Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Votre argent ne l’intéresse plus

Votre argent ne l’intéresse plus

Les citoyens d’Agoravox s’expriment en majorité contre l’Euro ? c’est dire si l’attaque de l’Euro en règle est bien orchestrée. Si le plan réussit, dans une Europe monétaire libérale déjà amputée de sa dimension politique et sociale , le pragmatisme des tenants de l’économie de marché auront aussi raison de notre république solidaire, laïque et sociale.

Voilà ce que me dit l’incontournable banquier qui tient mes comptes. Me payer 0,5% d’intérêt au jour le jour , c’est trop cher . Ce qui l’intéresserait par contre, puisque je suis solvable, c’est de m’octroyer un crédit de 4% à 12% le revolving si je fais un crédit ou encore mieux, me facturer des frais bancaires exorbitants en cas de découvert et d’incident. Paradoxalement les banques s’arrachent les insolvables ( çà on le savait déjà), mais les frais bancaire ne suffisent plus à couvrir le coût des agences de détail. Le business financier est ailleurs.

Historiquement, la bipolarisation idéologique qui s’orchestrait entre économie de plan administrée contre économie de marché s’est abîmée dans deux guerres mondiales pour laisser la place à une guerre froide entre deux mafias , deux systèmes de pouvoirs et de corruptions, deux zones d’influence. La victoire du pragmatisme et des tenants de l’économie de marché face aux nomenclatures qui dirigeaient ou dirigent encore les avatars de communisme des économies dites socialement administrées semble acquise.

Quel lien avec ce sondage : une majorité de citoyens d’Agoravox ne veulent plus de leur monnaie ?

Mais qu’est-ce qu’on appelle monnaie ?

Un louis qui vaut son pesant d’or  ? Une liasse de papier dont quelque effigie signerait le sérieux ? Ou encore ( beaucoup moins encombrante et d’une volatilité encore plus lucrative ) une ligne de crédit sur un écran d’ordinateur ?
La question essentielle reste de savoir si cette masse monétaire servant le libre échange peut- être un moyen de régulation de l’activité humaine exprimée en terme de besoins ?

Loi de l’offre et de la demande dévoyée, concurrence faussée, marchés publics truqués, délits d’initiés, comment croire en la vertu d’un libre échange ? Difficile de ne pas voir que les malfrats de la finance mondiale ont un pouvoir économiquement destructeur.

Crise financière programmée , un hold up mondial ?

1) Capitalisme d’état.

Freddy fourgue des baraques en bois et des obligations US aux chinois qui accumulent des dollars en inondant la planète de marchandises de piètre qualité aux détriments de leurs propres besoins. Il était un petit navire... le sort tombera sur Lehman and Brother sacrifiée qui fera croire à la crise quand Goldman et Sach aura placé ses pions un peu partout dans l’administration pourra servir de base de repli.

Hold up mondial réussi ! Les états pris en otage apportent leur crédit et des milliards à la finance mondiale sans presque aucune contre partie. A leur tête et pour en tirer gloire, les sauveteurs non improvisés ne manquent pas.

2) Economie de marché.

Des attaques savamment distillées et la propagande médiatique font chuter le dollar face à l’Euro. Un peu partout les exportations et le tourisme diminuent pendant qu’aux US la FED arrose les banques sans compter. Avec la compression du crédit aux entreprises et les timides plan de relance, l’activité économique continue à se déprimer en Europe. Les comptabilités nationales enregistrent un manque à gagner, les déficits s’aggravent des intérêts de la dette que les états servent aux banques qu’ils ont dut sauver.Un comble !

  Les Grecs , talon d’Achille de l’Europe ? On aimerait que ce soit un gag ! La fluidité et l’anonymat du cash échappe aux comptabilités nationales. Les allemands ont l’impression d’être pris pour des imbéciles. Les banquiers américains à l’origine de la manip se frottent les mains. Le pays connaît très peu le chèque et encore moins la carte bancaire. Une proie facile et choisie pour disqualifier au passage l’obédience socialiste au travers de son gouvernement et mener en interne une attaque contre la zone Euro. Espérons que la chute de la valeur de l’Euro (et l’envolée de la facture énergétique concomitante à la remontée du dollar ) ne donne pas l’estocade finale à une économie européenne déjà déprimée.

3) La question de la dette. Qui cherche à nous faire peur avec çà ?

Et si on en revenait au ras des pâquerettes ?

Ou plutôt au ras des fraises , des tomates, des olives et de toutes ces bonnes choses qui poussent en France ,en Grèce en Espagne et ailleurs au lieu de se laisser emmerder par le compteur d’une dette à l’américaine ? Je suis en train de manger les cerises que mes petits enfants récolteront dans 20 ans sans pouvoir en goutter une ? C’est çà ?

Non mais ! Belle invention tiens que nous obliger à comprimer le budget de l’état pour payer des intérêts à des malfrats costard cravate ! Il fallait le faire !
Pour mémoire, rappelons-nous que nous devons cette belle invention (que dis-je ! ce mauvais coup d’état ) à un employé de la banque Rothschild : un nommé Pompidou et son successeur improvisé constructeur d’une Europe monétaire libérale et bancale puisque amputée de ses dimensions les plus essentielles à savoir le fédéralisme politique et l’organisation sociale.
 
4) L’invention du micro crédit

Face à une comptabilité idiote et l’incrémentation follement exponentielle des intérêts portés en dette dans la comptabilité des états, le micro crédit la monnaie essaie de recoller à la réalité et surtout à la vraie valeur celle du travail en prêtant de petites sommes aux travailleurs pauvres qui font vivre et travailler leur entourage. Mais seront nous plus avancés si l’idée de l’usure se perpétue ? La question du profit , de la monnaie et de son rôle est la question centrale dans l’organisation économique et politique de la planète actuellement aux mains de chrématismes et de mafias de toutes sortes. Voir l’internationalisation du capital comme une étape opportune est peut-être une piste à explorer.

Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • plancherDesVaches 21 août 2010 11:53

    Excellent article.

    Juste une précision pour les frais bancaires en France : la fumeuse taxe qui créera une cagnotte dérisoire de 1 milliard d’Euros (pour prévenir de la « prochaine » crise), fera augmenter de 1/40 ième les frais bancaires.
    En effet, les frais appliqués aux clients rapportent à nos chères onéreuses banques 40 milliards par an...


    • civis1 civis1 21 août 2010 18:50

      @plancherdesvaches

      merci pour l’appréciation et pour la précision apportée concernant les frais bancaires.
      40 milliards par an ???? Les usines à gaz de l’ingénierie financière ne sont pas prêtes de s’arrêter !!!
       


    • zelectron zelectron 21 août 2010 15:23

      Il serait temps que celui qui fait pousser les pommes et les récolte soit considéré et honoré bien plus que la kyrielle de marchands qui roulent carrosse sur son dos ! Et cela n’a rien à voir avec l’Europe qui est actuellement confisquée par des financiers sans scrupules.


      • civis1 civis1 21 août 2010 19:00

        votre message active dans ma mémoire ce souvenir :
        début des années soixante , Walt Disney nous faisait rire avec un cartoon qui montrait, sur une île déserte, le squelette de l’oncle Picsou mort de faim sur une montagne de pièces d’or.


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 21 août 2010 15:55

        Attention : si on revient au franc vous verriez à nouveau fondre vos éconocrocs de 6 à 1, comme lors du passage à l’euro !!! Tu parles qu’il y a du monde que cela intéresse grandement. 

        Pour dépouiller le bon peuple, « ils » s’y connaissent. On est prévenu. 

        • Peretz Peretz 25 août 2010 16:29

          Et alors ? Voir fondre des économies n’est pas grave quand elles dorment bêtement. Il faudra un jour revenir au franc, monnaie nationale qui correspond à une économie nationale. L’euro est une monnaie artificielle créée pour rendre servce aux grandes entreprises et faciliter leurs échanges. C’est un raté monstrueux qui ne sert pas aux nations mais aux multinationales. Voir la Grèce, et la suite...


        • civis1 civis1 21 août 2010 19:20

          Bonsoir Eugène,
          En effet , avec le passage à l’Euro les gens ne savaient plus où ils en étaient.
          en 8 ans le prix de la baguette a été multiplié par 5 pendant que les salaires ont stagné


          • chuppa 22 août 2010 07:43

            Pouvez vous nous fournir le « fameux » sondage Agoravox prouvant que la majorité de A.V. est contre l’Euro... ?? !!! Jamais vu.
            Sans doute serez vous plus à l’aise avec le Yen, après l’invasion « pacifique » des chinois dans le monde.
            Mais d’accord avec votre analyse.


            • civis1 civis1 22 août 2010 11:07

              @chupa
              Je ne sais pas si ce sondage est « fameux » mais il a bien été publié sur agoravox en provoquant chez moi le même étonnement que vous. Je ne sais pas comment retrouver ce sondage sur le site mais les modérateurs pourraient confirmer en ajoutant un commentaire , mais lisent-ils le fil de tous les articles ?
              Je ne suis pas plus à l’aise avec le yen qu’avec les autres monnaies qui participent toutes de la même logique et du même système financier.
              La « nomenklatura » chinoise ne peut collectionner les dollars et les bons du trésor américain qu’en inondant la planète de « merdises » (abréviation de mon cru pour marchandises merdiques) .
              Sur fond de guerre économique, l’invasion commerciale d’ un système de production pollueur qui empoisonne la planète n’est pacifique qu’en apparence.


            • Daniel Roux Daniel Roux 22 août 2010 09:45

              La monnaie n’est qu’un moyen d’échanger des marchandises ou des services.

              Ce moyen repose sur la confiance. Un bout de papier imprimé n’a pas de valeur en soit, si ce n’est la valeur que lui accorde celui qui le donne et celui qui le reçoit. De ce point de vue restreint Euro ou franc, c’est pareil.

              L’adoption d’une monnaie commune par des pays aux économies disparates entraînait de facto des règles de convergence strictes et notamment la limitation des déficits budgétaires à 3% et une limitation de la dette par rapport au PIB.

              Chirac et Sarkozy n’ont jamais respecté ces engagements, c’est dans leur nature, ils n’ont aucune vision politique et ne respectent rien. Ils ont participé à l’affaiblissement relatif de l’euro sur les marchés internationaux mais surtout saboté la confiance avec les autres pays et notamment l’Allemagne.

              Mais là n’est pas la source de nos problèmes et de la dépression en cours. La vraie raison, c’est les délocalisations massives des emplois vers les pays à bas coûts. D’où le chômage de masse, la paupérisation des classes moyennes, la faillite des organismes sociaux, l’aggravation de la dette, l’arrogance des banques.

              Ces délocalisations ont été encouragées et parfois financées par l’Union Européenne. Le dogme du libre échange, la financiarisation du monde et la reprise en main des peuples par les ultra conservateurs nous conduisent droit vers des désordres graves aux issues incertaines.


              • civis1 civis1 22 août 2010 11:51

                @ Daniel Roux
                 
                Je suis d’accord avec votre analyse. Il n’y a de valeur que de valeur ajoutée par le travail.
                La solidité et la crédibilité de l’Euro ne résisteraient pas à l’inflation. Mais paradoxalement la baisse de l’Euro résulte d’une déflation encore plus nocive . De ce fait, les déficits budgétaires explosent.
                Il est donc à parier que ceux qui comptent leur fortune en euro préfèrent voir le déficit payé par tous les citoyens augmenter que leur propre fortune diminuer d’autant plus que ce sont eux qui prêtent aux états et qui (par l’intermédiaire des banques) empochent les intérêts sans rien faire .
                Les U.S inondent la planète de dollars qui s’accumulent dans les Paradis fiscaux . Imaginons la menace d’inflation généralisée que celà représente Ces dollars en soit ne valent plus rien mais se maintiennent comme unités de compte : le pétrole continue à se payer en dollars. La présence U.S pour maintenir cette hégémonie et leurs guerres du pétrole qui prennent le terrorisme pour se justifier ne sont pas prêtes de s’arrêter.
                 L’Euro et le dollar fluctuent l’un par rapport à l’autre mais on ne voit pas bien comment l’Euro pourrait s’en sortir sur les bases vertueuses que s’impose l’Union Européenne face à la fluidité d’un dollar basé sur des actifs pourris.


              • dom y loulou dom y loulou 23 août 2010 01:04


                un leitmotiv fantôme apparemment

                très étrange d’omettre la guerre dite contre le terrorisme dans les facteurs de ruine

                quand depuis 2001 on nous enmerde avec cette obsession d’abattre l’Islamisme, depuis le règne glorieux de ceux qui aiment décider pour les autres et rêvent de « sécuriser » tout le monde parce qu’il y aurait des Hitler et des terroristes partout.


                quand aux délocalisations elles demandent une réorganisation à partir de la base : les mains.



              • Yoann Yoann 22 août 2010 10:36

                Super Article, merci à l’auteur !!!
                Pouvez-vous me contacter sur mon blog svp, merci ;)

                Le problème perdurera tant que nous n’aurons pas remis la main sur la création de notre monnaie, tant que nous ne seront plus maîtres de nos politiques ... C’est l’Europe qui décide désormais ...
                La première chose à faire est donc de sortir de l’Europe car nous ne pourrons rien faire si nous avons les pieds et mains liés. La construction européenne est une bonne idée à la base, mais le cadre actuel n’est pas du tout en faveur du peuple, plutôt en faveur de la finance et des USA ...
                François Asselineau est le seul politique à en parler clairement et sans langue de bois : Qui gouverne réellement la France ?


                • civis1 civis1 22 août 2010 12:29

                  @Yoann

                  Bonjour Yoann. J’explorerai votre blog dès que possible , je suis cette semaine en connectivité limitée sans possibilité de streaming.

                  Concernant l’Europe j’apporterais les précisions suivante qui mériteraient certainement tout un article :

                  Il y a un grave malentendu à parler de l’Europe en général lorsqu’il s’agit de dénoncer l’entité économique dont le vrai nom est l’Union Européenne.
                  - Il y a une Europe géographique dont on ne peut pas sortir sans bousculer le lexique.
                  -Il y a une Europe des peuples liées à la proximité géographique qui favorise leurs échanges mais aussi et historiquement leurs conflits.
                  -Il y a une Union Européenne qui est une entité économique non démocratique qui s’est dotée d’une organisation financière fonctionnellement conçue pour favoriser le commerce avant tout.
                  -Il n’y a pas d’Europe Politique qui ne pourrait exister que sous un régime fédéraliste au sens strict.
                  -Il n’y a pas de politique sociale européenne qui pourrait favoriser l’harmonisation des niveaux de vie autrement que par des délocalisations de la main d’oeuvre vers les pays les moins disant sociaux.
                  La construction européenne a besoin de fondations plus solides et moins fluctuantes que celles d’une entente économico-financières entre nations.


                  • Yoann Yoann 22 août 2010 21:01

                    Je parlais de l’union Européenne au sens large (économique et politique), pour ce qui est de l’Europe géographique, il y a bien les USA qui veulent absolument de la Turquie dans l’UE mais ça reste secondaire à mon sens ...
                    Nous devons sortir de l’influence des USA qui vampirisent le système (économique et politique), et cela va être dur de devoir préciser à chaque fois smiley


                  • Defrance Defrance 22 août 2010 16:44

                    Faites comme moi, ne laissez rien que stricte nécessaire (du a la loi qui nous oblige a être « client » de banques) !

                     Si on s’organise pour trouver un mois (décembre par exemple) ou on passe vider son compte ça pourrait les faire reflechir ? 


                    • dom y loulou dom y loulou 23 août 2010 00:29

                      « Des attaques savamment distillées et la propagande médiatique font chuter le dollar face à l’Euro. »

                      Faux

                      ce ne sont pas les européens qui ont souhaité cette guerre éternelle dite « contre le terrorisme », ni qui vont d’une guerre ruinante à l’autre depuis cinquante ans, pour le grand plaisir des marchands d’armes angles saxons gouvernant wall street. 

                      Ceux-ci n’ont plus les moyens de leurs ambitions délirantes, alors ils pillent même ceux qui furent leurs alliés.

                       faire oublier à l’humanité qu’ils sortaient tous d’une même source, ce que les enfants savent instinctivement parce que la bonté est la marque des aom, d’une même famille très diverse, multiple de sept, d’une même réussie exprience.

                      Mémoire quils ont eu durant 20’000 ans avant « la chute » dite de la guerre des « dieux ».

                      Le dieux n’ont jamais été des dieux ni des fantasmagories, ni hier ni aujourd’hui et il fait bon être aom.

                      Car de la fourmi à l’étoile l’être est universel.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès