Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > TVA sociale à droite. Rien à gauche ?

TVA sociale à droite. Rien à gauche ?

“Je n’ai pas été élu pour augmenter les impôts moi” N. Sarkozy le 17 mars 2009

Le parti socialiste a bon dos de s’arcbouter contre l’instauration d’une TVA sociale. Ce dispositif proposé par le gouvernement, déjà évoqué en 2007, permet de transférer une partie des cotisations pesant sur le travail vers la consommation. Objectif, la compétitivité. N. Kosciusko-Morizet sur les ondes de France Inter notait ingénument qu’au final ce sont toujours les citoyens qui paient. Une façon d’enfiler une énième perle, un énième élément de langage pour porter un projet du candidat président. Son candidat président.

JPEG - 29.4 ko
Christopher Dombres

Avec empressement l’UMP compte mettre cette mesure en place avant les élections de mai 2012. On peut y voir (évidemment) une question électorale. Un affichage visant à sortir des incantations Sarkoziennes. L’emploi étant le premier sujet de préoccupation des Français. Le président-Candidat se doit de réagir, faute d’avoir agi. Mais au-delà, on peut y voir une prise de conscience de la situation dramatique dans laquelle est plongée l’industrie française. En 2011 c’est 100 000 emplois industriels qui se sont envolés selon une étude réalisée par Trendéo reprise par le journal Les Echos. Le chômage passant la barre des 10%.

Problème politique, vision partisane, probablement, mais surtout, un constat : il y a « le feu au lac ». Le pays dans sa structure ne peut plus affronter la mondialisation sans bouger, modifier les paramètres de son engagement dans la guerre économique globale. Les symptômes sont forts, même les plus européistes comme F. Bayrou s’en remettent à une forme de repli national, « le made in France ». L’explosion des équilibres sociaux, la main mise et la pression des organismes financiers transnationaux sur les États, la montée inexorable du chômage sont tels que l’on doit parer au plus urgent. Que l’Etat, et ceux qui le représentent ne peuvent plus s’en remettre aux équilibres dynamiques professés pendant ces trente dernières années.

Le constat est amer, les désordres du libre-échange ont balayé toutes les chapelles. Même H. Novelli, caution libérale du gouvernement s’en remet à une hausse de la TVA (dite sociale). Un sacrilège pour les dogmatiques du rétrécissement infini de l’État.

Bien sûr que la TVA sociale est un montage sémantique, un oxymore. Que le PS, à raison, y voit, une mesure inégalitaire frappant les consommateurs sans distinction. Mais ce n’est qu’une prolongation légèrement infléchie du modèle de globalisation. Avec la TVA sociale, l’UMP a la « chance » de rester dans son modèle de survie, sans changer de méthode de pression continuelle sur les classes moyennes et populaires.

Oui, le parti socialiste a bon dos de s’arcbouter contre l’instauration d’une TVA sociale. Mais il a laissé passer le train de la régulation économique et financière. Et face au désordre de monde ne propose finalement rien. Rien de mieux, rien de pire. Quelques concepts aériens comme « le juste échange ». Mettant sous l’éteignoir ses réformateurs (proposant le protectionnisme intelligent), et consacrant son énergie à suivre les sherpas de la mondialisation. Le cénacle d’économistes qui conseillent F. Hollande en est une triste illustration.


Moyenne des avis sur cet article :  2.91/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Pandy Pandy 5 janvier 2012 10:55

    Les Français vont encore ! payer !!
    http://www.youtube.com/watch?v=1pDRqpjxlQw
    .


    • Gabriel Gabriel 5 janvier 2012 11:29

      La TVA sociale servirait soi disant à payer le social dans notre pays si le gouvernement affecte réellement ces recettes à la protection sociale. Connaissant nos dirigeants qui ont déjà détourné les taxes alcool et tabac qui, je le rappelle, devaient servir à la sécurité sociale qui n’en a jamais vu la couleur, attendons nous à une vaste arnaque et à la mort de notre système social dans son entier par asphyxie financière. Cela pourrait fonctionner si elle portait aussi sur les transactions financières, les bonus, les produits importés de pays sans protection sociale et si nous n’étions pas dirigé par des voyous et des menteurs, ce qui n’est malheureusement pas le cas. Comme vous pouvez le voir cela fait beaucoup de si ! La malhonnêteté du gouvernement UMP, fait qu’ils cassent le maximum de chose avant les élections.


      • lisée 5 janvier 2012 12:02

        Pour une TVA (et une fiscalité) vraiment justes, et pas une TVA « prétendument » sociale :

        http://association.tva.juste.over-blog.com/

        Lisée


        • John_John John_John 5 janvier 2012 21:23

          C’est vrai que les humains sont naturellement tous des mères Térésa altruistes et dévoués, qui travaillent pour le plaisir de tout donner au fisc. Ce sont, au choix, les méchants riches / les ultra-hyper-néo-turbo libéraux-capitalisss / les juifs / etc qui corrompent les blanches colombes citoyennes qui n’aspirent qu’aux bisous baveux d’un socialisme bucolique et participatif. 


          A bas les méchants, vivent les gentils ! Voyez coco !

        • Robert GIL ROBERT GIL 5 janvier 2012 12:12

          Quant à l’effet anti délocalisation, si les baisses de cotisations sociales avaient permis de sauver ou de créer des emplois, cela se saurait ! Depuis 30 ans les gouvernements de droite comme de gauche appliquent cette mesure, sans aucune efficacité. Avec cette TVA sociale, N.Sarkozy  continue son job, en partenariat avec le Medef .
          Voir comment cette TVA sociale est en fait une baisse de salaire :
          http://2ccr.unblog.fr/2012/01/05/tva-sociale-baisse-des-salaires/


          • titi 5 janvier 2012 21:57

            Alors l’INSEE dit :

            1951  : charges salariales 6 % charges patronales 26,8%

            1994 : charges salariales 20,9 % charges patronales 39,6%

            Je ne vois pas bien où se situe la baisse. Pouvez vous m’éclairer ?


          • arobase 5 janvier 2012 12:57

            curieux auteur et curieux article !!


            -sarkosy instaure la tva sociale, encore une manière d’apauvrir les pauvres et donner du fric aux entreprises qui s’en servirons pour se tailler ailleurs .

            ultime cadeaux aux riches avant la déroute !

            - hier hollande dans son discours de Mérignac annonce que dès son élection il supprimera immédiatement cette saloperie, 

            et à qui s’en prend l’auteur ? à la gauche !! rien à gauche ??

            le discours de hollande comporte des propositions quelques exemples :
            -réforme fiscale, plus de niches pour les riches
            -plus de cumul de mandats
            -indépendance des magistrats
            -fin de la protection pénale du président......
            -suppression immédiate de la future tva sociale traîtreusement concoctée par sarkosy à quelques mois de la fin de mandat
            -mise au pas de banques
            -renégociations de traités scélérats négocies en catimini avec merkel

            les choses se détaillerons et se compléterons d’ici mai.
            ils proposent quoi les autres candidats qui ont totalement disparu des ondes ?

            lepen soit disant défenseur des travailleurs, sur seafrance, elle s’est battue pour qui ?
            sur les raffineries qui délocalisent, elle se bat pour qui ?
            existe t-elle encore ?

            rien à gauche ?? vous êtes de mauvaise foi, ou mal informé. dans ce cas informez vous avant d’écrire et surtout un peu de patience. la campagne n’est pas encore commencée. 

            les choses seront longues et difficile à mettre en place car nous ne sommes pas seuls au monde.

            maintenant si vous croyez qu’on va en quelques jours annuler cent ans de libéralisme effrené avec tous ses leviers bien en place , votez donc le pen, la magicienne a même la capacité de donner la vie éternelle.

            • Richard Schneider Richard Schneider 5 janvier 2012 15:51

              @ arobase :

              Certes Hollande n’est guère enthousiasmant, mais, comme vous l’écrivez, il propose au moins quelques (rares) bonnes mesures. 
              Que proposent Sarkozy et sa clique : encore un coup de massue sur la tête des plus démunis ! Et c’est présenté comme un le nec plus ultra pour lutter contre la Dette !!!
              Effectivement : « curieux auteur et curieux article ».

            • gonehilare gonehilare 5 janvier 2012 16:53

              « -réforme fiscale, plus de niches pour les riches

              -plus de cumul de mandats

              -indépendance des magistrats

              -fin de la protection pénale du président......

              -suppression immédiate de la future tva sociale traîtreusement concoctée par sarkosy à quelques mois de la fin de mandat

              -mise au pas de banques

              -renégociations de traités scélérats négocies en catimini avec merkel »


              Brrrrrr !!! Ils en tremblent déjà les requins de la finance ... 


            • logan 5 janvier 2012 17:49

              c’est hallucinant comment vous avez intégré le bipartisme

              au lieu de vous plaindre qu’Hollande ne propose rien d’enthousiasmant contre la TVA Sociale de Sarkozy qui est encore une régression sociale, amalgamant ainsi la gauche au seul PS, vous devriez peut être vous intéresser à ce que proposent tous les autres mouvements politiques

              ne serait-il pas temps tout simplement d’écarter le PS et l’UMP du pouvoir ?


              • John_John John_John 5 janvier 2012 21:29

                Sachant que l’UMPS et ses deux fronts (national et de gauche) ne proposent tous que la même chose : plus d’impôts et moins de libertés, vous voyez qui à la place ?


              • Reptilia Reptilia 6 janvier 2012 00:08

                Oui il est grand temps. Il est temps de mettre fin à la dictature européenne en passant. A 27 états on n’arrive à rien. Et comme par hasard, l’UMPS et ses satellites (fronts) proposent la même chose : renégocier les traités. MAGNIFIQUE. Ca nous fait une belle jambe. Ils n’auront pas les 26 signatures pour quoi que ce soit. On ne peut s’en sortir qu’en retrouvant notre souveraineté. Il n’y qu’un seul parti qui le propose, qu’un seul parti qui a un programme digne de ce nom et c’est l’UPR.


              • logan 6 janvier 2012 09:31

                Cela n’a rien avoir avec le nombre de pays. Ce que propose le front de gauche pour l’UE avait déjà été approuvé sous une autre forme en 1945 par l’ensemble des pays du monde sauf les états-unis qui ont mis leur veto et ont imposé l’OMC et le libre échange à la place.


              • velosolex velosolex 5 janvier 2012 17:52

                TVA sociale, voilà en effet un bel oxymore

                La TVA est un impôt dont la particularité est de peser inversement proportionnellement à la fortune.
                En clair, qui pèse d’autant plus que vous gagnez trois billes.

                Pas étonnant que cette bonne idée vienne du patronat.

                La tache des valets du pouvoir, qui a donné un nom de mascarade a ce scandale, est d’enfumer les gogos.


                • arobase 5 janvier 2012 20:05

                  la tva est supportée essentiellement par le corps social pris dans le sens du plus grand nombre les moins bien lotis.


                  donc sarkosy ne se trompe pas , c’est bien une tva « sociale » smiley

                  la gauche élue va vite la supprimer et imposer les plus riches. c’est plus juste et plus juteux.
                  et puis c’est jouissif de voir ces repus re-cracher l’argent qu’ils volent tous les jours à leurs salariés ou aux consommateurs.

                  par contre ce n’est ni dans le programme de lepen, ni de bayrou, ni des biens d’autres, tous de droite évidement !

                  • John_John John_John 5 janvier 2012 21:34

                    LOL, merci pour cette tranche de rire ;)


                  • lulupipistrelle 5 janvier 2012 20:08

                    A gauche : aux dernières nouvelles Madame Joly promet une GSG progressive...( et la fin du nucléaire en 2030... pas encourageant pour l’électeur antinuc..)
                    Peut-être le candidat royaliste se déclarera-t-il antinucléaire... ? ce serait plus fun.


                    • John_John John_John 5 janvier 2012 21:04
                      On ne peut pas se plaindre que la TVA frappe inégalement les citoyens quand l’impôts sur le revenu fait de même dans l’autre sens ! Soit on a des impôts égalitaires, dans la tradition républicaine, soit on a des impôts inégalitaires (progressifs ou degressifs), faut choisir !

                      La France se gargarise de son triptyque « Liberté - Egalité - Fraternité » mais ne respecte en rien ces préceptes.

                      La liberté , c’est par exemple la liberté d’expression, la Loi Gayssot exprime très bien le mépris des immondes jacobins qui nous dirigent pour le premier mot de la devise nationale. La liberté, c’est aussi la liberté de jouir des fruits de son travail sans s’en faire taxer la moitié par des incompétents et pour des improductifs. Un élément indissociable de la liberté de l’être humain, et c’est aussi un droit de l’homme soit-disant protégé par la DDHC, c’est bien évidemment le respect de la propriété privée. Si je travaille, ce que je gagne m’appartient, et n’appartient ni à l’ Etat, ni à la société, ni au chat de la voisine. La légitimité de l’impôt disparaît de par ailleurs intégralement quand on voit comment sont utilisés les fonds publics.

                      L’égalité, c’est bien évidemment l’égalité des droits, l’égalité devant la loi (donc devant l’impôt, exit la progressivité des jaloux collectivistes) et certainement pas l’égalité des revenus ou des situations. Comme dirait un certain auteur, et c’est particulièrement vrai dans le système socialo-oligarchique qui nous opprime, « certains sont plus égaux que d’autres ». L’égalitarisme (donc la redistribution forcée, la solidarité à coup de trique et l’assistanat systématique), c’est précisément l’opposé de l’égalité, c’est une discrimination éhontée. Bref, le discours rouge vif classique, toujours aussi bon à jeter à la poubelle avec Marx et Keynes.

                      La fraternité, enfin, c’est bien sur un choix volontaire, pas quelque chose qu’il est légitime d’imposer par la force. Les gauchistes ne connaissent que la violence et la coercition, c’est d’ailleurs pourquoi leurs idéologies finissent toujours en dictature.

                      Qu’il y ait une meilleure répartition des richesses créées au sein de l’entreprise relève du travail des syndicats, la redistribution forcée par l’impôt à l’échelle d’un pays n’est qu’un délire égalitariste et autoritaire de la part d’une minorité d’intégristes jaloux qui n’ont pas compris qu’on ne produit pas de richesse si c’est pour en voir partir la moitié dans les griffes du fisc. Les impôts servent à financer des infrastructures communes, pas à punir les plus productifs et à engraisser les plus proches des élus corrompus. L’Etat n’a jamais servi le bien commun , et ne le fera jamais, parce que les élus et les fonctionnaires sont des humains qui naturellement poursuivent leurs intérêt individuels... mais avec l’argent des autres !

                      Les réactions des gauchistes sont les mêmes depuis 150 ans : faire croire aux gens qu’on peut gagner de l’argent sans rien foutre, qu’il suffit de le prendre dans la poche du voisin. Faire croire qu’on produit de la richesse pour les autres et pas pour soi même avant tout. Faire croire que l’égalité doit passer avant les droits et les libertés des individus. Etc, etc. C’est pas avec des aneries pareille qu’ils vont gagner les élections ! 

                      Le seul moyen de faire travailler les gens pour « la société » (comprenons, le parti) c’est la coercition et l’isolationnisme. C’est à dire in fine la dictature et la misère (mais également répartie, il faut leur reconnaître au moins ça). Bref, des rêves de bisounours qui croient qu’ils vont changer les comportements individuels par la loi. 

                      « The problem with socialism is that eventually you run out of other people’s money »

                      • Yohan Yohan 5 janvier 2012 22:06

                        Je plusse John John qui résume parfaitement la vacuité et la confusion de idéologie socialo-communiste ou de ce qu’il en reste dans la société française, souvent présentée (à tort ou à raison) comme le seul pays où le communisme a réussi. C’est oublier que l’addition arrive avec effet retard...


                      • ddacoudre ddacoudre 6 janvier 2012 00:37

                        bonjour john john

                        tu es dans une caricature qui n’existe plus, cela doit faire longtemps que tu n ’as pas du suivre l’évolution du monde. nous sommes dans la merde non à cause des socialo communistes mais a cause des dogmatiques néo libéraux.
                        avoir un idéal est avoir une pensé politique, l’on peut la partager où pas, mais c’est le propre de l’humain que penser pour imaginer demain, le dogme c’est quand l’on pense détenir un processus qui s’applique obligatoirement a tous tel fut le cas des communistes et est celui des tenant de la loi du marché.
                        ddacoudre.over-blog.com
                        cordialement.


                      • Yohan Yohan 5 janvier 2012 22:00

                        On voit bien que les gens sont prêt à en reprendre pour cinq ans avec ces nuls de l’UMPS. Bon courage, il ne faudra pas se plaindre ensuite, comme vous le faites depuis trente ans déjà. smiley


                        • Peretz Peretz 6 janvier 2012 15:15

                          On entend depuis longtemps dire de la part du patronat t du gouvernement « il faut que les entreprises soient compétitives » pour augmenter leur force de vente, et donc pour embaucher. Depuis des décennies l’Etat a donné des centaines de milliards pour les aider les entreprises dans cette compétition. Hélas, l’efficacité de ces aides n’est pas spectaculaire. C’est pourquoi, j’essaye de savoir, comme l’autorise notre constitution, ce qu’on fait de ma contribution de citoyen. Qu’est-ce qui se cache derrière le mot compétitivité ?

                          Les entreprises, dans notre monde dit libre, sont en concurrence. Que le meilleur gagne. Mais gagne quoi ? A priori on pense à l’argent.

                          Où ira l’argent de la TVA ? Il peut très bien être distribué aux actionnaires, aux sociétaires, selon la catégorie d’entreprise. Il peut aussi être réinvesti, par exemple dans la publicité pour gagner des parts de marché. Tout n’est pas forcément synonyme de baisse des prix dans cette lutte. Les trois méthodes de distribution peuvent se combiner. Mais je ne vois pas où se situe l’embauche qui reste le prétexte apporté par le patronat et ses porte-parole de droite. Qui peut dire avec certitude que l’entreprise qui bénéficie ainsi d’un apport de liquidités va réussir à gagner ces parts de marché qui, elles seules, pourraient aboutir à engager du personnel pour faire face à une augmentation de la demande. Où l’entreprise ne préférerait-t elle pas plutôt tout faire pour augmenter sa productivité et éviter d’engager du personnel ? Ou faire des économies d’échelle, investir dans du matériel de production, etc. Rien dans ce scénario ne permet de dire avec certitude que la manne engrangée sera dirigée dans ce sens. On est en plein dans la désinformation pour encore une fois, ce qui sera un effet d’aubaine pour l’entreprise payée par la population.


                        • ddacoudre ddacoudre 6 janvier 2012 00:40

                          bonjour volgeson

                          la TVA sociale est une absurdité mais je crois savoir que certains socialiste y étaient acquis.
                          ddacoudre.over-blog.com
                          cordialement.


                          • karina 6 janvier 2012 15:39

                            A gauche, on dénoncera les « déficits cachés » de l’ignoble N.S (de Villepin donnera un coup de main).

                            Et en avant vers le régime grec, il a mille fois raison Melenchon, c’est Hollandreou qui nous attends.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vogelsong

vogelsong
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès