dans 20 ans, l’idée de poster une lettre nous paraitra aussi saugrenue que l’envoi d’un télégramme aujourd’hui. A part les recommandés ou pour certains actes juridiques, cela n’a plus aucun sens. (Et encore, pour les pros il y a maileva). 

                Il y a encore de l’avenir pour les colis, mais pour les lettres... Rapidement la seule valeur de la poste sera son réseau qui a un très bon mailage national. Cela ne sera plus le courrier. C’est pratique pour en faire une banque ou pour vendre des produits annexes. Mais pour le reste... 


                • Croa Croa 19 février 2009 22:07

                  Les professionnels ont la possibilité d’acquérir une machine à affranchir. De plus il n’y a aucune raison de réserver au public la dégradation d’un service !

                  De plus ce truc correspond à un arrangement entre une catégorie de client et la poste. Aucune loi de la République n’est à l’origine de cet arrangement ! L’avis des tiers n’a pas été demandé ! Conclusion  : Rien ne vous interdit d’être encore plus con qu’eux en refusant de laisser votre place  smiley



                • Marc Bruxman 20 février 2009 00:50


                  							

                   
                  								Les professionnels ont la possibilité d’acquérir une machine à affranchir. De plus il n’y a aucune raison de réserver au public la dégradation d’un service !

                  La machine à affranchir n’est pas adaptée pour les très petites structures, et il y a un pacquet d’artisans ou de commerçants qui ont pourtant besoin de temps en temps de faire des recommandés à but professionnel. Vous allez me répondre, il y a maileva pour cela. Je confirmes et d’ailleurs c’est un service très pratique. Sauf que quand vous devez joindre l’original d’un truc pour des formalités juridiques (genre un kbis) vous êtes encore obligés de vous déplacer. 

                  Et donc cela parait tout à fait logique que ceux qui utilisent le service à but professionnel soient prioritaires du moins aux horraires de bureau. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès