Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Une chance pour les États Unis d’Europe

Une chance pour les États Unis d’Europe

En même temps que la crise s’accélère, une restructuration de l’Europe est en train de se dessiner. Les pays hors de l’euro en veulent à présent. Sarkozy reste silencieux mais n’en pense pas moins, et envoie Rachida Dati en éclaireur à Strasbourg.

Ceux des États européens qui n’ont pas voulu entrer dans la zone euro le regrettent amèrement en ces jours de crise. Ils se pressent actuellement à Bruxelles pour accélérer leur adhésion. Leurs monnaies nationales ont beaucoup souffert de la crise en cours, et ont perdu de 15 à 30% selon les pays. Le zloty hongrois en particulier. La fière Irlande qui triomphait il y a peu avec un taux de croissance insolent, se compose actuellement un profil bas. Quelques autres n’en mènent pas large non plus. Le président polonais fait moins parler de lui aujourd’hui, et la Slovaquie, euroïsée, nargue à présent la Tchéquie, son ancienne suzeraine, qui frayait il y a encore peu de temps avec les É-U à propos de leur fameux plan de bouclier antimissile, prudemment oublié depuis par Obama.

La question de l’élargissement de la zone euro se discute en ce moment même à Bruxelles. L’envie y est forte de passer par dessus les critères de Maastricht, auxquels la plupart de ces anciennes monnaies ne correspondent guère.

Ce serait là une bonne occasion pour imposer à ces postulants la signature du traité de Lisbonne en échange de ce passe-droit doré. Bizarre que personne n’en parle. Je soupçonne très fort Nicolas Sarkozy d’avoir en gestation dans son esprit une action pour emporter le morceau tout seul à la faveur de la réunion du G20 à Londres, en avril, et redorer du même coup son blason, tellement terni chez ses concitoyens. Tout au contraire, ses succès diplomatiques de 2008 lui ont donné une stature internationale et sa côte est au plus haut dans les autres États de l’Europe. Il se trouve donc en bonne position pour parler haut, d’autant que la position de son pays face à la crise est l’une des moins catastrophiques de l’Europe et du monde, en dépit des jérémiades des Français.

Pourtant, on parle beaucoup d’une possible sortie de l’euro par certains États. Pure spéculation ! L’euro a protégé les pays qui l’ont adopté, et qui lui en sont reconnaissants malgré les critiques venus généralement de leurs partis d’opposition. Les pauvres ! Ces derniers n’ont rien à proposer pour sortir leurs pays de la crise. Alors il leur faut bien cracher dans la soupe, histoire de montrer qu’ils existent !
Un élément important qui peut être associé à cette hypothèse géopolitique est la future élection en juin de Rachida Dati au parlement européen. Écartée du poste de ministre de la justice en France en raison des positions réactionnaires des fonctionnaires du ministère et de l’ensemble des professions juridiques, mais bien loin d’être éloignée pour autant du pouvoir par le président Sarkozy, ce départ lui permet de se mettre à l’abri pour le moment, mais sans doute plus encore de rebondir politiquement au niveau européen.

Ce Sarkozy en jupon est une valeur sûre pour le président français qui, à l’évidence, vise lui aussi une carrière européenne. Les qualités de pugnacité et d’efficacité de cette femme, connues et appréciées en Europe, pourraient en faire rapidement une présidente du parlement européen.

À ce poste, telle Lucien Bonaparte, président du Conseil des Cinq-Cents, propulsant le 18 brumaire An VIII (9 novembre 1799) son frère Napoléon à la tête du Consulat et bientôt sur les premières marches du Premier Empire, elle aurait toute latitude et tout pouvoir de glisser sous les pieds de son patron le tapis menant à la première présidence des États Unis d’Europe.

Je ne doute pas que la réussite d’une telle épopée, menée tambour battant à la vitesse du déroulement de la crise mondiale, calmerait efficacement les récriminations actuelles du peuple français, subjugué.
Attendons pour voir.

© André Serra   http://andreserra.blogauteurs.net/blog/


Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Antoine Diederick 10 mars 2009 12:01

    Bonjour,

    "En même temps que la crise s’accélère, une restructuration de l’Europe est en train de se dessiner. Les pays hors de l’euro en veulent à présent. Sarkozy reste silencieux mais n’en pense pas moins, et envoie Rachida Dati en éclaireur à Strasbourg."


    Rachida Dati, sur une voie de garage, elle ira a l’Europe sans connaître les dossiers comme elle le fit à la justice....cher auteur, vous êtes un tendre smiley

    C’est non à une précipitation des adhésions à l’Europe....laquelle par ailleurs ne sortira pas indemne de cette crise vu son impréparation à la gérer.

    Il parait que nous nous approchons à pas feutrés et pas du tout "bling-bling" de la déflation et du taux 0 % noisettes.... smiley

    Bon, je vais lire l’article ...


    • Parpaillot Parpaillot 10 mars 2009 12:12

      Il est vrai que l’Euro protège économiquement les pays qui l’on adopté, ceux qui en remplissaient les critères. Quant aux autres, il faudrait que ces critères soient adaptés pour que les postulants puissent adhérer à la zone Euro mais je ne suis pas sûr que la réunion du G20 soit vraiment appropriée pour initier une telle action ...

      Le zloty hongrois en particulier. "

      Le "zloty" est polonais, en Hongrie c’est le "forint" ...

      Merci à l’auteur !

      Cordialement !


      • Grasyop 11 mars 2009 07:52

        Et la phrase d’après n’est pas meilleure : « La fière Irlande qui triomphait il y a peu avec un taux de croissance insolent, se compose actuellement un profil bas. »
        Sauf que, comme l’indique l’illustration de l’article, l’Irlande fait justement partie de la zone euro !


      • Julius Julius 10 mars 2009 12:25

        Il est bon quand le taux de change baisse au cours de la crise. Ces pays auront une meilleure chance de relancer rapidement l’économie. L’euro protège certainement certains pays, mais quelqu’un doit payer. Qui ? Autres pays. Et cette protection va être coûteux à l’avenir. L’impossibilité de changer le taux de change se transforme en un autre problème. En général, au lieu de l’évolution des taux de change, nous aurons l’inflation (ou de la déflation).

        Euro (sans la politique économique commune) déforme les relations économiques entre les pays.

        > Le zloty hongrois

        Où avez-vous vu cette monnaie ? Il n’existe pas. (Cela révèle un peu de votre niveau de compréhension de la situation.)


        • samy31500 10 mars 2009 12:40

          Article de propagande : Écartée du poste de ministre de la justice en France en raison des positions réactionnaires des fonctionnaires du ministère et de l’ensemble des professions juridiques. Pfff


          • Darius 10 mars 2009 12:46

            Rachida Dati au parlement européen
            Ce Sarkozy en jupon est une valeur sûre
            non mais c’est de l’humour ?
            pourquoi pas envoyer Sophie Marceau ou Isabelle Adjani ?
            c’est une valeur sûre elles aussi !


            • FYI FYI 10 mars 2009 13:49

              "en dépit des jérémiades des Français."
              Pourtant sans ceux-ci, les français auront eux la même situation que nos chères anglo-saxon de britanniques si les français avaient écouté leur leader, comme le nabot à talonnette...
              L’Euro va éclater si ça continu ainsi et je l’ai déjà expliqué dans différent poste.
              Pour votre information les Allemands refusent déjà d’utiliser les euro en circulation d’origine italienne, grecque, espagnole et portugaise, du club med pour reprendre les propos d’un ministre des finances allemand.

              Ceci dit, votre billet est de la pure spéculation, l’UE actuelle aucun des peuples n’en veut désormais, en fait depuis Maastricht.
              Vous la voulez tant, prenez l@


              • Mercure Mercure 11 mars 2009 04:24

                Vous écrivez : Pour votre information les Allemands refusent déjà d’utiliser les euro en circulation d’origine italienne, grecque, espagnole et portugaise  :

                désolé, mais un euro italien a la même valeur qu’un euro allemand... ! Votre info ne tient pas - il ne faut pas inventer ses arguments, c’est très vilain ! 


              • FYI FYI 11 mars 2009 10:46

                @ l’auteur !
                "désolé, mais un euro italien a la même valeur qu’un euro allemand... ! Votre info ne tient pas - il ne faut pas inventer ses arguments, c’est très vilain !"
                Vous n’avez pas compris mes propos, les Allemands n’ont plus confiance de l’origine de certaine pièce, car ils prévoient qu’un jour ils devront changer de monnaie et que donc, les euros d’origines de ces pays seront particulièrement dévalués...

                Vous ne me croyez pas j’imagine
                 smiley , vous vous dites "un euro italien a la même valeur qu’un euro allemand" aussi expliquez nous pourquoi les marchés financiers surenchères la mise à disposition de nouveaux crédits pour ces pays dit de clud med qu’à l’Allemagne, la France par ex. ... ?
                Pourtant ils sont dans la zone euro ?!?
                Maintenant dite moi, qui est le vilain ?

                Vous constatez désormais que l’UE dans sa forme actuelle est un échec complet ...

                Comprendra qui vous voudra smiley


              • Vilain petit canard Vilain petit canard 10 mars 2009 14:26

                Résumé :
                Injustement critiquée par les laborieux fonctionnaires obscurantistes et jaloux de sa beauté éblouissante (et bien qu’elle ait objectivement amélioré leur situation), mais heureusement protégée par notre lucide et bien-aimé Président, Rachida Dati va prendre le Parlement Européen en main et enfin le guider vers la Lumière. Cette valeur sûre, qui est aussi une carte maîtresse, préparera avec maestria ces baudets de députés à accueillir Nicolas Sarkozy comme leur maître naturel, une fois qu’il aura réglé la crise mondiale, libéré quelques otages, et rendu un statut aux beaux-parents. Alors l’Europe et l’euro s’engageront sur un chemin glorieux semé de roses, vers un avenir radieux et décomplexé.


                • LE CHAT LE CHAT 10 mars 2009 14:27

                  Le zloty hongrois !!! MDR ! 0 sur 20 en numismatique ! smiley Ce Sarkozy en jupon est une valeur sûre ! seulement les fringues de grand couturiers qu’elle arbore sont des valeurs sûres , elle personnellement n’a de valeur que celle que le prince veut bien lui accorder !


                  • FR-ank FR-ank 10 mars 2009 16:50

                    Je suis d’accord avec votre 1ere parti, l’euro certes sur-evalue et pas tres competitif a permis de lisser (+ ou -) la crise dans la zone euro.
                    Mais votre eloge a m.SARKOSI et a R.DATI est limite indecent :

                    Tout au contraire, ses succès diplomatiques de 2008 lui ont donné une stature internationale et sa côte est au plus haut dans les autres États de l’Europe. C’est faux il est au + bas dans les sondages nationaux et autres pays ( russie, angleterre, allemagne...)

                    Écartée du poste de ministre de la justice en France en raison des positions réactionnaires des fonctionnaires du ministère et de l’ensemble des professions juridiques, J’ose espererer que ceci est une pointe d’humour ? ne serait-il pas plutot a cause de son manque d’experience au barreau et de son manque de tact ou encore de ses idees plutot controverses...

                    ce départ lui permet de se mettre à l’abri pour le moment, mais sans doute plus encore de rebondir politiquement au niveau européen. Oui c’est sur, et quand l’interesse dit elle-meme qu’elle n’y va pas a reculons !!! et B encore heureux mais on voit bien ce que represente le PE pour ce genre de personne.

                    Ce Sarkozy en jupon est une valeur sûre pour le président français qui, à l’évidence, vise lui aussi une carrière européenne. Les qualités de pugnacité et d’efficacité de cette femme, connues et appréciées en Europe, pourraient en faire rapidement une présidente du parlement européen. Elle est totalement inconnue en Europe et n’a jamais rien fait pour l’Europe.

                    Elle aurait toute latitude et tout pouvoir de glisser sous les pieds de son patron le tapis menant à la première présidence des États Unis d’Europe. Si il y a une presidence de l’Europe, j’espere de tout coeur que ce ne serat pas par ce genre de personne.

                    Ensemble pour une reelle democratie et representativite du citoyen
                    une Europe faite par et pour ces citoyens
                    newropeans - 7 juin 2009 -


                    • jacques jacques 10 mars 2009 16:59

                      Article débile ,l’auteur devrait arreter de fumer la moquette .L’Europe aujourd’hui est un bateau ivre dont tout le monde se demande si le gouvernail nommé Euro va tenir,s’il venait à lacher ,je ne donnerais pas cher de cette Europe de Lisbonne.Alors vos élans napoléonnien...


                      • Internaute Internaute 10 mars 2009 18:11

                        C’est incroyable de confondre à ce point les effets et leurs causes.

                        Ce n’est pas l’Euro qui assure la force de l’Euro mais les critères de Maastricht sur la gestion rigoureuse des finances des Etats. Le zloty dévalue parceque les gouvernements hongrois ont été incapables de gérer correctement leurs affaires. S’ils rejoignent l’Euro et gardent la même attitude laxiste, c’est l’Euro qui va couler.

                        De toute manière, avant d’élargir la zone Euro, le minimum serait de demander l’avis de ceux qui y sont.


                        • TITUS471 TITUS471 10 mars 2009 19:35

                          l’auteur de cette article serait-il à la tête du nouveau ministère de la propagande ?


                          "Je soupçonne très fort Nicolas Sarkozy d’avoir en gestation dans son esprit une action pour emporter le morceau tout seul à la faveur de la réunion du G20 à Londres". Tout seul ? Serions-nous, déjà, dans l’Europe de Nicolas Sarkozy ? Si je ne me trompe pas nous sommes 27 pays membres dans l’UE ! N’en déplaise à l’auteur notre président n’est pas Napoléon (et heureusement !). N. Sarkozy doit agir de concert avec les autres dirigeants européens pour tenter d’élaborer une politique commune ant-crise. Seul il n’arrivera à rien.

                          "...sa côte est au plus haut dans les autres États de l’Europe". Je suis désolé mais Monaco et le Vatican ne sont pas des Etats membres de l’UE. Autrement je ne suis pas sûr que l’Allemagne (le poids lourd de l’UE n’en déplaise, à nouveau, à l’auteur !) soit en admiration devant le président français. Et je crois avoir entendu dire que de nombreux pays européens n’ont pas du tout apprécié le plan de sauvetage de l’industrie automobile française de Nicolas Sarkozy l’accusant de protectionnisme.

                          "...la position de son pays face à la crise est l’une des moins catastrophiques de l’Europe et du monde...". Ce n’est pas totalement faux. Mais si la France ne s’en sort pas trop mal, pour le moment, c’est grâce à quoi ? L’auteur pense certainement que c’est grâce à notre brillant président ! Faux ! C’est grâce essentiellement à notre système de protection sociale (pourtant tant décrié par beaucoup il y a peu de temps de ça !), grâce à des Français peu endettés par rapport aux Anglais ou aux Américains et Français qui ont su épargner ! N’est-ce pas ce même Nicolas Sarkozy, alors ministre des Finances, qui se lamentait sur le fait que les Français étaient trop économes et qui songeait sérieusement à introduire le systèmes des subprimes (on connaît le résultat de ces subprimes aux Etats-Unis !). No comment !

                          ".. en dépit des jérémiades des Français". Quel mépris envers les Français qui souffrent de la crise actuelle. Mépris à l’image de nos dirigeants !

                          - "Un élément important qui peut être associé à cette hypothèse géopolitique est la future élection en juin de Rachida Dati au parlement européen. Écartée du poste de ministre de la justice en France en raison des positions réactionnaires des fonctionnaires du ministère et de l’ensemble des professions juridiques, mais bien loin d’être éloignée pour autant du pouvoir par le président Sarkozy, ce départ lui permet de se mettre à l’abri pour le moment, mais sans doute plus encore de rebondir politiquement au niveau européen". L’auteur est un véritable comique ! Mme Dati est tellement exceptionnelle, pour lui, que le cadre étriqué de notre pays ne lui suffit plus ! Rappelons simplement avec quel "enthousiasme" Mme Dati se lance dans cette belle aventure européenne ! Soyons sérieux ! Pour commencer que la Garde des Sceaux apprenne à gouverner. Il ne suffit d’avoir des idées, des réformes à faire passer faut-il également les expliquer, les négocier sereinement et avec respect vis-à-vis des principaux concernés. C’est à cela que l’on reconnaît un homme (femme) d’Etat ! Elle en a été incapable. Elle a beaucoup de chemin à parcourir avant d’envisager une carrière à un quelconque niveau.

                          - La fin de l’article est totalement incompréhensible ! L’auteur fait un parallèle entre Rachida Dati et Lucien Bonaparte qui a propulsé son frère, Napoléon Bonaparte, à la tête du Consulat. L’auteur n’a même pas conscience, dans son délire absolu, qu’il insulte à la fois Rachida Dati et Nicolas Sarkozy ! Mes cours d’Histoire sont très loin mais il me semble bien que Napoléon Bonaparte est parvenu à la tête du Consulat à la suite d’un coup d’Etat organisé par son frère Lucien ! Consulat qui n’avait rien de très démocratique reposant sur des élections régulièrement "truquées" par le Lucien en question ! Quelle superbe perspective pour le vieux continent : une Europe sous la coupe d’une dictature Sarkozienne et Rachidienne !

                          J’espère sincèrement que les partisans de Nicolas sarkozy ne sont pas tous comme l’auteur de cet article car il y a vraiment de quoi avoir peur.


                          • Peretz Peretz 10 mars 2009 21:52

                            D’accord avec Julius. L’euro est une monnaie artificelle qui a surtout bénéficié aux industriels qui voulaient délocaliser. Il ne peut que masquer, un certain temps, les réalités économiques de chaque pays de la zone euro. Et vive les dévaluations compétitives qui renversent les flux financiers en faveur des pays qui les pratiquent. Quant à l’inflation, elle a été également masquée par le crédit. La planche à billets va revenirt, car sinon comment payer les dettes monstrueuses ? En réimposant les riches ? Certainement pas avec Sarko !


                            • dezanneau 11 mars 2009 11:51

                              La construction européenne n’est qu’une fuite en avant...d’ailleurs, puisque personne ne semble respecter certains critères, pourquoi passer en force ? Pourquoi s’embarquer dans un système monolithique ? Même le traité de Lisbonne est inadapté...Si certains pays prennent peur, c’est uniquement parcequ’ils gèrent mal leurs affaires, la Suisse s’est un peu laissée débordée par certains acteurs, en revanche en Norvège ils "assurent" très bien etc...Il aurait fallu traiter la crise actuelle comme la peste, surtout ne pas nourrir les rats !... (cf blog)

                              Je dirais que N.S a l’ambition démesurée et primaire, mais pas la culture, la constance, la vision stratégique...Ainsi, l’Otan va devenir un outil pour contourner l’ONU, les Américains envisagent des interventions sur le sol africain et en Asie...N.Sarkozy, merci pour cette belle partition francophone...


                              • legrosschmoll legrosschmoll 11 mars 2009 13:42

                                Le roi et sa maitresse présidents de l’Europe ? Pas encore !


                                • Constantin Constantin 11 mars 2009 15:39

                                  Personne ne veut d’une Union Européenne comme état !! Si ce n’est l’oligarchie !!!
                                  Malheureusement nos dirigeants politiques sont très peu visionnaire !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès