Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Une colocalisation compétitive entre France et Méditerranée est-elle (...)

Une colocalisation compétitive entre France et Méditerranée est-elle irréalisable ?

Et si la solution était de dépasser nos oppositions et nos peurs ?

L’Allemagne tire sa force non seulement de sa capacité à construire dynamiquement des consensus et des rapports de confiance entre les entreprises, et à l’intérieur des entreprises, mais aussi du maillage tissé avec les ex pays de l’Est : tirant parti du plus faible coût salarial, ses entreprises disposent d’un nouvel avantage compétitif. Sans compter que la croissance des ces pays, est aussi une source de revenus.

En France, nous avons d’abord à rebâtir ce climat de confiance, ce sera long, mais c’est indispensable. C’est le socle sans lequel rien ne sera possible.

Et si, comme l’Allemagne avec les pays de l’Est, nous avions aussi une opportunité pour accroître notre compétitivité et relancer notre croissance : le bassin méditerranéen. Telle est l’hypothèse que l’Ipemed abordait dans sa conférence sur la colocalisation en Méditerranée : est-il possible en tissant des partenariats entre des entreprises françaises et nord-africaines de construire une aire de co-développement ?

Il y a du chemin à parcourir, mais l’idée est séduisante, et est sans doute réalisable. Comme l’indique l’Ipemed dans son document de présentation : « Associer les deux rives dans un même système productif ne se fera pas facilement, ni de la même façon selon les secteurs d’activité. Dans certains cas, on en restera encore un certain temps à des délocalisations classiques, dans d’autres on se rapprochera d’un système productif intégré mais encore avec une forte dissymétrie en faveur du Nord. L’essentiel est de considérer que la colocalisation est un stade possible et souhaitable du vaste ensemble des partenariats productifs, et qu’elle montre que ces partenariats peuvent être équilibrés entre Nord et Sud, ce qui change la vision qu’on peut en avoir : le Sud n’est pas voué à rester en position subalterne, les remontées en gamme sont possibles, des champions nationaux peuvent et doivent émerger au Sud, des entreprises du Sud doivent pouvoir se développer en Europe.  »

En 1955, Claude Lévi-Strauss écrivait à la fin de Tristes Tropiques : « Si, pourtant, une France de quarante-cinq millions d’habitants s’ouvrait largement sur la base de l’égalité des droits, pour admettre vingt-cinq millions de citoyens musulmans, même en grande proportion illettrés, elle n’entreprendrait pas une démarche plus audacieuse que celle à quoi l’Amérique dut de ne pas rester une petite province de monde anglo-saxon. Quand les citoyens de la Nouvelle-Angleterre décidèrent il y a un siècle d’autoriser l’immigration provenant des régions les plus arriérées de l’Europe et des couches sociales les plus déshéritées, et de se laisser submerger par cette vague, ils firent et gagnèrent un pari dont l’enjeu était aussi grave que celui que nous refusons de risquer. ».

Nous avons alors manqué cette chance historique. Saurons-nous saisir cette nouvelle qui se présente à nous, et construire de vrais partenariats équilibrés, bâtis sur la compréhension et le respect de l’autre ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Robert Branche Robert Branche 26 janvier 2013 11:24

    Quel magnifique ouverture d’esprit et quelle absence de racisme, vous témoignez...


  • schweizer711 26 janvier 2013 12:43

    « Quel magnifique ouverture d’esprit et quelle absence de racisme, vous témoignez... »

    Moi, si on me demandait mon avis, je parlerais plutôt de sens de l’observation... Mais comme personne ne me demande rien du tout...

     


  • jeanpierre350 jeanpierre350 28 janvier 2013 21:32

    Tout d’abord, une question, pourquoi a-t-on dissout l’Union française et pourquoi le Président de la république ne pouvait pas être élu au suffrage universel ? Vous trouverez la réponse dans les travaux préparatoire à la rédaction de la Constitution de la Vème république. C’est quand même plus facile à lire que l’anthropologie structurale. Pour ce qui est des nations autour de la méditerranée, le seul fait d’évoquer notre retour leur fout une telle trouille qu’il faudra les convaincre de notre gentillesse de lettrés en leur pointant un flingue sur la tempe.

    Si vous ne comprenez pas ce qui ce passe allez creuser autour du conseil d’administration de Renault faites une bonne recherche sur les intérêts de ces braves gens .Après ça travaillez sur la liste des jolie jeunes filles invitées au bal des débutantes et de leurs gentils cavaliers .Prenez votre temps .Ne prenez pas cette recherche à la légère, soyez consciencieux. Cessez de vous injuriez pendant que tout ce beau monde vit sa vie. Je ne donne pas les liens afin que vous laisser le plaisir de la découverte. Pour finir je suis incapable d’écrire de bons articles comme tous ces gens bouffis d’orgueil qui nous musèlent en étalant leur compétence au service de nos maitres waouh, waouh.


  • foufouille foufouille 26 janvier 2013 11:33

    il a songe a deporte les francais pauvres dans ces pays ?
    il peut aussi rouvrir les camps, pour etre competitif a 300€


    • herbe herbe 26 janvier 2013 12:09

      Merci pour cet article incitation au co développement !


      Je rappelle qu’il faudra aussi penser à sortir des économies factices, ce serait tellement bon pour la confiance enfin ! :

      Sinon auteur j’ai pensé à vous quand j’ai pris récemment connaissance de cette citation de Kant :


      • Robert Branche Robert Branche 26 janvier 2013 12:20

        Oui la plupart des économies dont on parle sont factices. Il nous faut changer nos modes de développement, et la colocalisation peut en être une.

        Et merci pour la citation de Kant qui correspond effectivement à ce que j’écris et promeus

      • TSS 26 janvier 2013 12:31

        Je pense que le projet Euromediterranée est bien plus viable à terme que l’Europe !

        Tous les pays du tour de la méditerranée ensemble pour un projet social , commercial et

        industriel et basta l’Europe anglo-saxonne... !!


        • julius 1ER 26 janvier 2013 13:56

          ce sera le même leurre que l’Europe actuelle telle qu’elle est construite, alors si cet euro-mediterrannée, se construit de la même manière permettez-moi de douter de sa viabilité, si l’on ne revient pas à un mode de développement capitaliste mesuré et encadré avec un système bancaire au service de l’économie et non l’inverse , ce sera à nouveau la course au moins disant, à la délocalisation compétitive(uniquement pour le profit de quelques-uns, au détriment de tous les autres

          alors oui ce sera un échec mais auparavant quelques opportunistes se seront sérieusement gavés avec des fonds d’aide au développement qu’ils auront soigneusement détournés , perso je ne crois plus à ce genre d’eldorado marketté. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

        • foufouille foufouille 26 janvier 2013 12:45

          c’est une OER, va travailler au maroc ?


          • foufouille foufouille 26 janvier 2013 12:48

            "mais aussi du maillage tissé avec les ex pays de l’Est : tirant parti du plus faible coût salarial, ses entreprises disposent d’un nouvel avantage compétitif.« 

            un roumain y ramasse les asperges pour 3.45€/h brut
            le polonais »faineant" ca l’interresse plus a ce prix
            le reve liberal


            • Robert Branche Robert Branche 26 janvier 2013 12:54

              certes, mais on ne peut pas comparer brutalement le niveau de revenu, car le coût de la vie sur place n’est pas non plus du tout le même.


            • foufouille foufouille 26 janvier 2013 13:18

              ca revient a delocaliser les pauvres
              crever la dalle en allemagne ou partir
              tu veut une france reservee aux riches ?


            • COVADONGA722 COVADONGA722 26 janvier 2013 13:40

              yep foufouille ya dix ans ilS conseillait de delocaliser mes bécanes maintenant si je veux garder mon taf faut que je rejoignes ma ligne de cartoneuses en roumanie pour 400e vu que le niveau de vie est pas le meme la bas .
              Yep QUAND AU partage avec l’afrique à eux le sol la cité les services à moi le respects des lois et les impots !
              Se prepare une belle jacquerie identitaire faudra pas oublier de rafler les « cerveaux conseilleurs » quand la parole passera au camarade berretta !
              Asinus : ne varietur


              • foufouille foufouille 26 janvier 2013 14:05

                enplus, vivre la bas, revient a accepter la charia
                super avenir liberal


              • jeanpierre350 jeanpierre350 29 janvier 2013 02:14

                Hé foufouille tu les crois plus cons que toi les barbus ? Le jour c’est prière en public et le discours religieux et bien planqués le soir ,t’imagines pas comme tu pourrais être pote avec eux, ils boivent pas de la pisse d’âne, c’est que du 12ans d’âge. C’est vrai y pas de côtes de porc (dégout alimentaire, c’est culturel) si t’apprécie le méchoui tu vas t’en mettre plein la panse, pour le pieu que du premier choix jamais plus de 16 ans et pas de risque, si quelqu’un y trouve à redire deux gros biftons, ceux 500, jamais de menue monnaie on méprise pas le pandore .Ils ont de l’éducation. Faut pas les confondre avec nos petit gars à nous, ceux qui attendent les 50 millions pour les banlieues. Et puis c’est des marrants ils ont plein de bonnes blagues sur les convertis. Cesse de dire du mal des gens que tu connais pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès