Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Vers une zone euro à deux vitesses ?

Vers une zone euro à deux vitesses ?

La crise de la zone euro fait courir les scénarios les plus fous. Mediapart se fait l’écho de l’hypothèse de l’éclatement de la monnaie unique par la sortie de l’Allemagne de la zone euro. Moins radical, l’économiste Christian Saint-Étienne estime que la seule solution pour sauver l’euro est de couper sa zone en deux avec une zone nord à euro fort , l’euro-mark,  et une zone sud avec un euro dévalué qui permettrait de relancer l’économie des pays plombés notamment par un déficit extérieur énorme.

Gouverner c’est prévoir. Jean-Claude Trichet, a beau assurer que " la stabilité finan­cière de la zone euro ne peut pas être mise en cause de manière grave, même si la situation est un problème en ce moment", le doute subsiste.
 
"Les opérateurs ont des difficultés à comprendre les mécanismes en Europe, et ceci n’est pas nouveau, nous l’avons déjà observé dans le passé", déplore le président de la BCE qui regrette de leur part "une sous-estimation flagrante de la détermination des gouvernements européens et des décisions prises en ce moment".
 
Ca dira-t-on, c’est la vision optimiste. Celle qui rappelle que la construction européenne n’est pas linéaire, qu’elle n’est pas un long fleuve tranquille mais qu’au contraire toutes les avancées sont le résultat des crises traversées.
 
L’évolution de la position Allemande depuis la crise Grecque, notamment sur la création d’instruments de solidarité financière, illustre ce mode de construction irrationnel qui ne lasse pas de surprendre à l’extérieur du vieux continent.
Pour autant, le sauvetage irlandais peut être vu comme une bouteille certes à moitié pleine mais aussi à moitié vide. Si les mécanismes de solidarité ont joué, des points forts de blocage subsistent.
 
Tout d’abord le refus des Etats à voir remise en cause leur souveraineté sur leur politique fiscale comme le démontre l’épisode Irlandais d’autre part, le veto opposé par l’Allemagne à voir la zone euro dotée d’un budget.
 
Incontournable Allemagne qui après cinquante années d’humiliation, tentée par le repli sur une nation enfin réunifiée, rechigne à assumer le rôle de leadership qui échoit naturellement à la première économie du continent.
 
Le problème de l’Europe et de l’euro c’est qu’ils se trouvent aujourd’hui au milieu du gué. La création d’un marché unique a été certes suivie de la création d’une monnaie elle aussi unique mais, le coup de rein final, la mise en place d’un gouvernement économique et d’un fédéralisme fiscal, apparaît hors de portée faute de chefs d’Etat à épaisseur historique.
 
La situation se prête au mot de William Athur Ward pour qui, "Le pessimiste se plaint du vent, l’optimiste espère qu’il va changer, le réaliste ajuste ses voiles". "
"Réaliste" est le qualificatif que revendique Christian Saint-Étienne qui prédit, sans s’en féliciter, l’éclatement de la zone euro dans les 18 mois à venir. L’économiste fonde son diagnostic sur la trop grande disparité entre les économies de la zone euro et l’opposition de l’Allemagne à un gouvernement économique et un fédéralisme fiscal. 
 
Pessimiste, il estime que le problème de l’euro orphelin d’un état ne sera jamais surmonté. Se voulant lucide et pragmatique, il juge qu’il serait dangereux de ne rien faire, de laisser le chaos s’établir et préconise l’amputation à la gangrène.
Sur le papier la proposition se tient. Elle viserait à la scission de la zone euro en deux entités.
 
Une zone Nord constituée de 6 pays à l’économie compétitive (Allemagne, Benelux, Autriche, Finlande), caractérisée par un modèle tiré par la production et un commerce extérieur excédentaire.
 
Une zone Sud (France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Irlande) dont l’économie est tirée par la consommation mais handicapée par de lourdes importations en raison d’une économie en déclin, moins compétitive. Ces mauvais élèves pourraient bénéficier d’une remise à niveau en termes de compétitivité par une dévaluation de l’ordre de 20% de l’euro actuel. Cette bouffée d’oxygène qui leur serait offerte bénéficierait également à l’Allemagne dont 50% des exportations sont destinées à ces pays du sud.
 
Pour Christian Saint Etienne le problème n’est pas que des disparités existent mais qu’il n’y a pas de gouvernement économique doté d’importants moyens de redistribution comme c’est le cas dans un État unitaire classique.
 
Le schéma prôné par l’économiste Français est partagé par l’ancien patron des patrons Allemand Hans-Olaf Henkel mais pour des raisons différentes notamment le rejet d’une péréquation des richesses dont auraient abusé les cigales du Sud. C’est la solidarité, fondement de l’Union, qui est en jeu. Solidarité européenne des états les uns envers les autres mais aussi des communautés internes aux états à l’image de ce qui se passe en Italie ou en Belgique.
 
A trop tirer sur la corde du devoir de générosité et de la solidarité de l’Allemagne, le risque est que la corde effilochée casse. La réduction pour un temps des ambitions, son adaptation aux réalités et contraintes du moment est peut être un moindre mal pour sauvegarder une construction européenne qui demeure le meilleur bouclier pour les nations européennes, portions congrues d’un monde dont le centre de gravité est désormais en Asie. 
 
Après la concurrence dévastatrice des économies au sein de l’UE, c’est bien aujourd’hui une nécessaire complémentarité qu’il faut trouver.

Moyenne des avis sur cet article :  2.52/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • zototo 2 décembre 2010 10:27

    Mais pourquoi s’acharner a vouloir sauver cet euro qui ne nous amené que des catastrophes ?

    Laissons le mourir de sa belle mort et passons a autre chose au lieu de continuer a gaspiller de l’argent que nous n’avons même pas et que les banksters ne manqueront pas de nous réclamer...

    • millesime 2 décembre 2010 15:43

      c’est çà passons ensuite à la reconquête par les Etats-Unis d’un marché économique européen balayé de toutes barrières quel qu’elles soient...quelle aubaine pour la relance de l’économie américaine !

      http://millesime.over-blog.com


    • millesime 2 décembre 2010 15:47

      les pronostics d’effondrement de l’euroland ne sont pas justifiés (même si bien évidemment la crise globale a frappé de plein fouet ses états-membres, comme tous les pays occidentaux, et que nous traversons une zone de grandes turbulances)
      en fait ils ne servent qu’à cacher l’effondrement de l’empire américain qu’on peut constater chaque jour et dont wilileaks est un nouvel avatar...


    • kama kama 2 décembre 2010 10:31

      On veut l’Euro parceque après 20 siècles de guerre, c’est le seul moyen que nous ayion trouvé pour amener la paix en Europe.... Je préfère mille fois plus une mauvaise paix économique à une bonne guerre.... enfin chacun son truc. Le vrai soucis avec l’Euro, c’est que s’il ne dure pas, la construction d’un espace européen unifié et federal va en pâtir un grand coup, et nous en reprenons pour des années de populisme politique.


      • zototo 2 décembre 2010 10:55

        Mon dieu !

        Tu as le discours qui donnerai une érection a DSK ou sarkosy instantanément.
        C’est désespérant de lire ce genre de chose...
        Y a trop de travail pour que je me lance dans des explications.

        L’euro ne nous protège pas de la guerre, bien au contraire...
        Révises l’histoire, et tu verras que les grandes crises économique finissent quasimement systématiquement en guerre.
        Même cet ordure d’attali a écrit il y a quelque jours un article allant dans ce sens.

        Enfin c’est drôle de voir ton manque de recul, l’euro n’existe que depuis 10 ans et déjà il vacille...
        Une solution durable pour la paix qui n’a même pas 10 ans derrière lui et qui menace de s’effondrer...
        Tu parles d’une construction durable LOL.

        L’europe est une nouvelle tour de babel, rien de plus. Et on sait comment ca fini babel...

      • katalizeur 2 décembre 2010 11:23

        @ kama

        bonjour....

        je te conseil de te soigner.....pronostic:tu es atteint du syndrome du parfais larbin....l’oligarchie en en formaté un grand nombre comme toi ,pour se proteger.... en plus clair tu n’es que de la chair a canon volontaire....


      • plancherDesVaches 2 décembre 2010 10:49

        Ceux qui accusent l’Euro de la crise financière n’ont rien compris.

        Juste un petit rappel historique : en 1993, Soros a fait couler la Livre Sterling (en devenant milliardaire grâce à cette spéculation) et a fait sortir la monnaie du SME.
        Il a provoqué l’arrivée de Super Tather qui en a profité pour tout privatiser en Angleterre. Comme sarko maintenant. Mais pour d’autres raisons.

        Depuis la chute de Lehman Brothers, des zones économiques ont resserré leurs liens sur un principe voisin de la zone Euro.
        Les BRIC.
        Les pays du Golfe
        L’ASEAN
        L’accord SUCRE en Amérique du Sud.
        Ceci afin d’avoir une meilleure puissance face à la spéculation sur les monnaies.

        Ce qui nous différencie des autres pays est que, pour l’instant, nous ne faisons pas tourner la planche à billets. Qui leur donnera de l’inflation.
        Ce qui ne nous empêche pas d’avoir tout de même une inflation importée. Ou de façon ponctuelle à cause de la spéculation sur certaines matières ou sur l’énergie.

        Le premier pays européen qui voudra sortir de l’Euro se retrouvera dans la situation du Zimbabwe. Qui a été obligé de passer au dollar américain.
        Bonne chance.


        • kéké02360 2 décembre 2010 13:15

          @ planche à billets des vaches

          << bonne chance >> mais tu es dans la même barque coco !!!!!

          La partie de monopoly est terminée !!! un peu que nous allons sortir de l’euro et de l’europe !!!!

          http://www.bankrun2010.com/ 


        • plancherDesVaches 2 décembre 2010 14:57

          Tiens.. ??

          Je viens de tomber sur un kéké, comme on dit à Toulouse. smiley


        • lagabe 2 décembre 2010 18:42

          la , tu dis n’importe quoi , la preuve les pays émergents ont accusé les US d’avoir émis 600 milliards de $ , ce qui a crée une inflation dans les pays émergents , et en particulier la chine


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 2 décembre 2010 11:02

          Bonjour,

          «  »Réaliste" est le qualificatif que revendique Christian Saint-Étienne qui prédit, sans s’en féliciter, l’éclatement de la zone euro dans les 18 mois à venir.« dix huit mois c’est trop long, d’ici là les marchés auront atteint leurs principales cibles dont la France. Il ne manque plus que de remplir quelques conditions pour pouvoir passer de deuxième en première division avec une nuance : ce sont les marché / banques qui pénalisent définitivement les pays en deuxième division.

           » Sur le papier la proposition se tient. Elle viserait à la scission de la zone euro en deux entités. " C’est amusant, j’en avait conclu de même avec la mondialisation, ceux qui l’acceptent pour le respect de ceux qui la refusent...

          Une Europe à deux vitesses avec une zone sud où viennent se reposer et dépenser leurs sous ceux du nord qui travaillent toute l’année sous un ciel gris...Idéal non ! Pour être franc, je choisis la zone sud...Plus sérieusement, ce qui manque en Europe, c’est un arbitre qui bloquerait les décisions internes écartelant l’harmonisation, qui est la seule règle que tous comprennent. C’est le cas avec les augmentations successives tabac essence auxquelles se livre notre pays créant un effet complètement nuisible de course vers la frontière.

          Harmonisation, n’est ce pas la seule loi qui autoriserait tous les pays à jouer un jour sur la même partition ( en deux zones...) ?


          • isabellelurette 2 décembre 2010 12:20

            Les marchés .... qui se cache dans ce mot au pluriel ?

            Est-on sur que la banque Santander, espagnole, ne joue pas contre les intérêts de l’Etat espagnol ? Et que tout cela n’est pas concerté entre coquins, en apparté à un conseil des ministres ? Parce que ... a qui profite le crime ?

            Et les autres banques européennes, elles jouent leurs profits ou la défense des États ou de la monnaie commune ?

            On parie ?

            Scepticisme .... tous ces politiciens sont des crocodiles : grande gueule et petits bras !


            • plancherDesVaches 2 décembre 2010 13:16

              Chère Mademoiselle Lurette, il va falloir ouvrir encore plus les yeux.

              Depuis que les banques ont pris le contrôle de la « création » de l’argent et du prêt aux états, elles se foutent COMPLETEMENT de quelque pays que ce soit.
              La preuve : si un politique les menace de les forcer à quoique soit, elles n’hésitent pas une seconde à dire qu’elles vont se tirer.

              Et il y a mieux.
              Les assurances-vies. Les livrets en tout genre. Les placements qui sont souvent le résultat de « mise sur le coté pour en avoir devant soi »...
              Elles le contrôlent aussi et s’en servent pour spéculer.
              Résultat, la prise en otage est complète et il n’y aura qu’un effondrement (qui semble se pointer, d’ailleurs), qui permettra de repartir sur de bonnes bases.


            • Dionysos Dionysos 2 décembre 2010 15:51

              Totalement d’accord !
              La plupart des aboyeurs en France ne se rendent même pas compte qu’ils font parties intégrantes du système à quelque niveau que ce soit.
              Seul un chaos provoquera l’effondrement et ce jour la, ce ne seront pas les ploutocrates les plus malheureux, mais bien comme à l’habitude, les plus miséreux...


            • zelectron zelectron 2 décembre 2010 13:02

              Mediapart ? LE Cassandre qu’il fallait réinventer.


                • kéké02360 2 décembre 2010 13:27

                  La fin de l’euro et de l’europe est inévitable et même souhaitable pour les peuples d’europe !!

                  Le système ultra libéral a déclaré la guerre aux peuples , agissons pour en finir au plus vite !!

                  http://www.bankrun2010.com/ 


                  • Dionysos Dionysos 2 décembre 2010 15:56

                    Arrêtez donc de brandir ce mot de « peuple » comme un Saint-Graal ! Vous le connaissez le peuple ? Le peuple est-il un kéké ?


                  • kéké02360 3 décembre 2010 12:02

                    Oui je connais le peuple , oui le peuple est un Kéké smiley

                    Oui le peuple tous les jours en allant au boulot étale les crottes de chiens sur les plaques d’égout smiley


                  • lagabe 2 décembre 2010 13:45

                    L’allemagne n’a aucun intérêt a quitté ’Europe les 2/3 de ses exportations ce fait e Europe et de plus comme elle a modéré plus ses salaires , elle a gagné des parts de marchés au détriment des autres pays européens , c’est pour ça , que certains hommes politiques français ont tapé à un moment sur la politique allemande
                    Donc en clair si elle quitte l’Europe , elle a beaucoup plus à perdre


                    • Dionysos Dionysos 2 décembre 2010 16:03

                      Les hommes politiques français critiquent l’Allemagne (tout comme l’Europe d’ailleurs) au gré de leurs intérêts.
                      Elle a modéré ces salaires, effectivement, mais souhaite désormais les augmenter.


                    • webrunner webrunner 2 décembre 2010 14:16

                      le bruit court que les euromarks sont déjà imprimés depuis quelques semaines..


                      • plancherDesVaches 2 décembre 2010 14:42

                        Ca fait un an que cette rumeur du FN tourne.
                        Tu retardes.


                      • webrunner webrunner 2 décembre 2010 15:21

                        il ne s’agit pas d’une rumeur du FN mais des confidences franc-maçon allemand...tu vois, il ne faut pas se fier aux apparences.


                      • plancherDesVaches 2 décembre 2010 20:13

                        Les francs-maçons allemands...

                        Une source vachement fiable, en effet.

                        Tu es con de naissance ou tu as eu un accident de poussette.. ???


                      • webrunner webrunner 3 décembre 2010 08:00

                        c’est bien d’ouvrir sa gueule derrière un écran. Y a pas trop de risques de prendre un coup de boule.Ton pseudo te va comme un gant parce que tu ne voles pas haut en effet.


                      • LE CHAT LE CHAT 2 décembre 2010 15:14

                        voilà les futurs billets en euromarks allemands de mille euros dans une Europe à poil !


                        • oj 2 décembre 2010 18:32

                          possible qu’il y ait une guerre quand je vois que sur Agoravox, il est difficile de trouver un post qui ne fasse pas référence a un personnage public sans le qualifier d’ORDURE, SALOPARD, FUMIER ou autre sobriquet.

                          et quand je vois cela je me dis qu’on la mérite peut-étre....


                          • plancherDesVaches 2 décembre 2010 19:37

                            En effet, Oj et Ciceror en dessous, lorsque l’on voit les conneries que vous pouvez écrire, on souhaiterait presque une guerre histoire de vous flinguer vos mentalités de merde.

                            Oj. Tu n’es qu’un gosse qui veut un sauveur. Recrute donc Batman. Ton héros.
                            Et essaies tout de même de voir quels sont les grands hommes qui ont marqué l’histoire, tels Roosevelt ou De Gaulle qui envoya péter les amerlocks.
                            Ces hommes n’existent plus tout simplement car les banques ne le permettraient plus.

                            Ciceror.
                            Je vais t’apporter du savoir, car je ne peux t’apporter de l’intelligence :
                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Zimbabwe
                            "En Janvier 2009, suite à une trop grande inflation, le dollar zimbabwéen est abandonné et la monnaie officielle du Zimbabwe devient le dollar américain. Suite à cet événement, les prix chutent en un mois de 3,1%.[14]."
                            N’importe quel pays sortant de l’Euro, pendant une guerre économique comme nous aimons la pratiquer chaque jour, se retrouvera comme le Zimbabwe. Tout simplement.

                            Si maintenant tu veux un faschiste au pouvoir, libre à toi.
                            Sache simplement que les faschistes sont encore poursuivis depuis 1945.
                            Good luck, cowboy.


                          • Cicéror 2 décembre 2010 18:50

                            Il n’y a pas que deux propositions : continuer avec l’euro, malgré les enormes problèmes passés, présents et futures...ou le faire exploser en vol...avec tout autant des problèmes, même s’ils sont differents.
                            Déjà il y a quelques mois, j’avais proposé une troisième voie : revenir aux monnaies nationales, avec une parité de départ de 1:1, chaque pays devant adapter la parité par la suite, en fonction de leur situation respective, et surtout....garder l’euro comme monnaie de réserve internationale. Dans tous les pays de la CEE on aurait une double circulation des monnaies, comme au départ de la mise en place de l’euro. D’autres pays, même en dehors de l’Europe, pouvant adopter le même système. Cela ne veut pas dire que les problèmes séraient finis, car il y a d’autres causes, comme la dérégulation bancaire (pour ne citer qu’elle) mais on pourrait cerner les problèmes et adapter les solutions.


                            • BA 2 décembre 2010 22:07

                              L’Espagne emprunte des milliards d’euros sur les marchés internationaux.

                              Jeudi 7 octobre 2010, l’Espagne avait lancé un emprunt à trois ans. L’Espagne avait dû payer un taux d’intérêt de 2,527 %.

                              Deux mois plus tard, jeudi 2 décembre 2010, l’Espagne a dû payer un taux d’intérêt de … 3,717 % !

                              (Par comparaison, pour un emprunt à trois ans, la France doit payer un taux d’intérêt d’environ 1,272 %, l’Allemagne doit payer un taux d’intérêt d’environ 1,069 %.)

                              Plus les jours passent, plus l’Espagne emprunte à des taux d’intérêt de plus en plus exorbitants.

                              Plus les jours passent, plus l’Espagne se surendette.

                              Plus les jours passent, plus l’Espagne se rapproche du défaut de paiement.


                              • kéké02360 3 décembre 2010 11:55

                                Comprendre comment  smiley çà marche avant d’en parler !!!!!!
                                c’est ici :

                                http://www.dailymotion.com/video/x75e0k_l-argent-dette-de-paul-grignon-fr-i_news

                                à diffuser à votre carnet d’adresses et dans toutes les écoles


                                • kéké02360 3 décembre 2010 11:57

                                  à ne louper pour tout l’or du monde : comment çà s’arrange en famille  smiley


                                  http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/2439011-le-regard-de-jacob-berger-sur-l-affaire-bettencourt.html#id=2439011 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès