Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Une nouvelle idéologie anglaise ?

Une nouvelle idéologie anglaise ?

A l’occasion de la mort de Madame Thatcher, Courrier International n° 171 a publié quelques extraits de la presse anglaise. The Daily Mirror dressait un réquisitoire. The Sun s’enflammait pour la dame de fer. Ce sont les lois du genre. Un peu comme Télérama dans la critique d’un film.

 Mais en pages 12 et 13, Courrier International reprennait un article de Will Hutton publié dans The Observer au sujet de « l’affaire Cahuzac ».

« Il fut un temps où l’on jugeait impératif de mener une existence vertueuse. Il était question d’intégrité, d’engagement envers un but dépassant l’enrichissement personnel, d’un certain altruisme, pour ne pas dire d’humilité. Ceux qui se trouvaient au sommet y étaient peut-être parvenus en se montrant implacables et ambitieux, mais ils savaient que pour gouverner il fallait donner l'exemple, et cela nécessitait d’autres qualités que de simplement penser à soi.

Cette époque est révolue. Le plus grand défaut de la contre-révolution libérale est peut-être d’avoir consacré tant d’énergie à démontrer que la vertu, quelle que soit son importance dans la sphère privée, n’a aucune valeur dans la sphère publique. Le recul de la vertu est désormais le fléau de notre temps. Il est légitime de faire preuve de cupidité ; une seule chose compte, accumuler des richesses, peu importe comment, y compris à coups de primes scandaleuses ou d’évasion fiscale. Or, dans tout l’Occident, cette attitude a des conséquences de plus en plus perceptibles. La politique, les affaires et la finance en sont aujourd’hui affligées au point d’être dysfonctionnelles, et la population n’a plus aucune confiance dans ce qu’il est convenu d’appeler ‘les élites”. »

 

Il ne s’arrête pas là et continue :

« Aujourd’hui, l’Etat est jugé à la fois inefficace et répressif. Les riches n’ont aucun scrupule à dissimuler leurs richesses et l’évasion fiscale motivée par l’égoïsme est considérée comme une attitude légitime, voire une obligation morale. Le Royaume-Uni n’échappe pas à cette tendance. »

 

Il précise sa pensée :

« Aujourd’hui, nous traversons une période de révolte des élites, comme le redoutait il y a vingt ans l’historien [américain] Christopher Lasch. Le code éthique soutenu par les valeurs chrétiennes et garant d’une certaine équité a été sapé par la laïcisation et les préceptes du libre-échange. Et il n’y a plus non plus de mouvements de travailleurs puissants, portés par les valeurs du socialisme, pour obliger les élites à être honnêtes. »

 

Et il conclut :

« Il est temps que nos dirigeants - dans le secteur public comme dans le privé - rendent des comptes. »

 

Une nouvelle idéologie anglaise est-elle en train de naître ?
 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • escoe 3 juin 2013 18:34

    C’était où ? Et c’était quand ?


    Il y a toujours eu des abus mais rappelons quand même que de Gaulle et certains de ses ministres payaient leur dépenses personnelles de leur poche au lieu de profiter de leur place pour jouer au bonneteau boursier comme on l’a vu durant un quinquennat récent.

  • Ruut Ruut 3 juin 2013 12:53

    C’est du pipo pour calmer les foules.



    • claude bonhomme claude bonhomme 4 juin 2013 08:16

      J’ai cru bon de donner à lire ces extraits de la presse anglaise que des esprits avertis peuvent lire avec profit.


      • lionel 4 juin 2013 09:15

        Merci monsieur Bonhomme. 


        Votre contribution citoyenne démontre que des éléments de santé mentale circulent au coeur d’une presse dévoyée et qui a permis que les « valeurs » psychopathiques soient acceptées par les populations (générant ainsi des névroses). Tout ce qui décrit la réalité au sujet du rôle des sociopathes est le bienvenu. Tout ce qui nous rappel les valeurs éthiques qui conduisent à la santé mentale est les bienvenu.

        Il ne s’agit pas d’une nouvelle idéologie, mais du rappel des valeurs éthiques, profondément humaines.

      • Philippe VERGNES 4 juin 2013 10:17

        Bonjour l’auteur,
        Bonjour Lionel,

        Sentiments partagés et ce billet est de bon ton compte tenu de ce qui se passe à l’heure actuelle concernant les idéologies néolibérales prônées par les politiques de tous bords.

        Je m’apprête justement à soumettre un billet dans ce sens au sujet de la fiabilité des experts économiques en proposant une présentation des travaux de Daniel KAHNEMAN, prix Nobel d’économie en 2002 pour ses découvertes sur la prise de décision et les erreurs de jugement, qu’il a résume dans un livre : « Système 1 / Système 2 : les deux vitesses de la pensée ».

        Ses concluions sont suffisamment édifiantes pour être connu du grand public.


      • Karol Karol 4 juin 2013 09:32

        Merci pour le rappel de ces citations de Will Hutton. Il souligne les dérives de l’ultra-libéralisme.
        Je me permets de vous conseiller la lecture du philosophe Dany Robert Dufour et en particulier 2 livres : « LE DIVIN MARCHE » et « L’INDIVIDU QUI VIENT APRES ... LE LIBERALISME » . Il démonte avec précision tous les ressorts du Grand Marché mondialisé.

        J’ai aussi écrit un papier sur mon blog :
         http://alternative21.blog.lemonde.fr/2013/05/30/comment-sortir-du-tout-liberalisme/

        Bien cordialement.


        • JL JL 4 juin 2013 10:42

          ’’Le code éthique soutenu par les valeurs chrétiennes et garant d’une certaine équité a été sapé par la laïcisation et les préceptes du libre-échange.’’

          Je crois que l’auteur de ce texte confond laïcité et athéisme, croyances religieuses et morale.

          Le libéralisme n’a rien à voir avec la laïcité : il est amoral, puisqu’il n’est pas un humanisme. Et ni les valeurs chrétiennes ni les valeurs morales qui sont portées par les athées ne concernent ce non système politique qui détruit toutes nos institutions républicaines.

          Est-ce que j’attaque les croyances religieuses moi, quand je combats ce système mortifère ? Non ! Et j’aimerais que les cathos intégristes qu’on trouve ici et là, ne prennent pas prétexte des dénonciations du libéralisme pour bouffer de la laïcité.


          • Nuccia Nuccia 4 juin 2013 19:46

            « Une nouvelle idéologie anglaise ? »

             Elle serait bienvenue : à détrôner la vénération des « killers » , des acrobates du coup fourré , des traders psychopathes ( cf le roman de Bret Easton Ellis ) , des dirigeants du FMI , la liste est longue ...
            Le triomphe du « sans foi ni loi » fera long feu car il porte en lui -même la destructivité et la fin de ses promoteurs . 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès