Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Union bancaire – « Nous approchons malheureusement du grand soir où (...)

Union bancaire – « Nous approchons malheureusement du grand soir où tous les épargnants seront taxés »

La société d’avocats Lecoq-Vallon & Feron-Poloni est spécialisée dans la défense des épargnants, des emprunteurs et des investisseurs.


Ces derniers mois revient sur le devant de la scène médiatique et économique l’Union bancaire européenne, promise depuis plusieurs années par de nombreux dirigeants.

 

News360x – En tant qu’avocat, pensez-vous que cette union va améliorer ou fragiliser la sécurité des comptes des épargnants ?

En tant qu’avocats, nous sommes amenés à penser que c’est un facteur important de l’amélioration de la défense de leurs intérêts. L’expérience prouve qu’au niveau des directives et normes européennes, à partir du moment où il y a un enrichissement des règles, il y a amélioration des conditions de sécurité et d’information. Sur ce point, tout cela va dans le bon sens.

 

Dans le cas de Chypre, les comptes inférieurs à 100.000 euros ont été épargnés de toute ponction. En cas de crise, en sera-t’il de même à l’échelle européenne ?

Ce n’est pas certain. Les pauvres sont pauvres, mais ils ont cet avantage d’être nombreux. Nous avons à de nombreuses reprises évoqué le risque de voir émerger une « Taxe une fois pour toutes » afin de réduire brutalement l’endettement de certains états membres. On peut imaginer une sorte de « Grand Soir » où le gouvernement en viendrait à annoncer que tous les comptes de dépôt ou comptes courants sont ponctionnés de 10% ou plus de leurs avoirs pour faire face à ce qui serait qualifier d’urgence dans le service de la dette.

Ce n’est pas une simple hypothèse, puisque cette solution a été recommandée un temps par le FMI comme une solution au sur-endettement de certains pays, dont la France. Ainsi, si cela vient à se produire, alors il y a fort à parier que tous les comptes seront mis à contribution, car la masse d’avoirs qui pourraient être obtenue par des retraits « raisonnables » sur des comptes supérieurs à 100.000 euros ne serait pas suffisante.

Le cas de Chypre à ceci de particulier que le pays était devenu le réceptacle d’investissements étrangers importants, notamment russes, soupçonnés d’être constitués par de l’argent sale, ce qui est une hypothèse loin d’être similaire à celle que nous évoquions.

 

L’assurance-vie est-elle également concernée par ces possibles ponctions ?

Oui bien sûr, à ceci près qu’elle offre de meilleures garanties, notamment dans le droit français. Même si il sera difficile d’échapper à cette « Taxe une fois pour toutes » en cas de crise, il est évident que les marchés financiers subiront dans le même labs de temps d’importantes pertes.

Or, si quelqu’un possède un contrat d’assurance-vie en déficit, il peut encore aujourd’hui annuler les pertes subies sur ce contrat en y renonçant, et en demandant à l’assureur de restituer l’intégralité des primes versées jusqu’alors au titre d’intérêts. Plus de 40 % des français ont une assurance-vie et beaucoup trop d’entre-eux renoncent à leurs droits en cas de perte.

 

Si une crise bancaire mondiale venait à nouveau à se déclencher dans les mois à venir, les épargnants s’estimant floués par cette participation forcée au désendettement pourraient-ils porter plainte contre les institutions européennes ?

Ce serait extrêmement compliqué. Il n’y a actuellement aucun exemple de jurisprudence ou d’indemnisation obtenu par des épargnants contre des institutions de ce type à l’échelle européenne. Il y a des précédents qui concernent les États-membres, mais en l’état des textes, nous sommes très perplexes quant à la possibilité de voir un épargnant se faire rembourser dans un tel cas. Après, le droit évolue tous les jours. Il est théoriquement envisageable de porter plainte contre ces institutions dans un tel cas, mais cela reste une hypothèse, car il n’existe, je le rappelle, à notre connaissance aucun précédent.

 

Certains observateurs économiques font régulièrement part de leurs analyses et inquiétudes suite aux discours de plus en plus alarmistes tenus par certains responsables, à l’image de Christine Lagarde, directrice générale du FMI, et du risque de « Reset ». Êtes-vous inquiets quant à la situation économique actuelle ?

Malheureusement oui, ce risque est élevé. On assiste depuis plusieurs mois à la dégradation du système bancaire, et à celle de la situation des finances publiques des États-membres européens. Une crise de confiance liée à une forte augmentation des taux sur le marché obligataire d’un des pays concernés est à craindre.

Il y a fort à parier que nous n’entrerons pas dans une situation de banqueroute, mais que nous approchons malheureusement du « Grand Soir » dont nous parlions précédemment, même si il s’avère encore difficile de savoir si tout cela est une question de mois, ou d’années.

 

Entretien avec Nicolas Lecoq-Vallon et Hélène Féron-Poloni réalisé pour News360x

Lilian Delfau – News360x


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • damynoo 7 août 2014 21:16

    La dette des états ne pourra pas monter jusqu’au ciel.


    • julius 1ER 8 août 2014 19:02
      La dette des états ne pourra pas monter jusqu’au ciel
      @damynoo
      avec ta reflexion on voit bien que comme des millions de gens tu n’as encore rien compris à la fabrication de cette dette !!!!!!!!!!!!
       


    • Gemini Gemini 7 août 2014 22:01

      On prend toujours le problème à l’envers. Plutôt que de parler de ponction pour rembourser une dette, pourquoi ne pas, à l’inverse, ponctionner cette dette en la diminuant unilatéralement d’un certain montant ?

      Ça reste bien évidemment une ponction, mais qui devrait toucher les plus riches d’entre-nous, les seuls à pouvoir prêter.

      Si ponction sur les comptes il devait y avoir, le taux ne devrait pas être uniforme, mais progressif.

      Au final, cela revient à poser la question : qui rembourse qui avec cette « ponction » ? Un audit de la dette sera alors indispensable. Car si à la limite il peut paraître acceptable de rembourser une dette qui a servi à améliorer notre situation (sécu, etc.), pourquoi pas. À l’inverse, si celle-ci est dû aux cadeaux fiscaux faits aux riches ou aux entreprises, c’est une autre histoire.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 août 2014 02:07

        J’ai deja expliqué que c’était une mesure de redistribution de la richesse et la seule solution. 


        /nouvellesociete.wordpress.com/2013/10/14/le-fmi-passe-a-lextreme-gauche/">Le FMI tient le même langage....en y mettant les formes. 

        /nouvellesociete.wordpress.com/2011/08/08/la-dette-remboursons-la-bon-dieu/« >http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/08/08/la-dette-remboursons-la-bon-dieu/

        Nous y sommes. Mais dire »malheureusement« quand on en parle est une concession pusillanime, inutile et dépassée au »politically correct«   Disons le haut et fort et faisons-le. Vite avent que tout n’explose !

        PJCA



        /nouvellesociete.wordpress.com/2011/08/08/la-dette-remboursons-la-bon-dieu/">




      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 août 2014 02:11
         @ l’auteur

        ( Je reprends ce texte qui, encore un fois, s’est publié tout de travaers)

        J’ai deja expliqué que c’était une mesure de redistribution de la richesse et la seule solution. 






      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 août 2014 02:12
         @ l’auteur

        ( Je reprends ce texte qui, encore un fois, s’est publié tout de travers)

        J’ai deja expliqué que c’était une mesure de redistribution de la richesse et la seule solution. 






      • devphil30 devphil30 8 août 2014 09:02

        Moi je comprends pas très bien 


        Hypothèse 1
        Imaginons que j’ai de l’argent et que j’achète de la dette alors je n’aurais plus d’argent en banque.
        Lorsque ce grand soir arrivera , personne ne pourra me prendre grand chose puisque je serais détenteur de la dette.
        Alors je serais remboursé par les ponctions sur les comptes des autres épargnants. 

        Hypothèse 2 
        Je conserve mon argent en banque , le grand soir arrive et je perds 10 % de mes comptes mais dans ce cas pourquoi je ne suis pas détenteur de la dette à hauteur du montant des 10 % que l’on m’a pris sans mon avis ? 

        L’hypothèse 1 semble plus sûre , j’en arrive à la déduction que ce sont les classes moyennes qui seront spoliés , les pauvres ne seront pas solvables et les riches auront quittés le navire ou investi dans la dette 

        Sans commentaires 

        Philippe 



      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 août 2014 14:43

        Le site semble allergique a n mettre un lien vers cet article. Je me demande pourquoi.... Des changements dans ke protocole d epublication.... ou une censure déguisée ?



        PJCA

      • News360x - Collaborateur Delfau Lilian 8 août 2014 19:22

        Et moi justement, je vous dis merci pour votre commentaire.

        J’y ajoute une précision qui fera office de début de réponse. Jusqu’en 1997, la politique économique du RPR était de re-nationaliser la dette française et de diminuer la part des non-résidents dans celle-ci. 
        Cependant, sous les gouvernements Jospin, et Chirac, la dette française a été considérablement externalisée !

        Ainsi, en cas de ponction pour rembourser la dette, les premiers remboursés car détenteurs de la dette seront les institutions financières étrangères, et les premiers spoliés les épargnants français.

        Ceci dit, si la dette venait à être renégociée et partiellement annulée, ce sont alors ces mêmes institutions non françaises qui seraient pénalisées. Jusqu’à il y a peu beaucoup pensaient que les marchés obligataires des pays endettés, peu aptes à s’entendre, mais inter-dépendants, s’effondreraient tous et en même temps en cas de crise.

        Force est de constater que désormais avec l’Union bancaire, en cas de « Taxe une fois pour toutes », il existe désormais la possibilité de coordonner un « Reset » qui évitera à l’économie mondiale de s’effondrer, quite à voler une partie des épargnes, et sauver les grandes banques spéculatrices défaillantes ...


      • sleeping-zombie 7 août 2014 22:14

        Je ne vois pas en quoi un tel « reset » serait un problème.

        Franchement, entre posséder 100€ dont 50 de dettes qui ne seront jamais payées, et posséder 50€ garantis, quelle est la différence ? C’est juste dégonfler une bulle. Les derniers arrivés sont les perdants, comme d’habitude...


        • News360x - Collaborateur Delfau Lilian 7 août 2014 22:23

          Parce que sous couvert de « reset » d’autres mesures venant assurer dans les paroles une meilleure sécurité des avoirs pourraient être envisagées puis votées, comme un nouveau système scriptural, ou une nouvelle monnaie « occidentale » mondiale.

          On accélérerait la création du monde bi/tri-polaire vers lequel on court avec toutes les conséquences politiques, souveraines, économiques ou sociales que cela pourrait engager.

          Après tout, qui dit élargissement dit harmonisation et donc assimilation aux mode de vie des maillons les plus forts.

          Je parle du pire des cas mais une simple spoliation des avoirs qui ont été pourtant garantis par l’état français, qui ferme volontairement les yeux sur le problème de la dette, me semble tout aussi préjudiciable.


        • HELIOS HELIOS 8 août 2014 10:06

          ...sleeping-zombie... et a tous les autres


          oui, mais moi je vois bien le problème !
          J’ai 100 000 euros en banque que j’ai économisé sur mes revenus, parce que je suis propriétaire de mon logement que j’ai hérite de ma famille depuis des générations et sur lequel a chaque héritage, j’ai payé des droits. J’ai payé mes impôts sur le revenu, ce qui me reste je l’ai mis a la banque parce qu’on ne garde pas des billets a la maison et donc je suis détenteur de 100% de mon avoir avec 0% de dette.

          Quel que soit le montant qu’on me pique, ne serait-ce qu’un euro, c’est une spoliation. Mes 100 000 euros ce n’est pas virtuel, c’est réel, c’est la sueur de mon front, c’est le nombre de matins où j’ai du me lever alors que j’étais fatigué, c’est le nombre de soirs et de vacances que j’ai du passé a bosser quand même, ce sont les privations que j’ai dû accepter parce qu’on ne peut pas tout se payer, c’est les choix que j’ai dû faire contraint par le pouvoir d’achat... tiens c’est par exemple les abricots que je n’ai pas mangé, adieux les 5 fruits ou légumes, car on ne mange pas de fruits a 5 euros le kilo, on laisse ça aux parisiens, c’est aussi le froid que j’ai ressenti dans mon salon ou dans ma salle de bain certains hivers pour économiser l’énergie trop chère... mais c’est aussi le dentiste que j’ai retardé, le toubib que je ne suis pas allé voir préférant l’aspirine même si mon mal a duré deux fois plus longtemps, c’est encore les lunettes que j’aurai préféré multi-foyers, in-rayable, incassable et photogray alors que quand il y a trop de soleil j’en porte de simples sans corrections... et encore, ce sont les routes anciennement « nationales » que j’ai empruntées, plus risquées, plus longues, moins bien entretenues, truffées de pièges et de contraintes de vitesse, de feux que l’état a déjà appliquées pour favoriser l’autoroute et où j’ai perdu mon temps pour 13,50 euros entre Cannes et Aix (toujours a titre d’exemple)... et je peux en ecrire des pages, sur les efforts que j’ai du faire pour rassembler ces malheureux 100 000 euros...

          ... bref, et donc, ces 100 000 euros d’économie sur mon corps, ma santé et ma famille, je ne les ai volé a personne, je ne les dois a personne, il n’y a aucune dette dessus et m’en prendre une partie c’est démontrer et accepter que les pourris, les salauds qui pourraient ne serait-ce qu’envisager ce type de ponction, méritent déjà la guillotine !

          A l’approche de ma retraite, ce petit capital doit me permettre de pallier aux difficultés de cette transition et probablement durer jusqu’à la fin. Même la retraite qu’on va me servir, je l’ai payée plein pot. Mes cotisations ont été réglées rubis sur l’ongle par mes boites qui n’ont jamais été exemptées de quoi que ce soit, ce qui est normal...

          Alors, alors.... piquer mes économies, ce n’est pas après le banquier que j’en aurai, parce que le banquier sait que si ses comptes ne sont pas des coffres-forts, plus personne n’y mettra rien, c’est l’état et lui seul qui serait responsable... et l’état, ce n’est donc pas mon voisin qui est au guichet du Credit Agricole, pas plus d’ailleurs que le pauvre bougre de flic habillé comme un martien qui va me tirer avec des grenades lacrymogènes, je lui pardonne par avance s’il ne fait pas preuve de cruauté (au passage, je lui conseille d’être plutôt du coté du peuple, il a lui aussi une famille) mais le préfet, le représentant direct et opérationnel de l’état a qui je vais demander des comptes. et je ne serais surement pas tendre avec lui. Je n’arrive même pas a comprendre que l’idée même de ce type de spoliation fasse l’objet d’une hypothèse.

          Je sais que la jeunesse semble ne plus avoir de couilles, car je vous promets, ’68 n’aura été qu’une plaisanterie de collégiens si une décision aussi dramatique pouvait être prise en France.... ou alors, s’il ne se passe rien, c’est que nous sommes bien gouvernés, encadrés, emprisonnés et esclavagisés par une mafia qu’il faudrait éradiquer au plus tôt et hélas, dans ce cas toujours, le peuple (et pas les citoyens) méritent ce qui leur arrive, après tout ce seraient des vaches, des vers de terre, des larves qu’on peut écraser sans honte ni valeurs.. et a quoi a servi le droit de vote alors ?


          Voila, ce message, partiellement vrai est la réponse a ceux qui semblent par avance accepter ce qui peut arriver de cet ordre. J’ai malgré tout du mal a croire que ce soit possible et acceptable par tous.

        • SALOMON2345 8 août 2014 11:01

          ...à HELIOS
          Rien à retirer de vos remarques, votre « fortune » n’étant que le fruit d’économies et non d’enrichissements oiseux ! Contrairement à des avionneurs et marchands de shampoings ou autres amis, type FOUQUET’S, vos « sous » ont un parfum réel de sueurs accumulées et le risque qui flotte actuellement serait l’annonce d’un « vol légal », par retour à l’ancien régime voire à une nouvelle féodalité.
          À l’évidence, comment expliquer que TOUS les pays en une décade se trouvent « endettés » alors que les peuples ont vu dégringoler et fuir les richesses diverses du pays ? Qu’un pays « déconne » en faisant ses courses peut se concevoir mais TOUS ensemble cela pose question tant sur le système que les « mécaniciens » aux commandes ou des plombiers qui se trompent dans la saine et bonne redistribution du liquide commun, certains tuyaux reçoivent un maximum tandis que d’autres sont obstrués et reçoivent peu en retour !!!
          Aujourd’hui, nos comptables version ENA, sont de la promo « VOLTAIRE » (brillant et intelligent intellectuel mais escroc magouilleur) et il faut espérer un jour - si c’est toujours l’ENA qui fournit - une promo ROUSSEAU qui sera certainement plus douce pour les plus humbles de notre cité !!!


        • karibo karibo 8 août 2014 13:55

          @ Helios 

          Vous n’ êtes pas sans ignorer que vous n’ êtes pas seul dans cette situation, ne peux qu’ etre d’ accord avec vous et la seule possibilité que nous envisagions , celle de fuir, de quitter ce pays , qui part en live complètement, depuis trop longtemps .
          Les lois sont faites pour l’ opposé de ce que vous représentez, les lois sont faites pour les parasites, les branleurs, les voleurs et les dealer .
          Les mesures comme les lois sont faites pour les HANDICAPES, on ne vous incite plus à travailler, on vous paye pour ne pas le faire, on ne vous incite plus à construire, à marcher la tète haute, on vous propose le crédit, on foule au pied ce qui a fait notre histoire , nos valeurs, ce que nous ont enseigné et laissé nos ancêtres, il y a un sabotage généralisé , que certains occultent sous de le bouclier de l’ antisémitisme, je pense à la conspiration sioniste, qui dans l’ ombre assure son funeste objectif : 
          On commence à le voir, la partie apparente d’ un iceberg dont on tait le nom .
          C ’est l’ agonie de nos valeurs, de notre société, de nos démocraties, c’ est une gangrène organisée, structurée et sournoise, instrumentalisme par toujours les mêmes par l’ application des 10 règles simples de manipulations de masses, plus c ’est le bowdel, mieux ils peuvent faire ce qu’ ils veulent, pourrir la situation, l’ islamisation humanitaire pour tous, comme l’ homosexualité c ’est maintenant, ( en oubliant sciemment ce qui a contribué à la chute de l’ empire Romain, l’ homosexualité), le sida : un détail de l’ histoire ...
          Une paire qui ne peut exister l’ une sans l’ autre, ( comme la me-de attire les mouches) et qui nous tiens par « les bourses » .
          Nous sommes dans une nasse, et peu seront élus pour s’ en sortir .
          C ’est dans les 3 années qui viennent que l’ on peut se barrer, c ’est un devoir citoyen , patriote, de boycotter ce sabordage nationalisé, érigé au pinacle de la konnerie exemplaire à suivre, ou les laissés pour compte se précipitent pour venir en profiter.
          Le gateau des droits de l’ homme est ouvert, dépêchez-vous il n’ y en aura pas pour tous !
          La foule de clients (choisis) imposés / Bruxelles sous le doux nom de quota, se précipite au quotidien à Lampedusa, L’ Italie crie au secours, mais cette dernière reste sourde, Les zones Espagnoles, enclavées au Maroc , Seouta, 
          Melilla, entre autres, en sont également édifiantes, ils passent par dessus des barrières de 5m, Rien n’ arrête cette soif de profiter de la konnerie de nos dirigeants, et au final, pour profiter à qui ?
          je vous laisse deviner .
          Aller bonne journée ...

        • Le421 Le421 8 août 2014 16:10

          100.000€, 100.000€ !!
          Peanut’s quoi !!
          Seulement, celui qui a réussi à avoir 100.000€, je dois bien les avoir en passant partout, même un peu plus, c’est pas en trafiquant ou en volant les autres qu’on les gagne.
          Avec ces solutions, on a beaucoup plus que 100.000€ et on peut se permettre de les planquer sans problème.
          Donc, autant s’attaquer à ceux qui ne peuvent pas trop se défendre et que l’on peut taxer à loisir...
          Regardez vos relevés de compte depuis le début de l’année et notez tout ce que votre banque vous a piqué !!
          Et si vous êtes un habitué du moins, je vous dis pas...
          Et puis les banques, elles n’ont même pas à se déplacer pour prendre le pognon. Il est sous leur nez. Pratique.


        • julius 1ER 8 août 2014 19:06

          @kariboo

          çà c’est du lourd , si tu veux te barrer fais le vite l’herbe est plus verte ailleurs !!!!!!!!!

        • julius 1ER 8 août 2014 19:11

          @kariboo

          çà c’est du lourd , si tu veux te barrer fais le vite l’herbe est plus verte ailleurs !!!!!!!!!

        • Pascal L 7 août 2014 23:06

          Hum, rembourser les dettes ne risque-t-il pas d’entraîner un risque de déflation dû à la réduction de la monnaie en circulation ?

          Et si nous devons de nouveau emprunter pour remettre de la monnaie en circulation, je ne vois pas l’intérêt. Dans ce cas, il y a juste un transfert de la monnaie d’une poche à une autre...

          On devrais pouvoir faire de l’émission monétaire directement en fond propres pour les investissements. Dans ce cas, la richesse créée sans emprunts donc sans intérêts permettrait de rembourser les intérêts restants.

          • News360x - Collaborateur Delfau Lilian 8 août 2014 13:34

            Merci pour cette analyse aussi globale que hors-sujet.

            Trop peu de gens semblent avoir compris que cet article n’est pas un article d’opinion mais un entretien visant à analyser quelles pourraient être les réactions de l’état en cas de crise, si crise il y a.

            C’est pourtant flagrant.

            Qu’est ce qui a pu transformer des citoyens et lecteurs d’un espace aussi libre que Agoravox en monstres critiques dénués de tout sens du respect ? C’est une tendance qui se répète de plus en plus là où l’on pouvait précédemment se délecter d’analyses et réponses réfléchies, objectives et tout simplement .... polies.

            Ce temps me manque...


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 août 2014 02:14
             @ l’auteur

            ( Je reprends ce texte qui, encore un fois, s’est publié tout de travers)

            J’ai deja expliqué que c’était une mesure de redistribution de la richesse et la seule solution. 

            div>

            PJCA


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 août 2014 02:20
              @ l’auteur

              ( Je reprends ce texte qui, encore un fois, s’est publié tout de travers)

              J’ai deja expliqué que c’était une mesure de redistribution de la richesse et la seule solution. 

              div>

              PJCA


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 août 2014 02:15
               @ l’auteur

              ( Je reprends ce texte qui, encore un fois, s’est publié tout de travers)

              J’ai deja expliqué que c’était une mesure de redistribution de la richesse et la seule solution. 

              div>

              PJCA


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 août 2014 02:17
                 @ l’auteur

                ( Je reprends ce texte qui, encore un fois, s’est publié tout de travers)

                J’ai deja expliqué que c’était une mesure de redistribution de la richesse et la seule solution. 

                div>

                PJCA


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 août 2014 02:17
                   @ l’auteur

                  ( Je reprends ce texte qui, encore un fois, s’est publié tout de travers)

                  J’ai deja expliqué que c’était une mesure de redistribution de la richesse et la seule solution. 

                  div>

                  PJCA


                  • caillou40 caillou40 8 août 2014 07:33

                    Un article prouvant que les banques sont une mafia et rien d’autre... !


                    • prolog 8 août 2014 10:05

                      « à partir du moment où il y a un enrichissement des règles, il y a amélioration des conditions de sécurité et d’information. »
                      Ah les avocats...on va faire une règle et puis pour chaque règle, on va en faire des nouvelles pour chaque cas de figure et puis ensuite des nouvelles...
                      Ca améliore surtout leurs revenus mais je trouve pas que ca rende quoi que ce soit plus sur ou plus clair au niveau informatif. Ceux qui veulent fionner le font, les autres sont empêtrés dans des tonnes de règles et il faut payer des premiers de la classe aux bras croisés sur les photos pour s’en sortir.
                      Sinon, l’argent a pas été créé pour aider les utilisateurs, faudra s’en rendre compte. Tout le reste (dette, intérêts, ponction, conditions de travail, délocalisation, etc...) c’est la suite logique.


                      • wesson wesson 8 août 2014 10:56

                        Bonjour l’auteur, 

                        l’étatisme, c’est lorsque vous êtes taxé pour le bien des citoyens.
                        le libéralisme, c’est lorsque vous êtes taxé pour le bien des actionnaires. 

                        Alors venez pas vous plaindre.

                        • SamAgora95 SamAgora95 8 août 2014 14:39

                          Et l’esclavagisme c’est lorsque vous êtes taxé pour le bien de vos maîtres, je pense que nous sommes dans ce troisième cas de figure !


                          L’état ne sait pas endetté au delà du raisonnable au près d’actionnaires, mais parce qu’il a laissé des banques privées lui prêter de l’argent à des taux indécents ! Alors que sa banque centrale l’aurait fait à taux zéro (le peuple se portant garent du remboursement de ses dettes).

                          Cet argent détourné sert à financer des projets inavouables (terrorisme, attentats, financement d’états voyous (comme Israël, Arabie Saoudite), livraison d’armes à des terroristes etc.. etc..)

                          Si on me ponctionne ne serait-ce que d’un euro, je perdrais totalement toute notion de civisme, je grugerais l’état dès que l’occasion s’en présente, je suivrais l’exemple de nos élus à la lettre (tricher, mentir, voler), l’euro qu’ils m’auront volé pour balancer encore plus de bombes sur des innocents, il le payerons le quintuple !

                        • zygzornifle zygzornifle 8 août 2014 11:11
                          « Nous approchons malheureusement du grand soir où tous les épargnants seront taxés »....Le grand rêve des Socialiste va se mettre en place ......

                          • julius 1ER 8 août 2014 18:40

                            ...Le grand rêve des Socialiste va se mettre en place ..

                            @zygornifle
                            de quels Socialistes parles-tu ??????????

                          • alberto alberto 8 août 2014 14:34

                            Bon, d’accord, mais alors qu’est ce que je fais des bons des « emprunts russes » que m’a légué ma grand-mère ?

                            « Cinquante francs-or » qu’il y a marqué dessus...

                            Si en plus on me les taxes, là ça ne va plus !

                            Mais qu’est ce qu’ils disent les avocats de cette affaire ?


                            • Werner Laferier Werner Laferier 8 août 2014 15:20
                               
                              Le FN , le patriotisme n’ont aucun avenir. Le FN sacrifierait la jeunesse et l’espoir d’un peuple tout entier, jetterait à bas l’effort économique capitaliste et social libérale de plusieurs générations, vous enlèverait des règles de société qui nous semblent acquises, insulte les Français d’origine « étrangère » malgré leur apport culturel et économique à votre cher pays, détruirait vos communautés et vos associations, éradiquerait l’image d’une France juste et moderne, dans le seul but d’assouvir les pulsions identitaires de certains patriotes enragés, qu’ils soient communiste ou fasciste.
                              Le Pen, l’extrême droite et les communistes en France défendent une alliance infecte avec les Russes ethniquement européens et non juifs ou musulmans.
                              Tout ce qui nouveau et moderne doit être considéré comme synonyme de progrès, a bas la dictature moyenâgeuse ou rétrograde dans le monde, oui à une société décadente, plutôt qu’a une société renfermé, replié sur elle même et extrémiste.

                              • julius 1ER 8 août 2014 18:45

                                 France juste et moderne, dans le seul but d’assouvir les pulsions identitaires de certains patriotes enragés, qu’ils soient communiste ou fasciste.
                                Le Pen, l’extrême droite et les communistes en France défendent une alliance infecte avec les Russes ethniquement européens et non juifs ou musulmans

                                @Werner,
                                à force de stigmatiser des pans entiers de populations dans le monde entier, tu finis par dire n’importe quoi ........des patriotes communistes enragés ????? il vaudrait mieux qu’ils ne soient pas noirs sinon c’est le KKK qui va s’en charger !!!

                              • Werner Laferier Werner Laferier 8 août 2014 19:57

                                Le communisme est une menace parmi les extrémistes, anti-liberté et et surfent sur la stigmatisation des puissants, des élites, des intellectuels. L’extreme droite elle s’attaque aux personnes en voyant des races. Les deux idéologies ont pour but la haine et la stigmatisation d’une catégorie de la population, ces deux idéologies ont fait des millions de morts à travers le monde.


                              • Dominique TONIN Dominique TONIN 8 août 2014 15:44

                                Ponctionner 10% des épargnes des citoyens pour désendetter l’Etat est la pire arnaque possible à ce jour, pourquoi ?

                                Parce que l’argent prêté à l’Etat Français n’est que du papier, appelé encore monnaie scripturale, échangée sous forme d’obligations le plus souvent, entre des gens fortunés et l’Etat.
                                Il faut savoir que ces mêmes personnes ont engrangé l’équivalent de 1.900 milliard d’euros d’intérêts depuis le début des années 80.
                                Donc ponctionner ces 10 %, revient à ajouter encore plus de recettes pour ceux qui prêtent à l’Etat, banques privées et gros épargnants pour l’essentiel.
                                A contrario, dire à ces mêmes personnes, demain la dette, vous allez vous asseoir dessus, serait beaucoup pus logique et moins douloureux pour le citoyen lambda. D’autant que cela s’est déjà fait par le passé sans que les gros épargnants et les banques ne s’en trouvent moins riches ! Cela se saurait !
                                Si vous souhaitez en savoir plus sur ces dispositions politiquement incorrectes et aux
                                 antipodes de celles du FMI, allez sur le site : www.democratie-demos.eu

                                • julius 1ER 8 août 2014 18:49

                                  Comme vous y allez Mr Tonin, vous ne voulez pas spolier nos banquiers tout de même, tout ce qu’ils ont gagné à la sueur de nos fronts, vous n’allez pas en plus leur demander de baisser leurs salaires et avantages mirobolants....... encore que ??????????


                                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 août 2014 15:01

                                  @ Doinique TONIN


                                  On parle d’une tache sur le capital au prorata des actifs pour remburser la dette.... remplacan des taxes sur le revenu et la consommation. 97% des citoyesn en retirent une avantage IMMEDIAT, Les seules protestation viennet des super-riches - on s’en doutait ! - mais aussi de ceux qui ne comprennent pas.... 

                                  Les medias font tout pour que ca ne soit passoit pas compris. On s’en doutait également smiley

                                  Lisez le lien que j’ai mis ci-dessus

                                  PJCA

                                • Xenozoid Xenozoid 8 août 2014 16:14

                                  c’est vrais qu’avec les banques c’est pas comme si tu avais le choix


                                  • alinea alinea 8 août 2014 16:24

                                    Si ce « grand soir » ( adoré cet « emprunt » !!!) arrive avant que nous ne soyons prêts pour le grand Soir, le vrai, je connais des cachettes que les voleurs ne trouveront pas !! On peut aussi acheter des lingots, ou des napoléons si on est moins riche, on peut tout claquer, comme un feu d’artifice, acheter des logements, seul ou en commun, bref, vous voyez ?!!!! Quand nous n’aurons plus besoin des banques, elles pourront bien plonger, on ne leur tendra même pas un tuba !!


                                    • iciailleurs 9 août 2014 21:45

                                      Bon, le seuil est de 100 000 euros, mais croyez vous que ceux qui possèdent beaucoup plus que cette somme l’ai déposée en liquide dans une banque ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès