Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > « Virez-les tous ! »

« Virez-les tous ! »

Quand le multimillionnaire patron de Ryanair se pique de politique, on n’est pas déçu du voyage. Dans deux interviews parues simultanément en Grande-Bretagne[1], il donne sa vision d’une société idéale, débarrassée des officines, du contrôle des salaires et des fonctionnaires. Au premier rang dans sa ligne de mire : les associations de défense des consommateurs.

Le libéralisme moderne selon Michael O’Leary n’est pas une partie de rigolade pour tout le monde. Le « Irish Independent » lui a demandé d’analyser la politique du gouvernement irlandais ou, plus exactement, d’expliquer comment il réglerait les problèmes économiques du pays s’il était à la place du Premier ministre, Brian Cowlan. A l’écouter, l’affaire serait rondement menée et ne présenterait pas de gros obstacles : « Virez-les tous et réduisez les impôts  ». Cette stratégie musclée vise principalement les institutions parastatales, « dispendieuses et inutiles », telles que les associations de défense des consommateurs. « La National Consumer Agency (NCA) ? Poubelle. Que font-ils ? L’Etat finance un fauteuil de direction pour Celia Larkins, pour quoi faire ? Que sait-elle des consommateurs ? »

Haro sur les consos

Il faut préciser que ladite NCA venait de l’attaquer de front dans l’affaire de l’annulation unilatérale, par Ryanair, de milliers de voyages achetés de bonne foi sur d’autres sites internet que le sien…[2] Intarissable sur le sujet des « quangos » (quasi non-governmental organisations), autrement dit les officines et organismes parastataux, O’Leary tient fermement sa proie. « Nous avons assisté à une explosion de "quangos", propulsé cette Celia Larkins à la tête de la NCA, et on lui paye un salaire pour faire quoi ? Débarrassons-nous d’elle ! Et l’autre type, ce mec de Cork, celui de « Show me the money », comment s’appelle-t-il déjà ?[3] Eddie Hobbs, voilà. Virons-le ! Pourquoi paie-t-on des types comme ça ?  »

L’éruptif Irlandais étaie sa démonstration par son propre cas (évoqué ci-dessus), qu’il juge apparemment exemplaire et fédérateur. « De toutes façons, la NCA ne sert à rien. Nous l’avons démontré en empêchant des sites web d’agences intermédiaires de vendre des vols Ryanair en ligne en s’arrogeant des commissions illégales sur ces ventes.  » Le régulateur du transport aérien ne s’en tire pas à meilleur compte ; « Tout ce qu’il a fait est d’apposer son cachet sur des augmentations de prix. » Fermez le ban.

« Vous allez en baver »

Heureusement, Michael O’Leary détient la recette miracle pour endiguer l’inflation et relancer la croissance. Et il prouve qu’il peut (aussi) dépasser le cadre de ses intérêts personnels. Coupes sombres dans les dépenses publiques, licenciements massifs de fonctionnaires, gel ou réduction des salaires sont les mesures phares qu’il conseille à Brian Cowen d’adopter sans délai. Le tout étant d’emballer la main de fer dans un gant de velours. Aussi, O’Leary suggère de réduire l’impôt sur le revenu de tous les ménages gagnant jusqu’à 100.000 euros par an pour faire passer la pilule des réductions de dépenses publiques. Et d’expliquer : « Si le gouvernement rentrait en septembre et disait, "Voici les mauvaises nouvelles, le monde est dans la m…. Nous allons réduire de 10% les dépenses publiques cette année, et il y aura encore des tas de foutues mauvaises nouvelles cet hiver, et vous allez en baver, mais on va réduire vos impôts de 5%" – vous seriez étonné des réactions.  »

« P… de fonctionnaires »

Admettons ; mais comment compenser ce manque à gagner fiscal ? « Facile : réduire les dépenses publiques. Virer des fonctionnaires. Qu’attend-t-on ? Nous avons bien trop de p… de fonctionnaires, dont la plupart sont employés par des "quangos" parfaitement inutiles.  »

Un raisonnement qui cadre avec la faconde du personnage, mais qui prend tout son sel dès lors qu’on sait que c’est grâce aux subventions publiques généreusement accordées par les collectivités locales des aéroports qui accueillent ses avions que O’Leary a bâti une fortune personnelle estimée à quelque 400 millions d’euros au bas mot[4]… Mais évidemment, il ne s’agit pas d’argent public irlandais ![5] Les Belges, eux, savent à quoi s’en tenir : ce sont pas moins de 255 millions d’euros qui ont été investis sur 20 ans dans l’aéroport de Charleroi, pour le seul profit de Ryanair et des deux petits « concurrents » qu’il a bien voulu tolérer sur sa piste fétiche : le hongrois Wizzair, spécialiste de l’Europe de l’Est (Pologne surtout) et le Marocain Jet4You.[6] Sans évoquer les 400 millions prévus pour la nouvelle gare, le tout en période de récession…

La valse des millions

En France, les tombereaux d’argent public déversés dans l’escarcelle de Ryanair ont ému jusqu’à la Cour des Comptes, vient de clôturer son enquête. Celle-ci établit que le contribuable français paye le même prix que le voyageur pour que celui-ci puisse voyager à ce tarif-là… Autrement dit, celui qui ne quitte pas ses pantoufles ni son HLM paie pour celui qui croit faire une bonne affaire en partant à Rome pour 10 euros. Sans oublier que ce dernier paye aussi en tant que contribuable… Finalement, si le modèle low-cost parvient à survivre malgré la hausse des coûts du brut, c’est grâce à l’argent public dont les « p… de fonctionnaires » ont bien voulu allouer les crédits… Et si là aussi, on les « virait tous » ?



[1] The Independent, on Sunday 17/08/08 et The Irish Independent, 16/08/08.

[3] Programme de la télé publique irlandaise, animé par Eddie Hobbs, le Julien Courbet local, qui aide les « petites gens » à améliorer leurs revenus en protégeant leurs droits de consommateurs.

[4] The Guardian, juin 2005

[5] Ryanair se défend de bénéficier de subventions publiques, car les montages qui lui permettent d’en bénéficier sont très complexes et sont conçus de telle sorte qu’ils permettent d’échapper aux foudres de la Commission européenne ; surtout depuis le jugement de février 2004 au terme duquel la compagnie irlandaise a été condamnée à rembourser 3,8 millions d’aides publiques illégales à la Région Wallonne.

[6] A noter que Ryanair vient d’annoncer l’ouverture d’une ligne vers la Pologne et de 3 destinations au Maroc au départ de Charleroi.


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Botsu 6 septembre 2008 12:49

    Je ne connaissais pas le personnage mais celui-ci m’apparaît haut en couleur. Il a plus d’une ressemblance avec notre Serge Dassault national non ?


    • impertinent3 impertinent 7 septembre 2008 06:21

      La ressemblance n’est qu’apparente, O’Leary s’est fait tout seul alors que pour S. Dassault, la plus grosse difficulté a été de naitre. Après, avec sa cuillère d’argent dans la bouche, tout a été sans aucun problème, même si papa (Marcel Dassault) n’avait pas une trop grande estime pour les qualtiés de son fils.

      Bien sûr, lorsque je dis que O’Leary s’est fait tout seul, je n’oublie pas que c’est essentiellement grâce à des aides publiques qu’il a put bâtir sa fortune. Alors je trouve un peu malvenu qu’il crache dans la soupe.

      De toute façon, tant que l’on ne changera pas de façon drastique le système socio-économique les petits nourrirons les gros et on aura toujours privatisation des profits et socialisation des pertes.


    • Botsu 8 septembre 2008 17:00

      Justement Serge Dassault n’aime pas qu’on lui rappelle qu’il a lui aussi largement profité des subventions publiques pour ses avions Rafale... par contre on se gratte encore le haut du crâne pour les refourguer à quelqu’un !


    • Üriniglirimirnäglü Üriniglirimirnäglü 6 septembre 2008 16:06

      ... là, avec O’Leary, je crois bien qu’on touche brutalement le fonds.

      Ma parole, ce gars est complètement bourré, et pas que de thunes ; il se défonce tellement aux fonds publics qu’il confond la société des hommes et son paillasson.

      Mégalo et vicelard, voilà l’étoffe des héros du monde moderne...

      Et si on organisait un nouveau jeu de télé-réalité avec plein de grand(e)s patron(ne)s pleins aux as ? Ca s’appellerait l’île des crabes et, à la fin, il n’y en aurait aucun qui reviendrait nous casser les b...nes.


      • Jean-paul 6 septembre 2008 18:20

        J’adore Ryanair .J’ai ainsi connu Rome ,Berlin ,Venise au prix de 1 euro = taxes .
        VIVE RYANAIR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • Jean-paul 6 septembre 2008 21:16

        C’est un self made man.Sa fortune il la construite .Ha !!!le vilain riche .
        Il veut vire tous les fonctionnaires en Irlande ( pays liberal ) imagine ...........s’il etait en France .
        Il est excentrique ,gueulard , sa pub avec le blow job .
        Il est aussi extremement intelligent .
        Personnellement je lui tire mon chapeau pour sa reussite .Well done !!!!


      • Üriniglirimirnäglü Üriniglirimirnäglü 7 septembre 2008 00:40

        ... d’admirer le type qui utilise son intelligence pour rabaisser les autres parce qu’il a le melon depuis qu’il est tout petit et qu’il est équipé d’une cupidité à toute épreuve.

        As tu seulement conscience du fait que, si la Terre était peuplée uniquement de gars comme ce O’Leary, peut-être qu’aucun de tes arrières grands-parents n’aurait seulement eu l’occasion de voir le jour ?

        Il est certainement trés bon pour négocier des contrats en or et te faire voler avec l’argent des autres, mais il ne vaudrait pas un cent dans les autres domaines. C’est pas un type comme lui qui aurait inventé le vaccin contre la rage et c’est pas lui qui aidera à trouver quoi que ce soit de réellement positif et utile pour le genre humain. Il y a une échelle, celle de la société, où le principe de compétition n’a plus sa place (sinon, il vaut mieux tout de suite retourner vivre dans une caverne, qu’est-ce qu’on sera heureux, y’aura plus d’impôt à payer !).

        L’Irlande et les irlandais doivent se souvenir d’où ils reviennent : du fond du trou de l’Europe. S’ils en sont sortis, c’est pas grâce à l’argent des entreprises (elles sont justement venues s’y installer à partir de 1990 parce que l’Union avait autorisé l’Irlande à les exonérer d’impôt sur les sociétés pendant 10 ans ; on appelle ça du dumping fiscal, si je ne m’abuse). C’est grâce à tes impôts et aux miens, notamment. Grâce à de l’argent public.

        Qu’on supprime donc les fonctionnaires et on verra si les impôts vont tant diminuer que ça pour les particuliers.

        Mon petit doigt me dit qu’en plus des prélèvements actuels, on verra une multitude de rentes (qui ne sont rien moins que des "impôts privés") se constituer sur notre dos. Ca a d’ailleurs déjà commencé dans de nombreux domaines, notamment la téléphonie mobile, les autoroutes, la grande distribution, la poste... Toutes ces petites dépenses qu’il nous est devenu impossible de ne pas consentir à effectuer (car nous ne faisons pas le poids, face à la machine à manipuler les désirs du marketing et à celle à arnaquer de la vente) incluant une part de surfacturation plus ou moins apparente, plus ou moins dénoncée après coup... Ca, ce serait vertueux ? A qui profite ce système en fin de compte ? A vos enfants, vraiment ?


      • Yannek 7 septembre 2008 20:46

         Cher Monsieur,
        Force est de constater, non sans affliction, votre égoïsme aveugle. Ravi que vous soyez content d’avoir voyagé pour un euro, mais personnellement, je le suis beaucoup moins d’avoir dû payer pour que vous puissiez voyager. Je suppose que c’est un signe des temps ; la citoyenneté ne fait plus recette, on est tout simplement fier d’avoir parasité le système. Ô tempora, ô mores !


      • wuwei 6 septembre 2008 19:11

        Je pense pour ma part que c’est de la désinformation montée de toutes pièces par les bolcheviques. Vous n’êtes quand même pas naifs au point de croire que dans le paradis du capitalisme une telle caricature de patron réac puisse exister ! D’ailleurs son patronyme "Olé rit" (je sais c’est facile, j’ai honte) ne peut qu’inciter à la bonne humeur, au travailler plus pour gagner plus, à bénir L’Eurostox, le Nasdaq et le CAC40 qui sont la sainte trinité du bonheur pour tous. Non vraiment si je n’avais pas le mal de l’air j’aimerai bosser gratos dans son entreprise, tellement je le kif grave le Michael ! 


        • saba 6 septembre 2008 22:12

          Un héros de notre temps, hélas !
          A vous donner envie de changer d’époque.


          • Gandalf Tzecoatl 6 septembre 2008 23:40

            "Finalement, si le modèle low-cost parvient à survivre malgré la hausse des coûts du brut, c’est grâce à l’argent public dont les « p… de fonctionnaires » ont bien voulu allouer les crédits… Et si là aussi, on les « virait tous » ?"

            Mais qu’est ce que l’argent public va foutre à financer Ryanair (via aéroport interposé) ? C’est clair, o Leary a raison, il faut virer du fonctionnaire pour assécher les caisses de sa compagnie.



            • Jean-paul 7 septembre 2008 02:22

              Mais qu’est ce que l’argent public va faire a financer tous ses fonctionnaires ?????
              Sur un point je suis d’accord ave vous :l’Irlande a profite de l’Europe et maintenant qu’elle n’a plus riena en tirer elle dit non a L’Europe .le patron d"Easy Jet est un self made man aussi ,je sais en France c’est mal vu .Le pauvre au RMi qui fait pitie contre le salaud de riche qui a reussi .Qu’ apprend on aux enfants .Qu’il faut rentrer dans la fonction publique pour eviter d’etre chomage . Belle mentalite ! Excusez moi ,je suis un liberal !


            • Jean-paul 7 septembre 2008 02:34

               @ tzecoat

              Je suppose que tu ne prends jamais l’avion !!!!!Ou que tu choisis les prix exhorbitants d’Air France ou le train ( temps de voyage long et toujours tres cher ) et que tu detestes les compagnies Easy jet ,Virgin ( train et avion ) .Moi je suis en colere parcequ’il n’y a pas eu de Ryanair a Lorient ,j’avais toujours espere non il y a une compagnie pour l’Irlande seulement .Il a fallu que j’aille a l’aeroport de St Malo et apres louer une voiture ST Malo Lorient car pas de correspondance de train .Alors moi Ryanair j’aime et je ne dois pas etre le seul l’avion etant complet a chaque vol.Qui paient reellement le vol je m’en fous de toute facon avec tous les autres choses qui sont gaspillee par l’argent public .


            • Gandalf Tzecoatl 7 septembre 2008 12:29

              @ Jean-Paul :

              "Qu’ apprend on aux enfants .Qu’il faut rentrer dans la fonction publique pour eviter d’etre chomage . Belle mentalite ! Excusez moi ,je suis un liberal !"

              Tu sais, même en Chine, on souhaite que son enfant devienne fonctionnaire pour éviter les coups de tête patronaux. Le secteur privé récolte ce qu’il sème.

              Etre libéral n’est pas une insulte, loin de là. Dommage qu’il soit essentiellement bourgeois (et ce depuis qu’il existe) , tout comme l’étatisme français actuel d’ailleurs.

              "
              .Moi je suis en colere parcequ’il n’y a pas eu de Ryanair a Lorient ,j’avais toujours espere non il y a une compagnie pour l’Irlande seulement .Il a fallu que j’aille a l’aeroport de St Malo et apres louer une voiture ST Malo Lorient car pas de correspondance de train .Alors moi Ryanair j’aime et je ne dois pas etre le seul l’avion etant complet a chaque vol.Qui paient reellement le vol je m’en fous de toute facon avec tous les autres choses qui sont gaspillee par l’argent public ."

              Ah ouais, tu es un vrai libéral : étatisation des coûts, minimisation des prix, comme tout consommateur français moyen.


            • Yannek 7 septembre 2008 20:56

               Monsieur, excusez-moi de le dire aussi sèchement, mais vous êtes vraiment un asocial. Vous ne voyez que votre petit confort personnel au lieu d’ouvrir les yeux sur la collectivité dont vous faites partie. Vous me rappelez cette parabole : "Quand on est venu chercher les Juifs, je n’ai rien dit ; je n’étais pas juif. Quand on est venu chercher les Arabes, je n’ai rien dit ; je n’étais pas arabe. Quand on est venu chercher les communistes, je n’ai rien dit ; je n’étais pas communiste. Quand on est venu me chercher, il n’y avait plus personne pour dire quelque chose." 


            • Gandalf Tzecoatl 7 septembre 2008 21:27

              Yannek, tu pointes très bien avec cette citation pourquoi l’on n’adhère pas à l’individualsme du libéralisme : on s’y sent faible.

              Ensuite, Jean-Paul comme O’Leary n’essayent que de tirer leur épingle du jeu du libéral-étatisme ambiant : un coup libéral, un coup étatiste, mais toujours dans la poursuite de son intérêt personnel.

              L’individualisme n’est pas une poupée russe du libéralisme, c’est certain.



            • Jean-paul 8 septembre 2008 17:47

              Facile les commentaires de ceux qui ne prenneNt JAMAIS l’avion .


            • Gandalf Tzecoatl 8 septembre 2008 23:45

              Et ouais Jean-Paul, c’est pas parce que le Beauvais-Vienne est à 1 euro que ça induit chez moi un besoin impérieux. Tout n’est pas qu’une question de prix.

              Et puis si le Lannester-Lorient en car est à 2 euros et que j’en ai besoin, et bien je le prendrais.


            • c.d.g. 7 septembre 2008 12:10

              Il ferait un tres bon politcien, faites ce que je dis mais ne faite spas ce que je fais
              Je me fais grassement subventionner pour poser mes avions mais je rale contre les impots ...

              La question est bien pourquoi les differentes regions ont accepte de passer a la caisse...
              Ils esperaient augmenter le tourisme ?

              Sinon ryanair a pris en pleine tete l augmentation des prix du petrole
              Ils semblent que les low caost soient plus sensible que les compagines normales
              C est pour ca que ryanair supprimera l annee porchaine ceraines destination (ex goteborg/marseille)

              http://www.guardian.co.uk/business/2008/feb/04/ryanair.theairlineindustry

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès