Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Economie > USA, Chine, Europe : les faux-monnayeurs

USA, Chine, Europe : les faux-monnayeurs

La France, championne du monde... de la dette ?

USA, Chine, Europe : les faux- monnayeurs

Lingo En conclusion du film Lord of War (1) qui narrait la vie d’un marchand d’armes incarné par Nicolas Cage, le héros nous faisait remarquer qu’il n’était rien face aux plus grands trafiquants d’armes de la planète que sont les USA, l’Angleterre, la Russie, la France et la Chine, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU... Si ces pays sont des trafiquants d’armes notoires, on peut se risquer à dire que les plus grands faux-monnayeurs de la planète s’appellent les USA, la Chine et l’Europe.

USA ? Il est de notoriété publique que les USA sont en faillite, que la dette américaine, financée par les capitaux étrangers, donne des vertiges à toute personne capable de faire des additions. Quelle est, en ce cas, la vraie valeur du dollar ?

La Chine ? Il est de notoriété publique que les bilans des grandes banques chinoises sont gonflés de dettes non recouvrables dans des proportions hallucinantes (j’ai en tête l’exemple d’une banque nationale dont ce taux -officieux- est pratiquement de 40%, « explosant » depuis bien longtemps les fonds propres). Lorsque les banques étrangères se précipitent à l’image de la Société générale, pour acheter des licences bancaires en Chine, cela fait immanquablement penser à l’achat des « fameuses » licences UMTS qui ont provoqué, il a quelques années (période de la bulle), la quasi-faillite de France Telecom. Le yuan est une fausse monnaie ? C’est tellement vrai que la Chine n’a rien trouvé de mieux que d’acheter des dollars en devenant, avec le Japon, le premier possesseur de bons du Trésor américain. C’est une sorte d’équilibre de la terreur, comme un pistolet sur la tempe : "Tu touches à mon yuan et je te nike ton dollar". Quelle est, en ce cas, la vraie valeur du yuan ?

L’Europe ? Quelle est la solidité de l’euro ? L’euro est assis lui aussi sur une montagne de dettes ; quelle est, au-delà des critères de Maastricht (non respectés depuis longtemps), la vraie valeur de l’euro ?

Nous avons sous les yeux tous les ingrédients d’une crise financière mondiale, où ce ne sera plus la Thaïlande ou l’Argentine, mais une « grande nation » qui entraînera dans sa chute l’ensemble du système financier mondial. Dans ce jeu où tout le monde se tient par la barbichette, comme pour la Coupe du monde, la France tient la corde. Si la France chute, c’est toute la zone euro qui suivra, et alors bientôt, on pourra peut être chanter tous ensemble : On est les champions, on est les champions... ;-)

Ce texte fait suite à un très bon texte publié sur le blog de Pierre Bilger intitulé : William Bonner & Addison Wiggin : « L’Empire des dettes - A l’aube d’une crise économique épique ».



Sur le même thème

Aux américains, qui veulent donner des leçons de démocratie à la Chine, ou à la Russie...
BNP, 9 milliards d’amende, et la fin du dollar en prime ?
Ukraine : dérapage imminent vers un nouveau Dantzig
Pourquoi nous risquons le pire dans les 5 prochaines années ?
Pourquoi un gouvernement mondial ne peut que réduire les communautés humaines à un esclavage moderne ?


Réactions à cet article

  • Par Zen (---.---.---.4) 10 juillet 2006 11:42

    Bonjour,Laurent,

    le pire n’est jamais sûr, mais comment ne pas être effrayé par l’abyssal déficit américain et par cet équilibre pervers entre USA et Chine, qui semblent « programmé » pour un affrontement futur, quand le peakoil sera atteint ?...

    A ce sujet,j’ai relevé une trés éclairante étude de Frédéric Robin dans Le Monde du 16 juin 2006 :« Chine-EU:l’ère de l’interdépendance ».Consultable en archive payante.

    • Par Adolphos (---.---.---.170) 11 juillet 2006 07:08

      « Il est de notoriété publique que les USA sont en faillite, que la dette américaine, financée par les capitaux étrangers, donne des vertiges à toute personne capable de faire des additions »

      La dette de l’Etat US est comparable à la dette française, 66% du PIB (sauf que la française cache encore la retraite des fonctionnaire, donc dans les fait elle est de 120%). Les USA sont TRES loin d’être en faillitent, eux, malgrés leur effort de guerre.

      Vous devez confondre avec le déficite commercial, qui n’est pas vraiment un probléme, car des dollars, les USA peuvent en fabriquer autant qu’ils veulent.

      « Le yuan est une fausse monnaie ? C’est tellement vrai que la Chine n’a rien trouvé de mieux que d’acheter des dollars en devenant, avec le Japon, le premier possesseur de bons du Trésor américain. »

      Le yuan est acroché au dollars, donc la valeur du yaun dépend de celle du dollars. Par ailleur la chine n’achéte pas de dollards, sauf intervention sur les marché fi, elle utilise ceux qu’elle à gagné par le commerce pour acheter des emprunts d’Etat US.

      « C’est une sorte d’équilibre de la terreur, comme un pistolet sur la tempe : »Tu touches à mon yuan et je te nike ton dollar« . Quelle est, en ce cas, la vraie valeur du yuan ? »

      La vrai valeur d’une monaie dépend uniquement de la confiance que les gens y mettent, c’est à dire en dernier lieux, de la confiance qu’il font à l’économie du pays émetteur. Par ailleur comparer des taux de change avec le risque d’une guerre nucléaire m’a l’air « un peu » exagéré. La chine et les USA ont besoin l’un de l’autre. Les USA n’avait nul besoin de l’URSS. L’économie, ce n’est pas comparable du tout à la guerre.

      Par ailleur le commerce des armes n’a pas trop de rapport avec le sujet, surtout s’il n’est illustré que par un film, qui reste de la fiction.

    • Par  laurent (---.---.---.20) 11 juillet 2006 10:03

      Le parallèle entre le nucléaire, et la monnaie n’est pas anodin. Les nations, vainqueur de la (2eme) guerre, ont en quelque sorte imposé un ordre mondiale, militaire, politique et financier. Ces nations, par paresse, ou par facilités ont laissé filer la dette, car il n’y avait personne pour leur demander des comptes.

      Comme pour le nucléaire, nous sommes aujourd’hui dans un équilibre de la terreur : personne ne veut bouger car si il y a effondrement il sera mondial.

      Je pense (c’est une intuition, sans avoir de chiffres particuliers) que la France pourrait être le déclancheur de cette crise.

      http://www.blogwaves.com/2006/02/la_france_comme.html

      Cet article compare la France d’aujourd’hui à l’argentine et à la yougoslavie. Le doute dans le système politique et économique est fort. En ce qui me concerne je suis installé au Maroc ou je vois arriver le plus en plus de Français qui doutent du système (et cela s’accélère depuis le début de cette année).

      Lorsque tout les épargant se présenteront à la porte des banque pour réclamer leurs sous, on s’appercevra peut être que l’argent n’est plus là. Ou est t’il ? dans des placement immobilier et financiers qui ne sont pas liquides et qui ont des risque de forte dépréciation.

      Il suffit que le doute entre dans les esprit ...

  • Par Internaute (---.---.---.166) 10 juillet 2006 13:38

    Ventes d’armes : Les USA à eux seuls réprésentent 48% de toutes les dépenses mondiales d’armement mais ne sont que second derrière la Russie pour l’exportation. Cette situation est assez normale puisqu’ils sont le principal facteur de risque planétaire. Les clients préfèrent se fournir chez celui qui a le moins de chances d’être en face le jour où il faudra se défendre.

    « Le yuan est une fausse monnaie ? C’est tellement vrai que la Chine n’a rien trouvé de mieux que d’acheter des dollars en devenant, avec le Japon, le premier possesseur de bons du Trésor américain. » Là vous y allez un peu fort, la relation de cause à effet n’ayant pas lieu d’être. Les chinois sont le premier bailleur de fond des USA uniquement à cause de leur balance commerciale positive (de même que le Japon qui vient juste derrière). La monnaie internationale étant le dollar, ce qui n’est pas de la faute des chinois, ils se retrouvent avec des milliards dont ils ne savent pas quoi faire. Le placement le moins risqué pour l’instant, à cause de sa puissance militaire, reste encore l’Oncle Sam. Ceci est indépendant de la valeur du Renmimbi.

    « Dans ce jeu où tout le monde se tient par la barbichette, comme pour la Coupe du monde, la France tient la corde. » Trés bonne conclusion. C’est là qu’on se rend compte du danger d’être interdépendant. Le mercantilisme international cause des déséquilibres funestes dont on se passerait bien. Une crise monétaire débouchera en crise économique grave uniquement parceque nous avons abandonné un tas d’industries au profit d’importations inutiles. Le jour où l’on manquera d’acier on découvrira amèrement que l’on ne sait plus en fabriquer, idem pour les vêtements, le papier ou la nourriture.

    Un beau jour ce château de cartes va s’effondrer, les monnaies dévaluant fortement toutes en même temps. Ce jour là, le Smig à 125.000 euros par mois ne permettra plus de s’acheter une paire de souliers et de manger en même temps. On apprendra à choisir entre le beurre et l’argent du beurre.

  • Par faxtronic (---.---.---.82) 10 juillet 2006 17:18

    Bonjour

    Les USA, l’europe, la chine, sont des faux monnayeurs (tu oublie le japon et UK, mais bon). Il reste encore des pays aynt une monnaie serieuse a part eux. La russie et son rouble, le franc CFA ?. Donc personne a de l’argent, et pourtant il en y a. Le seul fait vrai c’est que les grands blocs (US, Europe, Chine, Japon et peut etre bresil) sont lies ensemble, aucun ne risquera la perte de l’autre. C’est l’equilibre de la terreur, ou du moins de la dette. La thailande ou la coree ou l’argentine on souffert, mais ce sont des petits pays au niveau economique. D’ou l’interet de l’europe et de l’euro. Hors de l’euro, la france payerait un jour les consequences de sa dette (qui n’est pas si elevee car elle est de 66% uniquement, si tu te refere a la belgique ou a l’italie qui sont a plus de 100%). Donc si il y a crise mondiale, tout le monde plongeras. Mais personne ne le veux... C’est comme la guerre nucleaire.

    Capice ?

    • Par sherif (---.---.---.168) 2 septembre 2006 12:48

      i bought lap top ( PACARD BELL) AND I LOST THE utility cd so can u help me to get this soft wear from ur site s /n 588901500237 i hope u help me sorr i dont speak frence at all so i will wait u r help in english thanks

  • Par (---.---.---.248) 10 juillet 2006 21:54

    Pour infos au sujet de la dette : en Europe, l’Italie mène le bal (+100% du PIB), la France et l’Allemagne suivent (environ 67 %) et l’Angleterre fait figure de bon élève avec environ 45 %, mais s’oriente vers un endettement excessif avec un quadruplement en 5 ans.

  • Par indigène (---.---.---.214) 11 juillet 2006 03:06

    La banque fédérale américaine ne publie plus depuis février 2006 l’indice M3 qui indique la masse de dollars en circulation, c’est état de fait annonce que la planche à billet tourne à plein régime et que cette afflux de papier monnaie sans valeurs de contrepartie (or, platine etc..)n’est que de la monnaie de singes. Dans quel but ? n’assistons-nous pas à coup de milliards de dollars à des achats de sociétés d’état ainsi qu’à des regroupements de multinationales dans les secteurs, bancaires, miniers, pétroliers et autres secteurs énergétiques ? Ce qui vaut à dire que certains groupements de personnes sont déjà propriétaires des ressources mondiales. Imaginons que ces personnes ayant les titres de propriétés provoque un crash boursier (le détonateur serait l’iran et sa pseudo bombe nucléaire par exemple) en dépréciant la valeur de toutes les monnaies par l’éclatement des innombrables bulles spéculatives. Les monnaies n’auront plus que la valeur du papier.....par contre les titres de propriétés conserveront les droits y afférant. Ils leurs suffira de reconstruire ensuite un nouveau système financier pour avoir le contrôle du monde ! Ils se seront payés la planète avec une monnaie de singe dont nos politiques et autres banquiers sous couvert de mondialisation et globalisations auront laissé le champ libre à ces carnassiers de faux-monnayeurs. Le schéma est plus que plausible ! bienvenue aux nouveaux esclaves ! Il est utile également de savoir à qui appartient la Banque de France par exemple, idem pour la Banque Fédérale Américaine, au peuple Français ? aux Américains ? à des particuliers ?

    • Par faxtronic (---.---.---.73) 12 juillet 2006 13:12

      Non, car l’economie, donc la puissance des détenants nécessite l’ordre, pas le chaos. Or nous sommes au bord du chaos, tout le monde est pret a prendre les armes, même en France.

    • Par Adolphos (---.---.---.170) 12 juillet 2006 13:16

      « Ce qui vaut à dire que certains groupements de personnes sont déjà propriétaires des ressources mondiales. Imaginons que ces personnes ayant les titres de propriétés provoque un crash boursier (le détonateur serait l’iran et sa pseudo bombe nucléaire par exemple) en dépréciant la valeur de toutes les monnaies par l’éclatement des innombrables bulles spéculatives. Les monnaies n’auront plus que la valeur du papier.....par contre les titres de propriétés conserveront les droits y afférant. »

      On ne voit pas trés bien ce que les actionnaires américains (50% de la population) aurait à gagner à une crise mondiale. La valeur de la monaie dépend de la confiance en l’économie du pays qui l’émet.

  • Par Plus robert que Redford (---.---.---.136) 11 juillet 2006 22:10

    Bill Bonner et Addison Wiggin sont rédacteurs de « La Chronique Agora » (http://www.la-chronique-agora.com), petit opuscule boursier que je conseille à tous ceux que l’économie rebute, en particulier ses rapports avec la Bourse. La lecture de ces informations par Françoise Garteiser, Eric Fry, Byron King, et bien sûr l’inénarrable Mogambo Guru, et leur interprétation s’avère plutôt roborative, et permet d’approcher la complexité du monde de la finance.

    D’autres indicateurs montrent que les USA sont au bord de la banqueroute : par exemple, ils empruntent globalement plus qu’ils n’épargnent, ce qui est très inquiétant, et par ailleurs, la bulle de l’immobilier risque de leur péter au nez à tout moment : en gros, les américains ont recours aux prêts hypothécaires sur leur maison pour financer leur consommation, d’où une envolée des prix de l’immobilier. Quand ces mêmes prix vont baisser, et qu’il faudra rembourser des prêts assis sur « rien », je vous laisse imaginer les difficultés des ménages.

    (PS : Adolphos en économiste !!? Si ses connaissances sont au niveau de sa grammaire et de son orthographe, autant retourner au bac à sable !)

    • Par faxtronic (---.---.---.73) 12 juillet 2006 13:09

      USA au bord de la banqueroute. Waarf !!! Je suis pas un pro-americain, voir meme le contraire. Mais alors, USA au bord de la banqueroute. Completement faux. Les USA doivent de l’argent à la chine, et la chine a besoin des USA pour vendre. T’inquiete pas pour eux, sans compter que les USA sont de loin l’économie la plus florissante. Donc rien a craindre. La guerre économique, c’est comme la guerre froide, c’est les petits qui vont s’en prendre plein la gueule.

    • Par Adolphos (---.---.---.170) 12 juillet 2006 13:13

      « (PS : Adolphos en économiste !!? Si ses connaissances sont au niveau de sa grammaire et de son orthographe, autant retourner au bac à sable !) »

      Plutôt une orthographe félée qu’un cerveau félé !

    • Par Marsupilami (---.---.---.189) 12 juillet 2006 14:04

      Ouaf !

      Les deux ne sont pas incompatibles. Tu en es la preuve vivante.

      Houba houba !

  • Par www.jean-brice.fr (---.---.---.244) 14 juillet 2006 17:02

    C’est très bien de gloser sur ces thèmes : mais, pour enrichir votre intellect, je vous conseille de lire ou cliquer RUEFF Jacques. Cela vous donnera des informations fiables ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires