Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Twingo / Fiat 500 : 2 visions de la citadine

Twingo / Fiat 500 : 2 visions de la citadine

A quelque semaines d’intervalle, Renault et Fiat ont présenté deux visions de la voiture citadine : la nouvelle 500 et la Twingo. Bien que les tarifs soient proches, leur approche est très différente voire opposée.

La nouvelle Twingo fait table rase du passé et se présente dans une forme très classique de petite Clio. Oubliée la si pratique forme de "minispace" de la précédente Twingo, jugée trop anticonformiste. C’est une VW Fox à la française que nous avons maintenant. Plutôt bien finie et confortable, avec une bonne qualité perçue, elle a du mal à avoir un look jeune que le marketing s’évertue à faire passer. Oui, elle a un branchement pour baladeur MP3 dernier cri, mais le possesseur de cet appareil ne cherchera-t-il pas une voiture plus valorisante pour se déplacer ? En effet, le faible prix de vente du véhicule (9 000 pour l’entrée de gamme à 15 000 euros pour la sportive) la met en concurrence avec des véhicules d’occasion. Si l’image prime, une occasion récente d’une marque plus réputée sera très concurencielle.

Au contraire, la Fiat 500 nouvelle mouture reprend tout du passé : une forme néo-rétro issue de la 500 "pot de yaourt" des années 50 et des solutions éprouvées sur d’autres modèles pour une nouvelle plate-forme partagée avec la future et encore mystérieuse Ford Ka. Tout est dans l’image, la "customisation" comme la star des fashion victim : la mini : de nombreuses couleurs, des bandes autocollantes et des accessoires sont disponibles. C’est un gros pari pour Fiat, à la traîne dans les enquètes qualité JD Power malgré les énormes progrès de leurs derniers véhicules. Il y a effectivement un grand pas à franchir pour faire venir les clients dans les concessions Fiat de sinistre réputation, la mini ayant bénéficié de la réputation de BMW. Construire une bonne voiture est une chose, mais l’entretenir en est une autre.

Entre le sérieux français et la dolce vita italienne, il y a un choix à faire ; un choix qui oublie de parler des faibles émissions des moteurs, pas forcément primordiales dans le plan marketing de ces véhicules. Renault a bien lancé le programme Eco2, astuce marketing pour donner une image écolo alors que la marque est peu présente dans l’utilisation d’énergies alternatives (abandon de la gamme électrique, pas d’hybride, développement tardif du biocarburant). L’économie passe par la réutilisation de moteurs existants dans la gamme, Renault et Fiat étant parmi les constructeurs en tête des plus basses émissions de CO2. Ils sont bien aidés par la prépondérance de petites voitures dans leurs gammes et donc de petites cylindrées. Pas de boîte automatique moderne non plus, indissociable d’une utilisation citadine sauf... en Europe. Ces voitures n’ont que des visées européennes pour l’instant.

Si les deux véhicules semblent viser par leur marketing une clientèle jeune et branchée, il risque d’en être tout autre dans la réalité. La pimpante Twingo de 92 n’avait-elle pas remporté un bon succès auprès du troisième âge, clientèle injustement délaissée par le marketing européen ? Le marché du second véhicule du foyer est également dans la cible. La Fiat a une image plus feminine presque comme une tenue que l’on veut faire à son image. La Renault, elle, veut être pratique, efficace, logeable.


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • herbe herbe 12 juillet 2007 21:07

    j’ai une twingo (la pimpante et pétulante de 92). c’est un cocktail rare : pratique, polyvalente, jolie bouille.

    c’est plus qu’une voiture :dedans à son volant où même en tant que passager on vit une expérience unique. on en devient assez facilement fan et ça peut être communicatif...

    La twingo 2 revient trop, à mon goût, à la voiture et donc à la banalité coté extérieur même si elle garde une petite touche de l’ancienne à l’intérieur.


    • haddock 12 juillet 2007 21:15

      C’ est vrai la twingo est pleine de qualité , d’ ailleurs la Fiat 500 aussi , mais si on veut faire l’ amour sur une grande échelle , un peu ratsch .


      • herbe herbe 12 juillet 2007 21:53

        Un petit détail qui compte : la position couchette des sièges de la twingo. si vous avez la chance supplémentaire d’avoir un toit en verre panoramique, pour votre partenaire et vous c’est le septième ciel smiley


      • haddock 12 juillet 2007 22:34

        ça tombe pil poil , Herbe , mon échelle a sept marches smiley


        • WalterK WalterK 12 juillet 2007 23:20

          Je vote pour la nouvelle Fiat 500 ! Les constructeurs français s’entêtent à construire des voitures laides et à tourner le dos à leur passé, alors que les autres n’hésitent pas (new Beetle, new Mini,...). Citroën avait déjà raté l’opportunité de lancer une « New deuche » avec la C3. Pour la version tri-corps de la C4, ils auraient pu reprendre l’arrière en Z de l’Ami 6... Bah, dans 30 ans Renault lancera la « New Twingo » dont la forme rappellera le modèle de 1992. Succès garanti auprès des sexagénaires d’alors :- ;


          • herbe herbe 13 juillet 2007 07:44

            c’est un peu vrai que c’est un comble pour Renault qui a pris quelques paris gagnants dans un proche passé (espace, scénic, twingo etc) de se ranger sagement dans une certaine conformité. Mais je pense que vous voyez juste ça risque de ne pas durer, et à mon avis ça ne vas pas prendre 30 ans de voir une « new twingo »...


          • haddock 13 juillet 2007 08:53

            Celle qui me branche pour le peu de place qu’ elle prend , c’ est la Smart dont je ne connais que l’ extérieur . Elle doit être moitié moins longue qu’ une voiture courante ( quand-même à moteur )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès