Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Vivent les privatisations !

Vivent les privatisations !

C’est la crise. L’état dépense trop et ne veut pas augmenter nos impôts (Enfin …). Et bien l’on a qu’à se séparer de ce qui peut ne pas être géré par l’état et dégager quelques euros pour combler temporairement le déficit. Que fera t’on lorsque nous aurons tout vendu ? Et bien Il ne restera que les impôts.

Les entreprises publiques sont mal gérées. Ainsi leurs services laissent à désirer et leurs tarifs sont élevés. Nos hommes politiques ont une solution. Les vendre aux secteurs privés. Et oui, nos politiques n’ont pas pensé que le problème venait peut-être d’eux, les gestionnaires suprêmes, qui ont nommé de mauvaises personnes à la tête de ces entreprises, souvent des énarques. D’ailleurs une fois privatisées, on y retrouve également des énarques à leurs têtes, comme quoi rien ne change, mais soudainement elles deviennent plus efficaces.

Je voudrais déjà vous faire remarquer une chose, certes un peu philosophique, mais que je ne trouve pas dénuées de sens. A vous de me le dire. Etant donné que nous sommes mortels, l’on est prêt à vendre un bien contre de l’argent pour pouvoir profiter d’un autre bien avant notre mort. Ce désir de profiter de cet autre bien nous permet de valoriser le bien à vendre. Or, un état est immortel, intemporel. Ses biens n’ont donc pas de prix. D’autant plus lorsqu’ils lui rapportent des dividendes jusqu’à la nuit des temps (peut-être pas quand même). Toutes les entreprises privatisées ont été et seront donc bradées.

En quoi une fois privatisée, cela ira mieux ?

L’Union européenne nous affirme que la libéralisation va apporter de la concurrence libre et non faussée (c.à.d l’état doit se désengager du secteur, donc vendre). Cela pourrait même en être sa devise ! Ceci va donc impliquer une baisse automatique des prix au bénéfice des utilisateurs.

Lorsque l’entreprise était encore publique, elle facturait aux usagers le coût du service. Il est donc difficile de baisser ce tarif. Si l’état nous facturait plus chère que le coût réel, c’était pour lui permettre de faire des investissements dans les infrastructures ou la recherche et de reverser des dividendes à l’actionnaire qui était l’état lui même. Ces dividendes étaient donc censés profiter à tout le monde et permettre de limiter modestement le montant des impôts. (Enfin la aussi …)

Aujourd’hui, les entreprises privées nous facturent donc le coût du service mais aussi le coût de leurs investissements et de recherche. Mais c’est là qu’il y a un hic dont personne ne parle. Prenons par exemple, le secteur des télécommunications. Orange nous facture le coût d’entretien et d’investissement pour ces infrastructures et de ses recherches. Mais SFR fait de même tout comme Bouygues.

L’arnaque réside dans le fait que l’on paye pour entretenir et investir dans trois infrastructures alors qu’avec une seule entreprise publique, l’on paierait pour une seule. Et oui, trois pylônes sur 3 terrains différents (1 par opérateur) avec 5 antennes (pour l’exemple) pour couvrir sensiblement la même zone coutent forcement plus chère qu’un seul pylône sur un seul terrain mais avec une quinzaine d’antennes (l’opérateur unique devant du coup gérer les abonnés des 3 opérateurs actuels). L’on ne diviserait pas forcement le coût par trois mais au moins de moitié.

De plus, chaque opérateur va dépenser d’énormes sommes pour ses travaux de recherche du coup en concurrence (qui plus est avec le reste du monde). Le premier qui trouve, dépose le brevet, et en empochera les bénéfices. Donc les sommes investies par les 2 autres opérateurs ont été dépensé en perte. Avec une seule entreprise publique, soit l’on n’aurait pas les pertes de ces deux opérateurs soit l’opérateur unique disposerait de 3 fois plus de moyens de recherche (essentiel face aux mastodontes US et chinois du secteur). Ce n’est pas étonnant d’ailleurs qu’à l’époque France télécom fût à l’origine de plusieurs avancées dans le secteur (Minitel, ATM avec Transpac pour les connaisseurs).

Chaque opérateur se retrouvant donc en concurrence, il doit également attirer les clients, ce que n’avait pas à faire l’opérateur unique. Cela implique d’énormes coûts marketing. Autre exemple, quand nous cotisons à la sécurité sociale, l’ensemble de nos cotisations (moins les frais de fonctionnement) va nous être reversé. Avec les complémentaires, une partie de nos cotisations va donc partir dans des coûts de marketing totalement inutiles.

Enfin, désormais privatisées, elles doivent faire des bénéfices au profit des actionnaires et non au dépend de nos maudits impôts. Les dividendes versés à l’état sont en quelque sorte versés à l’ensemble des citoyens au contraire de ceux versés aux actionnaires privés. A propos des complémentaires santé/retraites et de leurs bénéfices, les mutuelles n’ont pas le droit d’en faire, mais les assurances telle Malakoff Médéric (dirigé par Guillaume SARKOZY) oui. De plus, ces complémentaires (dont les mutuelles) ne sont pas si solidaires que cela. En effet, si l’on a pas (ou plus) les moyens de cotiser, et bien l’on est pas (ou plus) assuré, au contraire du principe du système de base de la « sécu ». Le déremboursement de la sécu a sans doute vocation à faire prendre plus de poids aux complémentaires et donc en parties aux assureurs privés. La solidarité sera prochainement à bannir du petit Larousse.

De plus, ces entreprises sensées être des services publics, n’avaient pas forcément à être rentable. Désormais pour créer des « tarifs sociaux », l’état doit donc subventionner ces nouvelles entreprises privées, puisqu’elle doivent absolument faire des bénéfices, elle ne peuvent plus facturer à perte. Le Facteur ne délivrera plus le courrier aux habitations les plus isolées (principalement en milieu rurale, et des gens pauvres). C’est le cas en Espagne. Elle font même des coupes sur les budgets d’entretien et d’investissement des infrastructures car cela coute chère. C’est ainsi que le Royaume-Uni a dû entièrement renationaliser son secteur ferroviaire dans les années 90 après de graves accident dû au manque d’entretien des voies ferrées.

En parlant de ce secteur, intéressez vous à ce qui se passe pour la ligne à grande vitesse (LGV) entre Bordeaux et Tours. http://fr.wikipedia.org/wiki/LGV_Sud_Europe_Atlantique Tous le rail français appartient à RFF (mais est géré par SNCF Infrastructure) qui peut donc compenser les pertes sur les petites lignes de provinces non rentables avec celles très rentables où circulent les TGV grâce aux droits de passages. Cette LGV va couter 6,2 milliards d’euros, et les autorités publiques (Etat, RFF, Caisse des dépôts CDC) vont participer à hauteur de 5 milliards soit plus de 80%. Hors cette LGV va être donnée en concession pour 50 ans à la société Lisea (Vinci 33%, et CDC 25%). RFF se voit donc privé des droits de passage d’une LGV qui va être rentable, pour compenser ces pertes sur les petites lignes provinciales qui fautes d’entretien vont être remplacées par des bus aux dépends des usagers de la classe moyenne (Le TGV coûte relativement chère).

Parlons également de nos autoroutes privatisées. Les sociétés concessionnaires tel Vinci, n’ont donc pas de concurrents. Et oui, il n’y a pas d’autoroutes en parallèles (l’on a par contre des réseaux de télécommunication parallèles), l’on n’a donc pas le choix. Même si l’état contrôle les tarifs, l’on est obligé de donner de l’argent à Vinci sans avoir notre mot à dire.

Et pour ceux qui disent que le problème des entreprises publiques est le statut des fonctionnaires, et bien je leur répondrais par le fait que l’on peut supprimer ce statut et le remplacer par celui de salariés d’état. Seule différence avec celui du secteur privé ? Leur employeur est l’état.

L’on voit donc que les privatisations sont une arnaque. On nous a promit (et l’on nous promet encore) que la libéralisation profite à tous le monde en faisant baisser les prix, mais l’on constate le contraire. Certes les tarifs des télécommunications ont baissé. Mais cela est le seul cas de baisse des prix constaté, mais cela l’est donc aussi au prix d’une baisse des investissements et des budgets de recherche. Cela, nos politiciens le savent très bien. Mais savez vous que l’état français est obligé de tout privatiser ? Ayant cédé notre droit de négociation commerciale à la commission européenne (Non élue et très peu responsable devant le parlement lui élu même si son mode de scrutin n’est pas très démocratique) avec le traité de Maastricht, c’est le commissaire européen au commerce qui négocie en notre nom (et de celui des 26 autres états de l’UE) à l’OMC. C’est donc l’UE qui a défendu nos intérêts au sujet de l’AGCS (Accord Générale sur la Commercialisation des Services). L’UE a ainsi négocié la libéralisation entière de tous les services présents dans l’UE. Cela implique donc de privatiser tous ces services. La poste, EDF, La SNCF … sont des services ! Le commissaire de l’époque n’est autre que l’actuel directeur de l’OMC en personne, Pascal LAMY, membre du PS français, fils spirituel (tout comme François HOLLANDE) de Jacques DELORS (père de Martine AUBRY) le président de la commission européenne (en gros le premier ministre de l’UE) de 1985 à 1994 (Au moment du traité de Maastricht). Le PS a beau nous prometre toujours une autre europe, mais la preuve est là que ce sont bien eux qui ont participé à l'élaboration de cette europe et de cet mondialisation (cf DSK au FMI). Rappelez vous aussi que le gouvernement qui à le plus privatisé est celui de Lionel JOSPIN (http://fr.wikipedia.org/wiki/Privatisations_en_France).

L’on nous fait croire que ces privatisations sont inévitables. Si cela était si évident, pourquoi l’OCDE a rédigé un rapport 42 pages datant de 1995 (Cahier politique n°13 https://www.oecd.org/dataoecd/24/23/1919068.pdf) conseillant les gouvernements pour privatiser (appliquer des mesures d’ajustements) tout en n’attirant pas les foudres du peuple ? A la page 30, ce rapport officiel explique qu’il est préférable de couper dans les budgets d’une école plutôt que de refuser des élèves. La plèbe serait plus réactive à un refus d’inscription de ses enfants qu’une baisse de la qualité de l’enseignement. Et cela doit se faire pas à pas. Si la mesure est appliquée dans une école, elle ne doit pas l’être dans l’école voisine au risque de renforcer une rébellion locale. De plus à travers cet exemple sur l’école, le secteur privé lorgne t-il réellement sur nos écoles ? Pascal LAMY a pourtant affirmé que la santé et l’éducation n’était pas concernée par l’AGCS (que l’on peut lire les très nombreuses pages sur le site de l’OMC). Désormais j’en doute.

Privatiser implique donc une hausse des prix et une perte de dividendes à long terme pour l’état, impliquant forcement des hausses d’impôts. Mais apparemment, cela est SOCIAL, c’est le PS qui le dit (Je ne suis pas de droite non plus !).

Donc vivent les privatisations !

Documents joints à cet article

Vivent les privatisations ! Vivent les privatisations !

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 12 novembre 2011 11:52

    De 1986 à 2006 : dénationalisations totales ou partielles par tous les gouvernements si bien qu’en 2007, il ne reste plus rien du secteur public industriel, le secteur public social et les biens d’usage collectif sont privatisés. Comment en est-on arrivé là ? Voir ci dessous :

    http://2ccr.unblog.fr/2010/10/19/la-liquidation-des-biens-publics-en-france/


    • L "AGCS  (accord general sur le commerce des services= privatisation sécu...retraite...dépendance...ecole...) ET NOS ELUS DITS DEPUTES EUROPEENS NOUS ENFONCENT. TRES PROFOND

      SEULE LA TAXE TOBIN PEUT NOUS SAUVER...taxe sur les MOUVEMENTS DE CAPITAUX


    • K K 12 novembre 2011 12:15

      Un bel exemple avec GDF Suez.... qui réclame sans cesse de nouvelles augmentations du prix du gaz.


      • zelectron zelectron 12 novembre 2011 22:33

        @l’auteur
        Privatisations ou pas l’État est d’une incapacité crasse à vérifier et sanctionner les comptes de qui que ce soit qu’il y ait d’un coté 2 ou 3 fois plus de personnels que nécessaire, qu’il y ait des gaspillages, ou de l’autre coté, des détournements ou des dépenses somptuaires ou encore des filiales étrangères dans des paradis fiscaux, vous comprendrez bien que votre naïveté me navre. Je ne suis pas sûr que vous ne croyez plus au pays des bisounours.


      • kev46 kev46 12 novembre 2011 22:44

        Non mais j’ai jamais dit que l’état gérait parfaitement ses entreprises publiques. Si elle ne le fait pas, c’est une volonté délibérée. Mais le secteur privé ne fait pas mieux. Regardez où en est France Télécom. Donc quitte à choisir je préfère que ce soit l’état qui se sucre sur notre dos plutôt que le secteur privé. De plus, une fois privatisée, les services se dégradent encore plus alors que les prix augmentent.

        Ouvrez les yeux.

        Moi je ne comprends les gens qui accepte de se faire ponctionner illégitimement par Vinci sur les autoroutes ou les parking souterrains, alors que cet argent pourrait revenir dans les caisses de l’état qui en a grandement besoin !

        J’ai vraiment du mal à vous comprendre.


      • zelectron zelectron 13 novembre 2011 07:21

        Il s’agit du rôle de l’État : il ne peut et ne veut rien sanctionner. Je n’ai jamais entendu dire que les innovations majeures de ces 2 derniers siècles aient été le fruit du génie des élus de tous poils, des ministères aux services intègres, des employés zélés ... Tout au contraire c’est le secteur privé manufacturier et agroalimentaire qui crée la vraie richesse, l’Etat se contente de se jeter dessus pour le dépecer outrageusement grâce à ses hordes d’epsilons.


      • kev46 kev46 13 novembre 2011 12:44

        France télécom, du temps où il était public a inventé le minitel (précurseur d’internet), transpac et a été à la pointe de la recherche dans le domaine des télécoms. Il était déjà un opérateur d’envergure mondiale.
        La sncf a inventé le TGV que nous connaissons aujourd’hui.
        EDF (en coopération avec Areva) a développé les centrales nucléaires.
        DCNS a développé les sous marin nucléaire et des portes avions.
        Le CEA a développé l’arme nucléaire.
        Le concorde et airbus, développé en france par aerospatial (devenu eads) était public.
        Ariane espace était public.

        Donc voici la preuve que le publique ca peut marcher.

        Il ne faut pas demandé la privatisation mais l’arrêt du sabotage des services publique !


      • foufouille foufouille 12 novembre 2011 12:34

        a part pour la telephonie
        les prix ont baisse
        on est plus a l’epoque du 56k hors de prix chez orange


        • kev46 kev46 12 novembre 2011 13:08

          Non à part les telecom (telephone et internet) qui ont baissé (grâce à Free qui joue le jeu), tous les autres secteurs ont augmenté.

          Regarde l’énergie (ne pas se laisser duper par les tarif soit dis en moi chère de direct energie ou poweo qui augmente une fois passé la première année attractive), l’eau (Suez et veolia se gavent comme ce n’est pas permis), les autoroutes (sans commentaires), le train (encore public en france, mais il suffit juste de regarder à l’étrangers, ou le bus prend toujours plus d’ampleur comme en espagne ou en allemagne) ...

          Aux USA, ils ont même commencé à privatiser leur armée avec blackwater et autres... Jusqu’où iront ils ?


        • christian pène 12 novembre 2011 16:58

          il n’y a aucune raison pour que le contribuable paie à la place de i’usager des services publics ; voir le déficit de la SNCF... ;

          une entreprise n’a pas besoin d’être publique pour offrir un service public

          les entreprises de service public offrent des services indipensables dans des conditions absurdes , grèves incessantes à la SNCF , entourloupe sur les tarifs EDF....avantages sociaux qui en font des super-privilégiés en temps de crise où c’est le privé qui paie l’essentiel, etc....Il est avéré que les sociétés privées assurant le service public fonctionnent mieux à moindre coût....L’État lourd-et-balourd qui suscite le mécontentement général ou presque est sans cesse en conflit avec ses personnels , c’est le pire des patrons , qui cède face à la violence pour ouvrir le tiroir-caisse rempli par les contribuables , ne l’oublions pas...

          Ce plaidoyer , si je l’ai bien compris , est absurde ,sectaire , de mauvaise foi


          • kev46 kev46 12 novembre 2011 18:04

            Si justement, les services publiques sont un bien précieux et communs. Tu en as peut être pas forcément besoin aujourd’hui. Mais les jeunes ont besoin de transport en commun pour aller à l’école. Leur parents ne sont pas forcement fortunés. C’est normal que l’état instaure des tarifs jeunes. On est « l’avenir ». La sécurité sociale, le jour où tu seras dans la merde, tu seras bien content qu’elle soit là comme tous les autres services publics financés par ceux qui pourront toujours payer l’impôt. Je te rappelle aujourd’hui, que si tu n’a plus les moyens de cotiser à une complémentaire, et bien tu n’est plus assuré, tu trouve cela normal ? Comment tu fais pour t’en sortir dans de telles conditions.

            Si tu trouve que tu paye trop d’impôts, change ta façon de penser et dit toi que l’état récupère ton trop perçu du à l’inégale redistribution des richesses. Après le fait que les riches doivent être encore plus taxé, et la classe moyennes moins, c’est une évidence mais un autre débat.

            Faisons au moins en sorte, que l’argent que l’on verse à l’état soit bien utilisé afin que celui soit présent lorsque nous en auront besoin.

            Il ne faut pas penser que tes impôts servent à aider uniquement des assistés. Un jour ou l’autre dans ta vie tu en auras peut être besoin de ces aides. Aujourd’hui, je paye des impôts. Je n’ai aucun soucis avec cela. Par contre j’espère que si un jour je suis dans le besoin, l’état providence sera là pour m’aider.

            Si l’état est sans cesse en conflit avec son personnel, c’est qu’il y a un but. Le sabotage des services publics. Grâce a cela, les gens pensent comme toi. Ils ont la haine des fonctionnaires et demandent la privatisation. Ce sont les mesures préconisaient par le rapport de l’OCDE dont le lien est présent dans l’article, tous comme l’incitation au gaspillage de l’argent ou encore les coupes budgétaire dans certains domaines. De plus, les syndicats sont de mèches en faisant le jeu de l’état. Tu es l’exemple typique de la situation dans laquelle les gens ayant rédigé ce rapport voulaient en venir : Tromper les gens.

            Pour le problème des fonctionnaires, il suffirait de supprimer le statut. Cela ne leur feraient peut être pas plaisir, mais au moins tous le monde serait à égalité. Plus de privilèges. Le statut de fonctionnaire est là pour diviser la population.

            Tu dis qu’une fois privatisée, elles fonctionnent mieux et à moindre coût. C’est totalement faux.

            Regarde la privatisation de british rail qui a été une catastrophe http://fr.wikipedia.org/wiki/Privatisation_de_British_Rail#Effets_de_la_privatisation

            Les réseaux de gaz, d’électricité et d’eau sont de moins en moins bien entretenus tout comme les centrales electriques.

            La SNCF n’est pas tant déficitaire que cela. Elel se rattrape avec ses filiales étrangères. C’est surtout RFF qu’il est. Et l’état ne trouve pas mieux que de privatiser uniquement les lignes rentables. Ainsi sur les petites lignes de provinces, les trains sont obligés de circuler à vitesse réduite car RFF n’a pas les moyens de les entretenir, quand les lignes n’ont pas été tous simplement supprimé.

            Tu ne voit pas que tous les prix augmentent (chaque mois l’autoroute augmente de quelques centimes ça je le vois, véolia déjà bénéficiare sur toulouse va augmenter le prix de l’eau, ca je le vois aussi !) ? Tu trouve que France Telecom fonctionne mieux ? Y as tu déjà travaillé ? C’est le bordel dans cette boîte, Free jouant le jeu, les tarifs sont tirées vers le bas, mais pour continuer à faire des bénéfices, des mesures à la merde ont été prises à l’intérieur. Ils ont de moins en moins de moyens. Pas étonnant que nombres d’employés se sont suicidés.

            Les services publiques doivent être publiques pour éviter que les intérêts privés viennent en spolier les usagers.


          • Jean 12 novembre 2011 19:43

            Le déficit de la SNCF n’ est autre qu’ un déficit exigé historiquement par l’ état aux compagnies privées (et jamais remboursée) ; ce déficit est en réalité celui de l’ état pour un intérêt supérieur du pays.

            Voici en exemple où passe le fric, la crise c’ est pas pour tous : (si on additionne...)
            http://www2.lactualite.com/jean-francois-lisee/message-du-1-au-99-cause-toujours/10939/


          • lauraneb 13 novembre 2011 09:55

            bien sur le secteur privé ne pratique absolument pas la surfacturation, la relation travailleur-Direction est parfaite dans un juste équilibre des choses. La direction s’occupe bien de ses avoirs, reseaux, infrastructures, sans spolier les populations avoisinantes. Le secteur privé Recycle parfaitement ses déchets et protege l’environnement....Il propose sans cesse d’embaucher des petits nouveaux qui seront formés par les anciens en redistribuant equitablement le fruit du travail....Les USA sont le modele à suivre, un gage de liberté, de stabilité et d’égalité pour tous. il n’y a pas eu de seconde guerre mondiale, les romains ne sont jamais venus, et l’homme n’existe meme pas...

            et les schtroumpfs vont tous baisés la schtroumfette.....


            • kev46 kev46 13 novembre 2011 12:44

              J’espère que c’est ironique ?



            • NOS DEPUTES EUROPEENS SONT VENDUS A L’ OMC .ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE.................

              NOS SENATEURS ET DEPUTES SONT DES LOBBYSTES DES GROUPES BANCAIRES ET PHARMACEUTIQUES.................

              NOTRE PRESIDENT EST BLING..BLING.........bruit des pièces d’or....qu il accumule...tel harpagon...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

kev46

kev46
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès