Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Un charognard de plus sur le cadavre du lion

Un charognard de plus sur le cadavre du lion

Après Goldman Sachs sur les fonds souverains, Bolloré sur les ports, Alcatel sur la fibre optique, l'ombre d'un nouveau vautour plane sur le cadavre de Kadhafi.

La Monnaie de Paris renoue avec son passé libéral et ses intérêts coloniaux.

En effet, l'institution la plus ancienne de France (12 siècles) chargée de fabriquer sa monnaie, et en déficit depuis la fin de l'empire coloniale.

Car à l'époque il s'agissait une industrie.
 
Les seules colonies d'Algérie, du Maroc et de Tunisie avait rapporté à notre institution la fabrication de plus d'un demi milliard de pièces de monnaies.
Depuis, elle se contentait de la fabrication de nos pièces, et de quelques petits états exotiques.

Mais depuis 2007, le 11 Quai de Conti, est dirigé par Christophe Beaux, un énarque néolibéral.
Son objectif, transformer la monnaie de paris en une entreprise, plus moderne, plus avant-garde et surtout plus rentable.
 
 
Son objectif, transformer la Monnaie de Paris en une entreprise, plus moderne, plus avant-garde et surtout plus rentable.
Son premier travail, le dégraissage avec la suppression d'un quart du personnel.
Viendra ensuite la modernisation du palais Conti, avec l’installation d'un restaurant gastronomique, d'un musée, l'organisation d'expositions d'art contemporain, et le développement d'une gamme de nouveaux produits très rentables.
 
Il surfe sur la crise et la hausse des métaux précieux en sortant une collection de pièces d'or et d'argent.
Avec notamment une pièce de 100 euros en or vendu au même prix qu'un napoléon, elle ne contenais pourtant que 60 euros de métal précieux.
Il est important de noter qu'à ce jour, celui qui a fait le choix de cette pièce a gagné une plus value de 25 euros, alors que celui qui a acheté un bon vieux Napoléon, a gagné 117 euros, la différence ayant été empochée par notre institution patriotique.
Je ne parlerai pas de la pièce d'argent de 10 euros qui réduit comme peaux de chagrin, elle est passé de 11 à 5 grammes de métal précieux entre 2009 et 2011, pour le même prix d'achat : 10 euros.
 
Une transformation radicale pour un service publique qui passe du statut d'institution au coût de 21 millions, à celui d'entreprise à 16 millions d'euros de bénéfice.
 
Fier de sa réussite, notre énarque visionnaire, se prend à rêver du passé poussiéreux de notre palais Conti.
En effets ces révolutions arabes et leurs changements de régimes offrent de grandes opportunités.
On ne sera pas surpris d'apprendre qu'hier, un contrat a été signé entre la Banque Centrale de Tunisie en vertu duquel La Monnaie de Paris a été chargée de la frappe de 142 millions de pièces de monnaies courantes tunisiennes.

Aujourd'hui, les les pièces et les billets libyens représentent toujours Mouammar Kadhafi. La Monnaie de Paris se propose donc de participer à son changement.
 
"Lorsqu’on utilise la monnaie tous les jours et notamment dans un pays en crise et en reconstruction, c’est important d’avoir un symbole monétaire dans lequel on ait confiance", estime Christophe Beaux, interrogé par Europe 1. "La monnaie représente aussi le lien social qu’on a les uns envers les autres. Donc, quand il y a un événement aussi fort qui se produit, comme celui de la Libye, même si ça peut paraître très superflu, ça fait partie des éléments clés de la construction d’un pays."
 
La monnaie de Paris fait depuis pression sur le Quai d’Orsay pour qu'il intercède auprès du le Conseil national de transition (CNT), qui exerce le pouvoir à Tripoli.
 
Depuis le 12 juin, on peut visiter au palais Conti une exposition au titre ironique 'Art et argent, liaison dangereuse'.

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 1er novembre 2011 10:54

    Aucun doute, que les réformes signifieront ouvrir grand les portes aux multinationales, privatiser les propriétés publiques et endetter l’économie. A commencer par le secteur pétrolier, dans lequel le FMI aidera le nouveau gouvernement à « rétablir la production pour générer un revenu et re-stabiliser un système de paiements ». Les réserves pétrolières libyennes -les plus grandes de l’Afrique, précieuses pour leur qualité élevée et leur bas coût d’extraction- et celles du gaz naturel sont déjà au centre d’une âpre compétition entre les « amis de la Libye ». Leurs multinationales obtiendront les licences d’exploitation à des conditions beaucoup plus favorables que celles pratiquées jusqu’à maintenant, qui laissaient jusqu’à 90% du brut extrait à la compagnie nationale libyenne. Et il n’est pas exclu que celle-ci aussi ne finisse entre leurs mains, à travers une privatisation imposée par le FMI..........

    http://2ccr.unblog.fr/2011/09/16/main-basse-sur-la-libye-apres-lotan-le-fmi/


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 1er novembre 2011 12:08

      Bonjour,

      j’ai moi même tout seul imprimé un billet de 1.000.000.000.000 milliard d’euro que j’ai fait moi même et qui est extrêmement rare puisqu’il n’y en a qu’un modèle. Un second, raté, mais encore plus rare puisque pièce de collection et planqué dans la doublure du coffret du premier...il est à vendre aux enchères, adressez vous à moi-même tout seul, chef de la grande secte de l’argent content sont je ne suis que le seul membre mais actif en toque ! rv sur cpacher.com...mande.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er novembre 2011 14:31

        C’est ainsi que procède la Reserve fédérale américaine, mais ils n’impriment pas. Juste une note aux livres. Tellement facile qu’ils en égarent smiley


        Pierre JC Allard

        p.s. BHL est une ordure. Faites passer

      • latortue latortue 1er novembre 2011 15:11

        Je serai les Libyen je garderai religieusement la monnaie actuelle car ,tout n’est pas joué en Libye ,La guerre est loin d’être finis .
        Bien sur si on se place du côté du CNT ,il ne peuvent garder une monnaie a l’effigie d’un homme qu’ils ont assassiné ,même si cela n’était pas un saint loin de là ,ils ont fait preuve d’une bonne dose de pseudo démocratie aux yeux du monde entier ,et ,la charia n’a pas arrangée la sauce .
        BHL qui déteste ’’soit disant ’’la charia peut se féliciter d’avoir contribué a instaurer cette loi en Libye .Sans parler des milliers de missiles qui se sont envolés et qui ne vont pas tarder a être utilisés sur et les avions de ligne et israel et son gouvernement d’extreme droite .triste monde a croire que ce gigantesque jeu vidéo qu’est le monde amuse beaucoup ces rigolos que sont nos oligarques, mais seulement ils ne savent pas jouer ,même nos enfants joueraient mieux qu’eux .


        • Alexis 2 novembre 2011 09:19

          Bonjour,

          Encore un beau papier écrit par un pseudo journaliste gauchisant. Et qui ne se relit même pas au regard des fautes.

          Quel est le fond de cet article ? Que faut il penser ? Rien. Votre article est vide tout comme l’est sans doute votre regard de roquet haineux.

          Pour terminer, l’expo en cours ne se visite pas mais se consulte en ligne.

          Cordialement,


          • Cyril Cyril 2 novembre 2011 13:47

            @ Alexis

            pseudo journaliste ? non, pas journaliste du tout.

            Le fond, c’est l’info, ce n’est pas un article d’opinion.

            Que faut il penser ? Avez- vous besoin que je vous aide à penser ?


          • molotov Le sablier 4 novembre 2011 18:30

            salut a tous,

             

            le meurtre commandité par le décoré du prix nobel de la paix "occidental,

            et l’autre du pouvoir d’achat, me fait gérbé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Cyril

Cyril

Citoyen averti


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès