Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Traitement du Chômage : un joli cadeau de 100 millions aux cabinets (...)

Traitement du Chômage : un joli cadeau de 100 millions aux cabinets privés

L’un des grands desseins de notre Président de la République était si vous l’avez oublié de mettre fin à l’existence des ASSEDIC et de l’ANPE au profit d’un grand service public de l’emploi.

Ce grand service baptisé Pôle emploi avait déjà fait parler de lui au moment de sa création rien qu’en frais de communication

- 500000 euros à l’agence NOMEN pour avoir trouvé le nom de "Pôle emploi"

- de 135 000 selon le Gouvernement à 500 000 selon le Canard Enchaîné pour la création du logo

Tout en ponctionnant les chômeurs en les faisant appeler le numéro surtaxé 3949. Rencontre de très gros problèmes pour les accompagner ou tout simplement pour effecteur leur suivi.

En effet, sur le terrain, Pôle Emploi est débordé, les syndicats réclament à cors et à cris des embauches afin de faire face à cette accrue sans précédent de chômeurs. Les agents sont mobilisés uniquement pour accueillir les demandeurs d’emploi et non plus pour établir des parcours professionnels ou démarcher d’éventuels recruteurs - Source Business BondyBlog

La lecture d’un texte publié par CadreEmploi le 16 mars sur le même sujet est édifiante

Téléphone surtaxé (et saturé), conseillers mal formés (et surbookés), logo surpayé, chômeurs en retard d’indemnités, directeur général vilipendé (et décontenancé) : on a connu des naissances plus heureuses que celle du Pôle emploi. Le regroupement ANPE – Assedic n’est pas sur les rails depuis trois mois que tout le monde lui tombe sur le râble, même ses géniteurs. Suffit d’écouter Geoffroy Roux de Bézieux, ci-devant président de l’Unedic (l’organisme financeur du Pôle, tout de même). Cette semaine, il s’est lâché : « la fusion s’est faite très vite. A marche forcée. A un mauvais moment ». Heureux de Bézieux qui reconnaît ses bévues. Un peu tard, il est vrai.

... / ... Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Les agents doivent non seulement se former à de nouvelles tâches, mais ils doivent, en plus, éponger le surplus de dossiers d’inscription (90 000 le mois dernier). Histoire d’en rajouter une couche, Le Canard Enchaîné publiait mercredi le montant de la facture (ou plutôt sa confirmation) du changement de logo lié à la fusion : 500 000 euros, ce qui a dû faire chaud au cœur des chercheurs d’emploi qui attendent depuis le mois de novembre que leur dossier soit validé pour qu’ils puissent être indemnisés ... / ...

Autant de griefs en si peu de temps, c’est apparemment beaucoup pour le DG du Pôle emploi. Alors Christian Charpy s’est énervé. Il a décidé de prendre personnellement les choses en main. Jeudi 12 mars dernier, interviewé par Bruce Toussaint dans l’Edition spéciale sur Canal +, il a craqué et livré en pâture à la France ébahie son adresse mail, histoire de résoudre lui-même les problèmes des chômeurs français.

Comme on n’est pas chien, on vous la donne à notre tour. Un retard dans votre demande d’indemnisation ? Une offre raisonnable non désirée ? Une formation refusée ? Adressez-vous à christian.charpy@pole-emploi.fr. Avec près de 400 000 nouveaux demandeurs d’emploi en 2009 (ou plus exactement 375 000 à 454 000 chômeurs selon les récents scénari de l’Unedic), sûr que les courriels vont affluer. Pour l’aider, le directeur général du Pôle sera bien obligé d’embaucher un ou une assistante pour gérer ses mails. Et un chômeur en moins. Un - Source Cadre Emploi

Dans les circonstances actuelles, il est clair que le renforcement des équipes de Pôle Emploi est absolument nécessaire, notamment dans le domaine de l’aide au recyclage, à la formation et à l’élaboration de projets pour les chômeurs. Alors, que pensez-vous que les responsables gouvernementaux ont décidé ?

La réponse nous est donnée par Les Echos

A compter du 1er juillet, les cabinets de placement privés se verront confier, pour trois ans, l’accompagnement de 150.000 licenciés économiques et de 170.000 chômeurs en difficulté. Le coût s’élève à 100 millions cette année.

Expérimenté depuis 2005, le suivi des chômeurs par des opérateurs privés va être renouvelé à nettement plus grande échelle à compter du 1er juillet. Pôle emploi, qui accueille près de 80.000 chômeurs supplémentaires chaque mois, vient de publier un appel d’offres pour confier aux opérateurs privés le reclassement de 320.000 d’entre eux. C’est une aubaine pour les entreprises et associations (Adecco, Altedia, BPI, Ingeus, Apec, etc.) qui se partageaient jusqu’alors le suivi de 46.000 demandeurs d’emploi. Ils ont un mois pour préparer leur candidature, le partage des lots devant avoir lieu courant mai.

Adecco rapellons le, qui, il y encore peu annonçait : "Le groupe Adecco en France a informé les instances représentatives d’un projet de réorganisation des réseaux d’Adecco France et d’Adia, ses deux principales filiales (…) ainsi que des fonctions siège d’Adecco groupe France en privilégiant les départs volontaires », a annoncé sa direction dans un communiqué. Les suppressions de poste se feraient en deux phases : « à l’horizon de mars 2009, le projet aurait pour conséquence des réductions nettes d’environ 290 postes chez Adecco France, de 50 postes chez Adia et de 60 postes chez Adecco Groupe France"

Altedia de son côté ne fera que continuer à exploiter le filon puisque ce groupe de conseil en management, ressources humaines et communication possède tout le CAC 40 en portefeuille et gère les restructurations de toutes les grandes entreprises.

Obligation de résultat

Le projet est prévu pour une durée de trois ans, moyennant un coût de 100 millions cette année et de 200 millions les années suivantes. Cela permettra d’alléger la charge de travail des personnels de Pôle emploi, qui devrait par ailleurs obtenir 1.800 postes supplémentaires en équivalent temps plein.

Les cabinets sont soumis à une obligation de résultat : estimée à environ 3.500 euros par chômeur reclassé, la rémunération du prestataire est réglée en trois étapes jusqu’à présent. Dans le cas général, il perçoit un tiers lors de la prise en charge de l’allocataire, un tiers s’il signe un contrat en CDI ou en CDD de plus de six mois, et un tiers s’il a conservé son emploi les six mois suivants.

Contrairement au Royaume-Uni, l’intervention des opérateurs privés est ciblée : ils prendront la responsabilité de 150.000 licenciés économiques, bénéficiant dans la plupart des cas de la convention de reclassement personnalisé (9.853 bénéficiaires depuis début janvier), que l’amélioration de son indemnisation par les partenaires sociaux devrait doper à compter d’avril. Les 170.000 autres seront sélectionnés parmi les personnes qui, parce qu’elles travaillent dans des filières en déclin ou présentent des difficultés personnelles, sont les plus susceptibles de sombrer dans le chômage de longue durée (1 an et plus).

Organisé par bassins d’emploi, et non au niveau national, l’appel d’offres devrait permettre de donner leur chance aux petites structures locales au détriment des plus grands cabinets. « Pôle emploi ne joue pas totalement le jeu de la concurrence », estime l’un d’entre eux - Les Echos

On pourrait croire que ces opérateurs privés sont bien plus efficaces. Et pourtant l’expérience montre ... le contraire

Du privé ou du public, le plus efficace n’est pas forcément celui qu’on croit. C’est, en tout cas, l’enseignement tiré des expérimentations menées depuis janvier 2007 par l’ANPE et le régime d’assurance-chômage en vue d’accélérer le retour à l’emploi des chômeurs. L’évaluation qui vient d’en être faite par le ministère de l’Emploi, en collaboration avec l’Ecole d’économie de Paris et le Centre de recherche en économie et statistiques (CREST), a de quoi surprendre : les 17 opérateurs privés (Altédia, Ingeus, Adecco, etc…) chargés par l’Unedic du suivi de 41.000 demandeurs d’emploi, ont eu un effet « positif en moyenne » : comparé au parcours classique proposé par l’ANPE, ils permettent de réduire de 5,7 points la proportion de personnes restées au chômage au bout de neuf mois. Mais cet effet « est trop faible pour que l’on puisse conclure avec certitude qu’il est statistiquement significatif », indique le ministère. - Actuchômage 27 Juin 2008

Nous ajouterons que dans la mesure où les opérateurs privés vont se voir attribuer les "meilleurs" risques, leur tâche sera facilitée par rapport au personnel du Pôle Emploi. Une technique bien connue dans le monde de la santé où la fonction publique se voit affecter les pathologies lourdes avec des petits budgets alors que le privé fait son chiffre d’affaires sur les actes les plus juteux.

Ah, au fait, pour ceux qui penseraient que cette mesure est due à la récente réactivité de nos gouvernants à la crise économique, il est intéressant de savoir que le 26 octobre 2008 on pouvait lire sur un blog qui porte le nom de : "LA FUSION POUR LES NULS" Site interactif dédié aux 45 000 salarié(e)s de Pôle emploi

Le financement  : Le financement est assuré principalement par l’Etat (1,3 milliard) et par l’assurance chômage (2,9 milliards). La contribution de l’Etat inclut une progression de 50 millions d’euros qui permet d’accompagner les coûts de la fusion. La loi du 13 février 2008 indique que la contribution de l’assurance chômage doit être au moins égale à 10% des produits techniques 2007. Dans le budget d’intervention, on note une baisse des aides directes aux DE et aux employeurs, et, a contrario, une progression de 13% du budget affecté aux opérateurs privés de placement.

Détail des prestations sous traitées

II. DEPENSES

1. Interventions (section III)

* Aides directes : 447 M€ (enveloppe 2008 : 497 M€)
* Prestations sous-traitées : 393 M€ (enveloppe ANPE 2008 : 385 M€)
* Prestations co-traitées : 57 M€ (stable par rapport à l’enveloppe ANPE 2008)
* OPP (opérateurs privés de placement) : 100 M€ ( enveloppe Unedic 2008 : 88 M€)
Sous-total dépenses d’intervention : 997 M€

Et oui, la crise ne peut quand même pas pénaliser tout le monde .....

Crédit et copyright images
CHARB

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • paul muadhib 30 mars 2009 13:10

    copie colle du systeme anglais, meme si plus cible, qui le sait d ailleurs. ?
    toujours le meme bla bla des humains desenpares devant eux memes,a l auteur , n y voyez pas d attaque personnel, c est plus un constat global et desesperant.
    cela dit en parlant chomage en general on a l impression que c est une fatalite, comme la lune et le soleil sont la,archi faux....et puis comme de montrer du doigt l origine qui est l humain et son ego n interesse personne, il est a craindre que tout ces articles,ici sur agoravox et ailleurs ne soient qu un bla bla de plus, et je le redis n y voyez pas offense , ce n est pas le propos, le propos serait plutot de dire : attention , on se trompe sur la racine du mal, ce n est pas un systeme mais l humain en general qui est en cause, rendu la en general ,on se fait ridiculiser, mais peu importe....en fait non , ce serait bien de commencer a ouvrir les yeux, sommes nous interesses par cela ? ne serait pas une recherche desesperee de securite psychologique qui n existe pas , qui serait une des origines du probleme, au detriment de la securite physiologique celle la indispensable pour la survie du corps............


    • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 30 mars 2009 15:27

      @ Paul

      vous écrivez : ".et puis comme de montrer du doigt l origine qui est l humain et son ego n interesse personne, il est a craindre que tout ces articles,ici sur agoravox et ailleurs ne soient qu un bla bla de plus"

      J’avoue ne pas comprendre le sens de votre raisonnement. Il faudrait si l’on vous suit accepter les faits tels qu’ils sont ?
      Quant aux bla blas d’Agoaravox, ils semblent pourtant bien vous interesser puisque vous trouvez l’occasion de venir les lire et les commenter ...

      Plus sérieusement, en ce qui me concerne, savoir que l’on va donner 300 millions d’Euro à des entreprises de placement qui n’ont pas apporté la preuve de leurs capacités alors que le service public de l’emploi serait relégué aux fonctions d’idemnisation et de chasse aux "fraudeurs" me met en colère et je ne crois pas être le seul




    • plancherDesVaches 30 mars 2009 16:05

      Monsieur Benard, pour aller, malheureusement dans votre sens...
      Les milliards d’aide de subvention aux entreprises ne peuvent toujours pas être mesurées du point de vue efficacité pour l’emploi.
      En gros, nous restons des kleenex tant que nous sommes salariés.
      Cela pourrait faire penser au subprime en prétant à un trop pauvre. L’exploitation va jusque là, en effet....
      Mais c’est toujours plus facile de taper sur un faible, c’est bien connu.


    • bob 30 mars 2009 16:36

      Bien que je ne soit pas enclin a accepter le transfert de competences gouvernementales vers le prive, Je puis temoigner que certaines agences font du bon travail. Les sans-emplois se voient confier un test de competences et se voient proposer des travaux en relation avec leurs aptitudes. Libre a eux de ne pas accepter ( l’agence les econduit) mais en regle generale, chacun y trouve son compte.
      Par ailleurs, certaines personnes ont plus d’avantage a ne pas travailler et a vivre des allocations ( dont je tairait le montant qui est bien superieur au SMIC) qu’a trouver un travail et ce meme en interim.

      Avis aux moinsseurs jamais d’accord, c’est ainsi que j’ai trouve mon job.


      • foufouille foufouille 30 mars 2009 17:13

        @ bob
        superieur au smic ?
        avec des momes alors........... et tu as les memes aides


      • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 30 mars 2009 17:13

        Les cabinet privés sont tout à fait capables de trouver des jobs. Et pour cause puisque ce sont des spécialistes de l’interim. Il ne faut toutefois pas oublier que les candidats qui seront coachés par ces cabinets sont les "plus faciles" à replacer. Pour tous les autres, le pôle emploi ne pourra que leur proposer 2 emplois médiocres à prendre ou ... à prendre !!!


      • bob 30 mars 2009 18:07

        Les emplois qui m’etaient proposes etaient superieur au SMIC ( 50 pour cent environ) bien evidemment nous sommes loin des pretentions de la majorite des doux reveurs que l’on trouve communement sur le net qui pretendent que moins de 3000 euros ne suffisent pas a survivre.
        Quant au rapport avec les enfants, pourriez-vous preciser le fond de votre pensee s’il vous plait ?

        Par ailleurs, je tiens une fois de plus a preciser etre antagoniste au redeploiement des missions d’etat vers le prive.


      • bob 30 mars 2009 18:10

        Tout l’art de trouver un emploi est de savoir quand etre disponible et si besoin demissionner et quand integrer une structure et y rester.
        Ne restez pas dans une structure qui vous gene ou vous sous-paye. La vie est courte et vous avez surement mieux a faire que de vous ennuyer dans une entreprise qui voit en vous en pigeon ou vous sous-exploite.


      • foufouille foufouille 31 mars 2009 18:46

        @ bob
        en interim ca se comprend, pas de credit immo par contre
        par contre le cdi ...........meme pas la peine

        avec des momes tu as plus des aides si tu travaille pas
        avec le smic, les aides diminue. ce qui fait qu’il y a peu de difference
        surtout pour ceux qui aiment mendier


      • bob 1er avril 2009 13:20

        @ foufouille

        Concernant les aides de l’etat, je ne suis pas tres instruit en la matiere. Ayant fuit l’ANPE et son corollaire ASSEDIC qui n’ont jamais enrichi que leurs directeurs et les consultants payes a faire leur affaire aux mouches, je n’ai jamais eu l’occasion de quemander quoi que ce soit. J’ai neanmoins accompagne plusieurs personnes qui m’en vantaient les merites. Cela m’a rebute davantage.
        Pour ce qui est des enfants, je n’en avais pas a l’epoque, la question ne s’est donc jamais posee. Par ailleurs, il est vrai que les banques pretent plus facilement au CDI mais vous noterez que tous les contrats de travail ne sont pas identiques : Entre un traducteur paye 50 000 euros ( scandaleux) sur trois demi journees et un SMICar, vous comprendrez que la banque privilegie le plus fortune. Ramener de l’argent est donc plus important que la nature du contrat.
        Pour des raisons personnelles de securite, il est effectivemment sage de s’endetter avec un emploi a long terme meme si celui-ci est moins rentable que la serie de petits contrats.


      • superesistant superesistant 30 mars 2009 16:43

        bonjour

        on reconnaît la, une fois de plus/trop, la volonté de notre duccé en talonnettes de saborder le service publique, en donnant de son travail au privé, en dressant ( dans quelques mois ) un constat et en ne renouvellant pas les départs à la retraite des employés du pôle emploi inutiles...

        c’est ce que pratique d’ailleurs beaucoup de grandes entreprises, qui préfèrent embaucher des régies ( cadres interim ) à 800€ la journée durant des mois et des mois ( le high socre dans ma société étant de 3ans... faites le calcul.. ) pour pouvoir les virer quand ils le désirent, alors qu’une embauche en CDI aurait financé ce salaire durant quelques années, à capacité équivalente.

        Le "précaire", le leitmotiv du gouvernement !


        • anny paule 30 mars 2009 16:47

          Le premier problème, et c’est peut-être une des rares questions sur laquelle il n’avait pas menti effrontément, c’est que cet homme-là a joué sur le seul marché, sur le seul credo de la "concurrence libre et non faussée". La seule chose qu’il n’ait jamais cachée, c’est son attachement viscéral à l’idéologie ultra-libérale... à la privatisation de tout ce qui pouvait rapporter. Il est fort dommage que 53% de nos concitoyens n’aient pas eu l’intelligence nécessaire pour comprendre où il allait nous mener !
          Que représentent pour lui les chômeurs, les enseignants chercheurs, les enseignants, les médecins, les avocats, les magistrats, ... les employés en tous genre ??? Rien !!! Mille fois Rien !!! Sauf du monnayable, du servage possible à la clef !... Nous tous, Français, nous sommes le NEANT pour lui ! Seuls quelques nantis sont dignes de foi à ses yeux... jusqu’au jour où la supercherie sera telle qu’ils seront eux-mêmes mis en danger et où ils le lâcheront !
          Le second problème, c’est que la grande majorité d’entre-nous, qui n’a jamais pactisé avec ce diable, est incapable de se donner de la consistance ! Et ça, il l’a très bien compris, et sa clique de groupies avec lui ! Et les médias aux ordres aussi !
          Il serait urgent que nous soyons enfin adultes, que nous mettions nos forces en commun, afin de contrer de façon efficace tout ce qui se décide contre notre gré.
          De façon claire et expéditive, il est urgent que nous nous donnions les moyens de restaurer la Démocratie avant d’être engagés vers un point de non retour !


          • bob 30 mars 2009 18:46

            @ anny Paule,

            Madame,

            Vous avez tout a fait raison. Dans ce cas un seul element permettra de faire pencher la balance du bon cote : le vote. Aucune "revolucion" pour seduisante qu’elle puisse paraitre ne pourra nous defaire de la clique de parvenus. Le peuple a besoin de sang nouveau et honnete, il ne pourra l’obtenir que par l’eviction de la vieille garde inefficace et corrompue.


          • anny paule 30 mars 2009 21:14

            C’est au commentaire de Bob que je veux réagir... pas au mien !
            Je pense, tout comme lui, que c’est par le vote que la question devrait se résoudre, mais par un vote franc et massif contre tous les parasites qui font la pluie et le beau temps...
            Le problème, c’est qu’il faudrait avoir voix au chapître ! Et, comme ce sont les mêmes qui tirent toutes les ficelles... comme ils possèdent aussi les médias qui font l’opinion, comme ceux qui ont des idées différentes n’ont aucune audience (sauf le NPA car pas dangereux tant qu’il prône le "grand soir" et ne veut pas du pouvoir, ou le PS que certains désignent comme l’UMPS, tant les compromissions sont grandes), je vois mal, en tant que femme de gauche, comment faire bouger les lignes... par les urnes.
            Peut-être que les mois qui viennent vont dessiller les yeux de tous ceux (et ils sont, de loin, les plus nombreux) qui ne veulent pas voir !


          • Vilain petit canard Vilain petit canard 30 mars 2009 16:47

            Salut JC,

            Chez moi, le rutilant et nouveau Pôle Emploi est dans un immeuble neuf... juste en face des bureaux Addeco !! Il y a même une allée qui va de l’un à l’autre à travers le parking !


            • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 30 mars 2009 17:15

              Etonant non ? aurait Desproges


            • Vilain petit canard Vilain petit canard 31 mars 2009 09:47

              Je dirais même : sidérant ! Et quand on sait que les deux immeubles ont été rachetés à des structures privées par la communauté de communes, alors là, moi je dis : bravo !


            • vincent p 30 mars 2009 17:25

              Seul le diable peut se réjouir que l’on traite de plus en plus bêtement l’homme de la sorte pour de l’argent.


              • Le péripate Le péripate 30 mars 2009 18:35

                 Je ne comprends pas que vous ne soyez pas content : c’est un système socialiste à souhait !

                Résumons : on surprotège quelques emplois à grands coups de réglementation, on crée un salaire minimum qui écarte ceux qui rapportent moins, on crée de toutes pièces un chômage de file d’attente, on crée une administration inefficace pour les chômeurs, on taxe les petites et moyennes entreprises, on subventionne les grandes entreprises nationales, puis comme tout ça est foireux, on refile des budgets à des copains pour essayer de présenter quelques chiffres favorables. 

                C’est génial, ne changez rien. Chacun pour soi pour en profiter.


                • Yohan Yohan 30 mars 2009 19:14

                  Scandaleux en effet. La taille des lots avantagera les big five (Altédia, Adecco, Ingeus) qui sont déjà présents sur le précédent marché attribué généreusement par feu l’Unedic. Leurs résultats étant ce qu’ils sont (faibles) à 4000€ en moyenne l’accompagnement, ça reste une affaire juteuse. Les petits cabinets n’auront aucune chance sauf à se regrouper et encore....Pourtant leurs résultats pour des prestations payées dix fois moins est tout aussi bon sinon tout aussi médiocre (question d’angle), donc kif kif.
                  Rien ne change au pays des castes favorisées. Devinez, qui sera le dindon de cette farce ?


                  • Yohan Yohan 30 mars 2009 19:29

                    A noter que le nouveau directeur du Pôle emploi est Jean Louis Tauzin, ancien directeur de l’ANPE Normandie, puis ex patron d’une boite de conseil sélectionné et avantagé outrageusement par l’Unedic, Ingeus, comme quoi il y a des connivences étonnantes et des allers retours louches au sein de la maison pôle emploi.


                    • chmoll chmoll 31 mars 2009 07:35

                      j’ai entendu parler de ingueus,par de jeunes chomeurs,parait qu’ils en sont très très satisfait

                      dans l’coin + de 1000 contrats en tout genre ont été signé avec eux en moins d’un an ,il y a tellement de demande pour rentrer chez ingeus, qu’ils ont ouvert des antennes un peu partout

                      a partir de là je ferais une comparaison ,il y a des millions de demande pour ne pas rester chez pole (?)

                      j’me souvient une question a été posé a un groupe de chomeurs ,( ça a été publé dans un grand quotidien)

                      pourkoi allez vous chez ingeus ,plutot que pole ?,la réponse ont préfère allez là ont a plus de chance de trouver un emploi

                      à voir


                      • Yohan Yohan 31 mars 2009 08:00

                        C’est sûr qu’à tout pendre autant suivre un accompagnement chez Ingéus qu’un simple entretien avec un conseiller Pôle débordé ou incapable, sauf que le premier gagne avec un seul client plus que le montant global du salaire chargé d’un agent sur 1 mois.


                      • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 31 mars 2009 20:20

                        Popôle Emploi a été créé pour tenir des statistiques et jouer le gendarme du chômage.

                        Par théorème:Tous les chômeurs sont des fainéants et des suceurs d’aides sociales.

                        Ce qui est archi faux. Dans une sociètè, il y a toujours des personnes à la marge et on oublie les patrons voyoux sans faire dans la lutte des classes ....

                        En fait, c’est comme pour la découpe du lapin, le meilleur morceau,le râble aux boites privées ; la tête et les os à P.E. Qui plus est, en passant par les entremetteurs privés tous les critères douteux âge sexe odeur couleur etc. pourront être mis en oeuvre. Ils ne vont pas avoir des candidats rmistes ou trés "éloignés" du monde du travail handicapés etc. car au vu de la situation actuelle, ils ne seront pas (voir les contrats passés) meilleurs ni plus efficaces que le mammouth qui n’en est qu’à ses premiers pas dans un bourbier sans nom.

                        Adia et autres n’ont pas encore inventé un avatar de LOURDES !!!!

                        Par contre en parlant de dépenses le Canard Enchainé a oublié le nouveau Grand Paris et le nouveau siège social de PO dans le 20 ème arrondissement. Un petit bijou avec patio et un environnement qui comblerait d’aise bien des citoyens... 

                        De toutes les façons il y aura du monde sur le carreau et peu au fond de la mine au charbon ; ouvriers cadres artisans etc... même les fonctionnaires ont la mort sous la queue ; un acte déplaisant envers notre Guide coléreux est oust le placard voir la révocation alors .... smiley


                        • Piergil 1er avril 2009 01:23

                          Un exemple tout simple :

                          Je suis employeur saisonnier ( à mon grand regret, mais je n’ai pas le choix)

                          C’est ainsi que j’emploie depuis des années 4 personnes en CDD.

                          Pour 3 d’entre elles avant pole emploi (fin de contrat 2008) , aucun problème d’indemnisation, la 4ème personne (53 ans), inscrite le 01/01/09 à perçu ses indemnités le 26/03/09, soit après une attente de presque TROIS MOIS.

                          Inutile de décrire, sa situation !

                          Bien mieux ! Alors que je connaissais tout le personnel de l’ancienne ANPE, on me renvoit vers un 3949 autiste et vers internet !!!

                          Je ne dis qu’une chose bravo !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès