Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Une sortie de l’euro enviable ?

Une sortie de l’euro enviable ?


Certains ténors politiques et économiques dissidents, tels Nicolas Dupont Aignan, François Asselineau ou en encore Jean-Jacques Rosa profitent de la crise pour enfin avoir droit au chapitre médiatique et défendre la sortie de l’euro. L’impasse sera faite sur d’autres alternatives plus sophistiquées mais sans doute plus pertinentes (deux banques centrales en Europe, sortie de l’Allemagne de la zone euro, etc).
 
 Entrailles de la crise grecque
 
Si nous nous souvenons bien, toutes les banques centrales ont réduit leurs taux d’intérêts afin de sortir de la dépression via une relance monétariste, friedmanienne : l’argent si bon marché est donc emprunté par les banques et vient irriguer l’économie, en principe.
 
Deux conséquences à cela :
- les taux des dettes publiques deviennent extrêmement faibles, ce qui on l’imagine, rend fou de rage les investisseurs friands de placements stables ;
- l’émission monétaire vient accroitre les risques inflationnistes, et la dévaluation sur le marché des changes de cette monnaie. On pensera tout naturellement au dollar ;
 
C’est là que les agences de notation rentrent en jeu, faisant d’une pierre deux ou trois coups. 
Mettant à l’index, non pas les dettes publiques des pays les plus puissants, mais d’un pays de moins de dix millions d’âme, où les intérêts financiers privés sont sous-représentés en comparaison de l’univers anglo-saxon, elles ont permis :
- de déplacer l’indispensable catastrophe, bidoche indispensable aux médias, de l’endettement public et de la situation déplorable du dollar vers un autre bouc-émissaire ;
- de renchérir les rémunérations des dettes publiques ;
- de faire contre-feu à la situation nord-atlantique catastrophique (UK, Ireland, US).
Voilà, le décor est posé, et il fonctionne à merveille.
 
Position des républicains
 
Beaucoup de républicains, préconisant la souveraineté nationale, et par voix de conséquence, la souveraineté monétaire, préconisent donc la sortie de l’euro.
Cependant, quand bien même les attaques monétaires d’un George Soros en 1992 juste avant l’acceptation de la monnaie unique, acte scellé l’année suivante, me semblent être d’une chronologie suffisamment suspecte pour être dénuée de toute finalité politique européiste, préconiser la fin de l’euro serait donner le flanc à la spéculation sur les monnaies, ce que l’on ne peut accepter, surtout lorsque la spéculation est synonyme de ponction de l’économie réelle.
 
Conclusion
 
Il est techniquement concevable d’envisager de modifier les règles régissant l’euro. Les pays de l’Euroland ayant des déficits jugés inquiétants (PIGS + France) sont majoritaires en Euroland. Alors que la sortie de l’euro est servir la soupe à la finance, réautoriser aux états d’emprunter directement auprès de la BCE dans une limite inflationniste raisonnable, tuerait la situation de rente des banques et des fonds de pension américains investis dans nos bonds du trésor.
Au passage, constatez l’ironie de la situation : pendant que les libéraux (et notre hégérie Laurence Parisot) pourfendent le système par répartition afin de promouvoir la capitalisation, l’actif français cotise et pour ses retraités et pour le retraité américain. Pas dette publique, signifie des fonds de pension uniquement investis en actions : on aura une pensée émue pour tout les salariés d’Enron qui n’avaient placé leur épargne retraite que dans ce modèle économique brillantissime.
 
Afin de rendre sa viabilité à une économie euro-continentale, différentes mesures pourraient être envisagées afin de converger vers un ratio endettement/monnaie à 1 en zone euro :
- création monétaire équivalente aux capitaux fuyant vers les paradis fiscaux, destruction lorsqu’ils sont rapatriés (après le constat d’échec de la lutte contre l’évasion fiscale) ;
- restructuration de l’émission monétaire de la BCE, qui devrait verser le montant des intérêts qu’elle réclame, aux états (les plus endettés sont à privilégier) ;
Ces simples mesures sont la garantie d’une protection de l’économie réelle face au delirium financier et monétaire ambiant.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Gollum Gollum 25 mai 2010 11:57

    Il faut aller voir la vidéo de Dupont-Aignan en compagnie de Jovanovic, disant textuellement que l’on vit en dictature ! Ca vaut son pesant de gratons !! smiley


    • Pyo123 25 mai 2010 13:13

      Heu…
      Lorsqu’un peuple vote non et que le parlement vote oui…
      Alors on est bien bien loin d’une démocratie !!

      Lorsque l’assemblé nationale vote un traité qu’elle n’a pas le droit constitutionnel de voter… Heu… C’est quoi pour toi ????

      Enfin, cet article est vraiment très intéressant !!! Il est tellement orienté que c’en est triste de vacuité !!!

      Et pourtant, pour une fois, la majeure partie des journaux ont invoqués le rôle de l’économie allemande dans cette crise grecque…

      Et il oublie quand même le principal !!! C’est que ces pays, dont la France, vivent au dessus de leurs moyens…

       smiley

      Pyo


    • Gollum Gollum 25 mai 2010 13:21

      Arf.. je m’aperçois avec horreur qu’on peut lire mon post dans les deux sens... smiley


      Bien évidemment je suis d’accord avec Dupont-Aignan, c’est mieux en le disant explicitement..

      Honte à moi.

    • raissa 25 mai 2010 14:02

      j’ai vu et revu toutes les vidéos de NDA depuis 2007, j’apprécie également le député européen Nigel Farage. J’espère que NDA aura suffisamment de signatures en 2012 et que les maires ne se laisseront pas intimider cette fois. même si tout est fait pour l’ empêcher de s’exprimer. Interdit à Fr2, mal vu à TF1. On veut le faire passer pour un extrémiste illuminé et dangereux. Les extrémistes se sont ceux qui collaborent à la dictature européenne , imposée aux peuples contre leur gré.


    • Gollum Gollum 25 mai 2010 14:15

      Bien d’accord, mais cela ne durera pas éternellement. Le mensonge devient de plus en plus visible et NDA est à mon avis le premier. Il y en aura d’autres qui vont commencer à l’ouvrir au fur et à mesure que la situation empirera. Y a pas à dire on vit des temps historiques..


    • Gandalf Tzecoatl 25 mai 2010 18:24

      Et oui, la démocratie quinquenale est synonyme de dictature quinquenale.


      je m’étonne que cette article synthétisant une limitation à la spéculation financière, vaste haine avoxienne, n’est pas pas rencontré la majorité.

      @nono666 : il est clair que Dupont-Aignan n’a pas la puissance de Sarkozy.
      On le dit de droite républicaine, gaulliste, d’accord avec un sociétaliste tel Holbecq tout de même. Du de Gaulle II en quelque sorte.

    • non666 non666 25 mai 2010 17:37

      Curieusement, c’est au moment ou le FN remonte dans les sondages que les medias nous fabrique de toute piece un opposant a sarkozy « à la droite de la droite ».

      Comme l’arguementaire est bon, il n’est plus celui de LePen, Chevenement et de tous ceux qui se sont sincerement opposés au TCE , à Maastricht mais il devient celui d’une creature artificielle , membre et young leader de la franco-americaine : le prochain false flag du vote national destiné a le diviser.

      Comme dab, apres les elections, il retournera sagement dans l’ecurie du president brouter son foin.


      • Gavroche Gavroche 25 mai 2010 20:17

        non666 : DA false flag : bien d’accord

        Ce monsieur, D-A, est aussi membre de la French Américan foundation France.

        Et cette fondation est un modèle du genre ultra libéraliste.

        Il est également membre du « Siecle »

        A tous ceux qui croient encore à cette fable républicaine, n’oubliez pas que l’UMP est aussi un parti républicain à la base.


      • Tythan 25 mai 2010 22:50

        Vous oubliez aussi que Nicolas Dupont-Aignan est également un membre actif de l’opus dei, qu’il est contrôlé par les illuminati tandis que de petits hommes verts venus d’ailleurs le manipulent....


        Il est particulièrement risible de voir que Non666 ose prétendre que Nicolas Dupont-Aignan est une créature artificielle. 

        Rappelons juste que Nicolas Dupont-Aignan, pur produit de la méritocratie républicaine, énarque, ne doit sa position qu’à ses mérites, qu’il ne s’est jamais compromis avec qui que ce soit ni n’a jamais laissé prise à la moindre accusation d’extrémisme. Alors forcément, ça énerve. Mais ça ne devrait en rien justifier l’utilisation de la calomnie.

        Il est d’ailleurs complètement stupide de croire qu’il est à droite de la droite, ce n’est pas du tout son positionnement qui est au contraire à gauche de l’ump (le gaullisme social).

        Non666, à plusieurs reprises, j’ai démontré l’inanité de l’accusation faisant de Nicolas Dupont-Aignan un atlantiste. Jamais tu n’as réussi à avancer ne serait ce que le début d’une preuve.

        NDA a participé, il y a des années, à une conférence organisée par la french american foundation, dont rien ne prouve d’ailleurs qu’elle soit une organisation atlantiste. Le serait-elle que cela n’y changerait rien, il n’est tout de même pas interdit de discuter avec les atlantistes. 

        Le seul fait que tu utilises cette calomnie sans queue ni tête montre ta défaite, Non666 : comme tu n’as aucun argument à opposer à Nicolas Dupont-Aignan, tu sors une attaque aussi bête que contreproductive.

      • Gavroche Gavroche 26 mai 2010 01:04

        @ franck2012 : bonjour

        Young leader.........depuis 2001.

        Cette « Fondation » doit son origine à trois éminents Américains : James G. Lowenstein, membre entre autres du  CFR (Council on Foreign Relations) ; James Chace, directeur de la rédaction de Foreign Affairs, (la revue du CFR) et de Nicholas Wahl, professeur de science politique et fin connaisseur de la classe dirigeante française, ce qui lui permit d’avoir des contacts en privé, avec certains éminents hommes politiques français.

        Parmi les nombreux appuis financiers, on relève des noms prestigieux comme celui de David Rockfeller, (fondateur de la Commission Trilatérale et président honoraire du CFR). On trouve également l’ancien sous-directeur de la CIA et ancien Secrétaire à la Défense du président Reagan, Franck Carlucci. Par la suite, il a été le directeur du très puissant Groupe Carlyle (la société d’investissement commune aux familles Bush et Ben Laden très impliquée dans l’industrie de la défense).

        Source : http://actualitedelhistoire.over-blog.com/article-la-french-american-foundation-47545403.html

        Pas glop pas glop tout ça


      • Gavroche Gavroche 26 mai 2010 01:25

        Quant à son appartenance au siècle :

        Voir cette vidéo très intéressante : http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/le-siecle-club-des-elites-22002


      • Gandalf Tzecoatl 26 mai 2010 09:18

        Si vous en avez marre de l’anti-NWOisme, passez à l’alter-NWOisme, tel les alter-mondialistes et autres alter-décroissantisme.


      • Gavroche Gavroche 26 mai 2010 10:30

        Pas très constructif comme réponse smiley


      • Tythan 26 mai 2010 15:23

        C’est toujours la même chose : avec une avalanche de commentaires souvent sans aucun rapport avec le sujet initial, les calomniateurs n’ont toujours pas avancé la moindre preuve de ce qu’ils avancent.

        Pas la moindre preuve donc. Cela doit quelque peu les gêner puisqu’ils se sentent obliger de balancer une nouvelle calomnie : NDA serait membre du « siècle », organisation occulte qui dirigerait la France. Et les mecs, il faudrait savoir : soit c’est la French American Foundation, soit c’est le Siècle, mais pas les deux !!!

        Vous êtes pitoyables.


      • Tythan 21 février 2011 19:16

        J’en ai assez de vous voir calomnier sans aucune raison Nicolas Dupont-Aignan. Vous avez le droit de ne pas partager ses opinions, pas de l’insulter.

        Nicolas Dupont-Aignan n’est absolument pas à la droite de la droite, mais au contraire plutôt à gauche de la droite actuelle, très proche d’un Jean-Pierre Chevènement par exemple.

        Et oui, Nicolas Dupont-Aignan entend constituer un parti de gouvernement, ce qui n’est en rien condamnable. Pour ma part, j’ai toujours trouvé stérile l’attitude protestaire du FN. Est-ce pour autant que je prétend que le FN serait financé par je ne sais qui afin de stériliser les votes de droite extrêmes ?

        Reste qu’il est évident que NDA ne participera jamais à un gouvernement foulant au pied ses convictions, c’est d’ailleurs pourquoi NDA n’est pas au gouvernement.


      • bob 26 mai 2010 14:10

        Bonjour après les recherches fondées essentiellement sur le net, il apparait qu’une ambiguité apparait sur le statut de young leader de Nicolas Dupont Aignan. Ceci dit, son statut de membre du « siècle » est totalement erroné de même que son statut d’agent de la CIA.

        J’engage fermement les beaux-parleurs à vérifier leurs dires afin de ne pas passer au mieux pour des charlatans au pire pour des conspirationnistes ( pour ne pas dire des gens rémunérés pour diffamer ceux qui pourraient aider la France).

        PS : merci pour le pauvre gars qui a besoin de 5 pseudos pour me moinsser jusqu’à 1 an de commentaires. Certains n’ont vraiment que çà à faire.


        • Tythan 26 mai 2010 15:12

          La situation est extrêmement simple : en 2001, Nicolas Dupont-Aignan est invité par un professeur américain (de Harvard il me semble) afin de participer à une conférence réunissant des participants de haut niveau. Nicolas Dupont-Aignan s’y rend (tous frais payés, qui n’aurait pas sauté sur l’occasion). Tous les participants se voient attribués la distinction qui se voudrait honorifique de young leader, qui plus tard sera décrite comme infamante par quelques complotistes aigris et que personnellement je trouve plus ridicule qu’autre chose.

          NDA a donc bien été désigné « young leader » ce que jamais personne n’a contesté, mais cette qualification n’est en rien la marque d’une quelconque traîtrise. Ce que nous avons contesté, c’est l’affirmation selon laquelle NDA serait un membre de l’association organisant la conférence, la french american foundation. Cette affirmation était totalement fausse, bien entendu.


        • _Ulysse_ _Ulysse_ 26 mai 2010 14:12

          NDA le semble bien toxique pour une faux dissident.

          à mots croisés l’autre jour au vu de la tête que faisait le PS et l’UMP (muscovici et je sais plus qui) quand NDA parlait et leur disait leurs 4 vérités sur l’europe, je n’avais pas l’impression que ca les amusait !

          Si NDA est un faux dissident, je lui tire mon chapeau à lui et à ceux qui le manipulent.


          • aveclotanvatoutsenva 27 mai 2010 12:44

            En réponse à Tythan et Ulysse, je recommande d’aller lire ce qui a été expliqué sur la page Facebook de l’UPR (Union Populaire Républicaine de François Asselineau) à propos de Nicolas Dupont Aignan.

            Les bobards des amis de Dupont Aignan y ont été implacablement démontés.
            Lire notamment la démonstration finale faite par un certain « Baron » en page trois de la discussion :
            http://www.facebook.com/topic.php?uid=367713397611&topic=14803#topic_top

            Si après ça, vous persistez à dire que M. Dupont Aignan est un « opposant » au même titre que François Asselineau, c’est que, soit vous ne savez pas lire le français, soit…vous le faites exprès.


            • Tythan 30 mai 2010 00:43

              Je viens de me rendre sur ce fil... Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les supporters de Nicolas Dupont-Aignan ont complètement explosé les « arguments » de leurs adversaires haineux et complètement irresponsables. Quant au « Baron », il ne démontre strictement rien sinon qu’il se plante totalement !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès