Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Une prime à la casse ambitieuse ?

Une prime à la casse ambitieuse ?

La prime à la casse à pour objectif de répondre à cette triple question :

1/ comment soutenir l’industrie automobile trébuchante ?

2/ comment renouveler le parc automobile et le rendre plus écologique ?

3/ comment répondre aux deux premières questions sachant que le consommateur a les poches vides et qu’il a peur de l’avenir ?

 Qu’en est-il ?

Une des mesures annoncées pour le plan de relance est la prime à la casse.

On en parle beaucoup dans les média car cette mesure intéresse les gens : "1000€, c’est déjà quelque chose, c’est mieux que rien !" disent-ils.

Nous avons tous conscience que la crise du marché automobile est l’une des plus graves depuis longtemps (si ce n’est pas la plus grave). Les gouvernements des pays industrialisés ont donc décidé de réagir. C’est aujourd’hui le tour de la France avec "la prime à la casse".
Si l’on se rappelle bien, il y a 13 ans, pour répondre à une crise automobile d’une ampleur bien moins grave, Balladur instaura une prime à la casse de 1000€. La mesure proposée par Sarkozy n’est pas plus ambitieuse que la « Balladurette » alors que la situation est bien plus grave. Si les gens attendaient une mesure censée restaurer la confiance, ils récoltent ici une mesure qui loin de rétablir la confiance pourrait bien accentuer la déception, la résignation, le sentiment d’impuissance de la puissance publique.

 

Etes-vous la cible de cette prime :

- Si vous aviez une très vieille voiture...

- Si vous aviez l’intention et la capacité (par l’emprunt ou grâce à votre épargne) d’acheter une voiture neuve...

- Si vous n’aviez pas l’intention de céder votre vieille voiture (qui marche encore bien) à un proche...

- Si vous hésitiez un tout petit peu à acheter...

...Alors, vous êtes probablement la cible de cette mesure : celui qui fera l’acte d’achat parce qu’il sera incité. Beaucoup de ’Si’ en effet ! Vous conviendrez avec moi que des cibles comme ça, on en trouve pas à tous les coins de rue.

 

Mais si l’on voulait vraiment doper les ventes...aider l’industrie moribonde et ses employés inquiets... que faudrait-il donc faire ?

Au lieu de choisir une si petite cible, on aurait pu opter pour une cible plus grande. Si la prime à la casse avait été attribuée à toute personne souhaitant acheter un véhicule de moins de cinq ans (neuf aussi évidemment), alors le nombre de "clients" potentiels à cette prime aurait été beaucoup plus important. Hors, comme généralement un acheteur de véhicule d’occasion acquiert son véhicule auprès d’un vendeur qui souhaite acheter un véhicule encore plus récent, souvent neuf (c’est le principe des « vases communicants »), l’appel d’air aurait provoqué des ventes de véhicules neufs..

 

Cette prime à la casse à cible élargie répondrait donc aux trois questions :

1/ les ventes automobiles sont dopées, l’industrie automobile est réellement aidée.

2/ le parc automobile est renouvelé (et plus propre).

3/ un plus grand nombre de gens bénéficie de la prime, dont ceux qui en ont le plus besoin.

 

Certains diront que cela coûterait plus cher et que finalement, ce serait nos impôts qui augmenteraient. Il faut néanmoins considérer deux paramètres :

- des couches plus modestes de la population tireront bénéfice d’un tel dispositif alors que la prime proposée par Sarkozy ne les toucherait pas (les gens trop modestes n’achètent généralement pas de voitures neuves).

- Le coût de la prime proposée par Sarkozy est estimé à 200 millions d’€, soit moins d’1% du plan de relance. Alors si ce coût pouvait être élevé à 600 millions d’€, la prime aurait au moins le mérite de remplir tous ses objectifs réels tout en restant raisonnable (3% du fameux plan de relance), elle aurait en plus donné aux consommateurs un sentiment réel d’augmentation de pouvoir d’achat.

...De quoi restaurer un peu la confiance.

 

De manière générale, l’ambition et le réalisme créent de la confiance.

 

Christophe Lapoujade


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • jacques jacques 10 janvier 2009 10:44

    Tu pars du principe libéral à la mode que lorsqu’un riche s’enrichit le pauvre s’enrichit aussi,sauf que ça ne marche pas .Vois notre société après 25 ans de libéralisme ,on recherche le nouvel Abbé Pierre.

    Pour le problème qui nous concerne des voitures moins globalement polluantes,c’est un problème d’offre et non de demande. Pour mon cas personnel j’ai changé de voiture récemment et après avoir fait le tour de tous les constructeurs mon choix s’est porté sur une 308sw 90ch.Mais là après avoir roulé 10.000km quelle ne fut pas ma surprise de constater que ma consommation était équivalente a mon ancienne 405 break 92ch ,6,5l pour la 405 et 6,0l pour la 308 en faisant attention avec l’indication de consommation instantanée. En effet la 308 sur le papier consomme peu 4,2l mais son poids 1,4t fait que tu consommes dans chaque montée comme toutes les voitures lourdes et comme il faut freiner dans les descentes(radars) donc peu de gain.

    Le seul moyen écologique pour moins polluer c’est de réfléchir avant de prendre sa voiture et de ne pas faire des trajets inutiles,en attendant le véhicule très peu polluant ,qui a parlé de vélos...


    • HELIOS HELIOS 10 janvier 2009 15:25

      Faire l’hypothèse que la prime a la casse est pour aider la planete ou les consommateurs est une erreur.
      La prime a la casse est faite pour refiler ---indirectement— de l’argent du contribuable aux constructeurs automobile, et seulement aux constructeurs automobiles.

      Voyons les arguments :

      L’ecologie
      Comme votre experience nous sommes nombreux a constater que les voitures de la dernière générations ne consomment pas significativement moins que les plus anciennes. Une 106 Diesel de 1996, la 1,5D, consomme entre 5 litres et 5,5 litres. Combien consomme une C2 1,4 HDI, l’equivalent ? réponse 5,5 a 6 litres... je vous parle d’experience. les chiffres officiels, en Litres ou en G/co2 sont des valeurs calculées qui ne se repetent pas dans la réalité.

      Par contre, rendre une 106 de 100 000 km de 1996 pour 100€ et depenser 8000€ pour acquerir le modele recent coute tres cher au consommateur et a la planete. Au consommateur il coute une assurance "plein pot" car une vielle voiture ne s’assure qu’au minimum. Elle coute un entretien hors de prix aupres du concessionnaire pour ne pas perdre la garantie, alors que le petit garage du coin fait votre revision a la demande pour moins de la moitié. Les pannes, s’il y en a, coutent considerablement plus cher les pieces electroniques qui devraient faire bassier les coûts sont scandaleusement chere. Pour une voiture ancienne les pieces sont tres diffusées et libres de vente partout . Cjanger un compteur au tableau de bord d’une 206 coute 95€ de diagnostic par le concessionnaire (! oui, oui on vous fait payer la competence du mecanicien une fois avant la réparation et ensuite encore une fois sur la facture) plus 450€ de l’ensembke du tableau non détaillable. un cadran simple coute 20 a 50 € pour réparer votre ancien modèle.

      je ne vous parle pas des optiques de phare, des pieces d’habillage etc, C’est beaucoup moins cher sur les anciennes voitures alors que les constructeurs font pourtant un effort demesuré pour augmenter le prix des pieces détachées anciennes.

      La fabrication d’une voiture neuve complete emet fondamentalement plus de carbone que l’entretien d’une ancienne voiture. Si on considerait seulement le gain sur une hypothetique baisse de consommation, il faudrait 10 ans, au moins de circulation pour compenser le CO2 de la fabrication.

      Pretendre que le changement d’un vehicule ancien en etat de marche est ecologique est une arnaque extraordinaire faite par les autorités encore une fois sous l’influence de "capitaine" de l’industrie.

      L’aide au constructeur, vision economique :
      Si le gouvernement veut aider la filière automobile il s’y prend mal. en aidant seulement la vente de voiture neuve il ne se rend pas compte qu’il crée un bouchon (si vous etes constipés, vous n’avez pas faim).et favorise l’effet d’aubaine. ceux qui veulent acheter une voiture neuve vont bien trouver, dans leur residence secondaire, la voiture d’été qu’ils vont refiler pour 1000€. Cette aide napporte en fait rien de bien concret si ce n’est de favoriser ceux qui n’ont pas de probème pour changer de voiture.
      De plus ces 1000€sont "capturés" par les concessionnaires dont la somme n’est pas integralement repercutées a l’acheteur par le biais de la fongibilité de l’argent.

      Qu’aurait-il fallu faire, alors ?
      Coté écologie, il aurait fallu favoriser la remise en etat des vehicules en circulation.
      Cela passe par de nombreuses mesures techniques simples mais impossible administrativement a appliquer aujourd’hui.
      D’abord, legirefer pour que les caracteristiques informatiques des calculateurs et leur documentation soient accessibles aux réparateurs hors reseau. cela permet l’entretien des vehicules par les petits garages. L’automobile est le seul domaine où lorsque vous achetez un equipement vous ne pouvez pas savoir comment il fonctionne. Au passage cela dynamise la filiere intermediaire de pieces détachées.

      Ensuite, permettre les remotorisations partielles ou integrales des vehicules. il est aberrant d’avoir unne voiture en parfait etat de fonctionnement et de se voir interdire de passer du carburateur a l’injection ou de changer le calculateur pour diminuer son emperinte ecologique. Notons au passage que cela donnerai du travail non délocalisable alors que la voiture neuve importée de turquie ou du bresil ne fait que couter a la balance commerciale.

      Coté aide a l’industrie automobile :  Sous réserve qu’une aide directe au secteur soit souhaitable, la moindre des choses serait de mettre en place le type de prime a la casse pour tous vehicule d’occasion. la classification des vehicules est simple, ceux qui ne beneficie pas de la prime a la casse sont eligible a la prime a l’achat. pour eviter les effets de seuil on peut imaginer une zone intermediare non concernée, par exemple : eligibilité=vehicule neufs ou de moins de 4 ans, prime a la casse= vehicule de plus de 8 ans, entre les deux, rien !
      Cela permet a toutes les entreprises commerciales de bénéficier de l’assistance de l’etat.

      Mais, il faut egalement assortir cela d’une autre mesure pour que le "proprietaire" du vehicule cassé ne soit pas floué. Il est donc imperatif de deconnecter le commerçant vendeur du vehicule primé (recent donc) de la reprise et la destruction du vehicle ancien. Il existe en France un reseau de demolisseur agréee qui auraient parfaitement pu jouer leur role. Le vehicule rentrant dans la categorie des "a detruire", une fois remis au casseur contre celui ci remet au proprietaire un certificat de destruction. C’est avec ce certificat de destruction que la prefecture, recevant l’immatriculation d’un vehicule récent eligible a la prime se chargera de faire verser par la tresorerie la prime. S’il n’y a pas immatriculation nouvelle, il n’y a pas prime. Le vendeur de voiture neuve ou d’occasion élégible a la prime n’est pas non plus informé et donc pratique un prix "reel" et ne profite pas pour integrer dans sa ristoure cette prime d’état ! 


      Conclusion :
      La prime qu’a voulu le gouvernement, dans sa formulation actuelle, n’est pas une bonne chose, ni pour la planete, ni pour l’economie. C’est une fois de plus un arrosage d’argent frais aux copains qui n’arrivent plus a vendre leurs autos. De la a penser que le gouvernement se sente coupable de la baisse des ventes, il n’y a qu’un pas : prix de l’essence, radars, dissuation massive ont surement joués un role.

      Maintenant, si les constructeurs avaient payés mieux leurs ouvriers, s’ils avaient delocalisés pour vendre ailleurs et non pas pour reimporter, alors le pouvoir d’achat n’aurait pas baissé et ils auraient continué a vendre en France.

      Mais, avec des si, on mettrait Paris en bouteille, n’est-ce pas ?

      Tiens, si Mr Devedjian lit Agoravox, il pourrait s’inspirer... mais que je suis bête, son objectif n’est pas le même...


      • olivier01 10 janvier 2009 17:58

        le probleme avec cette connerie c’est que les prefets vont donner des consignes aux controles techniques et si vous avez peu de moyen et une vieille voiture qui fonctionne bien et bien vous serez a pied (pour ceux qui peuvent marcher) ) car moi j’ai une vielle xm en boite auto car je n’ai qu’un bras et une jambe qui fonctionnent donc si on veut degager ma voiture du circuit pour relancer le marché de l’auto je n’aurai pas le choix que de rouler hors la loi car avec une pension d’invalidite de 600€/mois je me voit acheter une bagnole neuve (ni d’occase non plus ) et je ne resterai pas cloitrer chez moi parce qu’un dictateur lance une mesure a la con pour arranger ses potes

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès