Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Virtual-Business ou la nouvelle façon de se montrer pour les (...)

Virtual-Business ou la nouvelle façon de se montrer pour les marques

Le Virtual-Business ou V-Business pour les intimes est le nouveau moyen qu’ont trouvé les grandes marques pour développer leur présence et, par là même, leur notoriété et leurs ventes.

Mais vous allez me demander où ça ?

Dans les mondes virtuels bien sûr. Ces derniers se multiplient - Entropia Universe, IMVU, Kaneva, Second Life, There, World of Warcraft - et leur nombre d’avatars ne cesse croître. Ces univers virtuels drainent quelques millions d’internautes, certains regroupés au sein de communautés. Ils représentent autant de clients potentiels. Et les marques ont vu là une véritable poule aux œufs d’or.

Certaines d’entre elles y ont déjà pignon sur rue. Ainsi il n’est pas rare d’y voir des marques telles que Adidas, Cofidis, IBM, Nike, Toyota, Fox et j’en passe.
De véritables stratégies marketing ont été mises en place par certaines de ces marques notamment dans Second Life. Toyota a par exemple testé un nouveau modèle de voiture, la Scion Xb, et la Fox y aurait projeté en avant-première le film X-Men 3.
Devant cet engouement, un institut d’études marketing s’est même implanté pour étudier le phénomène.

Mais y a-t-il un réel intérêt pour certaines marques à vouloir s’implanter à tout prix dans les univers virtuels ?

Les mondes virtuels, c’est tout d’abord une cible jeune et peu captive qui passe moins de temps devant les médias traditionnels (Tv, radio, presse écrite) et plus de temps sur Internet.

Pour les marques, il convient également de communiquer différemment pour se démarquer et faire parler de soi (les fameux buzz marketing). Etre le premier à communiquer dans les univers virtuels 3D qui se développeront, c’est prendre de l’avance sur ses concurrents.

Enfin l’utilisation de magasins 3D dans un univers virtuel rapproche davantage le consommateur de la marque qu’un site de e-commerce, puisque le consommateur intègre physiquement (ou tout du moins par le biais de son personnage) l’espace réservé à la marque.

Voilà ce qui attire toutes ces marques qui ont vu là le côté lucratif de la chose. Pour autant, il est important de relativiser la croissance des ces mondes, notamment en ce qui concerne Second Life qui est l’univers virtuel préféré des grandes marques.

Selon la récente étude de l’institut américain Yankee Group, la croissance (en nombre d’utilisateurs) de l’univers persistant en ligne a ralenti depuis octobre 2006. Le cabinet a également mesuré le temps passé sur Second Life par les utilisateurs connectés, et le résultat n’est pas glorieux. Le temps moyen de connexion sur Second Life, par mois, serait d’à peine 12 minutes. A l’inverse, le réseau social Facebook, mesuré avec les mêmes critères, retiendrait ses visiteurs en moyenne 186 minutes par mois.

Facebook et sa croissance exponentielle pourrait devenir la nouvelle coqueluche des investisseurs assoiffés de nouveaux consommateurs.

Et oui, tout se passe très vite dans le monde du web 2 .0.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Forest Ent Forest Ent 13 novembre 2007 12:13

    Sur « second life », il y a beaucoup de dragueurs, mais pas de chalands.

    Sur WoW, il y a beaucoup de chalands, mais on ne sait pas encore s’ils seront réceptifs.

    Sur facebook, il y a beaucoup de gogos qui viennent là pour étaler leur vie privée et remplir les mailing lists des agences de pub. Ca leur passera peut-être quand ils constateront les dégâts. Sinon, c’est qu’ils aiment bien Microsoft.

    La pub dans les médias représente 450 milliards $ par an, et les médias traditionnels se cassent la gueule. Il est normal qu’elle essaye tout pour infiltrer le net, et elle n’aura strictement aucun scrupule vis à vis de votre intimité et de vos droits.

    Méfiez-vous surtout du buzz. Par exemple des articles sur facebook. smiley


    • tvargentine.com lerma 13 novembre 2007 12:53

      Franchement,ce bizness reste à créér ,car à part les « tarés » du net qui ne passent et ne vivent que dans le virtuel,le marché reste encore très flou

      Bonne chance quand même smiley smiley smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès