Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Volcan islandais : Et maintenant la facture...

Volcan islandais : Et maintenant la facture...

Vous vous souvenez de l’éruption du volcan islandais Eyjafjoll en avril et du chaos qu’a entrainé la fermeture brutale des aéroports européens. J’y étais moi même et, partant vers l’est, ai eu beaucoup de chance d’y échapper. Des amis à moi et de la famille n’ont pas eu cette chance qui ont dû attendre la réouverture. Ca leur a couté assez cher, en nuits d’hôtel supplémentaires, en nuits d’inconfort à l’aéroport et en vacances supplémentaires dans leur entreprise. Ils ont bien essayé de demander une indemnité à leur compagnie d’aviation mais en vain, les dites compagnies s’abritant derrière le fait que ce sont elles les victimes financières de l’éruption et de la lenteur des autorités à suivre de près l’évolution du problème et à rouvrir.

Car pour elles, les autorités ont fait preuve d’un grand laxisme dans le suivi de l’éruption, de l’évolution du nuage de cendre et de sa dangerosité. C’est simple si les compagnies n’avaient pas pris le risque elles mêmes d’effectuer 32 vols tests pour vérifier l’état du nuage et son absence de criticité (au risque d’y perdre avions et équipages), il est vraisemblable que les aéroports se seraient réouverts bien plus tard. Et il aurait fallu plus de 152 vols à vide pour aller chercher les voyageurs à rapatrier à la demande des gouvernements.

Pour les compagnies, le suivi de la dangerosité du nuage lors de sa traversée par les avions était de la responsabilité des Etats. Il est donc normal qu’ils les remboursent aux compagnies ainsi que certains des vols de rapatriement. Bref, elles présentent à l’Etat français une facture de 51 millions d’euros alors que, d’après elles, la suppression de 100 000 vols aura couté 2.6 milliards d’euros aux compagnies européennes. Je suppose qu’en ce qui concerne les autres pays européens, leurs autorités et leurs compagnies aériennes, il en est de même.

Nos allons voir quelle réponse Jean Louis Borloo qui est en charge du dossier va faire à cette demande, ainsi que ses collègues européens. C’est une des premières affaires où l’application du principe de précaution et sa plus ou moins grande sévérité d’application, a posé problème. La jurisprudence qui en sortira sera intéressante. Il va falloir, pour les états, mettre en place des moyens de contrôle des évènements qui permettent de juger sereinement et rapidement de l’évolution d’une situation et de ses dangers et prendre des décisions pour son évolution.

Un regret, les voyageurs, eux, ne font pas partis de la discussion... Là aussi, les états ne se sont pas trop souciés d’eux. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • OMAR 23 septembre 2010 16:46

    Omar T.

    En Avril 2010, des conférences furent organisées à Oran, et consacrées au gaz naturel.

    Plus de 4000 invités étaient attendus à ces journées, et la majorité d’entre-eux devaient arriver d’Europe.

    C’etait sans compter sur Dame Nature et Mr. Eyjafjoll qui ont fait...........sauvé la face aux organisateurs.

    Car l’organisation fut un bide totale, et heureusement que seulement 10 à 20% des invités étaient présents.

    En plus de 13 hotels requisitionnés à cet effet, la plus importante facture concernait deux gros paquebots amarrés inutilement au port d’Oran, durant plusieurs jours.

    Merci volcano....



    • boris boris 23 septembre 2010 17:12

      Le mieux, c’est de ne pas prendre l’avion.


      • kemilein 23 septembre 2010 22:06

        j’estime quant a moi que l’état a joué son role et qu’il n’est pas de son devoir de les rembourcer, si elle font 2mds en 10 jours.. tant mieux pour elles, il reste 350 jours dans l’année, suffisament pour faire leur beurre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès